s
19 708 Pages

Rumpler C.VII
Rumpler C.VII.jpg
description
type avion de reconnaissance
équipage 2
fabricant Allemagne Rumpler
Date premier vol 1917
Date d'entrée en service 1917
l'utilisateur principal Allemagne Luftstreitkräfte
Les échantillons 400[1]
développé par Rumpler C.IV
Les dimensions et poids
longueur 8.2 m
envergure 12,55 m
hauteur 3,39 m
surface de l'aile 33,6 m²
poids à vide 1050 kg
poids de charge 1485 kg
propulsion
moteur un Maybach Mb.IVa
puissance 240 PS (177 kW)
performance
vitesse de pointe 175 km / h 1 000 m
Vitesse d'escalade 1 000 m 2,3 min
3 000 m en 8 min
à 7000 m en 50 min
autonomie environ 3 h 30 min
tangent 7 300 m
armement
Mitrailleuses un LMG 08/15 calibre 7,92 mm chasse
un Parabellum MG 14 7,92 mm arrière
notes données relatives à la version C.VII

Les données sont extraites de Avions allemands de la Première Guerre mondiale[2]

entrées d'avions militaires sur Wikipédia

la Rumpler C.VII Il était un monomoteur biplan reconnaissance haute altitude développée par 'compagnie d'aviation impériale allemande Rumpler Flugzeugwerke GmbH en dix ans la XX siècle[3].

le développement précédent et apprécié Rumpler C.IV, Il a été décidé d'équiper les départements de Luftstreitkräfte, la composante aérienne la Deutsches Heer (L 'armée Empire allemand), avec un modèle capable d'effectuer des missions de reconnaissance aérienne sur le territoire ennemi à une altitude supérieure à la gamme maximum de leur artillerie antiaérien, avec un profil de mission qui protège de manière adéquate l'équipage, les moyens et le but de la mission. Dans un premier temps il équipé d'armement, après avoir été mis au point une version non armé, présentée comme C.VII « Rubild » (ou « Rubilt ») être équipé PHOTO RECON appareil photo équipé d'un dispositif de déclenchement automatique.

Historique du projet

L'évolution technologique continue et rapide qui a touché le 'aviation au cours de la Première Guerre mondiale Il a forcé les prétendants à adapter ses ressources à d'autres personnes et les capacités qui devaient déjà faire face au feu des Allemands de 'artillerie antiaérien sur front occidental, Ils ont été forcés à entrer en conflit avec chasse ennemi équipé de modèles plus efficaces et létales. Le succès du Rumpler en service depuis leur modèle C.IV quatrième C-Type, car ils ont reçu des conventions armées de reconnaissance à deux places Idflieg[4] fait par la société, il a suggéré, dans la deuxième partie du 1917, de développer une nouvelle version pour les missions de haute altitude pour tenter de récupérer l'avantage.

Le choix fait par la société était d'exploiter les qualités du moteur 6 cylindres en ligne Maybach Mb.IVa 240 PS (177 kW) Refroidissement liquide, qui, grâce à l'adoption d'un compresseur mécanique, Il pourrait fonctionner correctement, même à haute altitude en maintenant une suffisante puissance pour gérer un avion. Bien qu'à cette époque, il était le plus puissant disponible Mercedes D.IVa 260 PS (191 kW), il était le favori maybach parce que beaucoup moins sensible à la perte de puissance est produite lors de la salive. Pour la cellule est revisité le réglage déjà utilisé pour le précédent C-Typ réalisé par des motifs, de la texture dans une technique mixte, fuselage biplace avec cockpits positionné en tandem, avec des différences partielles train d'atterrissage, toujours une chaussure plus de support arrière fixe bicyclo mais maintenant plus dans les éléments avant afin de pouvoir adopter une "hélice plus diamètre, et voilage, jamais biplan mais, par rapport à C.IV à partir duquel il a été dérivé, différent, adapté à des caractéristiques de haute altitude, l'adoption d'un 'ouverture inférieure à 11 cm et corde légèrement plus élevé.[2]

histoire opérationnelle

Le Rumpler C.VII est entré en service avec des unités de reconnaissance aérienne de Luftstreitkräfte vers la fin de 1917, introduit simultanément en deux versions différentes qui diffèrent légèrement dans l'équipement en fonction du profil de mission qui irait à jouer, les deux sont fournis avec générateur électrique capable de chauffer la costumes les deux membres d'équipage et un système de distribution oxygène, les mesures nécessaires pour protéger la santé et la capacité opérationnelle.

La version « standard » a été conçu pour la reconnaissance aérienne à longue portée, équipé d'une radio qui a permis au spectateur de communiquer en temps réel l'emplacement des forces ennemies. Il a également été équipé d'un armement défensif se compose d'une paire de mitrailleuses, un LMG 08/15 calibre 7,92 mm la chasse et d'un calibre égal Parabellum MG 14 pivotement arrière monté sur un support articulé.

La version identifiée comme « Rubild » (ou « Rubilt ») a été à la place prévue pour des missions en haute altitude, caractérisé par l'absence d'armement et seulement équipé d'un appareil photographique équipé d'un dispositif de déclenchement automatique. Le profil de mission prévu de prendre des photos fixes sur un film, une fois de retour au sol et développé pourrait être examiné directement par les stratèges pour discuter des contre-mesures tactiques dans le théâtre.

Les caractéristiques du modèle a permis une tangente opérationnelle au-delà du 7000 m, suffisant pour éviter à la fois les tirs d'artillerie, dont la portée est plus faible, à la fois pour éviter la majorité des combattants ennemis, incapable d'atteindre cette altitude. Les quelques modèles qui réussissent étaient encore incapables d'atteindre la même vitesse en vol de niveau déboîtement facilement.

Le Rumpler C.VII a été particulièrement efficace restant en service avec le Luftstreitkräfte jusqu'à la fin du conflit.

versions

C.VII
reconnaissance à deux places et à longue portée haute altitude avec des armes défensives.
C.VII "Rubild" (ou "Rubilt")
version haute altitude de RECON PHOTO non armée appareil photo équipé d'un dispositif de déclenchement automatique.

utilisateurs

Allemagne Allemagne
  • Luftstreitkräfte
Yougoslavie Royaume des Serbes, Croates et Slovènes
  • Aviacijsko Odeljenje Jugoslovenske Kraljevske Armije
Suisse Suisse
  • Swiss Air Force

notes

  1. ^ (RU) Rumpler C.III (VIII), en Уголок неба, http://www.airwar.ru. Récupéré le 30 Août, 2012.
  2. ^ à b Gray, Thetford, Avions allemands de la Première Guerre mondiale.
  3. ^ Taylor 1989, p. 771.
  4. ^ (FR) Andreas Parsch et Aleksey V. Martynov, Allemand et désignations d'avions militaires austro-hongrois (1914-1918), en Designation-Systems.net, http://www.designation-systems.net, 11 septembre 2005. Récupéré le 30 Août, 2012.

bibliographie

  • (FR) Peter Gray, Owen Thetford, Avions allemands de la Première Guerre mondiale, 2e édition, Londres, Putnam, 1970, ISBN 0-370-00103-6.
  • (DE) Günter Kroschel, Helmut Stützer, Die deutschen Militärflugzeuge 1910 - 1918, Wilhelmshaven, Lohse-Eissing, 1977, ISBN 3-920602-18-8.
  • (DE) Heinz J. Nowarra, Die Entwicklung der Flugzeuge 1914-1918, Munich, 1959, ISBN inexistante.
  • (FR) Kenneth Munson, Bombers, patrouille et des avions de reconnaissance 1914 - 1919, ISBN 0-7537-0918-X.
  • (FR) Kenneth Munson, Combattants, attaque et avion d'entraînement 1914-1919 (L'Encyclopédie de poche des aéronefs du monde en couleur), Londres, Bounty Books, 2004, ISBN 0-7537-0916-3.
  • (FR) Michael John H. Taylor, L'encyclopédie de Jane de l'aviation, 2e édition, Londres, Editions Studio, 1989, ISBN 0-51710-316-8.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Rumpler C.VII

liens externes