s
19 708 Pages

Principauté de Pontecorvo

5 juin 1806 - 25 mai 1815

Principauté de Pontecorvo 5 Juin, 1806 - 25 mai 1815 - des armoiries
Principauté de Pontecorvo 5 Juin, 1806 - 25 mai 1815 - Localisation
données administratives
langues parlées italien, français
capital Pontecorvo
dépendant France Empire français
politique
Forme de gouvernement monarchie
(principauté)
naissance 5 juin 1806
avec Jean-Baptiste Jules Bernadotte
cause occupation napoléonienne
fin 25 mai 1815
avec Luciano Murat
cause Congrès de Vienne la 1815
Territoire et population
extension maximale 88 km² sur
en XIXe siècle
population 3000 habitants
en XIXe siècle
économie
ressources agriculture, élevage, terre cuite
commerces avec Empire français
Religion et société
Religion d'Etat catholicisme
Les classes sociales noblesse, clergé, personnes
Principauté de Pontecorvo 5 Juin, 1806 - 25 mai 1815 - Carte
évolution historique
précédé par drapeau États pontificaux
succédé drapeau États pontificaux

la principauté de Pontecorvo Il était un petit état souverain part of 'Empire napoléonien et consiste à 1806.

histoire

Le Marshal Bernadotte
Le Marshal Bernadotte, prince de Pontecorvo (Pierre Michel Alix)

Jusque-là, de 1463, le village de Pontecorvo Il avait été sous forme de seigneurie, un exclave la État de l'Église puis un enclave la Royaume de Naples, avec Benevento.[1]

La principauté de Pontecorvo a été attribué au maréchal Jean-Baptiste Jules Bernadotte (Conjoint, à partir de 1798, de Désirée Clary, Maintenant, la princesse, la future reine de Suède) qui, pour se distinguer dans Bataille d'Austerlitz, Il a été nommé premier prince Pontecorvo et par ce titre, il a décidé du 5 Juin 1806 au 21 Août 1810, quand Bernadotte lui-même a été appelé à succéder Charles XIII de Suède, comment Charles XIV, et de lui descendre la famille royale suédoise actuelle. Les principes et résidèrent ont organisé une petite cour mais prestigieuse dans le palais pontifical des Recteurs, après la mairie.[2]

La principauté est ensuite retourné à l'empereur et Bernadotte reçut en prime pour le même (et l'équipement qu'il avait en Pologne) la promesse d'un paiement de trois millions de francs (mais a reçu seulement un tiers de ce montant).[3]

La principauté a ensuite été confiée au fait Gioacchino Murat bien que, officiellement, le 5 Décembre 1812, Il a été nommé deuxième prince de Pontecorvo, par un décret impérial spécial,[4] son jeune second fils Luciano Murat (1803-1878) Jusqu'au 25 mai 1815.

en 1815, la Congrès de Vienne, à l'article 103, a marqué le retour de la principauté de Pontecorvo, ainsi que celle de Bénévent et d'autres territoires, Saint-Siège[5] Ce retour à la règle papale n'a pas été acceptée volontairement par pontecorvesi et a provoqué une certaine agitation, peut-être organisé par carbonari, qui, cependant, ils ont été noyés par l'armée autrichienne.[6]

Un prélat de délégué pontifical a décidé, une nouvelle fois, le gouvernement Pontecorvo.

Galerie d'images

notes

  1. ^ Federici, p. 4
  2. ^ Moroni, p. 32
  3. ^ Supplément à la nouvelle encyclopédie populaire avec annexe, volume unique, cousines Torino pompe et comp. Publishers, 1851, la page 59
  4. ^ Guy Stair Sainty, Histoire des Princes Murat (roi de Naples), chivalricorders.org.
  5. ^ Dictionnaire de l'érudition historique et ecclésiastique, Gaetano Moroni, Vol.V, à Venise, la typographie Emilian, 1840, p. 113
  6. ^ Ohnmeiss, p. 48

bibliographie

  • Supplément à la nouvelle encyclopédie populaire à l'annexe, Turin 1851.
  • Vincenzo Federici, Les statuts Pontecorvo, ed. Abbaye de Montecassino en 2006.
  • Gaetano Moroni - Dictionnaire de l'érudition historique et ecclésiastique de Saint-Pierre jusqu'à ..., Venezia 1979.
  • Ernesto Ravvitti (Count.) - Parmi les récentes aventures de l'Italie, Tipografia Emiliana, Bologne 1864
  • Edoardo Ohnmeiss, Federico Borromeo Murat et Gioacchino la fin de la domination napoléonienne en Italie, Naples 1991.
  • Archive vieux Lombard
  • R.Deputazione de l'historique du pays de la Lombardie, Société historique Lombard, Milan 1904.
  • Attilio Zuccagni-Orlandini, Corografia Italie physique, historique et statistique et ses îles,Volume 10, 1843 Florence.

Articles connexes