s
19 708 Pages

Mauro Ferri
Mauro Ferri.jpg

Président de la Cour constitutionnelle
mandat 24 octobre 1995 -
3 novembre 1996
prédécesseur Vincenzo Caianiello
successeur Renato Granata

Ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat
mandat 26 juillet 1972 -
7 juillet 1973
président Giulio Andreotti
prédécesseur Silvio Gava
successeur Ciriaco De Mita

secrétaire Parti socialiste italien
mandat 28 octobre 1968 -
5 juillet 1969
prédécesseur Francesco De Martino et Mario Tanassi (Co-secrétaires)
successeur Francesco De Martino

mère PSI un Chambre des Députés
mandat 1 Janvier 1964 -
17 novembre 1966
prédécesseur Pietro Nenni
successeur le groupe se joint à la PSDI

mère PSI- SPDI unifié Chambre des Députés
mandat 17 novembre 1966 -
23 juillet 1968[1]
prédécesseur personne
successeur Non, le groupe se sépare

mère PSI un Chambre des Députés
mandat 23 octobre 1968 -
9 novembre 1968
prédécesseur Luigi Bertoldi
successeur Antonio Giolitti

Adjoint de la République italienne
corps législatif II-III-IV-V-VI
groupe
parlementaire
PSI - PSI-PSDI Unified - PSU - SPDI
coalition centre
district toscane (II, III, IV et V) Lombardie (VI)
collège Sienne (A partir de II à V) et Como (VI législat).
site web d'entreprise

député européen
corps législatif la
groupe
parlementaire
Groupe socialiste
missions parlementaires
Groupes politiques
  • Bureau Membre de la Présidence du Groupe socialiste du 17 Juillet 1979 au 9 Décembre, 1979
  • Membre du groupe socialiste depuis le 10 Décembre 1979 au 23 Juillet, 1984

partis nationaux

  • Parti socialiste italien démocratique (Italie) du 17 Juillet 1979-23 Juillet 1984

président

  • Commission juridique le 20 Juillet 1979 au 20 Janvier, 1982
  • Commission des affaires institutionnelles 21 Janvier 1982 au 23 Juillet, 1984

membre

  • Commission juridique du 21 Janvier 1982 à 23 Juillet 1984
  • Délégation pour les relations avec la Yougoslavie du 11 Avril 1983 à 23 juillet 1984
site web d'entreprise

données générales
Parti politique Parti socialiste italien
(1944-1969)
Parti socialiste italien démocratique (Depuis 1969)
qualifications médecin en loi
profession avocat

Mauro Ferri (Rome, 15 mars 1920 - Rome, 29 septembre 2015[2]) Ce fut un politique et avocat italien, adjoint pendant cinq périodes consécutives de 1953 un 1976 et président de Cour constitutionnelle de 1995 un 1996.

biographie

La formation et au début des fonctions politiques

Mauro Ferri est diplômé en jurisprudence tous 'Études Université de Rome - La Sapienza en 1942. Il a participé à la Résistance romaine (1943-1944) et a été arrêté pour propagande anti-fasciste en Janvier 1944. Libéré, il a déménagé à Castel San Niccolò, Père et pays Ville natale inscrit à PSIUP. Immédiatement après sa libération, il a été élu maire[3].

Il a été secrétaire de la Fédération socialiste de Arezzo de 1947 un 1948, de 1950 un 1953 et 1959 un 1963; conseiller municipal et provincial Arezzo. en 1949 Il a été élu membre du Comité central de PSI et 1965 la Direction nationale[3]. adjoint de III un VI législature, élu dans la circonscription de Sienne-Arezzo-Grosseto; Président du groupe parlementaire du PSI et la Parti socialiste unifié de 1964 un 1968.

secrétaire du parti

Il était secrétaire du PSI (1968 - 1969) au cours de la période où les socialistes ont été unifiés. Pendant ce temps, élection 1968 Ils avaient testé une défaite pour le parti qui, dans l'ensemble, perdu à la Chambre 29 sièges[4]. maximaliste actuelle a alors demandé une stratégie pour absorber le consensus perdu sur la gauche, ce qui conduit à un malaise croissant parmi les ex-sociaux-démocrates.

en Juillet 1969, Nenni - dans lequel militant Ferri actuel - essayé à la dernière minute pour sauver l'union en déposant une requête « autonomiste », qui a été battu par la ligne maximaliste de Martino. Il a immédiatement consommé la scission du groupe Ferri et le volet social-démocrate, qui a conduit à la mise en place de Parti socialiste uni. Ferri est devenu secrétaire de ce parti en Février 1971, a été nommé Parti socialiste italien démocratique (PSDI)[5]. Il est resté en fonction jusqu'à ce qu'il soit nommé Ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, en selon gouvernement Andreotti (1972-1973).

Le scandale des huiles

A la fin de 1973, Mauro Ferri a été impliqué dans premier scandale des huiles, dont 35, y compris les politiciens, les compagnies pétrolières et les gestionnaires de 'ENEL, ils ont été rejoints par des alertes de crime, accusés d'avoir bénéficié ou favorisé financement ENEL et les partis gouvernementaux, fait avec les fonds italiens Union Oil, pour influencer les choix en matière de politique énergétique nationale et de contribuer à l'augmentation prix de l'essence. Il a été impliqué dans l'affaire, la Commission parlementaire pour la procédure de la poursuite et, le 8 Mars 1974, Il constata la prescription réussie des infractions présumées aux ex-ministres Giulio Andreotti et Mario Ferrari Aggradi (Les deux DC); a décidé l'archivage des documents à charge Giacinto Bosco (DC) et Luigi Preti (Sociaux-démocrates) et a ouvert une enquête sur les ex-ministres et Mauro Ferri Athos Valsecchi (CC)[6].

Cinq ans plus tard, le 24 Janvier 1979, La commission d'enquête a jugé de manière acquittement à l'égard des deux anciens ministres concernés; en particulier, la commission a jugé que contre Ferri, pourrait être attribué ne se fait pas configurable comme un crime de corruption. Le rapport du sénateur Nicola Lapenta[7] Il a été diffusé le 9 Février prochain à parlement que, dans les conditions prévues par les règlements, il n'a pas produit les signatures nécessaires pour un éventuel début des poursuites judiciaires des anciens ministres sous enquête.

missions récentes

Complètement innocenté, Ferri a été élu élections européennes 1979 pour les listes de SPDI. Il était président de Commission juridique et la Commission des affaires institutionnelles, membre de la délégation pour les relations avec Yougoslavie. Il est resté en fonction jusqu'à 1984. en 1986 Il a donné sa bibliothèque personnelle à la Fondation Filippo Turati[3].

Il a été nommé juge de la Cour constitutionnelle de Président de la République Francesco Cossiga 27 octobre 1987, Il a prêté serment le 3 Novembre; Il a été élu Président de la Cour le 23 Octobre 1995. Il a exercé les fonctions du 24 Octobre restant en fonction jusqu'au 3 Novembre 1996.[8]

honneurs

Chevalier Grand-Croix de' src= Chevalier Grand-Croix de l'Ordre du Mérite de la République italienne
- le 19 Novembre 1987[9]

notes

  1. ^ part dans la partie IV et V dans le législateur
  2. ^ Mauro Ferri mort: Psi Secrétaire dans les années soixante Corrierequotidiano.it
  3. ^ à b c MAURO FERRI (1921-BIOS), Fondazione Filippo Turati. 20 Novembre Récupéré, 2012 (déposé 20 novembre 2012).
  4. ^ .; Cf. Illustrated History Almanach 1968, pag. 65
  5. ^ Giuseppe Saragat et la social-démocratie italienne
  6. ^ Giorgio Galli, État des Affaires, Kaos Editions, Milan, 1991, p. 132-135
  7. ^ Rapport de la Commission sur les procédures de poursuite a été pris en charge par les ex-ministres et Ferri Valsecchi 24 Janvier 1979
  8. ^ Les juges constitutionnels depuis 1956, Cour constitutionnelle. 20 Novembre Récupéré, 2012 (Déposé par 'URL d'origine 20 novembre 2012).
  9. ^ Quirinale Site Web: détail Ornement.

Articles connexes

  • Andreotti Gouvernement II
  • Ministres de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat de la République italienne
  • Présidents de la Cour constitutionnelle de la République italienne
  • Scandale des huiles

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Mauro Ferri

liens externes


prédécesseur Ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat successeur Emblème de Italy.svg
Silvio Gava 26 juillet 1972 - 7 juillet 1973 Ciriaco De Mita
autorités de contrôle VIAF: (FR77737506 · LCCN: (FRn85044038 · SBN: IT \ ICCU \ MACRO \ 001132 · ISNI: (FR0000 0000 7891 1294 · GND: (DE153372567 · BNF: (FRcb12294682f (Date)