s
19 708 Pages

le terme polysynodie (Du grec πολυς, « beaucoup », et συνοδος, « conseils ») indique le particulier forme de gouvernement a affirmé dans monarchies européen de XVIe siècle, caractérisé dépendance des tâches de ministres à les organes, la plupart libellés conseils.

Le système développé à partir polisinodale curia regis, le groupe de grands seigneurs la confiance dont la règle est traditionnellement fabriqué à partir du conseil Moyen âge (Quand ils devaient prendre les décisions les plus importantes a été étendue à toutes les personnes les plus influentes du royaume, qui se traduit par un parlamentum). au cours de la XVe siècle la curia regis Il a commencé à se différencier en divers par les conseils sectoriels spécialisés, le processus qui a abouti à XVIe siècle: Nous trouvons dans Angleterre, à côté de Conseil du Roi (ou Conseil privé), Le Chancellerie de l'Echiquier (Compétente en matière financière), la Chambre Starry (Haute Cour de justice) et les conseils locaux; tandis que dans France la Conseil du Roi Il est divisé en Conseil d'État, Conseil des Parties (Haute Cour de justice) et Conseil des Finances.

Depuis la fin du XVIe siècle, cependant, ils commencent à croître en importance i secrétaires d'État, d'abord avec le bureau générique, puis compétent pour certaines matières et chef de départements, qui finira par devenir les principaux collaborateurs du souverain: en France, les secrétaires d'Etat ont été créés 1547 de Henri II mais ils ont gagné importance que depuis 1588; en Angleterre le titre a commencé à être utilisé à la fin du règne de Elizabeth I, mais les secrétaires d'Etat ont acquis une importance que dans la seconde moitié de XVIIe siècle. Au contraire, en Espagne Il polisinodale le système, qui a atteint son expansion maximale au cours de la monarchie Habsbourg, en particulier Charles V et Philippe II, Il a survécu jusqu'à XVIIIe siècle. A l'époque de Philippe II, il y avait moins de 13 conseils, avec le centre Conseil d'État, présidé par le roi; certains étaient responsables de la totalité ou la plupart des territoires sous la souveraineté du roi (Conseil de guerre et Conseil suprême de l'Inquisition), D'autres à des zones géographiques spécifiques (Conseil de Castille, Chambre de Castille, Conseil d'Aragon, Conseil de l'Italie, Conseil de Flandre, Conseil des Indes et Conseil du Portugal), D'autres encore des questions spécifiques dans le royaume de Castille (Conseil des ordres militaires, Conseil de la Croisade et Conseil entreprise).

Une reprise du système de polisinodale a eu lieu en France entre 1715 et 1718, lorsque le régent Philippe II d'Orléans Il a remplacé les secrétaires d'État conseils d'État expertise suffisante, à l'appui du régent et Conseil de régence. S'inspirant de cette expérience C.-I. de Saint-Pierre, en Discours sur l'polysynodie la 1718, Il a inventé le terme polysynodie et a préconisé ce système de gouvernement, étant donné que le nombre de conseils permettent de soutenir le souverain avec des personnes compétentes, par opposition au système en fonction des secrétaires d'Etat, qu'il trouva despotique et défini visirato.

bibliographie

  • Abbé de Saint-Pierre, Discours sur l'polysynodie (1719), Amsterdam, Impr. du Villard et Changuion.
  • Alexandre Dupilet, Le Absolue Regence: Philippe d'Orléans et la polysynodie, Seyssel: Champ Vallon, 2011.
  • Esslinger, Le conseil des finances à l'époque Particulier de la polysynodie, Paris, 1908.
  • Maurice Benoît, le polysynodie, Paris, 1928.