s
19 708 Pages

Fokker F.i
Fokdri.jpg
description
type avions de chasse
équipage 1
fabricant Allemagne Fokker
Date premier vol 1917
Date d'entrée en service 1917
retrait Date du service août 1918
l'utilisateur principal Allemagne Luftstreitkräfte
Les échantillons 3
développé par Fokker V.4
D'autres variantes Fokker Dr.I
propulsion
moteur un rotatif Goebel Goe.III
puissance 160 PS (118 kW)
armement
Mitrailleuses un LMG 08/15 calibre 7,92 mm

Les données sont extraites de l'aviation néerlandaise[1]

entrées d'avions militaires sur Wikipédia

la Fokker F.i, rendez-vous d'affaires Fokker V.5, était chasse monoplace triplan développé par impériale allemande Fokker-Flugzeugwerke en dix ans la XX siècle.

Le développement du Fokker V.4 encore au stade de prototype, Il a été produit en seulement trois exemples, en supposant la désignation Idflieg F.I, le seul F-Type avant l'introduction de la classe Dr-Type (pour Dreidecker, triplan) et de réussir, au détriment du petit nombre de spécimens, à utiliser dans le combat par axes Werner Voss, Kurt Wolff et Manfred von Richthofen au cours de la Première Guerre mondiale.

Historique du projet

au début 1917 Anthony Fokker Il a fait référence à son directeur de projets Reinhold Platz son intention d'étudier une solution similaire à celle adoptée par la britannique Sopwith triplan, que, depuis son entrée en service, il avait suscité de vives inquiétudes considérable grâce impériale allemande de l'aviation à sa performance supérieure en termes de temps de montée et tangente maximale que les modèles jusqu'alors en service.

Divers prototypes qui ont suivi, marquées d'un « V » (pour Versuch, « Expérimentale » allemand) Suivi d'un chiffres arabes progressive, étaient équipés de moteurs de différentes architectures, de moteurs rotatifs refroidi à l'air ceux en ligne liquide refroidi. V.5 L'amélioration est un développement de l'V.4 qui depuis de nombreuses années n'a pas été différenciée par l'aviation des historiens anglais.

Les trois premiers exemplaires de V.5, de 101/17-103/17, ont été faites au cours de cette année et, après évaluation de la commission dell'Idflieg examen qui leur a donné la nouvelle FI de désignation officielle (depuis le premier modèle la classe F-type), livré à vos départements de chasse de Luftstreitkräfte, la composante aérienne la Deutsches Heer (L 'armée Imperial allemand), pour l'évaluation dans des conditions de fonctionnement. On peut supposer que le V.5 à la fois le modèle de pré-production du Fokker Dr.I[citation nécessaire].

technique

Le Fokker F.i a conservé l'apparence générale, sauf pour les voiles, les modèles similaires produits par d'autres sociétés de la même période: monoplace monomoteur avec train d'atterrissage fixe. Destinée à la production de la série semble très similaire sinon comme un cadre général pour des solutions mineures et techniques adoptées pour le moteur à l'autre et le plus connu Fokker Dr.I qui l'a remplacé.

la fuselage, réalisée avec la structure en tubes d'acier soudés et recouverts de panneaux en bois, il a été caractérisé par simple cabine de pilotage destiné à ouvrir pilote. fini arrière dans un Archerie mono classiquedérive caractérisé élément vertical de forme arrondie et par des plans horizontaux monté en porte à faux.

la configuration de l'aile ère triplan avec l'aile supérieure et inférieure supports de différentes tailles et de surface, reliés entre eux par un seul entretoise interplan de chaque côté et complété par liens en câble d 'acier.

la train d'atterrissage Il a été fixé, très simple, monté sur une structure tubulaire au niveau de la partie inférieure du fuselage, équipé de roues de grand diamètre reliées par un essieu rigide à l'arrière et intégrées avec un sabot de support.

Propulsion a été fournie par un moteur Goebel Goe.III, un rotatif 9 cylindres disposés sur une seule rangée refroidi à l'air, capable de fournir un puissance égale à 160 PS (118 kW)[2], positionnée au sommet du fuselage avant fermée par un capot métallique et combiné avec un 'hélice deux lames en bois hauteur fixe.

L'armement se composait d'un seul mitrailleuse LMG 08/15 calibre 7,92 mm placé à l'avant de l'habitacle, combiné à un dispositif de synchronisation qui a permis de tirer sans conséquence par le biais du disque de l'hélice.

histoire opérationnelle

Fokker F.i (1917)
Conception de dell'F.I reproduisant le schéma de couleurs utilisé par "ace Werner Voss. Notez la conception anthropomorphique sur le nez de l'avion.

Tous F.I ont été affectés à Jagdgeschwader 1, le soi-disant "Flying Circus" dell 'ace Manfred von Richthofen et dont il était commandant, est devenu plus tard connu sous le surnom de « Baron rouge » à cause de la couleur avec laquelle il a fait peindre son Dr.I.[3]

La première F.I, la 101/17, a été la plus longue durée et soumis à des essais de vol jusqu'à sa destruction, qui a eu lieu en Août 1918 en raison d'une défaillance de la structure à la suite d'un facteur de charge égal à 7,75.

L'échantillon 102/17 de Septembre 1917 est devenu l'avion personnel de von Richthofen. Avec cet appareil, le « Baron Rouge » a pu obtenir le 60e assassinat, le 7 réalisé au cours du mois, avant de revenir à son Albatros D.v[3]

Von Richthofen, laissant une licence, lui laissera moins de chance à Kurt Wolff qui, qui l'a remplacé après une période de convalescence. Ce sera sur ce fait que Wolff sera abattu le 15 septembre[3] près Moorslede par un Nieuport 17 piloté par Marsh Corbitt.

Le même sort a également abordé le troisième exemplaire, le 103/17, qui commande à Ace Werner Voss[3], commandant Jasta 10 Parti à la recherche de son 50e meurtre, il a été abattu par la place Royal Aircraft Factory S.e.5 la britannique Arthur Rhys-Davids 23 Septembre près Frezenberg, Belgique.[4]

utilisateurs

Allemagne Allemagne
  • Luftstreitkräfte

notes

  1. ^ (FR) Fokker V.5, en aviation néerlandaise, http://www.dutch-aviation.nl. Extrait le 15 Juillet, 2012.
  2. ^ (FR) Goebel Goe II, en Histoire de vol, de vol siècle, http://www.century-of-flight.net/. Extrait le 15 Juillet, 2012.
  3. ^ à b c (RU) Fokker Dr.I, en Уголок неба, http://www.airwar.ru. Extrait le 15 Juillet, 2012.
  4. ^ (FR) Werner Voß, blindkat.hegewisch.net. Extrait le 15 Juillet, 2012.

bibliographie

  • (FR) L'encyclopédie illustrée des aéronefs (Partie travail 1982-1985), Orbis Publishing.
  • (DE) Heinz J. Nowarra, Die Entwicklung der Flugzeuge 1914-1918, Munich, 1959, ISBN inexistante.

D'autres projets

liens externes