s
19 708 Pages

Gouvernement Berlusconi IV
Berlusconi nommé Premier ministre en 2008 - 2.jpg
état Italie Italie
Président du Conseil Silvio Berlusconi
(PDL)
coalition PDL, LN, MPA, Indiana jusqu'à 10/07/10
PDL, LN, MPA, FLI, Indiana jusqu'à 14/12/10
PDL, LN, pt, CN, Indiana jusqu'à 09/06/11
PDL, LN, pt, CN, FdS, Indiana
corps législatif XVI législature
serment 8 mai 2008
démission 12 novembre 2011
prochain gouvernement Monti
16 novembre 2011
arrow.svg gauche Prodi II Monti droit arrow.svg

la Gouvernement Berlusconi IV Il était le soixantième Exécutif de la République italienne, le premier de XVI législature.

Nommé ministres le 7 mai 2008[1], le gouvernement était en fonction le lendemain[2] 16 Novembre 2011[3], pour un total de 1287 jours ou 3 ans, 6 mois et 8 jours, ce qui en fait la le deuxième gouvernement le plus ancien de la République italienne.

appelé par Président de la République Giorgio Napolitano être chargé de former le gouvernement, Silvio Berlusconi accepté sans réserve, présentant en même temps une liste des ministres à nommer[4]. En ce sens, le seul précédent dans l'histoire de la république remonte à 1953, dans la formation de gouvernement Pella[5].

Initialement, le gouvernement était composé de 21 ministres, 37 secrétaires généraux et non, pour un total de 59 membres (dont le président du conseil d'administration). Au moment de sa démission, il était composé de 22 ministres, trois vice-ministres et 37 ministres juniors, pour un total de 63 composants.

Il a gagné la confiance Chambre des Députés 14 mai 2008 avec 335 voix pour, 275 contre et 1 abstention[6].

Il a obtenu la confiance sénat 15 mai 2008 par 173 voix pour, 137 contre et 2 abstentions[7].

Perdu la majorité dans la Chambre des Députés sur un vote sur les comptes généraux de l'ETAT8 Novembre, 2011[8][9], le gouvernement a démissionné quatre jours plus tard[10].

index

composition

Chambre des Députés[11] sièges
Peuple de la liberté
Ligue du Nord
Mouvement pour l'autonomie
majorité totale
275
60
8
343
Parti démocratique
Union Center
Italie des valeurs
Les minorités linguistiques
autres[12]
opposition totale
217
35
29
3
3
287
total 630
sénat[11] sièges
Peuple de la liberté
Ligue du Nord
Mouvement pour l'autonomie
majorité totale
146
26
2
174
Parti démocratique
Italie des valeurs
UDC-SVP et autonomie
autres[12]
opposition totale
119
14
11
4
148
total 322
Gouvernement Berlusconi IV
Le gouvernement Berlusconi IV Giorgio Napolitano le jour du serment.

Composition du gouvernement:

  • Peuple de la liberté[13] (PDL), le premier ministre, 17 ministres et 24 ministres juniors
  • Ligue du Nord (LN), 3 ministres, un sous-ministre et quatre sous-secrétaires
  • Les gens et le territoire (Pt) (Nous-Sud liberté et autonomie, Populaire en Italie Demain PID, Mouvement de National-NRM Responsabilité, Action populaire, Alliance du Centre-AdC, le fil), Un ministre et deux sous-ministres
  • Indépendant PDL, un ministre et deux sous-secrétaires
  • Futur et Liberté pour l'Italie (FLI), un ministre, un sous-ministre et deux sous-secrétaires (jusqu'à 15/11/2010).

La participation sans représentation dans l'exécutif Conseil des ministres:

  • démocrates-chrétiens (DC), 1 secrétaire
  • La force du Sud (FDS), 1 secrétaire
  • Nous South (NS), 1 secrétaire
  • le droit, 1 Secrétaire (de 15/04/2011)
  • cohésion nationale (CN), 1 Secrétaire
  • républicains-Les actionnaires, 1 secrétaire
  • Mouvement pour l'autonomie (MPA), deux secrétaires (jusqu'au 11/12/2010)
  • Techniciens, 1 secrétaire (jusqu'à 11/11/2010)
  • Parti libéral-démocrate, 1 secrétaire (de 5/5/2011 à 28/5/2011).

Ils ont soutenu le gouvernement sans y prendre part:

  • Parti libéral-démocrate (Jusqu'à 13/11/2008[14], opposition officielle jusqu'à 5/5/2011, quand ils entrent dans le gouvernement avec un sous-secrétaire, puis riuscirne moins d'un mois plus tard).

la gouvernement Il possédait au début de la législature d'une large majorité parlementaire d'élire ses rangs dans les deux maisons de parlement: 343 députés et 174 sénateurs, le résultat d'un résultat de 46,8% à la Chambre (17063874) et 47,3% au Sénat (15507549).

Le gouvernement Berlusconi IV au moment du serment avait un âge moyen de 52,48 ans, trois de moins que la gouvernement précédent; cinq ministres, deux d'entre eux avec le portefeuille, avaient moins de 40 ans.[15] La nomination en tant que ministre des quatre femmes (alors porté à six) a amélioré la position de l'Italie en ce qui concerne le rôle des femmes dans la politique, même si elle est restée pire que celle de la plupart des pays 'Union européenne.[16]

Président du Conseil des ministres

Gouvernement Berlusconi IV
Silvio Berlusconi vœux pour la quatrième fois premier devant le Président de la République.
Silvio Berlusconi (PdL)

Secrétaire du Conseil des ministres

Gianni Letta (PDL), Secrétaire d'Etat à la présidence du Conseil des ministres de la République italienne responsable du renseignement

Secrétaires de Cabinet du premier ministre[17]« > Modifier | changer wikitext]

Paolo Bonaiuti (PdL) délégation avec l'industrie de l'édition
Carlo Giovanardi (PDL), chargé de la famille, fonction publique et la lutte contre la drogue
Gianfranco Miccichè (PdL, depuis 30/10/2010 adhère à FdS), avec procuration CIPE
Rocco Crimi (PDL), responsable du sport
Michela Vittoria Brambilla (PDL), chargé du tourisme - 8/05/2009
Guido Bertolaso (Technique), avec toutes les délégations "crise des déchets en Campanie[18], un défense civile et événements Big - de 21/05/2008 jusqu'au 11/11/2010[19]

Ministres sans portefeuille

Relations avec le Parlement

ministre Elio Vito (PdL)
secrétaire Laura Ravetto (PDL) - de 04/03/2010

Les réformes du fédéralisme

ministre Umberto Bossi (LN)
secrétaire Aldo Brancher (PDL) - jusqu'à ce que le 18/06/2010

Relations avec les régions et la cohésion territoriale

ministre Raffaele Fitto[20] (PdL)

simplification de la législation

ministre Roberto Calderoli (LN)
secrétaire Francesco Belsito (LN) - de 22/02/2010,
Maurizio Balocchi (LN) - jusqu'à ce que le 14/02/2010[21]

Politiques européennes

ministre Anna Maria Bernini (PDL) - de 28/07/2011
vacant[22] - de 18/11/2010 à 27/07/2011
Andrea Ronchi (PDL, du 30/07/2010 adhère à FLI[23]) - jusqu'à ce que le 17/11/2010

Administration publique et de l'innovation

ministre Renato Brunetta (PdL)
secrétaire Andrea Augello (PDL) - de 04/03/2010

La mise en œuvre du programme gouvernemental

ministre Gianfranco Rotondi (PdL)
secrétaire Daniela Santanchè (MPI-PdL) - de 04/03/2010

l'égalité des chances

ministre Mara Carfagna (PdL)

jeunesse

ministre Giorgia Meloni (PdL)

tourisme

Affectation créée à partir de la date 08/05/2009

ministre Michela Vittoria Brambilla (PdL)

Subsidiarité et de décentralisation

Affectation créée à partir de la date 18/06/2010 et a pris fin le 06/07/2010

ministre Aldo Brancher (PDL) - de 18/06/2010 à 05/07/2010

ministères

Affaires étrangères

ministre Franco Frattini (PdL)
secrétaires Stefania Craxi (PDL),
Alfredo Mantica (PDL),
Vincenzo Scotti (MPA, du 22/01/2010 rejoint NS) - jusqu'à 7/11/2011

interne

ministre Roberto Maroni (LN)
secrétaires Alfredo Mantovano (PDL),
Michelino Davico (LN)
Sonia Viale (LN) - de 05/05/2011,
Guido Viceconte (PDL) - de 14/10/2011,
Nitto Francesco Palma (PDL) - jusqu'à ce que le 27/07/2011

défense

ministre Ignazio La Russa (PdL)
secrétaires Guido Crosetto (PDL),
Giuseppe Cossiga (PdL)

justice

ministre Nitto Francesco Palma (PDL) - de 28/07/2011
Angelino Alfano (PDL) - jusqu'à ce que le 27/07/2011
secrétaires Maria Elisabetta Alberti Casellati (PDL),
Giacomo Caliendo (PdL indépendant)

Économie et finances

ministre Giulio Tremonti (PdL)
Sous-ministre Giuseppe Vegas (PdL) responsable du budget[24] - de 21/05/2009 à 15/12/2010
secrétaires Luigi Casero (PDL),
Alberto Giorgetti (PDL),
Bruno Cesario (PT) - de 05/05/2011,
Antonio Gentile (PDL) - de 05/05/2011,
Giuseppe Vegas (PDL) - jusqu'à ce que le 21/05/2009,
Daniele Molgora (LN) - jusqu'à ce que le 20/05/2010,
Sonia Viale (LN) - de 20/05/2010 à 05/05/2011,
Nicola Cosentino (PDL) - jusqu'à ce que le 15/07/2010.

développement économique

Le ministère du Développement économique réunit également le ministère des Communications et le ministère du Commerce international, conformément à la loi n °. 244/2007.

ministre Paolo romani (PDL) - de 04/10/2010
intérimaire Silvio Berlusconi (PDL) - de 05/05/2010 à 04/10/2010[25]
Claudio Scajola (PDL) - jusqu'à ce que le 05/05/2010
les sous-ministres Adolfo Urso (PDL, puis FLI[23]) responsable du commerce extérieur - de 30/06/2009 à 17/11/2010,
Paolo romani (PdL) responsable des communications - de 30/06/2009 à 04/10/2010,
Catia Polidori (PT) responsable du commerce extérieur - par 14/10/2011
secrétaires Stefano Saglia (PDL) - de 30/04/2009,
Adolfo Urso (PDL) - jusqu'à ce que le 30/06/2009,
Paolo romani (PDL) - jusqu'à ce que le 30/06/2009,
Ugo Martinat (PDL) - jusqu'à ce que le 28/03/2009[26],
Daniela Melchiorre (LD) - de 05/05/2011 à 27/05/2011,
Catia Polidori (PT) - de 05/05/2011 à 14/10/2011

Agriculture, de l'Alimentation et des forêts

ministre Francesco Saverio Romano (PID-PT) - de 23/03/2011,
Giancarlo Galan (PDL) - de 16/04/2010 à 23/03/2011,
Luca Zaia (LN) - jusqu'à ce que le 16/04/2010
secrétaires Roberto Rosso (PDL) - de 05/05/2011
Antonio Buonfiglio (PDL, puis FLI[23]) - jusqu'à ce que le 17/11/2010

Travail et politique sociale

jusqu'à 12/12/2009 Ministère du Travail, de la santé et des politiques sociales.

ministre Maurizio Sacconi (PdL)
Sous-ministre Ferruccio Fazio (PdL indépendant) chargé de la santé - de 21/05/2009 à 14/12/2009
secrétaires Nello Musumeci (À droite) - de 15/04/2011,
Luca Bellotti (PDL) - de 05/05/2011,
Ferruccio Fazio (Indépendant PDL) - jusqu'à ce que le 21/05/2009,
Francesca Martini (LN) - jusqu'à ce que le 04/02/2010,
Eugenia Roccella (PDL) - jusqu'à ce que le 04/02/2010,
Pasquale Viespoli (PDL, puis FLI) - jusqu'à 8/10/2010

santé

Fondée sur 13/12/2009 suite à la scission du ministère du Travail, de la santé et des politiques sociales.

ministre Ferruccio Fazio (PdL indépendant)
secrétaires Francesca Martini (LN) - de 04/02/2010,
Eugenia Roccella (PDL) - de 04/02/2010

Infrastructures et transports

Le département regroupe le ministère des Infrastructures avec le ministère des Transports, en vertu de la loi n °. 244/2007.

ministre Altero Matteoli (PdL)
les sous-ministres Roberto Castelli (LN) chargé de l'infrastructure ferroviaire, les transports publics locaux, et la navigation intérieure Expo 2015 - de 21/05/2009
Aurelio Misiti (Rep.-Az.) - de 14/10/2011
secrétaires Bartolomeo Giachino (PdL indépendant)
Mario Mantovani (PDL),
Aurelio Misiti (Rep.-Az.) - de 05/05/2011 à 14/10/2011,
Roberto Castelli (LN) - jusqu'à ce que le 20/05/2009,
Giuseppe Maria Reina (MPA) - jusqu'à ce que le 17/11/2010

Environnement, Protection des terres et de la mer

ministre Stefania Prestigiacomo (PdL)
secrétaires Giampiero Catone (PT) - de 05/05/2011,
Elio Vittorio Belcastro (MPA, puis NS, puis PT) - de 28/07/2011,
Roberto Menia (PdL, puis de FLI 30/07/2010[23]) - jusqu'à ce que le 17/11/2010

Education, Universités et Recherche

Le département regroupe le ministère de l'Education avec le ministère de l'Université et de la Recherche, en vertu du droit. 244/2007.

ministre Mariastella Gelmini (PdL)
secrétaires Giuseppe Pizza (DC),
Giuseppe Galati (PDL) - à partir de 14/10/2011,
Guido Viceconte (PDL) - de 05/05/2011 à 14/10/11

Patrimoine culturel et activités

ministre Giancarlo Galan (PDL) - de 23/03/2011,
Sandro Bondi (PDL) - jusqu'à ce que le 23/03/2011
secrétaires Francesco Maria Giro (PDL),
Riccardo Villari (CN) - de 05/05/2011

histoire

2008

mai

  • 7 mai 2008 - 25 jours après l'élection générale, le Président de la République Giorgio Napolitano confie Silvio Berlusconi la tâche de former le gouvernement, après consultations ont commencé la veille. Berlusconi accepte de présenter, en même temps, la liste des ministres[27].
  • 8 mai 2008 - Serment du gouvernement. Ensuite, le transfert au Palazzo Chigi et le premier Conseil des ministres, avec la nomination de Gianni Letta au secrétaire du Conseil, Antonio Tajani à commissaire européen (En remplacement du ministre néo-étrangères Franco Frattini) et Mauro Masi secrétaire général de la présidence du Conseil[28].
  • 12 mai 2008 - Nomination et prestation de serment des 37 secrétaires[29].
  • 13 mai 2008 - Discours du Premier ministre Berlusconi Chambre des Députés; débat sur la motion de confiance Cicchitto, Cota et Lo Monte n. 1-00003[30].
  • 14 mai 2008 - Le gouvernement perd un vote de confiance à la Chambre avec 335 oui vote, 275 non et 1 abstention.
  • 15 mai 2008 - Le gouvernement perd un vote de confiance au Sénat avec 173 oui, 137 non et 2 abstentions[7].
  • 21 mai 2008 - Le Conseil des ministres réuni en Naples[31] rendez-vous Guido Bertolaso Secrétaire à l'urgence des déchets et des événements majeurs[32]. Le Sénat approuve la première décret Alitalia le sauvetage de la compagnie de transport aérien.
  • 27 mai 2008 - Le gouvernement est défait à la Chambre, d'approuver (avec 240 oui et 238 non) une modification du Parti démocratique sur lequel le gouvernement avait donné un avis contraire.

juin

  • 11 juin 2008 - La Chambre a approuvé (278 oui et 255 non), le décret Alitalia.
  • 19 Juin 2008 - Le Sénat a approuvé définitivement (154 oui, 119 non et 7 abstentions) le décret Alitalia.
  • 26 juin 2008 - Approbation par le Conseil des ministres du projet de loi connu sous le nom Alfano. Contrairement à l'opposition, estimant qu'il était inconstitutionnel.

juillet

  • 1 Juillet 2008 - La Chambre a approuvé (283 oui, 251 non et 4 abstentions) un décret contenant l'abolition de l'ICI sur la première maison.
  • 11 juillet 2008 - La Chambre a approuvé (309 oui, 236 non et 30 abstentions) l'Alfano
  • 17 juillet 2008 - Le décret Sénat a approuvé définitivement (150, 120 oui non et 2 abstentions) l'élimination de l'ICI sur la première maison.
  • 22 juillet 2008 - Le Sénat a approuvé (171 oui, 128 non et 6 abstentions) Alfano, qui devient la loi.
  • 23 juillet 2008 - Approuvé définitivement la facture de sécurité en 2008. Le Sénat a approuvé à l'unanimité (286 oui et non 0) traité de Lisbonne.
  • 31 juillet 2008 - La Chambre a approuvé à l'unanimité (551 oui et non 0) traité de Lisbonne.

septembre

  • 17 septembre 2008 - La Chambre a approuvé (416 oui, 30 non et 2 abstentions) Déclaration générale du budget de l'Etat. Il est également approuvé (268 oui, 247 non et 4 se sont abstenus) le règlement de la loi sur le budget.

octobre

  • 7 octobre 2008 - Les subventions Maison (321 oui, 255 non et 2 abstentions) sur la confiance décret Gelmini 2008 sur l'école.[33].
  • 8 octobre 2008 - Le Sénat a approuvé définitivement (avec 277 oui et 1 non) Déclaration générale du budget de l'Etat. Il est également approuvé dans sa forme définitive (avec 154 oui, 123 non et 1 abstention) le règlement de la loi sur le budget.
  • 24 octobre 2008 - Approuvé définitivement la deuxième ddl Alitalia sur la restructuration des mesures urgentes des grandes entreprises en crise.
  • 29 octobre 2008 - Le Sénat a approuvé (162 oui, 134 non et 3 abstentions) facture Gelmini 2008 École contenant le Schulreform. Les deux députés libéraux, élus sur les listes du PDL, annoncent le passage à l'opposition[34]

novembre

  • 4 novembre 2008 - La Chambre a approuvé (232 oui, 164 non et 7 abstentions) Facture énergétique, contient également des mesures pour le retour de l'énergie nucléaire en Italie.
  • 13 novembre 2008 - La Chambre approuve (avec 295 oui et 241 non), la loi de finances 2009. Il est également approuvé (avec 273 oui et 130 non) de la loi sur le budget.

décembre

  • 3 décembre 2008 - L'approbation finale du facture sauver les banques contenant le soi-disant obligations Tremonti.
  • 11 décembre 2008 - Le Sénat approuve (avec 149 oui et 111 non), la loi de finances 2009. Il est également approuvé (151 oui, 0 non et 2 se sont abstenus) la loi sur le budget. L'opposition ne doit pas se prononcer sur la dernière mesure.
  • 19 décembre 2008 - La Chambre approuve définitivement (avec 273 oui, 174 non et 2 se sont abstenus), la loi de finances 2009. Il est également approuvé dans sa forme finale (avec 275 oui, 179 non et 1 abstention) la loi sur le budget.

2009

janvier

  • 7 janvier 2009 - La Chambre a approuvé (302 oui, 228 non et 2 abstentions) un vote de confiance au sein du gouvernement sur le décret Gelmini concernant l'Université, expirant le 9 Janvier.[35].
  • 21 janvier 2009 -La Chambre a approuvé (485 oui, 2 non et 4 abstentions) le projet de loi extension des missions internationales. Immédiatement après que la Chambre a approuvé (413 oui, 63 non et 37 abstentions) Italie-Libye traité d'amitié; contre IDV et UDC.

février

  • 3 février 2009 - Le Sénat a approuvé le traité d'amitié entre l'Italie et la Libye (231 oui, 22 non et 12 abstentions); contre IDV et UDC.
  • 6 février 2009 - Au cours du débat sur les conditions de Eluana Englaro, la Conseil des ministres approuve un décret-loi visant à empêcher la suspension et l'hydratation puissance. Le Président de la République Giorgio Napolitano a refusé de signer le décret, le jugeant contraire à la Constitution. Le soir, le Conseil des ministres approuve un facture qui met en œuvre intégralement le texte du décret.
  • 18 février 2009 - Approbation loi, finalement, deux partis qui enchâsse le seuil de 4% pour les élections européennes.
  • 25 février 2009 - En fin de compte l'approbation que l'on appelle projet de loi anti flemmards (Ou facture Brunetta).

avril

  • 8 avril 2009 - Le vote du Sénat de confiance sur la deuxième projet de loi anti-crise 2009 sur les incitations industrielles, qui est ainsi transformé en loi. la Chambre a approuvé le même jour (397 oui, 6 non et 2 abstentions), le premier facture de sécurité en 2009 contenant le crime de persécution (harcèlement criminel). En dépit de l'avis du gouvernement à la Chambre approuve scrutin secret (avec 232 oui, 225 non et 12 abstentions) Amendement Franceschini (Pd) et Vietti (UDC) à supprimer l'article 5, qui est passé de 60 à 180 jours le délai séjour maximum des immigrants dans la CIE.
  • 22 avril 2009 - Le Sénat a approuvé (261 oui, 3 non et 1 abstention) au premier projet de loi présenté par le ministre Maroni Sécurité 2009.
  • 24 avril 2009 - Il a approuvé le projet de loi portant finalement la délégation du gouvernement dans le domaine de fédéralisme fiscal. Dans les deux chambres du IDV vote en faveur, la DP et l'UDC s'abstient voix contre.

mai

  • 8 mai 2009 - Ils sont nommés cinq sous-ministres, d'anciens secrétaires, Vegas, Urso, Romains, Fazio et Châteaux. Dans la même séance, le CdM lance le projet de loi la création du Ministère de la Santé. Le même jour, le sous-secrétaire du Premier ministre chargé du tourisme, Michela Brambilla, Il a été nommé ministre sans portefeuille avec la même délégation et ne jure que par le Président de la République, Napolitano.

juin

  • 10 juin 2009 - Le Chambre approuve un vote secret la confiance accordée par le gouvernement sur Interceptions DDL, ce qui limite la possibilité pour les procureurs d'utiliser des écoutes téléphoniques dans les enquêtes. Les groupes parlementaires de l'opposition ont fait appel au Président de la République, contestant l'utilisation systématique du gouvernement un vote de confiance[36].

juillet

  • 2 juillet 2009 - Après l'approbation des trois questions de confiance accordée par le gouvernement sur plusieurs deuxième projet de loi de sécurité maxiemendamenti 2009, cela devient loi; Les amendements prévoient la le crime de l'immigration clandestine, patrouilles et la mise en place de nouvelles mesures sur la lutte contre la mafia.[37].
  • 9 juillet 2009 - L'approbation finale du projet de loi contient également des mesures pour l'énergie retour à l'énergie nucléaire en Italie. L'opposition de la chambre au moment du vote.
  • 23 juillet 2009 - Le Sénat a approuvé (155 oui, 103 non et 12 abstentions) Déclaration générale du budget de l'Etat. Il est également approuvé (154 oui, 111 non et 2 se sont abstenus) le règlement de la loi sur le budget.
  • 30 juillet 2009 - La Chambre a reçu l'approbation finale (247 oui, 200 non et 3 abstentions) Déclaration générale du budget de l'Etat. Il est également approuvé dans sa forme finale (avec 240 oui, 190 non et 4 se sont abstenus) le règlement de la loi sur le budget.

septembre

  • 30 septembre 2009 - La Chambre a approuvé (270 oui, 250 non et 2 abstentions), les bouclier fiscal, il devient loi. Elle a également approuvé la modification Pflersch (PDL), qui étend l'amnistie fiscale pour les infractions fiscales et comptables, y compris la fraude comptable, offrant une protection contre la nature administrative, civile et fiscale subséquente au 5 Août 2009 et supprimant la nécessité de rapports par des professionnels aux fins de dispositions de blanchiment d'argent. Fondamentaux à la Chambre l'absence de 23 députés du Parti démocratique.

octobre

  • 7 octobre 2009 - la Alfano Il est déclaré inconstitutionnel par Cour constitutionnelle.
  • 13 octobre 2009 - Approuvé à la Chambre la proposition de suspendre l'examen pour l'abolition des provinces avec le vote favorable de la majorité seule; a également approuvé une question de M. Vietti (UDC) et soutenu par la majorité contre le projet de loi sur 'l'homophobie aggravante et le racisme. Il est présenté au Sénat le projet de loi que l'on appelle « court procès », qui fixe à deux ans la durée maximale de chaque niveau de compétence, sinon le délai de prescription, si cela est passible de pas plus de 10 ans de prison. Les protestations des CSM, Il croit que la règle inconstitutionnelle, et l'opposition, qui considère loi ad personam.[38] Le projet de loi ne viendra jamais à la fin du processus législatif.

novembre

  • 13 novembre 2009 - Le Sénat approuve (avec 149 oui, 122 non et 3 se sont abstenus), la loi de finances 2010. Il est également approuvé (avec 148 oui et 112 non) de la loi sur le budget.
  • 18 novembre 2009 - Approuvé définitivement la décret Ronchi (Respect des obligations communautaires).
  • 25 novembre 2009 - Le Sénat a rejeté (avec 116 oui, 165 non et 2 abstentions) une motion de confiance et de PD IDV contre le secrétaire de l'Economie et des Finances Nicola Cosentino, en examen pour association mafieuse. Peu après, il a rejeté (avec 95 oui, 165 non et 2 abstentions) une deuxième motion de censure contre Cosentino toujours IDV.

décembre

  • 2 décembre 2009 - Le Sénat a approuvé (245 oui, on ne et 12 abstentions) le projet de loi refinancement des missions étrangères.
  • 10 décembre 2009 - Le Chambre approuve scrutin secret (avec 360 oui et 226 non) le rapport Paniz (PDL) avec ce vote nieront les mesures conservatoires demandées par le Procureur de Naples contre M. Nicola Cosentino (Secrétaire d'État du ministère de l'Economie et des Finances) pour les relations de la Camorra présumés dans le blanchiment abusive déchets toxiques.
  • 17 décembre 2009 - La Chambre approuve (avec 307 oui, 267 non et 2 se sont abstenus), la loi de finances 2010. Il est également approuvé (avec 269 oui et 191 non) la loi sur le budget.
  • 22 décembre 2009 - Le Sénat approuve définitivement (avec 158 oui, 117 non et 4 se sont abstenus), la loi de finances 2010. Il est également approuvé dans sa forme finale (avec 157 oui, 120 non et 4 se sont abstenus) la loi sur le budget.

2010

février

  • 10 février 2010 - Sous-secrétaire et chef du Département de la protection civile Guido Bertolaso Il doit démissionner de tous les postes, après avoir été trouvé en examen pour extorsion dans les contrats pour des « événements majeurs » tels que le G8 de L'Aquila et à la reconstruction Abruzzes après le séisme. Le président rejette la démission de Berlusconi[39].
  • 12 février 2010 - La Chambre a approuvé (479 oui, 0 non et 8 abstentions), le projet de loi sur le refinancement des missions étrangères. Contrairement seulement les radicaux du Parti démocratique.
  • 18 février 2010 - Le sous-secrétaire économie Nicola Cosentino Il a démissionné à la suite de l'enquête pour collusion avec le gang camorra de "Casale". Le président rejette la démission de Berlusconi[40].

mars

  • 1 Mars 2010 - Le Conseil des ministres a lancé le projet de loi anti-corruption.
  • 4 mars 2010 - quatre nouveaux secrétaires sont nommés: Daniela Santanchè, Andrea Augello, Laura Ravetto, Guido Viceconte[41][42].
  • le 5 mars 2010 - Compte tenu de la élections régionales italiennes de 2010, suite à la non-admission de certaines listes électorales liées au centre-droit Lazio et Lombardie, Le CdM émet une interprétation décret-loi visant à proposer une interprétation des règles pour assurer l'admission par le RAT des listes incluses; mais la liste des PDL reste exclu des élections dans le Latium.
  • 10 mars 2010 - L'approbation finale de la loi sur un tel échec, ce qui élimine le pouvoir discrétionnaire du juge pour décider du bien-fondé d'un tel défaut de comparaître à une audience criminelle invoquée par le Président du Conseil des ministres ou par un ministre.
  • 28 et 29 Mars 2010 - Les élections régionales dans 13 régions italiennes: malgré la victoire du centre dans 7 d'entre eux, il y a une affirmation claire du centre, qui a remporté quatre régions guidées jusque-là par le centre, sans passer pas.
  • 30 mars 2010 - Après la défaite lors des élections régionales dans les Pouilles, le ministre Raffaele Fitto Il démissionne de ses fonctions. Le président rejette la démission de Berlusconi[43].
  • 31 mars 2010 - Le Président de la République Giorgio Napolitano se référer aux Chambres du travail de loi exprimant des doutes considérables sur l'arbitrage dans les relations de travail.

avril

  • 16 avril 2010 - Giancarlo Galan Il a été nommé ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des forêts et a prêté serment par le Président de la République Napolitano, suite à la démission Luca Zaia, élu Président de la Région Vénétie.

mai

  • 4 mai 2010 - Claudio Scajola Il démissionne en tant que ministre du Développement économique à la suite de soupçons quant à la source de l'argent avec lequel il a acheté sa maison à Rome[25]. Le lendemain, le Président Napolitano nomme le président ministre Berlusconi intérimaire du département.
  • 20 mai 2010 - Sonia Viale nommé sous-secrétaire à la place de Daniele Molgora '[44].

juin

  • 8 juin 2010 - Le gouvernement est défait à la Chambre, l'approbation (avec 249 oui et 231 non) une décision sur la constitutionnalité de la loi du décret pour la suspension des démolitions en Campanie, causant la pourriture.
  • 10 juin 2010 - Le gouvernement est défait à la Chambre, d'approuver (avec 247 oui et 242 non) un amendement du Parti démocratique au projet de loi de réforme gouvernance de la santé publique, qui a donné le point de vue opposé. Immédiatement après que le gouvernement est battu une seconde fois sur un autre amendement du Parti démocratique, qui a été approuvé avec 251 oui et 245 non. Le projet de loi est renvoyé à la Commission.
  • 18 juin 2010 - Aldo Brancher il a été nommé ministre de la mise en œuvre du Fédéralisme administratif et fiscal (plus tard transformé en Subsidiarité et décentralisation) et vœux entre les mains du Président de la République, Napolitano.

juillet

  • 5 juillet 2010 - Aldo Brancher, au cours d'une déclaration volontaire au procès dans lequel il est impliqué, annonce sa démission comme ministre de la subsidiarité et de décentralisation[45].
  • 14 juillet 2010 - économie sous-secrétaire Nicola Cosentino Il démissionne de ses fonctions. La semaine prochaine, le Parlement devrait voter sur une motion de censure contre lui, à l'étude pour les infractions approvisionnement en énergie éolienne.[46]
  • 20 juillet 2010 - La Chambre a approuvé (245 oui et 219 non) Déclaration générale du budget de l'Etat. Il est également approuvé (242 oui, 219 non et 1 abstention) le règlement de la loi sur le budget.
  • 21 juillet 2010 - La Chambre a approuvé (484 oui, 25 non et 11 abstentions), le projet de loi sur le refinancement des missions étrangères; contrairement seulement IDV.
  • 30 juillet 2010 - En raison de la confrontation politique interne au PDL entre les chefs de parti et le Président de la Chambre Gianfranco Fini, 33 députés et 10 sénateurs politiquement proches de celle-ci constituent de nouveaux groupes parlementaires appelés "Futur et liberté. pour l'Italie", laissant le PdL. Les groupes offrent un soutien conditionnel au gouvernement, qui perd ainsi sa majorité absolue à la Chambre. Ils adhèrent à la nouvelle formation a également cinq membres du gouvernement: ministre Andrea Ronchi, le sous-ministre Adolfo Urso, sous-secrétaires Antonio Buonfiglio, Roberto Menia et Pasquale Viespoli.

août

  • 4 août 2010 - La Chambre rejette (229 oui, 299 non et 75 abstentions) un vote de confiance au centre-gauche et UDC contre le secrétaire de la Justice Giacomo Caliendo, impliqué dans la P3 affaire. Crucial à l'issue du vote est l'abstention du groupe Futur et Liberté pour l'Italie.

septembre

  • 15 septembre 2010 - Le Sénat a approuvé définitivement (151 oui, 123 non et 1 abstention) Déclaration générale du budget de l'Etat. Il est également approuvé dans sa forme finale (avec 151 oui, 123 non et 1 abstention) le règlement de la loi sur le budget.
  • 22 septembre 2010 - Le Chambre approuve scrutin secret (avec 308 oui et 285 non) le rapport du Conseil de l'autorisation de refuser l'autorisation d'utiliser les écoutes téléphoniques au sujet de l'hon. Nicola Cosentino. Lors du vote, se prononcer en faveur d'autoriser l'utilisation du groupe parlementaire Avenir de la liberté, UDC, api, Italie des valeurs et Parti démocratique.[47].
  • 29 septembre 2010 - Silvio Berlusconi semble que la Chambre prononcera un discours en cinq points, demandant un vote de confiance qui démontre l'existence de la majorité. La motion de censure est approuvée avec 342 oui, 275 non et 3 abstentions, à la majorité des 310 députés.[48][49]. sous-secrétaire Pasquale Viespoli (Futur et liberté) Démission du mandat du gouvernement pour aller à la direction du groupe finiano au Sénat.
  • 30 septembre 2010 - Silvio Berlusconi est également présent au Sénat pour prononcer un discours en cinq points, demander un vote de confiance. La motion de censure est approuvée avec 174 oui, 129 non et 2 abstentions sur la majorité des 152 sénateurs. Contrairement à la Chambre, le Sénat 13 voix Fli Mpa et ne sont pas essentiels à la participation majoritaire.[3]

octobre

  • 4 octobre 2010 - Paolo romani Il est nommé Ministre du Développement économique pour remplacer Silvio Berlusconi, qui a tenu l'intérim par la démission de Claudio Scajola.
  • 19 octobre 2010 - La Chambre a approuvé (310 oui, 250 non et 3 abstentions), le travail de projet de loi, modifié à plusieurs reprises, même après l'intervention de l'Etat et maintenant atteint sa septième tête de lecture. Le projet de loi devient loi.

novembre

  • 11 novembre 2010 - Suite à la mise en place de limites pour le chef du département de la retraite Défense nationale civile (Fonctionnaire)[50], sous-secrétaire Guido Bertolaso laisse également le bureau politique (la démission sous-secrétaire avait été présenté le 5 Novembre et accepté le 10 Novembre[51]).
  • 12 novembre 2010 - Giuseppe Maria Reina (Mouvement pour l'autonomie) secrétaire un Ministère des Infrastructures et des Transports laissant le gouvernement conformément à son parti, qui « Suspecté pour mettre fin à la participation au gouvernement actuel »[52].
  • 15 novembre 2010 - Démissionner la démission des représentants Avenir de la liberté au sein du gouvernement: ministre Andrea Ronchi (Affaires européennes), le sous-ministre Adolfo Urso (Développement économique responsable du commerce extérieur), sous-secrétaires Antonio Buonfiglio (Agriculture) et Roberto Menia (Environnement)[53].
  • 18 novembre 2010 - Giuseppe Vegas Il démissionne en tant que ministre adjoint Ministère de l'Economie et des Finances après sa nomination à la présidence de la Consob décidée par le Conseil des ministres.[54]
  • 19 novembre 2010 - La Chambre approuve (avec 303 oui, 250 non et 2 se sont abstenus) la loi sur la stabilité 2011. Il est également approuvé (282 oui, 225 non et 2 se sont abstenus) la loi sur le budget.
  • 20 novembre 2010 - En fin de compte l'approbation que l'on appelle facture svuotacarceri présenté par le ministre Angelino Alfano; les deux chambres approuvent directement au Comité de la justice, grâce au vote favorable des 4/5 des groupes, avec l'opposition de seulement la Ligue du Nord. La population carcérale est allégés, de 7000 unités.

décembre

  • 7 décembre 2010 - Le Sénat a approuvé définitivement (avec 161 oui, 127 non et 5 se sont abstenus) de la loi sur la stabilité 2011. Il a également définitivement approuvé (161 oui, 124 non et 5 se sont abstenus) la loi sur le budget.
  • 14 décembre 2010 - Le Sénat a approuvé (162, 135 oui non et 11 abstentions[55]) La question de la confiance accordée par le gouvernement. Le même jour, la Chambre a rejeté (avec 311 oui, 314 non et 2 abstentions) une motion de censure présentée par l'opposition.[56]. À la suite de la procédure parlementaire, Berlusconi affirme qu'il étendra la majorité parlementaire à l'appui du gouvernement.[57] A la confiance de nouvelles dell'ottenuta a été suivie de violents combats dans les rues de Rome, avec un budget de plus d'une centaine de blessés.[58]
  • 23 décembre 2010. Le Sénat a approuvé (161 oui, 99 non et 6 abstentions) définitivement la loi Gelmini en 2010 sur l'Université.

2011

janvier

  • 13 janvier 2011 - La Cour constitutionnelle a déclaré inconstitutionnelle la loi sur l'obstacle juridique à l'endroit où exige que le tribunal de reporter l'audience à la demande du MDP, privant ainsi le juge de toute discrétion.
  • 20 janvier 2011 - Il est la Chambre, le groupe parlementaire initiative Responsable, qui rassemble 21 députés des forces politiques plus petits, le 14 Décembre ont soutenu le gouvernement au cours de la motion de censure (Sud Nous, Les Populars de l'Italie demain, Action populaire, Mouvement de responsabilité nationale, Alliance du Centre).[59]

février

  • 2 février 2011 - Le Conseil approuve pour l'autorisation de procéder (avec 11 oui et 10 non) du rapport Paniz (PDL) qui nie la recherche dans le bureau du comptable Giuseppe Spinelli du membre et président du conseil d'administration Silvio Berlusconi. Puis les remettre à plus tard les cartes au bureau du procureur de Milan indiquant que la compétence de la Cour des ministres. Peu de temps après que le Conseil approuve également la maison (avec 315 oui, 298 non et aucune abstention) ce rapport.
  • 4 février 2011 - La Commission bicamérale pour la mise en œuvre du fédéralisme fiscal rejette (avec 15 oui et 15 non) le quatrième décret d'application du fédéralisme fiscal sur les taxes municipales; déterminant pour avoir refusé de voter contre Mario Baldassarri, chef de Fli juste après l'opposition. La Ligue avait avancé l'idée de nier la confiance dans le gouvernement si la mesure avait été rejetée, alors le soir, le gouvernement décide d'ignorer l'avis de la Commission, portant approbation du texte par l'élaboration d'un décret-loi. Le Président de la République, Giorgio Napolitano, est très critique du choix, refusant de signer le décret et le retour à la Chambre.
  • 16 février 2011 - La Chambre a approuvé, avec les voix de la majorité et l'Italie des valeurs, et l'abstention de FLI, le projet de loi présenté par la Ligue fut appelé, à la suite de changements majeurs, « long processus » vise d'abord à établir le ' inapplicabilité du résumé des crimes passibles de la 'condamnation à perpétuité. Le projet de loi sera au centre d'une controverse entre la majorité et l'opposition, provoquée par une modification du centre qui vise à obliger le tribunal à accepter tous les témoins présentés par la défense.
  • 26 février 2011 - Au Sénat, elle forme un nouveau groupe parlementaire, appelé cohésion nationale, analogue au groupe Manager Initiative House. Il comprend six majorité des sénateurs appartenant aux partis politiques plus petits, comme 4 sénateurs qui ont quitté le PDL pour permettre la formation du groupe. le Sénat a approuvé le même jour (159 oui, 126 non et 2 abstentions) facture Milleproroghe 2011 il devient loi.

mars

  • 19 mars 2011 - en commençant par la opérations militaires en Libye par une coalition internationale qui appartient aussi à l'Italie.
  • 23 mars 2011 - Giancarlo Galan prend le relais comme Ministre du Patrimoine et Culture au lieu de Sandro Bondi, qui a démissionné suite à une controverse sur le mauvais état de certains sites archéologiques importants. Francesco Saverio Romano, de initiative Responsable, devient le nouveau Ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des forêts le remplacement Galan.[60]
  • 30 mars 2011 - Sous-secrétaire au ministère de l'Intérieur avec une délégation de l'immigration Alfredo Mantovano, étaient en désaccord avec la façon dont le gouvernement des réfugiés d'urgence du Maghreb, sa démission,[61] avant de retomber.
  • 31 mars 2011 - suite catastrophe nucléaire de Fukushima le gouvernement publie un décret-loi établissant un moratoire sur l'énergie nucléaire, puis promulguée par le Parlement en mai, avec d'autres changements. La manifestation de centre-gauche, estimant que le projet de loi peut-être manqué le quorum pour le référendum prévu pour 4 personnes Juin « désamorçage » l'un sur l'énergie nucléaire, qui, en raison de vague émotionnelle, serait plus susceptible d'attirer les électeurs aux urnes. Cependant, le référendum sur l'énergie nucléaire a également lieu à la suite d'une modification de la question, qui cherche ainsi à empêcher tout aussi reculer le gouvernement.

avril

  • 5 avril 2011 - La Chambre a approuvé (314 oui, 298 non et 1 abstention) le conflit de pouvoirs en matière de Berlusconi contre le bureau du procureur de Milan, en recueillant des voix des députés Parti libéral-démocrate, que 14 Avril fédératif entrent dans des pactes avec le PDL, le retour en fait dans la majorité parlementaire.[62]
  • 15 avril 2011 - Nello Musumeci, de l'exposant le droit est resté hors du Parlement après les élections de 2008, il a été nommé par le Conseil des Ministres Secrétaire d'Etat Ministère de la politique sociale et du travail en tant que représentant externe.[63]

mai

  • 4 mai 2011 - La Chambre est appelée à s'exprimer d'autoriser ou non (après avoir déjà accordé l'intervention) une action militaire plus forte (en envoyant des bombardiers comme demandé par d'autres forces internationales) sur le sol libyen. Après les tensions dans la majorité parmi les PDL favorables et la Ligue fermement opposé le gouvernement parvient à pousser à travers le mouvement de la majorité autorisant « des actions ciblées contre des objectifs militaires spécifiques en Libye », se demandant en même temps le gouvernement à engager à « fixer un délai certain délai dans lequel l'achèvement de celui-ci ».
  • 5 mai 2011 - Le Conseil des ministres nomme neuf nouveaux secrétaires: Catia Polidori (IR) devient sous-secrétaire du ministère du Développement économique, Giampiero Catone (IR) devient sous-secrétaire de l'environnement, Bruno Cesario (IR) devient l'Economie et des Finances, Daniela Melchiorre (LD) devient sous-secrétaire pour le développement économique, Aurelio Misiti (Indépendant des co-ed à la Chambre, l'ancien MPA) devient secrétaire de l'infrastructure, Riccardo Villari (CN) devient sous-secrétaire du patrimoine culturel, Luca Bellotti (PDL) devient secrétaire du travail, Roberto Rosso (PDL) et devient enfin secrétaire de l'Agriculture Antonio Gentile (PDL) nouveau secrétaire au ministère des Finances avec le déplacement Sonia Viale (LN) au ministère de l'Intérieur[64].
  • 15 et 16 mai 2011 - la élections locales voir le succès inattendu du centre dans presque toutes les grandes villes où ils votent. Les bulletins de vote de deux semaines après confirment la tendance.
  • 28 mai 2011 - sous-secrétaire Daniela Melchiorre (LD) a démissionné de ses fonctions en opposition aux déclarations du Premier ministre contre les magistrats[65].

juin

  • 12 et 13 Juin 2011 - Atteint pour la première fois depuis 1995 quorum lors d'un référendum national: sont abrogées 4 normes sur l'énergie nucléaire, la privatisation des services d'eau et un tel échec (ce dernier déjà fortement mutilé à la suite d'une décision de la Cour constitutionnelle).
  • 15 juin 2011 - Le Sénat a approuvé (145 oui, 119 non et 3 abstentions), le projet de loi anti-corruption.
  • 29 juin 2011 - La Chambre rejette (avec 262 oui, 270 non et 1 abstention) Article 1 Droit communautaire 2010, enterrant ainsi le projet de loi. L'opposition exigeant la démission du gouvernement. Le chef du Peuple de la liberté Fabrizio Cicchitto L'article 1 définit le rejet « un simple incident parlementaire », refusant la démission du gouvernement. Suite à l'exécutif demandera et obtenir l'extrait du projet de loi.

juillet

  • 1 Juillet 2011 - Le ministre de la Justice Angelino Alfano a été nommé secrétaire national du Peuple de la liberté; ainsi annoncé sa démission au cours des deux prochaines semaines[66].
  • 5 juillet 2011 - La Chambre rejette (83 oui, 225 non et 250 abstentions) motions présentées dall'Idv sur la suppression des provinces. La majorité contre, IDV et le troisième pôle en faveur, le Parti démocratique se sont abstenus.
  • 6 juillet 2011 - la Cour constitutionnelle Il reconnaît le conflit de compétence entre les pouvoirs de l'État, soulevée par la Chambre contre le procureur Milan et GEP, sur la Ruby Case.
  • 20 juillet 2011 - La Chambre accorde l'autorisation de procéder à des mesures préventives contre Alfonso Papa, membre du PDL étudié Naples. En même temps, le Sénat a rejeté l'autorisation aux mêmes mesures contre le sénateur Alberto Tedesco (PD). attitude claire d'une partie de la Ligue de voter avec l'opposition en faveur des arrestations.[67]
  • 23 juillet 2011 - Ils sont ouverts à Monza les bureaux de quatre ministères, très recherchés par la Ligue du Nord.[68] Le Président de la République critique l'initiative.
  • 28 juillet 2011 - Le sous-ministre Nitto Francesco Palma Il est nommé Ministre de la Justice pour remplacer la démission Angelino Alfano, que le 1er Juillet avait été nommé secrétaire du PDL. Anna Maria Bernini il est nommé Ministre des politiques communautaires et Elio Vittorio Belcastro tous les sous-secrétaire 'environnement.
  • 29 juillet 2011 - Le Sénat a approuvé la confiance au projet de loi sur le soi-disant « processus long » modifié, ce qui permet à la défense de présenter de longues listes de témoins et détermine qu'il ne peut plus être considérée comme une preuve définitive dans un procès l'arrêt définitif d'une autre procédure .[69]

août

  • 2 août 2011 - La Chambre approuve à une large majorité le refinancement des missions italiennes à l'étranger.[70] Le même jour, la Chambre a rejeté (avec 278 oui, 301 non et 3 abstentions) la demande des juges d'instruction achats pour la reconstruction après le tremblement de terre dans les Abruzzes, vous pouvez utiliser l'interception contre le coordinateur national du PDL Denis Verdini.[71].
  • le 5 août 2011 - Le gouverneur sortant BCE, Jean Claude Trichet, et une in pectore, Mario Draghi, écrire une lettre au gouvernement italien qui indique un certain nombre de mesures urgentes pour mettre fin à la crise.[72]

septembre

  • 8 septembre 2011 - Le Conseil des ministres lance deux projets de loi constitutionnelle sur l'introduction du principe d'équilibre budgétaire dans la Constitution et la suppression des provinces.
  • 13 septembre 2011 - Le Sénat a approuvé (151 oui et 129 non) le conflit de compétence entre la Cour constitutionnelle, le procureur de Milan et le Parlement le Premier ministre Silvio Berlusconi[73].
  • 14 septembre 2011 - Le Sénat a approuvé (141 oui, 124 non et une abstention) les comptes généraux du budget de l'Etat. Immédiatement après que le Sénat a approuvé (139 oui, 121 non et 2 abstentions) le règlement de la loi sur le budget.
  • 19 septembre 2011 - la Président du Conseil assister à l'audience sur le soi-disant « procès Mills au tribunal de Milan[74] et annule sa participation à la réunion du 'ONU.
  • 22 septembre 2011 - La Chambre rejette l'autorisation de prendre des mesures de précaution contre M. Marco Mario Milanese le PDL.[75]
  • 29 septembre 2011 - La Chambre rejette (avec 294 oui et 315 non) aucune personne de confiance dans le ministre de l'Agriculture Francesco Saverio Romano, mis en accusation pour complicité avec la mafia.

octobre

  • 10 octobre 2011 - La Chambre rejette (avec 290 oui et 290 non) Article 1 de l'état général du budget de l'Etat, en partie à cause des nombreuses absences dans les bancs de la majorité. L'opposition appelle à la démission du gouvernement, citant le cas de Goria gouvernement, qui a démissionné après l'échec de Reckoning.[76]
  • 12 octobre 2011 - Le Comité des règles de Chambre des Députés, appelée à décider de le faire, il résout l'incapacité de poursuivre l'examen du projet de loi parlementaire contenant la déclaration générale d'écoulement du budget de l'Etat, étant donné que l'article 1 (rejeté) est ce qui décide de l'approbation de l'ensemble déclaration. Le projet de loi doit être considérée comme rejetée. Les dirigeants de la majorité écrivent une lettre au Président de la République Giorgio Napolitano, Article 1 définissant le rejet « un simple incident parlementaire » et refusant la démission du gouvernement. Les chefs d'équipe se plaignent également du biais du Président de la Chambre Gianfranco Fini et un déséquilibre entre la majorité et de l'opposition au sein du Comité des règles. Le chef de l'Etat répond en invitant à ne pas en faire trop avec les votes de confiance, mais de présenter, à la suite d'un débat politique, un nouveau projet de loi contenant la déclaration.
  • 14 octobre 2011 - La Chambre a approuvé (316 oui et 301 non) la question de la confiance accordée par le gouvernement afin de vérifier l'étanchéité de la majorité après l'accident sur le rapport.[77]. Le même jour Giuseppe Galati (PDL) est nommé sous-secrétaire au ministère de l'Education, sous-secrétaires Catia Polidori et Aurelio Misiti Ils sont promus aux sous-ministres développement économique, responsable du commerce extérieur, et Infrastructures et des Transports, chargé de l'infrastructure, et sous-secrétaire Guido Viceconte Il est transféré du ministère de l'Education à celui de Affaires intérieures.[78]
  • 18 octobre 2011 - Le gouvernement présente au Sénat un nouveau projet de loi contenant la déclaration générale du budget de l'Etat.
  • 20 octobre 2011 - Le Sénat a approuvé (152 oui et 113 non) Déclaration générale du budget de l'Etat.
Chambre des Députés
à Novembre 2011
sièges
Peuple de la liberté
Ligue du Nord
Les gens et le territoire
MPA-Alliés dans le Sud
FareItalia
autonomie Sud
républicains-Les actionnaires
autres
majorité totale
212
59
25
4
4
3
3
2
312
Parti démocratique
Union Center
Futur et Liberté pour l'Italie
Italie des valeurs
Alliance pour l'Italie
Les libéraux Italie-PLI
Parti libéral-démocrate-MAIE
Les minorités linguistiques
autres[12]
opposition totale
206
38
26
21
6
5
3
3
10
318
total 630
Chambre des Députés
à mai 2008
sièges
Peuple de la liberté
Ligue du Nord
Mouvement pour l'autonomie
majorité totale
275
60
8
343
Parti démocratique
Union Center
Italie des valeurs
Les minorités linguistiques
autres[12]
opposition totale
217
35
29
3
3
287
total 630
  • 26 octobre 2011 - Après avoir appuyé sur la demande de 'Union européenne, à la fin d'une longue négociations internes à la majorité, le premier ministre Berlusconi envoie une lettre avec la promesse des mesures à prendre, telles que le relèvement de l'âge de la retraite 2026 et une plus grande flexibilité de la production sur le marché du travail[79]. La lettre vivement critiquée par les syndicats de l'opposition et du commerce.

novembre

  • 3 et 4 Novembre 2011 - Le président du conseil d'administration participe à Cannes le sommet de G20. Sous la pression, registratesi au cours des réunions, afin de renforcer la crédibilité du pays, le gouvernement italien accepte qu'une délégation de Fonds monétaire international surveille les progrès des réformes économiques et les effets de ceux-ci sur les comptes publics[80][81][82][83][84][85][86].
Gouvernement Berlusconi IV
Rome, le 12 Novembre 2011. Dans la Piazza del Quirinale, on apprend la démission du Premier ministre Berlusconi
  • 7 novembre 2011 - Sous-secrétaire des affaires étrangères Enzo Scotti Il a démissionné et a signé avec deux députés nous Demande Sud Berlusconi à démissionner pour faciliter la formation d'un gouvernement d'unité nationale.[87].
  • 8 novembre 2011 - Nouveau vote à la Chambre sur les comptes généraux du budget de l'Etat; l'opposition n'a pas participé au vote afin d'assurer l'approbation de la mesure (ce qui est une valeur purement formelle), en même temps démontrer que le gouvernement n'a pas les 316 voix qui garantiraient la majorité. La Chambre, en fait, d'approuver un document final avec 308 oui, 0 non et 1 abstention. Suite à l'issue du vote, les chambres Silvio Berlusconi au Quirinal, et après une conversation avec le Président de la République, annonce qu'il démissionnera après l'approbation de la loi sur la stabilité en 2012.
  • 9 novembre 2011 - La Chambre a reçu l'approbation finale (avec 294 oui et 1 non) le règlement de la loi sur le budget. L'opposition ne vote pas.
  • 11 novembre 2011 - Le Sénat a approuvé (156 oui, 12 non et 1 abstention) les loi sur la stabilité 2012. Il est également approuvé (153 oui, 11 non et 3 se sont abstenus) la loi de finances. L'opposition n'a pas participé au vote, à l'exception de 'Italie des valeurs, voter contre.
  • 12 novembre 2011 - La Chambre a reçu l'approbation finale (avec 380 oui, 26 non et 2 abstentions) la loi sur la stabilité 2012[88]. Immédiatement après il est finalement approuvé (avec 379 oui, 26 non et 2 se sont abstenus) la loi sur le budget. la majorité et Favorable troisième pôle, contrairement à la 'Italie des valeurs, tandis que Parti démocratique ne vote pas. Immédiatement après l'approbation, le Président des chambres du Conseil au Quirinale et démet[89]. L'événement attire une participation importante et spontanée du peuple, jamais vu dans des cas similaires, que sur la place du Quirinal attend l'arrivée du Premier ministre.
  • 16 novembre 2011 - Après la formation, la présentation et assermentés par le Président de la République le nouveau gouvernement dirigé par Mario Monti, mettre fin officiellement le gouvernement Berlusconi IV avec la remise traditionnelle Palazzo Chigi.

notes

  1. ^ DPR 7 mai 2008. Nomination des ministres
  2. ^ Les nouvelles: Berlusconi vœux au gouvernement par iv (19 heures), en AGI, 8 mai 2008.
  3. ^ Gouvernement: Quirinal, troisième et Di Paola jurera plus tard, en AGI, 16 novembre 2011.
  4. ^ Gouvernement: Berlusconi et présente immédiatement innove la liste, en AGI, 7 mai 2008.
  5. ^ Italie et en Europe (1947-1979), par Pier Luigi Ballini et Antonio Varsori, I, Soveria Mannelli, Rubettino, 2004, p. 221.
  6. ^ Chambre des Députés - XVI Législature - Session n. 5
  7. ^ à b Sénat - XVI législature - Session n. 5
  8. ^ Gouvernement: salle de classe, 308 oui à déclaration, en AGI, 8 novembre 2011.
  9. ^ Le président Napolitano a reçu le Président du Conseil des ministres, Berlusconi, Président de la République italienne, 8 novembre 2011. Récupéré le 5 Octobre, 2016.
  10. ^ Le président Napolitano a reçu le Président du Conseil des ministres, Berlusconi, Président de la République italienne, 12 novembre 2011. Récupéré le 5 Octobre, 2016.
  11. ^ à b Composition de mai 2008
  12. ^ à b c Non inscrit dans une partie quelconque du Groupe mixte
  13. ^ Parti officiellement formé le 29/03/2009 avec la fusion de Forza Italie (FI), Alliance nationale (AN), La démocratie chrétienne pour les autonomies (DCA), Les libéraux populaires (PL) et d'autres mouvements mineurs et à l'extérieur ont soutenu le gouvernement.
  14. ^ Le parti des sanctions officiellement le passage à l'opposition 17 Novembre 2008; la première consacrée à défier le gouvernement est de 14 Janvier, 2009
  15. ^ Ce sont les ministres de la Jeunesse Giorgia Meloni (31 ans, le plus jeune ministre de l'histoire de la République), l'égalité des chances Mara Carfagna (32), l'éducation Mariastella Gelmini (34 ans), Justice Angelino Alfano (37 ans) et des affaires régionales Raffaele Fitto (38 ans).
  16. ^ Le Global Gender Gap Report 2008, pag. 13
  17. ^ Gouvernement italien - Les ministres du gouvernement Berlusconi IV
  18. ^ Délégation 31 Décembre éteignait 2009.
  19. ^ Briser du département - Protezionecivile.it
  20. ^ [1] Récupéré le 21 Septembre, 2010
  21. ^ Personne décédée.
  22. ^ Après la démission du ministre Ronchi, les pouvoirs relatifs aux politiques européennes ont été exercées par le Premier ministre Berlusconi, jusqu'à la nomination du Bernin ministre.
  23. ^ à b c Il a quitté le PDL pour rejoindre le nouveau groupe d'avenir et la liberté pour l'Italie
  24. ^ Voir l'arrêté ministériel du 26/06/2008, publiée au Journal Officiel du 30 Août, 2008
  25. ^ à b Scajola part, le premier ministre intérimaire, TGcom
  26. ^ décédé
  27. ^ Justice Alfano, ministre des Affaires étrangères Frattini, Corriere della Sera, le 7 mai 2008.
  28. ^ Jura, le gouvernement Berlusconi IV, Corriere della Sera, le 8 mai 2008.
  29. ^ Voici les 37 sous-secrétaires, République, le 12 mai 2008.
  30. ^ Claudia Fusani, Berlusconi: « la croissance et la sécurité », République, le 13 mai 2008.
  31. ^ Le gouvernement se réunit à Naples première fois dans l'histoire républicaine. Auparavant, ils étaient rassemblés à l'extérieur de Rome que les deux exécutif dirigé par Pietro Badoglio la 1943 (Habituellement appelé d'abord Brindisi et alors Salerno) Et une fois la second gouvernement Prodi, que 2007 Il a réuni à Reggia di Caserta.
  32. ^ Conseil des ministres à Naples a identifié les sites d'enfouissement et oui Bertolaso, Corriere della Sera, le 21 mai 2008.
  33. ^ Repubblica.it - ​​07/10/2008
  34. ^ http://www.danielamelchiorre.it/pdf/Agenzia%20Ansa%2029%20ottobre%202008.doc
  35. ^ Repubblica.it - ​​nouvelle Loi sur l'Université, la confiance dans le gouvernement Chambre
  36. ^ Interceptions, a fait appel à Napolitano L'Anm: « meurt donc la justice pénale » Repubblica.it - ​​10/06/2009
  37. ^ la sécurité DDL, troisième Sénat oui Repubblica.it - ​​02/07/2009
  38. ^ Le processus de réforme à court - Miniprescrizioni, la controverse et des doutes aussi la plupart du temps | Italie | le SecoloXIX
  39. ^ Bertolaso ​​met tous les emplois. Berlusconi rejette la démission, en repubblica.it, 10 février 2010.
  40. ^ Cosentino laisse toutes les affectations. Mais Berlusconi a rejeté la démission, en corriere.it, 18 février 2010.
  41. ^ Communiqué de presse du Conseil des ministres n. 84 du 1er Mars 2010, governo.it, 1 mars 2010.
  42. ^ GOUVERNEMENT: SECRETAIRES ont juré, en repubblica.it, 4 mars 2010.
  43. ^ Défaite dans les Pouilles, location démissionne comme ministre, en ilgiornale.it, 30 mars 2010.
  44. ^ Viale sous-secrétaire de Tremonti de la Ligue, la République, 21 mai 2010
  45. ^ Va par les ramificateur juges: « Je démissionnerai », en corriere.it, 5 juillet 2010.
  46. ^ Cosentino a démissionné en tant que secrétaire, en repubblica.it, 14 juillet 2010.
  47. ^ Interceptions Cosentino, Finian vote avec l'opposition.
  48. ^ Berlusconi obtient confiance, décisive et Fli Mpa - Reuters
  49. ^ Une confiance Berlusconi avec 342 oui. La détermination du vote Fli Mpa. - Il Sole 24 ORE
  50. ^ Communiqué de presse du Département de la protection civile 12-11-2010
  51. ^ la démission de Bertolaso ​​au Journal officiel
  52. ^ Mpa quitte l'exécutif
  53. ^ signé des lettres, Finian loin du gouvernement
  54. ^ Briser Nouvelles en ligne | Agence Italie Journalistique | AGI
  55. ^ 16ème législature - Maison - sténogramme de la session n. 473 de 14/12/2010. (Courants d'air incorrects tirés au cours de chaque session)
  56. ^ Assemblée sténogramme. Assis n. 408 mardi, 14 Décembre 2010..
  57. ^ Berlusconi: «J'ai gagné et je vais » « Démissions et UDC Nous verrons »?, en la République, 14 décembre 2010. Consulté le 14 Décembre, 2010.
  58. ^ Barricade de feu à Rome, des véhicules blindés ont attaqué. Affrontements dans la via del Corso et députés, en ansa, 15 décembre 2010. Extrait le 15 Décembre, 2010.
  59. ^ Né Initiative Responsable: 22 Membres à l'appui du gouvernement
  60. ^ Ansa.it
  61. ^ Editeur en ligne, Immigration, Mantovano démissionne État-régions: « Les réfugiés dans toute l'Italie », en Corriere della Sera, 30 mars 2011.
  62. ^ [2].
  63. ^ Le droit entre le gouvernement Berlusconi: ministre du Travail de Musumeci
  64. ^ Remaniement, CDM nomme neuf secrétaires.
  65. ^ Il a démissionné secrétaire Melchior
  66. ^ Remaniement ministériel à l'idée du chevalier, corriere.it. Récupéré le 13 Juillet, 2011.
  67. ^ Oui l'arrestation de Pope House et du Sénat sauve allemand
  68. ^ La ligue inaugure le siège à Monza 4 ministères
  69. ^ Processus long, allez-y avec confiance CSM: « Nous allons contre l'Europe », repubblica.it. Récupéré le 6 Août, 2011.
  70. ^ Missions à l'étranger, ok bipartisan House - voté contre les valeurs seulement de l'Italie, repubblica.it. Récupéré le 6 Août, 2011.
  71. ^ Verdini, interdit l'utilisation de l'écoute électronique, corriere.it. Récupéré le 6 Août, 2011.
  72. ^ « Il faut prendre des mesures importantes pour accroître le potentiel de croissance » - BBC
  73. ^ Ruby, le Sénat soulève également un conflit avec l'attribution pm Milan
  74. ^ Berlusconi au tribunal pour le procès Mills, par rainews24.rai.it.
  75. ^ Caméra, six voix sauver milanais - Berlusconi: « Je suis satisfait » Controverse au sujet de l'absence de Tremonti
  76. ^ Editeur en ligne, Gouvernement forgé, le premier ministre déplacé, « Je vais demander la confiance à la Chambre », en Corriere della Sera, 11 octobre 2011. Récupéré 12 Octobre, 2011.
  77. ^ sténographie session de l'Assemblée intérimaire n. 535 vendredi, 14 Octobre 2011. Vote sur la question de confiance
  78. ^ Le gouvernement paie la confiance avec fauteuils nouveaux rendez-vous et les promotions pour fidèles | Editorial Le fait quotidien | le Quotidien
  79. ^ « Les engagements honorés également nous équilibrer le budget »
  80. ^ burlesques Berlusconi
  81. ^ Italie Ailing accepte le contrôle du FMI
  82. ^ Italie accepte la réforme de la surveillance du FMI / UE progrès UE-sources
  83. ^ Italie accepte d'autoriser I.M.F. pour suivre ses progrès sur la dette
  84. ^ Les dirigeants du monde exigent une action rapide en Europe Contenir crise de la dette
  85. ^ Italie Euro Devient Suivant Champ de bataille
  86. ^ Les dirigeants du G20 presse l'Italie d'accepter les chèques du FMI sur les réductions de programme
  87. ^ Gouvernement: Scotti confirme la démission
  88. ^ Ansa: la Chambre approuve la loi de stabilité, maintenant MDP
  89. ^ Berlusconi a démissionné - PDL: "Oui à Monti, mais pas ricandidi"

Articles connexes

  • Loi 30 Juillet 2010, n. 122

D'autres projets

liens externes