s
19 708 Pages

Pfalz D. III
Pfalzdiiia.jpg
Un Pfalz D. III capturé par les Français
description
type avions de chasse
équipage 1
concepteur Rudolph Gehringer
fabricant Allemagne Pfalz
Date premier vol avril 1917
l'utilisateur principal Allemagne Luftstreitkräfte
Les échantillons environ 1010
D'autres variantes Pfalz D.IV
Les dimensions et poids
longueur 7.12 m
envergure 9,40 m
hauteur 2,67 m
surface de l'aile 22,14 m²
poids à vide 693
poids de charge 905 kg
propulsion
moteur un Mercedes D. III
puissance 160 PS (118 kW)
performance
vitesse de pointe 181 km / h au niveau de la mer.
Vitesse de croisière 147 kmh
autonomie 2 h 30 min
tangent 5500 m
armement
Mitrailleuses 2 LMG 08/15 calibre 7,92 mm

Les données sont extraites de Уголок неба[1]

entrées d'avions militaires sur Wikipédia

la Pfalz D. III était biplan de chasse utilisé dans Première Guerre mondiale de Germania imperiale depuis l'automne 1917 jusqu'à la fin du conflit. Il a été le projet le plus original réalisé par Pfalz Flugzeugwerke GmbH.

Historique du projet

Pfalz D. III
Prototype du D.III 1917.

Avant le début de grande guerre, le Pfalz a acheté un licence de français Morane-Saulnier pour produire le monoplan Type L pour le marché allemand, qui, en conflit a commencé, il est entré en service désignation Idflieg Pfalz a.i évolution jusqu'à Typ-E armé.

en Septembre 1916 la société a commencé la production sous licence des 20 premiers exemplaires de la chasse LFG Roland D.I et 200 modèles de son développement ultérieur Roland D.ii.[2]

en Novembre 1916 le Pfalz supposé Rudolph Gehringer, qui a déjà travaillé pour la Flugzeugbau Friedrichshafen, avec le grade d'ingénieur en chef. Gehringer immédiatement commencé à concevoir une chasse complètement nouvelle et originale dont est né en Avril de la D.III 1917. Comme les moyens de Roland, ont également utilisé une D.III fuselage monocoque contre-plaqué, Il a réalisé avec un placage en spirale de deux « bandes » de contreplaqué enveloppé environ la moitié de la structure de fuselage. Les deux « demi fuselages » ont ensuite été collés et recouverts de tissu. Cette méthode assure une plus grande force, le poids inférieur et un excellent niveau de malléabilité, mais il était aussi beaucoup plus cher et nécessitait un entretien continu. En outre, avec le passage du temps, fuselage a subi une déformation et à la torsion en raison de l'utilisation de bois pas parfaitement assaisonné ou non résistant à l'humidité.

la coulisses Ils ont été construits de façon classique, avec le hébergé sur le radiateur supérieur, tandis que les ailerons étaient en bois et non en acier tubulaire généralement pratiqué dans d'autres médias. Le gouvernail de la queue possède une section particulière inversée permettant des manoeuvres de récupération faciles à vol et a permis l'utilisation d'un ascenseur déséquilibré.

Les prototypes ont été jugés très prometteurs, de sorte que la Pfalz a interrompu la production de Roland D. III pour passer à celle de son Pfalz D. III, la production 70/2. Après les essais en mai de cette année Adlershof des modifications ont été apportées à la gouverne de direction et des ailerons et le Pfalz a reçu un deuxième ordre de 300 échantillons.

Pfalz D. III
Pfalz D.III (série: 4114/17).

Les premières livraisons ont eu lieu en Août 1917 et ils ont été les premiers escadrons équipés Jasta 10 et Jamey 4. En général était considéré comme le Pfalz D.III mieux que le Roland, mais moins que tout 'Albatros D. III et D.V. Les pilotes allemands généralement attribués à la moitié lourdeur excessive des contrôles, peu de vitesse et de la puissance, en particulier par rapport à l'avion Albatros. De plus 'avion Il avait tendance à décrocher et tombait souvent dans les manœuvres à très basse altitude. Tant et si bien que les pilotes alliés ne craignaient pas beaucoup le Pfalz D. III.

Le point fort du milieu était, en fait, sa force. Les avions Albatros avaient un problème d'affaissement longeron l'aile inférieure, tandis que les ailes étaient extrêmement résistants Pfalz, de manière à permettre des attaques de plongée des hauteurs considérables. Cette tactique était en fait utilisée pour briser les ballons d'observation, qui ont été fortement défendue par des positions antiaériennes.

D.IIIa

Pfalz D. III
Pfalz D.IIIa (série: 8413/17).

Un défaut très important, dérivé de médias Roland, concernait les armes, qui a été complètement enfermé dans fuselage et par conséquent, les pilotes ne pouvaient débloquer des armes en cas de brouillage. Le Pfalz a ensuite produit une nouvelle version de l'appareil, appelé D.IIIa, qui avaient les armes déplacés sur le pont supérieur. il a également monté un moteur Mercedes plus puissant.

Ils ont été construits et 206 regard D.III 750 D.IIIa; la plupart livrés à jast Bavière. jusqu'à Juin 1918 Ils étaient encore 430 services D.IIIa, mais déjà en Août de cette année ont été réduits à 166 spécimens. Le reste a été retirée par la suite.

utilisateurs

Allemagne Allemagne
  • Luftstreitkräfte

notes

  1. ^ Pfalz D. III Уголок неба.
  2. ^ Herris 2001, pp. 27-28.

bibliographie

  • (FR) Jack Herris, Pfalz avion de la Première Guerre mondiale (Grande guerre d'avion dans le profil, Volume 4), Boulder, Colorado, Flying Machine Press, 2001 ISBN 1-891268-15-5.

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Pfalz D. III

liens externes