s
19 708 Pages

Clé de Sarah
La clé de Sara.png
Kristin Scott Thomas dans une scène du film
titre original Clé de Sarah
langue originale français, Anglais
Pays de production France
année 2010
durée 98 minutes
relations 2.35: 1
sexe dramatique, historique
Réalisé par Gilles Paquet-Brenner
sujet Tatiana de Rosnay
scénario Serge Joncour, Gilles Paquet-Brenner
producteur Stéphane Marsil, Clément Sentilhes
producteur exécutif Gaetan Rousseau
Maison de production Productions Hugo
studio 37
TF1
France 2 Cinéma
Canal +
TPS Star
france Télévisions
distribution (Italie) Lucky Red
photographie Pascal Ridao
montage Hervé Schneid
effets spéciaux Rodolphe Chabrier Mac Guff Ligne
musique max Richter
scénographie Françoise Dupertuis
costumes Eric Perron
interprètes et caractères
  • Kristin Scott ThomasJulia Jarmond
  • Mélusine MayanceSarah Starzynski
  • Niels ArestrupJules Dufaure
  • Frédéric PierrotBertrand Tézac
  • Michel DuchaussoyÉdouard Tézac
  • Aidan QuinnWilliam Rainsferd
  • George Birt: Richard Rainsferd
  • Joanna Merlin: Mme Rainsferd
  • Dominique Frot: Genevieve Dufaure
  • Gisèle Casadesus: MAME
  • Natasha Mashkevich: Mme Starzynski
  • Arben Bajraktaraj: M. Starzynski
  • Karina Hin: Zoe
  • James Gerard: Mike Bambers
  • Joseph Rezwin: Joshua
  • Kate Moran: Alexandra
  • Paul Mercier: Michel Starzynski
  • Vinciane Millereau: Nathalie Dufaure
  • Dan Herzberg: Jacques
  • Nancy Tate: Alice
  • Charlotte Poutrel: adulte Sarah
  • Matthias Kreß: lieutenant allemand
les voix des acteurs italiens

Clé de Sarah (Clé de Sarah) Il est film la 2010 réalisé par Gilles Paquet-Brenner. Du roman de Tatiana de Rosnay et mettant en vedette Kristin Scott Thomas et le « enfant prodige » Mélusine Mayance,[1] Il fait face à un épisode peu connu de holocauste pendant l'occupation nazie Paris: le tour d'horizon de l'hiver vélodrome.

intrigue

16 et 17 Juillet 1942, les Juifs parisiens ont été arrêtés par la police collaborationnistes français. Parmi eux est aussi Sarah Starzynski, une jeune fille de dix ans qui a caché son frère Michel dans un placard fermé à clé pour ne pas le faire prendre des soldats. Soixante ans après la journaliste Julia Jarmond, résident américain, mais longtemps en France où il a épousé l'architecte Bertrand Tézac, doit faire son propre service sur ce raid.

Par pure coïncidence, Julia, son mari et sa fille se déplacent dans un appartement au 36 rue de Saintonge, où les grands-parents Bertrand habité depuis Août 1942. Au Mémorial de l'Holocauste sur Julia apprend que dans cette maison la famille a vécu Starzynski : les parents sont morts dans le camp de concentration d'Auschwitz, mais on ne sait rien de leurs enfants Sarah et Michael. Convaincu que Sara a survécu à l'extermination, Julia poursuit les traces d'archives de conseil, interroger les témoins et la recherche de survivants.

distribution

Elle a été créée à Toronto International Film Festival 16 septembre 2010 puis distribué France le 13 Octobre de la même année.[2] Il a été libéré dans les cinémas États-Unis le 22 Juillet 2011 et les salles italien 13 janvier 2012.[2]

Remerciements

  • 2011 - César
  • 2011 - Lumiere Prix
  • 2012 - Prix ​​Bobine d'or
    • nomination Meilleur éditeur de son dans un film étranger (Le dialogue et l'ADR)
  • 2010 - Tokyo International Film Festival
    • Prix ​​du public à Gilles Paquet-Brenner
    • direction Prix à Gilles Paquet-Brenner
    • nomination grand Prix à Gilles Paquet-Brenner
  • 2011 - Globes de Cristal Awards
  • 2012 - movieguide Prix
    • nomination Meilleur film pour un public adulte

notes

  1. ^ « Interprétation remarquable du Mélusine enfant prodige Mayance, » découverte " François Ozon.« De Roberto Nepoti, » L'Holocauste racontée à travers les yeux d'une jeune fille », de la République du 13 Janvier, de 2012.
  2. ^ à b date de clôture, imdb.com, 22 janvier 2012.

liens externes