s
19 708 Pages

le requin
JAWS Fouillez
Logo original
titre original mâchoires
langue originale Anglais
Pays de production États-Unis d'Amérique
année 1975
durée 124 min
relations 2.35: 1
sexe dramatique, thriller, horreur
Réalisé par Steven Spielberg
sujet Peter Benchley
scénario Peter Benchley, Carl Gottlieb
producteur Richard D. Zanuck, David Brown
Maison de production Universal Pictures, Zanuck / Brown Productions
distribution (Italie) CIC
photographie Bill Butler
montage Verna Fields
effets spéciaux Robert A. Mattey
musique John Williams
scénographie Joe Alves
costumes Louise Clark, Robert Ellsworth, Irwin Rose
maquillage Del Armstrong, Jim Gillespie
interprètes et caractères
  • Roy ScheiderMartin Brody
  • Robert Shaw: Quint
  • Richard DreyfussMatt Hooper
  • Lorraine GaryEllen Brody
  • Murray HamiltonLarry Vaughn
  • Carl GottliebBen Meadows
  • Jeffrey Kramer: Leonard Hendricks
  • Susan BacklinieChristine Watkins
  • Jonathan Filley: Tom Cassidy
  • Ted Grossman: canal de la victime
  • Chris Rebello: Michael Brody
  • Jay Mello: Sean Brody
  • Lee Fierro: Mme Kintner
  • Jeffrey Voorhees: Alex Kintner
  • Craig Kingsbury: Ben Gardner
  • Robert Nevin: médecin légiste
  • Peter Benchleyintervieweur
les voix des acteurs italiens
doublage d'origine

Ridoppiaggio (2004)

le requin (mâchoires) Il est film la 1975 réalisé par Steven Spielberg, basé sur 'roman du même nom de Peter Benchley.

prototype thriller la blockbuster l'été, sa sortie est considérée comme un point tournant dans l'histoire du cinéma, et pour l'avènement de New Hollywood.[1] Il raconte l'histoire d'un grand requin blanc, Mangeur d'hommes, attaquant les baigneurs sur l'île de Amity, une station d'été fictive, poussant le chef de la police locale pour tenter de le tuer à l'aide d'un biologiste marin et un chasseur de requin professionnel. Les stars de cinéma Roy Scheider dans le rôle du chef de la police Martin Brody, Richard Dreyfuss dans ce océanographe Matt Hooper, Robert Shaw dans les chaussures du chasseur de requin Quint, Murray Hamilton dans ceux du maire de l'île d'Amity et Lorraine Gary dans le rôle de la femme de Brody Ellen. Le scénario est crédité à la fois Benchley, qui a écrit les premières ébauches, que l'écrivain-acteur Carl Gottlieb, qui a réécrit le script au cours de la traitement.

Le film est sorti États-Unis 20 Juin 1975. Généralement bien accueilli par la critique, le requin est devenu le le film le plus rentable de l'histoire à l'époque, et il le resta jusqu'à la sortie Star Wars (1977). Il a gagné 3 Oscar Awards pour l'édition, le son et la bande son John Williams, en plus de réputation sacrer Steven Spielberg alors directeur peu connu, et est souvent cité comme l'un des meilleurs film jamais.[2] Il a été suivi par trois suite, dont aucun a été suivie par Spielberg o Benchley, et beaucoup thriller imitative.

en 1998 l 'American Film Institute a inclus la quarante-huitième place dans la liste des 100 meilleurs films américains de tous les temps, alors que dans 2007, avec la liste mise à jour, il est tombé à cinquante-sixième place.[3] en 2001, le requin Il a été choisi par le Bibliothèque du Congrès pour le stockage en Registre national du film États-Unis, étant considérés comme « culturellement, historiquement ou esthétiquement importants. »

intrigue

Une jeune femme nommée Chrissie Watkins laisse une nuit de fête sur la plage de Amity (nouvelle-Angleterre) Pour aller pour la natation traditionnelle de minuit, mais alors qu'il est en mer est soudainement et violemment traînés sous l'eau. Au chef de la police Amity Martin Brody, il est informé de la disparition de la jeune fille et le vice Hendricks a trouvé plus tard ses restes sur la plage. Le médecin légiste informe que Brody Chrissie a été tué par un requin. Martin a l'intention de fermer des plages, mais qu'il a été interdit par le maire Larry Vaughan, qui craint que la couverture médiatique de la mort de la jeune fille la nouvelles à cause d'une attaque de requin va ruiner la saison touristique d'été, la principale source de revenus de la ville . Le coroner, après avoir examiné le cas, attribue alors la mort d'un accident avec l'hélice d'un bateau. Brody est obligé d'accepter la version brève et imprécise.

Un peu plus tard, un garçon nommé Alex Kintner est tué par un requin près de la plage. La mère du garçon, désespéré, met une prime sur le requin si a déclenché une chasse effrénée de la bête parmi les pêcheurs amateurs et pousser les chasseurs locaux professionnels requins à Quint offrir ses services à un coût encore plus élevé. Pendant ce temps, le biologiste marin Matt Hooper, engagé par Brody comme expert et connaisseur des Oceanographic requins, examine les pauvres restes de Chrissie et détermine qui a été sans doute tué par un requin.

Pendant ce temps, un grand requin tigre Il est tué par les pêcheurs, ce qui conduit les citoyens à croire que le problème est résolu. Hooper est pas du tout convaincu et demande d'examiner le contenu de l'estomac, car la digestion des requins est très lent et ils pourraient sûrement trouver les restes du pauvre garçon à la confirmation. Vaughan refuse de faire l'autopsie publique, si Brody et Hooper retour à la nuit tombée et ils découvrent que l'estomac du requin mort ne contient pas de restes humains. puis ils trébuchent dans l'épave à demi submergée d'un navire appartenant aux pêcheurs locaux Ben Gardner. Hooper explore le sous-marin du navire et découvre une grande dent en saillie de requin coque endommagé, avant d'être effrayé par le cadavre de Gardner piégé dans le petit bateau. Vaughan - en dépit de la preuve - refuse toujours de fermer les plages pour éviter de perdre des revenus substantiels le 4 Juillet, qui voit une véritable invasion de touristes. Une blague macabre avec une nageoire en bois fait par des enfants provoque la panique sur la plage principale, tandis que le requin réel entre un proche estuaire tuant un homme; Le fils de Brody, Michael, est en danger d'être attaqué par le requin lui-même jusqu'à ce qu'il soit sauvé, mais inconscient et en état de choc, certains nageurs. Martin, enragé, Vaughan oblige à assumer Quint, qui, bien qu'à contrecœur, permet Hooper se joindre à la chasse ensemble à Brody. La voile de trois afin de capturer et tuer le requin à bord du bateau du Quint, le 'Orca.

A Brody vu confier la tâche de tracer une ligne d'appâts, tandis que Quint utilise des engins de pêche pour tenter d'accrocher le requin. Après quelques instants de silence, la bobine commence à tourner Quint. Le requin a finalement pris l'appât. Quint en concurrence avec le crochet d'acier alors que le requin est en mouvement, toujours surpris, notant que le requin semble être doué d'une ruse particulière, en découvrant qu'il est placé sous le bateau quint donnant plus difficile de tracer la ligne. Tout en essayant de tirer le câble d'acier, le requin émerge enfin sur la surface apparaissant comme un grand requin blanc (Selon Hooper et Quint longueur de six à huit mètres avec un poids d'au moins trois tonnes) qui se profile derrière le bateau, et le trio semble tourner autour de 'Orca. Quint il harponne avec une ligne reliée à un canon flottant, mais le sous-marin de requin tire le canon et disparaît.

Les hommes se retirent sous le pont et après des entretiens Quint dîner au sujet de son expérience avec les requins comme une survivante du naufrage du navire de guerre USS Indianapolis au cours de la Guerre dans le Pacifique en 1945. Tout à coup, le requin réapparaît, endommageant la coque du bateau avant de glisser loin. Le matin, Brody tente d'appeler la Garde côtière, mais Quint, hors de contrôle, détruisant la radio, déchaînant la colère de Martin. Après une longue chasse, un autre requin harponne Quint baril. Les hommes l'attacher à l'arrière, mais le requin fait glisser vers l'arrière du bateau, provoquant l'inondation de la salle arrière et moteur. Quint va au sol, dans l'espoir d'attirer sa proie dans l'eau peu profonde et suffoquer, mais surchargé et blocs de moteurs endommagésOrca.

Les mâchoires (film)
Brody pendant la bataille finale avec le requin

Avec le bateau immobilisé, le trio essayer une approche désespérée: Hooper portant le 'équipement de plongée et pénètre dans l'océan à l'intérieur d'une cage de requin à l'épreuve, en essayant de poignarder l'animal avec un fusil à harpon hypodermique pleine de strychnine. Cependant, le requin le prend par surprise et Hooper laisse tomber la lance, mais parvient à échapper en se cachant dans les rochers du fond marin. Comme Quint et Brody soulèvent la cage mutilée, le saut de requin sur le bateau, écrasant la traverse. Quint perd son équilibre et glisse le long du pont, coups de pied désespérément à éviter de se retrouver dans la bouche du requin. Malheureusement pour lui, ses efforts ne sont pas récompensés, et les puissants mâchoires de l'animal à proximité et lacèrent son corps jusqu'à sa mort. Lorsque l'attaque de requin Brody, l'homme le frappe avec un cylindre sous pression sur le museau, puis lanciandogliela dans la bouche. Martin prend le fusil M1 Garand de sel et Quint sur le bateau qui coule, en essayant de tuer l'animal avec un fusil à harpon. Avec un dernier effort désespéré, il parvient à tirer le même réservoir, faire sauter le requin. Hooper émerge, et les deux assembler un radeau avec les restes de 'Orca pour revenir à l'île d'Amity.

production

développement

Les mâchoires (film)
L'un des producteurs, Richard D. Zanuck

Richard D. Zanuck et David Brown, les fabricants de universel, ils ont entendu des livre de Benchley dans des endroits différents en même temps. Brown a appris d'un département cosmopolite, le magazine qu'il publie sa femme Helen Gurley Brown. Sur une feuille de papier qu'il avait décrit l'intrigue et comme un dernier commentaire a été écrit « pourrait être un bon film. »[4] Les deux producteurs lisent le livre en une nuit et le lendemain matin, ils ont convenu qu'il était « la chose la plus excitante qui avait jamais lu » et, bien qu'ils ne savaient pas comment ils le feraient, ils ont décidé de produire le film.[5] Brown a dit que s'ils avaient lu le livre deux fois aurait jamais fait le film en raison des difficultés causées par certaines scènes.[6] Ils ont acheté les droits du travail en 1973 pour environ 175 000 $.[7]

Zanuck et Brown d'abord pensé embaucher John Sturges en tant que directeur avant d'envisager Dick Richards.[8] Malgré tout, cette volonté Richards a retiré du projet en raison de son appel, le requin comme « la baleine ».[8] Zanuck et Brown ont ensuite choisi Spielberg en 1973 avant qu'il ne libérerait son premier film, Sugarland Express (Ce qui a été l'un de leur production).[8] Spielberg voulait garder cependant, l'intrigue de base du roman, la suppression de certains intrigues secondaires.[7] Zanuck et Brown Spielberg a éliminé l'adultère Ellen Brody, commis avec Matt Hooper (pour ne pas mettre en péril la relation entre les hommes à bord du 'Orca) Et les implications de la mafia de maire Amity.[4]

Quand ils ont acheté les droits du roman, les producteurs voulaient une garantie que l'auteur aurait écrit un premier projet de scénario; Benchley a écrit trois projets avant de quitter le projet (malgré ce qui semblait plus tard dans une brève apparition dans le film en tant que photojournaliste).[7] L'écrivain Howard Sackler, Tony Award et prix Pulitzer pour The Great White Hope, Il était à Los Angeles lorsque les producteurs et Spielberg ont commencé à chercher un nouvel écrivain, mécontent des projets de Benchley. Sackler a accepté de réécrire le script[9]. Spielberg a envoyé le script Carl Gottlieb (Qui apparaît dans le film dans le rôle de Meadows, le journaliste politique) pour lui demander des conseils[9]; Gottlieb réécrit de nombreuses scènes mettant l'accent sur la composante suspens et thriller tandis que John Milius Il a aidé à prendre soin des dialogues. a demandé à un Spielberg pour préparer son propre projet, même si on ne sait pas si d'autres écrivains nous avons travaillé sur. La décision des écrivains d'inclure la monologue Quint sur l'histoire de 'USS Indianapolis immédiatement provoqué la controverse dont un responsable de la rédaction du dialogue. Spielberg a dit que tout était tactfully né d'une collaboration entre John Milius, Howard Sackler et acteur Robert Shaw.[10] Gottlieb a plus de crédibilité à Robert Shaw, ce qui réduit la contribution de Milius[11].

le casting

Les mâchoires (film)
Roy Scheider Il joue le chef de la police Martin Brody

Spielberg lui a offert le rôle de Brody Robert Duvall mais l'acteur était intéressé à interpréter Quint.[12] D'après ce qu'il dit Spielberg, Charlton Heston Il a exprimé le désir de jouer le rôle, mais Spielberg pensait que Heston possédait ces grandes personnalités qui ont relégué au second plan le requin, le vrai star le film.[13] Roy Scheider Il est devenu intéressé par le projet après avoir entendu un scénariste et Spielberg parler à une partie d'un saut de requin sur un bateau[9]; Spielberg n'a pas été d'abord enclin à prendre Scheider parce qu'il craignait que apporterait à l'écran un personnage semblable à celui qu'il a joué dans Le bras violent de la loi.[12]

Le rôle de Quint a été offert aux acteurs Lee Marvin et Sterling Hayden, mais les deux ont refusé.[9][12] Les producteurs Zanuck et Brown venaient juste de finir de travailler avec Robert Shaw en l'Arnaque et ils ont suggéré de Spielberg possible Quint. Shaw, cependant, pas particulièrement aimé le livre Benchley, mais il a accepté la partie sur les conseils de sa femme, l'actrice Mary Ure, et son secrétaire.[14] Shaw a fondé son interprétation sur la personnalité Craig Kingsbury, un pêcheur local qui a été personnifié dans le film Ben Gardner.[15] le même Steven Spielberg Il a approuvé le choix artistique de Shaw.[16]

Pour le rôle de Hooper, Spielberg avait d'abord pensé Jon Voight.[17] Richard Dreyfuss Au départ, il a refusé le rôle de Matt Hooper, mais après avoir vu la projection d'un film qu'il venait de terminer le tir, L'argent à tout prix, Il a dit que son rendement était mauvais et immédiatement appelé Spielberg accepter le rôle de Matt Hooper (craignant que personne ne jamais du nom L'argent à tout prix a été distribué). En raison des différences entre le roman et le scénario, Spielberg a demandé Dreyfuss pas lu le livre avant d'accepter le rôle.[18] La première personne a été embauchée pour lancer Lorraine Gary, la femme de la tête du studio, Sid Sheinberg.[9]

le requin

Trois requins mécaniques ont été construits pour la production: un modèle entier pour la prise de vue sous-marine et ceux où l'animal déplacé vers le bord de l'eau et deux à tourner à droite apposée ou à gauche, avec un côté complètement creux de façon à rester à l'intérieur des mécanismes hydrauliques.[7] Il a également été utilisé une nageoire dorsale à glisser sur l'eau.[19] Leur construction a été supervisée par concepteur production Joe Alves et par les effets spéciaux Bob Mattey. L'échec continu des requins mécaniques retardés de plusieurs mois à la fin du tournage, se heurtant le budget et mettre en péril la réalisation du film. Emblématique le jour de test, où le requin a coulé au fond à cause des plantes hydraulique rongé par 'l'eau salée.[9] Il a fallu l'intervention de certains plongeurs pour l'amener à la surface. Ne pouvant plus compter sur les requins mécaniques, de poursuivre le tournage, elle a eu recours à quelques astuces. Un exemple est l'utilisation des barils dont refaire surface de l'eau indiquée l'approche du requin. Ceci et d'autres solutions forcées ont lieu au détriment du film, a augmenté le niveau de suspens scènes, fournissant un ton « à Hitchcock».[18][20] Les trois requins mécaniques ont été appelées collectivement « Bruce » de la production, et Spielberg ont appelé un « Le grand bâtard blanc ».[21]

Un quart d'un modèle de requin a été construit après les trois premiers mois. Ce dernier a ensuite été placé à l'entrée du parc d'attractions Universal Studios jusqu'à son retrait en 1990. Ce modèle a été retrouvé dans une décharge en Juin 2010 et son authenticité a été confirmée par Alves et Arbogast.[22][23]

tournage

Les mâchoires (film)
Glimpse Menemsha Port sur la vigne de Martha utilisé dans le film comme le réglage du port de Amity

La photographie principale du film a commencé mai 1974.[24]

Le tournage de l'emplacement a été l'île de Vignoble de Martha en Massachusetts, choix parce que l'océan a un fond de sable à seulement 9 mètres de profondeur jusqu'à 19 km au large de la côte.[9] Cela a permis à la fois le bon fonctionnement des requins mécaniques a disparu dans les coups du continent, afin d'alimenter le sentiment d'isolement des protagonistes. Le coût du tournage a largement dépassé le budget établi. David Brown a déclaré que « le budget était de 4 millions de dollars et le tir a l'augmentation de 9 millions. »[25] Le tournage dans la mer étaient d'autres problèmes: bateaux indésirables ont été insérés à l'intérieur du tournage, les caméras ont été trempés et enfin l 'Orca Il a commencé à couler avec les acteurs à bord. Les trois requins mécaniques ont été surnommés par équipe de la production "Bruce" par le nom de l'avocat de Spielberg, Bruce Raimer. Mécontent, les opérateurs ont donné le film le surnom Les défauts (défauts en Anglais, jeu de mots sur le titre original, mâchoires)[18][21]

La scène dans laquelle Hooper trouve la tête coupée d'un pêcheur à l'intérieur de la coque une épave a été ajouté après une première projection du film. Après avoir vu la réaction à cette projection, Spielberg a dit qu'il voulait « un peu plus» cris, et l'auto-financement, les dépenses de 3000 $ pour tirer la scène après le refus de financement par Universal Studios.[9] La tête du pêcheur a été recréée en latex avec un moule de l'acteur Craig Kingsbury afin de faire une copie exacte. Les photos sous-marines ont été filmées dans la piscine de la tête de l'assemblée, Verna Fields.

Les mâchoires (film)
La lecture du port de Amity à Universal Studios

tournage avec de vrais requins ont été abattus par Ron et Valerie Taylor des mersAustralie, avec un acteur nain niché dans une petite cage pour créer les requinsillusion que le requin était énorme.[9][26] A l'origine, le script à condition que le requin tuer Hooper dans la cage, mais pendant le tournage de l'un des requins est resté coincé entre les barreaux de la cage et a commencé à détruire agité.[9] La production considéré comme intéressant visuellement des images et avons alors décidé de les insérer dans le film.[13] Au moment du tournage, cependant, la cage était vide et donc le script a été modifié permettant de survivre Hooper.[9][13]

Bien que la durée du tournage avait été estimé à 55 jours, ils ont été achevés en Septembre 1974 à avoir 159 jours depuis le début de la même chose.[18][24] Spielberg, en parlant de ce retard énorme, dit-il. « Je pensais que ma carrière dans le monde du cinéma était plus que je pouvais entendre des voix [...] dit que je ne travaillerais jamais parce que personne ne l'avait jamais violé le temps de récupération de 100 jours ".[18] Spielberg n'a pas été présente dernière reprise, l'explosion du requin. Il croyait en effet que l'ensemble jeter Il avait prévu de le jeter dans l'eau à tir ultime. Depuis lors, elle la tradition que Spielberg est absent le dernier tournage de ses films.[27]

musique

Les mâchoires (film)
Le compositeur John Williams

John Williams Il est le compositeur de bande originale le film a remporté le Prix ​​Oscar et positionné à la sixième place dans le classement 100 ans d'AFI de Film Scores. Le thème principal, un modèle simple se compose de deux en alternance notes, moi et il y a,[28] Il est devenu un classique de suspens, synonyme de danger imminent. Le premier compositeur à utiliser pour moi les deux notes et fait séquence continue tout comme Williams, cependant, était Prokofiev avec Suite chiite. Le thème de la bande originale a été réalisée par un tuba par Tommy Johnson. Quand Johnson a demandé parce que la mélodie a été écrite dans un registre élevé, et n'a pas été effectuée par le plus approprié cor français, Williams a dit qu'il voulait un « paraître un peu plus menaçant ».[29] Lorsque la pièce a été réalisée pour la première fois Spielberg, il a dit qu'il se moquait de John Williams pensait qu'il était une blague. Spielberg a dit plus tard que, sans la bande originale du film John Williams aurait même pas la moitié du succès qu'il avait atteint, et Williams grâce à ce score a dû passer à sa carrière.[9]. Williams avait déjà composé la musique pour le premier film de Spielberg, Sugarland express, et il a collaboré avec lui dans la plupart de ses films.

équipement d'origine

harpe · cloche · clavecin · Cor anglais · enclume · flûte · piano · trompette · tuba · violon · violoncelle · xylophone

La composition contient des références à Le Sacre du printemps de Stravinsky » Igor, en particulier le début de L'Adoration de la Terre.[30][31] Une autre chanson qui peut avoir affecté la bande originale est composée par Ed Plumb pour les films de Walt Disney Bambi, qui utilise un motif musical répétitif rapide, pour suggérer le danger imminent, hors de l'écran, l'homme. La musique peut aussi être comparé au sujet écrit par Bernard Herrmann pour le cinéma Alfred Hitchcock psycho, dans lequel la musique signale la présence d'un danger qui ne se voit pas, dans le cas de Williams représenté par le requin.[32]

Il existe diverses interprétations sur le sens et l'efficacité du thème. Certains pensent que l'alternance de deux notes exprimant le rythme cardiaque de l'animal, au début lent et contrôlé pendant la chasse de plus en plus rapide et frénétique, créant ainsi la apogée jusqu'au moment où le requin va attaquer la proie.[33] Une seconde interprétation relie l'alternance de deux notes au mouvement de la queue du requin pendant l'attaque. Un point critique de penser que la question de la force est la capacité de créer un « fort silencieux », tout à coup interrompu par apogée créé par le thème lui-même.[32] De plus, le spectateur est conditionné à associer le thème au requin, en cours d'exécution que lorsque le requin réel apparaît. Cette question est reconnu comme l'un des meilleurs de tous les temps.[34]

bande originale

The Original Soundtrack le requin Il a été publié par le MCA 1975, tandis que dans la version CD en 1992, dont environ une demi-heure de la musique que John Williams a réédité pour l'album. en 2000 Ils ont été distribués deux versions de la bande-son: un nouvel enregistrement de la bande son ensemble du film réalisé par Royal Scottish National Orchestra réalisé par Joel McNeely; L'autre a été publié par Decca / Universal en conjonction avec la sortie de DVD pour la vingt-cinquième anniversaire du film. Cette version, qui contient toutes les 51 minutes de l'original, est préféré par ventilateur.[35] L'autre version a été critiquée pour changer l'instrumentation et le temps que l'original, bien qu'il soit encore apprécié pour sa qualité sonore.[36]

distribution

Date de sortie

interdictions

Plusieurs pays ont imposé des interdictions de réduire public:

  • Portugal: 12 vm
  • Islande: 16 vm
  • USA: 14 vm
  • Brésil: 14 vm
  • Pérou: 14 vm
  • argentin: 18 vm
  • Australie: 12 vm
  • Chili: 18 vm
  • Danemark: 15 vm
  • France: 12 vm
  • Irlande: 15 vm
  • Japon: 12 vm
  • Pays-Bas: 16 vm
  • Norvège: 15 vm
  • Suède: 15 vm
  • Finlande: 16 vm

édition italienne

Le doublage d'origine italienne de 1975 a été réalisée par DITES et réalisé par Renato Izzo. Le film a été ridoppiato en 2004 pour l'édition DVD. Le ridoppiaggio a été réalisée par Dubbing Brothers Int. Italie et dirigé par Teo Bellia. En 2012, pour l'édition du disque Blu-ray, le jeu vocal d'origine est rétablie, étant inséré dans la BD avec ridoppiaggio (le premier DTS 2.0, le deuxième en DTS 5.1). Cependant, dans le DVD de l'édition contemporaine et la diffusion de la télévision, ne ridoppiaggio est utilisé.

hospitalité

box-office

le requin Il a été le premier film qui doit son succès à une « distribution massive » dans les salles. Pour ce qui est considéré comme une référence en matière de distribution et de commercialisation.[42] Avant d'être des films ont d'abord été projetés dans un nombre limité de théâtres, principalement dans les grandes villes, ce qui lui permet d'avoir une série de première. Avec un succès croissant, grâce à la parole, les distributeurs prolongeraient projections à d'autres chambres. Certains films était d'avoir une distribution à grande échelle, comme dans le cas de le parrain, toujours à partir de quelques chambres dans les premiers jours d'ouverture.[43]

le requin ont également utilisé une petite stratégie de marketing suivie au moment où il a été libéré, la publicité nationale particulièrement bien à la télévision[44] (Un mois avant la Columbia a utilisé la même stratégie de marketing avec thriller de Charles Bronson, Dix secondes pour échapper, Mais obtenir un succès médiocre). Le segment de la publicité contenait vingt-cinq à trente secondes d'images chaque soir et a été diffusé en début de soirée réseau télévision entre 18 et 20 Juin de 1975.[42] Le directeur général de Universal, Sidney Sheinberg, a choisi cette stratégie à des fins économiques parce qu'il pensait qu'il pourrait récupérer les frais de publicité dans un court laps de temps, qui, comme nous le connaissons est arrivé. Cette entreprise était devenue Sheinberg le requin un succès box-office en proclamant le père du cinéma blockbuster été.[45][46]

Après le succès des journalistes et critiques de cinéma ont pris le requin comme un modèle pour la distribution de films. Peter Biskind a écrit:. « Le film rabaisse l'importance des examens écrits, ce qui est impossible pour un petit produit, trouver son public seulement en raison de la bonne qualité [...] En ce sens, Spielberg a été le cheval de Troie signifie que studios riassettassero leur puissance ".[47] Même l'auteur Thomas Schatz a écrit sur l'impact du film:

(FR)

« Si un seul film a marqué l'arrivée du New Hollywood, il était mâchoires, le thriller dirigé Spielberg Ce recalibré le potentiel de profit du succès d'Hollywood, et a redéfini son statut en tant que phénomène culturel et produit commercialisable ainsi. Le film brought fin emphatique à la récession de cinq ans de Hollywood, tout en ouvrant la voie à une ère de coût élevé, de haute technologie, des thrillers à grande vitesse. »

(IT)

« Si un seul film a marqué l'arrivée du New Hollywood, ce fut Jaws, le thriller réalisé par Spielberg qui a recalibré le profit potentiel de blockbusters hollywoodiens et aussi redéfini leur statut de marchandises et phénomène culturel commercialisable. Le film a mis fin emphatique à cinq ans de récession Hollywood l'accompagnait dans un thriller de coûts élevés, la haute technologie et haute vitesse. »

(Thomas Schatz)

[47] Après le succès du film studios Ils ont commencé à distribuer et promouvoir des films à l'échelle nationale. Aussi toujours le succès de le requin Il a vu à ce que l'été est devenu une grande période pour la distribution d'un film.[47]

quand mâchoires Il est sorti en Amérique, le 20 Juin 1975, Il a été libéré dans un nombre limité de salles, 464.[48] Par la suite, le 25 Juillet, les installations ont augmenté pour un maximum de 675. Au cours du premier week-end le film a rapporté plus de 7 millions $ et est demeuré en tête du classement pour les cinq prochaines semaines.[49] bientôt mâchoires a dépassé les 89 millions $ fait par le champion alors box-office américain l'exorciste, devenant ainsi le premier film brut de 100 millions $ au box-office.[44][50] Le département marketing universel annonces publiées dans lequel vous pouvez voir le requin avalent les titres qui ont tenu les dossiers du box office précédent. l'Arnaque (1973), l'exorciste (1973) et le parrain (1972) Ils ont fini dans sa bouche. mâchoires est devenu le film le plus réussi de tous les temps, avec une maison intégrée à 260 millions de dollars.

A la fin de sa vie dans la salle de distribution, mâchoires Il avait rapporté plus de 470 millions $ dans le monde entier (environ 1,9 milliard $ en 2010) et détient le record de l'histoire du cinéma le plus rentable avant ses débuts Star Wars deux ans plus tard.[51][52] occupe actuellement le 150e place parmi les meilleurs films de gros succès.[52] le requin et Star Wars Ils sont considérés comme des repères pour la façon de faire des films en U.S.A. la fin de la période de New Hollywood.

L'italien est classé 2ème place dans le top 100 films le plus gros succès de la saison cinématographique nationale 1975-1976.[53]

critique

Le film a reçu de nombreux commentaires positifs. Sur le site d'examen tomates pourries Il a une cote de 98%.[54] Dans son examen initial Roger Ebert Il définit le film comme « un film d'action efficace sensationnelle, un thriller terrifiant où tout fonctionne bien parce qu'il est peuplé de personnages qui sont bien développés chez l'homme. »[55] A. D. Murphy, variété Il a salué l'habileté de diriger Spielberg et il a défini l'interprétation de Robert Shaw « absolument magnifique. »[56] Pauline Kael Il l'a appelé « les films d'horreur les plus gaies et méchants jamais produit ... avec plus d'un zeste vieux film Woody Allen, beaucoup plus excitant, et il est amusant dans un style à Woody Allen ».[57] Frank Rich Le New York Times Il a écrit « Spielberg a un talent qui est totalement absent dans de nombreux cinéastes de notre temps. Cet homme sait comment raconter une histoire sur l'écran [...] et cela se voit lorsque le réalisateur nous donne quelques séquences effrayantes mettant en vedette le requin même pas le voir ".[58]

Le film n'est pas critique négative a échoué. Vincent Canby, la Le New York Times, a déclaré: « Il est un choix de la façon dont ce film fonctionne pour nous faire sentir la sympathie pour les victimes du requin ... le meilleur film, les personnages se révèlent en tant que membres actifs des actions. Dans des films comme mâchoires Au contraire, ils sont tout simplement la fonction d'action. Les personnages sont comme des taches qui se déplacent et fournissent des informations lorsqu'il est nécessaire «mais il a aussi noté » Il est ordonné de ne pas sentir qu'il peut être très amusant ".[59] la critique Los Angeles Times Charles Champlin durement attaqué le film et le fait qu'il a été adopté sans coupes que ce soit, en faisant valoir que "mâchoires Il est trop violent pour les enfants et retourner l'estomac aux gens le plus grand « Il a également dit: » Il est une petite entreprise qui doit tout à l'ampleur de son impact ».[60] La critique la plus commune est qu'en ce qui concerne la fonction du requin mécanique,[34] bien qu'il ne verra que dans les derniers instants du film.

En 2010, nous avons avancé la critique de défenseurs du patrimoine. Ils critiquent le film en raison de «l'effet « Shark » qui inspirerait « légions de pêcheurs à la ligne de levage à bord des bateaux et de tuer des milliers de requins que pour chasser l'aileron » ne pas se soucier du risque d'extinction des espèces.[61]

Remerciements

  • 1976 - Prix ​​Oscar
    • meilleur montage à Verna Fields
    • meilleur son Robert L. Hoyt, Roger Herman Jr., Earl Madery et John R. Carter
    • Le meilleur score original à John Williams
    • nomination meilleur film à Richard D. Zanuck et David Brown
  • 1976 - golden Globe
  • 1976 - BAFTA Award
  • 1976 - Saturn Award
    • Meilleur film de 1975
    • meilleure publicité Ramsey Clark
  • 1976 - American Cinema Editors
    • meilleur montage Verna Fields
  • 1976 - Directors Guild of America
    • nomination Prix ​​DGA Steven Spielberg
  • 1976 - golden Screen
    • Prix ​​de l'écran d'or
  • 1976 - Grammy Award
    • Le meilleur score original John Williams
  • 1976 - Prix ​​du public
    • Prix ​​du public
  • 2005 - Prix ​​par satellite
    • nomination Le meilleur DVD
  • 1976 - Writers Guild of America
    • nomination WGA Award Peter Benchley et Carl Gottlieb

mâchoires il a remporté trois Oscar Awards pour meilleur montage, meilleur Soundtrack et meilleur son.[62] Il a également été nommé meilleur film, perdant en faveur de Vol au-dessus d'un nid de coucou,[63] tandis que Spielberg Il n'a pas été nommé meilleur réalisateur. En outre, le film a été ajouté à de nombreux tableaux de classe mondiale:

  • Il est présent dans le classement des 250 premiers films 'La base de données Internet Movie.[64]
  • En 2008, il a été examiné par Empire comme le cinquième le plus beau film jamais fait.[65]
  • Le personnage de Quint est sur la 50e place dans la liste Les 100 plus grands films de tous les temps Caractères toujours tiré de l'Empire.[66]
  • en 2003, il a été inclus dans la liste des meilleurs films de 1000, édité par Le New York Times.[67]
  • en 2010 total Film il l'a choisi comme l'un des Les 100 plus grands films de tous les temps.[68]
  • en 1998 l 'American Film Institute Il a inclus la quarante-huitième place dans le classement des cent meilleurs films américains de tous les temps,[69] tandis que dix ans plus tard, sur la liste mise à jour, il est tombé à cinquante-sixième place.[70]
  • Il est le deuxième d'un classique similaire pour thriller films 100 Years ... 100 Thrills.[71]
  • Il est de Nº1 position dans le réseau de mini-série de cinq heures Bravo Les 100 films les plus effrayants Moments (2004).[72]
  • Dans ce classement, la Chicago Film Critics Association Il le met à la sixième place parmi les films les plus effrayants jamais créés.[73]
  • Le requin mangeur d'hommes est placé à la dix-huitième position dans le classement du mauvais "100 ans AFI ... 100 Heroes & Villains, montrant les « meilleurs » méchants de tous les temps.[74]
  • Il se classe toujours premier dans le classement établi par les étudiants de l'Université Wayne State sur les vingt meilleurs films du 20ème siècle (2007).[75]
  • En 2001, la Bibliothèque du Congrès des États-Unis considéré comme le film « culturellement significatif » et inséré dans Registre national du film.[76]
  • En 2005, l'American Film Institute a voté la phrase Roy Scheider Nous avons besoin d'un plus gros bateau comme nº35 dans le classement top 100 citations de film[77]
  • La composition de John Williams nº6 est la position dans le classement 100 ans d'AFI de Film Scores..[78]
  • En 2006, le scénario a été examiné par Writers Guild of America 63e le meilleur jamais écrit.[79]
  • Le 18 Juin 2017, le magazine Empire Il a placé sur la 8ème place dans la liste des 100 meilleurs films jamais réalisés.[80]

Inspiration et influences

Les mâchoires (film)
Modèle de requin à 'Universal Studios de Orlando (Floride)

le requin Il attire que beaucoup des œuvres artistiques et littéraires, dont le plus célèbre est Moby Dick de Herman Melville. Le personnage de Quint se souvient capitaine Achab, le capitaine obsédé Pequod qui consacre toute sa vie à la chasse baleine blanc. Le monologue de Quint montre son désir de vengeance contre les requins, et même son bateau, le 'Orca, Il est appelé l'ennemi naturel des requins. Dans le livre et dans le script original, au lieu d'être tué par le requin, Quint meurt après avoir été traîné sur le fond de l'océan par un harpon attaché à sa jambe d'une manière très semblable à la mort d'Achab dans le livre de Melville.[81] Une référence évidente à ces similitudes, vous pouvez le trouver dans le script original où ETABLIE montre Quint tout en regardant une adaptation cinématographique de Moby Dick.[82] Dans tous les cas, les scènes Moby Dick Vous ne pouvez pas été autorisé par Gregory Peck, le seul à avoir les droits.[83] La dernière scène du film, où les hommes chassent le requin et tentent de harponner avec des barils flottants, se produit comme la poursuite de Moby Dick dans le livre.

La première demi-heure du film, où Brody échoue dans une tentative de convaincre les citoyens de la présence d'un grand requin blanc au large des plages, ressemble à une composition de Henrik Ibsen de 1882, Un ennemi du peuple. Dans ce travail, un citoyen ordinaire essayant d'arrêter une petite ville côtière de voir une nouvelle série de bains de santé. Il a découvert que les bains sont contaminés, mais il avec colère et les réactions des gens avant d'atteindre ses conclusions.

Quelqu'un a également noté l'influence de deux films d'horreur de science-fiction des années cinquante, Créature du lac noir et Le monstre qui remet en question le monde.[84][85] Il y a aussi des indices visuels qui rappellent d'autres films tels que le soi-disant shot Vertigo de la réaction de Brody au requin attaque alors qu'il est à la plage. Ce type de récupération utilise la technique de travelling aller de l'avant de l'appareil photo tout en même temps, il fait un zoom arrière, ce qui crée un effet visuel rendu célèbre par Alfred Hitchcock dans son film 1958 La femme qui a vécu deux fois (Titre original Vertigo, comme l'effet visuel).

le requin Il a fait comprendre ce qu'est un film pourrait bénéficier d'une vaste production précédée d'une publicité massive, par opposition aux versions progressives nocives en raison de ralentir l'entrée dans le nouveau marché et la diffusion du nom après une longue période de temps.[86] Au lieu de la publicité du film avec un buzz, Hollywood a lancé la campagne efficace de la publicité télévisée une valeur d'environ 700 000 $.[84] Un large lancement national deviendra la norme pour tous les blockbuster depuis les années soixante-dix.

Les mâchoires (film)
Panneau d'affichage à l'entrée de l'attraction basée sur le film 'Universal Studios Hollywood

Le film a causé tant de peur que les plages avaient une forte baisse de fréquentation 1975 en raison de l'impact profond du film.[34] Bien que ce soit un film d'action classique (la séquence d'ouverture a été voté la meilleure scène de peur de ne jamais dall'Halloween TV émetteur spécial américain bravo), Le film est largement considéré comme responsable d'avoir exagéré le danger réel des requins. Benchley a dit qu'il aurait jamais écrit le livre s'il avait su que les requins sont beaucoup moins dangereux que les gens pensent, et qui est vraiment très rare d'être attaqué ou même tué par un requin.[87]. Les victimes humaines relativement rares des requins seraient en fait des « erreurs », la mort par exsanguination ou la noyade après avoir été mordu par hasard et certainement pas mangé ou torturé. Les requins carnivores, en fait, se nourrissent de poissons de petite ou moyenne taille, tout comme les dauphins « amis ». Rédigera plus tard Trouble Shark (Problème Shark), un livre non-fiction sur le comportement des requins et La vie de requin (La vie de requin), pas toujours un livre décrivant sa plongée requin fictive. Un groupe de sécurité se plaint que le film rend difficile de faire comprendre au public que les requins doivent être protégés plutôt que traqué.[88][89] le requin a donné forme à de nombreux futur film d'horreur, de sorte que le film d'horreur de science-fiction de scenggiatura de 1979 Ridley Scott étranger a été surnommé les artistes: « Dents de la mer dans l'espace. » (Qui peut être traduit par « Dents de la mer dans l'espace »)[90]. Le film a également inspiré le nom de la société de production Bryan Singer, Bad Hat Harry, comme son film préféré.

le requin Il est cité et taquiné dans de nombreux autres films, comme dans la séquence d'ouverture 1941 Alarme à Hollywood, dirigé par le même Spielberg. D'autres références se trouvent dans boulettes de viande (1979), Le plus Airplane! (1980), Balle de golf (1980), E. T. L'extra-terrestre (1982), Retour vers le futur II (1989), Commis - Offres d'emploi Food Service (1994) génération X (1995) Amy Chasing (1997), Dawson Creek (1998), Trouver Nemo (2003), Shark Tale (2004), Le Moins cher la douzaine (2005), Little Fockers (2010) avec une demi-douzaine références dans diverses scènes de Muppet.

Le spectacle TV Saturday Night Live proposé de nombreux croquis dans un ensemble Landshark (Land Shark), en utilisant la musique et les effets sonores du film.

mâchoires Elle a été transposée en deux jeux vidéo (mâchoires et Jaws Unleashed), Une attraction dans le parc à thème Universal Studios Florida, et deux musical: JAWS The Musical!, décerné à l'été 2004 au Minnesota Festival Fringe; et Tueur de Géants Shark: The Musical, décerné à l'été 2006 au Festival Fringe de Toronto. Il a également créé un jeu de société.

la saga

le requin Il avait trois suites qui n'ont pas eu le succès qui avait l'original. En fait, ils sont presque une couverture du film original.[49] Spielberg Il a refusé l'offre de filmer une suite et dirigé Rencontres du troisième type avec Richard Dreyfuss.[63]

  • Dents de la mer 2 (1978) Il a été réalisé par Jeannot Szwarc: Roy Scheider, Lorraine Gary et Murray Hamilton reprennent leurs rôles déjà joué dans le premier film. Il est généralement considéré comme le meilleur des trois suites.
  • Les mâchoires 3-D-D (1983), Il a été publié en format en trois dimensions (3-D), mais il est impossible de transmettre l'effet à la télévision ou la bande du film a été renommé Les mâchoires 3-D. Dennis Quaid joue Michael Brody et Louis Gossett Jr. Il a un rôle dans le film.
  • Dents de la mer 4 - La Revanche' (1987), Mise en scène Joseph Sargent Il voit le retour dans la saga Lorraine Gary, et il est considéré comme l'un des pires films jamais réalisés.[91][92]

Bien que tous les 3 films ont bien réussi au box-office, les critiques et le public en général sont restés insatisfaits par eux.[93][94][95]

imitations

En plus de trois suites, ils ne comptent pas les films qui imitent l'histoire du parent.

Certains d'entre eux ont été faites Italie dont le plus célèbre est Le dernier requin (1981), Un véritable remake de l'original, dirigé par Enzo G. Castellari et mettant en vedette James Franciscus, Joshua Sinclair et Vic Morrow, ce dernier dans le rôle du chasseur de requin Ron Hamer physiquement, regarder et façons de le faire est pratiquement une photocopie du caractère Quint. Le film a été un grand succès aussi bien dans Italie et surtout en États-Unis dont il a été libéré sous le titre Le Grand Blanc (Au cours du premier mois de programmation USA film de Castellari a rapporté 18 millions $), attirant ainsi l'ire de universel (Ce qui préparait le troisième opus de la saga), qui a poursuivi pour plagiat contre le film italien, gagner et obtenir sa retraite des salles de cinéma aux États-Unis.

Castellari a dirigé un suiveur de le requin aussi précédemment Le dernier requin: Le Shark Hunter, joué par Franco Nero et Werner Pochath, publié en 1979.

Deux autres imitations italiennes du film Spielberg ils étaient: tentacules (Mais où le monstre marin n'est pas un requin, mais une pieuvre) de Ovidio G. Assonitis publié en 1977 et mettant en vedette trois grands noms du cinéma hollywoodien: John Huston, Henry Fonda (Qui a remplacé le dernier moment John Wayne depuis mal) et Shelley Winters et Shark - océan rouge de Lamberto Bava publié en 1984 et mettant en vedette John Garko, William Berger et Iris Peynado; les deux films ont rencontré un grand succès aussi bien dans Italie que États-Unis.

notes

  1. ^ Geoff King, Le New Hollywood. De la renaissance de l'époque des années soixante du blockbuster, Turin, Einaudi, 2002, p. 15-18, ISBN 88-06-17190-9.
  2. ^ Steven Spielberg et le requin
  3. ^ Le nouveau classement AFI
  4. ^ à b (FR) David Brown, A Look Inside Mâchoires, produit par Laurent Bouzereau, disponible en tant que fonctionnalité bonus sur certains laserdisc et DVD de presse mâchoires
  5. ^ (FR) Richard D. Zanuck, A Look Inside Mâchoires, produit par Laurent Bouzereau, disponible en tant que fonctionnalité bonus sur certains laserdisc et DVD de presse mâchoires
  6. ^ McBride 1999, p. 231
  7. ^ à b c brode 1995, p. 50
  8. ^ à b c McBride 1999, p. 232
  9. ^ à b c et fa g h la j k l (FR) Pleins feux sur le terrain: The Making of Mâchoires, mâchoires 30e anniversaire documentaire DVD, [2005]
  10. ^ Friedman 2006, p. 167
  11. ^ Gottlieb 2005, p. 208
  12. ^ à b c McBride 1999, p. 237
  13. ^ à b c son film Bachar, Kevin (Producteur exécutif, Pangolin Pictures); Sharenow, Robert (Producteur exécutif, The Biography Channel); Tarshis, Peter (Producteur exécutif, The Biography Channel); Moody, Tom (Producteur exécutif, The Biography Channel); Manukas, Géorgie (Producteur); Goldberg, Rob (Writer) Mâchoires: The Inside Story (Documentaire télévisé), Photos, Pangolin The Biography Channel, 2010.
  14. ^ Été du requin, en temps, 23 juin 1975. Récupéré le 9 Novembre 2011 (Déposé par 'URL d'origine 30 novembre 2009).
  15. ^ Taylor 2012, pp. 250-251
  16. ^ Brannen, Peter, Once Bitten: Islanders Reveal Plus mâchoires, Gazette du vignoble, le 26 mai 2011. Récupéré le 7 Juillet, ici à 2015.
  17. ^ Jackson 2007, p. 20
  18. ^ à b c et Neil Harvey, 30 ans de « Dents de la mer », en Le temps de Roanoke, 13 juin 2005. Récupéré 12 Mars, 2010 (Déposé par 'URL d'origine 4 janvier 2013).
  19. ^ Douglas Brode, Les films de Steven Spielberg, Carol Publishing, 1995, p. 50, ISBN 0-8065-1951-7.
  20. ^ Sinyard 1989, p. 36
  21. ^ à b McBride 1999, p. 241
  22. ^ Liana Maeby, Movie Talk: 'Dents de la mer' Shark Traqué, Movies.yahoo.com, le 4 Juin 2010. Récupéré le 2 Août, 2010.
  23. ^ Chasse Bruce, Ou, Sur la piste des « Dents de la mer » Shark, NPR. Récupéré le 2 Août, 2010.
  24. ^ à b McBride 1999, p. 233
  25. ^ Prigge 2004, p. 8
  26. ^ McBride 1999, p. 234
  27. ^ Entretien avec Richard Dreyfuss, sur sharkisstillworking.com. Récupéré le 11 Mars, 2010 (Déposé par 'URL d'origine 7 mars 2008).
  28. ^ (FR) Michael Matessino, Lettre en réponse à « Une étude de Incisive Overture Dents de la mer pour fermer le siècle », filmscoremonthly.com, le 24 Septembre 1999.
  29. ^ (FR) Bob Chaundy, Spies, les sports et les requins, news.bbc.co.uk, le 6 Novembre 2006.
  30. ^ http://qcpages.qc.cuny.edu/~howe/music784/Stravinsky%20Sacre-1.mp3
  31. ^ (FR) Timothy E. Scheurer, John Williams et de la musique de film depuis 1971, findarticles.com.
  32. ^ à b (FR) Alexandre Tylski, Une étude de Incisive Overture Dents de la mer pour fermer le siècle, filmscoremonthly.com.
  33. ^ (FR) mâchoires, filmtracks.com.
  34. ^ à b c Berardinelli, James, mâchoires, reelviews.net 2002. Récupéré le 6 Août, 2006.
  35. ^ (FR) Andy Dursin, Réflexions sur l'anniversaire vidéo CD Communiqués de JAWS, filmscoremonthly.com.
  36. ^ (FR) Roy Donga, mâchoires, musicfromthemovies.com.
  37. ^ (FR) Films autour de la ville, en New York Magazine, nº 25, 1975, p. 13.
  38. ^ (FR) Don Sumner, Freak Horror Film, Krause Publications, 2010, p. 22, ISBN 978-1-4402-1563-6.
  39. ^ Les spectacles - lancé aujourd'hui « Jaws » est le primate des films, en Soirée Imprimer, nº 284, 1975, p. 10.
  40. ^ Cinéma - visions Prime à Turin, en Print, nº 293, 1975, p. 7.
  41. ^ Les écrans et les volets - visions Prime à Rome, en l'unité, nº 346, 1975, p. 11.
  42. ^ à b Kochberg 1996, p. 31
  43. ^ « Parrain » Prouve le crime ne paie, en St. Petersburg Times, New York, service Times, 17 Avril 1972. Récupéré 10 Mars, 2010.
  44. ^ à b Hass Nancy, Le Blockbuster ne peut plus vivre par Muscle seul, en Le New York Times, 28 mai 2000. Récupéré 12 Mars, 2010.
  45. ^ Joseph Pisani, Le plus grand d'été Blockbusters, en business Week, 22 mai 2006. 20 Septembre Récupéré, 2009.
  46. ^ Alice Ayres, Alice Fordham, L'homme qui a donné sa morsure blockbuster d'été meurt, en The Times, 14 février 2006. Récupéré 12 Mars, 2010.
  47. ^ à b c Friedman 2006, p. 176
  48. ^ Morris 2007, p. 44
  49. ^ à b Mâchoires - Total Grosses, Box Office Mojo. Récupéré 12 Mars, 2010.
  50. ^ Helen Kennedy, Spielberg prend Bite de la vie, en New York Daily Nouvelles, 27 mai 1997. Récupéré 12 Mars, 2010.
  51. ^ Buckland 2006, p. 86
  52. ^ à b Tous Bureau Temps Box, Box Office Mojo. Récupéré le 11 Mars, 2010.
  53. ^ Saison 1975-1976: 100 films plus grosses recettes, hitparadeitalia.it. 20 Septembre Récupéré, ici à 2015.
  54. ^ Mâchoires Film Critiques, photos, Tomates pourries. Récupéré le 2 Août, 2010.
  55. ^ Ebert, Roger, mâchoires, rogerebert.suntimes.com 1er Janvier de 1975. Récupéré le 3 Août, 2006.
  56. ^ Murphy, A. D., mâchoires, variety.com, le 18 Juin 1975. Récupéré le 3 Août, 2006.
  57. ^ Pauline Kael, mâchoires, The New Yorker, le 8 Novembre 1976. Reproduit dans Pauline Kael, Notes sur Heroes en pleine évolution, Morals, le public, en Quand les lumières vers le bas, Wadsworth, 1980, pp. 195-6, ISBN 0-03-056842-0.
  58. ^ McBride 1999, p. 256
  59. ^ Canby, Vincent, Par occlus « Dents de la mer » de la peur, nytimes.com, le 21 Juin 1975. Récupéré le 3 Août, 2006.
  60. ^ Champlin, Charles, Ne vous approchez pas de l'eau, latimes.com, le 20 Juin 1975. Récupéré le 31 Août, 2006.
  61. ^ Fleshler, David, Un tiers des requins du monde, et les raies sont menacées d'extinction, orlandosentinel.com 31 Octobre 2010. Récupéré le 11 Janvier 2010.
  62. ^ Morris 2007, p. 45
  63. ^ à b McBride 1999, p. 257
  64. ^ Top 250 Films, imdb.com.
  65. ^ Simon Braund, Glen Ferris, Ian Freer, Nev Pierce, Chris Hewitt, Dan Jolin, Ian Nathan, Kim Newman, Helen O'Hara, Olly Richards, et Owen Willams, Les 500 plus grands films de tous les temps, en Empire. Récupéré le 11 Mars, 2010.
  66. ^ L'Empire de Les 100 plus grands films personnages, Empire Magazine. Récupéré le 21 mai 2010.
  67. ^ Les meilleurs films de 1000 jamais fait, en Le New York Times, 29 avril 2003. Récupéré le 4 Juillet 2010.
  68. ^ Total Film, Caractéristiques du film: 100 plus grands films de tous les temps, TotalFilm.com. Récupéré le 2 Juillet, 2010.
  69. ^ (FR) 100 Years ... 100 Movies AFI, American Film Institute. Récupéré le 12 Octobre 2014.
  70. ^ (FR) 100 ans d'AFI ... 100 Films - 10th Anniversary Edition, American Film Institute. Récupéré le 12 Octobre 2014.
  71. ^ copie archivée, connect.afi.com. Récupéré le 2 Juillet, 2010 (Déposé par 'URL d'origine 16 juillet 2011).
  72. ^ Les 100 films les plus effrayants Moments, sur bravotv.com. Récupéré le 11 Mars, 2010 (Déposé par 'URL d'origine 30 août 2006).
  73. ^ Scariest Films Critics Chicago, AltFilmGuide.com. Récupéré le 2 Juillet, 2010.
  74. ^ http://connect.afi.com/site/DocServer/handv100.pdf?docID=246
  75. ^ P. Bublitz, « les étudiants WSU rang des 20 meilleurs films du siècle. » Le South End (Detroit) Le 28 Juin 2007, p. 1. « Juste quand il était sûr d'arrêter de regarder sur les listes de films, une nouvelle a été récemment créé par des étudiants Wayne State. [...] En tête de la liste a été le blockbuster de Steven Spielberg 1975 » Dents de la mer. « [...] ce fut un résultat heureux que Nicholas Schlegel, le professeur qui a enseigné la classe ".
  76. ^ Bibliothèque du Congrès noms 25 Plus Films au Registre national du film, Bibliothèque du Congrès, 18 décembre 2001. Récupéré le 11 Mars, 2010.
  77. ^ http://connect.afi.com/site/DocServer/quotes100.pdf?docID=242
  78. ^ http://connect.afi.com/site/DocServer/scores25.pdf?docID=222
  79. ^ 101 Les meilleurs Screenplays choisi par la Writers Guild of America, West, wga.org. Récupéré le 4 Juillet 2010.
  80. ^ Cineblog - Empire, la liste des 100 meilleurs films: Le Parrain gagne
  81. ^ (FR) Richard Ellis, Livre et Critique du film: Beast, tonmo.com.
  82. ^ (FR) Peter Benchley, Dents de la mer Scénario Projet final, jawsmovie.com.
  83. ^ (FR) Jay Woelfel, « Hommage à Gregory Peck », ez-entertainment.net.
  84. ^ à b (FR) Tim Dirks, Les mâchoires (1975), filmsite.org.
  85. ^ (FR) Gerry Carpenter, Créature du lac noir, scifilm.org. Récupéré 28 Août, 2006.
  86. ^ (FR) Dents de la mer - le monstre qui Ate Hollywood, pbs.org.
  87. ^ (FR) Geoff Metcalf, Grand requin blanc, le géant fragile, geoffmetcalf.com.
  88. ^ (FR) Pourquoi les requins?, iemanya.org.
  89. ^ (FR) Mike Chapple, Grand espoir, page 3, icliverpool.icnetwork.co.uk 1er Septembre 2005.
  90. ^ (FR) Matthew Hays, Une odyssée de l'espace, montrealmirror.com.
  91. ^ {{Cité Nouvelles | publication =Entertainment Weekly nouvelles | last = Nashawaty | name = Chris | title = Les 25 pires Séquelles jamais réalisées - 10. Jaws: The Revenge (1987) | publication =Entertainment Weekly| | Url =http://www.ew.com/ew/article/0,,1169126_17,00.html%7Caccesso=11 Mars 2010}}
  92. ^ 1987 Archives, sur Razzies.com. Récupéré le 11 Décembre 2006.
  93. ^ Les mâchoires 3-D, sur variété, 1 Janvier 1983. Récupéré 28 Novembre, 2006.
  94. ^ Derek Tse, Nous voulons nous Sequels avions raté, en Le London Free Press, 10 juin 2003. Récupéré le 11 Mars, 2010.
  95. ^ Caryn James, Film: « Dents de la mer la vengeance, » La quatrième de la série, en Le New York Times, 18 juillet 1987. Récupéré le 1er Juin 2007,.

bibliographie

  • (FR) Douglas Brode, Les films de Steven Spielberg, New York, Carol Publishing, 1995 ISBN 0-8065-1951-7.
  • (FR) Warren Buckland, Réalisé par Steven Spielberg: Poétique du contemporain Hollywood Blockbuster, Continuum, 2006 ISBN 978-0-8264-1691-9.
  • (FR) Lester D. Friedman, citoyen Spielberg, Champaign, University of Illinois Press, 2006 ISBN 0-252-07358-4.
  • (FR) Carl Gottlieb, Les Dents de la mer Log, New York, Newmarket Press, 2005 ISBN 0-571-20949-1.
  • (FR) Kathi Jackson, Steven Spielberg: Une Biographie, Westport, Connecticut, Greenwood, 2007 ISBN 0-313-33796-9.
  • (FR) Searle Kochberg, Institutions, le public et la technologie, dans Jill Nelmes (ed) Introduction aux études cinématographiques, Londres, Routledge, 1996 ISBN 0-415-10860-8.
  • (FR) Joseph McBride, Steven Spielberg: Une Biographie, Cambridge, Massachusetts, Da Capo Press, 1999 ISBN 0-306-80900-1.
  • (FR) Nigel Morris, Le cinéma de l'Empire Steven Spielberg de la Lumière, New York, Wallflower Press, 2007 ISBN 1-904764-88-6.
  • (FR) Steven Priggé, Bosses film Speak: Entrevues avec les meilleurs producteurs de films, Jefferson, Caroline du Nord, McFarland, 2004 ISBN 0-7864-1929-6.
  • (FR) Neil Sinyard, Les films de Steven Spielberg, Londres, Hamlyn Bison, 1989 ISBN 0-600-55226-8.

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations de le requin
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers le requin

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR228027938 · LCCN: (FRn80019727 · GND: (DE4602474-8