s
19 708 Pages

Albatros C.v
C.VI.jpg
description
type avion de reconnaissance
équipage 2
fabricant Allemagne Albatros
Date premier vol 1916
Date d'entrée en service 1916 (C.V / 16)
1917 (C.V / 17)
retrait Date du service 1917
l'utilisateur principal Allemagne Luftstreitkräfte
Les échantillons 400
développé par Albatros C.IV
D'autres variantes Albatros C.VII
Albatros C.xiii
Les dimensions et poids
longueur 8.90 m
envergure 12,60 m
hauteur 3,45 m
surface de l'aile 43,40 m²
poids à vide 1069 kg
poids de charge 1 585 kg
propulsion
moteur un Mercedes D.IV
puissance 220 PS (162 kW)
performance
vitesse de pointe 170 km / h
Vitesse de croisière 136 kmh
Vitesse d'escalade 125 m / min
autonomie 4 h
tangent 4 800 m
armement
Mitrailleuses un LMG 08/15 calibre 7,92 mm chasse[1]
un Parabellum MG 14 7,92 mm arrière
bombes 180 kg

Les données sont extraites de Уголок неба[2]

entrées d'avions militaires sur Wikipédia

L 'Albatros C.v (Désignation Société L 14) Il était un monomoteur biplan reconnaissance faite par la société alors impériale allemande Albatros Flugzeugwerke GmbH en dix ans la XX siècle.

Sur la base précédente C.IV encore au stade de prototype, Il a été introduit dans 1916 comme équipement d'unités de reconnaissance de Luftstreitkräfte, la composante aérienne la Deutsches Heer (L 'armée Imperial allemand).

Historique du projet

Le succès obtenu avec la réalisation du de l'Albatros C.III Allemand a conduit la société à développer une version dérivée. Le nouveau modèle, qui a reçu la désignation de la société de L 12, a utilisé la fuselage, la train d'atterrissage et la section de queue de la précédente introduction d'une conception différente des ailes et un autre cabine de pilotage. Le prototype, équipé d'un moteurs Mercedes D. III, un 6 cylindres en ligne 160 PS (118 kW), Il a été présenté au comité technique 'Idflieg, à partir de laquelle il a reçu la désignation officielle C.IV, mais au cours des essais en vol initial atteint des performances similaires à son prédécesseur confondant l'entreprise espère.[3]

développement

La disponibilité du puissant moteurs Mercedes D.IV 8 cylindres en ligne, capable de délivrer 220 hp (162 kW), proposé d'adapter le modèle au nouveau moteur. L'avion a conservé la cellule avec une structure en bois, fuselage recouvert de panneaux contre-plaqué sauf autour de son sommet et le passager avant destiné à pilote, réalisé en alliage léger. Pour optimiser les performances, il a été également adopté capotage plus enveloppants qui couvrait presque entièrement le moteur, à l'exception de radiateur, positionnée sur un côté du fuselage, et dell 'échappement, qui a abandonné la configuration « une corne de rhinocéros » pour une solution plus rationnelle.[2]

Le prototype a été présenté au comité technique 'Idflieg que, après le premier vol, réalisée dans la deuxième partie de la 1916, Il constata le respect des spécifications requises, l'émission d'une commande pour la fourniture et l'attribution de la désignation officielle C.V.[2]

La première version a commencé la série, plus tard identifié comme C.V / 16, une fois mis à la disposition en raison des salles, cependant, a été jugé par les pilotes peu de manœuvre et accablés par une tendance du moteur à surchauffer. Pour tenter de remédier aux inconvénients Albatros a commencé un développement du modèle. La manipulation a été améliorée en changeant le voilage biplan, l'introduction d'une nouvelle aile inférieur, tout en améliorant l'efficacité de ailerons, et l 'Archerie, qui a adopté la compensateurs nouveau design, tout d'accroître l'efficacité du 'circuit de refroidissement Il a été déplacé vers le radiateur, placé au-dessus de l'aile supérieure. La nouvelle version, identifiée comme C.V / 17, a amélioré le comportement de vol, mais les problèmes de fiabilité du moteur Mercedes D.IV, liée à la fragilité congénitale des 'vilebrequin, Ils ont limité l'opération à venir bientôt remplacé par 'Albatros C.VII.[4]

histoire opérationnelle

L'Albatros C.v a commencé à être livré à des unités de reconnaissance aérienne de Luftstreitkräfte dans la seconde moitié de 1916, mais avant longtemps ses équipages ont commencé à se plaindre. Son comportement en vol était lourd aux commandes et instable, à la fois dans la ligne de vol virement de bord,[2] entraînant ainsi, bien que doté d'armes défensives, potentiellement vulnérables dans les manœuvres de désengagement par chasse ennemi. La société a ensuite été contraint d'intervenir sur le modèle pour empêcher l'attitude de méfiance à transformer les connaissances en une suspension du contrat de fourniture.

Les améliorations apportées à la version originale se sont avérés décisifs pour la maniabilité, mais l'unité d'alimentation ont continué à causer des problèmes parce que si partiellement atténué a eu des problèmes de surchauffe, tendance congénitale à l'arbre rupture du vilebrequin, caractéristique négative de l'ensemble la production de la Mercedes D.IV, était extrêmement dangereux pour la sécurité de son équipage pendant le vol en territoire sûr.

Le modèle a ensuite été rapidement remplacé quand ils deviennent disponibles des modèles plus efficaces et l'on croit avoir été complètement mis à la terre déjà à la fin de 1917.[2]

versions

C.V / 16
version originale principalement identifiable par le placement des radiateurs aux côtés du fuselage.
C.V / 17
développement de C.V / 16 équipé d'une nouvelle aile inférieure, modifiée et le déplacement empennages du radiateur d'aile supérieure.

utilisateurs

Allemagne Allemagne
  • Luftstreitkräfte

notes

  1. ^ dans la dernière production.
  2. ^ à b c et Albatros C.v en Уголок неба.
  3. ^ Albatros à C.IV Уголок неба.
  4. ^ Encyclopédie de l'aviation de Jane, pag. 52.

bibliographie

  • (FR) H.W. Cowin, Aviation allemande et autrichienne de la Première Guerre mondiale, Osprey Publishing Ltd, 2000 ISBN 1-84176-069-2.
  • (FR) Peter M. Grosz, Windsock Datafile 81 Albatros C.v, Berkhamsted: Albatros Productions Ltd., 2002.
  • (DE) Heinz J. Nowarra, Die Entwicklung der Flugzeuge 1914-1918, Munich, 1959, ISBN inexistante.
  • (FR) Michael John H. Taylor, L'encyclopédie de Jane de l'aviation, 2e édition, Londres, Editions Studio, 1989 ISBN 0-517-10316-8.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Albatros C.v

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez