s
19 708 Pages

Pfalz D.xv
Dxv.jpg
Le Pfalz D.xv photographié 1919 à Haguenau, devenir français après la fin de Première Guerre mondiale.[1]
description
type avions de chasse
équipage 1
concepteur Rudolph Gehringer
fabricant Allemagne Pfalz
Date premier vol 4 novembre 1918 (Test officiel)
Les échantillons 1 (+)
développé par Pfalz D.XII
Les dimensions et poids
longueur 6.5 m
envergure 8,6 m
hauteur 2,7 m
poids à vide 738 kg
poids de charge 918 kg
propulsion
moteur un BMW IIIa
puissance 185 PS (136 kW)
performance
vitesse de pointe 200 km / h
Vitesse d'escalade 1 000 m 2 min
6 000 m à 22,2 min
armement
Mitrailleuses 2 LMG 08/15 "Spandau" calibre 7,92 mm

Les données sont extraites de Avions allemands de la Première Guerre mondiale[2]

entrées d'avions militaires sur Wikipédia

la Pfalz D.xv était chasse monomoteur biplan développé par Bavière, alors Empire allemand, Pfalz Flugzeugwerke à la fin dix ans la XX siècle.

Destinés aux services de chasse Luftstreitkräfte, la composante aérienne la Deutsches Heer (L 'armée Impériale allemande), n'a pas pu démarrer la production en raison de la fin de Première Guerre mondiale.

Historique du projet

Dans le cadre d'un graphique du programme d'amélioration Pfalz D.XII, introduit en Mars 1918, le Pfalz a commencé à développer une série de modèles dont la dernière était le D.XV.

Le projet supervisé par Rudolph Gehringer, qui de 1917 a été chef du bureau technique, a été mis sur le plus propre possible aérodynamique, reprenant la technique de construction de fuselage le modèle précédent, avec une structure couverte par des panneaux de contre-plaqué, et de se lancer dans une nouvelle voilage dont il a été renforcé en moins d'un couple de deux montants interalari interne et liens en câble d 'acier.[2] Cela réduirait la surface avant du modèle pour améliorer les performances en vitesse de pointe.

Pfalz D.xv
la prototype la D.XV encore dépourvue d'insignes de reconnaissance.

la prototype Il était équipé à la fois un moteur Mercedes D.IIIa 180 PS (132 kW) Qu'un BMW IIIa à partir de 185 PS (136 kW).[2] Le D.XV a été volé devant le Comité Idflieg le 4 Novembre 1918, Troisième évaluation comparative des prototypes de la tenue des avions de chasse à l'aérodrome Adlershof, autour Berlin, où les coureurs ont été invités à participer directement à l'évaluation et la sélection des nouveaux appareils à utiliser pour la production de masse. Les tests qui ont suivi déterminé que le modèle était extrêmement puissant et manoeuvrable tout en restant problématique en phase atterrissage.

La fin des hostilités, cependant, d'accord jours plus tard seulement, a marqué la suspension de toutes les activités. Comment il appartenait à Interalliierte Luftfahrt-Überwachungs-Kommission (Iluk), la commission de l'aviation allemande interalliée établie après la guerre pour se assurer que les conditions ont été respectées Traité de Versailles, Il est crédité d'une commande de 180 exemplaires déjà dans la phase de construction, cependant, les historiens de l'aviation ne sont pas d'accord sur le montant de D.XV effectivement construit.[2]

histoire opérationnelle

On ne sait pas si le modèle en un ou plusieurs exemplaires, a effectivement été remis à un service opérationnel.

utilisateurs

Allemagne Allemagne
  • Luftstreitkräfte
utilisé avec certitude que dans les tests comparatifs.

notes

  1. ^ (NL) Pfalz D.xv, en Gevechtsvliegtuigen, http://pverp.home.xs4all.nl/, 24 décembre 2004. 20 Août Récupéré, 2012.
  2. ^ à b c Gray; Thetford, Avions allemands de la Première Guerre mondiale.

bibliographie

  • (FR) Peter Gray, Owen Thetford, Avions allemands de la Première Guerre mondiale, Londres, Putnam, 1962, ISBN 0-93385-271-1.
  • (FR) Peter Gray, Owen Thetford, Avions allemands de la Première Guerre mondiale, 2e édition, Londres, Putnam, 1970, ISBN 0-370-00103-6.
  • (FR) Jack Herris, Great Aircraft guerre en profil, Boulder, Colorado, Flying Machine Press, 2001, ISBN 1-891268-15-5.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Pfalz D.xv

liens externes