s
19 708 Pages

albanais
shqip
parlée Albanie, Kosovo, République de Macédoine, Monténégro et au sein des communautés d'immigrés vivant à l'étranger
haut-parleurs
total environ 7 600 000 (Ethnologue, 2008)[1]
autres informations
type SVO, fléchie
taxonomie
phylogénie Langues indo-européennes
albanais
statut officiel
officiel en Albanie Albanie
Kosovo Kosovo
Macédoine Macédoine (Régional)
Monténégro Monténégro (Régional)
Codes de classification
ISO 639-1 sq
ISO 639-2 alb / B, SQI / T
ISO 639-3 SQI (FR)
ISO 639-5 SQJ
glottolog alba1267 (FR)
Langue Extrait
Déclaration universelle des droits de l'homme, art. 1
Të gjithë njerëzit Lindin Lire dhe të barabartë nè të dinjitet dhe të drejta në. Ata Kane arsye ndërgjegje dhe dhe të Duhet Sillen ndaj Njeri tjetrit me frymë vëllazërimi.
Étendre la langue Albanese.png

la albanais (albanais Gjuha shqipe / ɟuha ʃcipɛ /, nom natif Gluha arbëreshe ou arbërishtja, historiquement et familièrement également connu sous le nom arbërore[2]) Il est langue indo-européenne appartenant au groupe des langues du même nom.

La langue albanaise se compose de deux sous-groupes, la Tosco (Toske) Et ghego (gege), Deux variétés parlées dans le sud et au nord respectivement 'Albanie, dont ils font partie d'un groupe linguistique plus vaste[3]. Certains chercheurs suggèrent qu'il est le seul survivant de la groupe illyrienne Il a parlé dans le passé dans la péninsule des Balkans au sud-ouest, tandis que d'autres suggèrent qu'il peut être lié plus avec l'ancien Daco, un temps parlé mesia et Dacia.

Il est une langue parlée par environ 7,6 millions de personnes, principalement en Albanie (3002859 à 2012[4]) Kosovo (1,7 million en 2012[5]) Macédoine (600 000 en 2002[6]) Monténégro (80 000 à 2006[6]), Et se propager aux communautés ethniques albanaises dans d'autres domaines; d 'Europe et les zones de Balkans, comme dans Grèce (10 000 locuteurs dans Toske 2000-2002[7], plus de 150 000 Arvaniti[8]) Et les 443 550 immigrants en provenance de l'Albanie, Turquie (15 000 à 1980[7]) Bulgarie (1000 à 1963[6]), Ainsi que des groupes de la diaspora Italie (260000 arbëreshë en 1976[9], auxquels il faut ajouter les 482,627 immigrants en provenance de l'Albanie[10]).

en Italie historiquement elle est parlée par la communauté albanaise arbëreshë, où il bénéficie du statut de co-officialité[11] et il est protégé dans certaines régions.

Dans le reste du monde, suite à la migration des XX siècle albanophones peuvent être trouvés dans de nombreux Australie, nouvelle-Zélande, Suisse, Allemagne, Royaume-Uni, Pays-Bas, argentin, Brésil, Canada et États-Unis.

répartition géographique

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: ethnique Albanie et Arberia.
L'albanais langue officielle:
  1. Albanie Albanie
  2. Kosovo Kosovo
  3. Macédoine Macédoine (Langue co-officielle)
  4. Monténégro Monténégro (Langue co-officielle)
L'albanais langue de la minorité ethnique et linguistique ou autre langue parlée:
  1. Italie Italie (Langue parlée par arbëreshë)
  2. Croatie Croatie (Langue parlée par Arbanasi)
  3. Serbie Serbie
  4. Ukraine Ukraine
  5. Roumanie Roumanie
  6. Bulgarie Bulgarie
  7. Turquie Turquie (Langue non reconnu officiellement, parlé par les Albanais /Arnaut)
  8. Grèce Grèce (Pas de langue officiellement reconnue, parlée par Arvaniti)

Albanais est également parlé par les immigrants et descendants d'immigrés qui vivent actuellement dispersés Europe (Autriche, France, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Norvège, Pays-Bas, Suède, Suisse, Hongrie) Amériques (Canada, États-Unis, Argentine, Brésil et Uruguay) Australie et nouvelle-Zélande.

histoire

Âge contemporain

Depuis la fin de Guerre mondiale, après la 1949, la tentative a été faite pour créer une seule langue standard appelée norme albanaise ou littéraire, basé sur les deux variétés albanaises. Les albanais standard est la dernière étape du processus d'évolution de la langue albanaise, maintenant parlé par plus de 8 millions de personnes, principalement en Albanie et au Kosovo, conventionnellement comme modèle - dans la première moitié du XXe siècle - de la langue parlée au sud de l'Albanie (en symboliquement, on commence à parler du local « shqipe » langue de l'automne Albanie au XVe siècle aux Turcs, mais vraiment albanais à compter du dix-huitième siècle, a commencé à être appelé par le « shqipe » albanais prendre la place de la forme native arbëreshe. Pendant longtemps, la langue a été transmise en particulier sous forme orale).

Immédiatement après la guerre, a commencé en Albanie la lutte contre l'analphabétisme avec une participation énorme de 80% dans une population totalement analphabètes. Kostaq Cipo, professeur maximum de langue albanaise est encore en vie à ce moment-là, instruits en Italie collège de arbëreshë et diplômé de Faculté de philologie, Université de Rome, la connaissance des langues étrangères 11, a été chargé de l'Institut des sciences a accordé des contrats pour entreprendre des activités linguistiques menant la préparation et la publication d'un phonétique (La première pour la langue albanaise) et continuer plus tard avec un grammaire, considérés comme scientifiques, et une syntaxe récompensée par la plus haute distinction, le Prix de la République, et deux ans après sa mort, 1954, Il a été publié sur Dictionnaire de la langue albanaise avec l'aide de certains employés de l'Institut: ce fut le premier dictionnaire dans l'histoire de la langue albanaise sans explication dans d'autres langues. seulement en 1965 toutes ces études, qui ont été la base enseignement pour les étudiants et les étudiants albanais, ils ont été republiés Kosovo avec l'autorisation des autorités serbes qui avaient toujours refusé d'introduire la langue albanaise dans la population du Kosovo. Après 20 ans depuis la mort de Kostaq Cipo, le Parti communiste au pouvoir Albanie il a décidé de 1972 de tenir une conférence de Spelling, qui a également participé en tant que représentants de la communauté invités Albanais en Italie, Il a reprogrammé les règles universellement acceptées dès 1949. Deux livres ont ensuite été publiés, Drejtshkrimi le gjuhës shqipe en 1976, et Fjalori drejtshkrimor les gjuhës shqipe en 1977, déjà connu universellement pour l'orthographe et les définitions du dictionnaire dictionnaire[12].

littérature

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Histoire de la littérature albanaise.

Le premier texte connu écrit en albanais, Meshari[13] ou missel, découvert par Paolo Schirò en Bibliothèque du Vatican[14], Il a été écrit par Gjon Buzuku, un pasteur catholique, en 1555. La première école albanaise, qui est censé avoir été ouvert a été fondée par franciscain en 1638 en Pdhanë[15].

Le premier texte de la littérature albanaise en Diaspora a avec Luca Matranga (Lekë Matrënga) Papas de rite byzantin et écrivain arbëresh de Piana degli Albanesi en Sicile, avec Et Mbësuame et Krështerë[16] la 1592, première création en albanais toske, qui a donné officiellement commencer à la littérature moderne arbëreshe-shqiptare.

classification

L'albanais appartient à famille des langues Indo, comme en témoigne 1854 par le philologue allemand Franz Bopp, et il forme une branche indépendante des langues indo-européennes.

Le linguiste italien Matteo Bartoli en vertu de la grande présence d'éléments et mots au latin croyait la langue albanaise était une langue à l'origine partie neolatina, dans lequel l'a classé parmi les « partiellement » langues balkaniques romanes[17][18].

Dans les théories de fait de la filiation de la langue albanaise sont trois: une théorie dit que l'Albanie est le seul survivant de la groupe illyrienne Il a parlé dans le passé dans la péninsule sud-est de l'Europe; Une autre théorie affirme cependant que peut être lié plus avec le groupe de langue ancienne Daco-trace, un temps parlé mesia et Dacia; encore une autre théorie préfère albanais propre groupe dans les langues indo-européennes[19].

Les partisans de la filiation d'un point-groupe Daco thrace que le lexique des termes maritimes se compose de prêts latin, grecque, Slaves et turc; Aussi certains noms de lieux en Albanie ne sont pas d'accord avec les Albanais phonétiques (groupe / sk- / l'ancien nom Scutari, Scodra, devrait devenir / h- / au lieu de / shk- / comme dans l'existant Shkodër), Alors que d'autres noms de territoires internes de Balkans (En particulier dans mesia) D'accord avec l'albanais phonétique[19]. Certains chercheurs estiment qu'il ya environ 160 mots disparition langue daca qui sont entrés en tant que substrat dans le lexique albanais (et environ 400 dans l'une des roumain), Comme douleur ( "Montagne"), ou bredh ( « Spruce »), mais ils peuvent souvent être attribués à des échanges lexicales entre les langues du Balkans Sprachbund[20]. Cette thèse est toutefois réfutée par la majorité des auteurs.

Les partisans d'origine illyrienne, cependant, tout d'abord dire que l'albanais est parlé dans la région une fois habité par Illyriens et puisqu'il n'y a aucune trace d'arrivée des Albanais dans la zone actuelle dans une source historique, il faut en conclure que les Albanais ont toujours occupé à peu près la même zone qui occupent encore aujourd'hui[19]. A la question du lexique maritime, affirmant qu'ils étaient probablement installés anciens Albanais en Albanie à l'intérieur et quand ils ont occupé les villes côtières de langue grecque ou latine il a absorbé le vocabulaire. Il convient de noter que, tout au long de l'histoire, sur la côte d'Illyrie et albanais avant, il y avait un grand nombre de colonies grecques, puis stores romains et se terminant par l'occupation turque. De plus, l'absence d'une véritable monarchie et son albanaise, ou au moins une organisation autonome de l'Etat, explique l'absence d'une flotte militaire ou commerciale. Ces éléments explication plausible de leurs prêts à partir de ces langues / cultures qui ont occupé le territoire de l'Albanie aujourd'hui, devenant ainsi une nouvelle confirmation de la présence continue de la population albanaise sur le territoire.

Il semble que l'opinion dominante est de considérer l'Albanie comme un groupe distinct à l'intérieur, en l'absence de preuves définitives[19].

Les deux distincts dialectes parlé aujourd'hui, la Toscane (Toske) Et Gheg (gjegjë), Ils font partie d'un groupe linguistique plus large. La langue albanaise parlée dans certaines îles de la langue sud de l'Italie et Grèce Ils dérivent du poison et semblent étroitement liés au dialecte de Tchameri (çamërisht), Dans l'extrême sud de l'Albanie et la Grèce au nord-ouest[21]. En raison de la grande influence du latin, de 'italien et certains éléments du grec avec lesquels ils entrent en contact, ont diversifié de manière significative par rapport aux normes albanaises et sont considérés par leurs locuteurs comme langues distinctes. Dans la langue albanaise sont dérivées des 5926 entrées langue italienne à cause des colonies italiennes Albanie au cours de la Royaume d'Italie[22].

  • sous-groupe Ghego (Gege):
    • ghego (Gege) [code ISO 639-3 AIN]
  • sous-groupe Tosco (Toske):
    • Tosco (Toske) [als]
    • arbëresh [Aae]
    • Arvanitico [Aat]
  • sous-groupe pélagique:
    • Arvareshu

albanologie

Norbert Jokl (1877-1942), considéré comme le père dell'Albanologia, appelé albanais comme « la phase actuelle d'un tracizzata illyrienne parlé »[23]. Certains chercheurs éminents dans le domaine de la langue albanaise ont été et sont les suivants: Johann Georg von Hahn, Franz Bopp, Gustav Meyer, Giuseppe Valentini, Stuart Edward Mann, Carlo Tagliavini, Waclaw Cimochowski, Demetrio Camarda, Eric Pratt Hamp, Girolamo de Rada, Eqrem Çabej, Emil Lafe, Giuseppe Zef Schiro, Bahari Beci, Xhevat Lloshi, Paolo Schirò, Kolec Topalli, Antonino Guzzetta, Matteo Mandalà, Papas Francesco Solano, Francesco Altimari, Leonardo De Martino (chanteur de la littérature Shkoder).

Les chercheurs et les enseignants

  • Kostaq Cipo (1892-1952), Professeur de langue et littérature albanaises dans les écoles secondaires d 'Albanie, surtout au lycée de Korriza. Il a placé le Mouvement de libération albanaise, et pour son attitude patriotique, a été parmi les premiers à être arrêtés par l'albanais fascisme puis confiné pendant environ deux ans Italie. Après la guerre, il a été deux fois élu député à l'Assemblée nationale albanaise. dans les années 1945 et 1946 Il a été nommé ministre de la fonction publique. Cipo a mis toutes ses capacités et sa riche expérience au service de la transformation démocratique profonde de l'école en Albanie. Au cours des dernières années de sa vie, il se consacre entièrement à l'Université de l'éducation, la réalisation d'une activité pédagogique et enseignement intense à l'Institut des sciences. Il composa les paroles de Phonétique et Morphologique de l'histoire contemporaine qui ont été les premières tentatives dans ces domaines. Il a été co-auteur et directeur de la rédaction du Dictionnaire de la langue albanaise, publié en 1954. À la suite de Xhuvani avec A. et E. Cabej est engagé dans la rédaction du premier guide pour une norme dell'Albanese d'écriture, après la guerre (1948-1950). Il a mené des études approfondies sur les compositions en langue contemporaine, ainsi que les compositions de l'ancienne langue albanaise de certains auteurs de la littérature arbëreshë. En outre, il composa une grammaire de base scientifique albanaise.
  • Shaban Demiraj Le savant, linguiste encore en vie, au cours du centenaire de la naissance de Kostaq Cipo, né en 1892, et le 40e anniversaire de sa mort en 1952, Il a illustré le caractère de son produit prédécesseur. Le Demiraj en 2003 Il a également publié un livre sur la linguistique albanaise intitulé « Gjuha Jone » (notre langue) où il exprime ses idées sur ce grand linguiste.
  • Eqrem Çabej. Dans l'histoire de la Çabej langue albanaise, les employés de l'Institut des sciences, après avoir joué au cours de son activité d'études universitaires en tant que traducteur au albanologo autrichien Norbert Jokl, avec des articles sur les langues des Balkans, a été distingué par quelques sonnets. Robert Shwartz, dactylo à l'Institut Juif des sciences, il se distingue en tant que traducteur de langues étrangères en albanais, en fournissant une importante tâches de traduction[24].

Statut officiel en Albanie

L'albanais unifié est la langue officielle de 'Albanie et l'une des langues officielles de la Kosovo et République de Macédoine[25]. Une forme de type considérée albanaise (partagé) pour les Albanais d'Albanie avait été pensé depuis 1949 avec la publication de l'albanais Grammaire Kostaq Cipo, et en raison des excellents résultats obtenus, 20 ans après sa mort en 1972 Il a été politisé et a officiellement rendu officiel.

phonétique

L'albanais a sept voyelles: / I Ɛ à ɔ ə y u / et 29 phonèmes consonantiques.[26]

voyelles

Albanais voix
Fonemi grafema prononciation
/ S / la italien clabo
/ Ɛ / et italien getnte
/ A / à italien là
/ Ə / ë français et (schwa)
/ Ɔ / ou italien oupoire
/ Y / y français u ou en allemand ü
/ U / u italien uplus

consonnes

Voici un tableau des phonèmes consonantiques albanais. L'orthographe et la prononciation apparaissent après.

consonnes albanais
dentaire bilabial labiodental alvéolaire Postalveolari palatal marquises laryngales
occlusive p b t d c ɟ k g
affriquées ts dz tʃ dʒ
fricatives θ ð f v s z ʃ ʒ h
nasal m n ɲ
approchante l j ʟ
vibrante ɹ r
consonnes albanaises (écrit et parlé)
Fonemi grafema prononciation
/ P / p italien pEnna
/ B / b italien balena
/ T / t italien tanto
/ D / italien entité
/ ɟ / gj similaire à l'anglais ded yOU, le serbo-croate ĐouđEVIC
/ K / k italien carro (c dure, k)
/ G / g italien gOnna
/ T / c italien pizzà (z sourds)
/ Dz / x italien zenzJ'étais (son z)
/ Tʃ / ç italien cIAO (c doux)
/ Dʒ / xh italien giorno (g doux)
/ Θ / e Anglais een
/ Ð / dh Anglais eest
/ F / fa italien falof
/ V / v italien volere
/ S / s italien sole (s sourds)
/ Z / z italien rosà (s son)
/ Σ / sh italien Caroline du Sudialle
/ Ʒ / zh français jnotre, Sardo troisxenta
/ H / h Anglais hà (h aspirés)
/ M / m italien màmmà
/ N / n italien nounnou
/ Ɲ / New Jersey italien gnomo
/ L / l italien lino
/ J / j italien laeri (bouche)
/ ʟ / la Anglais moila (La dernière)
/ R / rr italien Californierrou, (r polivibrante)
/ ɹ / r Anglais rOSE (r )

notes:

  • Le palatin voisée q et gj sont complètement absents en italien, le guide de prononciation est approximative. Parmi les principales langues, exprimé palatine se trouve, par exemple, tchèque (T et D), respectivement.
  • le son la Il est un voile de côté, similaire à « la dernière » de l'anglais.

phonologie

Discussion de certains grands processus phonologiques, aussi important allophone ou des règles d'assimilation.

changements phonétiques historiques

Description des changements importants dans l'histoire phonétique de la langue.

grammaire

La syntaxe de la phrase est que SVO (sujet, verbe, objet), même si, compte tenu de la présence des cas, il est aussi très fréquent dans la langue de l'inversion de l'ordre des mots, ce qui provoque un léger changement d'orientation. L'Albanie possède un complexe de Déclinaison et le système de conjugaison avec certains aspects très uniques par rapport aux autres langues indo-européennes (en particulier à la langues baltes), Avec des cas distincts lorsque le nom est définie ou indéfinie, ayant ainsi 20 formes possibles. Il y a assez fréquents cas d'irrégularités à la fois dans la conjugaison des verbes avec un paradigme irrégulier (par exemple « RRI - ndenjur » ou « a - ngrene »).

La rédaction d'une grammaire scientifique complète de la langue albanaise de l'Albanie a été faite seulement après la Seconde Guerre mondiale. L'activité a commencé immédiatement dans deux directions principales: d'abord dans la réalisation des besoins des écoles avec de nouveaux livres d'enseignement pour l'enseignement de la langue albanaise aux deux cycles de l'école en affichant en même temps aussi les premiers textes de la langue de l'école secondaire (université ) et deuxième dans l'organisation d'études pour les différentes catégories de problèmes linguistiques. Durant cette période, a été publié pour la première fois une grammaire complète et phonétique de K. Cipo scientifique contemporaine albanaise (grammaire albanaise, 1949 et de la syntaxe, 1951).

nom

Elle est caractérisée par quatre éléments:

  • numéro - pluriel, singulier.
  • genre - mâle, femelle, neutre.
  • Si - nominatif, génitif, datif, accusatif, ablatif.
  • forme - déterminée ou indéterminée. ex: shok = "Ami"; shoku = "Ami". Shok et shoku (Du latin socius) Sont respectivement le nominatif singulier non déterminé et déterminé.

Étant donné qu'il existe une forme distincte pour génitif et datif, la fonction génitif est indiquée par l'utilisation de l'article préposition (voir la section suivante), qui accepte en nombre, le sexe et le cas avec le substantif dont vous spécifiez une propriété. ex: nje Shok le Markut = « Un ami de Mark »; Je shokun et Markut = « Avec son ami Marco ». Il est passé de la à et comme le nom à indiquer, shok, Il est dans le premier cas, le contact permanent, et dans le second accusative, shokun, déterminé.


singulier indéfinie indéfini pluriel singulier défini pluriel défini
nominatif mal nje (une montagne) mauvais (montagnes) maux (la montagne) (montagnes) Malet
accusatif mal nje mauvais Malin malet
génitif i / e / të / së nje maux i / e / të / së Maleve i / e / të / së Malit i / e / të / së Maleve
datif maux nje Maleve Malit Maleve
ablatif (dom) maux NJE (Dom) Malesh (Dom) Malit (Dom) Maleve

article préposition

Il n'a pas de correspondant en italien. Il accepte deuxième cas numéro de genre et la forme. Il est utilisé dans la formation du génitif et avec des adjectifs et articulé de certains pronoms Déclinaison.

article non déterminé

au singulier nje, le pluriel DISA, indépendamment de leur sexe. Par exemple: nje Djale« Un garçon » nje vajzë« Une fille » DISA Djema« Certains gars » DISA vajza« Some Girls » et ainsi de suite.

adjectif divisé

Ainsi nommé parce qu'il ne peut être utilisé précédé par la préposition. Ex.: le Bukur, "Beautiful" et Bukur, « Belle. » suit généralement le nom et dans ce cas est l'article préposition qui accepte dans le genre de nombre et cas avec le substantif visé par l'adjectif. Es. Shoku le Dahchour, Le « cher ami » shokut të Dahchour, « Cher ami ».

Dans certains cas, en plus de changer l'article préposition dans la transition du masculin au féminin ou au pluriel du singulier au change aussi la fin de l'adjectif. Si, pour des raisons de style que vous voulez précéder l'article au nom qu'ils sont déclinés article adjectif et le nom reste inchangé. Les exemples précédents deviendraient respectivement le shok Dashuri, të dashurit shok. L'adjectif dans ce cas, fait suite à la normale Déclinaison du nom.

adjectif inarticulé

Former le féminin en ajoutant -et mâle: shqiptar, « Albanais » à l'homme, shqiptare femme.

verbe

Il combine suivant à peu près le même régime italien, à savoir changer les terminaisons en fonction des personnes, le nombre, le temps et la manière. A la différence de elle est propriétaire italien (comme le grec ancien), en plus de la forme active, la voix moyenne passive.

  • Laj « Je lave », forme active,
  • lahem: Je lave, la confiture Laré: Lavés, forme passive moyen.

D'après le contexte, on peut déduire que d'attribuer le sens réflexif ou passif. En plus des moyens italiens albanais a l'optatif et l'admiration.

Le optatif exprime le désir, saluer la personne, positif, Qofsh le gëzuar!, « Peut-être (Qofsh) Heureux (le gëzuar)! », Ou négatif të marrtë dreqi! littéralement « le diable (DREQ) vous (ce qui signifie des ports: avec elle, comme en italien), pour être compris, « que tu seras maudit. »

L'admiration exprime l'admiration ou la surprise. Es. Il connaît le mençur qenka Djale ky! « Comment (qenka) À puce (le mençur) Ce gars-là! « ; Polonais la __gVirt_NP_NN_NNPS<__ laka ENET! « Paul (Pali) Lavage (Laka) Plats (ENET) », Pour être compris de ne pas être commun pour voir Paul faire la vaisselle. L'admiration est parfois la fonction exprimée au subjonctif oblique latine, ou (plus rarement) par le conditionnel en italien, ou de ramener le jugement de quelqu'un une autre exprimant leur neutralité ou le scepticisme: «Polonais paska Pasur të drejtë, Gjoni tha me connaît » ( « Paul aurait [apparemment eu] raison, d'après ce qu'il m'a dit John »).

Il y a trois conjugaisons, ces verbes que la première personne, qui est la forme de citation des dictionnaires, se terminant par j, (Une Laj « Je lave »), ceux qui se terminent par une voyelle, (Une des « Je sais »), et ceux qui se terminent par une consonne, (Une pregatis, « Je fais »). Il y a beaucoup de verbes irréguliers.

Les auxiliaires les plus couramment utilisés sont kam (Avoir) et confiture (Be), à ​​la fois irrégulière.

Système d'écriture et l'alphabet albanais

L'alphabet albanais est basé aujourd'hui 'alphabet romain, avec l'ajout des lettres ë, ç et neuf autres digraphs pour compléter certains sons de prononciation. avant 1908, année où l'alphabet latin a été officiellement présenté tout au long Albanie et Kosovo, Ils ont utilisé pour être le 'alphabet grec[27] (Albanie du Sud) est le 'cyrillique[28] (Nord et Est en Albanie) et la version turc-ottoman alphabet arabe[27] (Dans tout le pays), compte tenu de l'absence d'une norme établie.

Exemples

Note: Supporte le format audio Ogg Vorbis.

albanais shqip / Σcip / écouter[?·d'info]
Bonjour Përshëndetje ou Tungjatjeta / Tun ɟat jɛ ta / écouter[?·d'info]
au revoir Mirupafshim / I ru fap ʃim / écouter[?·d'info]
s'il vous plaît LUTEM Ju / Ju lu tɛm / écouter[?·d'info]
merci faleminderit il y a / min ɫɛ dɛ RIT / écouter[?·d'info]
quel ATE / A tə /
Combien? Sa kushton? / S əʃ tə /
oui Po / Bit / écouter[?·d'info]
aucun Jo / Jo / écouter[?·d'info]
excuse me fal / Mə fal /
Je ne comprends pas Nuk kuptoj / Nuk Kup Toj / écouter[?·d'info]
Où est la salle de bain? Ku ESHTE banjoja? / Ku de ba tə ɲo ja /
Sandwich rembourré Panine et mbushur / Pa ni et MBU ʃur /
Parlez-vous anglais? / Italien? Un flisni Anglisht? / Anglisht? / Ni FLIS un gliʃt / écouter[?·d'info]

numéros

Les chiffres indiquent les éléments suivants:

  • nje (Un)
  • DY (Deux)
  • trois/tri (Trois)
  • Kater (Quatre)
  • pese (Cinq)
  • gjashtë (Six)
  • shtatë (Seven)
  • Tete (Huit)
  • NENT (Neuf)
  • dhjetë (Ten)

Influence sull'albanese italienne

Dans la langue standard albanaise sont des termes nouveaux présents dérivés de 'italien et / ou de prêts de dialecte vénitien (Plus de 50), dont certains remontent même aux entrées de retour XIIe siècle. Un grand nombre d'entre eux ont parfois remplacé dans le langage courant, les mots qui existent nell'albanese et de l'espace sont maintenant dans les médias albanais, mais ils ne sont pas acceptées dans le langage littéral, par des universitaires, des écrivains et linguistes. Voici quelques exemples[22]:

  • Dukát (Duché)
  • Fanell (E) ([Tissu Flanelle]), de vénitien FANEL
  • kuvertë (Couvert), de vénitien coverta
  • nuque (Tissu, tissu), de vénitien napa, « Zope » d'origine albanaise
  • porteg (Hall, salle), de vénitien portego
  • pantallona (pantalon), en albanais d'origine « brekë »
  • tables basses, (Table basse, table), dans les albanais d'origine "tryes"
  • porte (Port), d'origine albanaise "Dere"
  • pjatë (Plat), en albanais d'origine « tajurë »
  • autel (Autel)
  • ABAT (Abbot)
  • predik (Sermon)
  • Teater (Théâtre)
  • plan / pjanofórt (Piano)
  • fraze (Phrase)
  • medalje (Medal)
  • tabaqerë (Tabac), ne sont plus utilisés et remplacés par tobaconist-së (De 'Anglais marchand de tabac = Tobacconist)
  • Fashism (Fascisme)
  • regjím (Régime)
  • korporatíf (Corporate)
  • karabiniér (Policier)
  • banqér (Banker)
  • les voitures (ë) (Voiture), ou "Makina" ou "Vetura"
  • portofól (Portefeuille)
  • Kabine (Téléphone et cabine de bateau)
  • Fature (Facture)
  • fonderí (Foundry)
  • frigorifer (Réfrigérateur)
  • infermier (infirmières et infirmiers)
  • gazes (Gauze)
  • xhenio (Génie militaire [])
  • xhelatinë (Gélatine)
  • Fernet (Liqueur amère, un terme origine par Fernet Branca)
  • mafióz (Mafia)
  • vandale (Vandalisme)
  • bankarotë (Faillite)
  • kapobandë (Chef de gang)
  • Trafikant (Trafficker)
  • gomonë (Pneumatique)
  • menuet (Minuet)
  • kantautór (Compositeur)
  • Investitor (Investisseurs)
  • filmik (Film)
  • epidemiologjí (Épidémiologie)
  • ndërkáq (Fonte italienne, de nder « Entre » et KAQ "Time" = le temps)
  • dygjuhësh (Fonte italienne, dy « deux » et gjuhë « Langue » * Bilingue)

notes

  1. ^ ghego 4156090 + Tosco 3.035.000 (1989) + Arbereshe 260000 (1976) + Arvanitika 150 000 (2000) = 7601090 (Ethnologue, 2008)
  2. ^ Le nom « shqip » a remplacé l'ancien nom « arbëresh » à la fin du XVIIe siècle, en raison des nouvelles conditions historiques créées avec l'intention de relier la notion de nation et l'utilisation de la langue albanaise, qui à cette époque a été appelé "shqipe".
  3. ^ A la variante de langue albanaise tosca appartiennent respectivement arbereshe et arvanitico.
  4. ^ Le World Factbook
  5. ^ Le World Factbook
  6. ^ à b c Albanais, Gheg | Ethnologue
  7. ^ à b Albanais, Tosk | Ethnologue
  8. ^ données Ethnologue pour le Arvanitika
  9. ^ données Ethnologue pour Arbëresh
  10. ^ Statistiques démographiques ISTAT
  11. ^ En droit 15 Décembre 1999, n. 482> « Règles sur la protection des minorités linguistiques historiques », www.camera.it. Récupéré 28 Avril, 2000.
  12. ^ rapport Ethnologue pour le code langue
  13. ^ Le Meshari de Gjon Buzuku
  14. ^ DE PLANAE ALBANENSIUM VIRIS illustribus, www.pianalbanesi.it. Extrait le 26 Juin, 2001.
  15. ^ Sabrina P. Ramet, Nihil obstat: la religion, la politique et le changement social en Europe centrale et orientale et de la Russie, Duke University Press, 1998.
  16. ^ La "Doctrine chrétienne" albanais> Leke Matrënga (PDF), Www.albanianorthodox.com. Récupéré le 21 Avril, 2006.
  17. ^ Paolo Savi Lopez. Les origines néo-latines. Milano: U. Hoepli, 1920
  18. ^ Matteo Giulio Bartoli, Das Dalmatische, Vienne 1906.
  19. ^ à b c Francisco Villar, les Albanais, en Les origines indo-européennes, Bologne, Il Mulino, 1997, pp. 373-377, ISBN 88-15-05708-0.
  20. ^ Lucian Boia, Roumanie: Borderland de l'Europe, Traduit par James Christian Brown. Chicago: Reaktion Books, 2001
  21. ^ Leonard Newmark, Philip Hubbard et Peter R. Prifti. Norme albanaise: Une grammaire de référence pour les étudiants, Stanford University Press, 1982, p. 226, ISBN 0-8047-1129-1.
  22. ^ à b Depuis Dukát all'investitór: neuf siècles d'italien en Albanie sur 'Treccani
  23. ^ http://www.albanianews.it/cultura/storia/2776-radici-di-lingua-e-popolo-albanese-2
  24. ^ Albanologists
  25. ^ (FR) Langues loi votée au Parlement, en Macédonienne Agence internationale Nouvelles, 26 juillet 2008. Extrait le 15 Novembre, 2010.
  26. ^ Phonétique standard (en albanais)
  27. ^ à b Frédéric Barbier, Histoire du livre: de l'Antiquité au XXe siècle, Edizioni Dedalo, Bari 2004, p. 29.
  28. ^ Cosimo Palagiano, La géographie des langues en Europe, Napoli 2006, p. 130.

bibliographie

  • Auteurs divers Linguistique comparative Romance Bulletin. Moderne Langue Association of America Comparative Romance Groupe linguistique, 1998.
  • Martin Camaj, grammaire albanaise: avec des exercices, anthologie et glossaire, traduction Ardian Vehbiu, Cosenza, Brenner, 1995.
  • Shaban Demiraj, La langue albanaise, l'origine, l'histoire, les installations, Rende (Cosenza), Centre d'édition et de la bibliothèque Catalogue Université de Calabre, en 1997, des études.
  • Monica Genesin, Etude sur les formations présentes et aoriste du verbe albanais, Rende, Librario et Centre d'édition, Université de Calabre, 2005.
  • Addolorata Landi, "Influence de la langue italienne sull'albanese", en Compte rendu de la troisième conférence de la Société internationale de linguistique et philologie italienne, 2 vol., Sous la direction de Luciano Agostiniani, Paola Bonucci, Giulio Giannecchini, Franco et Lorenzi Luisella Royal, Naples, Editions scientifiques italiens, 1997.
  • Salvatore Mele, Arvareshu grammaire dhe fjalori proto-Sardenjë dhe Barbaricino, Logosardigna Sassari.
  • Giovanni Battista Pellegrino, Introduction à l'étude de la langue albanaise, Padoue, 1977.
  • Namik Ressuli, grammaire albanaise, Bologne, PATRON, 1986.
  • Francesco Solano, Manuel en albanais, Calabro Corigliano, 1972.

Articles connexes

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle LCCN: (FRsh85003198 · GND: (DE4112482-0 · BNF: (FRcb11943929m (Date)