s
19 708 Pages

Comment lire redirigée
prairies cicerchia
Lathyrus pratensis - fuyez-seahernes.jpg
Lathyrus pratensis
classement Cronquist
domaine Eucaryotes
uni plantae
Superdivision spermatophyta
division Angiosperme
classe magnoliopsida
sous-classe Rosidae
ordre Fabales
famille Fabaceae
sous-famille Faboideae
tribu fabeae
sexe lathyrus
espèce L. pratensis
APG Classification
uni plantae
(clade) eudicots
(clade) Eudicots de base
(clade) rosids
(clade) le Eurosidi
ordre Fabales
famille Fabaceae
nom binomial
Lathyrus pratensis
L., 1753
les noms communs

herbe galletta

la prairies cicerchia (Nom scientifique Lathyrus pratensis L., 1753) est un petit arbuste, herbacé, à un peu Deportment « prostré, appartenant à la famille tout Fabaceae.

systématique

la genre lathyrus Il est assez grand: il comprend de 100 à 200 espèce selon les différentes classifications dont au moins 40 vivent spontanément Italie.
Dans les anciennes classifications cette famille espèce (Fabaceae) Est appelé Légumineuses mais aussi papilionacées.
Les « prairies Cicerchia » est défini comme espèce également très variables parce que la genre Il est très complexe et polymorphes. Selon le classement des fleurs Adriano botanique toscane[1] (1865-1950) notre espèce Il fait partie de la section Orobastrum (L'une des six sections qui divise la genre lathyrus), Caractérisé en ayant la style non retordues (mais rainurée dans la partie inférieure), les feuilles de 2 ou 4 paires de lobes et les tambours angulaires. Dans d'autres textes que vous préférez de diviser la famille Fabaceae en trois subfamilias; dans ce cas, la espèce Cela fait partie du conseil d'administration sous-famille tout Faboideae caractérisé en ayant les fleurs de type nettement papilionaceo, 10 étamines et herbacé poises (sans arbres).

variabilité

La liste ci-dessous certains sont indiqués variété et sous-espèces (La liste peut ne pas être complète, et certains noms sont considérés par d'autres auteurs de synonymes des principales espèces ou d'autres espèces):

  • Lathyrus pratensis L. subsp. pratensis
  • Lathyrus pratensis L. subsp. hallersteinii (Baumg.) Nyman (1889) (synonyme = lathyrus hallersteinii Baumg.)
  • Lathyrus pratensis L. subsp. luesseri (Koch) Soják (1983)
  • Lathyrus pratensis L. subsp. velutinus (DC.) Soják (1983)
  • Lathyrus pratensis L. var. Montanus Lecoq Lamotte (1847)
  • Lathyrus pratensis L. var. subalpinus Rouy (1899) (synonyme = Lathyrus pratensis subsp. luesseri)
  • Lathyrus pratensis L. var. velutinus DC. (1825) (synonyme = Lathyrus pratensis subsp. velutinus)

synonymes

la espèce Cette carte, dans d'autres textes, peut être appelé par des noms différents. La liste ci-dessous montre quelques-uns des synonymes plus fréquents:

  • lathyrus hallersteinii Baumg. (1816)
  • lathyrus lusseri Heer ex-Koch (1847)
  • lathyrus sepium Scop. (1772)

étymologie

Ils disent que le créateur du nom du genre à la fois le botaniste français Joseph Pitton de Tournefort (1656-1708). Il semble que la réflexion sur les propriétés aphrodisiaques présumées de certaines plantes de genre a approché deux termes: la particule intensive la et le mot grec Thero (I = chauffage) et a ainsi créé le nom du genre lathyrus. En fait était déjà connu le nom dans les temps anciens: Théophraste Il avait utilisé pour certains légumineuses.
Les Anglais appellent cette plante: Meadow gesse; Allemands appellent Wiesen-Platterbse; tandis que les Français Gesse de prés.

morphologie

Lathyrus pratensis
Description des parties de la plante

La hauteur moyenne de cette plante varie de 20 à 40 cm, mais peut atteindre jusqu'à 1 mètre de hauteur. Le cycle de vie est pérenne. La forme biologique est du type emicriptofita scaposa (H scap): Par conséquent, sont des plantes vivaces qui sont propagées au moyen de pierres précieuses placées sur le terrain dont les tiges sont en moyenne de long et avec quelques feuilles.

Roots

La racine est le type collationné.

cadre

La tige est l'habitude de grimper, mais érigé; Il est angulaire et pubescent avec des poils minute à la partie inférieure et subglabro dans la partie supérieure. La base peut être boisée.

feuilles

Lathyrus pratensis
les feuilles

La feuille se compose de deux segments opposés, forme linéaire simple - lanceolata et se termine par un cirrus simple ou ramifiée (pinnate composé de feuilles, à savoir imparipennata avec cirrus central); à la base de pétiole feuille (beaucoup plus longue que les feuilles) sont les grandes stipules linéaire - astate. Les lobes des lames sont traversées par des nervures parallèles qui ne sont pas, cependant, atteignent la marge de la feuille. Taille des feuilles: largeur 2-3 mm, longueur 20-40 mm; taille stipules: Largeur 6.3 mm, longueur de 10 - 30 mm.

floraison

Lathyrus pratensis
floraison
Localisation Cortina (BL) 1300 m s.l.m., Juillet 2008

L 'floraison Il se compose d'un racème sur un 5-10 avec des fleurs pédoncule longue de 6 à 8 cm. À son tour chaque fleur est prise en charge par un pédoncule 4 mm de long.

fleurs

Lathyrus pratensis
la coupelle
Localisation Cortina (BL) 1300 m s.l.m., Juillet 2008
Lathyrus pratensis
le corolla
Localisation Cortina (BL) 1300 m s.l.m., Juillet 2008

Les fleurs sont parfumées délicatement; ils sont aussi hermaphrodite, pentamères (calice et corolle à 5 parties) et zygomorphes. Dans toutes les fleurs que je suis à long 10-17 mm.

K (5), C 5, A (5 + 5), G 1
  • calice: le calice est campanulée en oblique, il est gamosepalo avec des bornes de dentelures de 2 mm (pas tous les mêmes, les supérieures sont plus courtes, le cinquième inférieur est plus développée), tandis que le tube calice est de 3 mm de long et est pubescent.
  • corolle: le corolle il est dialipetala et il est jusqu'à 2 cm de long (typiquement 10 - 16 mm) avec 5 pétales jaune (corolle papilionata); la partie supérieure (qui a normalement des fonctions vessillifere) est spatolato, à plus grande échelle, dressée et pliée en haut légèrement vers l'arrière; les deux pétales intermédiaires (ailes) et les deux sont de forme basse connées coque courbe et obtus (y compris le "Androcée et gynécée). la bannière Taille: 10-15 mm; taille coque: 10 - 12 mm.
  • Androcée: le étamines sont 10 monadelfi (Tous réunis à la base en un seul faisceau au même niveau).
  • gynécée: L 'ovaire il est excès et unilocular (taille de 1 carpelle); la style Il est courbé avec stigmate apicale et est pubescent sur le côté supérieur.
  • La floraison: la floraison a lieu entre mai et Août; les graines mûrissent de Juillet à Septembre ou plus tard.
  • pollinisation: La pollinisation se fait par abeilles (La plante est cependant aussi l'auto-fertile).

fruits

Lathyrus pratensis
les graines

Le fruit est une légumineuse oblong, noirâtre; la maturité est sans poils (Dans un premier temps, il est poilu) et ouvre en deux valve (Est-ce un fruit deiscente) Continue (non divisé). Il contient de 4 à 8 graines globulaires et lisse (fruits polispermatico - très graines). Une caractéristique particulière des graines est qu'ils sont libres de albumen, d'autre part, ils contiennent de bons magasins de protéines. Taille du fruit: longueur 2 - 4 cm, largeur 4 - 7 mm.

distribution et habitat

  • Geoelementole type chorologique (Zone Source) Eurasiat. (Euro-Asie: comprend des zones allant de 'Europe un Japon) Mais aussi Paleotemp. (Paleotemperata: zone comprenant également la Afrique du Nord). en Amérique cette plante a été identifiée dans 'Oregon et Alaska, mais probablement il a été introduit dans les temps historiques.
  • Radiodiffusion, le espèce Cette carte est distribuée dans la plupart des 'Europe; hors d'Europe se trouve dans Asie et Afrique du Nord. en Italie Il est une plante commune.
  • habitat: Ces plantes se trouvent dans les pelouses fertiles et fécondés, dans des zones avec des buissons ou sur le bord des bois et des champs; mais aussi dans les prairies rocheuses rasées mi-montagne et pâturages mésophile et hygrophile (non séché). la substrat Il peut être calcaire que siliceux ou intermédiaire, avec pH et le niveau nutritionnel moyen et avec des valeurs d'humidité moyenne aussi.
  • altitudinale Circulation: croissance 0-2000 m s.l.m.; si cette plante affecte les plans vegatazionali vallonné, montagne et subalpin.

phytosociologie

Du point de vue phytosociologique la espèce Cette carte appartient aux communautés végétales suivantes:

formation : Les communautés macro- et hautes herbes de la terre;
classe Molino - Arrhenatheretea

utilisations

avertissement
Les informations ne sont pas des conseils médicaux et ne peut pas être précis. Le contenu est uniquement à des fins d'illustration et non un substitut à un avis médical: lire les avertissements.

pharmacie

  • Propriétés curatives: en médecine populaire est considéré comme une résolution de la nervosité des plantes. Cependant, les semences de ces plantes peut contenir un acides aminés toxique, la latirina alcaloïde, qui, en quantité importante et prolongée provoque des dommages au système nerveux[2]. Cette maladie neurologique est appelée lathyrisme.

industrie

L'industrie dérivée de cette substances répulsives des plantes (utilisation en rejetant la souris).

jardinage

La culture de cette plante est assez facile (il est considéré comme plante rustique); Il a besoin d'un endroit ensoleillé avec un sol relativement humide. Il est une plante qui produit azote à la fois pour eux-mêmes et pour d'autres plantes qui se trouvent à proximité. En fait, certains Bacteriabatteri, qui sont situés dans ses racines, ont la propriété de fixer l'azote atmosphérique.

pâturage

Dans le passé, dans certaines régions, cette plante a été utilisée pour l'alimentation animale tout pâturage; plus.

Galerie d'images

notes

  1. ^ Giacomo Nicolini, Botanique Encyclopédie Motta. Volume seconde, Milan, Federico Motta Editore, 1960, p. 631.
  2. ^ Plantes pour un avenir, pfaf.org. Récupéré le 30 Octobre, 2008.

bibliographie

  • Wolfgang Lippert Dieter Podlech fleurs, TN tuttonatura 1980.
  • Giacomo Nicolini, Botanique Encyclopédie Motta. Volume seconde, Milan, Federico Motta Editore, 1960, p. 631.
  • Sandro Pignatti, Flore de l'Italie. premier volume, Bologne, Edagricole, 1982, p. 691, ISBN 88-506-2449-2.
  • 1996 Alfio Musmarra, Botanique Dictionnaire, Bologne, Edagricole.
  • Divers auteurs, Flora Alpina. premier volume, Bologne, Zanichelli, 2004, p. 884.

D'autres projets

liens externes