s
19 708 Pages

la métanarrative Elle concerne génériquement œuvre littéraire où la nécessité d'une stylistique intervient l'auteur dans le même texte qui compose [1]. Il se produit ainsi une histoire qui prend comme objet la même chose que l'acte tell, de manière à développer une roman dans le roman [2]. Au sein d'un metafiction l 'auteur Il présente ses vues sur le script qui produit, mais aussi alertes ou commentaires adressés directement au lecteur. De cette façon, l'auteur établit une relation avec le lecteur, la création d'un dialogue permanent avec elle. De cette façon, plus de raconter une histoire, le narrateur aborde les questions théoriques de la façon et les motivations de l'écriture: la voiture observant l'acte d'écriture au dévoilement des techniques de l'histoire et des choix les plus profonds[2].

Plus précisément, la deuxième metanarration Piero Boitani apparaît avec Fictions (1944, trans Il.. fictions, 1955) de Jorge Luis Borges (1899-1986), où il écrit sur la littérature dans la littérature. [3]

Un exemple de métanarrative est également dans le film où le travail metaracconto directeur intervient dans la composition du film lui-même [4]

Des exemples de metanarration

Celui de metanarration a, par exemple, lorsqu'un narrateur remet en question le lecteur (narrataire). Voir les « vingt-cinq lecteurs » adressés Manzoni en fiancée ou, dans le même roman, la manière dont l'auteur explicitement la présence de chapitres ou passages narratifs. Ou l 'entrelacement « Mais revenons à Angelica fuyant » dans "Orlando furioso de Ariosto.

Un autre exemple est donné par le conte personalfilologicodrammatica de conférence avec des implications de Tommaso Landolfi (1974) que parle plus une autre histoire, et plus Landolfi, quelques années auparavant, et l'incompréhension qui avait: la promenade (1966).

La deuxième partie de la Don Chisciotte

Un autre exemple est donné par le second livre de Don Chisciotte de La Mancha de Miguel de Cervantes, un cas embryonnaire metafiction.

Un embryon de metafiction est contenait Le Ingénieux gentiluomo Don Chisciotte de La Mancha de CervantesEntre la première partie de Don Chisciotte de 1605, et le second, en 1615, un autre auteur, Alonso Fernández de Avellaneda, le défi de Don Chisciotte et écrit une suite en compétition et controverse[5] avec Cervantes. Ce résultat a été publié en 1614. L'année suivante, Cervantes publie à son tour la deuxième partie de Don Chisciotte, où il fait des références constantes à Don Chisciotte apocryphe, déchaînant une lucidité critique satirique pour promouvoir son Don Chisciotte. « La deuxième partie de Don Chisciotte dans les mots, » de Cesare Segre, « Ainsi, il devient, en plus de l'achèvement, la défense et même des excuses. »[5] déjà en Dédicace au comte de Lemos, l'introduction de la deuxième partie de 1615 écrit Cervantes:

« Il y a des jours (...) je l'ai dit (...) que Don Chisciotte mettait les éperons pour venir embrasser la V.E mains. et maintenant je dis que s'il est placé, et qui est déjà dans la rue (...) à cause de toutes les pièces me font une grande bonté parce que j'envoie au milieu du dégoût croissant et de l'ennui causé par cet autre don Quichotte, qui a déguisé sous le nom de la deuxième partie et a voyagé partout dans le monde. »

(Cervantes, Dédicace au comte de Lemos, Madrid, le 30 Septembre, 1615[6])

La controverse avec Avellaneda manifeste du chapitre LIX Lorsqu'il raconte l'événement extraordinaire qui est arrivé à Don Chisciotte et que vous pouvez prendre en compte l'aventure[7], sommet satirique et le roman moderne, Don Chisciotte et Sancho, ignorant d'eux-mêmes d'être des personnages dans un récit, dans une taverne sentir discuter de deux personnes sur la deuxième partie de Don Chisciotte de Avellaneda: le premier, Don Giovanni, veut entendre dire, « pourquoi ne pas il n'y a pas de livre si mauvais qu'il a quelque chose de bien «tandis que le second, Don Girolamo, dit que » Quiconque a lu la première partie ne peut pas avoir du plaisir à lire ce deuxième ". Tant le disamoramento sont dégoûtés par le Don Chisciotte de Avellaneda de Dulcinée: à ce moment-là, Don Chisciotte (le vrai) est révélé aux clients de la taverne catégoriquement nier. Tout en parcourant le livre apocryphe qui parle de lui, la critique Don Chisciotte (Cervantes et par lui) la version Avellaneda, les erreurs stylistiques et psychologiques sur les personnages, en concluant, « M'ingannerò, messieurs, mais entre moi et l'auteur du livre ils en ont rien ne mauvais sang. « Don et John ajoute: » et s'il était possible, il devrait ordonner que personne ne devrait oser traiter les faits du grand Don Chisciotte, à l'exception Cide Hamet Benengeli son premier auteur ". Le comique se produit avec apothéose le point tournant dans l'histoire, en raison du caprice de Don Chisciotte de ne pas suivre les traces de son rival, le faux Don Chisciotte de Avellaneda:

« Bien que Don Giovanni veut lire Don Quichotte un autre passage du livre, pour voir ce qu'il trouverait à redire, ne pouvait pas, parce qu'il a dit qu'il lui a donné au lit, et a confirmé qu'il était une chose stupide de haut en bas; et ne serait pas, si jamais il est venu aux oreilles de l'auteur qu'il avait dans ses mains, lui donner la satisfaction de croire qu'il avait lu; d'autant plus que, si les choses obscènes et ignobles, vous devriez détourner les pensées, à plus forte raison vous devrez enlever vos yeux. Ils lui ont demandé où il allait, et il a dit qu'il allait à Saragosse pour protéger carrousel. »

Mais Don Giovanni fait ce faux Don Chisciotte avait en effet allé à Saragosse, et ses aventures, racontées par Avellaneda, étaient assez ennuyeux.

« (...) » Dans ce cas, « dit Don Chisciotte: » Je ne vais pas mettre le pied à Saragosse. Et puis je ferai clairement à tous les mensonges de cet historien moderne, et les gens vont voir que je ne suis pas le Don Chisciotte dont il parle ". »

(Traduction de Ferdinando Carlesi.[6])

D'autres œuvres

L'objectif des origines de l'histoire peut être tracée dans le récit épique, par exemple, quelques-unes des chansonsOdyssée Ils se composent des histoires racontées par l'assemblage d'Ulysse des Phéniciens. D'autres exemples dans la littérature mondiale L'histoire sans fin de Michael Ende, Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder, Les yeux d'un roi de Catherine Banner, Femme du lieutenant français de John Fowles, Jacques le Fataliste de Denis Diderot Comme embaumement animaux et mutants César Aira.

Travaux italiens

en fiction Italienne contemporaine metafiction à titre d'exemple, on peut citer Si par une nuit d'hiver un voyageur, écrit dans le 1979 de Italo Calvino[2]; cargaison, publié en 1999 de Matteo Galiazzo et Secret Angela, publié en 2013 de Francesco Recami.

Metafiction (cinéma)

Le metaracconto (ou l'histoire du second degré) est nécessaire lorsque, dans un texte (cinématographique, dans ce cas), il est dit à un histoire au sein de l'histoire elle-même. Plus simplement, le film metaracconto est un film dans le film. [8]

Types de metaracconto

Selon le type de relation qui est établie entre le principal et l'histoire narrative secondaire, il existe trois façons d'entrer dans le metaracconto dans le film.

causalitéLe metaracconto est directement liée à la narration principale et suppose donc une fonction explicative. nécessaire lorsque caractère Il explique à travers l'histoire pour laquelle ils sont arrivés à la raisonne situation qui prévaut dans la première histoire. Quand l'histoire est accompagnée que par un soutien verbal (voix-off ou le caractère qui dit) nous sommes appelés flashback (événement passé) et prolepsis (événement futur). Si, au lieu de la deuxième histoire se compose d'images est appelée flash-back (événement passé) et flash-forward (événement futur). Quand nous trouvons les deux appareils utilisés ensemble, nous allons discuter de retour de flamme respectivement avec le flashback et flashforward avec prolepsis. Exemple de particulièrement marquée dans prolepsis est le phénomène connu en anglais origine histoire. En cas de besoin, dans une histoire de super-héros, est appelée l'origine du temps de super-héros (ou mauvais), ou lorsqu'elle acquiert des super pouvoirs et décide de se battre pour le bien ou le mal (dans le cas de mauvais) l'humanité. L'histoire d'origine ou une histoire peut également se référer Pourquoi les histoires folkloriques qui ont pour objectif d'expliquer les mythes.
thèmeLe rapport peut être sujet et il n'y a aucune incidence sur l'espace et le temps entre la première et la deuxième histoire. La fonction de cet objectif de l'histoire est à contraster fois, l'analogie, simile. Dans l'histoire principale, nous raconte une histoire qui évoque une certaine émotion sur les personnages principaux.
Randomness: Il n'y a pas de lien explicite entre les deux niveaux: le personnage raconte une histoire qui n'a aucune relation d'implication ou d'un thème logique avec le récit principal. Souvent, le compte secondaire peut avoir une fonction de distraction ou d'obstruction. Des exemples célèbres de ce type d'objectif narratif sont Mille et Une Nuits, où Shéhérazade détourne l'attention du roi raconter une nouvelle histoire tous les soirs, ce qui entrave et ainsi remettre à plus tard sa propre mort, et Decameron de Boccaccio où les jeunes joueurs à tour de rôle dans l'histoire d'histoires courtes qui ont rien à voir avec le temps et l'histoire principale.

Exemples

Un exemple d'une histoire avec une relation de cause à effet méta peut être représenté par l'épisode de flash-back dans Pulp Fiction qui propose le boxeur Butch. En fait, le flash-back du film nous fait comprendre pourquoi le boxeur aime sa vieille montre au point de risquer de se faire tuer. Un exemple conte moderne méta peut être représenté par Stardust Memories de Woody Allen. Dans le film de l'histoire principale est construite sur la figure d'un administrateur (même Allen) et la destination de l'histoire (à comprendre ici dans un sens large) constitué par son flux de conscience: des clips de ses vieux films, des hallucinations, des souvenirs.

Appareils de metaracconto

Le cinéma classique a développé au fil des ans un certain nombre de gimmicks linguistiques récurrents qui reconnaîtront l'histoire et le but narratif. De cette manière, téléspectateur Moderne, aidé par quelques gimmicks, on peut identifier ce qui fait partie de l'intrigue principale et ce que l'intrigue définie dans le récit principal.

zoom tour d'horizon ou, en général toute approche de la machine prise par le visage du personnage dont partent la destination de conte. Cette approche nous montre la source de l'insert. La même chose peut être vrai pour un départ du sujet d'insérer le métarécit final: par exemple, après une séquence qui avait jusque-là considéré comme le principal, on voit un mouvement loin d'un sujet qui nous indique ce que nous avons vu vient de là caractère, est imputable, et représente non seulement un insert de l'histoire.
fondu. Il peut apparaître seul ou associé à une approche de la machine.
narrateur. Expliqué par les mots, le but de l'histoire peut être introduit par le même caractère qui commence à se rappeler passer d'une voix à quitter le terrain ou directement par une voix off.

notes

  1. ^ Italien Dictionnaire Treccani l'entrée correspondant
  2. ^ à b c Source: Encyclopédie Encarta.
  3. ^ Piero Boitani littérature contemporaine, XXI siècle (2009), Treccani
  4. ^ Massimo Giuseppe Eusebio, Le regard de l'écran: théories du cinéma et de la psychanalyse, FrancoAngeli, note 1, p.214
  5. ^ à b Cesare Segre l'introduction édition Mondadori, collier Les grands classiques, 1991. ISBN 88-04-43048-6.
  6. ^ à b Don Chisciotte, traduit par Ferdinando Carlesi, ed. Mondadori, collier Les grands classiques, 1991. ISBN 88-04-43048-6.
  7. ^ Don Chisciotte, Milan, Mondadori, 1998, p. 1088-1098.
  8. ^ Cinéma Cremonini, Questions de cinéma

bibliographie

Articles connexes

  • Mise en abyme
  • Théâtre dans le théâtre

liens externes