s
19 708 Pages

Antonio Prete
Antonio Prete

Antonio Prete (Copertino, 1939) Il est critique littéraire, professeur d'université et écrivain italien.

biographie

né en Salento, avec lequel il entretient un lien fort, et où il a vécu jusqu'à la réalisation des l'éducation classique, Antonio Prete il est diplômé en lettres tous »Université catholique, spécialisée dans philologie italienne.

Après plusieurs années d'enseignement secondaire, il est allé à 'Université de Sienne, où elle a servi ordinaire littérature comparée. Il était "professeur invité« Dans les universités Paris III, Paris VIII, Montpellier, Canterbury, Salamanque, Université Brown, Yale et ailleurs. En 2006, il a été invité comme Professeur invité un Collège de France et en 2012 pour 'Université de Harvard.

Il a collaboré à des revues littéraires et philosophiques comme « Contribution à la critique », "ultimatum"" Le petit Hans ""poésie""simple"" Imagination « et, à partir de 1989, « Le silvestre gallo », qui a fondé et semi-annuel dirigé avec l'intention d'étudier et de poètes présents dans la langue italienne et dans d'autres langues et que les volumes « Carnets coq écossais » pour les éditions publie aussi de temps en temps Manni.

Il collabore avec radio3.

Il écrit des essais, la fiction, la poésie.

Comme essayiste, ainsi que les écrits de Leopardi et Baudelaire, depuis les années nonante a mené une exploration des sentiments reconstituant les formes de leur représentation littéraire: nostalgie, 1992; la distance du traité, 2008 compassion, 2013 (autour de la traduction espagnole du la distance du traité Il est né sur le blog espagnol Tratado de la lejania).

Le récit se concentre sur l'histoire courte, selon des lignes de quête existentielle et fantastique (L'imperfection de la lune, 2000; Trente degrés à l'ombre, 2004; L'ordre des choses animaux, 2008). Dans les contes fréquents et thèmes cosmologiques liés à la nature et les animaux.

Dans le poème (menhir, 2007; Si les fioritures en pierre, 2012) est, selon les formes essentielles, une dimension méditative, questionnement ainsi qu'un dialogue avec des poètes tels que Paul Celan et Edmond Jabès. Souvent, le verset est lié aux modulations de la prose.

Ses champs d'intérêt, Giacomo Leopardi, Charles Baudelaire et Edmond Jabès, sur lequel il est considéré comme un spécialiste, mais aussi la représentation des passions dans la langue poétique, les problèmes et les aventures de traduction entre les langues, en particulier la poésie, la tradition symboliste française et en général la formation et de la nature du langage poétique, la représentation nature et « naturel » dans la littérature, les auteurs italiens (Dante, Petrarca et pétrarquisme Boccaccio, Michel-Ange poète, Francesco De Sanctis, Benedetto Croce, Giovanni Pascoli, Tommaso Landolfi, Giorgio Caproni, Mario Luzi, Andrea Zanzotto) Et les Français (Montaigne, Stephane Mallarmé, Arthur Rimbaud, Paul Verlaine, Paul Valéry, Marcel Proust, André Gide, René Char, Maurice Blanchot, Yves Bonnefoy) Et d'autres langues (comme Emily Dickinson, Rainer Maria Rilke, Paul Celan, Pierre Jean Jouve, Antonio Machado, Pablo Neruda, Rafael Alberti), Certains textes dont a traduit en italien.

Ses interventions se trouvent également sur Zibaldoni et autres merveilles, Site édité par Enrico De Vivo, et d'autres magazines et en ligne.

Ses livres les plus importants critiques, traduits à l'étranger[1], sont ceux de Leopardi, en commençant par La pensée poetante (Édition de 1980 a été suivie par plusieurs éditions), qui analyse le laboratoire labyrinthique du poète à partir de Zibaldone examinant en particulier le caractère central du désir, sur la relation entre la philosophie et la poésie, la critique de la civilisation, et de montrer comment la pensée de Leopardi est animée dans ses formes d'expérience poétique et cette expérience a à son tour l'énergie grandement cognitive. La recherche est pour Finitude et l'infini, où la pensée leopardiano est considérée comme la coexistence de la légèreté et le désert, la parole poétique du tragique et il appartient à la condition humaine. Mais dans le désert il y a une fleur ou la poésie, et même rien a une réverbération de la lumière. Ensuite, ils ont suivi progressivement les essais recueillis dans le livre Le désert et la fleur. Il a également écrit des essais sur Baudelaire, comme L'albatros de Baudelaire et Les fleurs de Baudelaire. L'infini dans les rues.

Un autre volet de ses recherches est celui qui commence à partir de Prosodie de la nature (1993) et concerne l'ordre physique des choses et la langue de la poésie, à travers quelques chiffres: la lumière, les étoiles, l'eau, les nuages, le feu, les plantes et les animaux. Ces chiffres sont le souffle du langage poétique. Démarrage de la Canticle du Soleil et par la comédie, la Canzoniere et rimer la taux, mais surtout, encore Leopardi et Baudelaire, Il montre comment la nature est devenue opaque et inconnaissable, mais elle peut sentir l'énergie et le rythme grâce aux poètes. En ce sens, Le démon de l'analogie (1986) chercher le lecteur caché entre le nom et la chose, entre sens et vide, la recherche d'une représentation poétique de la géométrie, entre « ses blessures et ses cendres, ses excès et sa vanité »[2], analysé dans une allégorie moderne classique (encore Leopardi, Baudelaire, Valéry). la section Fragments d'art poétique Il rassemble des réflexions sur les éléments constitutifs du langage poétique, ouvert à la recherche de la « pensée poetante », au cœur de la réflexion Prêtre. En 2003, il a publié la traduction poétique Fleurs du mal Baudelaire, dont la performance a été en attente depuis de nombreuses années. Ces écrits sont ensuite suivis par des essais critiques, des histoires, des poèmes qui ont été mentionnés ci-dessus.

en 2013 Leopardi reçoit le Premio La Ginestra.

travaux

  • Croix et les Florentins, dans "Aevum", XXXVII, 1-2, Vie et Pensée, Milan 1963, p. 104-115
  • Externe rythme et les temps spirituels dans le cadre du Decameron, dans "Aevum", XXXVIII, 1-2, Vie et Pensée, Milan 1964, p. 33-61
  • Les écoles italiennes haut, dans "La vie et la pensée", XLIX, 10-11, 1966, p. 728-733
  • Dante, purgatoire, Fratelli Fabbri, Milano 1968; Les livres de Gulliver, Rimini 1985 (notes critiques, avec Rosa Ottaviano)
  • La distance de la Croix, Celuc, Milan 1970
  • Le réalisme de De Sanctis, Cappelli, Bologne 1971
  • La critique et l'autocritique. méthodes littéraires et pratiques sociales, Celuc, Milan 1971
  • La restauration des yeux, en Lino Miccichè (Eds), Le film néoréaliste italien, Marsile, Venise 1975, pp. 163-74
  • La critique et Pâturage, Cappelli, Bologne, 1975 (édité par)
  • Giacomo Leopardi, Contes moraux, Feltrinelli, Milano 1976 19892 (Eds)
  • La poetante pensait. Un essai sur Leopardi, Feltrinelli, Milano 1980; 19962; 20063
  • La bibliothèque fantastique de Contes moraux, dans "Little Hans", n. 29, Janvier / Mars 1981, pp. 71-108
  • Une allégorie de l'automne. Baudelaire et Benjamin, dans "ultimatum», N. 189-190, mai-Août 1982 pp. 185-202 (alors Le démon de l'analogie)
  • Charles Baudelaire, Wagner, Feltrinelli, Milan, 1983 (édité par)
  • noms de pays: Proust, dans "ultimatum"N. 193-194: L'idée de". Recherche », de Janvier à Avril 1983 pp 111-120
  • Benjamin et la langue de la poésie, Lucio dans Belloi et Lorenzina Lotti (ed) Walter Benjamin. Langue L'heure du conte, Editori Riuniti, Rome 1983, pp. 97-110
  • Edmond Jabès, Le livre n'est pas soupçonné de subversion, Feltrinelli, Milano 1984; SE, Milan 2005 (Traduction)
  • Chirografie. Variations pour Mallarmé, Bluebeard, Sienne, 1984 (histoires)
  • John Keats, lettres poésie, édité par Nadia Fusini, Feltrinelli, Milan, 1984 (note introductive)
  • Edmond Jabès, Chansons pour le repas de l'ogre, Bluebeard, Sienne 1985 (traduction avec Attilio Lolini)
  • Le démon de l'analogie. De Leopardi à Valéry: études poétiques, Feltrinelli, Milano 1986
  • Dialogue sur Leopardi. Nature, la poésie, la philosophie, Bruno Mondadori, Milano 1986 (avec Salvatore Natoli)
  • Edmond Jabès, Enfer de Dante, traduction Gianni D'Elia, Bluebeard, Sienne, 1987 (Préface)
  • Edmond Jabès, Le livre du dialogue, Tullio Pironti, Milano 1987 (traduction)
  • Les portes de Harlem, Le Oblique, Brescia, 1989 (histoires)
  • André Gide, Le Traité de narcisse et autres histoires, Marietti, Gênes 1990 (eds)
  • Edmond Jabès, Le Livre de l'hospitalité, Raffaello Cortina, Milano 1991 (traduction et introduction)
  • Nostalgie. une histoire de sentiment, Raffaello Cortina, Milano 1992 (eds)
  • Prosodie de la nature. Fragments d'une physique poétique, Feltrinelli, Milano 1993
  • Giacomo Leopardi, pensées, Feltrinelli, Milano 1994 (ed)
  • L'Albatros Baudelaire, Pratiques ( "La poésie leçon", 5), Parme 1994
  • Lorenzo Valentino, Le rythme des trompettes, Manni, Lecce 1994 (présentation)
  • La passion de l'amour et l'écriture romantique Silvia en Vegetti Finzi (ed) Histoire des passions, Laterza, Bari 1995, p. 181-211
  • Charles-Augustin Sainte-Beuve, Portrait de Leopardi, Donzelli, Rome 1996 (introduction)
  • L'hospitalité de la langue. Baudelaire et d'autres poètes, Manni, Lecce 1997
  • Edgar Allan Poe, logement imaginaire, Einaudi ( "Les auteurs traduits par des écrivains« ), Torino 1997 (eds)
  • Finitude et l'infini. sur Leopardi, Feltrinelli, Milano 1998
  • Gian Mario Anselmi (ed) Carte de la littérature européenne et méditerranéenne, Bruno Mondadori, Milano 2000 (introduction)
  • L'imperfection de la lune, Feltrinelli, Milano 2000 (histoires)
  • Sous le vent. La critique et l'écriture, Manni, Lecce 2001
  • Edmond Jabès, Poèmes pour les jours pluvieux et ensoleillé, et d'autres écrits, Manni, Lecce 2002 (introduction)
  • Figurant parmi les langues. Migration, poésie, traduction, Manni, Lecce 2003 (Stefano Dal Bianco et Roberto Francavilla)
  • Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, Feltrinelli, Milan, 2003 (édité par et traduction en vers)
  • Le désert et la fleur. lecture Leopardi, Donzelli, Rome 2004 (avec d'autres écrits recueillir préfaces de l'édition thématique Fabiana Cacciapuoti Zibaldone par le même éditeur)
  • Trente degrés à l'ombre, Magicobus, Rome 2004 (histoires)
  • Ginevra Bompiani, métamorphose, Anterem, Milan 2005 (introduction)
  • Un langage de l'âme. Compte rendu de la journée d'étude sur Tommaso Landolfi à Sienne, le 3 Novembre 2004, Manni, Lecce, 2006 (rédacteur en chef, avec Idolina Landolfi)
  • Yves Bonnefoy, La poésie et les universités, Manni, Lecce, 2006 (Introduction)
  • Des fragments de poésie. choix en prose, Anterem, Vérone 2006 (Prix ​​de poésie Lorenzo Montano)
  • menhir, Donzelli, Roma 2007 (poèmes)
  • Les fleurs de Baudelaire. L'infini dans les rues, Donzelli, Roma 2007
  • Federica Frediani, Sortie: écriture Voyage pour les femmes, Diabasis, Reggio Emilia, 2007 (préface)
  • Pascal Gabellone, pour les apparences, Manni, Lecce, 2007 (présentation)
  • la distance du traité, Bollati Basic Books, Torino 2008
  • Sur les Contes moraux: sept études, Manni, Lecce, 2008 (édité par)
  • L'ordre des choses animaux, Magicobus, Rome, 2008 (histoires)
  • Un an Soyumba, Manni, Lecce, 2008 (histoire)
  • La lettre, le ciel. Livre de Physique et de la poésie. Château de Copertino, le 29 Octobre 2010, Milella, Lecce 2010
  • Dans l'ombre de l'autre langue. Pour une poétique de la traduction, Bollati Basic Books, Torino 2011
  • Leonardo Bonetti, Un livre fermé, Sigismond, Ascoli Piceno 2012 (Note d'introduction)
  • Si les fioritures en pierre, Donzelli, Roma 2012 (poèmes)
  • Le Dante de De Sanctis, les formes et les formes de drame poétique, dans "Les idées de Dante. Dante Expériences 2012", édité par C. Carù, Florence, Società Editrice Fiorentina, 2013, sefeditrice.it.
  • Méditations sur la poétique, Moretti Vitali, 2013
  • Compassion. une histoire de sentiment, Bollati Basic Books, Torino 2013
  • L'échec et l'espoir. Autour de la passion critique Fachinelli, dans "The Elvio topique untopical Fachinelli", édité par L. Melandri, IICPC, 2014
  • introduction à Sebastiano Timpanaro, Observations sur la pensée de Leopardi, Chieti, Solfanelli 2015
  • Le ciel caché. grammaire intériorité, Bollati Basic Books, 2016

notes

  1. ^ En France également introduit les lettres Leopardi, traduit par Monique Baccelli Allia (2007).
  2. ^ à partir de la quatrième de couverture dell'ed. Feltrinelli, la série « Les champs de la connaissance. »

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Antonio Prete
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Antonio Prete

liens externes

  • contributions pour EMSF-Encyclopédie multimédia des sciences philosophiques de RAI (Avec feuille biographiques)
  • interview la 1998
autorités de contrôle VIAF: (FR9953388 · BNF: (FRcb12504062t (Date)