s
19 708 Pages

bergamasco
Bergamàsch
parlée Italie Italie
régions Lombardie Lombardie
(Bergame Bergame Cremona Cremona)
haut-parleurs
total ~ 700 mille
classement Pas dans le top 100
taxonomie
phylogénie Indo
italiche
romances
Italo-Ouest
Langues occidentales
Galloiberiche
Galloromanze
Galloitaliche
Lombardo
Lombardo Est
dialecte Bergame
statut officiel
officiel en -
réglementé par Duché de Pontida Place[1]
Codes de classification
ISO 639-2 roa
glottolog berg1241 (FR)
Langue Extrait
Déclaration universelle des droits de l'homme, art. 1
Il a touché le Omen et fómne NAS libres et camarades dans la dignité et derécc. Il a touché le gh'à et le résu cosciènsa et le gh'à de comportas l'UGN « nvèrsa les oter Comme si l'födèss Fradei.
Lombard parlers colors.svg
Répartition géographique des dialectes Lombard. Légende: A - Lombard Alpine; B - Ouest Lombard; C - Lombardie Est; D - Ouest Trentin; Et - « carrefour » dialectes[2]: Emilian et transition Lombard-emiliani.

la dialecte de Bergame[3] est un dialecte de langue Lombard appartenant à la branche Lombardie Est (transabduano), Relative à la souche de langue Gallo-Italique; Il est parlé dans ses variétés différentes, sur le territoire de province de Bergame et sur le territoire Crema.

La Bergamo est dérivé de latin vulgaire greffé sur la langue précédente celtique parlée par la Galli. Avec le passage du temps a subi divers changements, dont les plus importants survenus au cours des dominations Lombard qui a quitté terminologies revenus germanique pour faire partie de la langue commune.[citation nécessaire]

Haut-parleurs sur Ouest Lombard et d'autres langues Gallo-Italique ils considèrent qu'il est difficile de comprendre parce que, en dépit de quelques similitudes lexicales et morphologiques, a une phonétique très étroite et différente des langues et dialectes environnants.

Le dialecte de Bergame a longtemps été l'objet d'une étude, des commentaires et des comparaisons avec les dialectes italiens et autres. Divers auteurs ont raillé la réduire, superficiellement, caricaturiste parlé exclusivement les personnes les plus instruites et non humbles.

Dante Alighieri, peu Lombard parlé indulgent, il a critiqué la tendance à 'apocope ainsi que celles considérées dureté:

« Post quos Mediolanenses atque Pergameos cumque finitimos eruncemus dans le quorum etiam Improperium quendam cecinisse recolimus
Entrez le temps de Vesper, ce qui était les mes de occhiover "

(Dante, De vulgari eloquentia, I, XI, 5)

« Après cela, nous SCOOP Milanesi et Bergamaschi et leurs voisins; Également sur eux, nous rappeler qu'un tel composé a une chanson moqueuse: Entrez le temps de Vesper, ce sont les mes de ochiover. »

Le dialecte de Bergame (plus précisément une variante parlée dans faible Bergame) Est la langue dans laquelle Ermanno Olmi il a tourné son film L'Arbre aux sabots, gagnant Festival de Cannes en 1978, dont il raconte la vie d'une communauté de métayers les plaines de Bergame à la fin de XIXe siècle.

L'expression est typique de Bergame idiomatiques POTA[4], Après origine trivial, maintenant utilisé principalement comme une exclamation d'exprimer un sentiment de résignation devant l'inévitable. Le terme existe aussi dans Brescia, Crema et dans l'ancienne Paduan (Ruzante) Au sens de en bref.

origine

Le dialecte de Bergame a des origines anciennes, il se tenait Fin du Moyen Age plusieurs actes de transactions privées, mais aussi par quelques compositions poétiques faites à la première moitié de XIII siècle. Ceux-ci, cependant, dévient de la langue vernaculaire parlée parce que sous l'influence de la médiation culturelle des écrivains, des notaires ou d'autres hommes de culture qui les transcrites. Vous avez des expressions telles que UNAM colcedram ou peciis chiffons Bergamini sgrigis dans lequel les termes colcedram et sgrigis représentent des ajustements aux termes d'argot respectivement COCETA et sgrèse.[5]

au XIVe siècle la date de retour d'un glossaire et des classeurs utilisés pour faciliter la traduction du dialecte latin et vice versa

« [...] hec Mulier id est le fomna dicitur et Mulier, [...] hoc ignifer id est ol Bernaz et dicitur ignifer [...]»

(LA)

« Petrus dominatur mihi. Et Martinus insequitur moi, [...] Quill quem Quis est non potest mauvaise Moderatus fière de bonne Littera "

(LMO)

« Et .beta. Senorzat par Pierre et incalzat par Marti, [...] une valeur cola peu de mauvaise humeur .beta. Letra pas de bonne. »

(E. Zerbini, Notes historiques sur le dialecte de Bergame ex B. Belotti, op. cit. dans les notes)

Parmi les poèmes sont un souvenir décalogue et Salve Regina du contenu religieux clair dans un code très similaire pour la structure et la forme à d'autres treizième[5].

« Dans les deux nome de Crist ol jour présent
De comandament des alegrament
La condition de Pader de onnipotent
Un morsis pour sauver sa zent.
Et qui des comandament observara
dans la vie éternelle cum Xristo Andara [...] »

variantes

Mis à part cela parlé dans la ville de Bergame, qui peut être considéré comme central tant sur le plan géographique et linguistique, il existe de nombreuses variations locales, certains ont même limité à de petites communautés de montagne, qui diffèrent les unes des autres à certaines particularités du vocabulaire et la prononciation de certains sons; un des exemples les plus évidents est le s sourd - comme dans sich (Cinq) ou surate (Ci-dessus) - qui devient h Atmosphériques (UEL, Hura) Dans de nombreuses régions des plaines, la Valcalepio et Sebino Bergame, et z (zich, Zoura) Dans certains endroits de montagne, par exemple Scalve Valley.

Typique des communautés de montagne est également l'utilisation de scötöm, un surnom qui distingue les différentes branches de la famille d'une communauté - parfois même tout un pays - marqué par un seul nom; la scötöm Il est généralement un adjectif ou un nom lié à une caractéristique physique ou activité et décline par genre en utilisant une forme féminine pour identifier les femmes et les filles appartenant à la branche de la famille. Cette coutume fut un temps très répandu, même à Bergame bas, où ce surnom spécial est appelé scurmagna, mais maintenant il est pratiquement en train de disparaître.

Les principales variantes de dialecte peuvent inclure celles de Valle Imagna, la moyenne et supérieure Seriana, de Val Gandino, de Valle Brembana, de Scalve Valley et Valle San Martino. Dans de nombreuses régions de plaine et Valcalepio prévaut l'utilisation des sons aspirés.

Déménagement aux provinces voisines, dans les zones frontalières du lexique est hybridée parlé de celui des régions voisines: milanais, Monza, Lecco, Brescia et Crema.

Une variante particulière de Bergamo est le JAI, également considéré comme une langue de classe comme « l'expression linguistique des groupes sociaux marginalisés »[6]. la JAI Il était le jargon bergers Bergame, principalement utilisé dans Val Seriana. Il est langue Plus précisément, comme code, maintenant presque disparu, commun parmi ceux qui ont effectué une activité dans laquelle le mouvement a été un élément clé comme ils l'ont fait aux bergers qui pratiquaient transhumance.

En conséquence des migrations XIXe et XXe siècles, le dialecte de Bergame est également parlé dans diverses communautés dans le sud de Brésil, par exemple dans la municipalité de Treze Tílias (Dreizehnlinden).

littérature

Les dialectes, et avec eux de Bergame, ont repris depuis les années nonante leur dignité; Il a été établi une nouvelle cotisation littérature vernaculaire, non plus, mais moins l'expression de communauté qui, bien intégré dans un tissu national plus large, maintenu en vie leur culture et leurs traditions.

Parmi les nombreux chercheurs qui se sont consacrés au dialecte de Bergame, il se distingue par la qualité de sa production littéraire Antonio Tiraboschi dont le vocabulaire, toujours présent, il est le plus complet et ses recherches ethno-littéraire, sont essentiels à la compréhension de la communauté Orobica. En plus du vocabulaire qu'il a laissé une Bergame Collection de proverbes et plusieurs inédits qui ont ensuite été publiés dans les volumes L'année festive Bergame, Giuochi enfantine. Bergame populaire Devinettes, Coutumes et traditions des gens de Bergame.

Bortolo Belotti, le grand historien de Bergame, dont histoire, comme date, il est encore essentiel à la connaissance du territoire et de son évolution, il a traité le thème de Bergame avec des notations bibliographiques importantes; aussi il a écrit quelques œuvres mineures en langue vernaculaire.

Celui qui a vraiment donné la dignité littéraire Bergame était Giovanni Bressani, bien avant lui avait été composé des textes religieux en langue vernaculaire tels que la Salutatio à Virginem Maria et décalogue, les deux XIII siècle, ou l 'Exclamatio à virginem Maria un certain Giacomo Vavassori de la Verdello XIVe siècle.

De nombreux auteurs 1600 produits précieuses traductions du dialecte d'œuvres qui ont eu un grand succès tout comme Alberto Vanghetti dans 1655, avec 'Orlando furioso dell 'Ariosto. Son était un vrai plutôt qu'une traduction parodie, était la véritable tentative pour amener la personnes partagé un opéra célèbre.

Bello Les mots d'ouverture de son Orlando langue vernaculaire[5]:

« Les armes, fomni, le soldacc, dans l'amour Quand
Je suis d « Marz, vous af cunta en vers de sti,
Qu'est-ce fü en tep dol avec cette tancc Furor
A Vign de dol za mar i Mor Pervers,
Condücc par le roi Gramant, savoir M. voiture,
Qu'est-ce voliva plus Franza et univers
Et destrüz sech roi Charles et la Paladi
Pour se venger, il sait Pader Sarasi. »

Mais le chef-d'œuvre des traductions du XVIIe siècle, non seulement du célèbre opéra en dialecte de Bergame est considéré Le Godfrey M. Torquato Tasso déguisées de Bergame rustique du Dr Carlo Assonica à savoir Liberata gerusalemme traduit par Carlo Assonica de Bergame nonce à Venise. Un huitième assemblage diabolique devant Pluton exprime le plaisir, mais aussi la force de sa traduction[5]:

« A vé Vià quacc diàvoi qui jamais gh'è
Au Signal de teribel orchesù.
De pur Je sais sgörlè le infernai de MÛR.
Et Serè Fò Proserpine le balcù;
I est roses et Fiur, borasche et temporai,
Les tempêtes et les SOMELEC, SAETE et Tru,
Et sujets comme ça tremàs zo de SOT là,
Ceci est Cocagna balurda la teremòt. »

en XVIIIe siècle abbé Giuseppe Rota Il a écrit quelques poèmes en dialecte qui avaient une certaine propagation. sont particulièrement intéressants ses vers dans la défense de Bergame et de sa terre[5]:

« Qu'est-ce que pour les bé de spiegass et Spert, sciassegh et secrètement Sé
tate de Lengue qui est Montade dans scagn,
à prospérer dans Franses
le lagh Nost donne neuf pour ANDA à des.
[...]
I pour efett de ver amour, estimations dè,
Travailler et penser d'abord
Au compatriogg de mè dans le mè terer;
Et après cela, si « les hommes vansa, dans le Forester. »

Pietro Ruggeri de Stabello, (Stabello de zogno 1797, Bergame 1858), Il ressort dans le paysage poétique-littéraire de Bergame XIXe siècle avec une production de dialecte poétique remarquable. Antonio Tiraboschi guéri, (1931) Une collection de son Poèmes en dialecte de Bergame.

Héritier de Ruggeri qui peut être approché par tempérament, Benvenuto Trezzini Villa d'Alme, (1851-1910), Elle était journaliste et polémiste sarcastique et pointu. En collaboration avec Annibale Casartelli et Teodoro Piazzoni qu'il a fondé en 1894 le journal ol Giopì encore édité et publié par le « carré Duché Pontida », une association fondée en 1924 pour améliorer le dialecte de Bergame et traditions.

Parmi les nombreux poètes de dialecte du premier semestre XX siècle distingué Giuseppe Bonandrini, Giacinto Gambirasio, le populaire Giuseppe Mazza, a déclaré felipo, Renzo Avogadro, (Rasghì, en. coupeur) La mélancolie Sereno Milesi Locatelli, Pietro Astolfi, (Giopa), Angelo Pedrali, humoristique Giuseppe Cavagnari, Luigi Gnecchi, Carmelo Francia.

Aujourd'hui, une nouvelle génération de poètes dialectaux donnent généreusement les témoins de la scène de la poésie d'une culture locale et une tradition toujours vivante et dynamique.

musique de production

En dialecte de Bergame, ils ont fait beaucoup de chansons populaires, pour la plupart par un auteur inconnu et entrer dans le répertoire de groupes locaux tels que famille Ruggeri de Bondo de Colzate ou le groupe Lampiusa.

Dans les années 2000, il a eu un certain succès la bande Bepi le Prismas catégorie qui utilise principalement le dialecte de Bergame pour ses chansons de coupe country rock. Le premier CD du groupe est venu en 2004 avec quatre morceaux de musique.

grammaire

Comme toutes les langues Bergame a aussi des règles qui découlent de la sédimentation habituelle des structures lexicales orales et littéraires communément acceptées et utilisées. Bien que de légères différences se trouvent dans différentes parties du territoire OROBICO, base de la structure linguistique, la phonétique, la morphologie, le vocabulaire commun demeurent.

L'origine et la proximité de l'italien, dont « subit l'influence de plus en plus mise à niveau et destructeur »[7] Il n'absorbe beaucoup de règles tout en conservant certaines particularités.

En particulier, typique sont les 'aphérèse et l'existence d'une forme interrogative du verbe (est un, nous allons; n Go?, nous allons?), et probablement d'origine allemande, la caractéristique du verbe de la même manière pour la troisième personne du singulier et le pluriel et le première personne du pluriel.
Ces entrées verbales sont distinctes les unes des autres par un pronom clitique lieu obligatoire entre le pronom personnel (facultatif) et le verbe, comme dans dialecte vénitien.

(Lü) Laura - il travaille
(Lé) Laura - elle travaille
(Noter) un LAURA - nous travaillons
(Lur) Laura - ils travaillent
de Maia (Lü) - il mange
(Lé) Maia - elle mange
(Noter) un Maia - nous mangeons (notez que dans ce cas, la prononciation de la combinaison n + m il devient m double).
(Lur), le peuple maya - ils mangent

comme dans dialecte milanais et d'autres dialectes et Lombard Emilian, refus, exprimé par l'adverbe ma, Il suit le verbe plutôt que précéder.

« Ndoma laure MIA - demain ne fonctionnera pas
Adès Maie ma - je ne mange pas maintenant

phonétique

Le Bergame a une phonétique similaire à celle des autres dialectes lombards orientale. Il n'a pas un groupe de consonnes dans la langue italienne que les séquences sg [Zʤ] et s-c [Sʧ]; celui-ci ne peut être faite à travers l'orthographe italienne si pas l'insertion d'un tronçon ou d'un séparateur entre le point s et c, De même comme se produit dans l'écriture romanche.

Vous pouvez le trouver au début du mot (s-CET, enfant), situé au centre (Brös-cia, Brosse), à ​​la fin des mots (mas-cc, mâle).

la lettre v Début du mot généralement muet, [v] est prononcée que pour l'euphonie lorsqu'elle est précédée par l ou n (Par exemple: il ol, en. le vin).

Bien qu'il n'y ait pas de règles d'orthographe normalisées, la publication locale a créé une norme de facto. Le [ʧ] (comme elle. cIELO) fin d'un mot est écrit cc, Le [ʤ] (comme elle. gelo) fin d'un mot est indiquée par gg.

dialecte Bergame
Exemple de toponomastica: la c douce fin d'un mot est faite par écrit avec « cc »

Les voyelles, comme dans Brescia, sont neuf

  • aimer à italien
  • Il est comme et Italienne fermée ( "I")
  • Il est comme et Italian Open (s-CETA "Babe")
  • j'aime la italien
  • ó, tels que ou Italienne fermée (Solet « En général »)
  • ò, tels que ou Italian Open (Gros « Grossier »)
  • ö, comme ö allemand et OEU français (pieux « Plus »)
  • u, tel que le u italien
  • ü, comme ü allemand et u français (refüt « Déchets »)

Comme en italien, il y a des paires minimales de mots dans laquelle l'ouverture ou la fermeture du voyelle fait une différence ou la signification grammaticale

Les choses (vêtements) - la substance (elle vole)
MÉ (I) - mè (vous avez, vous devriez)

Les mots qui se terminent par une consonne ne se terminent pas par une consonne voisée, mais avec la consonne sans voix correspondante. Il n'y a pas de règle d'orthographe normalisée pour préférer la transcription phonétique (utilisé dans cette entrée) à morphématique. exemple:

GIALt, jaune - GIALà, jaune - GIALcc, jaune - GIALet, jaune

Articles et noms

Articles et noms de Bergame sont deux genres (masculin et féminin) et deux nombres (singulier et pluriel).

L'article est masculin singulier indéfini ü, des femmes Ona; dans les zones des plaines sont des formes répandues un et ana, souvent apocopate « Non et « na. Comme en italien, il n'y a pas de pluriel article indéfini, mais il est utilisé à l'article partitif de + article défini (dol, du, de).

L'article masculin singulier article défini est ol, des femmes la, le pluriel est identique pour les deux sexes et est la.

pluriel des noms et adjectifs

les entrées que la fin singulière dans les consonnes:

  • D-t transformer le pluriel cc, par exemple, malgré, ol dispet, le dispecc
  • n Il se transforme en gn, exemple: année, l'an, i AGN
  • l Il se transforme en la, exemple: pelle, ol Badel, le Badei

Les autres consonnes restent inchangées, à savoir: pleurer, Vers ol, VER;

Les entrées qui se terminent par des voyelles:

  • tonique au pluriel reste inchangé par exemple: ville, l'sité, l'sité;

Les entrées qui se terminent par des voyelles atones:

  • à Il transforme le pluriel et, exemple: drapeau, la Bandera, le bandére;

Les entrées qui se terminent par:

  • ca ga les transformer en que ghe, exemple: oie, oie, oies;

Les entrées qui se terminent par:

  • cia, déjà le pluriel devenir CE, ge, exemple: vieux, le Egia, GEE;

Les entrées qui se terminent par:

  • et le pluriel reste inchangé

Les entrées qui se terminent par:

  • ou transformer en la, exemple: cas, ol cas, cas.

Adjectifs et participes passés

Ils sont d'accord en genre et en nombre avec le sujet; les masculins à la fin singulière généralement avec une consonne et pluriel ne changent pas, à moins qu'ils ne finissent pas -t, dans ce cas, la consonne finale est ramollie -cc, souvent prononcé -la pour des raisons euphoniques (par exemple lorsque l'adjectif est suivie d'une consonne):

oui STACC fürtünacc REI [Sistai̯ fyrty'natʃ jer]
ga oui « » NDACC REI [Gasin'datʃ jer]

les femmes dans la fin singulière généralement et se terminant au pluriel leurs changements -et (natte, macc, mata, mat).

Degrés d'adjectifs

Les adjectifs ont, même dans le dialecte de Bergame, les deux degrés du comparatif et superlatif, à son tour distinct, le premier, dans un comparatif de l'égalité, la majorité comparative et de la minorité comparative, et le second dans un superlatif superlatifs relatif et absolu.

  • La comparaison de l'égalité est exprimé en ajoutant all'aggetivo les termes:

COMPAS de (Égal à), comment, coma (As), tat de quat (Autant), par exemple: Lü est le bèl COMPAS de Té (Il est aussi bon que vous).

  • La majorité des comparative est exprimée par la phrase:

Pio de ... (Plus ...), par exemple: ld et Pio de bèl Té.

  • La minorité comparative est exprimée par la phrase:

Moins de ... (Moins ...), par exemple: la Lü et moins de bèl Té.

  • La comparaison entre les deux adjectifs est exprimé par les expressions:

Pio ... qui ... (Mais ... ...) moins ... que ... (Moins ... que ...) comme: Pie longue que la largeur, moins longue que larg.

  • Le superlatif est exprimé par les termes:

ol ... Pio de ... (Mais ... ...) ol moins ... de ... (Le moins ... de ...), par exemple: Pie ol bèl dol paìs (Le plus beau du pays), ol moins bèl dol paìs (Le moins bien du pays).

  • Le superlatif est exprimé par les termes:

Prope, TOT, Pio, Tant, de grande taille (d), exemple: prope bèl (Belle).

adjectifs démonstratifs

adjectifs démonstratifs
chanter les hommes. pluriel les femmes chantent. pluriel
cette Poitrine, Chesto, je suis Ches-ce, est-ce CHESTA, « est Cheste, « ste
un chel Chei chéla tenailles
Un autre-i Oter Oter Otra peau de chèvre
même stess, il aimait Chel stess, il aimait Chei Mensonge, il aimait chela Il étendit, il aimait les griffes
même medèsem, il aimait Chel il aimait Chei il aimait Chela il aimait les griffes
tel cette

Verbs

Comme l'Italien, les verbes dans le dialecte de Bergame ont six personnes, mais trois d'entre eux étant identiques, il est nécessaire de distinguer le pronom clitique, obligatoire. Comme italien est facultatif explicite le personnel pronom sujet.

Les temps des verbes du dialecte Bergame dans l'indicatif sont trois: passé, présent et futur; il n'y a pas de distinction entre temps et imparfait passé. Les trois fois plus de temps correspondent composés simples construits avec les verbes auxiliaires ESS (Be) et IGA (Avoir).

Il y a une façon conditionnelle, alors que le sens rendu en italien du conjonctifs est rendu à Bergame avec le passé indicatif; exception étant que le verbe a d'une manière conjonctive distinct.

Conjugaison du verbe ESS (être); de nombreux éléments verbaux montrent des variations en fonction de la région où le dialecte est parlé

ESS, Vess (être)
présent passé avenir conditionnel subjonctif présent imparfait du subjonctif
concerts - Oui et Je serai Saress SIES - Sées Foss - födèss
thé ta RÉGLER SERET ta - ta siet ta Saret ta sarèset ta siet FOS ta - ta FODES

« L est
est le
'L était -' ISH
ERA - AI
« S sera
la volonté
« L Saress
le Saress
'Sies l -' l Voit
Les SIES - les Sées
'L Foss - la födèss
Logiciels libres - la födèss
Noter à « n en soi à 'n Sera - dans' n yesa à « n volonté à « n Saress à 'n Sies - dans' n Sées à 'n Foss - à' n födèss
Oter oui SIREF - SIEF sari sarèssef SIEF - sìghef fössef - födèssef
Lur Je ERA i sera le Saress Les SIES - les Sées Logiciels libres - la födèss
infini
présent passé participe passé
ESS ESS (i) STACC chanter. m. STACC - chanter. f. Stacia
pl. m. STACC - pl. f. Stace

Conjugaison du verbe IgA (avoir); de nombreux éléments verbaux montrent des variations en fonction de la région où le dialecte est parlé

IgA, ou Viga (avoir)
présent passé avenir conditionnel subjonctif présent imparfait du subjonctif
g'o gh'ìe - gh'ére g'avró g'avrèss g'àbie gh'èss
thé vous gh'ét gh'ìet vous - vous gh'éret vous g'avrét vous g'avrèsset g'àbiet gh'èsset

« L G'A
le G'A
'L gh'ìa - la gh'éra
le gh'ìa - le gh'éra
« L g'avrà
le g'avrà
« L g'avrèss
le g'avrèss
« L g'àbie
le g'àbie
« L gh'èss
le gh'èss
Noter à « m G'A à 'm gh'ìa - à' m gh'éra à « m g'avrà à « m g'avrèss à « m g'àbie à « m gh'èss
Oter gh'ì gh'ìef - gh'ìref g'avrìf g'avrèssef g'abiéghef gh'èssef
Lur le G'A le gh'ìa - le gh'éra le g'avrà le g'avrèss le g'àbie le gh'èss
infini
présent passé participe passé
(V) IgA üt IGA - en IGA chanter. m. (V) UT - (v) - chanter. f. (V) Uda - (v) ida
pl. m. (V) icc - pl. f. (V) ide

IGA Cela signifie « avoir » au sens de « posséder »; quand il est utilisé comme auxiliaire, la particule perd Géorgie, équivalent italien au pronom relatif « nous »

g'o Ona Moer du-CECC de: J'ai une femme et deux enfants
ó maiàt, ó BIIT, ó durmìt: J'ai mangé, bu, dormi

verbes réguliers

Comme en italien, même à Bergame conjugaisons sont trois. Verbs traduits en Bergame suivent généralement la conjugaison des communautés italophones. La conjugaison infinie des premières extrémités dans une, celle de la seconde maintient la racine sans fin, tandis que celle de la troisième conserve parfois la racine sans mettre fin se termine parfois dans I.

première conjugaison
jamaisà (manger)
présent passé avenir conditionnel
mèreet Maiaet maierò maierest
thé à maet à Maiaet à maierét à maierESET

à mäià
le màià
à jamaisAa
le jamaisAa
à maierà
le maierà
à maierest
le maierest
Noter un màià un jamaisAa un maierà un maierest
Oter maissi jamaisAEF maiersi maierESEF
Lur le màià i jamaisAa le maierà le maierest
deuxième conjugaison
cognos (savoir)
présent passé avenir conditionnel
cognoset cugnusìet cognoserò cognoserest
thé à cognoset à cugnusìet à cognoserét à cognoserESET

à cognos
les cognos
à cugnusìà
le cugnusìà
à maierà
le cognoserà
à cognoserest
le cognoserest
Noter un cognos un cugnusìà un cognoserà un cognoserest
Oter cognossi cugnusìef cognosersi cognoserESEF
Lur les cognos le cugnusìà le cognoserà le cognoserest
troisième conjugaison
dervì (ouvert)
présent passé avenir conditionnel
dervet Derviet dervirò dervirest
thé à dervet à Derviet à dervirét à dervirESET

à derv
le derv
à Dervià
le Dervià
à dervirà
le dervirà
à dervirest
le dervirest
Noter un derv un Dervià un dervirà un dervirest
Oter dervsi Dervief dervirsi dervirESEF
Lur le derv le Dervià le dervirà le dervirest

verbes irréguliers

Conjugaison il y a le verbe, faire.
Il y a (faire)
présent passé avenir conditionnel impératif
Fo fae Je vais faress -
thé ta FET vous Faet vous FARET vous farèsset il y a

il y a à
MBAO
la FAA
la FAA
pour faire
fera
à Faress
le Faress
que faghe
que faghe
Noter il y a une une FAA fera une un Faress fem
Oter fif FAEF Fari farèssef .beta.
Lur s il y a FAA i sera le Faress que faghe

Et prépositions Verbs

Il est courant dans le Bergame (ainsi que dans d'autres dialectes Lombard) l'utilisation des prépositions à la suite du verbe changer le sens, avec une logique similaire à celle de verbes phrasal de Anglais.

Maia - manger; Maia Fò - (littéralement « manger à l'extérieur ») de vendre, la vente de la nécessité, de dilapider
Catà - trouver, prendre, saisir; Catà Fò - choisir; Catà Sö - la collecte

notes

  1. ^ Comme il n'y a pas de reconnaissance officielle du dialecte de Bergame, Duché de Pontida Place Il est pas un organisme de normalisation de la langue, mais plutôt une association pour la protection et la conservation
  2. ^ "Lombardi, dialectes", treccani.it. Récupéré le 12 Janvier 2017.
  3. ^ Reconnaissant le caractère arbitraire des définitions dans la nomenclature des articles utilise le terme "langue« Si reconnu dans ces normes ISO 639-1, 639-2 ou 639-3. Pour les autres langues utilisent le terme "dialecte».
  4. ^ Wiktionnaire
  5. ^ à b c et B. Belotti - Histoire de Bergame et bergamamaschi.
  6. ^ Ville de Bergame, La langue et la vie des bergers Bergame
  7. ^ Umberto Zanetti, La grammaire Bergame, Bergame, Sextant, 2004

bibliographie

  • Bortolo Belotti. Histoire de Bergame et de Bergame.
  • Umberto Zanetti, La grammaire Bergame - Bergame, Sextant, 2004. ISBN 88-87445-59-1.
  • "Bergame-italien Dictionnaire", compilé par la France et Carmelo Emanuele Gambarini, Bergame: Grafital, 2001.
  • "Bergame-italien Dictionnaire", compilé par la France et Carmelo Emanuele Gambarini, Bergame: Grafital, 2004.

Articles connexes

  • dialectes italiens
  • famille des langues
  • dialecte Théâtre
  • Giuseppe Rota

liens externes