s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche d'épées japonaises, voir Katana.

1leftarrow blue.svgArticle détaillé: Catania Histoire.

Katane (en grec ancien: Kατάvη, Katane[1]) Il est l'ancien nom de Catane.

étymologie

L'origine de toponyme Il est obscur. Selon l'historien grec Plutarque, le nom dérive du grec katanas ( « Râper »), en référence aux contours de la terre de lave sur laquelle il se trouve. Ou de protolatino Katina (Bol, plateau), la conformité au bassin des collines autour de la ville. Selon d'autres interprétations, le nom dérive dall'apposizione le préfixe grec kata- ( "Near") à Aitne, le nom grec de 'Etna (Avec le sens alors de « près » ou « repos Etna »).

histoire

Katane était à l'origine un règlement Sican[2]. après la XIII siècle avant JC Il a été le site d'un grand village Sicile[3].

en 729 BC (Selon la datation traditionnelle), certains Les agriculteurs grecs Chalcidiens, dirigé par Tucle, Ils ont fondé Katane. Ensuite, pour des raisons qui ne sont pas claires, le Catanese tributarono cultes héroïques Evarco, le considérant et non Tucle ecista de Polis.

en 476 BC Elle fut conquise par Hiéron I de Syracuse qui renommé Aitna. Après la mort du tyran de Syracuse et la défaite de Thrasybule de Syracuse, qu'il a marqué la fin de la dynastie Dinomenidi, la ville a été reconquise par « Katanaioi » qui retourne le nom d'origine.

en 403 Elle fut conquise par Denys l'Ancien et les habitants ont été expulsés. Il a ensuite été conquis par Romains en 263 BC En latin, il était connu comme Catina.

notes

  1. ^ A.M. Schmidt, Catane, en Encyclopédie de l'art médiéval, Institut Encyclopédie italienne, 1993. Récupéré le 11 Juillet, 2014.
    « CATANIA (gr Κατάνη;. Lat. Catana, Catina, arabe Qutāna, Madinat al-Fil)».
  2. ^ Trempe de 1978 au monastère bénédictin, sous la direction de F. juge; voir F. Judge, E. Procelli, R. M. albanais, M. Frasca, « Catania. Excavation dans le mur du monastère bénédictin, « en Chroniques d'archéologie N ° 18, 1979 pp. 129-141.
  3. ^ Gesualdo Iatrino, K A T A N A ou archéologie de la culture des vaincus (PDF), Dans Agora, N ° 25-26, 2006. Récupéré le 11 Juillet, 2014.

bibliographie

  • Sebastiano Tusa, Sicile dans la préhistoire, Palerme, Sellerio Éditeur, 1999 ISBN 88-389-1440-0.
  • Giuseppe Giarrizzo, Catane, Roma-Bari, Laterza Editore, 1986 ISBN 88-420-2786-3.
  • Salvatore Spoto, Sicile antique, Roma, Newton Compton, 2002 ISBN 88-8289-750-8.
  • Santi Correnti, Bref historique de la Sicile. Du début à la présente, 8e éd., Rome, Pocket Newton économique, 1998 ISBN 88-7983-511-4.
  • Maria Teresa Di Blasi et Concetta Greco Lanza, Cicéron. Histoire, itinéraires, légendes de Catane, 2e éd., Catane, Editions grecques, 2007 ISBN 978-88-7512-060-3.
  • Antonino Scifo, ancienne Catane. Histoire et monuments de la ville au cours de la grecque, romaine et byzantine, Catania, AE, 2011 ISBN 978-88-88683-78-2.
  • Giovanni Rizza, Catania à l'époque grecque, Bruno Gentili (ed) ancienne Catane. Les actes de S.I.S.A.C. (Société italienne pour l'étude de l'Antiquité classique, Catane, 23 au 24 mai, 1992), Pise, et polygraphique Instituts Éditoriaux internationaux, 1996 ISBN 88-8147-076-4.
  • Maria Grazia Branciforte, De Katane Catina, dans G. M. Branciforte et Vincenzo La Rosa (ed) Parmi la lave et de la mer. Contributions all'archaiologhia de Catane. Actes de la Conférence, Catania, The Nine Muses Publishing, 2010, pp. 135-258, ISBN 978-88-87820-46-1.
  • Massimo Frasca, Les fouilles de l'ancien monastère bénédictin et l'ancienne Catane développement urbain, dans Fabrizio Nicoletti (ed) Catania Antica. De nouvelles perspectives de recherche, Palerme, Sicile, 2015, pp. 163-177.
  • Fabrizio Nicoletti (ed) Catania Antica. De nouvelles perspectives de recherche, Palerme, Sicile, 2015.

Articles connexes

  • Colonisation grec de l'Ouest

liens externes