s
19 708 Pages

Le géant Behemoth
Le monstre des profondeurs (cadre de la remorque) .jpg
Tout à coup, le monstre image de la bande-annonce originale du film
titre original Behemoth, Monstre marin, The Behemoth géant
langue originale Anglais
Pays de production États-Unis d'Amérique, Royaume-Uni
année 1959
durée 80 min
caractéristiques b / n
sexe science-fiction
Réalisé par Douglas Hickox, Eugène Lourié
sujet Robert Abel, Alan J. Adler
scénario Daniel James (comme Daniel Hyatt) Eugène Lourié
producteur David Diamond, Ted Lloyd
Maison de production Eros / Artistes Alliance
photographie Desmond Davis, Ken Hodges
montage Lee Doig
effets spéciaux Willis O'Brien, Pete Peterson, Irving Block, Jack Rabin, Louis De Witt
musique Edwin Astley
scénographie Eugène Lourié
maquillage Jimmy Evans, Bernadette Ibbetson
interprètes et caractères
  • Gene EvansSteve Karnes
  • André Morell: Prof. James Bickford
  • John Turner: John
  • Leigh Madison: Jean Trevethan
  • Jack MacGowran: Dr Sampson, paléontologue
  • Maurice Kaufmann: sous-marin officiel
  • Henri VidonTom Trevethan
  • Leonard Sachs: scientifique
  • Neal Arden: journaliste TV
  • Max Faulkner: opérateur radio PLA
  • Arthur Gomez
  • Neil Hallett: pilote d'hélicoptère
  • Patrick Jordan
  • Lloyd Lamble: Admiral Summers
  • Howard Lang: commandant
  • André Maranne: officiel radio française
  • Derren Nesbittradio officielle

Le géant Behemoth (Behemoth, The Sea Monster, The Behemoth géant) Il est des films de science-fiction la 1959 réalisé par Eugène Lourié et Douglas Hickox. Il est le deuxième chapitre de la soi-disant « trilogie des dinosaures » de Lourié, également composé de Le réveil du dinosaure et Gorgo.

intrigue

Alors que dans Londres scientifique américain Steve Karnes parle lors d'une conférence dont le thème principal des conséquences essais nucléaires, pêcheurs dans un village Cornouailles Ils sont très inquiets et agités à cause de la mort mystérieuse d'un de leurs camarades de classe coïncidait avec la mort des poissons étranges, soudaine et inexpliquée.

Karnes, en collaboration avec son collègue Bickford, équipé d'une instrumentation spéciale, se rend sur place et détecte un inhabituel et très élevé radioactivité dans la mer, probablement à cause du massacre de poissons récemment plaints par les pêcheurs.

Après avoir localisé la concentration maximale de la zone phénomène, et il a atteint, les deux peuvent voir émerger de l'eau, entre les ombres de la nuit, la silhouette terrible et effrayante d'un monstre marin.

La place contre sa volonté face à une telle horreur, Karnes conclut que c'est le produit de la réaction déclenchée par des essais nucléaires répétées, réalisées récemment achevé à proximité, des expériences qui ont inévitablement modifié les équilibres naturels millenaires et éveillées des fonds marins une créature préhistorique changer dans une sorte d'énergie radioactif géant central vivant.

Évitant tout contrôle possible, et révélant pratiquement invulnérable aux armes conventionnelles que l'armée utilise contre lui, dans une vaine tentative de le vaincre, le monstre nage le long de la côte atteint l'estuaire Thames et commence à remonter la rivière en direction de Londres. La crainte de la destruction plane sur la ville, mais le scientifique américain, à bord d'un petit sous-marin, la créature chasse et annihile en tirant contre une torpille matelassée radio, mettant ainsi un terme définitif au cauchemar qui domine la ville.

production

Le monstre, une sorte de plésiosaure-bronto, défini dans « paleosauro » a été conçu par Willis O'Brien avec l'aide de Pete Peterson.[1]

tournage vivre Ils ont été abattus dans grande-Bretagne, à Londres, alors que les effets spéciaux avec animation la première étape les modèles ont été filmés dans un studio Los Angeles où, d'ailleurs, les tours optiques ont été intégrés aux scènes en direct des images. Pete Peterson, assistant Willis O'Brien, Il a réalisé le plus d'animations, extraordinairement lisses et mesurés, mais à ce moment-là déjà souffert la sclérose en plaques.[citation nécessaire]

Parce qu'alors, le budget serré, la scène où le monstre fracasse un modèle de voiture a été utilisé trois fois, dans le même film, mais le tir sous différents angles.[citation nécessaire]

distribution

Le film est sorti au Royaume-Uni sous le titre Behemoth, le monstre marin et les États-Unis Le géant Behemoth Allied Artists Pictures.

La version américaine du film n'accrédite pas Douglas Hickox en tant que co-directeur, Eugène Lourié.[citation nécessaire]

critique

Selon Fantafilm, « les parts de film avec le plus de succès Le réveil du dinosaure (Avec des références évidentes à Godzilla et Monstre des mers) L'inquiétude provoquée par les « effets secondaires » découlant de l'essai nucléaire en termes de l'environnement et les êtres vivants des dommages. Malgré la présence de grands noms à des effets spéciaux, monstre cependant, ne sont pas bien pris en charge, et les meilleures particularités, celles qui créent le plus de suspense, d'attente et l'atmosphère, sont les séquences où la créature monstrueuse apparaît comme il se déplace entre la nuit et la nuit semi-obscurité ".[1]

notes

  1. ^ à b Bruno Lattanzi et Fabio De Angelis (ed) Le géant Behemoth, en Fantafilm.

liens externes