s
19 708 Pages

Beatrix Potter
Beatrix Potter

Helen Beatrix Potter (Kensington, 28 juillet 1866 - Près de Sawrey, 22 décembre 1943) Il était un 'illustrateur, écrivain et naturaliste britannique, mieux connu pour ses livres pour enfants.

Ses œuvres célèbrent la vie et de la nature dans la campagne anglaise à travers l'histoire des aventures d'animaux anthropomorphes comme le célèbre Peter Coniglio (Le conte de Peter Coniglio, The Tale of Peter Rabbit, 1902).[1] Potter est l'un des écrivains les plus lus et les plus aimés de la littérature pour enfants; ses 24 histoires ont été traduites en 35 langues et se sont vendus à plus de 100 millions d'exemplaires[2]. Ses histoires ont été adaptées au cinéma, retravaillé dans la musique et la danse; sa vie racontée dans un film de long métrage et de la télévision.

La passion pour la nature, pour les animaux et pour la peinture, en particulier l'aquarelle, a été le thème principal de la vie de Potter depuis l'enfance, et se reflète dans ses œuvres littéraires. Ses livres illustrés ont été recherchés, et les revenus correspondants, combinée à l'héritage reçu d'une tante, lui ont permis d'acheter avant le terrain de la ferme Hill Top en Near Sawrey, un village lake District, puis celle de plusieurs fermes voisines pour préserver le paysage vallonné du pays. Potter a lancé sur l'environnement naturel de ses propres motifs, que, à sa mort, il lègue à national Trust; Ces sols sont une partie très grande partie de la zone protégée moderne Lake District Parc national.

début de la vie

Beatrix Potter
Potter à l'âge de quinze ans avec son chien

Les parents de la Beatrix appartenaient à des familles riches. Son père, Rupert William Potter (1832-1914), un avocat, en 1863 il a épousé Helen Leech (1839-1932), fille de marchands de coton riches et le cousin de Lord Ashton[3]. En 1883, Rupert Potter a hérité d'une grande fortune[4] et il a cessé d'exercer. Après trois ans de mariage, quand Helen attendait leur premier enfant, le couple est allé vivre à Bolton Garden, dans le Kensington rural, dans une grande maison avec des domestiques, où Beatrix Potter est né le 28 Juillet, 1866.

Ce Beatrix était une famille victorienne typique où les enfants ne vivait que de temps en temps en contact étroit avec les parents[5], alors que ce sont les dirigeants de prendre soin de leur éducation et de la formation. Beatrix a passé l'enfance assez solitaire, était délicate et souvent mal; Il a consacré une grande partie de son temps à dessin et la peinture, encouragé par les parents, avec talent artistique.[6] Son père a assisté régulièrement des expositions, des théâtres et des galeries d'art, et était un photographe amateur accompli.[7][8]

Lorsque Beatrix avait six ans, il est né le second fils de Potter, Walter Bertran.[9] Les deux frères ont passé leur enfance loin des autres enfants de leur âge, et fait des amis avec quelques pairs. Dès son jeune âge, ils ont montré un intérêt particulier chez les animaux qui vivaient avec eux ou ils ont trouvé dans la nature (souris, lapins, chauves-souris, hérissons, papillons et autres insectes); ils ont regardé avec beaucoup d'attention et de les dessiner et les étudier.[10] À l'âge de six ou sept ans Beatrix avait une copie de Les aventures d'Alice au pays des merveilles et il a été frappé par les illustrations de Tenniel.[11] Pour guérir l'éducation artistique de sa fille, Rupert Potter a embauché un professeur spécial, dont il a appris le dessin Beatrix de Freehand, la géométrie, la perspective et la peinture des fleurs aquarelle. Béatrix tira tout du jardin de la maison de Londres et de bâtiments agricoles de Camfield place à la vie et encore aux illustrations des livres que je lisais, mais montrant une préférence pour les fleurs et les animaux, peints en détail.

Au cours des quinze premières années de sa vie, Beatrix a passé ses vacances d'été à Dalguise, dans un élégant manoir loué par les parents de la rivière Tay Perthshire, en Écosse, puis au Wray Castle dans le lac distrect. Là, il a rencontré Hardwicke Rawnsley, vicaire de Wray, puis secrétaire de la fondation national Trust, dont l'intérêt pour la vie du pays et la protection du paysage a été une source d'inspiration constante pour Béatrix. Le contact direct avec la nature des régions écossaises nourri l'imagination et l'observation des frères Potter, que même les enfants ont montré un vif intérêt pour les sciences naturelles.[12]

Comme il était courant dans 'époque victorienne, Beatrix des parents, sans décourager son éducation, scolarisation des garçons de son fils dans une école prestigieuse et poursuivre leurs études à Oxford, alors fixé à la fille aînée juste une formation privée[13]. En 1884, lorsque Walter Bertrand, onze ans, a commencé sa carrière scolaire all'Eastbourne College, dans le Sussex, Beatrix a été laissé seul avec ses parents à Bolton Gardens, avec la nouvelle Annie Carter gouvernante, seulement trois ans de plus qu'elle.

Ce sera le dernier souverain qui va suivre; quand en Juin 1885 Annie épousera Edwin Moore, ingénieur civil, il ne sera plus remplacé par d'autres enseignants. Pendant la courte période de séjour dans la maison de Potter, les deux filles ensemble une chaîne d'amitié sincère,[14] Elle a gardé en vie par une longue correspondance. Annie jouera un rôle important pour la carrière professionnelle de Beatrix. La plupart des lettres qu'il a écrit aux enfants de l'ami, contenait en fait des illustrations qu'elle a créé, et il sera de conseiller Annie Beatrix pour transformer ces lettres dans les collections de livres pour enfants.

À l'âge de 15 jusqu'à 30 ans Beatrix tient un journal, écrit dans un code inventé par elle-même, sans doute pour le tenir à l'écart des regards indiscrets de la mère, avec qui il avait une bonne relation. Elle cessera d'écrire en 1897, quand il sera absorbé par l'intérêt pour les études scientifiques et les efforts de publication de ses dessins[15]. Le journal ne constitue pas une autobiographie détaillée de l'écrivain, ou révéler des détails intimes de sa vie; fini avant ses premiers travaux ont été publiés, il est plutôt un accord privé occasionnel, dans lequel l'auteur enregistre ses observations de la nature, ses intérêts artistiques et intellectuels, ses impressions des lieux et des expositions d'art qui se sont rendus , la collecte des anecdotes impliquant des membres de la famille ou d'autres personnes.[16] Le code avec lequel Beatrix écrit son carnet secret aussi utilisé comme un carnet de croquis, sera décodé seulement en 1958, vingt ans après sa mort, comme un collectionneur de ses dessins, Leslie Linder.[17]

Carrière artistique et littéraire

Ils ont fait partie de l'éducation de Beatrix non seulement les récits religieux, comme ceux contenus dans 'l'ancien Testament ou Les progrès de l'Piligrim de John Bunyan, mais aussi la Les fables d'Esope, les histoires de frères Grimm et Hans Christian Andersen, Charles Kingsley[18], quelques gens écossais et contes mythologiques, Shakespeare[19] et romans Walter Scott.[20] À l'âge de huit ans, il a été fasciné par Book of Nonsense Edward Lear et les aventures de Alice au pays des merveilles. Cependant, il semblait plus intéressé par les illustrations de ces contes racontés plutôt que des textes.[21] Il a commencé à créer des illustrations pour des livres très jeune âge, développant sa propre technique influencée par l'expérience d'autres illustrateurs comme Walter Crane, Kate Greenaway et Randolph Caldecott[22]. Quand il a commencé à créer ses premières illustrations de livre a choisi de se concentrer sur des histoires traditionnelles comme Cendrillon, Sleeping Beauty, Ali Baba et Petit chaperon rouge[23], mais la plupart de ses illustrations dépeignant ses animaux: souris, des lapins, des chats et des cochons d'Inde[24].

A partir de 1890, pour gagner un peu d'argent, Beatrix et son frère ont commencé à créer et imprimer des billets pour Noël et d'autres occasions spéciales, en utilisant comme des acteurs clés chez les souris et les lapins et se distingue par l'utilisation d'un style très personnel. La société Hildesheimer et Faulkner a acheté plusieurs de leurs dessins, en particulier ceux qui représentent Lapin Benjamin, en utilisant ces illustrations pour accompagner un poème de Frederic Weatherly intitulé Une Bonne Paire. En 1893, la même société a acheté beaucoup d'autres illustrations de Potter pour un recueil de poèmes intitulé Nos relations Chers. La Potter année suivante a réussi à vendre un certain nombre de poèmes et illustrations sur les grenouilles. Satisfaits de leur travail et le succès obtenu, il a décidé de publier son propre livre d'histoires illustrées[25], offrant à un certain nombre de livres pour enfants éditeurs, dont Frederick Warne, sans recevoir des commentaires positifs.

Illustrations et études scientifiques en mycologie

Beatrix Potter
Amanita muscaria
Beatrix Potter
première admission d'une femme à la London Linnean Society (1905)

Beatrix était intéressé dans tous les domaines des sciences naturelles, à l'exception 'astronomie, et pour chacune de ces disciplines, il a réalisé les illustrations.[26] Depuis 1890 ses intérêts scientifiques passés mycologie. Les champignons très intrigués pour la variété des couleurs qui ont présenté. Son intérêt pour le sujet a augmenté après avoir rencontré Charles Mclntosh, qui a eu lieu à l'été 1892 Dunkeld en Perthshire. Le mycologue naturaliste amateur et l'a aidée à améliorer la précision de ses illustrations et lui a appris l'art de taxonomie. Sir oncle Henry Roscoe, connu chimiste à ce moment-là, avec l'intention d'encourager sa nièce dans ces études, l'a présentée au directeur de Kew Gardens, William Thistleton-Dyer, parce qu'il a obtenu l'autorisation d'assister et étudier dans ce centre de recherche botanique. Beatrix a étudié les spores au microscope et a essayé de les cultiver, produit plusieurs dessins et peintures et enregistrées quand elle regardait[27][28]. Ses recherches a été accueillie avec un certain scepticisme par la communauté scientifique, car il ne faisait pas partie du cercle officiel des savants, mais aussi parce qu'elle était une femme.[29]

En 1897, sa théorie sur la germination des spores (Agaricus) Sur la Germination des Spores du Agaricineae[30], Il a été présenté Linnean Society, mais Béatrix n'a pas pu participer, parce que la présence de ces forums a été interdit aux femmes. Son écriture n'a pas été pris au sérieux, et Béatrix a retiré plus tard, sans doute de le changer. Il n'a jamais été publié, et a été perdu[31]. Environ un siècle plus tard, en 1997, la Société linnéenne il a exprimé ses excuses pour le sexisme qui a conduit l'évaluation des contributions scientifiques des femmes.[32][33]

A sa mort en 1943, Potter a fait don de centaines de ses dessins et peintures sur Musée et Bibliothèque all'Armitt champignons Ambleside; d'autres, grâce à l'intervention de McIntosh, sont au musée de Perth and Art Gallery Perth (Royaume-Uni). En 1967, mycologue WPK Findlay a inclus dans son bord de la route bois champignons la plupart des dessins de champignons avec précision tirés Potter, répondant ainsi à la volonté de l'écrivain qu'un jour ses dessins ont été publiés dans un livre[34]. Ces illustrations sont jugés dignes d'attention, non seulement pour leur beauté et leur précision, mais aussi pour aider à identifier les mycologues modernes variétés de champignons.[35]

Le conte de Pierre Lapin

Beatrix Potter
Première édition, 1902

À l'âge de trente Potter a maintenu un caractère plutôt réservé, vêtu d'un peu conforme aux autres femmes de son temps et était encore célibataire. Il a continué à vivre avec sa mère et de prendre soin d'elle. Helen Leech était une jolie conformistes et très exigeant envers sa fille. Cette coexistence assez regrettable est l'une des causes probables de la mauvaise santé de Beatrix, qui était souvent sujet à la faiblesse, des troubles rhumatismales et les troubles dépressifs.[36]

Le point tournant dans la carrière de Beatrix maturò lentement; Il peut être marqué par une lettre qu'il Écriture 4 Septembre 1893, et sept ans plus tard, il avait les développements imprévus. Envoyé à Noel Moore, le fils aîné de son ancienne gouvernante Annie Carter, souvent malade, en disant « l'histoire de quatre petits lapins dont les noms étaient Flopsy, Mopsy, Cottontail et Peter ... ». Stimulée par l'encouragement de l'invitation d'Annie à utiliser sa capacité à raconter des histoires et dessiner, Beatrix a utilisé des lettres et le contenu des œuvres d'art pour rendre le livre de ses premiers enfants, intitulé Le conte de Pierre Lapin. Le livre a été rejeté par six éditeurs, mais Beatrix n'a pas abandonné et a décidé d'imprimer 250 exemplaires qu'elle a pu vendre en peu de temps. Un an plus tard, le 2 Octobre 1902[37], Le livre a été apprécié et publié par Frederick Warne Société, qui était assis Béatrix comme condition de réaliser des illustrations en couleur et pas en noir et blanc.[38]

Le conte de Pierre Lapin Il représente une percée pour le monde de l'enfance. Le livre en fait avait été fait dans une taille plutôt petite, adaptée à la taille des mains des enfants. Une autre nouveauté a été faite de ce travail Prix: contrairement à beaucoup d'autres livres d'images, très coûteux et la plupart des familles pouvaient se permettre à peine, Le conte de Pierre Lapin ne coûte un shilling. Potter a également refusé de sous-estimer les enfants en utilisant un langage trop simple et superficielle, et a décidé d'inclure aussi un terme complexe et parfois recherché dans chacun de ses livres, pour faciliter leur apprentissage et susciter la curiosité[39].

intrigue

Le conte de Pierre Lapin a comme protagoniste un homme du nom de Pierre Lapin et sa famille, composée de sa mère et trois frères: Flopsy, Mopsy et coton-queue. Un jour, la mère en va de prendre des fournitures et a recommandé aux quatre lapins, en son absence, à jouer à l'extérieur sans se rapprocher du jardin de leur voisin, M. McGregor, qui avait déjà capturé puis manger Papà Coniglio. Alors que Flopsy, Mopsy et coton-queue restent près de la piste pour saisir les fruits, Pierre quels que soient les recommandations de la mère sont dirigés vers le jardin de M. McGregor pour manger des carottes. Soudain rencontre le propriétaire, dès qu'il le voit, va l'appeler après un voleur. Peter parvient à échapper, mais au cours de cette mésaventure, perdre des vêtements. Retour à la maison, lapin maman, après avoir réalisé ce qui est arrivé, lui envoyer au lit sans dîner[40].

maturité

Beatrix Potter
Première édition, 1903

En 1902, il a épousé en secret le frère de Beatrix, qui est devenu un artiste à plein temps abandonné ses études à Oxford. Même dans la vie amoureuse de quelque chose change Beatrix. Dans le bureau connaît l'éditeur Norman Warne, l'un des fils du fondateur de l'entreprise, Frederick Warne, qui est mort en 1901, en attendant la publication de son premier livre, Beatrix décide de produire leur propre son second ouvrage, en Décembre 1902 Impression 500 des copies de La mesure de Gloucester (The Tailor of Gloucester), à suivre par l'histoire d'un écureuil, Le Conte d'écureuil Nutkin (L'histoire de Nutkin l'écureuil) qui a aussi inspiré par une lettre envoyée à un an plus tôt Noel Moore. Ces deux histoires seront publiées par l'éditeur Warne à Noël 1903. En attendant, ils ont atteint 50.000 exemplaires vendus Le conte de Pierre Lapin.

À partir de 1903, Potter se révélera être très habile aussi dans le domaine des affaires, la promotion de la création d'un bonhomme de neige avec Peter Rabbit apparence. Dans les années suivantes, nous allons mettre sur le marché d'autres produits tels que des livres, des jeux de société, papiers peints, objets de collection, des couvertures pour bébés et des ensembles de thé. La vente de ces produits a été autorisée par Frederick Warne Société et garanti Potter un revenu indépendant, ainsi que d'énormes profits à l'éditeur[41]. La grande popularité de ses livres Harry Potter réside dans la qualité dynamique de ses illustrations, nature non didactique de ses histoires, la représentation du paysage rural, et les qualités d'imagination attribuées aux animaux protagonistes des histoires.

En 1905, Potter et Norman Warne a commencé à dater malgré le désaccord des parents de la jeune femme, plutôt que d'avoir le fils d'un marchand. Cependant, leur relation a duré un mois en raison de la soudaine Warne est mort à l'âge de 37 en raison d'un leucémie[42]. Après sa mort, Potter a passé une partie de ses gains et un petit héritage somme lui a laissé par une tante pour acheter Hill Top Farm à Near Sawrey, près de lake District. Beatrix et Warne avaient espéré que cet endroit deviendrait leur maison pour les vacances, et Beatrix a décidé de mener à bien ce projet[43]. Cet endroit a inspiré l'écriture d'autres livres illustrés pour les enfants, y compris Le conte de Jemima Puddle-duck et L'histoire de Tom Chaton, représentant Hill Top Farm et sa vie agricole et reflète son bonheur dans la vie du pays.[44]

Beatrix Potter
La maison de Beatrix Potter, Hill Top, Near Sawrey

Sept ans après son transfert au lac distrect, Beatrix a reçu une proposition de mariage de l'avocat du pays, William Heelis, qui a pris soin de ses intérêts dans la gestion de la ferme. Le 15 Octobre 1913, le deux se sont mariés à Londres dans l'église de Sainte-Marie et Abbots vécut trente ans de mariage heureux, en continuant à gérer grâce au travail acharné et au dévouement de Hill Top propriété[45].

Son père, Rupert Potter, est mort en 1914 avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale. Beatrix était devenue une femme riche; Elle a persuadé sa mère de se déplacer dans le district du lac où il a trouvé pour elle une propriété à louer à Sawrey, mais a chuté à une grande maison à Bowness, dans le comté de Cumbria, auparavant utilisé comme résidence d'été.

Potter a continué à écrire des histoires et le dessin, en particulier pour leur propre plaisir. Depuis le début de sa collaboration avec l'éditeur Warne, il a publié chaque année deux ou trois petits livres, 23 en tout. Le dernier livre dans ce format a été le Nursery Rhymes Cecily Parsley, une collection de comptines traditionnelles publiées en 1922.

A la fin des années vingt, il a écrit le livre pour le public américain: La fée Caravane (1929), un livre très différent de celui du précédent, composé de plusieurs histoires liées par la trame narrative d'un cirque ambulant d'animaux, racontée par différents narrateurs (chiens, moutons, etc.) qui se souvenaient de l'environnement de sa ferme; Sœur Anne (1932), un récit de l'histoire bluebeard, narrée par les souris, mais avec les humains protagonistes adultes. Ces deux livres ont été publiés uniquement aux États-Unis[46]. Son dernier effort, Wag par Wall, a été publié à titre posthume en 1944 par la revue de la littérature pour enfants, basée à Boston, La Corne Book Magazine.

Après son passage à Hill Top Farm, les intérêts de Beatrix ont évolué vers l'agriculture, l'élevage ovin et la conservation.[47]

Beatrix Potter
Sheep Herdwick

Potter a acheté beaucoup apprécié par les bergers et les entrepreneurs agricoles pour sa volonté d'expérimenter avec les derniers remèdes biologiques pour les maladies courantes de moutons en 1923 une grande ferme dans la vallée de Troutbeck et est devenu l'un des plus importants éleveurs de moutons dans le comté.

En 1942, il a été la première femme élue à la présidence de la Herdwick Sheepbreeders, mais il est mort avant son entrée en fonction.

Il est mort au château Cottage 22 Décembre, 1943 en raison de complications de la pneumonie et le cœur, et ses restes ont été incinérés.

Il a laissé à la National Trust presque toutes ses propriétés, maintenant incluses dans le parc national du Lake District, qui comprend plus de 4 000 hectares de terres, seize fermes, chalets, et les troupeaux de bovins et d'ovins Herdwick. Son mari William Heelis a continué à gérer la propriété et le patrimoine littéraire et artistique de Beatrix pendant dix-huit mois au cours de laquelle il a survécu. A sa mort, en Août 1945, il a quitté la propriété à la Fiducie nationale.[48]

hérédité

Beatrix Potter
Lake District Parc national

A partir du 1er Janvier 2014 oeuvres originales de Beatrix Potter sont devenus domaine public en Europe et d'autres pays où la déchéance du droit d'auteur 70 ans après la mort de l'auteur[49].

Potter a fait don de tous ses dessins mycologique la Bibliothèque du Musée Armitt à Ambleside avant sa mort.

La plus grande collection publique de ses lettres et dessins légués Leslie Linder et Leslie Linder Collection à Victoria and Albert Museum Londres[2]. Aux États-Unis, les plus grandes collections publiques sont celles de la Free Library de Philadelphie[50] et la bibliothèque des enfants Cotsen Université de Princeton.

En 2015, l'éditeur Jo Hanks a découvert dans les archives du Victoria and Albert Museum, qui abrite tous les manuscrits Beatrix Potter, un texte inédit de l'écrivain. éditeur Posté Warne en 1914 avec la promesse de le compléter avec les illustrations, ce travail plutôt inachevé en raison de l'éclatement de la Première Guerre mondiale et les événements personnels qui ont affecté la vie de l'écrivain, comme son mariage et maladie. Le livre, Le conte de Kitty en bottes (Le chat avec des bottes) avec des illustrations de Quentin Blake, illustrateur historique de livres Roald Dahl, a été publié le 1er Septembre 2016, à l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de l'écrivain.[51]

adaptations

En 1982, la BBC a produit L'histoire de Beatrix Potter, travailler sur la vie illustrateur écrit John Hawkesworth, réalisé par Bill Hayes, avec holly Aird et Penelope Wilton Beatrix respectivement dans les rôles des jeunes et des adultes[52].

En 2006, Chris Noonan il a dirigé miss Potter, un nouveau film sur la vie de Beatrix Potter, sa carrière et ses œuvres. Dans le casting figurent parmi les acteurs Renée Zellweger, Ewan McGregor et Emily Watson[53].

Le 14 Décembre 2012 dans la États-Unis, en Royaume-Uni et Irlande Ils ont été transmis les premiers épisodes d'un carton du titre Peter Rabbit inspiré par le personnage créé par Beatrix Potter. En 2013, le programme a commencé à diffuser Italie sous le titre Peter Coniglio sur Rai Yoyo[54].

publications

Les 24 histoires

  1. Le conte de Pierre Lapin (1902)
  2. Le Conte d'écureuil Nutkin (1903)
  3. Le Tailleur de Gloucester (1903)
  4. L'histoire de Benjamin Lapin (1904)
  5. Le conte de deux souris Bad (1904)
  6. L'histoire de Mme Tiggy-Winkle (1905)
  7. L'histoire de la Pie et Patty-Pan (1905)
  8. L'histoire de M. Jeremy Fisher (1906)
  9. L'histoire d'un lapin Bad Fierce (1906)
  10. L'histoire de Miss Moppet (1906)
  11. L'histoire de Tom Chaton (1907)
  12. Le conte de Jemima Puddle-duck (1908)
  13. L'histoire de Samuel Whiskers ou l'Roly-Poly Pudding (1908)
  14. L'histoire des lapins FLOPSY (1909)
  15. The Tale of Ginger et Pickles (1909)
  16. L'histoire de Mme Trotte (1910)
  17. Le conte de Timmy Tiptoes (1911)
  18. L'histoire de M. Tod (1912)
  19. Le conte de Pigling Bland (1913)
  20. Comptines de Appley Dapply (1917)
  21. Le conte de Johnny Ville-souris (1918)
  22. Comptines de Cecily Parsley (1922)
  23. Le conte du Petit Cochon Robinson (1930)
  24. Le conte de Kitty en Bottes (2016)

D'autres œuvres

  1. La peinture de Peter Rabbit Livre (1911)
  2. Peinture de Tom Chaton Livre (1917)
  3. Le livre de peinture Jemima Puddle-Duck (1925)
  4. Almanach de Peter Rabbit pour 1929 (1928)
  5. La Fée Caravan (1929)
  6. sœur Anne (Illustré par Katharine Sturges) (1932)
  7. Wag par mur (1944)
  8. L'histoire du fidèle Où (Illustré par Marie Angel) (1955, 1970)
  9. Le Sly Old Cat (Écrit en 1906, publié en 1971)
  10. Le conte de Tuppenny (Illustré par Marie Angel) (1973)

Traductions italien

  • comptines Cecily Erbetta (Nursery Rhymes de Cecily Parsley), 1990 Sperlig Kupfer (ISBN 88-200-1081-X)
  • Le chat avec des bottes (Le Conte de Kitty en bottes), illustré par Quentin Blake, traduit par Angela Ragusa, 2016 Mondadori (ISBN 978-88-04-66913-5)
  • Le Tailleur de Gloucester (La mesure de Gloucester), Traduction Donatella Ziliotto, 1988 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-0778-9)
  • L'histoire des FLOPSY Bunnies (La Famille Flopsaut), 1988 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-0783-5)
  • L'histoire du mauvais lapin (L'histoire d'un lapin Bad Fierce), 1990 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-1078-X)
  • L'histoire du porc Robinson (Le conte du Petit Cochon Robinson), 1990 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-1077-1)
  • L'histoire de M. Jeremy Pescatore (L'histoire de Jeremy Fisher) 1990 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-0780-0)
  • L'histoire de M. Tod (L'histoire de M. Tod), 1988 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-1072-0)
  • L'histoire du chaton Moppet (Le Conte de Miss Moppet), 1990 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-1079-8)
  • L'histoire de Mme Minnie Mouse (L'histoire de Mme Trotte), 1988 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-0789-4)
  • L'histoire de Mme match (Le Conte de Tiggy-Winkle), 1988 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-0787-8)
  • L'histoire de Benjamin Coniglio (Le Conte de Benjamin lapin), 1988 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-0786-X)
  • L'histoire de la Guinée Bland (Le conte de Pigling Bland), 1990 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-1073-9)
  • L'histoire de deux mauvaises souris (Le conte de deux souris Bad), 1988 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-0784-3)
  • L'histoire de Ginger et Gherkin (The Tale of Ginger et Pickles), 1990 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-1076-3)
  • L'histoire de Jemima Canard de « étangs (Le conte de Jemima Puddle-canard), 1988 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-0788-6)
  • L'histoire de rat ville Johnny (Le conte de Johnny Ville-souris), 1990 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-1071-2)
  • L'histoire d'écureuil Nutkin (Le Conte d'écureuil Nutkin), Trans. Donatella Ziliotto, 1988 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-0779-7)
  • Le conte de Pierre Lapin (The Tale of Peter Rabbit), Traduction Donatella Ziliotto, 1988 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-0781-9)
  • L'histoire de Samuel Whiskers (La légende de Samuel Whiskers ou, le Pudding Bouboule), 1994 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-1891-8)
  • L'histoire de Timmy Puntappiè (Le conte de Timmy Tiptoes), 1988 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-0785-1)
  • L'histoire de Tom Chaton (The Tale of Tom Chaton), 1988 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-0782-7)
  • L'histoire d'un gâteau et un gâteau (Le Conte de tarte et la Patty-Pan), 1990 Sperling Kupfer (ISBN 88-200-1075-5)

notes

  1. ^ Lurie, p. 90
  2. ^ à b Les VA Beatrix Potter Collections, sur Victoria and Albert Museum, Londres.
  3. ^ (FR) Tim Walker, Duchesse de Cambridge est liée à Beatrix Potter, sur le Telegraph, 22 juillet 2014.
  4. ^ Judy Taylor, Potter, (Helen) Beatrix (1866-1943) », en Oxford Dictionary of National Biography, DOI:10.1093 / ref: odnb / 35584.
  5. ^ Lurie, p. 91
  6. ^ Lear, p. 36
  7. ^ Lear, pp. 35-36
  8. ^ (FR) Le monde de Rupert Potter., rps.org.
  9. ^ Lear, pp. 13-24
  10. ^ Lear, p. 36
  11. ^ Taylor 1996, p. 59-61
  12. ^ Lear, pp. 26-28
  13. ^ Andrew Norman, Beatrix Potter: son monde intérieur, Barnsley, Pen Épée Histoire, 2014, p. 14.
  14. ^ Lear, p. 55
  15. ^ (FR) Beatrix Potter et Leslie Linder, Le Journal of Beatrix Potter 1881-1897, Londres, Warne, 1966 OCLC 782000737.
  16. ^ (FR) Priscilla A. Ord, Le Journal of Beatrix Potter de 1881-1897 (revue), en Association de littérature jeunesse trimestrielle, vol. 2, n ° 4, 1978, pp. 5-6.
  17. ^ (FR) Beatrix Potter et Leslie Linder, Le Journal of Beatrix Potter 1881-1897, Londres, Warne, 1966 OCLC 782000737.
  18. ^ Lear, pp. 30.1
  19. ^ Lear, p. 95
  20. ^ Lear, p. 35
  21. ^ Lear, p. 34
  22. ^ Lear, p. 33
  23. ^ Lear, pp. 127-128
  24. ^ (FR) Beatrix Potter, Judy Taylor et National Trust (Grande-Bretagne), Beatrix Potter 1866-1943: l'artiste et son monde, Londres, F. Warne: Le National Trust, 1987, p. 49-70, OCLC 317910938.
  25. ^ (FR) Beatrix Potter, Judy Taylor et National Trust (Grande-Bretagne), Beatrix Potter 1866-1943: l'artiste et son monde, Londres, F. Warne: Le National Trust, 1987, p. 107-148, OCLC 317910938.
  26. ^ Lear, p. 98
  27. ^ Lurie, p. 93
  28. ^ Études de cas. Beatrix Potter, sur Les Australian National Botanic Gardens.
  29. ^ (FR) Alex Jackson, Célébrons 150 ans de Beatrix Potter: auteur, scientifique et champignons amoureux, en The Guardian, 27 juillet 2016.
  30. ^ Lear, pp. 81-103
  31. ^ (FR) Nic Fleming, Beatrix Potter: scientifique ou Pioneering amateurs passionnés?, en BBC Terre, 15 février 2016. Récupéré le 22 mai 2017.
  32. ^ (FR) Barbara T Gates, Kindred Nature: Femmes victorienne et édouardienne Embrace the Living World, University of Chicago Press, 1998, p. 85 OCLC 924901412.
  33. ^ Lear, p. 125, p. 125, p.482 N.58
  34. ^ W K P Findlay, Beatrix Potter, En bordure de route et les champignons des bois, Warne, 1967.
  35. ^ Beatrix Potter: Le mycologue, sur Société linnéenne de Londres, 6 août 2012. Récupéré le 22 mai 2017.
  36. ^ Lurie, pp. 93-94
  37. ^ Taylor 1996, p. 76
  38. ^ Lurie, p. 94
  39. ^ Lurie, pp. 94-95
  40. ^ (IT) La littérature illustrée pour l'enfance. Beatrix Potter, Peter Rabbit, 1902., letteraturagrafica.over-blog.com, 6 octobre 2010.
  41. ^ (FR) Judy Taylor, Ce lapin méchant: Beatrix Potter et Peter Rabbit, Londres, Frederick Warne, 2002 OCLC 907612347.
  42. ^ Lear, pp 198-201
  43. ^ Lear, p. 207
  44. ^ (FR) John Heelis, L'histoire de Mme William Heelis, Beatrix Potter, Stroud, Sutton, 2003 OCLC 636353374.
  45. ^ (FR) Beatrix Potter et Judy Taylor, Les lettres de Beatrix Potter, Université du Michigan, F. Warne, 1989 ISBN 9780723234371.
  46. ^ (FR) Rose Lovell-Smith, Des souris et des femmes: histoire de Barbe-Bleue de Beatrix Potter, Soeur Anne, en Association de littérature jeunesse trimestrielle, vol. 38, n ° 1, 2013, pp. 4-25.
  47. ^ Lear, pp. 207-247; Anne Stevenson Hobbs, Art de Beatrix Potter, 1968.
  48. ^ Lear, pp. 405-440
  49. ^ L'histoire de Beatrix Potter, sur L'examen du domaine public. Récupéré le 24 mai 2017.
  50. ^ Collection Beatrix Potter, sur Free Library de Philadelphie.
  51. ^ (FR) Beatrix Potter histoire Kitty en bottes découvert au bout de 100 ans, bbc.com, 26 janvier 2016.
  52. ^ (FR) L'histoire de Beatrix Potter (1982), imdb.com.
  53. ^ (FR) Miss Potter (2006), imdb.com, 2 février 2007.
  54. ^ Peter Coniglio, cartonionline.com.

bibliographie

  • (FR) Anne Stevenson Hobbs, L'art de Beatrix Potter, Londres, Warne, 1989 OCLC 779611919.
  • (FR) Eileen Jay, Mary Noble, Anne Stevenson Hobbs, Armitt Library, Un naturaliste victorien: dessins de Beatrix Potter de la collection Armitt, Londres, Warne, 2002 OCLC 266072968.
  • (FR) Dorothy Keeley Aldis et Richard Cuffari, Rien est impossible: l'histoire de Beatrix Potter, Gloucester, Mass., Peter Smith, 2007 OCLC 19110303.
  • (FR) Linda J. Lear, Beatrix Potter: une vie dans la nature, New York, Griffin Saint-Martin, 2007 OCLC 952664750.
  • (FR) Leslie Linder, Une histoire des écrits de Beatrix Potter, Londres, Warne, 1987 OCLC 17315530.
  • (FR) Leslie Linder et Beatrix Potter, Le Journal of Beatrix Potter 1881-1897, Londres, Warne, 1966 OCLC 782000737.
  • (FR) Alison Lurie, Ne dites pas à la Grown-Ups: La puissance subversive de la littérature pour enfants, Little, Brown, 1998 ISBN 0316246255.
  • (FR) Beatrix Potter, Judy Taylor et National Trust (Grande-Bretagne), Beatrix Potter 1866-1943: l'artiste et son monde, Londres, F. Warne: Le National Trust, 1987 OCLC 317910938.
  • (FR) Beatrix Potter et Judy Taylor, Les lettres de Beatrix Potter, Université du Michigan, F. Warne, 1989 ISBN 9780723234371.
  • (FR) Judy Taylor, Beatrix Potter: Artiste, conteur et payse (édition Revides), F. Warne Co, 1996 OCLC 854966039.
  • (FR) Judy Taylor, Ce lapin méchant: Beatrix Potter et Peter Rabbit, Londres, Frederick Warne, 2002 OCLC 907612347.

Articles connexes

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR59088051 · LCCN: (FRn80017651 · ISNI: (FR0000 0001 2134 8055 · GND: (DE118882570 · BNF: (FRcb11920413q (Date) · ULAN: (FR500011250 · NLA: (FR35430037