s
19 708 Pages

Première vague Feminist
Page de titre Défense des droits de la femme de Mary Wollstonecraft, avec des réflexions sur la politique et la morale. Dans son travail Wollstonecraft a appelé à davantage de droits pour les femmes. Article publié en 1792 dans Boston aux États-Unis.

le terme féminisme la première vague Il indique que la période de activisme et philosophies féministes qui a eu lieu dans la période de la première moitié du XIXe début du XXe siècle dans le monde entier, mais surtout dans les pays occidentaux. Elle a porté spécifiquement sur les questions juridiques, principalement sur la réalisation des le suffrage des femmes (la droit de vote pour les femmes).

Féminisme a ses origines au XVIIIe siècle, en particulier dans le vallon culturel et philosophique actuelle 'lumières; dans ce mouvement il y avait un débat houleux en ce qui concerne 'l'égalité sociale et à la différence genre. A cette époque, il est apparu un nouveau discours critique qui a utilisé les catégories universelles de cette philosophie politique: Le mouvement des Lumières était donc pas féministe à ses racines.

Les origines politiques du féminisme sont venus de révolution française (1789); cet événement a donné naissance et la croissance de l'idée des buts et des objectifs fondamentaux tels que l'égalité juridique, la liberté personnelle et la les droits politiques, mais bientôt venu à une vaste contradiction interne qui a marqué la lutte du début du féminisme: le libertés et droits fondamentaux et l'égalité juridique qui ont été les grandes réalisations des révolutions libérales n'a pas affecté la statut des femmes.

La théorie politique Jean-Jacques Rousseau Il a désigné l'exclusion des femmes du domaine des biens et des droits; mais ce fut au cours de la Révolution française que la voix des femmes ont commencé à s'exprimer collectivement (voir Les femmes dans la Révolution française).

Origine de l'expression

Première vague Feminist
Portrait de Mary Wollstonecraft, peinture de John Opie.

Les féministes du XIXe et au début du XXe siècle ont jamais été présentés dans le cadre d'une « » vague « ; En effet, cela concernette féministes américaines des années soixante et soixante-dix, qui ont fait pour lui-même le titre de deuxième vague féministe: Ils obtiennent leurs luttes dans une longue histoire avec des périodes distinctes.

Une première vague, exclusivement américaine, se reflète clairement dans la frontière entre la Conférence Seneca Falls de 1848 et l'adhésion au vote en 1920. Cela a été suivi par un reflux de la lutte des femmes après Guerre mondiale pour retrouver la force et le ton dans les années soixante

La définition de la « première vague » a été inventé pour la première fois en Mars 1968 par le journaliste Martha Weinman Lear Le New York Times Magazine qui en même temps aussi il a utilisé le terme « féministe de la deuxième vague » pour désigner les événements de ses contemporains[1][2]. Le terme se est ensuite étendue dans toute l'Europe: en France la formation de groupes informels en 1968 et la pose d'une couronne sur la tombe de soldat inconnu adressée à la « femme du soldat » (26 Août, 1970) a servi à ce jour, la deuxième vague et rétrospectivement à toutes les féministes des décennies précédentes des exposants de la première vague[3].

A cette époque, le mouvement féministe est éminemment axé sur les inégalités de facto (Non officiel), qui a voulu distinguer des objectifs féministes précoces; Néanmoins, le droit à l'éducation et à l'emploi, l'accès à droits civiques et le contrôle de la lecture sont également des points importants dans les luttes féministes de la première vague.

histoire

L'apparition d'un mouvement féministe marque le début de la première vague, puis pour chaque accès de pays au suffrage marque son bord arrière; Toutefois, cela ne se produit pas en même temps dans chaque état, les dates exactes diffèrent. Cela ne veut pas dire que avant le XIXe siècle ne se préoccupait des conditions de vie des femmes; depuis Moyen âge la question se pose de misogynie, mais pas avant la seconde moitié du XIXe siècle, fait il strutturarono dans un véritable mouvement civil.

en États-Unis d'Amérique la Convention de Seneca Falls de 1848 est souvent choisi comme point de départ du féminisme; en Royaume-Uni aucun événement ne peut donner une date précise de naissance, bien que la publication de la fin du XVIIIe siècle, soulève progressivement la question du rôle des femmes dans la société à un grand travaux publics. en France la partie la liberté d'expression vigueur au début de Second Empire français permet l'émergence du féminisme après André Léo, alias Léodile Champseix.

Afin de Allemagne et le reste de 'Europe les révolutions de 1848 (Printemps des peuples) Apportèrent avec eux le désir des femmes pour une plus grande liberté, comme cela est arrivé dans 'empire russe avec l'avènement de Alexandre II de Russie.

précurseurs

Première vague Feminist
Portrait de Olympe de Gouges.

Selon l'auteur Miriam Schneir Simone de Beauvoir Il a écrit que la première femme à « prendre la plume pour la défense de son sexe » était le Français d'origine italienne Christine de Pizan au XVe siècle[4]; Heinrich Cornelius Agrippa et la source modérée Il était plutôt actif au XVIe siècle[4], tandis que Marie de Gournay, Anne Bradstreet et François Poullain de La Barre Ils ont écrit au XVIIe siècle[4].

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les femmes dans la Révolution française.

Les premières déclarations en faveur de l'émancipation des femmes sont apparues au cours de la Révolution française, en particulier dans les milieux privés de 'aristocratie. Ce désir de parvenir à une certaine autonomie est transmise par des personnalités influentes telles Marquis de Condorcet et Olympe de Gouges; il est célèbre pour son Déclaration des droits de femme et de la citoyenne (1791), qui oppose ouvertement le cinquième livre Emile Rousseau a publié en 1762.

Ce désir assumé par les femmes françaises pour se donner les moyens sera toutefois compensée par code Napoléon de 1804, qui met l'accent fortement la subordination des femmes dans la société[5].

Le travail le plus célèbre Mary Wollstonecraft, intitulé Défense des droits de la femme, Il était composé en 1792; la seule revendication féministe précédente était sexes de l'Egalité des Deux (1673) de Poullain de la Barre, mais anonyme gauche. La seconde moitié du XVIIIe siècle a été une période fortement influencée par la philosophie de Rousseau.

Le philosophe français a appelé une société démocratique idéale fondée sur l'égalité des hommes oui, mais où les femmes restent complètement victimes discrimination; Wollstonecraft a basé son travail sur les idées de Rousseau et, bien que dans un premier temps épiploon ce qui semble être contradictoire, son idée était d'étendre la société fondée sur démocratie se fondant sur 'L'égalité des sexes.

Wollstonecraft, dans son tube féministe, prônait l'égalité sociale et l'égalité morale en étendant les travaux de sa brochure 1790 Défense des droits des hommes; Il n'a jamais terminé son prochain roman Maria: ou, Les Wrongs de femme (Publié à titre posthume en 1798) devaient gagner des critiques positives considérables: il est critiquait l'institution patriarcal la mariage et pendant que nous discutions des désirs sexuels des femmes.

Wollstonecraft est mort jeune et son veuf, le philosophe William Godwin, immédiatement il a écrit un texte (auteur Mémoires de Défense des droits de la femme) Qui, contrairement à ses intentions, il a détruit la réputation des générations.

Le début du féminisme était directement lié au mouvement des 'abolitionnisme et en conséquence, de nombreuses féministes et des militants célèbres ont commencé à faire entendre leur voix même sur ce sujet; quelques-uns des plus grands noms étaient Sojourner Truth, Dr. Elizabeth Blackwell, Jane Addams et Dorothy Day[6].

Cette première vague féministe a été principalement tirée par les femmes blanches appartenant à classe moyenne et ce fut seulement au cours de la deuxième vague que les femmes noires ont commencé à développer leur propre voix[7]. Le terme féminisme a été créé pour illustrer l'idéologie politique de cette période; le féminisme a émergé du discours réformiste et la correction de la démocratie en fonction des conditions égalitaires.

Avec le travail Wollstonecraft est visualisé et illustré la première politique féministe et par conséquent a surgi des mouvements suffragette; Wollstonecraft est considéré comme le « grand-mère » du Féminisme au Royaume-Uni et ses idées sur la pensée des suffragettes qui ont mis en place la campagne pour le vote des femmes: après des générations de lutte qui a finalement été atteint.

À la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe co prépare ce qu'on appelle communément première vague féministe, qui va d'environ 1850 à 1945; selon les pays étourderie dates attribuées au début et à la fin de cette période varie. Ceci est le développement du mouvement de libération des femmes dans les pays européens et américains.

les femmes africaines et asiatiques, bien demandé une amélioration de leur état, ils ne pouvaient pas construire sur leurs terres - dominé par les pays européens à travers le colonialisme - quelque chose comme le mouvement organisé en Occident. Le mouvement féministe est né de la volonté de réformer les institutions pour l'égalité entre les hommes et les femmes devant la loi: ces déclarations sont organisées autour de cinq thèmes principaux, à savoir 'L'égalité des sexes, libération et émancipation, l'accès à l'emploi et mieux éducation, le droit de divorce et la lutte contre l'exploitation sexuelle ou (autodétermination du corps).

Féminisme en Europe

Royaume-Uni, berceau de la première vague féministe

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Féminisme au Royaume-Uni.

Plusieurs grands travaux, le résultat d'une longue réflexion sur le rôle des femmes dans la société, impliquée et a contribué à cette prise de conscience. la revendication de 1792 Wollstonecraft aborde la question de la formation des femmes pour leur permettre d'exercer le maximum de leur raison[8]. Ce texte important a inspiré d'autres auteurs tels que Mary Hays qui en 1798 a écrit un « appel aux hommes de Grande-Bretagne les femmes au nom de » (appel pour les hommes britanniques au nom des femmes) et Mary Robinson (poète) Dans la même année, il a écrit ses réflexions sur le statut des femmes (Réflexions sur la condition de la femme, et sur la Injustice mentale Subordination).

Le travail du philosophe William Thompson (philosophe) intitulé Appel de la moitié de la race humaine, les femmes, contre les prétentions de l'autre moitié, les hommes, pour les retenir dans les domaines politique, et de là dans l'esclavage civil et domestique Il a été publié en 1825 après avoir été écrit avec Anne Wheeler porté l'attaque de l'institution du mariage, qui demande sa femme d'être soumise, est le thème princiale asieme les idées exprimées ouvertement sur le plaisir sexuel féminin[8].

Les premières féministes réformistes britanniques étaient désorganisés et comprenaient des personnalités éminentes qui avaient été victimes d'injustice, comme Caroline Norton dont la tragédie personnelle consistait à ne pas être en mesure d'obtenir un divorce et à la suite de ce qu'elle a refusé l'accès à ses trois enfants par son mari; ce qui l'a conduit à une forte implication dans les campagnes propagande féministe, conduisant finalement au succès à la fin de la garde des enfants par le chef de la famille en 1839 dans la garde des enfants ( « garde des nourrissons Loi 1839 ») et l'introduction de la doctrine de la « précoce »[9][10][11].

Cette loi a donné aux femmes mariées, pour la première fois, le droit aux soins et à la garde de leurs enfants. Cependant, parce que les femmes avaient besoin de présenter un pétition à la « Cour de chancellerie » en pratique, peu de femmes possèdent des ressources financières suffisantes pour demander leurs droits[12]. La question de l'inégalité dans le couple et le droit pour la femme mariée d'avoir une existence juridique distincte ont été les deux principaux thèmes des batailles de Norton.

En 1857, avec les « causes Matrimonial loi 1857 » plusieurs de ses propositions ont été transcrites en droit, mais ceux-ci n'a pas empêché premières concessions à d'autres féministes comme Frances Power Cobbe Barbara Bodichon ou pour demander l'abrogation complète de toutes les lois qui en font un sujet de femme à son mari[8]. En 1854 Bodichon a publié sa courte liste des lois anglaises sur les femmes (Un bref résumé en langage clair et simple des lois les plus importantes concernant les femmes en Angleterre )[13] exigeant le droit à la possession des biens appartenant à la femme; le travail a été utilisé par l'Association des sciences humaines après sa mise en place en 1857 pour pousser le passage de la loi sur la propriété des femmes mariées (ce sera accordée en 1882 à la « Loi sur les biens Married femmes 1882 »[8][14].

Depuis le milieu des années cinquante du XIXe siècle les féministes ont commencé à adhérer aux théories de marxisme, reliant ainsi la lutte pour la libération des femmes dans la lutte des classes: Briser le système capitalisme les femmes, les travailleurs, ils sont libérés de leurs chaînes. L'une des personnalités les plus importantes du mouvement féministe socialiste Eleanor Marx, fille de Karl Marx, qui, en 1886, il écrit La question Femme: D'un point de vue socialiste; avec elle il y avait aussi olive Schreiner, Robbins Elizabeth et Mona Caird[15].

Première vague Feminist
le couple Harriet Taylor Mill et John Stuart Mill.

Entre le début du féminisme socialiste et la publication de l'œuvre de Marx, il est apparu une autre œuvre majeure, La sujétion des femmes, écrit en 1869 par John Stuart Mill[16]. Bien qu'il était un partisan de l'égalité entre le mari et la femme, il n'a pas soutenu l'indépendance financière des femmes idée; Il était donc contraire à l'opinion de sa femme Harriet Taylor Mill qui déjà en 1851, il avait défendu ses idées dans une brochure intitulée La enfranchisement des femmes[15].

Première vague Feminist
La féministe britannique Bessie Rayner Parkes.

En Avril 1886 Mme Mill apporte au Parlement une pétition de 1500 signatures demandant le droit de vote pour les femmes; donc le porte-parole des « Dames de Langham Place, » le premier mouvement organisé du féminisme britannique a été fondée en 1850 comme « Langham Place Circle » est composé, entre autres, par Bodichon et Bessie Rayner Parkes[17], Anna Jameson et Matilda Hays en tant que fondateurs membres[18]. Le groupe a entrepris des campagnes en faveur de nombreuses causes des femmes, y compris les droits en matière d'éducation et réformées l'emploi; aussi il a poursuivi les droits de propriété des femmes par son « Comité pour la propriété des femmes mariées ».

En 1858 Bodichon en partenariat avec Hays et Rayner Parkes, réussit à fonder le premier magazine féministe britannique, l 'Journal Inglese Femme[19] avec Bessie Parkes comme rédacteur en chef; le magazine a poursuivi ses publications jusqu'en 1864, mais deux ans plus tard pour reprendre comme de l'examen Englishwoman, jusqu'en 1880 dirigé par Jessie Boucherett puis continuer le travail jusqu'en 1910.

Boucherett et Adelaide Anne Procter rejoint le « Langham Place Circle » en 1859, le groupe a été actif jusqu'en 1866. En 1859 Boucherett, Bodichon Procter et ont formé la Société pour la promotion des femmes ( « Société pour la promotion de l'emploi des les femmes « ) pour aider à la formation et à l'emploi pour les femmes[20]. La société a été l'une des premières organisations de femmes britanniques de continuer à fonctionner comme une aide mutuelle et le travail de bienfaisance (À terme pour les femmes) Pour les femmes enregistrées[21].

Helen Blackburn et Boucherett fondée en 1891, la Ligue pour la défense de l'emploi des femmes, pour défendre les droits du travail des femmes contre la loi restrictive actuelle sur l'emploi[22]; en 1896 a également contribué à la Modificar la statut des femmes usine par la « Condition de travail des femmes et les lois sur les fabriques ».

La lutte pour le droit de vote a marqué de manière spectaculaire ce féminisme du XIXe siècle; schématiquement, dans une première fois les féministes anglais voulaient obtenir l'égalité civique, en demandant notamment que les réformes constitutionnelles puis, à partir de 1905, qui revendique le droit de vote[16]. La conquête de cette Dirito divisée féministes, parmi ceux qui voulaient la même façon que les hommes et ceux qu'il fallait pour toutes les femmes sans distinction de revenus.

Cependant, parce que très rarement, les femmes détenues - et cela n'a jamais été le cas des classes inférieures de la société - ce qui a empêché la majorité des femmes ont le droit de vote. Voilà pourquoi d'autres gens comme Esther Roper ont soutenu l'idée d'un droit de vote accordé à tous; les méthodes utilisées pour obtenir ce droit partagèrent le suffragette par les membres de l ' « Union nationale des sociétés suffragettes des femmes » (NUWSS)[23].

Première vague Feminist
Annie Kenney et Christabel Pankhurstdeux suffragette Anglais vers 1908.

Le suffragette, un symbole social fort

Le terme se réfère suffragettes en Grande-Bretagne, les femmes appartenant à Union sociale et politique des femmes; Cette association a été créé 10 Octobre, 1903 par l'un des militants les plus engagés pour la cause, Emmeline Pankhurst, soutenu par sa fille Christabel Pankhurst. Les suffragettes ont la particularité d'utiliser la violence et radicalisme pour leurs propres fins, à la différence des suffragettes qui ont soutenu une approche pacifiste.

Cependant, les deux groupes ne sont pas tout à fait distinctes et certaines suffragettes ils ont soutenu l'action militante aussi longtemps que cette action n'a pas été considérée comme une fin en soi[23]. Afin de rendre leur voix plus audible suffragettes n'a pas hésité à utiliser des méthodes telles que grève de la faim, des manifestations agressives, un groupe de pression etc.

Beaucoup d'entre eux reflètent l'animosité de cette époque, tels que Davison Emily (1872-1913), membre du Groupe de Mme Pankhurst, qui est mort en voulant porter les couleurs de la cause féministe[24]. Le mouvement des guides comme Emmeline, et Christabel Sylvia Pankhurst Ils vantés leurs luttes avec les violences subies lors de leur arrestation et leur séjour en prison, en mettant en justice la police et le système judiciaire dans son ensemble[23].

événements tragiques ont également marqué la lutte pour le suffrage des femmes comme le « Black Friday » de Novembre 1910, le projet de loi proposant le droit de vote pour les femmes a été rejetée; trois cents femmes ont démontré, mais ont été victimes de la brutalité policière et un manifestant est mort[25].

Au début du XXe siècle, l'emploi des femmes était encore principalement permis par des emplois d'usine et ménage; au cours de la Première Guerre mondiale un nombre croissant de femmes a trouvé un emploi en dehors des quatre murs. Suite à l'expérience des femmes dans main-d'œuvre pendant la guerre, « Sex Disqualification (suppression) Loi 1919 » ouverte aux professions privées et le service en la fonction publique, avec mariage qui n'était plus un obstacle juridique pour les femmes qui travaillaient à l'extérieur de la maison.

en 1918, Marie Stopes il a publié l'influent marié amour[26] et dans laquelle il affirmait l'égalité des sexes dans le mariage et l'importance du désir sexuel des femmes; le livre, importé dans États-Unis d'Amérique Il a été interdit « publication obscène » jusqu'en 1931.

La « représentation de la Loi sur 1918 personnes » étendue franchise les femmes qui ont eu au moins trois décennies[27] et qu'eux-mêmes ou leurs maris, appartenaient aux propriétaires, alors que le Parlement »(Qualification des femmes) Act 1918 « a donné aux femmes la possibilité de demander et d'être élus dans Parlement du Royaume-Uni, bien que très lentement les femmes effectivement réussi à se faire élire.

En 1928, la franchise a été étendue à toutes les femmes de 21 ans par la « représentation du peuple (Equal Franchise) Act 1928 », sur la même base que les hommes[28][29]. Les femmes ont commencé ainsi à servir dans les écoles et les collectivités locales, de plus en plus en nombre rapidement. Cette même période a également vu plus de femmes ont accès à l'enseignement supérieur. Cette victoire a également apporté le déclin du mouvement, bien que de nombreuses attentes avaient pas été couronnées de succès.

Déjà en 1910, « les femmes ont participé à de nombreuses écoles de médecine et en 1915 l'Association médicale américaine a commencé à admettre les femmes»[30]. La loi sur les cas de mariage en 1923 a donné aux femmes le droit de divorcer de la même manière que les hommes.

croissant chômage au cours de la grande dépression Il a commencé dans les années vingt frappé les femmes d'abord, puis, quand les hommes ont aussi perdu leur emploi, ont été créés des difficultés supplémentaires pour les familles. De nombreuses femmes ont servi dans les forces armées pendant la Guerre mondiale, quand environ 300 000 femmes américaines ont servi dans la marine et l'armée, faisant des travaux tels que secrétaires, dactylos et infirmières.

De nombreux écrivains féministes et des militants pour les droits des femmes ont fait valoir qu'il était pas égal aux hommes ce dont ils avaient besoin, mais une reconnaissance de ce que les femmes faisaient, en essayant de réaliser leur potentiel inhérent à leur nature, non seulement dans « champ de travail, mais aussi dans la société et la vie domestique.

Virginia Woolf Elle enfanta son sage intitulé Une chambre à soi sur la base des idées des femmes comme des écrivains et des personnalités fiction; Woolf dit qu'une femme doit avoir de l'argent et de leur propre salle à écrire.

Ce ne fut qu'après la Guerre mondiale qu'un nouveau mouvement féministe a émergé au Royaume-Uni, prétendant vouloir améliorer le sort des femmes dans les premières années de boom économique[23]. Ce fut la période entre les deux guerres pour contribuer à un changement d'attitude, l'évolution en raison du rôle clé joué par les femmes et attaché à un fil d'organisation sociale de masse[31].

Le Royaume-Uni se présente comme le berceau de cette première vague du féminisme, avec une dominance républicaine et protestante. Bien que le féminisme de la période entre les deux guerres se sont révélées être multiples, cette période continue d'être associée au mouvement des suffragettes, qui est encore un puissant symbole de la lutte des femmes pour l'accès aux mêmes droits que les hommes[32].

France

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Féminisme en France.

Des origines à 1914

La défense des droits des femmes est un problème ancien en France, Marie de Gournay au XVIIe siècle[33] ou Olympe de Gouges pendant les années de la révolution déjà soutenu l'égalité des sexes[34]. Cependant, les premières féministes françaises apparaissent seulement après 1860 en suivant l'exemple de André Léo, Champseix pseudonyme de Léodile[35] qui, comme les autres femmes, elle a profité de la relative liberté promue par Second Empire français de publier des livres sur l'égalité des sexes.

En 1866, il a créé le « » Association pour l'improvement de l'enseignement des femmes « (Association pour l'amélioration de l'éducation des femmes) et en 1868, il publie un texte sur la défense de 'L'égalité des sexes qui est l'origine des premiers groupes féministes français[36]. Même les autres femmes ont soutenu l'idéal de libération de la femme, comme Julie-Victoire Daubié (la première femme à obtenir un diplôme en 1861), Paule Minck, Amelie Bosquet, Adèle et d'autres Esquiros[37].

Tout ce développement de la pensée se reflète dans la création de journaux comme Le Droit des femmes Léon Richer en 1869 et la « Société pour Civils de La REVENDICATION des Droits de la femme » (Société pour l'affirmation des droits civils des femmes) de Léo aussi de 1869. Le mouvement ne correspond pas toujours à ce qu'il a trouvé ont été les faits saillants des mesures pour améliorer la situation des femmes; certains ont souligné à l'éducation, tandis que d'autres doivent l'égalité civile avant tout[38].

En 1878, a eu lieu la première conférence internationale des droits des femmes qui ont travaillé principalement sur l'amélioration de la loi dans la vie quotidienne (droit du travail, la reconnaissance ménage etc.) et ne fit pas attention aux droits politiques. En plus d'une minorité qui comprenait Hubertine Auclert Aucun ne semble revendiquer la pleine égalité entre les hommes et les femmes. Si les socialistes dans les premiers jours de la République, il a soutenu l'idée, ils oublièrent rapidement déjà à la conférence Le Havre en 1880.

La fin du XIXe siècle a été une période d'amélioration limitée de la situation des femmes, dont les rôles étaient encore limités à ceux de la femme et la mère; l'époque a également été marquée par la naissance de groupes féministes dont l'objectif principal était la pleine l'égalité sociale. La plupart des féministes ont fait valoir une stratégie Luno à long terme avec une progression continue des droits.

Dans ce mouvement modéré, il reflète la « Société pour l'improvement du genre des femmes » (Société pour l'amélioration du sort des femmes), fondée en 1878 et présidé par Maria Deraismes et la « Ligue française des droits de la femme » fondée en 1882 par Léon Richer[39]. Cependant, certaines femmes étaient beaucoup plus extrêmes, comme le Auclert mentionné ci-dessus qui a fait grève fiscale et la mise en place des femmes sur les listes électorales.

Elle 14 Juillet organisée 1881, le première manifestation féministe en opposition aux célébrations du Bastille contre le déni des droits des femmes[39]; Il était aussi celui qui a donné le mot « féminisme » son sens actuel de la lutte pour l'amélioration statut des femmes[40]. En effet, jusque-là le mot est un terme médical utilisé pour désigner les sujets de sexe masculin avec un retard de développement de virilité[41], ou de la plume de Alexandre Dumas (fils) comme un terme péjoratif[42].

A partir de 1890, le nombre de groupes féministes augmente, chacun ayant des sensibilités différentes. En 1891, il a été créé la « Fédération française des sociétés » avec féministes dans l'intention de les rassembler en une seule organisation. Ces associations ont multiplié les actions dans le but de faire évoluer les droits des femmes et les droits civils en particulier. Il convient de noter que bon nombre de ces associations avaient une idée forte de philanthropism et ils mêlaient leurs actions avec les demandes d'aide aux pauvres et aux nécessiteux. Cela, d'ailleurs, ne fut pas toujours du goût des féministes radicales.

Face à ces exigences les pouvoirs qu'ils pourraient obtenir de nouveaux droits tels que le droit au divorce, jamais essayé de revenir constamment à l'idéal du rôle domestique traditionnel des femmes[43]. Ainsi, en 1889 le « Congrès international des droits de la femme » a été renommé « Congrès des institutions Å'uvres ET » et a féminines fait chaise par un homme, Jules Simon.

Pour faire face à cette situation, les féministes en Juin 1889, sous la direction de Richer et Deraismes a organisé le "Congrès du droit des femmes"; d'autres féministes ont également partagé ce point de vue, par exemple Marguerite Durand qu'il a créé le journal la Fronde présenter Aione féministe[44]. Ainsi, le féminisme français a été divisé entre les organisations les plus modérés et les mouvements radicaux. Le premier a coopéré avec le gouvernement au pouvoir, alors que ce dernier a critiqué la faiblesse de ce type d'organisation.

Un bon exemple est la création en Avril 1901 « Conseil national des femmes françaises » marquée par protestantisme; d'abord le Conseil n'a pas une féministe et a eu une évolution lente jusqu'en 1907, par la suite impliquant 102 organisations avec plus de 73.000 membres. le contrôle Féministes a finalement pris, en 1909, le Conseil a créé le « » Union française pour le suffrage des femmes « , qui a fini par être un authentique parti féministe.

La composition de l'Union a progressé rapidement et est passé de 6 000 à 12 000 appartenant entre 1912 et 1914[45]. Toutefois, le Conseil a également été vivement critiquée par les féministes Madeleine Pelletier et qui Auclert blâmé sa lâcheté ses liens avec Eglise (communauté) protestant[46]. Ce féminisme du "âge d'or" a également été marquée par la distribution d'un grand nombre de journaux tels que les suffragettes Pelletier avec une exposition de tous les thèmes féministes majeurs (le droit de vote, harcèlement sexuel etc)[47].

Première vague Feminist
Louise Weiss ainsi que d'autres suffragette Paris montre en 1935.

De 1914-1945

au cours de la Première Guerre mondiale Les organisations de femmes françaises ont rejoint massivement à l'effort de guerre en mettant temporairement de côté leurs besoins électoraux. En dépit de cette soumission et le changement représenté par les femmes qui ont remplacé les hommes envoyés au front, la législation et les attitudes résultant ils ont très peu changé: elle a dû rester à la maison et regarder son conjoint. Le travail des femmes était alors considéré comme un mal nécessaire[48].

La période d'après-guerre n'a pas modifié la situation et les mouvements féministes ne sont plus dans le processus de lutte contre l'idéologie masculine. Féministes a continué à réclamer l'égalité des droits, mais en même temps accepté l'image idéale de la femme au foyer. Cela est d'autant plus importante que la diminution de la population provoquée par la guerre et qui impliquait la politique de la famille immédiate; la plupart des féministes étaient d'accord donc avec les lois de sanctions à l'égard des 'avortement Il a publié en 1920.

Cependant cette identité féminine associée à la maternité a également servi à justifier l'amélioration du statut des femmes, en particulier les travailleuses; pour protéger les mères avaient besoin d'une loi qui leur donnerait leurs droits[49]. Le droit de vote est donc question de plus en plus forte et en appuyant, comme est arrivé aussi avec d'autres Etats, en faveur des femmes.

après la Russie en 1917, la Royaume-Uni en 1918, la Allemagne en 1919 et États-Unis d'Amérique en 1920, le retard français semblait incohérent. En 1919, sur la proposition relative aux droits de vote pour les femmes René Viviani et Aristide Briand, Il pourrait le faire par le vote 'Assemblée nationale (France), mais le Sénat a rejeté en 1922[50].

Cela n'a pas dissuadé les féministes qui multipliaient leurs actions perturbatrices; certains ont commencé à se battre dans les partis politiques, d'autres engagés dans la publication et la distribution de brochures et d'affiches[51]. Bien que cela ne semble pas changer quoi que ce soit et, au contraire, en 1930, la situation a commencé à se détériorer. La hausse du chômage en raison de la crise économique a ramené les femmes à l'intérieur des maisons.

L 'opinion publique, quelle que soit son orientation politique, pensait-il que le lieu naturel pour la majorité des femmes étaient la portée nationale, en raison de l'aide de son mari et ses enfants. Certaines féministes ont refusé catégoriquement et sous l'influence de Louise Weiss ont organisé des actions publiques dans la rue, de sorte que la visibilité de leur ensuivie améliorée lutte. En 1935, les femmes s'incatenarono Colonne de juillet et en 1936 il a arrêté la course de chevaux de Longchamp (hippodrome).

En 1935, et l'année suivante l'Assemblée nationale a accepté la le suffrage des femmes, mais le Sénat a refusé une nouvelle fois la proposition[52]. exceptions notables à cet état de subordination était la loi sur les droits des femmes mariées civiles qui ont passé le 18 Février 1938. Bien que son mari est resté à la tête de la famille de sa femme pouvait accomplir des actes de la vie civile, comme l'ouverture d'un compte courant ou d'obtenir une éducation sans avoir à obtenir le consentement préalable du marié[53].

Le rôle des femmes dans la gouvernement de Vichy Il était celui de la femme au foyer et cette idéologie n'a eu aucune difficulté à briser, car il était déjà largement présent dans avant la guerre. Le vous remplacerai les Quatrième République française après la victoire des forces alliées apporte aussi avec elle le droit de voter et d'être en mesure d'être des femmes professionnellement qualifiées. Dans ces années de reconstruction tels progrès n'a pas été trop célébré comme si elle était un tout à fait normal[54].

Néanmoins, cette victoire ne veut pas dire à la question de l'image des femmes; comme après la maternité Grande Guerre a augmenté pour compenser les morts, ce qui n'a pas eu lieu au cours des années d'occupation. Les organisations féministes ont accepté ce fait et se dessèche rapidement au cours des années cinquante; Il a dû attendre après 1960 parce que les femmes riprendessero à se faire sentir, avec l'objectif principal de contrôler la procréation[54].

Première vague Feminist
La féministe allemande Louise Otto-Peters.

Allemagne

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Féminisme en Allemagne.

En 1848, l'Allemagne a connu une période révolutionnaire appelée « révolution Mars »; soutenu les femmes ce mouvement et ainsi eu accès à pouvoir parler en public. Que Louise Otto-Peters était la voix qui avait une résonance plus grande, grâce au document qu'elle a publié dans lequel il appelle l'égalité des droits. Cette exigence générale est divisée dans la seconde moitié du XIXe siècle, deux questions qui étaient au centre des premières revendications féministes; la première concernait l'autonomie économique des femmes dans la famille, selon les droits politiques[55].

l'indépendance financière Inséparables, le travail des femmes est un sujet qui a suscité un débat houleux; au sein du mouvement socialiste était généralement condamné et les syndicats n'a pas accepté que les femmes vous rejoindre avant 1890. Cependant, ces développements ont eu lieu, à partir de 1878, avec la publication du livre August Bebel « La femme et la socialisme« Dans lequel l'auteur compare la situation des femmes dans la société dirigée par capitalisme en ce que l'intérieur la classe ouvrière[56]: Idéal, cependant, il était encore la maison de l'homme qui reçoit un salaire suffisant pour pouvoir nourrir sa famille.

Sur ce point, les socialistes ont rejoint leur point de vue avec celui du mouvement conservateur[57]. Les membres de la féministe Parti social-démocrate d'Allemagne Ils ont dû se battre contre cette représentation énergiquement, à défaut de faire changer[58]. le même empire allemand en 1900, lorsque le code de droit civil a été réécrite, elle a décrit la famille comme la « fondation de l'Etat et de la société » avec la femme totalement soumise à son mari.

Les sociaux-démocrates n'a pas eu l'idée de mettre toute critique contre cette vision sociale et que les féministes gauche politique Ils protestaient. De nombreuses féministes ont vu l'abrogation de ces textes comme une priorité ainsi que des propositions de réforme législative exigeant un divorce, la reconnaissance des enfants nés hors mariage et dépénalisation avortement[59].

Féministes appartenant au mouvement socialiste violemment critiqué ceux qui ne partageaient pas leurs opinions politiques; Ils étaient considérés comme une menace pour la libération authentique des femmes de la promesse socialisme. L'excommunication était mutuelle et la décision du « Bund Deutscher Frauenvereine », fondée en 1894, d'exclure socialiste et les femmes de ses rangs est révélateur. Les positions des deux groupes étaient inconciliables d'autant plus que les féministes conservatrices ne même pas cherché l'égalité politique.

Seulement en 1902, après avait permis au gouvernement l'existence d'associations politiques des femmes, qui ont commencé à réclamer le droit de vote[58]. Cela a été accordé en 1920, après la mise en place du République de Weimar; Cependant ce ne fut pas la loi exigeant une majorité des féministes[60]. L'article 218 du Code de droit pénal, condamnant les femmes qui ont subi un avortement à cinq ans de prison, il a été combattu tout au long de la fin du XIXe et début du XXe siècle.

Si certaines féministes ont demandé que l'avortement a été légalisé pour des raisons médicales, d'autres voulaient une libéralisation complète; la liberté des femmes, en fait, a commencé par le contrôle de leur corps présentés dans le même grade devant le mari et les dispositions légales[61]. Cette demande a été importante et unique dans sa position à ce moment-là, parce qu'aucun autre pays avait ce que dans son manifeste féministe depuis de nombreuses années.

Pendant la République de Weimar les femmes devaient faire face à un mur commun de l'opposition des catholiques et communistes; si la femme pouvait avoir des droits dans l'espace public, dans la sphère privée, il serait tout simplement continuer à être une femme docile et une bonne mère[62]. Après l'avènement de nazisme en 1933, les féministes ne sont plus appropriées demandes.

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les femmes dans l'Allemagne nazie.

L'avortement a été encore plus sévèrement condamné quand il est venu aux femmes allemandes, alors que le racisme de "race aryenne« Et l 'l'eugénisme nazi Ils ont conduit à promouvoir l'avortement pour les femmes des races dites inférieures et pour les personnes handicapées mentales[63]. Comme cela est arrivé dans d'autres pays, en Allemagne, il a fallu attendre les années soixante pour voir l'émergence d'un deuxième vague féministe.

Russie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Statut des femmes en Russie.

Des origines à 1917

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Féminisme en Russie.

La naissance du féminisme russe remonte au milieu du XIXe siècle lorsque la tsar Alexandre II de Russie Il a commencé à libéraliser partiellement l'expression politique. Les sujets abordés par 'intelligentsia, le rôle des femmes dans la nouvelle société émergente, a été l'une des préoccupations les plus profondes[64]. Cela a été particulièrement discuté par certaines femmes appartenant à noblesse russe qui, appauvrie par l'abolition de servage avec la réforme de l'émancipation de 1861, Ils ont eu tendance à être employé dans certaines activités fructueuses[65].

Les influences étrangères influencées dans cette prise de conscience, de sorte que le travail philosophique John Stuart Mill La sujétion des femmes avait publié en russe en 1870[66], mais la plupart des livres étrangers sur les questions relatives aux femmes se traduit sur le territoire russe à la fin du XIXe siècle[67]. Comme il est arrivé dans d'autres pays européens et aux États-Unis, même en Russie, le mouvement féministe a rapidement développé principalement exigeant des droits égaux à ceux des hommes.

Deux courants ont émergé dans ce mouvement, le premier réformateur accompagner les changements dans la société, alors que ce dernier a préconisé un bouleversement social révolutionnaire complet, même par des actions violentes; celui-ci est composé d'éléments de socialisme et dell 'anarchisme[68].

De cette agitation idéale conduit à l'idée de la « nouvelle femme », comme décrit par le savant Irina Iukina; ce personnage pris des réclamations et n'a pas été inclus dans son temps et a toujours soutenu les autres femmes à croître et à se responsabiliser[66]. Ce modèle a inspiré beaucoup de femmes qui s'engageront à aider les autres; ces premières féministes d'abord créé des organismes de bienfaisance. Fréquenté par les deux pauvres femmes à la fois les classes moyennes et supérieures ont été étalonnées en raison des réformes.

Les premières activités ont consisté à fournir l'éducation nécessaire à ceux qui en ont besoin et d'aider à trouver un emploi pour les femmes[67]. Le désir de participer à la vie politique est seulement dans une deuxième phase, à partir de 1880, mais surtout la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Pour les droits civils a été créé en 1905 l ' « Association pour l'égalité des droits des femmes »; mais alors que tous les hommes, ils ont gagné le droit de leur vote en 1905 que les femmes, même après la Révolution russe de 1905 Ils ont continué à être privé, et même les hommes qui avaient approuvé l'octroi d'un statut plus élevé pour les femmes ne considèrent pas que ce droit doit leur être accordée.

Avec le temps et les mouvements féministes radicalisés alors que beaucoup d'entre eux ont commencé à revendiquer le même droit de vote que les hommes[69], J'ai réussi à obtenir que sur grand révolution russe; des événements et des assemblées générales (en 1908, 1910 et 1912) et des pétitions aux ministres et aux députés pour obtenir de l'aide ont été intégrés par la littérature féministe[70].

Première vague Feminist
Aleksandra Michajlovna Kollontaj (1872-1952).

révolutionnaire Période

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les femmes dans la révolution russe.

Alors que pendant la Première Guerre mondiale les femmes d'autres pays européens et les États-Unis ont limité leurs interventions, les femmes russes ont profité de la situation créée par Révolution de février et le premier Révolution d'Octobre puis d'obtenir de nouveaux droits. En effet, les femmes sont obligées de prendre la place des hommes qui se sont rendus à l'avant ont vu leur réalité quotidienne se détériore rapidement.

Les manifestations et les grèves organisées à plusieurs reprises se sont jusqu'à 8 Mars, avec un événement organisé pour la Journée internationale de la femme il est devenu un grève générale à Petrograd[71]. Les événements suivants incalzarono conduisent finalement à l'abdication de Nicolas II de Russie et la mise en place d'un gouvernement révolutionnaire dirigé par Aleksandr Fëdorovič Kerenskij.

Cette garantie la promulgation d'un décret en date du 20 Juillet, 1917 a proclamé la le suffrage des femmes en Russie[72], en plus de l'égalité dans l'éducation et le camp de travail[73]. Ces droits ont été confirmés par le gouvernement communiste qui a pris le pouvoir en Octobre; ce gouvernement faisait également partie Aleksandra Michajlovna Kollontaj que, dans cette 1917 est devenue la première femme histoire moderne être membre d'un gouvernement commissaire pour l'aide publique[74].

Première vague Feminist
Inessa Armand (1874-1920).

Kollontaï, en collaboration avec Inessa Armand, Il a créé dans le Comité central du PCUS un service féminin appelé Jenotdel[75]; sous la direction de ces deux femmes sont devenues des pays les plus avancés de la Russie en matière de droits des femmes: la garantie de conserver leur emploi au cours de la grossesse, l'égalité absolue des conjoints, un congé de maternité, etc. L 'avortement Il a d'abord été libéralisés en 1920[76].

Première vague Feminist
l'italien Cristina Trivulzio Belgiojoso dépeint par Henri Lehmann.

D'autres pays européens

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Féminisme en Norvège.

Les premiers groupes de femmes mouvementistes, qui a finalement donné lieu à des associations féministes, apparaissant dans plusieurs pays européens, les pays qui développent des mouvements révolutionnaires. la Printemps des peuples touchant Pologne, Italie et Empire austro-hongrois, où les femmes participent et organisent des luttes dans les associations patriotiques ou de l'aide[77].

La presse a joué un rôle important dans la diffusion des idées féministes; en Suisse en 1845 Josephine Zehnder-Stadlin publique Die Erzieherin, tous dédiés à l'œuvre de l'éducation des femmes. L'organisation de foires et salons est une autre façon de promouvoir les féministes idées.

Première vague Feminist
Le Narcyza polonais Zmichowska (1819-1876).

En Pologne Narcyza Żmichowska crée le « Cercle des femmes enthousiastes » pour promouvoir l'égalité et la liberté.

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Féminisme en Italie.

En Italie, au cours de la période de Risorgimento beaucoup de femmes comme Clara Maffei ou Cristina Trivulzio Belgiojoso prendre salons littéraires qui se propagent les idées de réforme, y compris la proposition visant à modifier le statut des femmes. Entre 1842 et 1846 Trivulzio Belgiojoso, inspiré par les idées de Charles Fourier, crée des institutions pour aider les femmes dans le besoin.

en Royaume de Bohême, alors dominé par les Austro-Hongrois, nous avons vu la floraison dans les années 60 des salons du XIXe siècle dirigées par des femmes, comme romancier Karolina Světlá ou Zdenka Braunerova, mais ceux-ci sont souvent plus orientées vers la lutte contre la domination impériale. Lorsque la poussée démocratique a échoué ces aspirations ont été rejetées et prises en charge par les pouvoirs.

Les aspirations nationalistes et les luttes pour la démocratisation ont échoué immédiatement à gagner et ceux pour améliorer la situation des femmes ont été oubliées; Ce au moins jusqu'au début des années 70 qui a vu la montée de bourgeoisie dans la société capitaliste avec ses associations membres ont également essayer d'améliorer la vie des femmes[78].

Danemark

Le premier mouvement féministe danois a été dirigé par le « Dansk Kvindesamfund » fondée en 1871. Line Luplau est devenue l'une des femmes les plus importantes de cet âge; En outre Tagea Brandt faisait partie de ce mouvement et en son honneur a été créé « Tagea Brandt Rejselegat » un bourse réservé aux femmes. Les efforts de l'association, un groupe de femmes pour les femmes, a conduit à la rédaction de la Constitution danoise révisée de 1915, qui a donné aux femmes le droit de vote sur les lois et la fourniture de égalité des chances dans les années vingt, qui ont influencé les nouvelles mesures législatives qui ont permis aux femmes l'accès aux 'éducation, au travail, les droits conjugaux et autres obligations[79].

Première vague Feminist
en Pays-Bas Wilhelmina Drucker (1847-1925) se sont battus avec succès pour le suffrage et l'octroi de l'égalité des droits pour les femmes par le biais d'organisations politiques et féministes qui a aidé à fonder.

Pays-Bas

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Féminisme aux Pays-Bas.

Bien que dans Pays-Bas au siècle des Lumières l'idée de l'égalité entre les femmes et les hommes a fait ses premiers pas, n'ont pas produit les lois des mesures ou des pratiques institutionnelles. Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, ils ont pris naissance plusieurs initiatives féministes; Aletta Jacobs (1854-1929) a demandé et obtenu en 1871 le droit d'étudier à 'université, et est devenu le premier médecin et Hollandaise académique. Elle a promis à la vie à la campagne pour le suffrage des femmes, l'égalité des droits, le contrôle des naissances par contraception et paix internationale, voyageant à travers le monde au nom de la « » Alliance internationale des femmes ».

Wilhelmina Drucker (1847-1925) était une politique, un écrivain prolifique et un militant en faveur de la pacifisme; aussi il a combattu pour le vote et l'égalité des droits par les organisations politiques et féministes qui a aidé à fonder. En 1917-1919, il a atteint son objectif constitué par le suffrage féminin.

Suède

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Féminisme en Suède.

Les féministes et thèmes rôle de genre Ils ont été discutés dans médias et littérature suédoise tout au long du XVIIIe siècle par les femmes comme Margareta Momma, Catharina Ahlgren, Anna Maria Rückerschöld et Hedvig Charlotta Nordenflycht, mais il n'a pas créé aucune sorte de mouvementisme. La première personne à tenir des conférences publiques et de faire propagande pour le féminisme était Sophie Sager en 1848[80]; alors que la première organisation créée pour répondre aux questions relatives aux femmes a été le « lärarinnors Svenska pensionsförening » (Société des enseignants retraités) Josefina Deland en 1855[81].

En 1856, Fredrika Bremer a publié son célèbre roman Herta, qu'il a suscité une grande controverse et a créé un grand débat dessous pseudonyme Hertha débat. Son plus important étaient les exigences d'abolir la doctrine juridique sur les obligations juridiques des femmes célibataires et pour la subvention par l'équivalent de l'enseignement supérieur État pour les femmes.

Les deux demandes ont été satisfaites: en 1858 une réforme concédée aux femmes célibataires le droit de la majorité légale par une procédure semplive, et en 1861 a été fondée la « Högre lärarinneseminariet » comme une université féminine. En 1859, le premier magazine féministe dans ce Suède et les pays nordiques, la Tidskrift för Hemmet, Elle a été fondée par Sophie Adlersparre et Rosalie Olivecrona. Cela a été défini comme étant le point de départ du mouvement des femmes suédoises.

Le mouvement des femmes organisé a commencé en 1873 lorsque la "Association pour les droits de propriété des femmes mariées" a été co-fondée par Anna Hierta-Retzius et Ellen Anckarsvärd; La principale tâche de l'organisation était d'abolir la minorité juridique pour les femmes célibataires. En 1884, l ' « Fredrika Bremer Association » a été fondée par Adlersparre pour travailler sur l'amélioration des droits des femmes.

La seconde moitié dl XIXe siècle a vu la création de plusieurs organisations pour les droits des femmes et une activité considérable aussi bien dans l'organisation est active dans le débat intlelettuale. 1880 a vu la soi-disant « Sedlighetsdebatten », la discussion des rôles de genre dans le débat littéraire (en particulier en ce qui concerne le double des normes sexuelles actuelles, par opposition à l'égalité entre les sexes. Enfin, en 1902 a été fondée l'Association nationale pour le suffrage des femmes.

En 1921, il a été finalement introduit le suffrage pour les femmes; La réforme a donné lieu exécutif « Behörighetslagen » de 1923, lorsque les hommes et les femmes ont été officiellement accordées l'égalité d'accès à toutes les professions et les positions sociales, les seules exceptions dans l'armée et sacerdotales[82]. Ces deux dernières restrictions ont été supprimées en 1958, lorsque les femmes ont été autorisés à devenir prêtres, et une série de réformes entre 1980 et 1989, lorsque toutes les professions militaires étaient ouvertes aux femmes[83].

D'autres pays dans le monde

Australie

La première vague du féminisme australien, datant de la fin du XIXe siècle, a inquiété le suffrage (droit de vote des femmes) et à la suite des femmes parlement et d'autres activités politiques[84].

En 1882, Rose Scott, activiste les droits des femmes, Elle a commencé à tenir des réunions hebdomadaires dans le salon de sa maison Sydney; Ces réunions ont commencé à être connu parmi les politiciens, les juges, les membres du philanthropism, écrivains et poètes. En 1889, il a aidé à fonder la « Société littéraire des femmes », qui a ensuite été incorporée dans la « Ligue du droit de vote des femmes » (1891).

Les dirigeants politiques organisés par Scott comprennent Bernhard Wise, William Holman, Billy Hughes et Thomas Bavin qui, au cours de ses réunions a examiné le projet de facture qui est alors devenue la « Loi de clôture anticipée » de 1889[85].

Première vague Feminist
Mémorial en hommage à suffragette à Christchurch en nouvelle-Zélande. Les chiffres, présentés de gauche à droite, sont Amey Daldy, Kate Sheppard, Wells Ada et Harriet Morison

nouvelle-Zélande

Les féministes et suffragettes Zélandais inclus Maud Pember Reeves (Australie, qui a vécu plus tard Londres), Kate Sheppard et Mary Ann Müller. En 1893, Elizabeth Yates est devenu maire de Onehunga, ce fut la première fois qu'un tel bureau a été tenu par une femme dans l'ensemble 'empire britannique. Les premiers diplômés étaient Emily Siedeberg (médecin, diplômé en 1895) et Ethel Benjamin (avocat, diplômé en 1897). La « loi sur les praticiens femmes en droit » a été adoptée en 1896 et Benjamin a été admis en tant que procureur de la Cour suprême du nouvelle-Zélande en 1897.

La Nouvelle-Zélande a été le premier pays à accorder aux femmes le droit de vote au niveau national, alors que le Finlande et certains des États fédérés de Etats-Unis d'Amérique accordé le droit de vote aux femmes au niveau de l'État avant que les femmes australiennes avaient obtenu ce droit dans tout le pays[84].

Perse

Tout en maintenant une certaine distance dans la culture et dans la langue locale, les événements de Conférence des Badasht (1848) représente la première avances aux préoccupations des féministes de la première onde; Il y avait une synchronicité dans le temps et une similitude dans les thèmes et les événements entre le Perse et États-Unis d'Amérique entre Badasht et Conférence Seneca Falls[86][87]; le premier a eu lieu en trois semaines à la fin de Juin et la mi-Juillet 1848, le deuxième a eu lieu à la mi-Juillet 1848.

Les deux conférences ont eu des femmes (Tàhirih et Elizabeth Cady Stanton) Qui a pris des positions fortes sur le rôle des femmes dans la fonction publique, Pour ce qui fait que certains participants ont réagi durement. Enfin, les hommes qui ont conduit les deux assemblées (Quddùs et Frederick Douglass) Pris en charge ces demandes au cours des réunions et il a assuré la non-violation. On peut noter également un parallèle dans les fils transversaux qui ont été partiellement documentés pour le dépannage.

La conférence est considérée par les membres Badasht baha'i comme signal de temps en mesure de démontrer que la loi islamique shari'a Il avait été abrogé[88][89], ainsi qu'une démonstration importante de la poussée pour élever le statut des femmes[90]. Bien que l'ouverture des travaux a conduit à Accus de « l'immoralité »[91][92].

Les chercheurs du féminisme moderne a examiné ce type d'accusation dans le cadre d'un modèle face à laquelle les féministes et les écrivains de l'époque ont été exposés[93] la Báb Il a dit soutenir sa position et nommé pour présider les travaux Tàhirih[94]., clairement exprimée Azar Nafisi"Le régime islamique actuel peur ... les femmes et se sent vulnérable face à leur résistance qui est non seulement politique, mais aussi existentiel"[95].

Première vague Feminist
Elizabeth Cady Stanton, rédacteur en chef de sentiments Dichiarzione (1848).

États-Unis d'Amérique

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Féminisme aux États-Unis d'Amérique.

La date de début du féminisme américain est traditionnellement placé en 1848 à la conférence Seneca Falls a eu lieu le 19 et 20 Juillet. Ce fut à cette occasion qui a été adopté Déclaration des sentiments écrit par Elizabeth Cady Stanton, premier texte dans lequel il est demandé l'opposition au pouvoir des hommes et le soutien aux réformes sociales[96].

Féministes étaient pas tous d'accord de la même manière dans la recherche de l'égalité entre les sexes; le groupe le plus nombreux a pu mettre l'accent sur l'égalité naturelle de tous les êtres humains, la seconde a vu des femmes comme étant supérieure aux hommes et de montrer une plus grande compassion envers statut des femmes et une plus grande tendance à la pureté.

Cependant, cette opposition n'a pas démontré assez fort, et certaines féministes au cours de leur carrière déplacé entre ces deux positions. Un autre point de distinction entre les différents groupes a été leur réaction à socialisme utopique; dans une féministes de cas pris en charge le système de propriété privée personne considérée comme un moyen pour les femmes de se libérer et de surmonter la domination masculine; dans l'autre cas, à côté de 'idéologie Socialiste, possession de biens par les femmes a permis de surmonter la domination du mari dans la maison.

Cette dernière position est avéré minoritaire et après 1890 conservatisme, répandues féministes entre eux les dirigeants, les organisations de femmes ont demandé que l'intérêt de promouvoir le droit de vote pour les femmes. La critique de la religion a été abandonnée et ont interdit les relations avec les associations luttant pour les droits de noirs et les immigrants[97]. Cette période est appelée dell ' « était progressiste » et étendu 1890-1920[98].

le livre Femme au XIXe siècle de Margaret Fuller Il a été considéré comme le premier grand travail féministe aux États-Unis et est souvent comparé à Défense des droits de la femme de Mary Wollstonecraft[99]. Les protagonistes du mouvement féministe américain comprennent Lucretia Mott, Elizabeth Cady Stanton, Lucy Stone et Susan Anthony; Anthony et d'autres militants comme Victoria Woodhull et Joslyn Gage a essayé Mathilde de voter avant d'avoir obtenu leur droit de le faire, raison pour laquelle beaucoup d'entre eux face à des accusations criminelles[100].

D'autres dirigeants importants comprenaient plusieurs femmes qui se sont déclarés contre la législation en vigueur afin d'écouter leur parler, par exemple, Sisters Grimke, ainsi que d'autres militants que Carrie Chapman Catt, Alice Paul, Sojourner Truth, Ida B. Wells, Margaret Sanger et Lucy Burns,[101].

Au cours de la première vague, il y avait un lien important entre le mouvement des 'abolitionnisme et le mouvement des droits des femmes. Frederick Douglass Il a été fortement impliqué dans les deux mouvements et a estimé qu'il était essentiel pour les deux de travailler ensemble pour atteindre l'égalité réelle en ce qui concerne la race et le sexe[102].

La première vague du féminisme a impliqué un large éventail de femmes, certains appartenant à des groupes chrétiens conservateurs (tels que Frances Willard et le « Union » pour la tempérance de la femme chrétienne « qui a recueilli le plus grand nombre de femmes), d'autres, comme Matilda Joslyn Gage de » Association nationale de la femme Suffrage « (suffrage Association nationale pour la femme - NWSA, fondée en 1890) avec un grand nombre de membres radicalisme très similaire à celle de nombreux membres de deuxième vague féministe[103].

La plupart des premières féministes d'onde étaient plus modérée et conservatrice plutôt que radicale ou révolutionnaire, comme les membres de « American Woman Suffrage Association » (AWSA) qui étaient disposés à travailler au sein du système politique et qui ont compris l'importance de se joindre aux sympathisants hommes déjà au pouvoir pour promouvoir la cause du suffrage[104].

Le NWSA concentré (strictement limité) sur l'obtention d'un amendement fédéral pour le suffrage des femmes, alors que le ANEPA, avec dix fois plus de membres, se sont engagés à obtenir le suffrage niveau de l'État précurseur nécessaire au suffrage fédéral. Le NWSA avait de grands objectifs, dans l'espoir d'atteindre un rôle social plus équitable pour les femmes, mais l'ANEPA était au courant de la nature de la division grand nombre de ces objectifs, et donc a plutôt choisi de se concentrer uniquement sur le suffrage[105].

Première vague Feminist
Siège des suffragettes Cleveland en 1912.

Le NWSA était connu pour avoir une tactique plus agressives telles que publiquement Picket (grève) et grève de la faim, où au lieu du ANEPA utilisé des stratégies plus traditionnelles telles que groupe de pression, la diffusion des discours, en appliquant une pression politique et la collecte de signatures pour les pétitions[106].

La première vague de féministes, contrairement à la seconde, très peu se concentre sur les sujets de 'avortement, de contraception et droits de reproduction les femmes en général. Bien qu'il ne se maria jamais Anthony, il a publié son point de vue sur le mariage, estimant qu'une femme devrait avoir le droit de refuser rapports sexuels avec son mari; les femmes américaines ne disposaient pas à ce moment-là une action en justice contre la viol commis dans la famille.

En 1860, en New York (État) a adopté une loi la propriété du magazine des femmes mariées qui a donné aux femmes la part de la propriété de leurs enfants, leur permettant d'avoir un mot dans la volonté des enfants et en leur donnant le droit d'administrer et d'hériter[107]. D'autres progrès, mais aussi d'autres pertes ont été enregistrées dans d'autres États, mais avec chaque nouvelle féministes de victoire pourrait l'utiliser comme un exemple pour jouer une plus grande pression sur les législatures maintenant irréconciliables.

Ces féministes, appelées par certains auteurs « féministes sociales » (bien que ce terme est critiquée par d'autres), présentant des programmes d'amélioration sociale, y compris l'application de interdiction, combat prostitution, la pacifisme et la protection des consommateurs. Le vote pour les femmes serait un moyen d'obtenir dans les affaires de l'Etat comme ils l'avaient toujours été versé aux affaires intérieures. Plusieurs associations ont partagé ces idées avec l'Union « » pour la tempérance de la femme chrétienne ».

Bien qu'il semblait essentiellement des membres conservateurs de ces associations n'a pas présenté de manière passive au pouvoir en place; mettant en évidence l'image de la femme a mené une protection de leur lutte personnelle compte des vices caractéristiques des hommes (alcool, le recours à la prostitution, la violence) et de critiquer le système capitaliste, bien que ne faisant pas partie du mouvement socialiste. Ces groupes ont été constitués principalement des femmes blanches des classes supérieures de la société.

En réponse à la non-admission dans ces femmes de formations afro-américaine ils ont créé leur propre association, l ' « Association nationale des femmes de couleur » en 1896; même si approché par de nombreux problèmes, les deux mouvements se sont retrouvés plus pour aider les associations afro-américaines de résistance civile qui se sont battus principalement contre la discrimination raciale[97].

Première vague Feminist
Charlotte Perkins Gilman (1860-1935) vers 1900.

Contrairement au mouvement féministe avec une prédominance des femmes appartenant à la haute société, les gens ont commencé à se développer aussi un féminisme socialiste-anarchiste; bien que son influence se révèle être beaucoup plus petit, cependant, il a réussi à atteindre les femmes des classes ouvrières. Pour ces aliénation des féministes de la femme, il était lié au système capitaliste et donc la libération pourrait avoir lieu que par un affrontement en règle de la société dominante. L'une des figures de proue du mouvement socialiste était Charlotte Perkins Gilman, qui a également participé à la revue féminisme[108].

En fait, même si la lutte pour l'égalité des droits a eu son début au XIXe siècle, le terme « féminisme » est apparu en Amérique en 1910. Le seul changement par rapport à la période précédente n'a pas été brutale que beaucoup de femmes ont continué à adhérer à objectifs et des méthodes qui ont caractérisé les premières féministes dans leur succès. Les premières luttes, et unifié toutes les féministes ont porté sur l'octroi du suffrage; En fait, une fois cet objectif atteint, il pourrait aussi chercher des changements importants dans l'éducation et, de façon plus générale, sociale. Après que le statut des femmes améliorerait naturellement.

Le mouvement féministe devait s'affirmer, bien que la frange extrême ol, aussi comme un mouvement révolutionnaire; non seulement cherché égalité des droits civils, mais aussi appelé à une véritable libération sexuelle, rejetant la société chrétienne et de ses normes et remettre en question la notion même de l'identité sexuelle. L'un des premiers groupes notables ont été « hétérodoxie », fondée en 1913 par Marie Jenney Howe en Greenwich Village, le quartier New-York Il fréquenté par des artistes.

Les membres de cette association ont réfléchi sur les formes de domination masculine et les moyens nécessaires afin de libérer les femmes, mais aussi de mettre en pratique leurs idées sur la libération sexuelle et la recherche du plaisir. En 1914, Henrietta Rodman a créé le « » Alliance féministe "[98]. Le radicalisme féministe a pu se manifester aussi en 1916 avec la fondation du « Parti national des femmes » (PMN), en fait, la « Femme de l'American National Suffrage Association » (NAWSA) existe depuis 1912 semblait être trop timide pour certaines féministes.

Les membres dell'NWP, tout comme la suffragette Anglais, l'organisation de démontrer des actions visibles pour attirer l'attention du public. Donc, il était là en 1917 est venu occuper la route devant la Maison blanche commencer une grève de la faim après avoir été arrêté[109].

Première vague Feminist
Suffragette avec un manifeste pour protester contre Thomas Woodrow Wilson, Washington 1918.

La fin de la première vague est souvent liée au passage du « dix-neuvième amendement à la Constitution des États-Unis » (1920), qui a accordé aux femmes le droit de vote; Ce fut la principale victoire du mouvement, qui comprenait également des réformes dans l'enseignement supérieur, dans le lieu de travail, dans les professions et dans les soins de santé. Cette victoire marque aussi le reflux du féminisme; perdent beaucoup de membres et les associations font face à des fusions et se joindre à un programme commun u plus un obstacle d'aux affrontements des intestins.

Sur les associations contraires des femmes noires qui avaient aussi l'objectif de mettre enfin un terme à la discrimination raciale facilement leurs membres gardé. De plus, les années 20 ont été caractérisés par une plus grande prudence en ce qui concerne l'expression de féministes; les jeunes femmes ont vu l'importance de la lutte pour l'égalité des droits, alors que les valeurs du mariage et de la maternité étaient encore reconnues comme fondamentales.

Il y a eu plusieurs rapports de la participation des femmes afro-américaines dans le mouvement pour le suffrage des femmes. Lors d'une interview en 1974 Alice Paul fait observer qu'il a fait un compromis entre les groupes dans le sud du pays d'avoir avant la mars des femmes blanches, puis les hommes et, enfin, que des femmes afro-américaines[110].

Dans un autre compte Association nationale pour l'avancement des gens de couleur (NAACP) les difficultés de séparation a déterminé que les femmes afro-américaines ont défilé dans leurs États respectifs sans obstacles[111]. Parmi eux, il a également été Ida B. Wells, qui marchait avec la délégation 'Illinois.

Jusqu'à ce que le féminisme a trouvé l'énergie plus de 1960 égale à celle dépensée au cours de la fin du XIXe siècle et au début du XXe[112].

questions

Les féministes de la première vague ont d'abord essayé d'avoir accès à l'éducation pour toutes les filles, l'amélioration de la situation des femmes mariées, l'égalité en milieu de travail et dans l'accès à la vie politique par le droit de vote[16].

éducation

Le droit à une bonne éducation est la première déclaration des pionniers du féminisme au XVIIe siècle. Tout au long du XIXe siècle, une telle demande est très importante: en effet, grâce à la connaissance des femmes pourrait mieux intégrer dans le monde du travail et ont également été mieux en mesure de jouer un rôle politique. La connaissance semblait-il la meilleure façon d'obtenir un statut plus élevé que le rôle soumis qu'ils avaient toujours lieu contre les décisions de son mari. Développer les femmes l'éducation des filles dans de nombreux pays, les cours organisés financement sans passer par l'état.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, les demandes sont présentées aux sujets plus spécifiques tels que commutées à l'enseignement supérieur et la formation professionnelle.

Au tournant du XXe siècle, le thème de la diversité et 'éducation sexuelle Ils ont commencé à apparaître entre les demandes féministes[113].

Situation des femmes mariées

en Royaume-Uni jusqu'en 1857 une femme ne pouvait pas demander divorce même si son mari a triché sur elle, tandis que l'homme avait ce droit. La femme ne pouvait, sans le consentement du conjoint, faire testament, signer un bail, une personne de citation en justice, leurs biens, etc. Caroline Norton Il a écrit de nombreux articles sur ces sujets et en 1857 la « Loi sur le mariage et le divorce » (loi sur le mariage et le divorce) contenu dans plusieurs de ses idées[8].

Première vague Feminist
L'essayiste britannique Elizabeth Wolstenholme (1833-1918).

sexualité

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Positions féministes sur la sexualité.

Bien que la sexualité féminine n'a jamais eu la citoyenneté "époque victorienne, la plupart des féministes de la première heure ont osé aborder ce problème sur. d'abord la violence sexuelle et viol Maritale en particulier étaient au centre des écrits d'Elizabeth Wolstenholme, membre des « Dames de Langham Place »; elle revendique le droit au refus de rapports sexuels pour les femmes mariées afin qu'ils puissent bien trouver leur conscience de soi.

Une autre façon de résoudre ce problème est de se connecter à la prolifération des MST, en particulier les blennorragie et syphilis; si Wolstenholme est devenu membre de la « Ladies Association nationale pour l'abolition de la maladie contagieuse » (Association nationale des femmes pour l'abolition des maladies contagieuses).

Les mesures prises par Josephine Butler au sein de cette association, il a exhorté le gouvernement britannique à voter pour « actes » maladies contagieuses en 1860. Les maladies vénériennes de combat projet de loi était une priorité pour ces féministes parce que, selon une estimation faite par Christabel Pankhurst dans son livre Le Grand Fléau (Le grand fléau) avant et Comment mettre fin également, publié en 1913, au moins 80% des hommes souffrant de gonorrhée et de syphilis et 20% n'a pas eu aucun scrupule à contaminer les jeunes femmes.

A l'époque, il existait l'ignorance absolue de ces maladies et de la lecture et des livres de médecine est resté interdit aux femmes[15].

Première vague Feminist
Margaret Sanger Je pris le parti en faveur de la contraception.

limitation des naissances

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: droits de reproduction.

De tous les problèmes et questions soulevées par les féministes dans le débat public que le contrôle des naissances était sans doute ce qui était le plus tabou. Au Royaume-Uni Annie Besant et Charles Bradlaugh en 1877 pour réimprimer le texte intitulé « Les fruits de la philosophie », qui traitait contraception; Ils ont été condamnés accusés d'avoir publié un livre considéré comme obscène.

Cet argument a également été l'un des plus discuté parmi les féministes, puisque beaucoup d'entre eux croyaient que l'accès à la contraception permettrait aux hommes d'imposer encore plus leurs désirs sexuels devant des femmes; le célibat est dans ce cas préféré à la contraception[114].

Le même a eu lieu à l'étranger, où les féministes socialistes comme Charlotte Perkins Gilman Ils ont vu et compris la contraception comme un moyen supplémentaire pour les hommes de nier la personnalité des femmes et donc les rendre plus vulnérables, au contraire Margaret Sanger, qui appartenait au même mouvement féministe de Gilman, il était l'avocat de la défense du contrôle des naissances, en soulignant la liberté qui donnerait des conjoints et des améliorations qui conduiraient à leur santé.

En outre, selon Sarger, le système capitaliste aurait plus fonctionner si la population était diminuée. Cependant, ces discours inspirés socialisme disparu de l'œil du public en 1917, lorsque le bolchevisme Il a pris le pouvoir en Russie[109].

Première vague Feminist
Louise Michel (1830-1905) a signé la première déclaration pour l'égalité des droits entre les hommes et les femmes, publié en 1866.

Travail des femmes

Le travail des femmes est une préoccupation majeure Europe dans la seconde moitié du XIXe siècle. Le droit au travail a été soutenu par les féministes appartenant à bourgeoisie; Cette ensuite conduit réclamations de bière sur l'égalité des salaires avec les hommes. À partir de 1921, Suisse, au 2ème congrès des intérêts des femmes, il est apparu pour la première fois slogan « Un travail égal, salaire égal »[115].

Cependant, cette volonté de prendre sa part du monde du travail n'a pas été acceptée par tous les mouvements politiques; ainsi, lors du congrès de deuxième internationale qui a eu lieu en Septembre 1866, la majorité des représentants a condamné le droit au travail pour les femmes comme un mal de capitalisme; la femme aurait dû être libre du travail pour se consacrer pleinement à ses fonctions de femme et de mère.

Cependant, cette résolution a été vivement critiquée par les féministes qui ont appelé à se rallier à un appel demandant l'égalité droits civiques, le droit à l'éducation et le droit au travail; le texte a été signé par 38 femmes, y compris Maria Deraismes, Leo et André Louise Michel et avait publié dans le journal Le Droit des femmes[116].

D'autre part le travail des femmes pourrait être plus immédiatement que voulait; les travailleurs forcés de quarts de travail épuisant, ont dû se battre pour une amélioration de leurs conditions de vie; cela nécessitait la journée de travail de 8 heures, la mise en place d'une usine inspecteurs corps, interdiction dl sur le travail de nuit, etc.[115]. Juste la question des uniformes de travail de nuit féministes parce que depuis 1892, il a été interdit France. Bien que cette loi a été présenté comme une protection pour les femmes, il a été le même que Deraismes critiquées par les féministes, qui ont vu plutôt comme une restriction de leur liberté[43].

Première vague Feminist
Les États-Unis Susan Anthony (1820-1906) autour de 1855.

Droit de vote

Le droit de vote a été le porte-drapeau du mouvement féministe tout au long du XIXe siècle, bien que dans les différents pays et les périodes apparaissent comme un élément essentiel ou secondaire. Chez les femmes britanniques d'abord essayé de persuader le gouvernement d'une action en justice. Dans la requête déposée par John Stuart Mill il a fallu un troisième débat sur la réforme électorale de 1884 et la discussion féministe a été l'un des moments forts.

Mais en 1903, avec la création de Union sociale et politique des femmes, Il a remarqué un changement clair de ton. la suffragette Ils ont commencé à utiliser des méthodes de plus en plus violentes, voire illégales, et la réponse des autorités était stricte avec l'arrestation des féministes et leur détention. Ceux qui ont choisi la grève de la faim ont été nourris de force. Il a été le rôle joué par les femmes pendant la Grande Guerre pour amener le gouvernement à accorder le vote aux femmes en 1918, avec plus de trente ans.

Aux États-Unis émergé deux organisations en 1869, la « suffragettes nationale de la femme Association » de Susan Anthony et Elizabeth Cady Stanton et l ' "American Woman Suffrage Association" fondée par Lucy Stone et Henry Browne Blackwell; ces deux groupes ont fusionné en 1890. Entre 1870 et 1910, 480 campagnes ont été organisées pour l'organisation des référendums locaux; ce qui a conduit à la performance de 17 d'entre eux dans différents États fédérés de Etats-Unis d'Amérique. Seuls deux se traduira par une victoire pour le droit de vote pour les femmes.

Première vague Feminist
Maria Vérone (1874-1938).

Le début de Première Guerre mondiale Elle marquera une pause dans les revendications féministes, mais déjà en 1916 le mouvement a été relancée grâce à Carrie Chapman Catt avec son « plan gagnant » (Plan de la Victoire). Le 26 Août 1920, le 19e amendement constitutionnel a assuré la promulgation des droits de vote pour les femmes.

en France Hubertine Auclert en 1876, il fonde le journal Le Droit des Femmes autour de qui a réuni le premier groupe français à l'appui du droit de vote des femmes. Les '10s du XXe siècle a vu la naissance de' "Union française pour le suffrage des femmes" et "English Ligue pour le droit des femmes", à la fois dirigée par Maria Vérone, qui a organisé des campagnes pour le droit de vote. Quelques-uns des événements organisés ont été réprimées immédiatement par les autorités. Seulement au cours de la guerre, le droit de vote leur est accordée, le 21 Avril 1944, par ordre de Comité français de libération nationale présidé par Charles de Gaulle.

Première vague Feminist
Réunion des féministes Belgrade en 1894.
Première vague Feminist
Congrès féministe Oslo en 1902.
Première vague Feminist
Les premières femmes élues députés dans le monde, Finlande 1907.
Première vague Feminist
« Association pour le droit de vote des femmes » norvégienne, fondée nel1898. L'image est tirée d'une réunion qui a eu lieu Lillehammer.
Première vague Feminist
Suffragette français.
Première vague Feminist
manifestation féministe appelé par Ángeles López de Ayala à Barcelone en 1910.
Première vague Feminist
Manifestation pour la le suffrage des femmes aux États-Unis en 1913.
Première vague Feminist
opposition locale au suffrage des femmes aux États-Unis.
Première vague Feminist
suffragette États-Unis en 1911.
Vidéo d'une manifestation de suffragettes américaines en 1913.
Première vague Feminist
Les femmes dans la place Cardiff en 1913.
Première vague Feminist
Suffragette arrêté en Londres en 1914.
Première vague Feminist
démonstration Feminist Paris en 1914.
Première vague Feminist
Picket (grève) des femmes américaines en faveur du suffrage en 1917.
Première vague Feminist
Démonstration faite en suédois Göteborg en 1918.
Première vague Feminist
de vote aux femmes Amsterdam en 1921.
Première vague Feminist
Les membres du « Parti de National Woman » sur la mars en 1922.
Première vague Feminist
professeur coréen en 1926
Première vague Feminist
Assemblée générale de la « Fédération des femmes évangéliques allemandes » dans Stralsund, 1927
Première vague Feminist
la Memorial (monument) dédié aux suffragettes à Christchurch Gardens, Londres.
Première vague Feminist
Panel pour le centenaire du suffrage des femmes dans nouvelle-Zélande, Auckland.

chronologique Résumé

1809

  • en Connecticut les femmes mariées ont été autorisés à inscrire sur les listes électorales[117].

1810

  • en Suède le droit informel d'une femme non mariée à être déclarée comme « majeure » légalement par office réel a été officiellement confirmé par le Parlement[118].

1811

  • en Autriche les femmes mariées bénéficient de droits à une économie distincte et choisir indépendamment leur profession[119].
  • En Suède, les femmes des affaires mariées voient accorder le droit de prendre des décisions sur leurs propres affaires sans le consentement de son mari[120].

1821

  • en Maine les femmes mariées ont le droit de posséder et d'exploiter des biens personnels si elle était cette incapacité de le faire par le conjoint[121].

1827

  • en Brésil Il est ouvert la première école primaire pour les filles tout en donnant accès à la profession enseignante[122].

1829

  • en Inde la pratique est abolie sati[123].
  • En Suède, les sages-femmes sont autorisés à utiliser des instruments chirurgicaux, unique Europe à ce moment-là d'avoir le statut de chirurghe[124].

1832

  • Au Brésil Dionísia Pinto Gonçalves, sous le pseudonyme Nísia Floresta Brasileira Augusta il a publié son premier livre dans lequel il fait face pour la première fois dans les questions d'égalité le Brésil et la capacité intellectuelle des femmes et leur droit d'être éduqués en participant à la vie publique sur un pied d'égalité avec les hommes (par les droits des femmes et l'abolition de discrimination masculin)[125]. Le texte, intitulé « Droits de l'injustice des femmes et des hommes » était une traduction vient de Femme à l'homme non Inferior, souvent attribuée à Mary Wortley Montagu[126][127].

1833

1835

  • en Arkansas les femmes mariées sont autorisés à avoir leurs produits, mais de ne pas contrôler les propriétés en son nom propre[130].
  • la Pitcairn les femmes de subvention les droit de vote.

1838

  • en Kentucky l'école est accordée au suffrage (le droit de vote dans riunini scolaire) des veuves avec des enfants d'âge scolaire[131].
  • en Iowa Il est admis que la garde des enfants à la mère en cas de divorce; Il est le premier État américain à le faire[131].

1839

  • en Mississippi Ils sont accordés aux femmes mariées des droits de propriété limités; Il est le premier État américain à le faire[131].
  • en grande-Bretagne la « garde de loi sur les enfants 1839 » permet aux mères divorcées se garde des enfants de moins de sept ans, mais seulement si le lord Chancellor consentements et seulement si la mère est de « bon caractère »[132].
  • Dans le Mississippi la « Loi sur la propriété des femmes mariées » donne aux femmes mariées le droit de posséder leur propre propriété, mais pas de contrôler les propriétés en son nom propre[133].

1840

  • en Texas les femmes mariées sont autorisés à posséder un propriété privée[133].

1841

  • en Bulgarie la première école publique pour les filles a été ouvert (éducation homogène), Par l'éducation et la profession enseignante pour les femmes[134].

1842

  • En Suède, introduit obligatoire à l'école primaire pour les deux sexes[135].

1844

  • Dans le Maine, il est fait passer une loi pour permettre aux femmes mariées d'avoir une propriété séparée en leur nom propre (économie séparée). Il est le premier États fédérés des États-Unis d'Amérique de le faire[136].
  • Dans le Maine la « Loi unique Trader » donne aux femmes mariées la possibilité d'entreprendre des activités dans les affaires, sans qu'il soit nécessaire d'obtenir le consentement préalable de leur mari[131].
  • en Massachusetts les femmes mariées ont reçu le droit d'avoir une économie séparée[137].

1845

  • En Suède, il est accordé une égale patrimoine les fils et les femmes (en l'absence d'une volonté clairement exprimée autrement) par la loi[138].
  • A New York (État) les femmes mariées bénéficient de droits brevet[139].

1846

  • En Suède, les professions commerciales sont ouvertes à toutes les femmes célibataires[140].

1847

  • en Costa Rica le premier lycée a été ouvert pour les filles et la profession enseignante est ouverte aux femmes[141].

1848

  • Dans l'état de New York sur les subventions « Married Loi sur la propriété des femmes » aux femmes mariées économie séparer[142].
  • en États-Unis d'Amérique le candidat à la présidence 14-15 Juin Gerrit Smith met le suffrage des femmes dans sa plate-forme de programme[143].
  • en Perse Il est maintenu entre Juin et Juillet Conférence des Badasht[144][145].
  • Dans l'état de New York en Juillet ouvre la conférence Seneca Falls; est la première convention américaine sur les droits des femmes[146].

1849

1850

  • En Angleterre, « Langham Place Circle » devient le premier Anglais mouvement féministe organisé; il comprend, entre autres, Barbara Bodichon (née Leigh-Smith) et Bessie Rayner Parkes[17]. Elle établit une campagne pour l'amélioration des droits des femmes en matière d'emploi et de l'éducation[148].
  • pour Haïti Il ouvre la première école permanente femme[149].
  • en Islande Il a incité l'égalité d'héritage pour les hommes et les femmes[150].
  • en Californie la « loi sur les biens des femmes mariées » permet aux femmes mariées économie séparée[151].
  • en Wisconsin On lui donne le « marié Loi sur les biens des femmes », qui permet aux femmes mariées économie séparée[151].
  • en Oregon les femmes célibataires sont autorisés à posséder des parcelles de terrain[119].
  • en Danemark le mouvement féministe a commencé avec la publication du livre de Mathilde Fibiger intitulé « Clara Raphael, Tolv court »[152][153].

1851

  • en Guatemala Il est accordé la pleine citoyenneté aux femmes, mais elle est annulée en 1879[154].
  • en nouveau-Brunswick en Canada aux femmes mariées, il est accordé économie séparée[155].

1852

  • en New Jersey aux femmes mariées, il est accordé économie séparée[137].

1853

  • en Colombie est divorce légalisée (sera levée en 1856 et réintroduit en 1992)[129].
  • En Suède, la profession enseignante école primaire public est ouvert aux deux sexes[156].

1854

  • en Norvège Il a incité l'égalité d'héritage pour les hommes et les femmes[119].
  • en Massachusetts aux femmes mariées, il est accordé économie séparée[151].
  • en Chili Il a ouvert la première école primaire publique pour les filles[157].

1855

  • en Iowa l 'Université de l'Iowa devient la première université dans l'État américain du public mixte[158].
  • en Michigan aux femmes mariées, il est accordé économie séparée[134].

1857

  • Au Danemark, la majorité légale est accordée aux femmes célibataires[119].
  • Au Danemark, une nouvelle loi établissant le droit des femmes célibataires de gagner leur vie dans toute profession dans le commerce[153].
  • Au Royaume-Uni, « La Matrimonial Causes Act 1857 » permet aux couples divorcent par une procédure civile[159][160].
  • en Pays-Bas Il devient l'enseignement primaire obligatoire pour les garçons et pour les filles[161].
  • en Espagne Il devient l'enseignement primaire obligatoire pour les garçons et pour les filles[162].
  • les femmes mariées dans le Maine ont reçu le droit de contrôler leurs gains[137].

1858

  • Nell 'empire russe sont les premiers gymnases ouverts pour les filles[163].
  • En Suède, la majorité légale est accordée aux femmes célibataires, le cas échéant; devenir automatique en 1863[138].

1859

  • en Ouest canadien aux femmes mariées, il est accordé économie séparée[155].
  • Au Danemark, le bureau d'enseignement de l'école publique est ouverte aux femmes[164].
  • en Russie Les femmes sont autorisés à suivre des cours universitaires (ce droit a été retiré en 1863)[163].
  • En Suède, les postes de professeur et fonctionnaire public sont ouverts aux femmes[165].
  • en Kansas les « Les mariés Loi sur la propriété des femmes » subventions aux femmes mariées séparent l'économie[151].

1860

  • Dans l'état de New York, il est approuvé une révision de la « Marié Loi sur les biens des femmes » qui est accordé aux femmes mariées propriété partagée de leurs enfants en leur permettant d'exprimer, au nom des enfants, la volonté de l'organisation et le paiement des salaires et l'octroi leur droit d'hériter des biens[107].

1861

  • en Australie du Sud Il est accordé aux femmes possédant le droit de vote aux élections locales[166].
  • Au Kansas, il est donné à tous le suffrage des femmes aux élections scolaires. De nombreux autres Etats ont suivi avant le début du XXe siècle[131].

1862

  • En Suède, le petit suffrage local est accordé aux femmes. En 1919, il a obtenu le droit de vote restreint et en 1921 toutes les restrictions sont levées[167].

1863

  • en Finlande le contribuable est accordé aux femmes le suffrage dans la campagne municipale, en 1872, la réforme a été étendue aux villes[168].

1869

  • Au Royaume-Uni, il est accordé aux femmes le droit de vote aux élections locales[169].
  • en Wyoming Il est garanti le droit de vote aux femmes, le premier État américain à le faire[170].

1870

  • en Utah les femmes ont le droit de vote est révoqué par Congrès américain d'Amérique en 1887, dans le cadre d'un effort national visant à libérer le territoire de polygamie; Il est restauré en 1895 lorsque le suffrage des femmes est insérée dans la constitution du nouvel Etat[171].
  • En Angleterre, en 1874 et en 1882 « Marié Loi sur les biens des femmes » est approuvé, il sera élargi donnant ainsi le contrôle aux femmes britanniques de leurs revenus et des biens[136].

1871

  • Au Danemark, il a été créé la première organisation dans le monde pour les droits des femmes par Mathilde Bajer avec son mari Frederik, appelé « Dansk Kvindesamfund » (Société des femmes danoises). Il y a encore aujourd'hui.
  • Aux Pays-Bas le premier étudiant inscrit dans une université néerlandaise, l 'Université de Groningen, Il est appelé Aletta Jacobs.

1872

  • En Finlande, le contribuable est accordé le suffrage des femmes dans les villes municipales[168].

1881

  • Nell 'Isle of Man le droit de vote est accordé aux femmes célibataires et aux veuves qui possèdent des propriétés, à la suite 700 femmes ont reçu le vote (comprenant environ 10% de l'électorat)[172].

1884

  • en Canada les veuves et les femmes célibataires deviennent les premières femmes qui se voient accorder le droit de vote, d'abord dans les municipalités de 'Ontario puis les autres provinces au cours des années '90[173].

1886

  • Six États américains permettent le divorce en raison de la cruauté[131].
  • en péninsule coréenne la « Université féminine Ewha » de Séoul devenir le premier institut de l'éducation coréenne conçu spécifiquement pour les femmes, fondée par Mary F. Scranton (un missionnaire américain de l'Église épiscopale méthodiste)[174].

1891

1893

  • en Colorado Il est accordé aux femmes le droit de vote[176].
  • Nouvelle-Zélande est devenue le premier pays autonome dans le monde où les femmes ont le droit de voter aux élections législatives[177].
  • en Îles cook est attribué aux femmes le droit de vote dans les conseils de l'île et au parlement fédéral[178].

1894

  • Dans le sud de l'Australie, il est accordé aux femmes le droit de vote[178].
  • Au Royaume-Uni a étendu le droit de vote aux élections locales pour les femmes mariées[179].

1895 Presque tous les États promulguent une certaine forme de la loi fédérale américaine sur les biens personnels et les revenus, en plus d'offrir aux femmes mariées à gérer une entreprise sans l'accord préalable de son mari, de vérifier leurs propriétés et gains[131].

en 1896 Idaho Il est accordé aux femmes le droit de vote[180].

1900

  • En Australie occidentale, il est accordé aux femmes le droit de vote[181].
  • en Belgique la majorité légale est accordée aux femmes célibataires[182].
  • en Egypte une école pour les enseignantes a été fondée à Caire[183].
  • En France, les femmes sont autorisées à pratiquer le droit[184].
  • En Corée, la profession de maître de poste est ouvert aux femmes[185].
  • en Tunisie Il a ouvert la première école primaire publique pour les filles[183].
  • en Japon Il est ouvert l'université des premières femmes[186].
  • en Grand-Duché de Bade en Allemagne l'université est ouverte aux femmes[187].
  • En Suède, le congé de maternité est accordée pour les travailleurs dans le secteur industriel.

1901

  • en Bulgarie l'université est ouverte aux femmes[188].
  • A Cuba l'université est ouverte aux femmes[189].
  • Au Danemark, le congé de maternité est accordée pour toutes les travailleuses[190].
  • En Suède, il est établi la première loi en ce qui concerne le congé parental. Seulement pour les femmes qui travaillent comme ouvriers agricoles est nécessaire que les employeurs ne permettent pas aux femmes de travailler dans les quatre premières semaines après la naissance[191].
  • En Australie, il a été élu le premier Parlement avec une allocation non uniforme. Auparavant, la législation en vigueur avait une franchise pour l'état séparé; Australie du Sud et de l'Ouest les femmes avaient le droit de vote, à condition que le Australie du Sud aborigènes (Hommes et femmes) ont le droit de vote, alors que dans Queensland et esplicitmente Ouest lui a refusé le droit de vote[192][193].

1902

  • en Chine la pieds bandés ou la liaison a été interdit par pied édits impériaux dynastie Qing (La dernière dynastie chinoise)[194]
  • A El Salvador aux femmes mariées, il est accordé économie séparée[195].
  • En El Salvador, la majorité légale est accordée aux femmes mariées[195].
  • En Nouvelle-Galles du Sud en Australie, il est accordé aux femmes le droit de vote aux élections de l'Etat[196].
  • En Angleterre, une délégation de travailleurs du textile composée de femmes du nord du pays présente une pétition au Parlement avec 37.000 signatures pour exiger le suffrage des femmes[197].

1903

  • en Bavière en Allemagne, l'université est ouverte aux femmes[198].
  • En Suède, les cabinets médicaux publics sont ouverts aux femmes[199].
  • en Tasmanie (Australie) se voit accorder le droit de vote aux femmes[200].
  • En Angleterre, il est fondé Union sociale et politique des femmes[197].

1904

  • en Nicaragua aux femmes mariées, il est accordé économie séparée[195].
  • Au Nicaragua, la majorité légale est accordée aux femmes mariées[195].
  • en Royaume de Wurtemberg en Allemagne, l'université est ouverte aux femmes[198].
  • en Angleterre suffragette Dora Montefiore refuse de payer des impôts parce que les femmes ne pouvaient pas voter[201].

1905

  • Dans le Queensland, en Australie les femmes ont le droit de vote[202].
  • Dans les écoles Islande sont ouverts aux femmes[119].
  • En Russie, les universités sont ouvertes aux femmes[119].
  • En Angleterre, le 10 Octobre, Christabel Pankhurst et Annie Kenney devenir les premières femmes à être arrêtés suite à une manifestation publique pour le suffrage des femmes[201].

1906

  • En Finlande, il est accordé aux femmes le droit de vote[203], Il est le premier pays européen à faire[204].
  • en Honduras aux femmes mariées, il est accordé économie séparée[195].
  • Au Honduras la majorité légale est accordée aux femmes mariées[195].
  • Au Honduras est le divorce légalisé[129].
  • En Corée comme infirmière est autorisée aux femmes[205].
  • Au Nicaragua, le divorce légalisé[129].
  • En Suède, le suffrage municipal est accordé aux femmes mariées[206].
  • en Saxe, en Allemagne, l'université est ouverte aux femmes[198].
  • En Angleterre, une délégation des femmes de « l'union sociale et politique des femmes » et « Union nationale des sociétés des suffragettes » rencontre le Premier ministre monsieur Henry Campbell-Bannerman[197].
  • En Angleterre, le mot « suffragettes » est inventé comme une insulte aux membres de l ' « Union sociale et politique des femmes »; Il est utilisé pour la première fois depuis Daily mail[204].
  • En Grande-Bretagne, la Fédération nationale des femmes au travail a été fondé par Mary Macarthur[204].

1907

  • En France, les femmes mariées obtiennent le contrôle total de vos revenus[207].
  • En France, les femmes sont admises à la protection des enfants[184].
  • En Norvège, les femmes ont le droit de briguer, même si elle reste soumise à des restrictions jusqu'en 1913[208].
  • En Finlande, les premiers membres féminins du parlement sont élus dans l'histoire du monde[203].
  • en Uruguay est légalisé le divorce[209].
  • En Angleterre, les « Sociétés de l'Union nationale des femmes de Suffrage » a organisé la première manifestation nationale des femmes, connue sous le nom « boue Mars » en raison des conditions météorologiques défavorables[204].
  • En Angleterre, la baronne Emmeline Pethick-Lawrence avec son mari fonda Frédéric le journal suffragette Votes pour les femmes.
  • En Angleterre, il est formé « Ligue des femmes de la liberté » quand Charlotte Despard et d'autres se sont échappés de la « union sociale et politique des femmes »[204].
  • En Angleterre, la « Qualification des femmes Loi 1907 » permet aux femmes seront élus en tant que maire et les conseils municipaux de district[204].

1908

  • Chez les femmes en Belgique sont autorisées à mener des activités judiciaires tribunal[119].
  • Au Danemark, les femmes non mariées légalement deviennent les dépositaires de leurs enfants[190].
  • en Pérou l'université ouverte aux femmes[210].
  • en Prusse, Alsace-Lorraine et Hesse (En Allemagne), l'Université ouverte aux femmes[198].
  • Au Danemark est accordée aux femmes âgées de 25 ans le droit de vote aux élections locales[211].
  • A Victoria (Australie) Il est accordé aux femmes le droit de vote aux élections de l'Etat[212].
  • En Angleterre, 17 Janvier suffragettes s'enchaînent aux garde-corps 10 Downing Street[204]; Emmeline Pankhurst Il est arrêté pour la première fois[204]; La « union sociale et politique des femmes » introduit dans leurs campagnes propagande jet de pierre[204].

1909

  • En Suède, les femmes sont admises aux conseils municipaux[206].
  • En Suède, l'expression « Suédois » est retiré des formulaires de demande dans les bureaux publics et venfono admis les femmes, ainsi que les candidats à la plupart des professions publiques[199].
  • en Mecklembourg (Allemagne), l'Université ouverte aux femmes[198].
  • En Angleterre, en Juillet Marion Dunlop devient le premier suffragette emprisonné pour commencer une grève de la faim; En conséquence, il est ordonné à l'alimentation forcée[204].
  • A Chicago les femmes sont les femmes élues pour la première fois en tant que procureurs assemblée spirituelle locale baha'i; Neuf membres élus pour siéger au bureau avec trois bulletins de vote secrets sont des femmes, y compris Corinne True (ci-après dénommé parmi Mains de la cause)[213].

1910

  • Au Danemark, le 'internationale socialiste réunis à Copenhague l'établissement d'un jour des femmes internationales pour honorer le mouvement pour les droits des femmes et pour aider à atteindre le suffrage des femmes[214].
  • A Washington (Etats-Unis) est accordé aux femmes le droit de vote[215].
  • en equateur est légalisé le divorce[129].
  • En Angleterre, le 18 Novembre était le « Black Friday »; suffragettes et la police en dehors de la violence match Parlement du Royaume-Uni après l'échec de la première « conciliation du projet de loi. » Ellen Pitfield, l'un des manifestants, est mort à la suite des blessures graves[201].

1911

  • en Angleterre Ethel Smyth Il compose le « mars des femmes », la chanson officielle des suffragettes[201].
  • en Portugal la majorité légale est accordée aux femmes mariées (elle sera levée en 1933 par la Estado Novo (Portugal))[216].
  • Au Portugal est légalisé le divorce[216].
  • En Californie, il est accordé aux femmes le droit de vote[217].
  • en Autriche, Danemark, en Allemagne et en Suisse le 19 Mars est établi et célébré pour la première fois Journée internationale de la femme. Plus de Miline des femmes et des hommes qui ont participé aux divers événements qui soutiennent la campagne pour le droit des femmes au travail, voter, être professionnellement formés, exercent des fonctions publiques et d'être libre de discrimination[218].
  • en Afrique du Sud olive Schreiner Public « Les femmes et le travail »[201].

1912

  • en Oregon, Kansas Arizona Il est accordé aux femmes le droit de vote[219].
  • en Angleterre Sylvia Pankhurst établir sa « Fédération des Suffragettes » à East London[201].
  • Aux États-Unis tous les organes administratifs des hommes de foi baha'i Ils sont complètement dissous par Abdu'l-Baha lors de sa visite américaine et remplacée par des institutions intégrées[213].
  • en Palestine (Alors partie de 'empire ottoman) à Bahiyyih Khánum, pendant les périodes où son frère était absent en Amérique, il est attribué à la foi bureau directive

baha'i[220][221].

1913

  • Chez les femmes la Russie célèbrent leur première « Journée internationale de la femme » le dernier dimanche de Février; après beaucoup de discussions, il est transféré au 8 Mars (la date à laquelle vous garderez)[218].
  • en Alaska Il est accordé aux femmes le droit de vote[219].
  • En Norvège, il est accordé aux femmes le droit de vote[222].
  • Au Japon, les universités publiques sont ouvertes aux femmes[223].
  • En Angleterre suffragette Davison Emily Il est tué par le cheval du roi George V du Royaume-Uni tous '' Derby d'Epsom "[201].
  • En Angleterre, 50% des femmes inscrites dans le cadre d'un pèlerinage organisé par « Union nationale des sociétés suffragettes » atteint jusqu'à Hyde Park 26 juillet[201].

1914

  • En Russie, les femmes mariées reçoivent leur premier passeport intérieur[163].
  • en Montana et Nevada Il est accordé aux femmes le droit de vote[219].
  • En Angleterre suffragette Mary Richardson entre dans la National Gallery (Londres) et les cicatrices avec un couteau Rokeby Venus[201].

1915

  • Au Danemark, il est accordé aux femmes le droit de vote[211].
  • En Islande, il est accordé aux femmes le droit de vote, conditions et restrictions[208].
  • Aux États-UnisAmerican Medical Association Il commence à admettre les femmes en tant que membres[30].
  • en Pays de Galles Du Nord a été fondée la première école de filles en Grande-Bretagne[201].

1916

  • pour Alberta, Manitoba et Saskatchewan (Canada) est accordé aux femmes le droit de vote[224].
  • Aux États-Unis Margaret Sanger Il ouvre sa première clinique des États-Unis[225].
  • En Angleterre, la « Loi sur Cat and Mouse » est présenté aux suffragettes qui se sont engagés sur une grève de la faim.[201]

1917

  • A Cuba, les femmes mariées ont été accordées l'économie séparée[195].
  • A Cuba la majorité légale est accordée aux femmes mariées[195].
  • Aux Pays-Bas, les femmes obtiennent le droit à l'élection[226].
  • en Mexique la majorité légale est accordée aux femmes mariées[195].
  • Au Mexique, est le divorce légalisé[195].
  • L'état de New-York accorde aux femmes le droit de vote[219].
  • en Biélorussie Il est accordé aux femmes le droit de vote[227].
  • en République socialiste fédérative soviétique de Russie Il est accordé aux femmes le droit de vote[228].

1918

  • A Cuba est légalisé le divorce[129].
  • en Constitution soviétique de 1918 il est indiqué que « les femmes ont des droits égaux à ceux des hommes »[229].
  • en Thaïlande l'université ouverte aux femmes[230].
  • en Angleterre Marie Stopes, qui a cru en l'égalité dans le mariage et l'importance du désir sexuel chez la femme, du public marié amour[26], un manuel sexuel que, selon une enquête auprès des universitaires américains en 1935 menées, était l'un des 25 livres les plus influents des 50 dernières années, devant Relativité. exposition de vulgarisation scientifique de Albert Einstein, de Mein Kampf de Adolf Hitler, de L'interprétation des rêves de Sigmund Freud et de Les conséquences économiques de la paix de John Maynard Keynes[231].
  • en Michigan, Dakota du Sud et Oklahoma Il est accordé aux femmes le droit de vote[219].
  • En Autriche, il est accordé aux femmes le droit de vote[224].
  • Au Canada est accordé aux femmes le droit de vote au niveau fédéral (dernière province à accorder le droit de vote des femmes était la Québec (province) en 1940)[232].
  • Au Royaume-Uni est approuvé la « représentation du peuple loi de 1918 » qui a permis aux femmes âgées de plus de 30 ans qui ont une qualification pour voter ttenuto propriétés. Bien que 8,5 millions de femmes répondraient à ce critère, ils ne représentaient 40% de la population totale des femmes au Royaume-Uni. Le même acte a également étendu le vote à tous les hommes de plus de 21 ans[233].
  • Au Royaume-Uni, il est approuvé « Parlement (Qualification des femmes) Act 1918 » qui permet aux femmes d'être membres du Parlement[201].
  • en Tchécoslovaquie Il est accordé aux femmes le droit de vote[224].

1919

  • en République de Weimar Il est accordé aux femmes le droit de vote[224].
  • en Azerbaïdjan Il est accordé aux femmes le droit de vote[234].
  • en Royaume d'Italie les femmes acquièrent plus de droits de propriété, y compris le contrôle de leurs revenus, et l'accès à certains postes juridiques[235].
  • En Grande-Bretagne, le « Sex Disqualification (suppression) Loi 1919 » a été promulguée. Dans une déclaration d'ouverture large déclaré que "[Une personne] ne sera pas disqualifié par le sexe ou le mariage de l'exercice de toute fonction publique, que ce soit par l'étiquette ou dans un bureau civil ou judiciaire ou exercer une profession civile ou vocation». La loi prévoit des possibilités d'emploi pour les femmes célibataires et beaucoup ont été nommés magistrats, mais en pratique est tombée en deçà des attentes du mouvement des femmes. Les postes de haut niveau dans la fonction publique étaient encore fermés aux femmes et ils pourraient toujours être exclus des jurys si elles étaient jugées trop « sensibles »[236].
  • la Luxembourg accorde aux femmes le droit de vote[237].
  • Au Canada, les femmes obtiennent le droit d'être candidats aux élections fédérales[238].
  • Aux Pays-Bas, il est accordé aux femmes le droit de vote. Le droit d'élection avait déjà été accordée en 1917[239].
  • En Nouvelle-Zélande, il est permis aux femmes de se présenter aux élections législatives[240].
  • en Angleterre Nancy Astor devient la première femme à siéger sur les bancs de la Chambre des communes[201].

1920

  • en République de Chine (1912-1949) Les premiers étudiants sont invités à 'l'Université de Pékin, la mesure sera suivie peu après par les universités du reste du pays[241].
  • pour Haïti une pharmacie est ouverte aux femmes[149].
  • En Corée, la profession d'opérateur téléphonique, ainsi que plusieurs autres professions (comme les employés) est ouverte aux femmes[205].
  • En Suède, la majorité légale est accordée aux femmes mariées à l'octroi de droits égaux au mariage[138].
  • Aux États-Unis le 19e amendement a été adopté dans la loi, accordant toutes les femmes américaines le droit de vote[131].
  • En Angleterre, le 'Université d'Oxford Il ouvre ses cours aux femmes[204].

1921

  • En Angleterre, est fondée sur « Six Point Group » par vicomtesse Margaret Mackworth pour pousser donneverso l'égalité sociale, politique, travail, morale, économique et juridique[204].

1922

  • En Chine, la « Journée internationale de la femme » est célébrée pour la première fois[242].
  • Au Royaume-Uni, il est approuvé la loi sur la propriété, donnant aux femmes le droit d'hériter des biens à égalité avec leurs maris[204].
  • En Angleterre, il est approuvé la loi sur l'enfance, à l'exclusion du peine de mort pour les femmes qui ont tué leurs enfants si leurs esprits ont été déclarés non équilibrée[204].

1923

  • Au Nicaragua Elba Ochomogo devenir la première femme à obtenir un diplôme universitaire[243].
  • En Angleterre, la loi sur les affaires matrimoniales permet aux femmes de demander le divorce au motif de adultère[244].

1925

  • Aux États-Unis, la « Loi sur la tutelle des mineurs » donne aux parents un soutien scolaire égal à leurs enfants[204].

1928

  • Au Royaume-Uni le droit de vote est accordé à toutes les femmes britanniques de la même façon que les hommes[245].

1934

  • en Turquie les femmes obtiennent le droit de vote et deviennent des candidats à élire également aux hommes, après les réformes pour une nouvelle loi civile.

notes

  1. ^ Astrid Henry, Pas de Ma Mère Soeur: Conflit générationnelle et la troisième vague Féminisme, Indiana University Press, 2004, p. 58, ISBN 978-0-253-11122-7.
  2. ^ Féminisme Première vague | BCC Féministe Philosophie
  3. ^ Yannick Ripa, France, de 1789 à nos jours, Armand Colin, 2010 ISBN 978-2-200-24654-9.
  4. ^ à b c 1972 Schneir, Miram, Féminisme: Les essentiels écrits historiques, Vintage Books, 1994, p. xiv, ISBN 0-679-75381-8.
  5. ^ Riot-Sarcey, 2008, p. 12
  6. ^ (FR) Histoire Féministe | Féministes pour la vie, sur www.feministsforlife.org. Récupéré le 4 Février, 2017.
  7. ^ (FR) Quatre vagues de Féminisme | Université du Pacifique, sur www.pacificu.edu. Récupéré le 4 Février, 2017.
  8. ^ à b c et Mulvey-Roberts, 2000, p. 760
  9. ^ John Wroath, Jusqu'à ce qu'ils sont sept, les origines des droits juridiques des femmes, Waterside Press, 1998 ISBN 1-872870-57-0.
  10. ^ L.G. Mitchell, Lord Melbourne, 1779-1848, Oxford University Press, 1997.
  11. ^ Perkins Jane Gray, La vie de l'honorable Mme Norton, John Murray, 1909.
  12. ^ Diane Atkinson, La conversation criminelle de Mme Norton, Random House, 2012, p. 274, ISBN 978-1-84809-301-0.
  13. ^ Bref résumé des lois d'Angleterre concernant les femmes, womhist.alexanderstreet.com. Récupéré le 6 Octobre, 2014.
  14. ^ Ben Griffin, La politique de genre en Grande-Bretagne victorienne: Masculinity, la culture politique et la lutte pour les droits des femmes, Cambridge University Press, le 12 Janvier 2012, p. 80, ISBN 978-1-107-01507-4. Récupéré le 23 Juin, 2013.
  15. ^ à b c Mulvey-Roberts, 2000, p. 761
  16. ^ à b c Mulvey-Roberts, 2000, p. 759
  17. ^ à b thème Oxford DNB: Langham groupe Lieu, Oxforddnb.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  18. ^ (FR) Lacey, Candida Ann, Barbara Leigh Smith Bodichon et le groupe Langham Place, édité par Routledge, 1987 ISBN 0-415-25688-7..
  19. ^ Modèle: ODNBweb
  20. ^ Peter Gordon et David Doughan, Société pour la promotion de l'emploi des femmes, dans le Dictionnaire des organisations de femmes britanniques, 1825-1960, Londres Portland, Or., Woburn Press, 2001, pp. 129-30, ISBN 0-7130-0223-9.
  21. ^ À terme pour les femmes (Consulté Février 2014)
  22. ^ Gerry Holloway, Les femmes et le travail en Grande-Bretagne depuis 1840, Londres, Routledge, 2005, p. 98, ISBN 0-415-25911-8.
  23. ^ à b c Mulvey-Roberts, 2000, p. 762
  24. ^ Emilie Wilding Davison, sur 8mars.info. Récupéré le 6 Septembre 2016.
  25. ^ (FR) Emeutes à Londres Suffragette, en The Times, Modèle: Date-p. 10. .
  26. ^ à b Marie Carmichael Stopes, marié amour, édité par Ross McKibbin, Oxford University Press, 2004 [1918], ISBN 0-19-280432-4.
  27. ^ Françoise Thébaud, Les grandes guerres, édité par plon, 1992 ISBN 2-259-02386-X. .
  28. ^ Phillips, Melanie, L'ascension de la femme: Une histoire du mouvement des suffragettes et les idées derrière elle, Londres, Abacus, 2004 ISBN 978-0-349-11660-0.
  29. ^ Louise Auvitu, Femmes, Envers et contre tous Vote, en La Croix, 2012.
  30. ^ à b « L'histoire des femmes en Amérique » [connexion terminée], Extrait de l'Encyclopédie Interactive de Compton, 1995
  31. ^ (FR) Michèle Sarde, De l'alcôve à l'arène, édité par Robert Lafond, 2007.
  32. ^ auteur anonyme, Petite histoire du Féminisme, sur paris-luttes.info, 24 novembre 2013. Récupéré le 6 Septembre 2016..
  33. ^ (FR) Miram Schneir, féminisme, 1972 ISBN 0-679-75381-8. .
  34. ^ Celle qui politiquer voulut, en Le Monde Diplomatique, Novembre 2008. .
  35. ^ FRIOT-Sarcey, 2008, p. 51
  36. ^ Riot-Sarcey, 2008, p. 50
  37. ^ Riot-Sarcey, 2008, p. 51
  38. ^ FRIOT-Sarcey, 2008, p. 52
  39. ^ à b Riot-Sarcey, 2008, p. 56
  40. ^ Françoise Lautman, Ni Marie Ève, Labor et Fides, 1998 ISBN 978-2-8309-0882-4.
  41. ^ Histoire du Féminisme, sur Encyclopédie Universalis. Récupéré le 6 Septembre 2016.
  42. ^ Alexandre Dumas fils, L'Homme-femme: à Henri d'Réponse Ideville, Michel Levy Freres, 1872.
  43. ^ à b Riot-Sarcey, 2008, p. 58
  44. ^ Riot-Sarcey, 2008, p. 59
  45. ^ Claude Maignien et Charles Sowerwine, Madeleine Pelletier: Une politique féministe Dans l'arène, Paris, Les Éditions Ouvrières, 1992. .
  46. ^ Riot-Sarcey, 2008, p. 61
  47. ^ Riot-Sarcey, 2008, p. 62
  48. ^ Riot-Sarcey, 2008, p. 66
  49. ^ Riot-Sarcey, 2008, p. 72
  50. ^ Riot-Sarcey, 2008, p. 73
  51. ^ Riot-Sarcey, 2008, p. 77
  52. ^ Riot-Sarcey, 2008, p. 82
  53. ^ Riot-Sarcey, 2008, p. 80
  54. ^ à b Riot-Sarcey, 2008, p. 86
  55. ^ Ferree, 2012, p. 33
  56. ^ Ferree, 2012, p. 34
  57. ^ Ferree, 2012, p. 36
  58. ^ à b Ferree, 2012, p. 35
  59. ^ Ferree, 2012, p. 37
  60. ^ Ferree, 2012, p. 41
  61. ^ Ferree, 2012, p. 40
  62. ^ Ferree, 2012, p. 42
  63. ^ Ferree, 2012, p. 39-40
  64. ^ Iukina, 2014, p. 32
  65. ^ Iukina, 2014, p. 34
  66. ^ à b Iukina, 2014, p. 35
  67. ^ à b Iukina, 2014, p. 37
  68. ^ Iukina, 2014, p. 33-34
  69. ^ Iukina, 2014, p. 38
  70. ^ Iukina, 2014, p. 39
  71. ^ Jamy, 2011, p. 278
  72. ^ Eliane Gubin, Catherine Jacques, Florence Rochefort, Brigitte Studer, Françoise Thebaud et Michelle Zancarini-Fournel, Le Siècle des Féminismes, Paris, Éditions de l'Atelier, 2004. .
  73. ^ (FR) Norma C. Noonan et Carol Nechemias, Encyclopédie des mouvements de femmes russes, Greenwood Publishing Group 1 Janvier 2001 ISBN 978-0-313-30438-5. .
  74. ^ Jamy, 2011, p. 285
  75. ^ Jamy, 2011, p. 280
  76. ^ Jamy, 2011, p. 279
  77. ^ Käppeli, 1991, p. 498
  78. ^ Käppeli, 1991, p. 498-99
  79. ^ Jytte Larsen, Le mouvement des femmes au Danemark, sur Traduit par Gaye Kynoch, KVINFO. Récupéré 17 Novembre, 2013.
  80. ^ Kyle, Gunhild; Krusenstjerna, Eva von (1993). Kvinnoprofiler. Panorama (Natur Kultur), 99-0913791-7. Stockholm: Natur och Kultur.
  81. ^ Rédacteur en chef: Nils Bohman, Svenska män och Kvinnor. 2, dictionnaire C-F (suédois hommes et femmes. 2, C-F) (1944) (en suédois)
  82. ^ Lilla Uppslagsbok Mise au point (1979)
  83. ^ Sundevall, Fia (2011). Det sista manliga yrkesmonopolet: genre och militärt arbete i Sverige 1865-1989. Diss. Stockholm: Stockholms Universitet, 2011
  84. ^ à b Anita Seibert et Dorota Roslaniec, Femmes, le Pouvoir et la sphère publique, Abc.net.au. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  85. ^ Clôture anticipée loi 1899 n ° 38 (PDF) austlii.edu.au. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  86. ^ Bradford W. Miller, Convention de 1848 de la première femme Seneca Falls droits; Les rites sacrés de la nation (PDF), Dans Journal d'études bahá'ís, vol. 8, nº 3, Association d'études bahá'íes, 1998. Récupéré le 4 Avril, 2012 (Déposé par 'URL d'origine 28 avril 2012).
  87. ^ Michael L. Penn et Rahel Nardos, Vaincre la violence contre les femmes et les filles: la campagne internationale pour éradiquer un problème mondial, illustré, Rowman Littlefield, 2003, p. 1-2, ISBN 978-0-7425-2500-9.
  88. ^ Moojan Momen et B. Todd Lawson, Tahirih, dans Jestice Phyllis G. (eds), Les gens saints du monde: une encyclopédie interculturelle, Santa Barbara, Californie, ABC-CLIO, 2004 ISBN 1-57607-355-6.
  89. ^ Susan Maneck, Religion et Femmes, Albany, SUNY Press, 1994.
  90. ^ Moojan Momen, la base sociale de l'Babi Bouleversements en Iran (1848-1853): une analyse préliminaire, Revue internationale d'études du Moyen-Orient, vol. 15, nº 2, Cambridge University Press, mai 1983 pp. 157-183, DOI:10.1017 / s0020743800052260, JSTOR 162988.
  91. ^
  92. ^ Farzaneh Milani, Et Veils mots: les voix émergentes des femmes écrivains iraniens, Enjeux contemporains du Moyen-Orient, illustré, I.B.Tauris, 1992, p. 295, esp. 3, 8, 27, 49, 53, 61, 63, 77-82, 90, ISBN 978-1-85043-574-7.
  93. ^
  94. ^ Peter Smith, Tàhirih, en Une encyclopédie concise de la foi bahá'íe, Oxford, Oneworld Publications, 2000, pp. 332-333, ISBN 1-85168-184-1.
  95. ^ Azar Nafisi, Les femmes de l'Iran: les canaris dans la mine de charbon; La bataille pour l'émancipation fait partie d'une fière tradition qui façonneront l'avenir du régime et de l'islam lui-même (PDF), Dans The Times (Londres), le 27 Novembre 2010, p. 21. Récupéré le 4 Février, 2012.
  96. ^ L'Oxford Encyclopédie de l'histoire sociale américaine, Oxford University Press, 2012, p. 56, ISBN 0-19-974336-3.
  97. ^ à b Berkman, 2000, p. 764
  98. ^ à b Berkman, 2000, p. 763
  99. ^ Slater, Abby. À la recherche de Margaret Fuller. New York: Delacorte Press, 1978: 89-90. ISBN 0-440-03944-4
  100. ^ Dicker, 2008. pp. 28, 47.
  101. ^ Dicker, 2008. pp. 28, 48.
  102. ^ Rojas. États-Unis Les femmes de couleur Féminisme, 1ère édition. Kendall Hunt Publishing Co., 01/2015. VitalSource Bibliothèque en ligne.
  103. ^ Dicker, 2008, pp. 40.
  104. ^ Dicker, 2008, pp. 41.
  105. ^ Dicker, 2008, pp. 42.
  106. ^ Dicker, 2008, pp. 43.
  107. ^ à b Dicker, 2008, pp. 30, 38.
  108. ^ Berkman, 2000, p. 766
  109. ^ à b Berkman, 2000, p. 767
  110. ^ La Bibliothèque du Congrès, 2001.
  111. ^ La Bibliothèque du Congrès, 2001.
  112. ^ Berkman, 2000, p. 768
  113. ^ Käppeli, 1991, p. 508-509
  114. ^ Berkman, 2000, p. 761
  115. ^ à b Käppeli, 1991, p. 512
  116. ^ Riot-Sarcey, 2008, p. 52
  117. ^ Les lois sur la propriété de la femme mariée: Bibliothèque de droit du Congrès, Memory.loc.gov. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  118. ^ Christine Bladh (suédoise): Månglerskor: korg från och att Salja bod i Stockholm 1819-1846 (1991)
  119. ^ à b c et fa g Richard J Evans (1979). Kvinnorörelsens historia l'Europe, USA, Australie och Nya Zélande 1840-1920 (Les Féministes: Femmes mouvements d'émancipation de l'Europe, en Amérique et en Australie, 1840-1920) Helsingborg: LiberFörlag Stockholm. ISBN 91-38-04920-1 (suédois)
  120. ^ Mansdominans le Forandring: och om ledningsgrupper styrelser: betänkande - Sverige Utredningen om Kvinnor PL ledande l'affiche näringslivet - Google Böcker, Books.google.se, p. 56, ISBN 978-91-38-21953-9. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  121. ^ Kim Fleurs, Femme Up!, sur MOOT Magazine, 16 août 2012. (Déposé par 'URL d'origine 29 octobre 2012).
  122. ^ Un compagnon de l'histoire du genre par: Teresa A. Meade, Merry E. Wiesner-Hanks
  123. ^ Abolition de Sati par Lord William Bentinck - Histoire indienne - Connaissance générale aujourd'hui, Gktoday.in. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  124. ^ (SV) Stig Hadenius, Torbjörn Nilsson Gunnar Åselius: Sveriges historia. Vad varje Svensk bör Veta (Histoire de la Suède« Ce que tout Swede devrait savoir »)
  125. ^ Sexe, race, et le patriotisme dans les travaux de Nísia Floresta - Charlotte Hammond Matthews - Google Books
  126. ^ Amérique du Sud Indépendance: Sexe, Politique, texte - Catherine Davies, Claire Brewster, Hilary Owen - Google Livres
  127. ^ copie archivée, utexas.edu. Récupéré le 13 Octobre, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 23 octobre 2013).
  128. ^ A propos de Oberlin, sur Oberlin College conservatoire. Récupéré 24 Avril, 2017.
  129. ^ à b c et fa Le rôle des femmes en Amérique latine et dans les Caraïbes par Kathryn A. Sloan
  130. ^ Droit de la propriété de l'Arkansas femme mariée, Encyclopédie de l'Arkansas, le 18 Novembre de 2011. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  131. ^ à b c et fa g h Powered by Google Docs, Docs.google.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  132. ^ L'émancipation des femmes britanniques depuis la Renaissance, Historyofwomen.org. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  133. ^ à b Angela Boswell, Marié les droits de propriété des femmes et le défi à l'ordre patriarcal, Janet L. dans Coryell, Thomas H., Jr. Appleton, Anastatia Sims et Sandra Gioia Treadway (eds), La négociation des limites de la condition féminine du Sud, University of Missouri Press, 2000, p. 92 ISBN 0-8262-1295-6.
  134. ^ à b L'encyclopédie Oxford des femmes dans l'histoire du monde, Volym 1 Av Bonnie G. Smith, Books.google.se, le 23 Janvier 2008, p. 189 ISBN 978-0-19-514890-9. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  135. ^ Kampen om kunskapen av Christina Florin, le professeur kvinnohistoria, Göteborgs universitetsbibliotek. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  136. ^ à b Powered by Google Docs, Docs.google.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  137. ^ à b c Evan Roberts, droits de la femme et le travail des femmes: lois sur la propriété et la participation de la population active, les femmes mariées 1860-1900, Spanalumni.academia.edu, le 16 Septembre 2006. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  138. ^ à b c Lille Mise au point Uppslagsbok (Petite Encyclopédie Focus) Mise au point Uppslagsböcker AB (1979) (SV)
  139. ^ Les statuts révisés de l'État de New York, ainsi que tous les autres ... - New York (État) - Google Livres, Books.google.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  140. ^ Viktiga Artal, Göteborgs universitetsbibliotek, 21 Décembre 2011. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  141. ^ Ilse Abshagen Leitinger: le mouvement des femmes du Costa Rica: un lecteur, Books.google.se, ISBN 978-0-8229-5543-6. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  142. ^ Loi sur les biens de la femme mariée, État de New York (1848) (PDF), Mccarter.org. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  143. ^ Wellman, Judith. La route à Seneca Falls, p. 176. University of Illinois Press, 2004. ISBN 0-252-02904-6
  144. ^ Bibliothèque de référence bahá'íe - The Dawn-Breakers: Récit de des premiers Nabil Jours de la Révélation bahá'íe, Pages 288-301, Reference.bahai.org 31 Décembre 2010. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  145. ^ Comment prononcer « Badasht » - Glossaire Bahai, Dictionnaire de la langue parlée Mots baha'is et expressions, Bahaiglossary.org. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  146. ^ Seneca Falls | National Portrait Gallery, Smithsonian Institution, Npg.si.edu. Récupéré le 31 Octobre, 2012 (Déposé par 'URL d'origine 9 juillet 2011).
  147. ^ Changer le visage de la médecine | Dr. Elizabeth Blackwell, Nlm.nih.gov. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  148. ^ [1] [connexion terminée]
  149. ^ à b Femmes d'Haïti: Repères chronologiques, Haiticulture.ch. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  150. ^ SJFE: Les femmes et le droit en Europe: la politique - les femmes et la politique en Scandinavie, Helsinki.fi. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  151. ^ à b c Histoire des États-Unis par Charles Austin Beard, Mary Ritter Beard, Books.google.se, p. 485, ISBN 978-1-60620-216-6. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  152. ^ Dictionnaire historique de la littérature scandinave et théâtre - Jan Sjĺvik - Google Livres, Books.google.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  153. ^ à b La croissance de la loi scandinave - Lester B. Orfield - Google Livres, Books.google.com, le 30 mai 2002. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  154. ^ Sororité est globale: le mouvement international des femmes anthologie par Robin Morgan, Books.google.se, p. 281, ISBN 978-1-55861-160-3. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  155. ^ à b W. Peter Ward, Courtship, Amour, et le mariage au Canada du XIXe siècle Inglese, Université McGill-Queen Press, 1990, p. 40, ISBN 978-0-7735-1104-0. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  156. ^ Inger Hultgren (Suède): organisation Kvinnors och samhällets beslutsprocess (1982)
  157. ^ L'encyclopédie Oxford des femmes dans l'histoire du monde, Volym 1 par Bonnie G. Smith
  158. ^ A. J. May, Université de Rochester Histoire.
  159. ^ Antécédents familiaux de recherche Chronologie: Secrets de famille, BBC, le 1er Janvier 1970. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  160. ^ Le divorce et Matrimonial Causes Act (UK): 1857, Womenpriests.org. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  161. ^ Kaethe Schirmacher, Mouvement des droits de la femme moderne, Echo Library, 2010, p. 67, ISBN 978-1-4068-9616-9. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  162. ^ Katharina Rowold, La femme éduquée: les esprits, les corps et l'enseignement supérieur des femmes en Grande-Bretagne, l'Allemagne et l'Espagne, 1865-1914, Routledge, 2010, p. 156, ISBN 978-0-415-20587-0. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  163. ^ à b c Barbara Engel Alpern: Les femmes en Russie, 1700-2000, Books.google.se, le 13 Octobre, 2003, p. 35, ISBN 978-0-521-00318-6. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  164. ^ Les éducatrices: Les employés des écoles dans les pays occidentaux - Google Boeken, Books.google.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  165. ^ Sidansvarig: KvinnSam, Årtalslistor, Göteborgs universitetsbibliotek. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  166. ^ Powered by Google Docs, Docs.google.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  167. ^ Rapport Pays Suède, sur Base de données européenne: Les femmes dans la prise de décision, 24 mai 1999. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  168. ^ à b le suffrage des femmes: histoire, arguments et résultats - Google Livres, Books.google.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  169. ^ Expositions | citoyenneté | Brave new world, Les Archives nationales. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  170. ^ Wyoming accorde aux femmes le vote - History.com jour dans l'histoire - 10/12/1869, History.com, le 12 Décembre 1929. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  171. ^ Suffrage des femmes dans l'Utah, Historytogo.utah.gov. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  172. ^ Changements sociaux - Île de Man Government Manx National Heritage: (XML), Gov.im. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  173. ^ Remarquez! Le Canton de Woolwich fonds contient les avis de nomination et d'élection de la période 1977 tp 1905 pour les représentants au Canton de Woolwich Waterloo Conseil et le Conseil du comté (PDF), Hera.minisisinc.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  174. ^ Site Officiel de Tourisme en Corée:. Ewha Womans University, English.visitkorea.or.kr. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  175. ^ Woman Suffrage en Australie - Audrey Oldfield - Google Livres, Books.google.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  176. ^ Virginia Minor et le droit de vote des femmes - Jefferson National Expansion Memorial, Nps.gov, le 23 Juillet, de 2012. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  177. ^ Nouvelle-Zélande les femmes et le vote | NZHistory, histoire de la Nouvelle-Zélande en ligne, Nzhistory.net.nz 4 Octobre de 2012. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  178. ^ à b timeline suffrage mondial - Les femmes et le vote | NZHistory, histoire de la Nouvelle-Zélande en ligne, Nzhistory.net.nz 30 Août de 2012. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  179. ^ Powered by Google Docs, Docs.google.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  180. ^ Arthur Hart, 01/24/2006: les femmes Idaho obtiennent le droit de vote | Idaho Histoire, Idahostatesman.com, le 24 Janvier 2006. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  181. ^ L'histoire des femmes en Australie: Chronologie, Womenshistory.com.au. Récupéré le 31 Octobre, 2012 (Déposé par 'URL d'origine 25 octobre 2008).
  182. ^ Faits marquants de l'histoire des femmes en Belgique (PDF), Rosadoc.be. Récupéré le 30 Octobre, 2012 (Déposé par 'URL d'origine 15 avril 2012).
  183. ^ à b Les femmes au Moyen-Orient et Afrique du Nord: les femmes à l'histoire de restauration par Guity Nashat, Judith E. Tucker (1999)
  184. ^ à b Genre et la criminalité en Europe moderne par Margaret L. Arnot, Cornelie Usborne
  185. ^ Genre et Colonial Modernity en Corée - Jennifer J. Jung-Kim - Google Böcker, Books.google.se, p. 102, ISBN 978-0-549-71329-6. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  186. ^ Kumiko Fujimura-Fanselow et Atsuko Kameda, Les femmes japonaises: nouvelles perspectives féministes sur le passé, le présent et l'avenir, Feminist Press à l'Université de la ville de New York, 1995 ISBN 978-1-55861-094-1.
  187. ^ Genre et l'Université de la recherche moderne: l'admission des femmes Allemand ... - Patricia Mazon - Google Böcker, Books.google.se, p. 10, ISBN 978-0-8047-4641-0. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  188. ^ Krassimira Daskalova, Bulgarie, Bonnie G. Smith (eds), L'Oxford Encyclopédie des femmes dans l'histoire du monde, Oxford University Press, 2008, p. 193, ISBN 978-0-19-514890-9. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  189. ^ les femmes latino-américaines et la recherche de la justice sociale par Francesca Miller, Books.google.se, p. 48, ISBN 978-0-87451-558-9. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  190. ^ à b « / Classé 29 mai 2012[Prendre un décalage] Internet Archive.
  191. ^ Powered by Google Docs, Docs.google.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  192. ^ Le Parlement du Commonwealth d'Australie et des peuples autochtones 1901-1967 - Parlement de l'Australie, Aph.gov.au. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  193. ^ Histoire de Parliament House - Parlement de l'Australie, Aph.gov.au. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  194. ^ Li Yuhui, Mouvement des femmes et le changement de statut de la femme en Chine, Bridgew.edu. Récupéré le 31 Octobre, 2012 (Déposé par 'URL d'origine 3 février 2004).
  195. ^ à b c et fa g h la j Carmen Diana Deere et Magdalena León, L'autonomisation des femmes: la terre et les droits de propriété en Amérique latine, University of Pittsburgh Press, 2001, p. 43 ISBN 978-0-8229-5767-6. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  196. ^ Parlement de NSW - 1901-1918 - début de la période fédérale et la Première Guerre mondiale, Parliament.nsw.gov.au, le 7 Juin 2003. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  197. ^ à b c BBC Radio 4 - Heure Femme - Histoire Chronologie des femmes: 1900-1909, Bbc.co.uk. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  198. ^ à b c et Genre et l'université de recherche moderne par Patricia M. Mazón, Books.google.se, p. 10, ISBN 978-0-8047-4641-0. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  199. ^ à b Akademikeryrken, Göteborgs universitetsbibliotek, le 17 Novembre 2010. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  200. ^ Andrew Inglis Clark _ la suffrage_Library des femmes - Université de Tasmanie, Utas.edu.au. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  201. ^ à b c et fa g h la j k l m BBC Radio 4 - Heure Femme - Histoire Chronologie des femmes: 1910-1919, Bbc.co.uk. Récupéré le 7 Novembre, 2012.
  202. ^ Centenaire du suffrage - Services communautaires, ministère des Communautés, la sécurité des enfants et des services aux personnes handicapées (gouvernement du Queensland), Communities.qld.gov.au, le 8 Mars 2005. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  203. ^ à b Les femmes finlandaises ont gagné le droit de vote il y a cent ans - Ambassade de Finlande, La Haye: Affaires courantes, Finlande.nl. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  204. ^ à b c et fa g h la j k l m n ou BBC Radio 4 - Heure Femme - Histoire Chronologie des femmes: 1900-1909, Bbc.co.uk. Récupéré le 7 Novembre, 2012.
  205. ^ à b Jennifer J. Kim Jung-: Genre et modernité en Corée coloniale, Université de Californie, Los Angeles, Books.google.se, p. 102, ISBN 978-0-549-71329-6. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  206. ^ à b 417-418 (Nordisk familjebok / Uggleupplagan 15. Kromat -. Ledvätska), Runeberg.org. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  207. ^ l'écriture des femmes françaises, 1848-1994 par Diana Holmes
  208. ^ à b Femmes Suffrage, Ipu.org, le 23 mai 1997. Récupéré le 31 Octobre, 2012 (Déposé par 'URL d'origine 5 mars 2006).
  209. ^ Asunción Lavrín: Femmes, Féminisme et changement social en Argentine, au Chili et en Uruguay, 1890-1940
  210. ^ l'éducation des femmes plus dans une perspective comparative, par Gail Kelly Paradise, Sheila Slaughter, Books.google.se, p. 64, ISBN 978-0-7923-0800-3. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  211. ^ à b Jytte Nielsen, KVINFO Tout sur le genre - l'histoire des femmes - Danemark Comment les femmes ont obtenu le vote, Kvinfo.dk 5 Juin de 1915. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  212. ^ les femmes australiennes en politique, australia.gov.au, le 21 Septembre de 2011. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  213. ^ à b Susan Maneck, Les femmes dans la foi bahá'íe, dans Arvind Sharma (eds), Religion et femmes, SUNY Press, 1994, pp. 211-228, ISBN 978-0-7914-1689-1.
  214. ^ CMS utilisateur, Journée internationale de la femme, Un.org. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  215. ^ L'histoire des élections et le vote dans l'État de Washington, Secstate.wa.gov. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  216. ^ à b Portugal - Femmes, Countrystudies.us. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  217. ^ 100 ans du droit de vote pour les femmes en Californie, capradio.org. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  218. ^ à b A propos de la Journée internationale de la femme 2012 - Glenda Stone Roi. Arts mondiaux IWD, Internationalwomensday.com 8 Mars 1918. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  219. ^ à b c et National Constitution Center - Des siècles de citoyenneté - Carte: États accordent aux femmes le droit de vote, Constitutioncenter.org 1er Janvier 1919. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  220. ^ Peter Smith, femmes, en Une encyclopédie concise de la foi bahá'íe, Oxford, Oneworld Publications, 2000, pp. 86-87, ISBN 1-85168-184-1.
  221. ^ Loni Bramson, Bahiyyih Khanum, dans Jestice Phyllis G. (eds), Les gens saints du monde: une encyclopédie interculturelle, Santa Barbara, Californie, ABC-CLIO, 2004, p. 102-103, ISBN 1-57607-355-6.
  222. ^ Rapport Pays Norvège, sur Base de données européenne: Les femmes dans la prise de décision, 6 mai 1997. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  223. ^ Un compagnon à l'anthropologie du Japon par Jennifer Ellen Robertson, Books.google.se, ISBN 978-1-4051-4145-1. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  224. ^ à b c De Grolier, Histoire de Suffrage féminin | Scholastic.com, Teacher.scholastic.com, le 26 Août 1920. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  225. ^ Naissance de contrôle des mouvements aux Etats-Unis | Juif Archives femmes, Jwa.org. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  226. ^ Démocratie Centre internationale de la femme: le vote des femmes: Chronologie, Iwdc.org. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  227. ^ Les femmes biélorusses comme on le voit à travers une époque, Un.by. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  228. ^ Articles par Bernstein, L., égalité Révolution: droits de la femme dans l'Empire russe, 1905-1917. Par Rochelle Goldberg Ruthchild (Pittsburgh. University of Pittsburgh Press, 2010. xviii, plus 356 pp), Jsh.oxfordjournals.org. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  229. ^ Powered by Google Docs, Docs.google.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  230. ^ Patit Paban Mishra: L'histoire de la Thaïlande, Greenwood, le 19 Août 2010, p. 98, ISBN 978-0-313-34091-8. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  231. ^ R. V. Short, De nouvelles façons de prévenir l'infection par le VIH: penser simplement, pensant simplement, en Philosophical Transactions de la Royal Society B: Sciences biologiques, vol. 361, nº 1469, La Société royale via PubMed (National Institutes of Health) US 23 Août 2005, p. 811-20, DOI:10.1098 / rstb.2005.1781, PMC 1609406, PMID 16627296.
  232. ^ Une histoire du vote au Canada, sur Élections Canada en ligne. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  233. ^ Les femmes obtiennent le vote - Parlement du Royaume-Uni, Parliament.uk, le 21 Avril 2010. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  234. ^ Histoire des droits des femmes d'Azerbaïdjan et des États-Unis de vote discuté à la Bibliothèque du Congrès américain, Today.Az. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  235. ^ © Le Code civil de 1865 et les origines du mouvement féministe en Italie, Keele.ac.uk. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  236. ^ Les femmes en premier lieu | BBC Histoire Magazine, Historyextra.com. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  237. ^ Luxembourg Rapport Pays, sur Base de données européenne: Les femmes dans la prise de décision. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  238. ^ Perspectives électorales, sur Élections Canada en ligne, 14 juin 2010. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  239. ^ Rapport national des Pays-Bas, sur Base de données européenne: Les femmes dans la prise de décision. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  240. ^ CE, Votes pour les femmes, sur Élections Nouvelle-Zélande, 13 avril 2005. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  241. ^ Cheris Kramarae et Dale Spender (ed) Routledge Encyclopédie internationale, Routledge, p. 737, ISBN 978-0-415-92088-9. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  242. ^ Jessica Sager, Quelle est la Journée internationale des femmes 2012? Célébrer les femmes aujourd'hui!, sur Gurl.com, 8 mars 2012. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  243. ^ Josefa De Toledo Aguerri: sa vie et son héritage, Historia.fcs.ucr.ac.cr. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  244. ^ BBC Radio 4 - Heure Femme - Histoire Chronologie des femmes: 1920-1929, Bbc.co.uk. Récupéré le 31 Octobre, 2012.
  245. ^ La lutte pour la démocratie, Bl.uk, le 2 Juillet 1928. Récupéré le 31 Octobre, 2012.

bibliographie

  • Dicker, Rory Cooke. (2008) Une histoire des États-Unis féminismes. Berkeley: Seal Press. ISBN 1-58005-234-7
  • Rupp, J. Leila (2011): Les mouvements de femmes transnationales, Histoire de l'Europe en ligne, Mainz: Institut d'histoire européenne, récupéré 22 Juin 2011.
  • Biographie de Mary Wollstonecraft avec des liens vers des œuvres.
  • Woodhull Weekly Claflin
  • La tentative de Woodhull de briguer la présidence.
  • (FR) Joyce Berkman, dans Routledge (eds), 2000, ISBN 978-0-415-92089-6.
  • (FR) Myra Ferree, Variétés de Féminisme, Stanford, Californie, Stanford University Press, 2012, ISBN 978-0-8047-5759-1.
  • (FR) Irina Iukina, Les femmes et la transformation en Russie, édité par Routledge, 2014, ISBN 978-1-135-02034-7.
  • Irene Jamy, dans les éditions Belin (eds), 2011, ISBN 978-2-7011-5391-9.
  • Anne-Marie Käppeli, en plon (Eds), 1991 ISBN 2-259-02385-1.
  • (FR) Marie Mulvey-Roberts, New York, Routledge, 2000 ISBN 978-0-415-92089-6.
  • Michèle Riot-Sarcey, Histoire du Féminisme, en Repères, La Découverte, 2008 ISBN 978-2-7071-5472-9.

Articles connexes