s
19 708 Pages

Polybe
Stèle de Cleitor que « seule valeur commémorative et parfaite et ne peut fournir aucune information sur l'iconographie réelle de Polybe[1] dans les années après 146 BC

Polybe (en grec ancien: Πολύβιος, Polybe; mégapoles, 206 BC à propos - Grèce, 124 BC) Il était historique grec ancien.

Il a étudié en particulier la montée de la puissance de la République romaine, qui a attribué l'honnêteté des Romains et l'excellence de leurs institutions civiques et militaires[2]. dans son histoires, est particulièrement important, il révèle son compte Deuxième Guerre punique et Troisième Guerre punique entre Rome et Carthage, et l'époque de l'impérialisme.

biographie

Origines et carrière

fils de Lycortas, Stratego de Achéens League, Polybe Becoz des plus éminents mégapoles, capitale de la 'Arcadia, dans son membre à temps important de la Achéens. Si le père était un stratège, qui est commandant en chef de la Ligue, il était Polybe Hipparque ou chef cavalerie, selon capable des forces armées[3].

Sa carrière politique en Grèce se termine après Bataille de Pydna (168 BC) Dont la consul Lucio Emilio Paolo, fils du tombé dans la console Bataille de Cannas, annulé la Macédoine de Persée de la liste des pouvoirs du temps. En tant que chef du Parti de la neutralité pendant la guerre, il a suscité les soupçons des Romains et fut l'un des mille nobles Achéens qui, en 166 BC Ils ont été envoyés en otage à Rome. Il y est resté pendant dix-sept ans.

Polybe
pièce de monnaie Persée de Macédoine.

A Rome

A Rome, en raison de sa vaste culture, Polybe a été admis aux salons célèbres, en particulier celui de Paolo Emilio, ami et « rival » de Scipion, qui lui confie l'éducation des enfants, dont l'un a ensuite été adopté par Scipione et a changé son nom Scipione Emiliano (mineure africaine)[4]. L'amitié de Scipion a permis Polybe sorties fréquentes avec des voyages de Rome en Italie, en Gaule, en Espagne. Il a également été en Espagne[5], à la suite de Scipion 134 BC dans la guerre Numanzia.

Le retour et les dernières années

Pour l'intercession de Scipion 150 BC Polybe est revenu avec son ami en Grèce, mais déjà l'année suivante était (comme mentionné ci-dessus) en Afrique et 146 BC témoins de la chute Carthage, qu'il a décrit plus tard[6].

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Polybe place.

Il a perfectionné ces dernières années un outil de télécommunications utile, inventé par Cleosseno et Democlito, qui, par signaux d'incendie, Il permet une transmission facile de tout type de message. Le système de télécommunications est décrit en détail par Polybe lui-même, qui explique l'avance des avantages par rapport aux systèmes précédents qui ont permis que pour transmettre des messages prédéfinis, des extraits d'une liste convenues précédemment expéditeur et le destinataire, ou, encore plus simplement, confirmé ou ils démentent un événement attendu. L'historien considère l'utilisation de ce système dans le cadre des campagnes militaires, mais il est évident que l'application pourrait être grande.

L'émetteur est placé derrière un parapet muni de cinq torches à gauche et cinq à droite, avec une tablette distincte en cinq rangées et cinq colonnes dans chaque cellule représentant une lettre grecque de l'alphabet (composé de 24 lettres, dont 7 voyelles et 17 consonnes), selon un schéma similaire:

A B Γ Δ Ε

Z H I K Θ

Λ Ξ M N O

Π Ρ Σ T Υ

Φ Χ Ψ Ω

La communication se déroule selon les phases suivantes:

1.La communication est établie: L'expéditeur reçoit deux torches, signalisation qui est sur le point de commencer la transmission; le destinataire répond en soulevant deux torches, signalant qu'il est prêt à recevoir

2. La communication est transmise: Une lettre à la fois est transmise; l'expéditeur soulève un certain nombre de torches sur la gauche correspondant au numéro de ligne et un certain nombre de torches à droite correspondant au numéro de colonne, identifiant ainsi une lettre précise

3.Les extrémités de communication: L'expéditeur soulève deux torches signalant la fin de la transmission

Il note que cette méthode se prêtait bien à la transmission de messages cryptés; Il suffit que l'émetteur et le récepteur d'accord sur un seul et même motif commun (différent de l'alphabet trivial indiqué ci-dessus) avec un agencement particulier des lettres en rangée et en colonnes.

Par exemple, si vous voulez transmettre le mot "Crétois« En grec KΡHTEΣ (Crëtes), ils transmettront les lettres comme suit:

K 2 lampes de poche à gauche, à droite torches 5

lampes de poche de 4 gauche, turant 2 torches droite

H 2 torches sur la gauche, deux sur la droite torches

torches T 4 gauche, lampes de poche 4 droite

Et une torche à gauche, 5 torches droite

Σ 4 lampes de poche gauche, droite 3 torches

La méthode de transmission exige que le texte est concis: ne choisissez pas de communiquer l'expression « un millier de soldats crétois sont allés à l'ennemi », il pourrait préférer dire « mille Crétois désert »[7].

Après la destruction de Corinthe, dans la même année (146 BC), Elle est revenue à la Grèce et a utilisé ses connaissances à Rome pour aider dans les conditions critiques de la Grèce est devenue province romaine. Il a également été chargé de la tâche de réorganiser les villes grecques sous la nouvelle forme de gouvernement, et pour ce travail en tant que législateur et interprète des lois valu les plus hautes considérations, de sorte que les statues ont été érigées[8].

Les années suivantes ont été passées à Rome, qui vise la réalisation de son travail historique, traitant des longs voyages occasionnels dans les terres autour de la Méditerranée qui intéressent son histoire, en particulier dans le but d'obtenir des informations de première main sur les sites historiques[9].
A la mort de Scipion il est retourné en Grèce, où il est mort, âgé de 82 ans, pour une chute de cheval[10].

travaux

Travaux mineurs

Il y a des rapports d'au moins trois œuvres de Polybe, cependant, perdu, lié à son activité politique: vie de Philopoemen dans trois livres[11], une tactique traitée[12] une histoire de guerre Numanzia[13]. Ce dernier est cependant pas très fiable.

la histoires

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Récits (Polybe).

Le travail principal de Polybe a essayé de fournir une histoire universelle (son Pragmateia) Pour la période entre la 220 BC et 146 BC, avec un prologue sur l'histoire romaine 264 BC Sur les quarante livres qui, nous le savons, nous avons divisé le travail, seuls les cinq premiers (couvrant la période jusqu'à 216 BC) Nous sommes arrivés complet. Pour le reste, nous avons reçu que des fragments longs et épitopes. Les deux livres racontent les événements de l'introduction dans la Méditerranée Sac de Rome par Galli de Brenno (390 BC ) Jusqu'à la Première Guerre punique, l'hégémonie romaine en se concentrant sur la croissance. Dans les livres que je[14] et III[15] exprime ouvertement son intention d'examiner comment et pourquoi Rome, même dans le court laps de 53 ans, il est devenu le maître incontesté de 'oecumene, le monde habité ensemble[16].
La déclaration est un peu exagéré, même si en fait des Roms, le pouvoir exclusivement italien péninsulaire, dans un demi-siècle éliminé Carthage acquisition de la côte africaine de l'Egypte en Algérie, subjugué l'Espagne, la Provence, l'Illyrie, la Grèce, Macédoine, l'Asie (la Turquie et la Syrie). Polybe ne tient pas compte des siècles de « préparation » nécessaire. Et il faut se rappeler qu'il était grec et que « monde » signifie la Méditerranée « grec ». Tout le reste était la barbarie.
Bien que, comme un ami de Scipion, pas tout à fait impartial et admiratif tout à fait de la capacité romaine, Polybe était pas romain, et ses écrits étaient destinés aux lecteurs grecs. Tito Livio Il l'a utilisé comme source[17] parce que, à son tour, Polybe pourrait puiser dans de grandes sources: au moins l'une des familles les plus influentes et politiquement impliqués de l'aristocratie romaine. Même en otage, il est resté membre de la classe dirigeante des possibilités d'accès à l'information de première main et à voir dans les profondeurs des affaires politiques et militaires.
Dans une histoire classique du comportement humain, Polybe capture chaque essence: nationalisme, racisme, duplicité politique, des combats horribles, la brutalité avec la loyauté, le courage, l'intelligence, la raison et les ressources. Avec son souci du détail et son style critique raisonnée, Polybe nous donne une vue unifiée de l'histoire plutôt que la chronologie.

Polybe raconte des événements qui ont eu une expérience directe. Il est l'un des premiers historiens qui tentent de présenter l'histoire comme une suite de causes et d'effets,

» D'après un examen attentif de la tradition continue avec critique réalisé, en partie sur ce qu'il a vu et les communications des témoins oculaires et protagonistes du fait. Il dit au cours des événements avec clarté et pénétration, le jugement et l'amour de la vérité et, le cas échéant, met un accent particulier sur les conditions géographiques. Il appartient donc, bien, pas de style et la langue concerne la plus grande tradition des historiens anciens aux caractéristiques typiques de la prose attique. La langue exige souvent plus de pureté et le style est raide et discordante. »

(H. Thurston Peck, Polybe, dans "Dictionnaire des antiquités classiques de Harper« New York, Harper Bros, 1898.)

Ses écrits ont eu une grande influence sur Cicéron, sur Les pères fondateurs des États-Unis et Charles de Montesquieu, pour sa conception de l'histoire comme « professeur » pour le comportement des hommes qui, ne se lasse pas de répéter, ils doivent tirer des leçons de ne pas faire les mêmes erreurs commises par les prédécesseurs et rapportés par les historiens[18].

notes

  1. ^ P. Orlandini, Polybe, en Encyclopédie de l'art antique, Institut Encyclopédie italienne. Récupéré le 7 Janvier, 2017.
  2. ^ Livre VI, passim.
  3. ^ Polybe, X 21, 5.
  4. ^ Polybe, XXXI 23, 3.
  5. ^ Pline, Naturalis historia, V, 9.
  6. ^ En Appiano, Punica, 132.
  7. ^ (FR) histoires, penelope.uchicago.edu.
  8. ^ Polybe, XXXIX 16. Un stand a été trouvé à l'Olympia en 1877, avec l'inscription ἡ πόλις ἡ Ήλείων Πολύβιον Λυκόρτα Μεγαλοπόλίτην.
  9. ^ Puis fusionner dans le livre XXXIV sur la géopolitique de la Méditerranée, dont il y a des fragments.
  10. ^ Luciano, Macrob., 22.
  11. ^ Polybe, X 24.
  12. ^ Polybe, IX, 20; Arrien, tactica, 1.
  13. ^ Peut-être qu'il a cité dans Cicéron, Pour Fam., V 12.
  14. ^ I 1, 5-6.
  15. ^ III, 1-3.
  16. ^ Le thème est tiré de Zosime de Gaza.
  17. ^ Voir. chapitre 5, oxfordscholarship.com.
  18. ^ Voir les commentaires dans la préface et dans plusieurs endroits des livres IX et XII.

bibliographie

  • Polybe, histoires, édité par Domenico Musti, traduction de Manuela Mari, note John Thornton, Milan, BUR, 1993 SBN IT \ ICCU \ RAV \ 0800816.
  • B. Gibson et T. Harrison (eds), Polybe et son monde: Essais en mémoire de F. W. Walbank, Oxford, OUP, 2013 ISBN 978-0-19-960840-9.

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page dédiée à Polybe
  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Polybe
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Polybe

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR267920293 · LCCN: (FRn79006487 · ISNI: (FR0000 0001 2098 7680 · GND: (DE118595571 · BNF: (FRcb11920194q (Date) · BAV: ADV10215582 · LCRE: cnp01259834