s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche d'autres utilisations, voir Marnie (désambiguïsation).
Marnie
Alfred Hitchcock' src=
Les crédits d'ouverture
titre original Marnie
langue originale Anglais
Pays de production États-Unis d'Amérique
année 1964
durée 130 min
relations 1,85: 1
sexe noir, sentimental, dramatique, thriller
Réalisé par Alfred Hitchcock
sujet roman de Winston Graham
scénario Jay Presson Allen
photographie Robert Burks
montage George Tomasini
musique Bernard Herrmann
scénographie George Milo
interprètes et caractères
  • Tippi Hedren: Marnie Edgar / Peggy Nicholson / Mary Taylor
  • Sean ConneryMark Rutland
  • Diane Baker: Lil Mainwaring
  • Martin GabelSidney Strutt
  • Louise Latham: Bernice Edgar
  • Bob Sweeney Bob
  • Mariette Hartley: Susan Clabon
  • Alan Napier: M. Rutland
  • Bruce Dern: marin
  • Henry Beckman: Premier détective
  • S. John LaunerSam Ward
  • Edith Evanson: Rita
  • Meg Wyllie: Mme Turpin
  • Harold Gould: M. Garrett
  • Milton Selzer: Champ de courses de l'homme
  • Melody Thomas Scott: Marnie comme un enfant
les voix des acteurs italiens

Marnie est un thriller psychologique 1964, dirigé par Alfred Hitchcock, tiré de 'roman du même nom de Winston Graham 1961.

intrigue

Marnie est une jeune femme mentalement instable frigide en raison d'un traumatisme grave qu'il a subi comme un enfant. D'une beauté glaciale et charmant, il est maussade, troublé et fragile en même temps. Il est aussi un menteur et un voleur: se présenter avec l'apparence austère, droite et élégante, se fait engagé dans les entreprises en tant que secrétaire et vole alors le contenu de coffres-forts, échappant avec de l'argent et de se rendre indisponible.

Mark Rutland, jeune veuve industrielle et propriétaire d'une grande entreprise d'édition, la note quand il voit son travail comme secrétaire au bureau d'une connaissance avec qui il a une relation d'affaires, mais la femme, après avoir volé l'argent gardé dans le coffre-fort, il a disparu. Dans l'hôtel retire le colorant avec lequel l'assombrissement des cheveux, change l'apparence et les vêtements, sans laisser de trace et le retour d'une visite de la mère, qui est étroitement liée, à la fois dans le sens de la culpabilité envers la femme qui est boiteux depuis de nombreuses années et parce qu'il est presque dominé par sa morale rigide, que les critiques comme frivoles même la couleur blonde qui avait adopté pour ses cheveux.

Rutland Marnie rencontrer à nouveau par hasard au service du personnel de votre entreprise, où elle a été présentée comme un secrétaire en herbe, et prend contre l'avis du directeur. Pendant ce temps, Marnie, après quelques jours de travail, dans lequel il a eu l'occasion d'observer à la fois où la clé est la combinaison de sécurité de l'entreprise, prend possession de l'argent, il a gardé la fuite.

Marnie
Marnie et Mark Rutland bande-annonce

Mark, maintenant entiché de la femme et a réalisé ce qui est arrivé, réintègrent avec leur propre argent le manque à gagner en sécurité et commence de la société à la recherche de Marnie; situé au centre équestre à cheval, où elle garde sa bien-aimée destrier et Florio avant qu'elle ne puisse échapper met face à un choix dramatique: si vous l'épouser, il n'a pas dénoncé et même remboursera le montant de son vol précédent, convaincante, grâce à ses relations d'affaires, dévalisé ne pas porter plainte et ainsi les éviter la prison. Marnie est d'accord, mais pas épargner ses sentiments.

Au cours de la croisière pour leur lune de miel, en plus de sa kleptomanie déjà apparente, Mark découvre que Marnie est terrifié de tout contact physique avec les hommes. Le matin après leur départ, elle tente de se suicider en sautant dans la piscine du navire et il la sauve juste à temps. Question de Mark: « Pourquoi avez-vous pas jeté dans la mer », dit Marnie: « Je voulais me tuer, ne pas barracuda sacrément gras ». De retour de croisière, Mark fait rentrer à la maison le Florio amato, mais la situation a empiré au cours d'un voyage de chasse, quand Marnie, la vue de la veste rouge d'un participant perd le contrôle de lui-même et galop une course folle, aboutissant à une chute désastreuse et jarrets Florio, qu'elle se vers le bas avec un coup de fusil.

Marnie a en effet la terreur de la combinaison de blanc avec le rouge et les orages. Il souffre de cauchemars, où revit les tristes souvenirs de l'enfance, quand sa mère, que pour la garder et le bébé à pratiquer la prostitution, la réveiller la nuit et a fait la sortir du lit chaud où ils dormaient, pour recevoir marin de service . Au cours de l'un de ces épisodes traumatiques la jeune fille, seul et grelottant, a été aussi terrifié par une tempête.

Mark enquête sur la raison de troubles psychologiques Marnie et découvre, avec l'aide de la sœur Lil Mainwaring, secrètement amoureuse de lui, que la mère de Marnie, contrairement à ce qu'elle lui avait dit, est vivant et vivant dans Baltimore. Merci à un détective privé est de répondre à la connaissance de la femme et sa triste histoire, quand un jour tué un marin, son client, qui avait attaqué une jambe les briser sous les yeux de sa fille.

Mark puis faites glisser la maison mère Marnie: juste une discussion et une clarification entre les deux femmes seront en mesure de déverrouiller l'esprit Marnie. Pendant ce temps, un orage et cela, ainsi que l'environnement, la famille, ravive Marnie dans le cauchemar réprimées. Sa voix prend alors sur le ton de la jeune fille qui était et, pressé par les questions Mark, rappelle l'histoire: le marin, entendant sangloter, hors de la chambre de sa mère, en essayant de la réconforter (mais la scène ne permet pas d'exclure un intérêt plus ambigu). La mère a parlé de façon très agressive pour éviter la fille du client: je suis né une rixe, au cours de laquelle l'homme a été blessé, et de tomber sur la cause de la femme des dommages permanents à la jambe. Marnie, pour défendre le marin mère (en fait déjà totalement inoffensif), le tue avec un tisonnier, puis crier à la vue du sang rouge qui est versé sur l'uniforme blanc. La mère a réussi alors à donner l'impression qu'elle devait mener à l'assassiner, pour défendre sa fille.

À ce stade, la mère révèle la vérité sur la naissance de Marnie: au moment où la mère avait quinze ans et a été convaincu par un garçon d'avoir un rapports sexuels en échange d'un pull-over blanc, que la jeune fille voulait; est tombée enceinte, le garçon a fui. Marnie parvient à apporter à la conscience la mémoire refoulée de ces terribles moments surmonter ses blocages émotionnels et enfin retourner l'amour Marc.

production

scénario

Le film est écrit par Jay Presson Allen, puis célèbre pour le succès dans son adaptation théâtrale Le premier de Miss Jean Brodie de Muriel Spark[1]. Hitchcock voulait un scénariste, de sorte que l'histoire a été écrite dans une perspective féminine[2], donnant à la fois Joseph Stefano, son scénariste en psycho, qu'il avait commencé avant l'adaptation de la production de les oiseaux mais à ce moment-là, il était pas libre, que ce soit à Evan Hunter, à qui il avait confié le travail après renonciation Stephen[3].

jeter

Marnie
Tippi Hedren

Pour le rôle principal dans Hitchcock a pensé grace Kelly, attirés par l'idée de revenir au jeu et encore travailler pour Hitchcock. Cependant, l'actrice a dû refuser: son mariage avec le prince Ranieri Il l'a forcée à prendre en compte les vues du peuple, qui ne monégasques pas approuvé son retour à l'écran dans un rôle extrême.

Après avoir évalué d'autres possibilités, le directeur a décidé d'offrir la partie Tippi Hedren, avec lequel il avait travaillé les oiseaux[4]. La production du film (1963) avait été difficile, mais tout mais dans tous positifs, avec Marnie la tension entre le réalisateur et le protagoniste est arrivé à un point tel que les deux ne parlaient que par une tierce personne. Motif de désaccord était la tendance à contrôler tous les aspects de la vie, y compris la sphère privée de l'actrice du metteur en scène; Il semble aussi que Hitchcock était amoureux de Hedren, sans être payé.

Pour le rôle masculin l'acteur a été lancé Sean Connery. Soucieux de jouer un rôle différent de celui James Bond, avec qui il était devenu célèbre, il a demandé à voir le script; la réponse que même pas un acteur de grand succès Cary Grant aurait jamais fait une telle demande de tourner un film avec Hitchcock, il dit simplement: « Je ne suis pas Cary Grant. »

Le casting est également l'actrice future Jeunes et l'Agité: Melody Thomas Scott (ici crédité comme Melody Thomas), dans le rôle de l'enfant Marnie (qui apparaît dans certains flash-back).

musique

la bande originale il est Bernard Herrmann, le dernier écrit par eux pour Hitchcock. Roberto Pugliese écrit:

« Du point de vue de la bande-son, Hermann ne lésine pas son talent: » allumages romantique furieux, et mélodique grands tourbillons de l'orchestre, se détendre dans toute sa ostentation instrumentale, nous donne, amplifiés, obsessions Marnie.[5] »

photographie

Robert Burks, dans son dernier ouvrage pour Hitchcock (il est mort tragiquement peu après, avec sa femme, dans le feu de leur maison), utilise des couleurs d'une manière symbolique: le rouge qui est connecté au traumatisme et la terreur que l'axe Marnie, blanc et vert qui acquièrent presque une valeur « thérapeutique »[5].

Différences par rapport au roman

  • Dans la zone Nom du film est Marnie Edgar, dans le roman Elmer.
  • Dans le film, l'histoire se déroule aux États-Unis, sur la côte ouest, mais le livre est fixé en Grande-Bretagne.
  • La fausse identité initiale Marnie dans le roman est Mollie Jeffrey, alors que dans le film Peggy Nicholson.
  • Le film est absent le personnage de Terry, le cousin et sournoise collègue Mark.
  • Dans le roman et Mark Marnie ils passent leur lune de miel en Espagne, alors que dans le film sur une croisière.
  • Également au cours de la lune de miel, Marnie dans le roman tente de se suicider en se jetant dans la mer; dans le film dans une piscine.
  • Dans le film, le personnage de la mère de Mark est remplacée par celle de son père.
  • Dans le film sont absents chez Rutland domestique, bien que les chiffres secondaires, apparaissent dans le roman comme des personnes qui peuvent lier une relation positive avec le protagoniste.
  • Dans le roman le personnage de Lil Mainwaring, important que entrecroisement, il est absent.
  • Dans Marnie roman subit, sur recommandation de Mark, dans les sessions par le Dr Roman (un psychanalyste); dans le film, il est absent, et les sessions sont résumés dans une scène (celle d'après le cauchemar de la jeune fille).
  • Mark dans le roman rappelle avec une grande affection de sa femme tard, Estelle; dans le film mais il n'a pas le moins sentir le manque.
  • Au cours de la chasse, quand Marnie tombe par Florio, dans le roman de Mark la suit, mais il tombe de son cheval et grièvement blessé; Lil dans le film est de suivre la jeune fille. Aussi dans le film après la chute sera la même Marnie et tirer le cheval.
  • Mark dans le roman ne découvre jamais l'existence de la mère de Marnie et le traumatisme infantile qui a sévi ces derniers.
  • Dans le roman, la mère de Marnie meurt à la fin; dans le film, il vit.
  • Le film est absent le personnage de Lucy Nye, le fournisseur de soins de la mère de Marnie, ainsi que d'autres parents sont absents, mon oncle, le frère de la mère et son cousin.
  • Dans le film, le traumatisme de l'enfance de Marnie est tout à fait différente de celle du roman: le premier est qu'il a tué un client de sa mère pour tenter de le défendre par sa violence; dans le roman, il est d'avoir été témoin de l'assassiner de la mère du frère, saisi par un déchaînement, Il avait commis.
  • Le film ne dit pas la mère Marnie avait subi une éducation stricte par son père et prêtre anglican qui, après la guerre était accompagné de jeunes soldats de ne pas souffrir le départ de son mari solitude, mais toujours maintenir une façade de respectabilité.
  • Même la fin est différente: dans le film Mark et Marnie retour heureux et satisfait; Mark dans le roman est inconscient à l'hôpital tandis que Marnie, trompé par Terry, vient de ces prises pour une villa où l'attente de ses anciens employeurs.

hospitalité

Après une décennie de succès, le film a été contesté par la critique explicite et presque unanime[6]. Ce fut un succès au box-office modéré, faisant une recette brute de 7 millions $ avec un budget de 3 millions. Marnie était de 22 ° de plus un film de 1964 en retrait.

critique

la critique Leonard Maltin dit que Marnie Il a abordé un sujet trop démangeaisons pour réussir dans les années 1960.

Un film de malade

Il écrit François Truffaut:

« Marnie était un chaud et excitant en même temps un échec de travail, qui tombe dans la catégorie des » grands films malades ". [...] entreprise ambitieuse qui a souffert de l'échec du chemin: un script impossible à tourner, une distribution inadéquate, le tir empoisonné par la haine ou aveuglé par l'amour, un très grand écart entre l'intention et l'exécution, pas enliser un perceptible exaltation ou trompeuse. De toute évidence, la notion de « film de l'homme malade » ne peut être appliqué à de grands réalisateurs, ceux qui ont été montré dans d'autres circonstances pour être en mesure d'atteindre la perfection.[7] »

Manque d'amour

Pour Donald Spoto:

« Cependant Marnie, après de nombreuses années, il a un charme intime et spécial, unique dans la production artistique de Hitchcock. Son manque de structure et de son rêve suscite la mise en presque hallucinatoires dans l'empathie du spectateur avec ses émotions déchirées. Contrairement à l'un de ses autres œuvres, ce film est parsemé de demandes d'affection ouvertes. « Pourquoi tu ne me aimes maman? » Il demande Marnie dans l'une des premières scènes. « Je me demandais toujours pourquoi ne pas me aimes. »[6] »

effets spéciaux

la effets spéciaux du film, en particulier le peinture mate et à l'arrière-projections, ont été critiquées comme peu convaincante.

Marnie est l'un des plus controversés œuvres d'Hitch: ses admirateurs sont divisés en deux entre ceux qui le considèrent comme l'un de ses chefs-d'œuvre et qui le juge verbeux, ancienne et débraillé. Les arguments de ceux qui sont opposés au film repose en grande partie - au-delà du malaise général et compréhensible que le film lui-même provoque, car il perturbe encore beaucoup le spectateur - des effets spéciaux d'une grande banalité (comme la scène où Marnie manèges) et des toiles de fond peintes, de théâtre et artificiels, en particulier celui de la rue où il vit la mère Marnie. Hitch avait voulu recréer l'effet de rêve irréel qu'il avait vu deux ou trois fois dans sa vie - à Southampton puis à Wellington en Nouvelle-Zélande - navires qui se profilent sur surreally les toits des maisons, sans aucune trace évidente de la mer leur donner une vraisemblance ou une perspective.[8] »

camée

Comme réserve habituelle Hitchcock lui-même tiré - dans ce cas, en tant que client où l'hôtel abrite également le protagoniste - tout en laissant une chambre et regarder Marnie qui longe le couloir, puis tourner pendant quelques secondes directement contemplent vers la caméra.

notes

  1. ^ Taylor, p. 343.
  2. ^ Simonelli, p. 104.
  3. ^ Spoto, pp. 588-600.
  4. ^ Taylor, p. 336.
  5. ^ à b Bruzzone, Caprara, p. 258.
  6. ^ à b Spoto, p. 603.
  7. ^ Truffaut, p. 272.
  8. ^ Taylor, pp. 345-346.

bibliographie

  • John Russel Taylor, attelage, Traduction de Mario Bonini, Milan, Garzanti, 1980.
  • Ntalino Bruzzone et Valerio Caprara, Les films d'Alfred Hitchcock, Rome, Gremese, 1992 ISBN 88-7605-719-6.
  • Giorgio Simonelli, Invitation aux films de Hitchcock, Milan, Murcia, 1996 ISBN 88-425-2031-4.
  • Donald Spoto, Le côté obscur du génie, Traduction de la Caroline Sargian, Turin, Lindau, 2006 ISBN 88-7180-602-6.
  • François Truffaut, Le cinéma selon Hitchcock, Traduction de Giuseppe Ferrari et Francesco Pititto, Milan, Basic Books, 2009 ISBN 978-88-565-0109-4.

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Marnie
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Marnie

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR227699673 · GND: (DE4729347-0 · BNF: (FRcb15519131n (Date)