s
19 708 Pages

bagaudes ou bacaudae est un terme dérivé de Breton bagad ce qui signifie que le groupe « », « classe » avec laquelle il fait référence à des bandes errantes celtique, plus tard sont devenus agriculteurs et éleveurs, et enfin, dans le climat des bouleversements causés par la charge fiscale romain, . brigands

la bacaudae Ils avaient gardé leur culture celtique malgré romanisation qui avait pris le terrain dans les villes et les grandes demeures, laissant inchangée la plupart des zones rurales et montagneuses. On ne sait pas si elles étaient chrétiens et si le message de l'Evangile avait été interprété par eux sur un pied d'égalité, par conséquent, le contenu latent d'un révolutionnaire contre les latifundia.[1]

Ils ont également affirmé leur différenciation ethnique et l'amélioration de leurs conditions sociales, si, surtout, il y avait eu une dégradation du climat qui a conduit à une réduction de la production agricole.

Leur nom est apparu pour la première fois lors des émeutes contre 'empereur Carin (282-285). leur premier rébellion Il a été matée par général Maximien et il est revenu à plusieurs reprises à la 460 env. en 407 Ils ont forcé le général Saro de les payer tout le butin recueilli dans la campagne Gaule en échange de passage sûr pour le passage des Alpes. en 442 Ils ont été défaits par magister utriusque militiae Astyrius. en 451 bagaudes dans la lutte avec les propriétaires fonciers coq-Romains invoquaient l'aide de Attila.

Les nouvelles sur la conduite des luttes ne sont souvent pas suffisamment claire, cependant, peut être des différences géographiques délimitées: en armorique, au milieu du cinquième siècle, les rebelles ont choisi comme médiateur avec Rome une charge « institutionnelle », comme celle de l'évêque Germain d'Auxerre (Plus tard, Saint), tandis que dans le reste de la Gaule et la péninsule ibérique, il n'a jamais été la diplomatie; En effet, les intérêts de l'Église ont convergé avec ceux des propriétaires fonciers pour rétablir l'ordre.

notes

  1. ^ Franco Cardini et Marina Montesano, Histoire médiévale, Florence, Le Monnier Université, 2006. ISBN 8800204740 page. 69

bibliographie

  • Luca Montecchio, Le bacaudae. Tensions sociales entre l'Antiquité tardive et au début du Moyen Age, Processus, Rome 2012, ISBN 9788895485133
  • Lellia Cracco rouilles, Bagaudes Saints Innocents: l'aventure entre la diabolisation et le martyre, dans E. Gabba (ed.), corde Tria. Essais en l'honneur de Arnaldo Momigliano, New Press, 1983 Como, 121-142.
  • Lellia Cracco rouilles, , Martyrs Etablissements Militaires Bagaudes et Traditions Romaines Dans la vie Baboleni, en historia 44 (1995) 100-119.
  • les tensions sociales à la fin de l'antiquité dans les provinces occidentales de l'Empire romain. Compte rendu de la 1ère conférence internationale (Rome, 29 Novembre, 2013), par Luca Montecchio, éditions Graphe.it, Perugia 2015, ISBN 9788897010876
  • E. A. Thompson, Une histoire d'Attila et les Huns, Londres 1948; Trad. en. Histoire d'Attila et les Huns, Sansoni, Florence 1963.

liens externes

guerres bagaudiche