s
19 708 Pages

les Racers
titre original les Racers
langue originale Anglais
Pays de production États-Unis d'Amérique
année 1955
durée 88 min
relations 2,55: 1
sexe dramatique, sportif
Réalisé par Henry Hathaway
sujet Hans Ruesch
scénario Charles Kaufman
producteur Julian Blaustein
Maison de production Julian Blaustein Productions
photographie Joseph MacDonald
montage James B. Clark
effets spéciaux Ray Kellogg
musique Alex North
scénographie George Patrick, Lyle R. Wheeler
interprètes et caractères
  • Kirk DouglasGino Borgesa
  • Bella Darvi: Nicole
  • Gilbert Roland: Dell'Oro
  • Cesar RomeroCarlos Chavez
  • Lee J. Cobb: Mallet
  • Katy JuradoMaria Chavez
  • Charles Goldner: Piero, mécanique
  • John Hudson: Michel Caron
  • George Dolenz: Count Salem
  • Agnès Laury: Toni
  • John Wengraf: Dr Tabor
  • Norbert Schiller: Dehlgreen
  • Ina Anders: Janka
  • Peter Brocco: Chats
  • Gene Darcy: Rousillon
  • Francesca De Scaffa: Chata
  • Gladys Holland: infirmière
  • Joseph Vitale: Dr. Bocci
  • Mel Welles: Fleurs
  • Ben Wright: Dr. Seger
  • Frank Yaconelli: Luigi
  • Carleton Young: narrateur d'ouverture
les voix des acteurs italiens

les Racers (les Racers) Il est film la 1955 réalisé par Henry Hathaway.

Il est drame États-Unis situé dans le monde de la course automobile avec Kirk Douglas, Bella Darvi, Gilbert Roland et Cesar Romero. Douglas étoiles comme un chauffeur de bus pilote italien de voiture de course qui devient. Le film est adapté d'une nouvelle de Hans Ruesch.

les Racers il était refait à neuf pour la télévision avec l'épisode Hommes contre la vitesse, de série d'anthologie de télévision Le 20th Century Fox Hour, a été diffusé le 12 Décembre, 1956 CBS.[1]

intrigue

production

Le film, réalisé par Henry Hathaway sur un scénario de Charles Kaufman avec le sujet de Hans Ruesch,[2] Il a été produit par Julian Blaustein pour 20th Century Fox par Julian Blaustein Productions[3] et tourné dans les studios 20th Century Fox Century City en Californie.[4]

distribution

Le film est sorti avec le titre les Racers en États-Unis du 4 Février, 1955[5] film à partir de Twentieth Century Fox.[3]

Certaines des versions internationales étaient les suivants:[5]

  • en Japon 24 mai 1955
  • en Allemagne de l'Ouest 27 mai 1955 (der Favorit)
  • en Suède 20 juin 1955 (Djärva män)
  • en France 13 juillet 1955 (Paris)
  • en Belgique 23 septembre 1955 (Le Cercle infernal)
  • en Autriche Octobre 1955 (der Favorit)
  • en Danemark 3 octobre 1955 (jambe Den farlige)
  • en Portugal 20 octobre 1955 (Estes Homens Sao Perigosos)
  • en Finlande 21 octobre 1955 (Vauhtia veressä)
  • en France (Le Cercle infernal)
  • en Brésil (Caminhos Volta Sem)
  • en Espagne (Hombres temerarios)
  • en Royaume-Uni (Ces hommes sont dangereux)
  • en Italie (les Racers)

promotion

la tagline ils sont les suivants:[6]

  • "Leur était un amour qui n'a jamais regardé en arrière ... n'a jamais cessé de respirer!».
  • "vous ne l'avez jamais vu quoi que ce soit à la hauteur de son enthousiasme et de suspense!».

critique

selon morandini « Douglas vautre dans le caractère de arrivistes sans scrupules dur, mais l'ambiance des courses est faux. » sont révélés les performances des acteurs « peu convaincus » et même les personnages sont « classiques ».[7] selon Leonard Maltin le film est une « histoire banale » qui ne peut être apprécié même pour son interprétation de Douglas et le lieu de tournage en Europe.[8]

notes

  1. ^ (FR) Les Concurrents - IMDb - Connexions entre films, imdb.com. Récupéré le 21 Décembre, 2012.
  2. ^ Les Concurrents - IMDb - Casting et crédits, imdb.it. Récupéré le 21 Décembre, 2012.
  3. ^ à b Les Concurrents - IMDb - Crédits pour les entreprises, imdb.it. Récupéré le 21 Décembre, 2012.
  4. ^ Racers - IMDb - Lieux de tournage, imdb.it. Récupéré le 21 Décembre, 2012.
  5. ^ à b Les Concurrents - IMDb - Dates de sortie, imdb.it. Récupéré le 21 Décembre, 2012.
  6. ^ (FR) Les Concurrents - IMDb - Tagline, imdb.com. Récupéré le 21 Décembre, 2012.
  7. ^ les Racers - MYmovies, mymovies.it. Récupéré le 21 Décembre, 2012.
  8. ^ Leonard Maltin, Guide pour le film 2009, éditeur Dalai, 2008, p. 570, ISBN 8860181631. Récupéré le 21 Décembre, 2012.

liens externes