s
19 708 Pages

langue vulgaire Il est une expression avec laquelle vous indiquez les langues parlées par les personnes Moyen âge en Europe de l'Ouest et dérivé du latin, mais considérablement éloigné de latin classique, qui, avec la diminution des communications causées par chute de l'Empire romain d'Occident, Il a évolué d'une manière différente d'une région à région, influencée par une variété de substrats en raison des différentes langues des peuples conquis originaires, ainsi que des données de dialectes des populations barbares superstrati (germaniques, slaves, etc.) voisins. Le mot « vulgaire » ne devrait donc pas être considéré comme péjoratif, mais simplement comme une référence à la langue vernaculaire, celui qui est utilisé - principalement sous sa forme orale - dans la vie quotidienne, à la différence de celle de la tradition littéraire latine.

conditions préalables

Déjà à l'époque romaine comme au Moyen Age, il y a toujours eu une légère distance entre la langue écrite et langue parlée, ce qui a donné lieu, qui coïncide aussi avec les différences culturelles entre les différentes classes sociales, la formation du dialecte « vulgaire » (en latin "Sermons vulgares« ), Comme mentionné ci-dessus. Comme » vulgaire « parlée dans différents pays ont évolué le courant langues romanes (Du latin romanice loqui), Dont certains sont devenus le statut (italien, français, espagnol etc.). Dans la plupart des cas avec « vernaculaire » ou simplement « vulgaire », il fait référence aux premières formes expressives et littéraires de la langue italienne. La langue vernaculaire italienne ne dispose pas d'une date précise de naissance, mais de huitième siècle , vous pouvez trouver de nombreux documents établissant la nécessité, pour ceux qui veulent être compris en dehors du cercle de clercs, d'utilisation, même par écrit, la langue vernaculaire.

dall 'huitième siècle Vous avez la première preuve d'une langue qui diffère nettement du latin: la première communication écrite en langue vernaculaire italienne viennent jusqu'à nous sont les 'Devinette de Vérone, écrit autour de l'année 800 (Certains chercheurs, cependant, considère encore un exemple de latin Vulgaire), la Placiti Cassinesi la 960 autour, et Guaita Travale[1], IMPRIMÉS 6 Juillet 1158, par beaucoup comme un véritable verset poétique et donc jugé crucial dans la recherche des origines de Dolce stil novo. Dell '842 est plutôt le Serment de Strasbourg, vulgaire français et allemand. Nell 'XIe siècle le vulgaire italien, avec des différences considérables dans les différentes régions, sont actuellement utilisés dans les documents juridiques, la qualité de bureau et vendables.

Naissance de la langue italienne

Langue vulgaire
Bagnone, château, Eglise Saint-Nicolas: Pierre tombale dans la langue vernaculaire qui rappelle la construction du clocher.

Quant à la présence consciente d'une langue littéraire avec l'ambition d'être « italienne », et peut produire des textes matures, nous devons attendre XIII siècle, avec la figure de François d'Assise (1181-1226) Et avec la école poétique sicilienne (1230-1250) avec Giacomo da Lentini, Cielo d'Alcamo Messine Stefano Protonotaro qui produira des résultats fortement influencés par les dialectes locaux, et donc très différents les uns des autres. Le travail le plus célèbre est sicilienne "aulentissima de roses fraîches». Dante Alighieri, dans le douzième chapitre du premier livre du traité de De vulgari eloquentia, rappelle la vernaculaire sicilienne comme l'un des plus illustre vernaculaire italienne de son époque:

La langue vernaculaire sicilienne attribué renommée supérieure à tous les autres pour ces raisons: que tout ce qui produit italien en termes de poésie est appelée la Sicile; et nous constatons que de nombreux maîtres des indigènes de l'île ont chanté solennellement. »

en 1268, Andrea da Grosseto Elle se traduit par de traités moraux latine Albertano da Brescia, fournir un exemple primitif de la prose littéraire en italien: la langue vernaculaire de Grosseto utilisé est un langage semblable au dialecte toscan dont il tente d'éliminer une carattereristiche locale en général, une langue artificielle inventée avec l'ambition d'être compris dans toute la péninsule Tant « est qu 'il définit le lettré italique. en XIVe siècle Ils affirment les grands écrivains florentin en langue vernaculaire: Dante (1265-1321) Petrarca (1304-1374) et Boccaccio (1313-1375). Merci à leur influence la nouvelle langue italienne Il ne se limite à né le domaine des arts et de la littérature, et l'encodage basé sur le dialecte toscan, modifié certaines de ses caractéristiques spécifiques ne se pose pas dans d'autres dialectes de la péninsule.

Dans le premier quatre cents Mais on assiste à une crise de la langue vernaculaire, en raison d'un jugement négatif de la part de l'élite intellectuelle sur les qualités rhétoriques et stylistiques de cette langue; en même temps que vous remarquez un intérêt renaissant dans les classiques, pour comprendre facilement très peu encore capables. Même les gens laïcs se consacrent à la recherche et l'étude des grands auteurs latins et émergent progressivement de bibliothèques textes oubliés depuis longtemps. Alors que Florence vous ne pouvez pas éviter une confrontation avec la grande tradition du XIVe siècle en langue vernaculaire, non les humanistes florentins sont unis par une attitude d'extourne ou de mépris pour cette langue.

En effet, avec 'humanisme les deux traditions vivent encore: dans la seconde moitié du siècle, le savant humaniste est presque jamais que le latin, mais bilingue et contribue à l'expansion de la langue vernaculaire; parfois, il a même la présence des deux langues dans le même texte. en XVe siècle par conséquent, ils réclament deux types de production littéraire: d'une part, vous avez la production en latin, d'un retour à l'expression ancienne par l'imitation des genres classiques, puis destinées à un auditoire de spécialistes; d'autre part, nous avons la production en langue vernaculaire, destiné à une utilisation plus large et l'expression des genres populaires, mais pas exclusivement adressé à un public sans moyens intellectuels.

Déclin du latin

Dans la seconde moitié du XIVe siècle, il y aura une intensification de la circulation des textes en langue vernaculaire, bien que toujours au milieu du XVIe siècle, la production dans cette langue est encore bien inférieur à celui en latin: ce phénomène est également facilitée par l'émergence de l'art presse caractères mobiles.

Le latin survit comme lingua franca pour les chercheurs et les scientifiques à 1800 A propos de (aussi grand que newton, Euler, gauss, Linnaeus a publié tous ses ouvrages en latin); alors il sera remplacé dans ce rôle par français et, plus récemment, de 'Anglais.

notes

  1. ^ Il est un ancien évêque gardé en parchemin Volterra, Il est considéré par beaucoup comme l'exemple le plus ancien, il est connu de la poésie en Toscane italienne. voir: Le Guaita 1158

Articles connexes

liens externes