s
19 708 Pages

Syrte bassin
Le bassin (cuenca de Syrte) est indiquée en vert dans l'est de la Libye

la le bassin de Syrte est un bassin sédimentaire dell 'Afrique du Nord, avec des sédiments datant de paléozoïque moins que tertiaire.

Il couvre une superficie de ≈230,000 km2 par Libye de l'Est Golfe de Syrte un Tchad Nord. L'altitude varie entre les zones de collines au sud jusqu'à ce que les zones déprimées (jusqu'à 47 m en dessous du niveau de la mer) au nord.

En ce qui concerne la morphologie, la surface du bassin est caractérisée par des dépôts éoliens (dunes) (désertserg) De Rebiana et Kalansho. La frontière sud est marquée par dall'antiforme Nubie, la Précambrien, ce qui correspond à la base rocheuse du bassin[1], et au-delà des bassins intracratonici et de flexure craton Paléozoïque relativement stable. À la limite nord de la limite conventionnelle est la isobathe 2000 m.[2]; Le golfe de Syrte est la partie la plus profonde du bassin. À l'extrémité ouest du bassin et sud-ouest sont roches ignées.

la gradient géothermique varie entre 1,82 ° C / 100 m à 3,3 ° C / 100 m.

Structure et genèse

Le bassin est marqué par une série d'étroites môle et Graben avec la direction nord-sud, une caractéristique structurelle importante qui le distingue des bassins adjacents intracratonici Koufra, Murzuk, et Ghadamès[3]; vers le nord-est vers la mer, la part de ces structures est abaissée progressivement jusqu'à passer à un complexe qui comprend la plaine abyssale la mer Ionienne, au-dessous duquel le croûte océanique il est subduction au nord-est sous l'Arc hellénique.

Toute la zone, à partir des quais de traction en dehors Sabratah, la faute sud de Cyrénaïque, est fortement influencée par le droit mouvement qui a provoqué la extensionnelle déformation cassante.

La faiblesse structurelle de la zone est illustrée par l'alternance de longues périodes d'élévation et d'affaissement. Dans la fin du Précambrien, l'orogenèse panafricaine a consolidé une série de fragments proto-continental dans une partie de Gondwana. en Jurassique-Crétacé inférieur une phase a commencé en rifting Continental (extension) appartenant au système de rift Tetide[4], dont elle a abouti à la fin du Crétacé, et a pris fin dans le tertiaire supérieur.

Le bassin de Syrte, selon le schéma de Bally et Snelson, est un bassin à l'intérieur de intracratonico lithosphère rigide, placé sur un Graben dans la phase initiale et non associé à la formation de megasuture[5]; pour Clifford à la place il né comme un bassin de fracture interne, au voisinage de la limite de la plaque, avec l'axe de la cuvette associée à la formation d'une jonction triple[6].

industrie minière

Le bassin est exploité industriellement des dépôts d'hydrocarbures, schiste de la Syrte Crétacé supérieur, Il est la couche la plus productive[7], d'autres couches de réservoir sont des roches fracturées du sous-sol précambrien, l 'grès du Gargaf Cambrien-Ordovicien, le grès nubien du Crétacé inférieur, la formation du Zelten Paléocène et les carbonates (généralement bioerma) dell 'éocène. la piège structural est le style prédominant des dépôts du bassin; la haute Gialo, situé dans la partie orientale du bassin de Syrte, par exemple, en dépit d'être un horst relativement faible, est particulièrement important pour le champ pétrolifère associé.

notes

  1. ^ T. Ahlbrandt (2001) p.9
  2. ^ Groupe NPA - Pétrole et étude minérale: Libye
  3. ^ C. Lewis (1990)
  4. ^ Futyan A. (1996)
  5. ^ A. Bally et S. Snelson (1980) p.9
  6. ^ Clifford A. (1986) p.336
  7. ^ T. Ahlbrandt (2001)

bibliographie