s
19 708 Pages

Chef provisoire de l'État
Drapeau des États-Kingdom.svg
Enrico De Nicola.jpg
Enrico De Nicola, deuxième chef de l'Etat provisoire et définitif.
état Italie Italie
type Chef de l'Etat intérimaire
Sigla CPS
établi 16 mars 1946
de Umberto II
En exploitation depuis 18 juin 1946[1]
supprimé 1 Janvier 1948
successeur Président de la République italienne
dernières élections 26 juin 1947

Le titre de Chef provisoire de l'État Il indique la position constitutionnelle de 'tri juridique italien dans lequel les fonctions ont été attribuées à Chef de l'Etat dans la période entre la suppression de monarchie à la suite de référendum du 2 Juin 1946 et l'entrée en vigueur du nouveau constitution Républicain.

Genèse

La charge a été prévue par le lieutenant du Royaume Umberto II de Savoie la mise en œuvre du Pacte Salerno avec lequel la Monarchie et Comité de libération nationale Ils ont convenu de reporter la fin de la guerre toutes les décisions sur la forme institutionnelle, en cas d'une transition vers la forme républicaine. Puis elle a choisi ce ne serait plus confier la décision à la résolution de 'Assemblée constituante, mais directement au peuple par référendum au suffrage universel.[2]

histoire

La transition de la monarchie à la République

la Le décret-loi 16 Mars 1946 n. 98[3] a déclaré que si le « La majorité des électeurs ayant voté » Il avait statué en faveur de la République, au moment de l'annonce des résultats de l'état provisoire a été porté à la tête par la porte Président du Conseil (Article 2, troisième alinéa). Si, toutefois, la même majorité avait statué en faveur de la monarchie, il serait poursuivi les règles de luogotenziale alors en vigueur (article 2, quatrième alinéa).[4] , Le 10 Juin sur Cour de cassation Il a procédé à la somme des résultats partiels présents dans verbale jusqu'à à ce moment-là rapporté par le bureau de circonscription, se référant au 18 Juin, l'annonce finale complétée par les résultats des sections manquantes et les décisions sur les différends.

Dans la nuit entre 12 et 13 Juin, compte tenu du bras de fer de tension institutionnelle et sociale marquée par des manifestations et des manifestations violentes dans des affrontements a culminé à Naples le 11 Juin[5], le Conseil des ministres en vertu de la proclamation, mais pas définitif, les résultats, a décidé de l'art opérationnel immédiat. 2, troisième alinéa, du décret[3], activant ainsi en chef pour le bureau du président du Conseil au moment couvert par Alcide De Gasperi, la fonction accessoire du chef provisoire de l'Etat, sans attendre l'annonce finale des résultats du référendum.

Chef provisoire de l'État
La signature de la Constitution Décembre 27 1947

L'élection de l'Assemblée constituante

Le 28 Juin, 1946, l 'Assemblée constituante conformément à l'art. 2, deuxième alinéa, de la loi du décret précité[3], élu chef provisoire de l'État Enrico De Nicola, le premier tour de scrutin avec 396 voix sur 501[6], dépassant la majorité des trois cinquièmes des 556 membres requis par le décret. Le serment du Cap Etat provisoire a officiellement eu lieu le 1er Juillet.[7].

La durée en charge de la 'Assemblée constituante, et par conséquent du chef provisoire de l'Etat, il aurait dû être un an, mais la nécessité d'un large consensus entre les forces politiques ont appelé à une extension du mandat de l'Assemblée et de Nicola: en signe de sensibilité institutionnelle, en invoquant des raisons de santé, compte tenu de l'expiration de son mandat initial du chef provisoire de l'Etat a présenté sa démission de toute façon 25 Juin 1947, mais le lendemain, le 'Assemblée constituante Il a décidé de reconfirmer le premier tour de scrutin avec 405 voix sur 431.[8]

Avec l'entrée en vigueur de la constitution, 1 Janvier 1948, le chef provisoire de l'Etat exerce les pouvoirs et a pris le titre de Président de la République La force dans la disposition transitoire et finale de constitution, marquant ainsi la mutation de dénomination de charge.

notes

  1. ^ de facto depuis le 13 Juin, le jour du départ du roi d'Italie.
  2. ^ la Décret En droit 25 Juin 1944, n. 151 le choix accordé à la future Assemblée constituante, alors que la Décret loi n °. 98 du 16 Mars, 1946 établi qu'il devait se conformer à l'issue d'un référendum.
  3. ^ à b c Lieutenant décret-loi n. 98 du 16 Mars, 1946
  4. ^ Au moment du décret, Umberto II était encore lieutenant.
  5. ^ Les affrontements Naples
  6. ^ Sténogramme assis n. 3 Ass. Coût.
  7. ^ Journal officiel n. 144 01/07/1946
  8. ^ Sténogramme assis n. 163 Ass. Coût.

Articles connexes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez