s
19 708 Pages

San Lupo Sens
Miniature avec le' src=
Miniature avec l'aumône de Saint-Loup

évêque

mort sur 623
vénérable de Eglise catholique
récurrence 1 septembre
Sens loup
Évêque de l'Eglise catholique
Mandats exercés Évêque de Sens
sur 573
décédé sur 623

Sens loup (environ 573 - Brienon-sur-Armançon, sur 623[1]) Ce fut un évêque français, Évêque de Sens.

Son témoignage a déjà commémoré par martyrologies Geronimo et Wandalbert de Prüm neuvième siècle.[2]

notes biographiques

le dix-neuvième évêque est traditionnellement considéré comme Sens: Son prédécesseur, Artemio, était présent au Conseil de Mâcon 585; Mederio, son successeur, a assisté à Clichy en 627. loup se tenait au Conseil de Paris 614 du 10 Octobre.[2]

hagiographie

Selon une vie, daté entre la fin de VIII et neuvième siècle, Loup était le fils de nobles et de Bettone Austregilda Orléans, qui a vécu sur les bords de Loire, et ses oncles maternels étaient Austrenio, Évêque d'Orléans, et Aunacario, Évêque d'Auxerre. Il a été choisi comme successeur de Artemio, évêque de Sens, et se distingue pour la vie de pénitence et oeuvres de piété.[3]

En raison des troubles politiques en raison des affrontements entre les différents rois mérovingienne, Il a été exilé à un village Bresle, où il se consacra à l'évangélisation du Vimeu. Il a été rappelé de Sens Clotaire II, qui il demanda son pardon et a fait des dons à son église.[3]

L'un des plus célèbres miracles qui lui sont attribués par vie est la pierre précieuse descendu du ciel dans la coupe du rectum alors qu'il célébrait la messe dans Ordon.[3]

Peut-être qu'il est mort en Brienon-sur-Armançon et son corps a été déplacé à Sens.[3]

le culte

Le 23 Juillet, 853 Gaunilone l'archevêque a fait passer ses reliques dans la basilique appelée plus tard la Colombe et Saints loup.[2]

Il était considéré comme le saint patron antiépileptiques.[2]

Le ont droit aux prieurés Saint-Loup-de-Naud et Saint-Leu-d'Esserent; l'église parisienne de Saint-Leu-Saint-Gilles, fondée en 1235, est dédié à son culte et Sant'Egidio, commémoré le loup 1er Septembre.[2]

Le dépôt de Saint-Loup se rappela au 1er Septembre dans certains manuscrits Martyrologe Geronimo et, à la même date, dans le martyrologe de Prüm Wandalbert de Prüm, datant all'848.[2]

Son éloge funèbre lit le martyrologe romain 1er Septembre.

notes

  1. ^ Georges Goyau, Sens, en Herberman, Charles G. et al (eds) L'Encyclopédie catholique, 13:. Revelation-Simon Stock, New York, La Presse Encyclopédie, 1913, p. 716.
  2. ^ à b c et fa Paul Viard, BSS, vol. VIII (1966), col. 388.
  3. ^ à b c Paul Viard, BSS, vol. VIII (1966), col. 389.

bibliographie

  • Filippo Caraffa et Giuseppe Morelli (Curr.) Bibliotheca Sanctorum (BSS), 12 vol., Institut Jean XXIII à l'Université pontificale du Latran, Rome 1961-1969.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Sens loup
autorités de contrôle VIAF: (FR306311782