s
19 708 Pages

Karl Otfried Müller
Karl Otfried Müller

Karl Otfried Müller (Brieg, 28 août 1797 - Athènes, 1 Août 1840) Ce fut un savant grec, philologue classique et étruscologue allemand.

biographie

éducation

Né dans un village de Silesian appartenant à la fin de la XVIIIe siècle un Prusse et 1945 un Pologne, Karl Müller a été le premier des quatre fils ministre piétiste Karl Daniel Müller et son épouse Juliane; son frère Julius devenir un bien connu théologien, tandis que l'autre frère Eduard est le doyen des écoles de grammaire Racibórz et Legnica. Il a reçu sa première éducation dans la famille. En 1806, après que la famille a déménagé à ohlau, Karl est entré dans la gymnase de Brieg, où il a commencé bientôt à se démarquer avec des discours publics prose et versets, plus tard aussi dans langue latine, composés à diverses occasions publiques (par exemple., la fin de l'année scolaire, les dignitaires et les fêtes religieuses).

en 1814 il inscrit à 'Université de Wroclaw en science naturelle; cependant, attirés par les leçons de philosophie de Henrik Steffens, de philologie classique Ludwig Friedrich Heindorf et histoire romaine de Barthold Georg Niebuhr, Karl se dirigea vers la recherche historique-philologique. en 1816 Il a déménagé à Université de Berlin où la plupart des cours Friedrich Août Loup, Vous serez attirés à ceux des jeunes août Boeckh, qui venait de publier Die Staatshaushaltung der Athener, et ceux de Philipp Buttmann, qui, à ce moment-là préparait son Mythologus.

L'enseignement universitaire

Karl Otfried Müller
Buste de Karl Otfried Müller à l'Université de Göttingen

En 1817, il a reçu son promotion (doctorat) Avec la publication de la thèse de l'éditeur Reimer de Berlin[1]. au début 1818 Il a été engagé pour Maria-Magdalenen-Gymnasium (Magdalenaum) de Wroclaw. Pendant son séjour à Wroclaw pas abandonner la recherche dans les universités: le résultat étaithabilitation (Un diplôme d'enseignement) et plus tard, avec l'aide de Boeckh, d'abord, il a gagné un siège adjoint (Associé) 'Académie des sciences de Prusse, travailler à la Corpus Inscriptionum Graecarum, puis un lieu de Repetent (Répéteur) à l'Université de Berlin. Encore une fois avec la participation de Boeckh, à la fin de 1819 Il a été appelé à 'Université de Göttingen comment Ausserordentliche Professur (Professeur) de Klassischer Philologie auch Kunstarchäologie (Philologie classique et artistique Archéologie). Avant de commencer l'entreprise à Göttingen (1820), Elle a cessé pendant deux mois Dresde, où il a assisté à la célèbre Gemäldegalerie Alte Meister (Galerie d'Art ancien); le résultat de cette visite, la conférence inaugurale de Göttingen, dédié à De trépied Delphico (22 Janvier, 1820) Et l'article publié dans "Über die Tripoden" Amalthée, I. De plus en 1820 Il est sorti à l'éditeur Josef Max de Wroclaw, le premier volume (Orchomenos und die Minyer) travail Geschichten Hellenischer Stämme und Städte[2].

Müller a toujours cru très important pour l'étude des œuvres d'art anciennes et toujours consacré des périodes de vacances pour visiter les musées archéologiques et des collections à travers l'Europe. Ses conférences riguardarono souvent antiquités grecques et l'enseignement suivi d'un cycle de trois ans, l'ordre suivant: dans l'archéologie de première année et de l'histoire de l'art antique; la deuxième année, l'Antiquité grecque, la mythologie et l'histoire de la religion des peuples de l'antiquité; la troisième année, Histoire de la littérature romaine. Müller a également organisé des cours spécialisés sur les historiens anciens (Hérodote, Thucydide, Pindare, Tacite, etc.). Ses conférences étaient toujours couronnées de succès et ont été suivis régulièrement et avec enthousiasme par de nombreux étudiants dans d'autres programmes d'études. Müller a été co-directeur d'un séminaire philologique, dans lequel ils sont offerts en alternance des textes textes grecs et latins et ont été suivies d'un débat langue latine. Ils ont participé régulièrement à ces séminaires, en tant que conférenciers, Arnold Heeren, Ludolf Dissen et quelques jeunes d'un Gesellschaft der Ungründlichen (Société insensée) qui se consacre à la traduction allemand des classiques grecs et latins en utilisant une façon provocante registre linguistique faible. en 1835 Müller est également devenu professeur de Éloquence, et a été chargé de tenir des discours publics officiels.

Même la vie privée a procédé pacifiquement: en 1824 Hugo Müller a épousé Pauline, fille de Gustav Hugo, professeur de droit Goettingen. Le couple a construit une maison grande et confortable après la mort de Karl, sera acheté par une société culturelle de Göttingen et destiné à un « musée Literarisches », avec des salles de lecture et des professeurs de réunion et d'étudiants.

Le 18 Septembre 1837 nouveau Roi de Hanovre, Ernesto Augusto Il a été suivi supprimé la Constitution par des manifestations à l'Université de Gottingen sept professeurs d'université (connu sous le nom « Les sept des Gottingen ») a refusé de prêter serment d'allégeance au nouveau roi, et ont été rejetées; Karl Müller a été impliqué dans la controverse qui a suivi: appartenait à un groupe de six autres professeurs qui ont exprimé leur solidarité avec les sept premiers, mais il n'a pas été congédié.

en 1839 Il a été publié dans Leipzig un 'édition critique dell 'résumé le grammairien Sesto Pompeo Festo, accompagné d'un commentaire détaillé[3]. Pendant ce temps, Müller avait commencé à composer une Histoire de la littérature grecque, qui avait été chargé de Londres éditeur Parker 1836; la première partie sera publié en Anglais l'année suivante, alors que l'auteur était encore en vie[4]; le reste sera publié à titre posthume en allemand[5]. Le travail a également été traduit en italien et cette dernière version est disponible avec Google Recherche de Livres[6]

Le dernier voyage en Italie et en Grèce

À l'automne 1839, Après une longue préparation, Müller a obtenu l'autorisation de pouvoir faire un voyage d'étude, d'une durée de 14 mois, Italie et Grèce, en compagnie de Gustav Adolf Schöll, Theodor Pressel, Ernst Curtius, et designer Friedrich Neise qui avait été mis à la disposition par le gouvernement. jusqu'à Mars 1840 L'expédition séjourna en Italie (Vérone, Mantova, Florence, trois mois Rome, puis Naples, Herculanum, Pompéi, Paestum et Sicile).

Le 6 Avril, 1840 le parti est venu Athènes. Après un premier séjour à Athènes pendant cinq semaines, Müller et Curtius se sont rendus aux Péloponnèse (7 mai à 16 1840). En été, le groupe allemand a commencé un voyage dans le nord de la Grèce: marathon, en Viotia, à Thermopyles, à Amphisse et enfin à Delphes, où ils sont arrivés le 20 Juillet 1840. Müller et étudiants se tient à Delphes huit jours menant les fouilles au cours de laquelle se trouvaient une soixantaine d'inscriptions en pierre. Le soleil brûlant, qui a eu lieu dans le cadre du travail de transcription, cependant causé dans un Müller coup de chaleur, une maladie grave caractérisée par des troubles neurologiques et des augmentations de la température du corps. Le groupe a décidé de revenir à Athènes, à cheval dans le tronçon de Delphi Thèbes et puis en continuant avec le train réel spécifiquement envoyé, en même temps que le médecin personnel du roi, pour aider Müller. Mais, arrivé à Athènes l'après-midi du 1er Août, Karl Otfried spirò, à seulement 42 ans. Les rites funéraires ont été décernés par « sUniversité d'Athènes, avec la participation de roi et corps diplomatique, et il a été enterré dans le « Premier cimetière d'Athènes » (Πρώτο Νεκροταφείο Αθηνών), dans le bosquet de cyprès par les banques de 'Ilisso.

travaux

  • Orchomenos und die Mynier, 1820; II Édition 1844 (en ligne)
  • Die Dorier, 1824 (Vol. 1: en ligne, Vol 2.: en ligne); II édition 1844 (Vol. 1: en ligne, en ligne, Vol 2.: en ligne, en ligne)
  • Prolégomènes zu einer wissenschaftlichen Mythologie, 1825 (en ligne)
  • Die Etrusker, 1828 (en ligne); nouvelle édition 1877 (Vol. 1: en ligne, Vol 2.: en ligne)
  • Von Athen de Topographie Leake (Anmerkungen), 1829 (en ligne)
  • Handbuch der Archäologie der Kunst, 1830 (en ligne), 2. Édition 1835 (en ligne), Troisième édition 1848 (en ligne)
  • Zur Athènes Topographie, ein Brief aus Athen, und ein Brief nach Athen (Avec Peter Wilhelm Forchhammer), 1833 (en ligne)
  • Ergänzende Biographische Nachrichten, en: Kleine deutsche Schriften von und lateinische Ludolph Dissen, nebst biographischen Erinnerungen un Dissen, 1839 (en ligne)

éditions posthumes

  • Fragmenta Historicorum graecorum, vol. 1, vol. 2, vol. 3, vol. 4, vol. 5, Parisiis, rédacteur en chef Ambrosio Firmin Didot, France et contacts Institut Regii Typographo, 1841-73.
  • Geschichte der griechischen Literatur bis auf das Zeitalter alexandres, 1841 (en ligne); Nouvelle édition 1882-1884, continue par Emil Heitz Vol 1.: en ligne, Vol 2:. (en ligne)
  • Kleine deutsche Schriften über Religion, Kunst, Sprache und Literatur, Geschichte und Leben des Alterthums, 1847 (Vol. 1: en ligne, en ligne; Vol 2.: en ligne)
  • Briefwechsel zwischen Août Böckh und Karl Otfried Müller, 1883 (en ligne)
  • Denkmäler der alten Kunst, III édition 1877 (Teil 2, Heft 1: en ligne)

Traductions italien

  • Histoire de la littérature grecque / Charles Ottofredo Müller; première traduction italienne de l'original allemand précédé d'une préface sur les conditions de philologie et sur la vie et l'œuvre de l'auteur Giuseppe Müller et Eugenio Ferrai. Firenze: F. Le Monnier, 1858 (en ligne)

notes

  1. ^ Aegineticorum Liber. Scripsit Carolus Mueller Silesius. Berolini: reimeriana et édition de livres, 1817.
    Notez que les premiers travaux de Müller sont signés « Karl Müller »; que plus tard, à partir de 1824, Ils seront signés « Karl Otfried Müller »
  2. ^ Karl Otfried Müller, Geschichten Hellenischer Stämme und Städte. 3 vols. Breslau. Im Verlage Josef von Max und Komp, 1820-1824
  3. ^ Sexti Pompei De Festi verborum quae significatione supersunt cum Pauli épitomé modifiée et annotées à Carolo Odofredo Muellero. Veneunt Lipsiae: dans l'édition de livres Weidmanniana, 1839
  4. ^ Karl Otfried Müller, Une histoire de la littérature de la Grèce antique, Londres: John W. Parker et fils, 1838
  5. ^ Karl Otfried Müllers Geschichte der Literatur griechischen bis auf das Zeitalter Alexandres, nach der Handschrift des Verfassers Herausgegeben Eduard von Müller. Breslau: J. Max, 1842
  6. ^ Cristiano Ottofredo Muller, Histoire de Charles Müller Ottofredo littérature grecque, la traduction italienne de l'original allemand précédé d'une préface sur les conditions de philologie et sur la vie et l'œuvre de l'auteur. Traduit par Joseph Müller et Eugenio Ferrai. Firenze: Felice Le Monnier, 1858 en ligne

bibliographie

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page dédiée à Karl Otfried Müller
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Karl Otfried Müller
autorités de contrôle VIAF: (FR316144783193245841390 · LCCN: (FRn88628760 · ISNI: (FR0000 0001 1349 4204 · GND: (DE11954153X · BNF: (FRcb135758787 (Date) · NLA: (FR35367802 · BAV: ADV10093767 · LCRE: cnp00406646