s
19 708 Pages

Hannover Cl.iii
Hanovre CL IIIa, Forêt d'Argonne, France, en 1918 (restaurée) .jpg
A Hanovre CL.IIIa (Nr.Wk.3892-18) abattu par un tireur américain en Argonne
description
type escorte de chasse
avions d'attaque
équipage 2
concepteur Hermann Dorner
fabricant Allemagne Hannoversche Wagon usine
Allemagne LFG
Date premier vol 1917
l'utilisateur principal Allemagne Luftstreitkräfte
Les autres utilisateurs Lettonie Latvijas Gaisa spēki
Les échantillons 617
développé par Hanovre CL.II
D'autres variantes Hanovre CL.IV
Les dimensions et poids
longueur 7,58 m
envergure 11,7 m
hauteur 2,8 m
surface de l'aile 32,7 m²
poids à vide 717 kg
poids de charge 1081 kg
propulsion
moteur un Argus As.III
puissance 180 PS (132 kW)
performance
vitesse de pointe 165 km / h 5 000 m
Vitesse d'escalade 1 000 m à 5 min 18 s
autonomie 3 h
tangent 7 500 m
armement
Mitrailleuses 3 LMG 08/15 calibre 7,92 mm
un avant fixe et deux binate de support pivotant arrière
notes données relatives à la version CL.IIIa

Les données sont extraites de:
Windsock Datafile No.23[1]
Avions allemands de la Première Guerre mondiale[2]

entrées d'avions militaires sur Wikipédia

L 'Hannover Cl.iii était biplan un seul moteur à deux places développé par 'compagnie d'aviation impériale allemande Hannoversche Wagon usine AG en dix ans la XX siècle et de produits, ainsi que de la même, sur la licence de Luftfahrzeug-Gesellschaft (LFG).

Principalement utilisé par Luftstreitkräfte, la composante aérienne la Deutsches Heer (L 'armée Imperial allemand), au cours de la phase finale de Première Guerre mondiale dans le rôle de escorte de chasse et avions d'attaque, Il est resté en service jusqu'à la fin du conflit et, plus tard, en Lettonie Latvijas Gaisa spēki.

Historique du projet

Après le Wagon Hannoversche usine a développé le 'Hanovre CL.II, initialement conçu comme escorte de chasse, mais de plus en plus souvent utilisé comme avions d'attaque, l 'Idflieg (L'Inspection de l'aviation d'armée), il a nécessité un développement qui convient le mieux pour combler ce rôle.

Le projet, par la société déménagé au directeur de son ingénieur du département technique Hermann Dorner, retraité l'approche générale de son prédécesseur, un biplan monomoteur dans les voiles de configuration du tracteur et le chariot avec un disque compact, avec l'aile supérieure est très proche de fuselage, et dall'anticonvenzionale Archerie biplan, toutefois, intervenir sur l'aile supérieure avec conférant ailerons de la surface principale afin d'augmenter encore sa maniabilité à basse altitude, les améliorations nécessaires à la sauvegarde et l'équipage plus d'avions en ce que le contexte opérationnel. Par rapport à CL.II a également adopté un moteur différent, même si la même architecture 6 cylindres en ligne, la Mercedes D. III 160 CV (118 kW), Considéré comme plus efficace mais plus puissant Argus As.III adoptée par son prédécesseur.[2]

Dans cette configuration, la prototype le CL.III a été volé pour la première fois vers la fin de 1917 et, une fois évalué par le jury dell'Idflieg 23 Février 1918, Il a été jugé suffisant pour le service demandant le démarrage immédiat de la production en série. Il a été signé un contrat de fourniture initiale de 200 unités, mais la disponibilité Mercedes D.III était limitée parce que le Idflieg avait ordonné que son installation a été conçue avec une priorité aux modèles Type-D, comme ils ont été identifiés biplans de chasse selon système de désignation adopté. Compte tenu de la nécessité de doter le plus rapidement possible leur Schlachtstaffeln tout en réduisant le contrat avec le Wagon Hannoversche usine à seulement 80 unités ont reçu l'ordre d'accorder une licence production Luftfahrzeug-Gesellschaft (LFG), chargée de faire une version équipée de l'Argus As.III plus disponible, la version qui a été identifiée comme CL.IIIa.

Au cours de 1918, elle a lancé une nouvelle évolution du modèle qui aurait donné naissance à deux nouvelles versions des deux sont restées aux premiers stades de développement. Le premier, identifié comme CL.IIIb, a été vraisemblablement atteint par la conversion d'une cellule existante[3], Version de 'envergure accrue, caractérisé par la connexion entre les deux ailes par l'intermédiaire de deux paires de chaque côté, au lieu d'une seule paire, de messages, et équipé d'un moteur expérimental Nationale Automobil-Gesellschaft (NAG) 190 ch. Une deuxième version, identifiée comme CL.IIIc ou CL.IIIe, même cette conversion d'une cellule existante, avait une configuration d'aile similaire avec deux paires de montants.[2]

A la fin de la production, interrompue pour la conclusion du conflit, ils se sont élevés sur des échantillons produits 617 unités, 80 réalisées par le Hannoversche Waggonfabrik et 537 de la LFG.[2]

histoire opérationnelle

Le CL.III a été affecté à Schlachtstaffeln, départements d'attaque au sol de Luftstreitkräfte, au début 1918, fonctionnant à des missions bombardement tactique en coopération avec les troupes au sol Deutsches Heer sur front occidental et le reste en unités de première ligne jusqu'à la fin de Première Guerre mondiale.

A la fin du conflit, conformément à celle imposée par Traité de Versailles de 1919, presque tous les avions fourni l'aviation militaire allemande a été détruit ou donné à titre de compensation pour les nations gagnantes. Ils sont connus, au moins un spécimen avec identification britannique distinctif, sans doute un exemplaire capturé et testé lors de la phase finale du conflit, alors que deux sont des spécimens connus qui ont été acquises au cours de vingtaine d'années de Lettonie.

Ces derniers étaient une CL.IIIa, achetée en Mars 1920 à l'Allemagne, et un CL.III non identifié reconstruit au cours de la 1923 les réparations dans l'atelier de l'Institut national des postes et télégraphes Riga, le précurseur de VEF (Valsts elektrotehniskā fabrika). Les employés des services de reconnaissance Latvijas Gaisa spēki, identifiés respectivement avec le nombre distinctif de « 21 » et « 7 », la première utilisation opérationnelle trouvés dans le cadre de Guerre d'indépendance Lettonie affecté à la reconnaissance aérienne sur le front est resté en service jusqu'à au moins 1928.[4]

versions

CL.III
version équipée d'un moteur Mercedes D. III 160 PS (118 kW) Réalisé dans 80 spécimens.
CL.IIIa
version produite sous licence de Luftfahrzeug-Gesellschaft (LFG) équipé d'un moteur Argus As.III 180 PS (132 kW) en 537 échantillons.
CL.IIIb
prototype, conversion à partir d'une version existante de la cellule 'envergure accrue, caractérisé par le biplan voilant en deux paires de chaque côté de montants, et équipé d'un moteur Nationale Automobil-Gesellschaft (NAG) à partir de PS 190, réalisé en un seul exemplaire.
CL.IIIc (ou e)
prototype, la conversion d'une cellule existante, faite en un seul exemplaire.

utilisateurs

Allemagne Allemagne
  • Luftstreitkräfte
Lettonie Lettonie
  • Latvijas Gaisa spēki

notes

  1. ^ Grosz 1990.
  2. ^ à b c Avions allemands de la Première Guerre mondialeGray, Thetford 1970, pp. 150-153.
  3. ^ Les sources ne rapportent pas plus de 617 pièces au total.
  4. ^ (FR) Hannover Cl.iii, sur Spārnotā Latvija (Aircraft Letton - 1918-1940), http://latvianaviation.com/index.html. Extrait le 15 Décembre, 2012.

bibliographie

  • (DE) Enzo Angelucci, Paolo Matricardi, Flugzeuge von den anfangen bis zum Weltkrieg Ersten, München, Falken Verlag, 1982 ISBN 3-8068-0391-9.
  • (FR) Peter Gray, Owen Thetford, Avions allemands de la Première Guerre mondiale, 2e édition, Londres, Putnam, 1970 [1962], ISBN 0-370-00103-6.
  • (FR) William Green, Gordon Swanborough, Le livre complet de Fighters: Une Encyclopédie illustrée de tous les avions de chasse construit et piloté, New York, Smithmark Publishers, 1994 ISBN 0-8317-3939-8.
  • (FR) Peter M. Grosz, 23 Windsock Datafile - Hannover Cl.iii, Berkhamsted, Albatros Productions Ltd., 1990 ISBN 0-948414-27-8.
  • (DE) Günter Kroschel, Helmut Stützer, Die deutschen Militärflugzeuge 1910-1918, Wilhelmshaven, Lohse-Eissing Mittler, 1977 ISBN 3-920602-18-8.
  • (FR) Kenneth Munson, Combattants, attaque et avion d'entraînement 1914-1919 (L'Encyclopédie de poche des aéronefs du monde en couleur), Londres, Bounty Books, 2004 ISBN 0-7537-0916-3.
  • (DE) Heinz J. Nowarra, Die Entwicklung der Flugzeuge 1914-1918, München, Lehmanns, 1959, ISBN inexistante.
  • (FR) Michael John H. Taylor, L'encyclopédie de Jane de l'aviation, 2e édition, Londres, Editions Studio, 1989 ISBN 0-517-10316-8.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Hannover Cl.iii

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez