s
19 708 Pages

John Ireland
John Ireland dans l'Ouest La vallée de la Vengeance (1951)

John Benjamin Irlande (Vancouver, 30 janvier 1914 - Santa Barbara, 21 mars 1992) Ce fut un acteur cinématographique et TV canadien.

biographie

carrière

Ses débuts remonte à 1935 dans un spectacle d'eau, où elle a joué comme un nageur professionnel[1]. Il est ensuite passé à agir, en jouant des rôles shakespearien à Broadway et les entreprises de tourisme jusqu'à ses débuts au cinéma dans le rôle de l'IM Windy dans le film de guerre Une promenade au soleil (1945) de Lewis Milestone. Engagé par le producteur Darryl F. Zanuck, Irlande est rapidement devenu l'une des caractéristiques les plus intéressantes de la guerre américaine, interprète des personnages cyniques et violents[1].

Sa personnalité et ses traits du visage de « dur » lui a permis de célébrer dans des rôles occidental qui Darling Clementine (1946) de John Ford et Red River (1948) de Howard Hawks, à la fois le mythe de célébration de l'Occident[2], et dans le temps, il est devenu deux classiques du genre. Son interprétation énergique du journaliste Jack Burden dans le film Tous les hommes du roi (1949) Lui a aussi valu une nomination au 'Oscar du meilleur acteur.

John Ireland spécialisé dans les rôles que difficile scélérat dans d'innombrables westerns de la cinquantaine, comment La vallée de la Vengeance (1951), Côté Burt Lancaster, all'O.K Défi. corral (1957), De John Sturges, à nouveau avec Lancaster et Kirk Douglas. En collaboration avec l'opérateur Lee Garmes, l'acteur produit et réalisé Le territoire hors la loi (1953)[1], se faufilant de nouveau dans la direction deux ans plus tard avec l'intéressant B-movie Fast and Furious (1955), Écrit par Roger Corman, dans lequel il a joué un homme innocent en fuite, accusé d'un assassiner qu'il n'a pas commis.

Une fois le rôle du gladiateur Crixus Spartacus (1960) de Stanley Kubrick, la carrière de l'Irlande a commencé une phase de déclin. L'acteur a intensifié son interprète Télévisé, qui avait déjà expérimenté depuis les années cinquante, en prenant part à plusieurs séries populaires auprès du grand public, y compris Alfred Hitchcock (1962) les tricheurs (39 épisodes de 1960 un 1962) cuir brut (11 épisodes de 1960 un 1965) Gunsmoke (1966-1967) et mine d'or (1967).

John Ireland
John Ireland dans le film Un cercueil pour cent du pistolet (1968)

Dans la seconde moitié du sixties, l'acteur a donné un nouvel élan à sa carrière cinématographique, d'abord avec le rôle de la gauche Steve Marek il Les yeux des autres (1965), Un petit classique d'horreur à faible coût, dirigé par le spécialiste William Castle. Irlande a ensuite déménagé à Italie, où il est devenu une star du genre westerns spaghetti dans les films tels que Je déteste la haine (1967) de Domenico Paolella, et Un cercueil pour cent du pistolet (1968), De Umberto Lenzi. Il est également significatif des avoirs de l'acteur appartenant à deux un brin de films Giallo, ou Carnal Circuit (1969), De Alberto De Martino, et un sur (1969), De Lucio Fulci, ainsi que dans la coproduction internationale salon Kitty (1975) Réalisé par Tinto Brass.

intimité

Dès le premier mariage à Elaine Sheldon (1940-1949), L'Irlande avait deux fils, Jean et Pierre. en 1949 Il est marié à l'actrice Joanne Dru, à partir de laquelle divorcé en 1957. Il a épousé en troisième mariage 1962 Daphne Myrick Cameron, avait sa fille, Daphné. Le mariage a duré jusqu'à la mort de l'Irlande, qui a eu lieu pour leucémie le 21 Mars 1992 à 78 ans.

Filmographie

  • Une promenade au soleil (Une promenade au soleil), Mise en scène Lewis Milestone (1945)
  • pétarader, réalisé par Joseph L. Mankiewicz [1946)
  • Derrière Green Lights, réalisé par Otto Brower (1946)
  • Quelque part dans la nuit (Quelque part dans la nuit), Réalisé par Joseph L. Mankiewicz (1946) (voix, non crédité)
  • Il ne devrait pas arriver à un chien, dirigé par Herbert I. Leeds (1946)
  • Darling Clementine (My Darling Clementine), Mise en scène John Ford (1946)
  • Réveillez-vous et rêve, réalisé par Lloyd Bacon (1946)
  • Dites adieu (Performance répétition), Mise en scène Alfred L. Werker (1947) (voix, non crédité)
  • Transportées par rail (Railroaded!), Mise en scène Anthony Mann (1947)
  • violence (le Gangster), Mise en scène Gordon Wiles (1947)
  • Je ne suis pas t'inganno, Je t'aime! (Je Love Trouble), Mise en scène S. Sylvan Simon (1948)
  • open secret, réalisé par John Reinhardt (1948)
  • Esclave de la fureur (maltraitement), Réalisé par Anthony Mann (1948)
  • Un sud du Nord (Un Yankee Sud), Mise en scène Edward Sedgwick (1948)
  • Red River (Red River), Mise en scène Howard Hawks (1948)
  • Jeanne d'Arc (Jeanne d'Arc), Mise en scène Victor Fleming (1948)
  • J'ai tué le bandit Jesse (I Shot Jesse James), Mise en scène Samuel Fuller (1949)
  • Les collines de marche (Les collines de marche), Mise en scène John Sturges (1949)
  • mains brutes (L'homme Undercover), Mise en scène Joseph H. Lewis (1949) (voix, non crédité)
  • Frontier femmes (piétiner), Mise en scène Mark Robson (1949)
  • Seul contre le monde (Le Doolins de l'Oklahoma), Mise en scène Gordon Douglas (1949)
  • Anna Lucasta, réalisé par Irving Rapper (1949)
  • purification (M. Soft Touch), Dirigée par Gordon Douglas Henry Levin (1949)
  • Tous les hommes du roi (Tous les hommes du roi), Mise en scène Robert Rossen (1949)
  • Les tempêtes de l'océan Indien (Cargo à Capetown), Dirigée par Earl McEvoy (1949)
  • Personne ne doit vous aimer (Le retour de Jesse James), Dirigée par Arthur Hilton (1950)
  • La vallée de la Vengeance (vallée de la vengeance), Mise en scène Richard Thorpe (1951)
  • le foulard, réalisé par Ewald André Dupont (1951)
  • Le piège des Indiens (Little Big Horn), Mise en scène Charles Marquis Warren (1951)
  • Le Fix Basketball, réalisé par Felix E. Feist (1951)
  • Le Missouri jena (les Bushwhackers), Mise en scène Rod Amateau (1951)
  • La montagne des sept faucons (Red Mountain), Mise en scène William Dieterle (1951)
  • Les pirates de la Croix du Sud (L'ouragan Smith), Mise en scène Jerry Hopper (1952)
  • Le 49e homme (Le 49e homme), Mise en scène Fred F. Sears (1953)
  • Le territoire hors la loi (Hannah Lee: Un Américain primitif), Également réalisé par Lee Garmes (1953)
  • La dernière cible (Squad Combat), Réalisé par Cy Roth (1953)
  • L'âge de la violence (The Good Die Jeune), Mise en scène Lewis Gilbert (1954)
  • Les pionniers de la Californie (Passage du Sud-Ouest), Mise en scène Ray Nazarro (1954)
  • risque sécurité (Risque de sécurité), Mise en scène Harold D. Schuster (1954)
  • Fast and Furious, En outre réalisé par Edward Sampson (1955)
  • La Cage de verre, dirigé par Montgomery Tully (1955)
  • La reine des abeilles (reine d'abeille), Mise en scène Ranald MacDougall (1955)
  • Bombardement haute altitude (Horizon de l'enfer), Mise en scène Tom Gries (1955)
  • Le mercenaire de la mort (Gunslinger), Mise en scène Roger Corman (1956)
  • all'O.K Défi. corral (Règlement de comptes à Ö.K corral), Réalisé par John Sturges (1957)
  • Traversée Stormy, dirigé par C. M. Pennington-Richards (1958)
  • No Place to Land de, dirigé par Albert C. Gannaway (1958)
  • Party girl (Party girl), Mise en scène Nicholas Ray (1958)
  • Med Mord i bagaget, réalisé par Tom Younger (1959)
  • Spartacus, réalisé par Stanley Kubrick (1960)
  • Faces in the Dark, réalisé par David Eady (1960)
  • Retour d'un étranger, réalisé par Max Varnel (1961)
  • sauvage Pays (Sauvage dans le pays), Mise en scène Philip Dunne (1961)
  • Les guérillas de la jungle (Brushfire), Dirigée par Jack Warner Jr. (1962)
  • Alfred Hitchcock (Alfred Hitchcock présente) - séries TV, épisode 7x29 (1962)
  • 55 jours à Pékin (55 jours à Pékin), Réalisé par Nicholas Ray (1963)
  • Cérémonie infernale (la cérémonie), Mise en scène Laurence Harvey (1963)
  • L'Empire romain (La chute de l'Empire romain), Réalisé par Anthony Mann (1964)
  • Jour du cauchemar, réalisé par John A. Bushelman (1965)
  • Les yeux des autres (I Saw What You Did), Mise en scène William Castle (1965)
  • Heroes sale, réalisé par Alberto De Martino (1967)
  • Je déteste la haine, réalisé par Domenico Paolella (1967)
  • Fort Utah Déserteurs (Fort Utah), Mise en scène Lesley Selander (1967)
  • El "Che" Guevara, réalisé par Paolo Heusch (1967)
  • Tout pour tous, réalisé par Umberto Lenzi (1968)
  • Plans de dés, des coups de fusil (Arizona Bushwhackers), Réalisé par Lesley Selander (1968)
  • Viva! Viva Villa! (Villa Manèges), Mise en scène Buzz Kulik (1968)
  • Je vais te tuer! ... Commend-vous à Dieu, réalisé par Osvaldo Civirani (1968)
  • Un cercueil pour cent du pistolet, dirigé par Umberto Lenzi (1968)
  • Saludos hombre, réalisé par Sergio Sollima (1968)
  • Combien est en train de mourir, réalisé par Sergio Merolle (1968)
  • La vengeance de la vengeance, réalisé par Mario Colucci (1968)
  • Ce jour-là sacrément chaud du feu, réalisé par Paolo Bianchini (1968)
  • Carnal Circuit, réalisé par Alberto De Martino (1969)
  • un sur, réalisé par Lucio Fulci (1969)
  • les aventuriers (les aventuriers), Mise en scène Lewis Gilbert (1969)
  • Zenabel, réalisé par Ruggero Deodato (1969)
  • Les démons de guerre, (Rôle Supprimée dans la version italienne) réalisé par Bitto Albertini (1969)
  • Le défi de MacKenna, dirigé par Leon Klimovski (1970)
  • Au nord-est de Séoul, réalisé par David Lowell Rich (1972)
  • Échapper au soleil, dirigé par Menahem Golam (1972)
  • La nuit des sept meurtres (La Chambre des sept cadavres), Dirigée par Paul Harrison (1974)
  • Sous-catégorie Plage - La plage de la peur (Bienvenue chez Arrow Plage), Dirigée par Laurence Harvey (1974)
  • Dix blancs tués par un petit Indien, réalisé par Gianfranco Baldanello (1974)
  • Nous ne sommes pas des anges, réalisé par Gianfranco Parolini (1975)
  • La Revanche des Poings de Fury, Richard Bartlett (1975)
  • Adieu, ma belle (Adieu, ma belle), Mise en scène Dick Richards (1975)
  • salon Kitty, réalisé par Tinto Brass (1975)
  • Intrigue en Suisse (La Conspiration suisse), Mise en scène Jack Arnold (1976)
  • Mission to Glory: A True Story, directeur Ken Kennedy (1977)
  • Les filles de Satan, réalisé par Greydon Clark (1977)
  • L'amour et la fourniture automatique de minuit, réalisé par James Polakof (1977)
  • coup double (le Ransom), Réalisé par Richard Compton (1977)
  • Cet après-midi sacrément, réalisé par Mario Siciliano (1977)
  • Le dimanche meurtrière (Tomorrow Never Comes), Mise en scène Peter Collinson (1978)
  • Le lit de la place, réalisé par Bruno Gaburro (1978)
  • La planète rebelle, dirigé par George McCowan (1979)
  • Le massacre en Guyane (Guyana: Crime of the Century), Mise en scène René Cardona Jr. (1979)
  • Delta Fox, réalisé par Beverly Sebastian (1979)
  • Sur l'air en direct avec le capitaine de minuit, réalisé par Beverly Sebastian (1979)
  • Incubus - La puissance du mal (incube), Mise en scène John Hough (1981)
  • Journée de Martin, réalisé par Alan Gibson (1984)
  • Miami Golem, réalisé par Alberto De Martino (1985)
  • le Traqueur (Le trésor de l'Amazonie), Réalisé par René Cardona Jr. (1985)
  • thunder Run, directeur Gary Hudson (1986)
  • terreur nocturne, réalisé par Nick Marino (1987)
  • Le signe de la vengeance (Messager de la mort), Mise en scène J. Lee Thompson (1988)
  • coucher du soleil (Sundown: Le Vampire bat en retraite), Mise en scène Anthony Hickox (1989)
  • Cimetière Histoire, réalisé par Bozidar D. Benedikt (1990)
  • Big Bad John, réalisé par Burt Kennedy (1990)
  • enfoncer, réalisé par James Shavick (1992)
  • 2 Waxwork - Bienvenue au musée de cire (II Waxwork: Lost in Time), Réalisé par Anthony Hickox (1992)

les voix des acteurs italiens

dans les versions italien de ses films, John Ireland était doublé par:

  • Emilio Cigoli en Tous les hommes du roi, La montagne des sept faucons, La reine des abeilles, Dix blancs tués par un petit Indien, Combien est en train de mourir
  • Bruno Persa en Esclave de la fureur, La vallée de la Vengeance, L'âge de la violence, Fort Utah Déserteurs
  • Renato Turi en Jeanne d'Arc, Party girl, Un cercueil pour cent du pistolet, La vengeance de la vengeance
  • Alberto Sordi en Red River, purification, violence
  • Sergio Rossi en un sur, Carnal Circuit, Nous ne sommes pas des anges
  • Gualtiero De Angelis en Les pirates de la Croix du Sud, all'O.K Défi. corral
  • Giorgio Gusso en salon Kitty
  • Glauco Onorato en Spartacus
  • Pino Locchi en Heroes sale
  • Sergio Graziani en Je déteste la haine
  • Paolo Ferrari en Le Missouri jena
  • Vittorio Sanipoli en Saludos hombre
  • Mario Pisu en Le mercenaire de la mort
  • Michele Malaspina en 55 jours à Pékin
  • Giorgio Capecchi en Les collines de marche
  • Giuseppe Rinaldi en Le piège des Indiens
  • Nando Gazzolo en Les yeux des autres
  • Adolfo Lastretti en Le dimanche meurtrière
  • Alaric Salaroli Cassie Cie.

notes

  1. ^ à b c Le qui est le film, De Agostini, vol. I, 1984, p. 256
  2. ^ Le Garzantine - Cinéma, Garzanti, 2002, p. 579-580

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers John Ireland

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR199138 · LCCN: (FRn91091293 · SBN: IT \ ICCU \ UBOV \ 015247 · ISNI: (FR0000 0001 2098 2150 · BNF: (FRcb139291558 (Date)