s
19 708 Pages

André Leroi-Gourhan
André Leroi-Gourhan

André Leroi-Gourhan (Paris, 25 août 1911 - Paris, 19 février 1986) Ce fut un ethnologue, archéologue et anthropologiste français, ainsi que d'être de première classe chercheur CNRS, professeur d'anthropologie et la préhistoire dans plusieurs universités, y compris celui de Lyon, Paris (la Sorbonne) Et Collège de France, où il a remplacé le 'abbé Breuil en tant que professeur de préhistoire entre le 1969 et 1982.

biographie

Comme un enfant, son grand-père l'a emmené pour une promenade dans Musée national d'histoire naturelle et Jardin botanique Paris. Dans la forêt Fontainebleau à la recherche de champignons, d'insectes et tout ce qu'il éveille sa curiosité. Il aimait voir les fossiles d'animaux et des hommes des cavernes et lire à ce sujet. Un livre de Marcellin Boule, qui lui a donné sa marraine: « Les hommes fossiles », a été décisive pour lui. Ce fut un disciple de Marcel Granet, puis Marcel Mauss, Cela l'a amené à discuter de la Thèse de doctorat dédié à 'Archéologie du Pacifique Nord, Il a étudié plus en obtenant le diplôme de l'École nationale des langues orientales: première russe en 1931 et par la suite dans chinois, en 1935 1933, il a travaillé dans les départements de ethnologie divers musées français et britanniques, y compris le British Museum Londres et le Musée de l'homme Paris. Un peu plus tard, pendant deux ans, il était responsable des activités de l'homme le Musée et le Musée national des France en Japon, où il se consacre à l'étude, de première main, leur culture matérielle et spirituelle comme un ethnologue, ainsi que leur pré-histoire comme un archéologue.

De retour dans son pays, il a été nommé rédacteur en chef adjoint du Musée Guimet des Arts asiatiques Paris entre 1940 et 1944. Cette même année, il a été envoyé au château de Valençay, chargé de superviser l'entretien de certains travaux évacués de persienne à cause de la guerre, dont le Venus de Milo et Nike de Samothrace. au cours de la Guerre mondiale, Il a participé aux activités de résistance pour lequel il a été décoré de la Croix de Légion d'honneur.

en 1946, Il est devenu directeur adjoint du Musée de l'Homme. Il est professeur de 'Université de Lyon, Il a commencé à développer une seconde thèse de doctorat (en sciences), dont le titre était Clues équilibre mécanique dans le crâne des vertébrés terrestres (1954). en 1956 Il arrive à Marcel Griaule, comme professeur Ethnologie et Préhistoire à l'Université de Sorbonne; il a également enseigné en tant que professeur à la Collège de France De 1969 à 1982, et en tant que membre du 'Institut de France. En plus de la croix de la Légion d'honneur, déjà mentionné, au cours de sa prestigieuse carrière, il a remporté plusieurs autres prix, y compris:

  • en 1973 la Médaille d'or la CNRS (Centre national français de la recherche scientifique).
  • en 1978 la Grand Prix national d'archéologie Il lui a été présenté par Ministère de la culture française.
  • en 1979 la Médaille d'or de l'Académie d'architecture Français.
  • en 1980 la Prix ​​international de Fondation Fyssen.
  • en 1983, la la charge Médaille Henri Breuil Il a été livré par le magazine espagnol « Ars praehistorica » par la fondation de l'artiste et l'éditeur Alberto Estrada-Vilarrasa.

Leroi-Gourhan et les méthodes de recherche préhistoriques

Tout au long de ses fouilles dans les sites préhistoriques tels que Caves des Furtins à Berzé-la-Ville (1945, Saône et Loire) La caverne Mousterian Arcy-sur-Cure (1946-1963, Yonne), La grotte funéraire néolithique de Le Mesnil-sur-Oger et, en particulier, avec la découverte magdalieniano, Pincevent de (la 1964, Seine-et-Marne)[1] Leroi-Gourhan a contribué à renouveler les méthodes de fouilles archéologiques. Le règlement, exceptionnellement bien conservé, de Pincevent lui a permis de développer l'excavation en extension, avec la méthode appelée « décapage », à savoir par une excavation dans le sens horizontal, suivant la topographie de la couche archéologique, avec toutes les précautions, observer la stratigraphie et annoter tous les détails avec un rythme très lent: alors que les grandes zones non couvertes du même niveau archéologique.[2] De là, il pouvait déployer une analyse spatiale en profondeur de cette habitat Préhistorique, en appliquant aussi quelques idées de ethnologie pris de ses longues années d'étude des outils des peuples primitifs aujourd'hui. Cependant, en faisant semblant d'appliquer les données actuelles à la préhistoire.

Leroi-Gourhan est également responsable de la création en 1964 de la concept scientifique Opérations de la chaîne (chaîne opératoire) Appliquée à la technologie lithique préhistorique: est l'ensemble des étapes concaténé (séquence dynamique) qui se produisent dans la production d'artefacts lithiques de la collecte des matières premières jusqu'à leur abandon, en passant par les différents stades de la fabrication, l'utilisation et la leur reconstruction (netteté, revitalisation ...) et de les réutiliser, si tel était le cas. Les chaînes opératoires permettent d'établir différents styles et stratégies culturelles, ils sont donc un outil conceptuel d'une valeur inestimable dans la préhistoire et l'archéologie.

André Leroi-Gourhan
Schéma de base d'un chaîne opérationnelle

Les deux contributions, et d'autres, sont dirigés vers le paradigme fondamental de la recherche de Leroi-Gourhan: une perception globale phénomènes humains. Comme il dit lui-même, toute recherche doit se concentrer sur l'ensemble des manifestations humaines, dans leur anthropologique, dans leurs activités physiques et mentales, dans leurs productions et matières orales, dans toute la mesure de leur habitat (synchronie ) Et pour leur profondeur chronologique (diachronie). Il a également essayé de commencer toutes ses recherches de manière empirique, sans formuler des théories a priori,[3] avec un travail sur le terrain qui a recueilli toutes les informations possibles, avec une lenteur et d'efficacité, avant de proposer des hypothèses concurrentes. Chaque détail doit être contextualisée aussi largement que possible avant de juger de sa valeur scientifique, puis à l'aide d'hypothèses successives, il viendra à la connaissance de « » ensemble. " cette approche holistique est, comme nous l'avons dit, le plus grand besoin de son paradigme Scientifique, et il explique l'ampleur de ses spécialisations: linguiste, ethnologue, anthropologue, archéologue, sémiologue, historien ...

En tant que disciple de Marcel Mauss, Leroi-Gouhad est un structuraliste au sens large, il se distingue des autres membres de cette école, comme Claude Lévi-Strauss en raison de l'importance qu'il attache à geste technique et la culture matérielle, sans être matérialiste. D'autre part, il donne une importance fondamentale pour les coordonnées chronologiques, à savoir historique, de tout phénomène. Pour cette raison, André Leroi-Gourhan est le plus souvent étiqueté comme un spécialiste dans les temps préhistoriques, qui, comme un anthropologue culturel, même si les deux.

Leroi-Gourhan dans l'étude des 'art préhistorique

André Leroi Gourhan, avec Annette Laming-Emperaire, est responsable d'un paradigme scientifique tout à fait nouveau. Utilisation de la structuralisme pour l'interprétation des 'art grotte, fondées sur des hypothèses similaires à celles développées dans ses fouilles. Il a décidé d'interpréter chaque grotte dans son ensemble, dans lequel il est nécessaire d'établir, aussi complètement que possible, les relations entre chacun de ses éléments. Alors, il a essayé de trouver une sorte d'arrangement latent (pas évident) entre les sujets représentés.

Il se fait le travail gigantesque pour visiter un par un de soixante-dix grottes ornées art rupestre, de Espagne à Urals, du vieux de 30.000 à 10.000 ans. Il a découvert que dans presque tout ce que vous pouvez établir une organisation précise de l'espace décoré qui n'existait pas un modèle dans les chiffres des relations de proximité ou de distance, et leur position par rapport à la topographie des grottes où ils sont situés. Sa conclusion était une interprétation symbolique de la performance de chacune des images comme des signes binaires qui s'y opposent, alternatif et se complètent mutuellement. Pour Leroi-Gourhan ces éléments étaient masculins et féminins.[4]

André Leroi-Gourhan
Organisation d'un grand panel de
Grotte d'Altamira (Cantabria):
L'animal central est le bison (La femme), certains chevaux Complémentaires (hommes); sont accompagnés d'animaux périphériques, dans ce cas, sangliers et cerf
André Leroi-Gourhan
Organisation du panneau principal
de la grotte d'Ekain (Guipuzcoa ):
l'inverse est le cas, parce que l'animal est le central cheval (Man), certains bison Complémentaire (la femme) et une compagnie d'animaux périphériques, qui sont les Ekain chèvre et cerf
Pour Leroi-Gourhan, dans un Sanctuaire typique une fois peint, Il existe deux types de plantes animaux, les femmes sont uro et bison, et ces hommes sont chevaux. Ces animaux ont tendance à être courtisé par le centre animaux périphériques beaucoup plus variée et ambiguë: cerfs, sangliers, chèvres. .. Le complexe tout est complété par les chiffres ideomorfe et parfois anthropomorphiste[5]

Un deuxième travail fondamental dans ce domaine a été la tentative d'établir une chronologie de l'art franco-espagnol Paléolithique différent de celui proposé par l'abbé Breuil. À cet égard, il a établi une succession de cinq styles, avec de longues transitions entre eux, généralement caractérisés par une tendance linéaire, qui, cependant, ne sont pas d'accord avec la division traditionnelle de la production du Paléolithique supérieur. Chacune de ces périodes, comme l'auteur met en garde, devrait être considérée comme une approximation simple:[6]

  1. La période de préfiguration, qui se manifeste au moins à partir moustérien au moyen de traces alignées ou dômes.
  2. La période de style I, qui a lieu au cours de la 'Aurignacien, pour se fondre dans le style II pendant Gravettien
  3. La période de style II, qui est Gravettien-Solutréen
  4. La période de style III, émergents au cours de la Solutréen et comprend le Magdalieniano inférieur.
  5. La période du quatrième type, articulant étroitement avec le nouveau style III, couvre deux sous-périodes, la Moyen Magdalieniano et supérieur Magdalieniano
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Art préhistorique.

André Leroi-Gourhan est un exemple dans le domaine de la recherche, car il est au centre, en plein milieu entre ceux qui se livrent l'accumulation maniaque de données et ceux qui sont séduits par une prolifération spéculative des théories trop d'imagination. Aucun de ses nombreux étudiants a pu échapper à la spécialisation qu'il n'a jamais eu, sans que cela pourrait modifier la profondeur de ses recherches. À l'heure actuelle beaucoup de ses idées sont discutées et controversées, mais tous montrent un profond respect pour son travail scientifique précieux.

citations célèbres

  • Il est toujours très saine, que la science humaine est le plus interdisciplinaire de toutes les disciplines[7]
  • A partir du moment où l'être humain ne peut pas parler pour lui-même, parce qu'il est absent ou pourquoi il est mort; ou l'absence de documents, il y a encore deux témoignages: celui de l'art et celui de la technique[8]
  • ...et, pourtant, la préhistoire ne collecte pas les pierres de pierre, comme la botanique est de ne pas choisir les légumes pour la salade[9]
  • La vérité est que tous les restes humains découverts dans un siècle de recherche en Europe prend très peu de place. En prenant soin de l'emballage, on peut dire que beaucoup de la fin de la semaine contiendrait tout le reste plus tôt la glaciation Riss et Würm, un tronc serait plus que suffisant '[10]
  • Le meilleur est archéologue, malgré tout, un vandale qui détruit son document de consultation, il[11]

On dit que parfois, pour réveiller son équipe d'excavation, les cornemuses sonnaient à l'aube; et que, quand il a donné des leçons, il aimait dessiner des chevaux sur son presse-papier.

notes

  1. ^ André Leroi-Gourhan, Pincevent, magdalénien Campement de Rennes chasseurs de, 1984 Publication Guide de archéologiques la France - Direction du Patrimoine ISBN 2-11-080823-3
  2. ^ en sixties il était de coutume de faire les sondages verticaux profonds et près d'étudier les dépôts, obtenant ainsi un aperçu chronologique de l'amplitude de la même, mais le paysage étroit le plus visible archéologique chaque unité. André Leroi-Gourhan a été le premier à développer l'excavation scientifique horizontale, laissant à découvert de vastes étendues de la même couche archéologique pourrait alors établir des relations complexes entre tous les éléments qui composent ce niveau.
  3. ^ Comment apprécieront le joueur expérimenté, cette position semble être en contradiction avec les tendances actuelles de épistémologie -- en particulier le courant anglo-saxon appelée la « Nouvelle archéologie », en vertu de laquelle toute recherche scientifique doit procéder d'une première ébauche d'idées, d'une position initiale pour guider les prochaines étapes du chercheur. A savoir, par un paradigme. Paradoxalement, le paradigme de Leroi-Gourhan est très typique de l'archéologie préhistorique française traditionnelle, qui considère la malédiction spéciale qui afflige un site archéologique (Dig signifie détruire une approche fermée peut éliminer les données essentielles à d'autres chercheurs avec des paradigmes différents). En fait, André Leroi-Gourhan montre une sensibilité très large, parce que dans son travail sur le terrain essayer de ne pas se concentrer uniquement sur ses propres intérêts scientifiques, mais tenir compte des innovations et des points de vue contraire aux données qu'il a récoltées.
  4. ^ Leroi-Gourhan, André « Les rêves et l'Aube de la pensée religieuse « dans La France au temps des mamouths. Paris, Hachette, 1969. Collection âge d'or et Réalités (pages 187-203)
  5. ^ Leroi-Gourhan, André: Considérations sur des chiffres Animales Spatiales de lorganisation Dans l'art pariétal paleolitique, 1972 Actes du Symposium international d'art préhistorique. Santander, (page 464).
  6. ^ Leroi-Gourhan, André Histoire de l'art paléolithique 1966 Publication des Actes du sixième Congrès de la préhistoire et proto science internationale, Rome.
  7. ^ Leroi-Gourhan, André Le geste et la parole op. cit.
  8. ^ Leroi-Gourhan, André: L'homme et la Matière. techniques de ET évolution op. cit.
  9. ^ Leroi-Gourhan, André: Los cazadores de la Prehistoria 1985 Editions publiées Orbis SA, Barcelone ISBN 84-7634-460-0 (Page 15)
  10. ^ Leroi-Gourhan, André: Los cazadores de la Prehistoria 1985 Editions publiées Orbis SA, Barcelone ISBN 84-7634-460-0 (Page 47)
  11. ^ Leroi-Gourhan, André, et d'autres "Problemas Metodológicos" dans la Préhistoire. 1980 Travail éditorial, Barcelone ISBN 84-335-9309-9 (page 153)

travaux

Travaux en français

  • La civilisation du Renne, Paris, Gallimard (collection "Géographie humaine"), 1936, 178 p.
  • Documents pour l'art d'Eurasie septentrionale comparé, Paris, Éditions d'art et d'histoire, 1943, 99 p.
  • L'homme et la Matière. techniques de ET évolution, I, Paris, Albin Michel, 367 p 1943.
  • techniques et al. de milieu techniques de ET évolution, II, Paris, Albin Michel, 512 p 1945.
  • Archéologie du Nord Pacifique, Paris, Institut d'Ethnologie ( "Travaux et Mémoires de l'Institut d'Ethnologie", t. 47), 1946, 542 p.
  • Cinéma et sciences humaines. Le film ethnologique exists-t-il? « Revue de géographie humaine et d'Ethnologie, nº 3, 1948, pp. 42-50.
  • Remarques Sur L'étude historique des domestiques ANIMALS « Livre à offert à Maurice jubilaire Zimmermann, Lyon, Audin Imprimerie, pp. 379-388, dans la nouvelle édition Le Fil du Temps, Paris, A. Fayard, 1983.
  • Notes verser une histoire des Aciers « Techniques et civilisations, vol. 2, question. 7, 1951, pp. 4-11, (re-libération Le Fil du Temps, Paris, A. Fayard, 1983).
  • Sur la place de l'Ethnologie scientifique « Revue Philosophique, oct-déc. 1952, pp. 506-518.
  • L'homme « Clartés Encyclopédie, Paris, 1956 (vol. 4 a) (Préface, l'évolution humaine, est la vie esthetique, le domaine de l'esthétique.)
  • L'histoire sans texte: Ethnologie et Préhistoire « L'Histoire et ses methods, Paris, Gallimard (Encyclopédie de la Pléiade), 1961, pp. 217-249.
  • Premier Apparitions techniques et développement des « techniques Histoire générale des. I, Les Origines de la technique de la civilisation, Paris, p.u.f., 1962, p. 1-74.
  • Matérialisme et sciences humaines »,« Science et matérialisme « débats, Recherches et n ° 41, Paris, Fayard, 1962, p. 135-143.
  • Préface à " Haleine, aspects d'Une commune Trois de l'Orne », Par J. Gutwirth, N. et Echard Muller J.-C., études rurales, nº 11, oct-déc. 1963, pp. 5-6.
  • Les religions de la Préhistoire, Paris, p.u.f., 1964, 155 p.
  • Le Geste et la Parole. I, Technique et Langage, Paris, A. Michel, (coll. Sciences d'aujourd'hui), 1964, 323 p.
  • Le Geste et la Parole II. La Mémoire et les Rythmes, Paris, A. Michel, (coll. Sciences d'aujourd'hui), 1965, 285 p.
  • De l'art Préhistoire occidentale, Paris, Mazenod (coll. L'art civilisations et les grandes), 1965, 480 p.
  • la Préhistoire (Avec la coll. Bailloud G., J. Chavaillon et d'autres), Paris, p.u.f. (Coll. Nouvelle Clio), 1966, 366 p.
  • Le ethnologique expérience « En Ethnologie générale (J. Poirier dir.), Paris, Gallimard (Encyclopédie de la Pléiade), 1968, p. 1816-1825.
  • Article sans écriture, Institut d'ethnologie, Paris, 1968 polycopié, 26 p.
  • Technologiques Observations sur le Statuaire Rythme, Echanges et dans Communications (Mélanges offerts à C. Lévi-Strauss), La Haye, Mouton, pp. 658-676.
  • L'Aubrac PRÉFACE. Tome I, geographie, agronomie, sociologie économique, Paris, Éd. du c.n.r.s. 1970, pp. 9-10.
  • Fouilles de Pincevent. Essai d'analyse d'un Ethnographique habitats magdalénien (la section 36) « Septième complément à Gallia-Préhistoire (en collaboration avec M. Brézillon, F. David et d'autres), 1972 (2 vol.) (P 331).
  • Les Racines du monde. Entretien avec Claude Henri Rocquet, Belfond, 256 p 1982.
  • Le Fil du Temps. Ethnologie et 1920-1970 Préhistoire, Paris, A. Fayard, 1983, 380 p.
  • Dictionnaire de la Préhistoire - Paris, Presses Universitaires de France, 1988
  • Un voyage chez les Aïnous (Avec Ariette Leroi-Gourhan), Paris, Albin Michel, 1989 156 p.

Travaux en italien

  • Les hommes de la préhistoire - Feltrinelli - 1961 - ISBN 88-07-80374-7
  • Le geste et la parole. Technique et linguistique. La mémoire et les rythmes - Einaudi - 1977 - ISBN 88-06-46474-4
  • Les premiers artistes européens. Introduction Paléolithique art pariétal - Jaca Book - 1983 - ISBN 88-16-63003-5
  • vivant Mécanique. Le crâne des vertébrés du poisson à l'homme - Jaca Book - 1986 - ISBN 88-16-40158-3
  • Les racines du monde. De la recherche préhistorique un regard sur la totalité de l'homme - Jaca Book - 1986 - ISBN 88-16-40177-X
  • Les principales étapes de la préhistoire - Breuil avec Henry et Yves Coppens - Jaca Book - 1987 - ISBN 88-16-40191-5
  • Le fil du temps. Ethnologie et Préhistoire - Nouvelle Italie - 1993 - ISBN 88-221-1269-5
  • Les religions préhistoriques. paléolithique - Adelphi - 1993 - ISBN 88-459-0973-5
  • L'homme et la matière - Jaca Book - 1993 - ISBN 88-16-40335-7
  • Environnement et technique - Jaca Book - 1994 - ISBN 88-16-40358-6

bibliographie

  • Angioni, G., 2011 Prenez, par exemple, entendre, l'identique et les différentes cultures, Nuoro, Le Mistral.
  • Audouze, F. et Schlanger, N. (dir.), 2004 Autour de l'homme: d'actualité et Contexte André Leroi-Gourhan, A.P.D.C.A., Antibes.
  • Balfet, H., 1991 Observer la technique d'action. Des chaînes opératoires, pour quoi faire?, Paris, Éditions du CNRS.
  • Bidet, A., 2007, "Le corps, le rythme et chez sociale André esthétique Leroi-Gourhan" techniques cultures. article
  • Bromberger, C. et al, 1986 à A. Numéro Hommage Leroi-Gourhan, terrain Numéro
  • B. et G. Delluc 1984 "Semblanza d'un maître: André Leroi-Gourhan," dans: Simbolos, Creencias Arts et de la Prehistoria de A. Leroi-Gourhan, Université Colegio, Ediciones Istmo, Madrid,
  • Groenen, M., 1996 Leroi-Gourhan - Essence et Dans la Contingence Destinée humaine, Paris Bruxelles, De Boeck Université, 184 p.
  • Guchet X., 2008, "Evolution et technique technique chez Leroi-objectivité Gourhan et Simondon" Revue Vetement, 2008 mis à jour le: 11/09/2008. article
  • Lorblanchet, M., Les grottes de la Préhistoire ornées, Errance, 1995
  • Martinelli, B., 1988, « après Leroi-Gourhan: les chemins de la « , dans Technologie: André Leroi-Gourhan òû les Voies de l'homme, Actes du colloque CNRS, Paris, Albin Michel.
  • Martinelli, B., 2005, "Le style, la technique et en esthétique anthropologie", dans B. Martinelli (éd.), L'interrogation du style de, Aix-en-Provence, Publications de Provence.
  • Tinland F., La Difference anthropologique. Essai sur les de la nature Rapports et de l'artifice, Paris, Aubier Montaigne, 1977.
  • B. Villers (de), 2010 Husserl, Leroi-Gourhan et la Préhistoire, Paris, Éditions Petra, Coll. . Anthropologiques

Articles connexes

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR108283987 · LCCN: (FRn50070114 · ISNI: (FR0000 0001 2146 9076 · GND: (DE118858408 · BNF: (FRcb119125796 (Date) · ULAN: (FR500321378