s
19 708 Pages

Albatros W.8
description
type idrocaccia
équipage 2
fabricant Allemagne Albatros
Date premier vol 1918
l'utilisateur principal Allemagne Kaiserliche Marine
Les échantillons 2
Les dimensions et poids
longueur 9,59 m
envergure 11,56 m
hauteur 3,39 m
capacité 500 kg
propulsion
moteur un Benz Bz.iiib
puissance 195 PS (144 kW)
performance
vitesse de pointe 150 km / h
Vitesse d'escalade 1 000 m à 6 min et 30 s
à 3000 m en 34 min
autonomie 3 h 30 min
armement
Mitrailleuses un LMG 08/15 Spandau calibre 7,92 mm chasse
un Parabellum MG 14 7,92 mm arrière pivotantes

Les données sont extraites de Avions allemands de la Première Guerre mondiale[1]

entrées d'avions militaires sur Wikipédia

L 'Albatros W.8 était idrocaccia pour démarrer en voilage biplan mis au point par la société alors impériale allemande Albatros Flugzeugwerke GmbH à la fin dix ans la XX siècle et encore à l'étape de prototype.

Il a développé comme un successeur possible aux unités aériennes Kaiserliche Marine, la marine Empire allemand, le rôle de l'année précédente Hansa-Brandenburg W.12 Il ne pouvait pas surmonter aussi la première phase de développement pour la conclusion du Première Guerre mondiale

Historique du projet

Au cours des dernières étapes de la Première Guerre mondiale, les dirigeants du Kaiserliche Marine croyaient d'évaluer la possibilité de mettre à jour leur parc d'avions avec les modèles les plus modernes et efficaces. Parmi les avions qui étaient considérés comme obsolètes, il a figuré la idrocaccia Hansa-Brandenburg W.12 est entré en service en 1917; pour son remplacement a été contacté Albatros Flugzeugwerke et a émis un ordre de fournir trois exemplaires à envoyer à des tests d'évaluation.[1]

Le projet a consisté à mettre un avion conventionnel pour son temps, qui a incorporé quelques-unes des caractéristiques de conception de l'ancien concepteur de la société Ernst Heinkel, y compris l 'Archerie monodérive caractérisé par l'une élément horizontal avec les deux compensateurs monté de façon mobile au-dessus de l'axe vertical. Cette solution est toutefois révélé originale plus fragile adoptée par Heinkel sur Hansa-Brandenburg.[1]

Sur les trois spécimens ont été mis en service, il a seulement deux qui sont identiques, sauf pour l'adoption dans l'un des deux ogivale aérodynamique placé sur le moyeu de l'hélice.[1]

description technique

L'Albatros W.8 a conservé l'apparence générale des produits similaires hydravions modèles de la même période par les autres sociétés nationales: biplan, monomoteur à deux places avec une paire de flotter au lieu de train d'atterrissage.

la fuselage, réalisés avec une structure en bois recouvert de panneaux contre-plaqué, Il a été caractérisé par la présence de deux cockpits ouvrir et séparée, la destination vers l'avant pilote et à l'arrière, et la forme circulaire légèrement surélevé, le mitrailleur de queue. fini arrière dans un Archerie monodérive caractérisé par l'une élément horizontal positionné au-dessus de l'axe vertical.

la configuration de l'aile ère biplan-sesquiplana caractérisé aile supérieure, monté en haut le pare-soleil et relié au fuselage par l'intermédiaire d'un château tubulaire central, par uneouverture légèrement supérieur à celui du bas, monté bas sur le fuselage, reliés entre eux par une paire de messages, un de chaque côté, intégré, seulement entre les deux éléments verticaux, de liens en câble d 'acier.

La flottation est assurée par une paire de grandes bottes de bois reliée à l'extrados du fuselage et l'aile inférieure par un château tubulaire robuste.

Propulsion a été fournie par un moteur Benz Bz.iiib, un 8 cylindres en V Refroidissement liquide, capable de fournir un puissance égale à 195 PS (144 kW), Placé au sommet du front intégré dans la structure du fuselage et combiné avec un 'hélice deux lames en bois hauteur fixe, dans l'un des deux exemplaires du grand complété ogive avec des fonctions aérodynamiques qui cachent la moyeu.

L'armement se composait d'un mitrailleuse LMG 08/15 calibre 7,92 mm placé à l'avant de l'habitacle, combiné à un dispositif de synchronisation qui a permis de tirer sans conséquences à travers le disque de l'hélice, par un arrière intégré Parabellum MG 14, également calibre 7,92 mm, monté sur un support pivotant dans une partie de virage d'un support annulaire qui a permis le deuxième membre d'équipage se déplacer également sur le côté, afin d'obtenir un plus grand champ de tir.

utilisateurs

Allemagne Allemagne

notes

bibliographie

  • (FR) Peter Gray, Owen Thetford, Avions allemands de la Première Guerre mondiale, Londres, Putnam, 1962 ISBN 0-933852-71-1.
  • (FR) Peter Gray, Owen Thetford, Avions allemands de la Première Guerre mondiale, 2e édition, Londres, Putnam, 1970 ISBN 0-370-00103-6.

D'autres projets

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez