19 708 Pages



Ministère de la peur
Le prisonnier de terrorе.png
Une scène du film
titre original Ministère de la peur
Pays de production USA
année 1944
durée 87 min
caractéristiques B / N
sexe espionnage, dramatique
Réalisé par Fritz Lang
sujet Graham Greene
scénario Seton I. Miller
producteur Seton I. Miller pour Paramount Pictures
distribution (Italie) suprême
photographie Henry de Sharp
montage Archie Marshek
musique Victor Young, Miklos Rozsa
scénographie Hal Pereira, Hans Dreier
interprètes et caractères
  • Ray MillandStephen Neale
  • Marjorie ReynoldsCarla Hilfe
  • Carl Esmond: Willi Hilfe
  • Dan DuryeaTravers
  • Alan Napier: Dr Forrester
  • Hillary Brooke: Lady Bellane
  • Percy Waram: Inspecteur Prentice
  • Erskine Sandford: George Rennit
  • Thomas Louden: M. Newland
  • Mary Field: Martha Penteel
  • Lester Matthews: Dr Norton
les voix des acteurs italiens

Ministère de la peur (Ministère de la peur) Il est film la 1944 réalisé par Fritz Lang.

intrigue

Juste libéré d'une clinique psychiatrique Stephen Neale arrive dans un petit bazar de bienfaisance où le paiement d'un gâteau lui au centre d'un complot d'espionnage de plus en plus complexe et à gauche, où rien n'est ce qu'il semble. Sous la menace constante des bombardiers allemands sur Londres, entre SEANCES, et les meurtres de poursuites, face à un ennemi qui se cache et les changements d'heure à heure, l'honnêteté et la persistance de Neale sont mis à un sévère tests et même l'amour épanoui bientôt l'ombre du allonge doute.

production

sujet

la Paramount Pictures les droits du livre du même nom avaient acheté Graham Greene (Le livre a été publié en Italie sous le titre cinquième colonne).

Le roman a été heureux que Lang a accepté la proposition avec enthousiasme qui lui est faite par Paramount pour obtenir un film. Contrairement à son habitude de traiter personnellement avec le producteur, a confié la tâche d'élaborer le contrat à son agent, qui a négligé d'inclure la clause dans laquelle Lang réserve son droit d'apporter des modifications au script. A la suite du fabricant Seton I. Miller, un ancien saxophoniste, auteur du scénario, a refusé d'accepter les modifications que le directeur a été sérieusement tenté d'abandonner le projet, mais maintenant le contrat a été signé et Lang honoré l'engagement.[1]

tournage

La réalisation du film a duré sept semaines.

premier

La première a eu lieu le 16 Octobre 1944. Le film a été tourné avant de la femme, mais il a été libéré cinq jours plus tard.[2]

critique

Luc Moullet:

« La structure langhiana n'a jamais été aussi élaborée que dans Prisonnier de terreur, dont l'univers construit sans l'aide d'effets d'éclairage ou paysage est exactement ce que Kafka, très loin de celle du roman de Graham Greene. Le spectateur est identifié avec le protagoniste, souffre avec lui les mêmes déceptions et tombe dans les mêmes pièges. bombes à retardement, tables danse, machines infernales, ressuscités aveugle mort, faux, il y a tout. Neale, Jasper, la star Cape et poignard et même Thornsdike, la star Duel mortel, à travers cette un'impassibilità réalité cauchemardesque, un sang-froid qui leur assurer la victoire sur un monde beaucoup plus fort ».[3]

Le personnage principal

Stefano Socci: « La frustration de Neale est le même Joe Wilson (fureur) Et Eddie Taylor ( Je suis innocent). Persécutés par les voisins, errants dans la métropole froide et hostile, le héros, malheureusement, n'a rien en commun avec le brillant de Thorndike chasse à l'homme (Duel mortel). A Londres pour jouer une guerre féroce des espions. Message: la liberté. Neale est seul dans son pays assiégé par Hitler, une fille courageuse est avec lui, en fournissant une variante faible du modèle chasse à l'homme: Carla fuit les nazis, mais il est encore un Autrichien. Étranger à la maison, Neale a été sauvé par un étranger ".[4]

séquences remarquables

Il y a eu quelques séquences célèbres de films pour mettre en évidence comment, également considéré comme une œuvre mineure et scénarisé par d'autres, il est devenu un film Langhien typique, du même genre de Dr. Mabuse et de l'insaisissable.

« ... le travail d'un perfectionniste comme Lang tourne des films, il travaille dans son truc. »[5]

séquence initiale

« Gratuit! Au moins le premier mois, je veux me sentir heurté et secouée par une foule immense, je veux entendre parler, rire, après que la tique. Une mer de gens remettre "

(Stephen Neale)

Même le générique d'ouverture Faire défiler l'image et de contre-poids pendule. Le film commence par le premier étage d'un marquage horloge six moins cinq. Le silence est rompu seulement par le tic-tac des mains. La caméra se déplace plus en arrière pour révéler une pièce dans la pénombre sombre et encadrer l'ombre d'un jeune homme assis sur une chaise. La porte ouvre et un faisceau de lumière coupe l'obscurité. L'horloge a marqué six. Un homme d'âge moyen distingué, fumant une pipe, annonce le jeune homme qui est libre de quitter, et comme il va à une porte barrée lourdement, lui dit de rester loin de la police. Tout cela suggère que l'endroit est une prison, mais le but est toujours un signe: « Lembridge Asylum » (Lembridge d'asile).

« Tout est incertain, l'atmosphère de tension est accentuée par le fait que vous ne connaissez pas le passé du jeune. Cette partie du mystère sera éclairci que beaucoup plus tard dans le film, de sorte que le jugement sur les événements est toujours en attente ».[6]

« Le début du film combine le thème du temps et le temps de la renaissance »[4]

la seance

Neale est impliqué dans une seance orchestrée avec les mêmes compétences démontrées par Lang dans certaines scènes de Dr. Mabuse.

Le cercle de personnes autour de la table est mystérieusement éclairée par une lumière centrale alors que la cible passe dans un panoramique d'une face. Parmi eux, l'élégant M. Costa. L'esprit appelé par le milieu indique Neale et parler de poison et le tic-tac d'une horloge. Neale énervés fond du cercle, se lève. Vous entendez un coup de fusil et M. Costa tombe au sol. Dr Forrester a décrété la mort et Neale est accusé d'assassiner.

« L'atmosphère est construit avec une utilisation ingénieuse de l'image, le son, l'éclairage; tout est logique, laconique, éprouvant pour les nerfs ".[7]

La séquence de « ciseaux »

Sur les traces du Dr Forrester, Neale et l'inspecteur viennent de son tailleur. Il se révèle être M. Costa, croyait mort, et semble brandir une énorme paire d'un air menaçant des ciseaux de tailleur. Il compose avec la pointe de l'outil de coupe un numéro de téléphone, gesticulant: le spectateur attend à tout moment et les attaques a frappé. il disparaît à la place dans son bureau privé. Il a démoli la porte, il se trouve qu'il se suicida avec les ciseaux notoires.

notes

  1. ^ Lotte H. Eisner, Fritz Lang, p. 202.
  2. ^ Lotte H. Eisner, Fritz Lang, p. 355.
  3. ^ Luc Moullet, Fritz Lang, p. 57
  4. ^ à b Stefano Socci, Fritz Lang, p. 76.
  5. ^ Lotte H. Eisner, Fritz Lang, p. 208.
  6. ^ Lotte H. Eisner, Fritz Lang, p. 203
  7. ^ Lotte H. Eisner, Fritz Lang, p. 205

bibliographie

  • Luc Moullet, Fritz Lang, Seghers, Paris, 1963
  • Stefano Socci, Fritz Lang, Le nouveau italien, Il Castoro Cinéma, Milan 1995. ISBN 978-88-8033-022-6
  • Peter Bogdanovich, Le film selon Fritz Lang, traduction de Massimo Armenzoni, Parme, édition pratique, 1988. ISBN 88-7380-109-9
  • Lotte H. Eisner, Fritz Lang, Traduction Margaret Kunzle et Graziella Controzzi, Mazzotta, Milano 1978. ISBN 88-202-0237-9

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR211930007 · GND: (DE4798543-4 · BNF: (FRcb146133909 (Date)
fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller