s
19 708 Pages

Moolaadé
Moolaadé-2004.png
Une scène du film
langue originale bambara, français
Pays de production Sénégal, Burkina Faso, Maroc, tunisia, Cameroun
année 2004
durée 124 min
sexe dramatique
Réalisé par Ousmane Sembène
scénario Ousmane Sembène
Maison de production Filmi Doomireew, CINETELEFILMS, Les Films de la Terre Africaine
photographie Dominique Gentil
montage Abdellatif Raïss
musique Boncana Maiga
scénographie Joseph Kpobly
interprètes et caractères
  • Fatoumata Coulibaly: Collé Ardo Gallo Sy
  • Maïmouna Hélène Diarra: Hadjatou
  • Salimata Traore: Amsatou
  • Aminata Dao: Alima Bâ
  • Dominique T. Zeida: Mercenaire
  • Mah Compaoré: Doyenne des exciseuses
  • Rasmané Ouedraogo: Ciré Bathily
  • Ousmane Konate: Amath Bathily
  • Bakaramoko Sanogo: Abdou
  • Modibo Sangare: Balla Bathily
  • Joseph Traore: dugutigi (Alpha Doukouré)
  • Moussa Théophile Sowie: Ibrahima Doukouré
Prix
  • 2004 Festival de Cannes: Prix Un Certain Regard

Moolaadé Il est un film de 2004 écrit et réalisé par sénégalais Ousmane Sembène, co-produit par plusieurs pays francophone: Burkina Faso, Cameroun, France, Maroc, tunisia et Sénégal.

présenté à 57e Festival de Cannes, Il a remporté le prix du meilleur film de la section Un Certain Regard.[1]

Le film traite, le dénoncer, le thème de la 'excision du clitoris (Une forme particulière de infibulation ou la mutilation des organes génitaux féminins), Encore une pratique courante dans de nombreux pays Africains, en particulier de la sous-Afrique subsaharienne.

intrigue

Dans un village Burkina Faso, six petites filles fuient le rituel de purification de l'excision, dont quatre appellent à la protection de la Colle Gallo Ardo Sy. Cette mère a pu sauver des années avant sa dernière fille, Amsatou, de la mutilation génitale, après avoir vu mourir à cause de cette pratique, les deux précédentes filles. Amsatou avait atteint l'âge pour le mariage et personne dans le village pensait que Bilakoro, qui est, une femme n'a pas purifiée, elle pourrait trouver un mari. Pendant ce temps Colle décide d'invoquer la Moolaadé, à savoir une sorte de asile, considéré comme un acte sacré qui ne peut être violée: Colle se prolonge ensuite une corde à l'entrée de sa maison pour entériner sa décision et le rendre public, donc jusqu'à ce qu'ils abandonnent Moolaadé, petites filles ne peuvent pas sortir et salindane (Les femmes qui ont pris soin du rite initiatique) ne pouvait pas y accéder. Mais ils sont allés à la porte de la maison de colline avec leurs mères des filles échappé et recevoir les nouvelles de Moolaadé aller à la rencontre des chefs de village à recevoir de cette solution. Ne pas tolérer la décision de Colle d'autant plus que son mari était loin de la maison, ils décident de vous faire sentir exclus de la société.

Peu de temps après ces événements dos le fils du chef du village de France, qu'il a perdu la mentalité de son lieu d'origine, qui sont interdit de se marier, car il est un Amsatou Bilakoro. Retour aussi le mari de Colle, Ciré, qui a immédiatement informé la désobéissance de sa femme et est accusée de ne pas exercer de pouvoir sur sa femme. Les hommes du village décident que la colline a une influence négative reçue de la radio et de décider ensuite de retirer de la radio pour les femmes, le seul moyen de communication qu'ils ont, et une fois empilés devant la mosquée Les dégâts de feu. Une décision est opposé au fils du chef du village qui même avait apporté avec lui de la France une télévision, mais ayant peu de pouvoir sa protestation passe inaperçue.

Pendant ce temps, une autre décision des hommes forçant dans les colles Ciré coups de fouet publics leur dire le refus de Moolaadé, tandis qu'une mère de quatre filles, Diatou, profite de la situation pour prendre sa fille de salindane et le rite d'initiation, mais les petites meurt dans les bras de sa mère après des cris horribles et après violemment opposés à la pratique. Comme il arrive ce crime odieux, Colle est toujours soumis aux coups de son mari, qui presque suppliant avec des larmes dans ses yeux pour refuser de Moolaadé; Il intervient alors le mercenaire, un homme qui avait vécu Europe et, après son retour en Afrique, il ne pouvait pas supporter les traditions et les pratiques cruelles envers les femmes, qui arrête la main de Cirè, mais payer de sa vie ce soir-là ce geste héroïque.

Apprendre à connaître la mort Diatou, renoncement à la colline Moolaadé parce qu'il avait échoué dans sa tentative, mais toutes les femmes trouvent la force de comparaître devant le conseil des hommes et exiger la salindane de déposer leurs couteaux, avec lesquels ils pratiquent l'excision, sanctionnant ainsi la fin de l'époque archaïque et de redonner aux femmes le droit d'être des mères et des femmes sans subir l'excision. De plus, le fils du chef du village refuse de pouvoir sur son père et lui Sposa Amsatou bien qu'il soit Bilakoro.

Le film se termine avec l'œuf place sur la mosquée qui est remplacée par une antenne, le signal du développement économique, mais aussi culturel pays.

distribution

Dates de sortie

  • 15 mai 2004 en France
  • 9 juillet à Belgique
  • 5 septembre au États-Unis d'Amérique
  • 13 septembre à Canada
  • 11 octobre à Corée du Sud
  • 26 octobre à Royaume-Uni
  • 19 novembre à Grèce
  • 7 Décembre à Maroc
  • 30 janvier 2005 en Pays-Bas
  • 27 Février à Australie
  • 4 mars à Autriche
  • 11 mars à Espagne
  • 31 mars au Hong-Kong
  • 1 Avril à République tchèque
  • 13 avril à argentin
  • Juin du 19ème Finlande (Moolaadé - suojelus)
  • 24 Juillet à Pologne
  • 5 octobre à Islande
  • 14 octobre à Suède (Moolaadé - Fristaden)
  • 8 mars 2006 en Italie
  • 10 mai à Suisse
  • 11 mai à Allemagne
  • En Juin 17 Japon

notes

  1. ^ (FR) Awards 2004, festival-cannes.fr. 9 Juillet Récupéré, 2011.

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez