s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - "Braveheart" voir ici. Si vous êtes à la recherche d'autres utilisations, voir Braveheart (désambiguïsation).
Braveheart - Sans Peur Coeur
Braveheart.png
Mel Gibson dans une scène
titre original Braveheart
Pays de production États-Unis d'Amérique
année 1995
durée 178 minutes
sexe épique, dramatique, action, historique
Réalisé par Mel Gibson
sujet Randall Wallace
scénario Randall Wallace
producteur Mel Gibson, Alan Ladd Jr., Bruce Davey Stephen McEveety
producteur exécutif Mel Gibson
Maison de production icon Productions, La Ladd Company, Paramount Pictures
distribution (Italie) 20th Century Fox
photographie John Toll
montage Steven Rosenblum
effets spéciaux Michael L. Fink, John Frazier
musique James Horner
scénographie Peter Howitt
maquillage Peter Frampton, Paul Pattison, Lois Burwell
interprètes et caractères
  • Mel GibsonWilliam Wallace
  • Brendan Gleeson: Hamish Campbell
  • James CosmoCampbell principal
  • Sean McGinley: MacClannough
  • Catherine McCormack: Murron
  • Sophie Marceau: Princesse Isabelle de France
  • Patrick McGoohan: Le roi Edouard Ier d'Angleterre
  • David O'HaraStephen, combattant irlandais
  • Angus MacfadyenRobert Bruce / narrateur
  • Ian Bannen: Père de Robert Bruce, le Lépreux
  • Flanagan Tommy: Morrison
  • Peter Hanly: Edward Prince de Galles
  • John Cavanaugh: Craig
  • Brian Cox: Argyle Wallace
  • Tam White: MacGregor
  • Alun Armstrong: Mornay
  • Rupert Vansittart: Lord Bas
  • Sean Lawlor: Malcolm Wallace
  • Malcolm Tierney: gouverneur anglais
  • James Robinson: Jeune William
  • Mhairi Calvey: Jeune Murron
les voix des acteurs italiens

Braveheart - Sans Peur Coeur (Braveheart) Il est film colossal la 1995 réalisé par Mel Gibson. Le film raconte l'histoire romancée, le patriote et héros national écossais William Wallace. Le film, la seconde direction de Gibson après L'homme sans visage (1993), a remporté 5 oscar 10 nominations dans 1996 et Gibson lui-même a reçu le golden Globe pour meilleur réalisateur.

Selon certains[1] le film a joué un rôle clé dans la renaissance de la conscience nationale écossaise, qui a conduit à référendum sur dévolution 11 Septembre 1997 (74,3% oui) et la reconstitution ultérieure du Parlement écossais, en 1998.

intrigue

« Bien sûr, ceux qui luttent peuvent mourir, ceux qui fuient reste en vie, au moins pendant un certain temps. Agonizzanti dans un lit, plusieurs années à partir de maintenant, vous êtes sûr que vous rêverez de ne pas commercer tous les jours que vous avez vécu à partir d'aujourd'hui pour avoir une chance, juste une chance, de revenir ici sur le terrain pour crier à nos ennemis qui peut prendre nos vies, mais nous ne prenons jamais loin ma liberté? »

(William Wallace, joué par Mel Gibson, haranguant son armée avant Bataille de Stirling Bridge)

Dans la seconde moitié du XIIIe siècle, l'Ecosse est opprimée par la tyrannie du roi d'Angleterre, Edward I Plantagenet. Après la mort de Roi d'Ecosse, sans héritiers, la région tombe dans l'anarchie et de nobles locaux dans un poing se battre entre eux pour prendre le trône. Le Plantagenet, en profitant du concours, appelle tous les prétendants au trône lors d'une réunion, afin de décider de l'avenir du pays. Les nobles écossais, venus sans armes à la demande de Plantagenet, sont victimes faciles de son piège et sont tous accrochés aux chevrons du bâtiment choisi pour accueillir la réunion.

Malcolm Wallace, une classe moyenne en attente de nouvelles de la réunion, il va sur le site du massacre, il est devenu suspect que personne n'a encore revenu de la réunion. Ici, avec ses deux fils John et William découvre le massacre et le soir même, avec d'autres agriculteurs locaux, a organisé une attaque contre les soldats britanniques à la frontière: l'affrontement Malcolm et John seront tués. Lors des funérailles William rencontre le garçon pour la première fois Murron, qui deviendra sa femme à l'avenir: A cette occasion, la jeune fille donne un William chardon, le symbole de la fleur de l'Ecosse, qu'il gardera pour le reste de sa vie. Le soir des funérailles arrive son frère Malcolm, Argyle, qui prendra le William compter pour l'élever et lui enseigner: il lui enseigner la latin, la français et l'art de combattre avec l'épée.

Vingt ans plus tard retourne William à Lanark, maintenant habité par Anglais qui a construit un fort, il a décidé de reconstruire son ancienne maison et de reprendre le travail à la ferme. Au cours d'une fête de mariage réunie avec son ami d'enfance Hamish Campbell et avec un grand étonnement du jeune, il reconnaît Murron. Pendant les festivités, cependant, la rupture des chevaliers anglais et la demande locale noble du jus de cuissage, apportant avec elle la nouvelle mariée.

William et Murron, qui avait entre-temps des petits amis, ils décident de se marier en secret pour éviter les nobles prétentions de la jeune fille. Mais un jour, un soldat anglais tente d'abuser Murron, réagir à la violence et, aidé par William, il se enfuit, mais d'être capturé. Arrêté, les Anglais la tête devant le magistrat et le commandant des gardes locaux qui prononce la peine de mort comme un avertissement pour la population «il a frappé un soldat de Sa Majesté. » Murron est exécuté par le maître lui-même, qui ne hésite pas à sgozzarla. William, a découvert l'incident, avec quelques combattants à la remorque, y compris Hamish et M. Campbell, de la carnages petit groupe de soldats britanniques et tue le capitaine, coupant la gorge comme ils venaient de faire Murron. Le père de Hamish, M. Campbell, un vieil ami de son père, William osanna avant que d'autres écossais, faisant de lui chef de la rébellion première de son clan, puis toute la région. Les rebelles parviennent alors à pénétrer dans la forteresse des Britanniques et de tuer le noble local, mais sauver les soldats de la garnison et de brûler leur camp maintenant vide.

Le pas-Prince-Édouard (l'avenir Edward II), Où la tâche d'étouffer le soulèvement de son père, engagé dans la guerre a été confiée France, envoie toute l'armée du Nord à Stirling (1297). Les nobles écossais, maintenant au courant de la rébellion victorieuse de Wallace, plus difficiles la colère anglaise était présent sur le champ de bataille avec ses soldats de négocier une trêve, cependant, à la vue de l'imposante armée britannique, les Écossais commencent à briser rangs. En ce moment, il vient Wallace a conduit ses hommes: il est devenu, qui reconnaissent sans aucun doute, haranguer les soldats avec leur discours. rétablissement de la confiance chez les hommes, William est allé avec le noble aux yeux des commandants anglais porte-parole Plantagenet propose de convaincre les Ecossais de battre en retraite, la récompense pour les nobles des différents territoires dans le sud de l'Angleterre, mais Wallace pénètre dans la conversation et offre ses conditions: en plus de présenter des excuses à l'Ecosse pendant des années de domination et de l'oppression, le commandant devra « comparaître devant le déploiement écossais et embrasser la fesses».

Les Britanniques ont établi la futilité des négociations, l'attaque, l'envoi avant la ligne d'archers. Les Ecossais sont réparés par la première volée de flèches et, indomptable, montrant ses parties génitales en soulevant son kilt. En arrivant une autre volée, mortelle pour plusieurs Écossais, nobles à cheval, sur les conseils de Wallace, feindre la retraite. A ce stade, l'attaque de lancement britannique de la cavalerie lourde, qui charge les Écossais: Wallace, connaître les tactiques anglais, avait préparé de longues troncs hérissés, que les soldats écossais se lèvent contre les petits chevaux avant qu'ils ne se produisent. Les chevaliers se trouvent bien empalé sur les phalanges écossais et sont dépassés par les adversaires d'infanterie de réaction rapide.

Les Britanniques alors, après avoir été témoin du massacre des coureurs sans défense lancer leur attaque d'infanterie pour terminer.

A la fin d'un côté long terme entrent en collision avec une grande violence: les Ecossais se battent vaillamment et avec l'arrivée de la cavalerie, qui quant à lui avait contourné la victoire britannique le choc, en dépit de lourdes pertes. Wallace parvient également à tuer le commandant de l'infanterie et porte-parole de l'anglais. Pour ses mérites sur le champ de bataille William est anobli par les écossais nobles, obtenu le titre de « Lord Protector of Scotland », et est entré dans les bonnes grâces du principal prétendant à la couronne du royaume écossais, le comte Robert Bruce. Bruce est un ardent patriote et un idéaliste, mais est également dominé par le père lépreuse, un personnage cynique et machiavélique qui complotent à la main sur Wallace aux Anglais pour obtenir d'eux le soutien aux prétentions dynastiques du fils. Wallace, que je peux encore faire du mal aux Britanniques, a décidé d'envahir le sud de l'Angleterre assiéger la ville de York, à partir de laquelle ils ont été expédiées toutes les invasions de l'Ecosse, être en mesure de le capturer. Malgré la victoire, les nobles écossais sont encore des doutes sur la possibilité de battre enfin les Anglais. Edward I, furieux, tue l'ami de son fils, qui avait apporté les nouvelles de l'échec.

Le Plantagenet, inquiet, envoyer une femme parlementaire de son fils, Isabelle de France, pour essayer de corrompre Wallace. Isabelle, cependant, en plus de ne pas l'atteindre, est un effet positif sur par celui-ci, ce qui prouve non seulement un barbare, mais un homme de culture par des idéaux nobles et est tombé amoureux.

L'armée écossaise, toujours dirigé par Wallace, défi sur le terrain Falkirk les Britanniques, dirigé par le roi Édouard lui-même. Au moment crucial de la bataille, cependant, Wallace et son sont trahis par deux nobles, plus tôt corrompu par le roi anglais avec la promesse de terres importantes si elles avaient renoncé à se battre: abandonné, les forces écossaises sont vaincus et M. Campbell est sérieusement blessé et il meurt. William, bien que blessé, décide de chasser le cheval Plantagenet, qu'il est défendu par son escorte personnelle qui comprend Robert Bruce, Il a convaincu par son père de changer de camp. Le moment pourrait tuer son compatriote, Bruce repent de sa terrible trahison et décide de sauver la vie de William, l'huile Steven aux Irlandais qui l'amène à la sécurité avec Hamish. Wallace décide alors de se venger en tuant deux traîtres nobles et, au moins, semant la terreur parmi leurs collègues.

Merci aux suggestions utiles de Princesse Isabella, qui a maintenant entichée avec lui, il a établi avec une histoire d'amour secret, Wallace parvient à échapper à toutes les embuscades que les Britanniques ont tendance. mais dans 1305, Bien que découragé par ses meilleurs amis, il décide de se rendre à Edinburgh pour un débat politique sur l'avenir de l'Ecosse: il finit en proie à une embuscade, conçue par le père de Bruce. Les nobles livrent ensuite au patient Edoardo, et appliquer progressivement les larmes et le désespoir de Robert Bruce, qui, après avoir entrevu Wallace dans un homme courageux et patriotique, jusqu'à ce que la dernière tentative de sauver sa vie.

Wallace, considéré comme un traître, torturé publiquement Londres, où le mourant Edward je vais entendre les gémissements sur son lit de mort. Le dernier souhait du souverain britannique est de savoir Wallace est mort avant de se mourir, mais il est réduit au silence par Isabella, citant une phrase de William, révèle être avec l'enfant par le patriote écossais, et que par conséquent sa ligne dynastique courir avec son fils.

Le patriote Wallace résiste quant à lui la torture et ne donne pas à demander la clémence pour une mort rapide. Ses souffrances attendrie la foule britannique, qui avait auparavant raillé et humiliés, afin qu'il commence à réclamer la pitié parce que le bourreau ne à mourir bientôt. Le chef des tortionnaires (il a aussi frappé par la force du délinquant) chuchote à lui demander grâce, mais voici Wallace, après quelques instants, surmonter la douleur et dédaignant la proposition, il crie de toutes ses forces "Liberté!. « Au cri héroïque, le méchant roi meurt, la foule est silencieuse et déplacé vers le Executioner est donné l'ordre de mettre fin à la vie du patriote écossais. Dans les derniers moments de la vie, avant que la hache le décapiter, Wallace voit entre foule le fantôme de sa bien-aimée Murron qui sourit comme pour lui souhaiter communiquer la joie de pouvoir être réunis avec lui et l'approbation pour les entreprises que son bien-aimé avait conduit à l'extrême, pour son pays et pour elle.

Après la décapitation, le corps Wallace est déchiré en morceaux, la tête est exposée sur la pont de Londres tandis que les bras et les jambes sont envoyés aux quatre extrémités du royaume d'avertissement à d'autres rebelles. Mais le défunt Plantagenet n'obtenir l'effet désiré, depuis que Robert Bruce, qui entre-temps Roi d'Ecosse, Après la mort de son père causé par la lèpre, il est présenté à la tête de l'armée écossaise devant l'armée anglaise en force, faisant semblant d'accomplir le rituel de soumission à la couronne anglaise. Mais après les craintes initiales, en fait, il dit à ses hommes: "Avez-vous combattu pour Wallace! Maintenant Efforcez pour moi! "; à la demande du souverain, Hamish Wallace tire l'épée et il jette toutes ses forces vers les Britanniques: l'épée coller dans le sol et Hamish exhorte collègues invoquant l'ami. Avec le cri "Wallace!« Scots commencer l'attaque, surprenant les Britanniques. Ainsi, les Ecossais gagner la guerre contre leur roi Robert I et, grâce à Wallace, reste une nation indépendante depuis 400 ans.

L'image à ce point, on se fane sur l'épée de Wallace ondulant dans le vent, et le film se termine par une voix off de William Wallace:

« Dans l'année du Seigneur 1314, patriotes écossais, affamés et en infériorité numérique en nombre, ont défié le champ Bannockburn. Ils se sont battus comme des poètes guerriers. Ils se sont battus comme Scotsmen. Et ils ont gagné la liberté. »

(William Wallace, joué par Mel Gibson)

production

Pour réaliser les combats qu'ils étaient « inscrits » environ trois mille soldats des Irlandais et utilisé plus de 10.000 flèches. L'autre jour, les garçons de l'armée irlandaise portaient des uniformes de rechange adversaires, selon les scènes à photographier: il était possible de le faire paraître les plus nombreux déploiements, même si elles avaient déjà été « épaississent » grâce à l'utilisation d'effets spéciaux.

Le film a été tourné presque entièrement Irlande entre Juin et Octobre 1994. Effets spéciaux créés par ordinateur, cependant légère, presque imperceptible, ils ont été utilisés, mais le film peut être considéré comme l'un des derniers colossal coup avec des techniques « classiques ».

La première bataille, celle du pont de Stirling, devait être combattu sur un pont afin de respecter l'exactitude historique, mais pour diverses raisons cela n'a pas été fait. Cependant, pour y parvenir a six semaines, alors que pour la prochaine bataille, grâce à leur expérience, ont été nécessaires seulement deux semaines. Dans le film, conformément à ce qui a toujours revendiqué par Mel Gibson [citation nécessaire] La sécurité sur les lieux, en dépit des massacres représentés il n'y avait pas de blessés graves et aucun cheval n'a pas été nécessaire de tuer: les astuces utilisées ont permis de recréer les effets sans conséquences dramatiques pour les individus.

L'épée que Mel Gibson utilise dans le film a été façonnée par Fulvio Del Tin, forgeron Italienne de renommée internationale, en collaboration avec le maître d'armes anglais Simon Atherton, fournisseur d'armes et d'armures dans Braveheart.

Distribution et affaires

Le budget du film était d'environ 72 millions $, et de l'argent aux États-Unis étaient plus de 75 millions et un total de 210 millions dans le monde entier. Il a quitté les Etats-Unis 18 mai 1995 et en Italie le 1er Décembre. Le film a été créée à la télévision en Italie Channel 5 deux soirs (9 et 10 novembre 1998) enregistrant une discrète depuis l'audience moyenne d'environ 7 millions de téléspectateurs.[citation nécessaire]

historique imprécisions

Les auteurs de Braveheart ont été accusés d'erreurs historiques lourdes, et même Mel Gibson Il a dit des erreurs historiques ont été commises intentionnellement un spectacle pour le film. Il faut dire que, en fait, il y a beaucoup d'incompréhension, en général, les différences fondamentales entre les besoins et les capacités d'une capacité documentaire et un film historique, qui presque jamais peut, même si, en théorie, pourraient suivre à la lettre la événements historiques. Un exemple sont les aventures amoureuses de Wallace, qui ont été romancée par une histoire d'amour impossible avec la princesse Isabelle; En fait, il n'y a pas de sources documentées sur sa vie privée. La relation avec Isabella est probablement suggérée par le fait qu'elle a eu, historiquement, une mauvaise relation avec son mari Edward II, si bien qu'il n'a pas tué avec un complot.

Voici quelques erreurs, en se référant notamment aux quinzième chroniques médiévales de Blind Harry, le principal biographe Wallace:

  • William reste garçon environ 20 ans orphelin de père vieux, pas dans l'enfance.
  • William avait deux frères, Malcolm et John (non seulement John).
  • la Bataille de Stirling Bridge déplié différemment: la cavalerie lourde anglaise n'a pas été submergé par un bouclier humain en longues lances, mais se sont précipités du pont qui se sont effondrés de poids excessif.
  • la Droit de cuissage Il n'a pas été en vigueur dans ces années et aucun souverain Anglais Elle l'a présenté; même dans les endroits où l'Europe était en vigueur au cours de la Moyen âge, il n'a pas été comme vous pensez le droit du monsieur de passer la nuit avec la femme d'un jeune marié, mais il était tout simplement une taxe que les paysans devaient payer à leur maître parce qu'ils le consentement au mariage;[2]
  • la princesse Isabelle de France ne pouvait pas avoir une relation avec Wallace, ayant contracté le mariage avec Edouard II en 1308 et étant seulement dix ans au moment de l'exécution du patriote écossais 1305.
  • Edward II est présenté dans un lieu caricaturée comme homosexuel. En fait, il est certainement vrai que divertir les relations avec les hommes (en particulier Pietro Gaveston et Hugh Despencer, ses favoris historiques), en fonction de son nombre serait plutôt considéré comme un bisexualité. Aucun enregistrement du temps, cependant, n'a jamais douté de la paternité des enfants d'Edouard, comme le film suggère, allant jusqu'à confirmer que le couple royal était toujours ensemble au cours des neuf mois précédant la naissance de chaque enfant. Une autre confirmation de ce qui est important de mentionner que d'Edward II rappelle également deux enfants nés hors mariage; Enfin, le seul amant que je me souviens de la Reine Isabella était Roger Mortimer, qui a joué un rôle décisif dans le renversement d'Edouard II en 1327. Cependant Mortimer lacé une relation avec ces derniers dix ans seulement après la naissance de l'avenir Edward III et avant qu'il n'y ait pas de nouvelles de tout amant d'Isabelle, qui était aussi à l'époque un peu plus d'un enfant.
  • le roi Edward I il est mort deux ans plus tard Wallace (en 1307) Et pas en même temps que son rival.
  • Dans une scène définie dans Bataille de Stirling Bridge, Wallace dit: « Je suis William Wallace, » et un soldat répond « William Wallace est de deux mètres de haut! »; Ce ne serait pas possible, puisque le terme mètre Il a été inventé en 1675 tandis que le film est fixé à 1300. Ceci, cependant, ne peut pas être considéré comme une anomalie du script tel qu'il est présent uniquement dans la version italienne. Dans la version dans la langue originale du soldat répond: « William Wallace est de 7 pieds de haut! », Ce qui signifie « William Wallace est de 7 pieds de haut! », Et en effet le pied Il est une unité de mesure qui était déjà connu à l'époque.
  • Tout au long du film est utilisé kilt et est inexacte parce qu'il n'a pas encore été inventé, il arrivera en 1700. William portait un habit religieux, sous lequel portait la cotte de mailles. Sous la robe, il a caché son épée longue. Dans ce rôle, et guerrier moitié monaco moitié, il est venu dans les Highlands, en recevant à chaque pas le soutien des paysans.[3]
  • Pendant les batailles Wallace et ses hommes sont représentés avec de la peinture de guerre bleu sur son visage, mais cette coutume était pratiquée par les Pictes, la population est morte des centaines d'années avant les événements décrits dans le film.
  • Le film n'est pas un important biopic stretch Wallace: sa pieuse foi catholique. Wallace a été lancé dans la vie ecclésiastique était l'assassiner de son père et son frère aîné par une patrouille britannique à perturber sa vie et de lui faire abandonner la vocation religieuse, mais sans porter atteinte à sa foi.[3]

Remerciements

  • 1996 - Prix ​​Oscar
    • meilleur film à Mel Gibson, Alan Ladd Jr. et Bruce Davey
    • meilleur réalisateur à Mel Gibson
    • meilleure cinématographie à John Toll
    • meilleur maquillage à Peter Frampton, Paul Pattison et Lois Burwell
    • Meilleur éditeur de son Lon Bender et Per Hallberg
    • nomination Meilleur scénario original à Randall Wallace
    • nomination meilleure conception de costumes Charles Knode
    • nomination meilleur montage Steven Rosenblum
    • nomination meilleur son Andy Nelson, Scott Millan, Anna Behlmer et Brian Simmons
    • nomination La meilleure bande originale dramatique à James Horner
  • 1996 - golden Globe
    • meilleur réalisateur à Mel Gibson
    • nomination meilleur Drame
    • nomination meilleur scénario à Randall Wallace
    • nomination Le meilleur score original à James Horner
  • 1996 - BAFTA Award
    • meilleure cinématographie à John Toll
    • meilleure conception de costumes Charles Knode
    • meilleur son Per Hallberg, Lon Bender, Brian Simmons, Andy Nelson, Scott Millan et Anna Behlmer
    • nomination meilleur réalisateur à Mel Gibson
    • nomination Design Le meilleur de la production Thomas E. Sanders
    • nomination meilleur maquillage à Peter Frampton, Paul Pattison et Lois Burwell
    • nomination Le meilleur score original à James Horner
  • 1996 - Saturn Award
    • nomination Meilleur film d'action / aventure / thriller
    • nomination meilleure conception de costumes Charles Knode
    • nomination Le meilleur score original à James Horner
  • 1995 - National Board of Review Award
    • Les dix films
    • Prix ​​spécial à Mel Gibson (pour direction)
  • 1996 - Prix ​​Critics Association de diffusion de films
    • meilleur réalisateur à Mel Gibson
  • 1996 - Prix ​​Empire
    • meilleur film
  • 1996 - MTV Movie Award
    • séquence d'action Meilleur (La bataille de Stirling)
    • nomination meilleur film
    • nomination Meilleure performance masculine à Mel Gibson
  • 1996 - Editeurs Motion Picture du son
    • Meilleur éditeur de son
    • meilleur dialogue Mark R. La Pointe
  • 1996 - American Cinema Editors
    • Eddie meilleur montage Steven Rosenblum
  • 1996 - American Foundation Cinéma
    • E Pluribus Unum Prix
  • 1996 - American Society of Cinematographers
    • meilleure cinématographie John Toll
  • 1996 - Camerimage
    • nomination golden Frog John Toll
  • 1996 - Cinema Society Audio
    • nomination meilleur son Andy Nelson, Scott Millan, Anna Behlmer et Brian Simmons
  • 1996 - Cinéma Writers Prix Cercle
    • Meilleur film étranger Mel Gibson
  • 1996 - Directors Guild of America
    • nomination Prix ​​DGA Mel Gibson
  • 1996 - Flaiano Prix internationaux
    • Pegaso d'Oro pour la meilleure actrice étrangère « Catherine McCormack
  • 1996 - Critics Association du Sud-Est Film
    • la deuxième place meilleur film
  • 1996 - Writers Guild of America
    • WGA Award Randall Wallace

curiosité

  • Les cornemuses sont jouées lors des funérailles de Malcolm Wallace ne sont pas cornemuse écossais mais irlandais: Mel Gibson a déclaré que les Irlandais, qui produisent un son mélodique, semblait le plus approprié ( «les écossais semblent chats).
  • Patrick McGoohan, pour accentuer l'avant, il y avait un profil de nez « émoussé » avec un tour de scène.
  • Le général anglais que la bataille finale, celle de Bannockburn, raconte son snobisme et le sarcasme avec lequel leurs fesses seront embrassés par un roi écossais, est nul autre que le comptable de la production, ce qui est une petite partie.
  • Les cicatrices sur son visage que les ours Flanagan Tommy, l'acteur qui joue Morrison, son mari a volé de sa femme dans le film et qui a ensuite rejoint la révolte, pas un maquillage mais ils sont des conséquences réelles d'agression stade que le demandeur a subi dans le passé.[4]
  • Dans le film, Edward j'ai eu une aversion pour les homosexuels. Gibson n'a pas considéré que cette scène, ce qui lui a également causé beaucoup de critiques, à la fois de la censure: il est vrai que le roi anglais tue l'ami du fils, mais « dans cette histoire tous les tuer tous », n'est pas une rage contre la catégorie.
  • Mel Gibson devait être un seul administrateur pour ce film.[5] En fait, lors de la coulée pour le choix des artistes interprètes ou exécutants, aucun des auditionné pour le rôle de William Wallace convaincu Gibson et de la production. Gibson a alors décidé d'interpréter le leader en dépit d'être pas convaincu, car au moment du tournage, il était de 38 ans, alors que le vrai William Wallace pendant les années de rébellion n'a pas encore eu 30 ans.
  • Steve Harris, bassiste du groupe des métaux lourds britannique Iron Maiden, Il a écrit une chanson inspirée par ce film. La chanson est intitulée le Clansman, et il a été inclus dans leur onzième album studio, Virtual XI, publié en 1998.

notes

  1. ^ (FR) Senay Boztas, film Wallace « aidé Scots obtenir la dévolution », sur heraldscotland.com, 31 juillet 2005. Récupéré le 17 mai 2016.
  2. ^ Boureau, Alain. La première nuit du Seigneur: Le mythe du droit de cuissage, traduit par Lydia G. Cochrane, University of Chicago Press, 1998. ISBN 0-226-06742-4
  3. ^ à b Julio Loredo, Le vrai Braveheart: un héros catholique, sur www.atfp.it-it. Récupéré le 4 Juin, 2017.
  4. ^ http://www.vulture.com/2014/11/sons-of-anarchy-interview-tommy-flanagan.html
  5. ^ http://www.imdb.com/title/tt0112573/trivia?tab=tritem=tr0744837

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Braveheart - Sans Peur Coeur
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Braveheart - Sans Peur Coeur

liens externes

autorités de contrôle GND: (DE4846412-0