s
19 708 Pages

Matteo Brigandì

Le sénateur de la République italienne
corps législatif XII
groupe
parlementaire
LN
collège 7 (Chieri - Septième Chivasso)
site web d'entreprise

Adjoint de la République italienne
corps législatif XV et XVI
groupe
parlementaire
Ligue du Nord
district Lombardia 2 (XV) et les Marches (XVI)
site web d'entreprise

membre de Conseil judiciaire suprême
mandat 2010 - 2011

données générales
Parti politique Ligue du Nord
qualifications Licence en droit
profession avocat

Matteo Brigandì (Messina, 20 mars 1952) Il est avocat et politique italien de Ligue du Nord.

Déjà sénateur et député, de 2010 Il a été élu député Conseil judiciaire suprême, charge qui a été révoqué le 13 Avril 2011, en raison d'une incompatibilité.

biographie

Diplômé en droit, est l'avocat de la défense à Brigandi Cour suprême. Il était l'avocat de Umberto Bossi et « procureur général » de Padania.[1]

en 1994 Il a été élu au Sénat. en 1998 Elle est nommée en proportion en tant que membre laïc de la Ligue Conseil Supérieur de la Magistrature mais après avoir obtenu 225 voix au troisième tour de scrutin est le prof préféré. candidat Giuseppe Riccio dall'Udr Cossiga qui est également soutenu par le Pôle Liberté. à partir de 2000 est conseiller régional Piémont et 2002 Il est conseiller du Commerce et de formation à l'étranger avec la responsabilité juridique et contentieux.[2] Accusé de corruption, d'abord, il met les pouvoirs du juridiques et du contentieux, puis sa démission.[3] Condamné en première instance, il est acquitté en appel.[1]

en 2006 Il a été élu à la Chambre dans la quatrième circonscription (Lombardie 2); en 2008 Il est réélu dans la circonscription XIV (Marche). Le 29 Juillet 2010 Il est élu par le Parlement en tant que membre laïc du Conseil judiciaire suprême avec 627 votes en Ligue Att partagent dépassant la concurrence nationale. Mariella Ventura Sarno, conseiller déjà laïque CSM 2002 à 2006, proposé par Bossi, puis retirée après la menace de démission Brigandi: 30 Juillet 2010 par le mandat parlementaire cesse et est remplacé par Roberto Zaffini.

Le 1er Février, 2011 Brigandi le conseiller laïque est sous enquête pour abus de pouvoir par les procureurs à Rome pour le passé marqué des documents confidentiels au CSM concernant PM Ilda Boccassini, le juge d'instruction dans l'affaire Ruby pour les accusés d'extorsion et de prostitution qui voient le premier ministre Berlusconi, le journaliste du journal Anna Maria Greco que deux jours après une réunion à Palazzo Grazioli Brigandi entre Berlusconi et écrit un article intitulé Les doubles standards de Boccassini sur une ancienne procédure disciplinaire remontant aux années 80 sur un magistrat de la relation amoureuse alléguée. Il a été condamné en première instance à deux ans de prison.

Le 13 Avril, 2011 la plenum le Conseil supérieur de la magistrature, avec 19 oui, trois non et deux abstentions, déclare sa décadence de ne pas avoir démissionné au fil du temps du rôle du directeur de Fin Groupe, étant donné que la loi établit l'incompatibilité entre faire partie d'un conseil administration d'une société commerciale et la position de conseiller du CSM. Brigandi considéré comme l'acte une punition après que les médias et tumulte politique qui l'a impliqué dans l'affaire sur Boccassini.[4][5]

missions parlementaires

XII législatif (Sénat)

XV législature (Chambre)

  • membre de Conseil pour l'autorisation du 22 mai 2006 au 28 Avril 2008
  • Membre de la commission parlementaire pour la procédure de mise en accusation du 6 Juin 2006 au 28 Avril 2008
  • La partie V de la Commission (Budget, du Trésor et de la planification) du 6 Juin 2006 au 16 Octobre, 2006
  • Une partie de la Commission VI (Finances) du 16 Octobre 2006 au 28 Avril 2008
XVI législature (Chambre)
  • Vice-président de Commission d'enquête parlementaire sur les erreurs de la santé et les causes des déficits régionaux de la santé à partir du 1er Avril 2009 et le 30 juillet 2010
  • Le volet II de la Commission (Justice) du 15 mai 2008 au 30 Juillet 2010
  • Membre de la commission parlementaire pour les procédures d'accusation du 22 mai 2008 au 30 juillet 2010
  • Membre de la Commission parlementaire d'enquête sur les erreurs dans la santé et les causes des déficits régionaux de la santé du 24 mars 2009 au 30 juillet 2010
  • Membre du Conseil d'autorisation du 21 mai 2008 au 30 Juillet 2010

notes

  1. ^ à b Paolo Tessadri, Qui est Brigandi, anti Ilda de la Ligue, espresso, 2 février 2011. Récupéré le 3 Mars, 2011.
  2. ^ Cristina Marrone, « La fraude sur les inondations: conseiller arrêté, Corriere della Sera 31 Juillet 2003. Récupéré le 3 Mars, 2011 (Déposé par 'URL d'origine pré 01/01/2016).
  3. ^ Cristina Marrone, Piémont, le commissaire démissionne sous enquête pour corruption, Corriere della Sera, le 2 Août 2003. Récupéré le 3 Mars, 2011 (Déposé par 'URL d'origine pré 01/01/2016).
  4. ^ CSM, Brigandi révoqué, en Corriere della Sera, 13 avril 2011.
  5. ^ Le cas « incompatible Brigandi, pourris » décision sans précédent du CSM, en la République, 13 avril 2011.

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez