s
19 708 Pages

Neil Armstrong
Neil Armstrong pose.jpg
United States Navy/ astronaute NASA
nationalité États-Unis États-Unis
ÉTAT décédé
Date de naissance 5 août 1930
Date de décès 25 août 2012
sélection 1962 (Groupe 2 de la NASA)
premier lancement 16 mars 1966
dernière atterrissage 24 juillet 1969
autres activités essai pilote
espace Temps 8 jours, 14 heures, 12 minutes et 30 secondes
nombre EVA 1
durée EVA 2 h 31 min
missions
Date de ramassage août 1970
(FR)

«C'est un petit pas pour [un] homme, un bond de géant pour l'humanité. »

(IT)

«C'est un petit pas pour [un] homme, un bond de géant pour l'humanité. »

(Neil Armstrong, en prenant la première étape sur la lune, le 21 Juillet 1969.)

Neil Alden Armstrong (Wapakoneta, le 5 août 1930 - Cincinnati, 25 août 2012[1][2]) Ce fut un astronaute et aviateur États-Unis, premier homme à poser le pied sur lune 20 juillet 1969.

Avant de devenir un astronaute, Armstrong était un officier United States Navy et il a participé à la guerre de Corée. Après la guerre, il a obtenu une premier degré à Université Purdue et il a servi pilote d'essai au Comité consultatif national pour l'aéronautique, où elle a transporté plus de 900 vols. Plus tard, il a terminé ses études à University of Southern California.

programmes participants L'homme dans l'espace le plus bientôt de États-Unis air force, avec laquelle les Etats-Unis a proposé de surmonter la course spatiale contre Soviétiques, et X-20 Dyna-Soar, pour le développement d'un spaceplane, Armstrong est devenu une partie de Astronaute de la NASA Corps en 1962. Son premier vol spatial était en tant que commandant de la mission dans le Gemini 8: L'un des premiers civils à devenir astronaute. Au cours de cette mission, Armstrong et le pilote David Scott Ils ont effectué la première mise en prise entre deux vaisseaux spatiaux en orbite.

Son deuxième et le commandant de la dernière mission spatiale l'a vu en Juillet 1969, de 'Apollo 11, qui a créé le premier alunissage portant les hommes programme Apollo. Dans la mission, ainsi que Buzz Aldrin, Armstrong a effectué une 'activité extravéhiculaire sur la surface lunaire pendant 2 heures et demi, alors que le troisième membre de l'équipage, Collins Michael, Il avait attendu sur le module de commande en orbite autour de la lune. À son retour sur Terre, Armstrong, ainsi que ses deux collègues mission Collins et Aldrin, a reçu le Médaille présidentielle de la liberté par le président Richard Nixon. Il a également reçu le Médaille d'honneur du Congrès Espace en 1978 par Jimmy Carter et Médaille d'or du Congrès en 2009.

les origines

Neil Armstrong est né le 5 Août, 1930 Wapakoneta, en Ohio, Stephen Koenig Armstrong et Viola Louise Engel,[3][4] avec les ancêtres allemand et écossais. Il avait deux frères et sœurs plus jeunes, Juin et Dean. Le père de Stephen a travaillé comme vérificateur pour le gouvernement de l'État de l'Ohio,[5] et dans les 15 années qui ont suivi la naissance de la famille Neil avait transféré à plusieurs reprises dans l'état dans 20 villes différentes. Sa passion pour le vol est né et se dans ces années: à peine deux ans, son père l'a emmené à National Air Races de Cleveland et il a eu sa première expérience de vol seulement 6 ans sur un Ford trimoteur à garenne.[6]

En 1944, Armstrong et sa famille permanente sont revenus à Wapakoneta, où Neil a assisté Blume High School et a pris ses premières leçons de vol à l'aéroport dans le comté. Il a obtenu son premier vol de brevet en 15 ans, même avant d'avoir l'âge légal pour le permis de conduire. Neil Armstrong a été l'un boy-scout (En plus Buzz Aldrin) Et a rappelé sa propre expérience du module Columbia à la Lune, quand il a salué les éclaireurs que dans cette même période participaient à la jamboree de les envoyer, à 8:15 heures du 18 Juillet 1969, le message: « Je voudrais saluer tous mes collègues scouts et chefs scouts à Farragut State Park Idaho où il mène le jamboree national cette semaine; et Apollo 11 veut envoyer ses meilleurs vœux. « où le centre de contrôle de Houston a dit: » Je vous remercie, Apollo 11. Je suis sûr que s'ils ont pas entendu, vous apprendrez de nouvelles. Sans aucun doute apprécier ".[7] En outre, parmi les rares objets personnels que Armstrong a choisi de prendre avec eux sur le chemin de la lune et retour il y avait un badge de scout.[7]

en 1947 Armstrong a commencé à étudier l'ingénierie aérospatiale à Université Purdue, où il faisait partie de deux confréries, Delta Theta Phi[8] et Kappa Kappa Psi.[9] Ce fut la deuxième personne dans sa famille pour aller au collège. Il a également été admis à Massachusetts Institute of Technology, mais le seul ingénieur qui connaissait Neil avait dissuadé de le fréquenter, le convaincre qu'il ne serait pas nécessaire d'aller à Cambridge pour obtenir une bonne éducation.[10] Armstrong a payé ses frais de scolarité de collège en participant à la plan d'Halloway, dans lequel, après deux années d'études, les candidats auraient payé trois années de service militaire, puis diplômé dans les deux années suivantes. A Purdue, il a obtenu des votes dans les médias, avec un rendement scolaire fluctuant au cours des huit semestres d'études et les meilleurs résultats obtenus au cours des quatre premiers semestres après son retour de la guerre de Corée. Il a reçu le premier degré sur ingénierie aéronautique en 1955,[11] et 1970 Il a été reconnu par le University of Southern California un Maître des sciences en génie aérospatial.[12] Au cours de sa vie, il a également reçu de nombreux prix académiques honorifiques de plusieurs universités.[13]

Service dans la marine américaine

L'appel aux armes marina Neil est arrivé 26 Juin 1949 et il a apporté à la base Pensacola pour la formation de vol. La période de formation a duré 18 mois, au cours de laquelle j'ENABLE l'atterrissage sur porte-avions USS Cabot et USS Wright. Le 16 Août, 1950, deux semaines après son vingtième anniversaire, Armstrong a gagné le titre de l'aviateur dans la marine américaine.[14]

Dans un premier temps attribué à Flotte Aircraft Service Escadron 7 de Naval Air Station Île du Nord San Diego, a ensuite été transféré à Escadron de chasse 51, un escadron formé uniquement jet. Il a fait son premier vol sur ce type d'appareil à bord d'un Grumman F9F Panther 5 janvier 1951. En Juin, a fait son premier atterrissage sur un porte-avions dans un jet, la USS Essex (CV-9), obtenir quelques jours après sa première année de promotion, de insigne à insigne. À la fin du mois serait navigué sur Essex avec son escadre directe Corée, qu'il aurait apporté son soutien à attaques aériennes sur le sol.[15]

Armstrong La première mission guerre de Corée Il était une étude photographique Kimch'aek en date du 29 Août 1951.[16] Le 3 Septembre, 1951, il a fait une mission de reconnaissance avec l'avion armé pour intercepter les principales voies de transport au sud des installations de stockage dans le village de Majon-ni, à l'ouest de Wonsan. Bien que réalisé un faible bombardement à une vitesse de 560 kmh son F9F Panther a été frappé par antiaérien et pour tenter de reprendre le contrôle du jet Armstrong a un impact sur un obstacle à environ 6 mètres au-dessus du sol, ce qui a pris environ un mètre aile droite du Panther.[17] Elle a réussi à revenir sur le territoire amical, mais en raison de la perte de 'aileron sa seule option du salut était l'abandon de l'avion par siège éjectable. Il voulait atterrir sur l'eau et d'attendre la récupération par un hélicoptère, avant d'être pris à l'aéroport le plus proche Pohang, mais le siège a touché le sol à la place,[18] Armstrong et a été sauvé par un membre de la salle de l'école de vol à bord d'un jeep, alors on ne sait pas le sort de l'épave de l'avion qui avait quitté.[19]

Pendant la guerre, Armstrong a participé à 78 missions pour un total de 121 heures de vol, beaucoup d'entre eux en Janvier 1952. Il a été décoré Médaille de l'air pour participer à 20 missions de combat, avec gold Star 20 missions successives et Médaille du service coréen.[20] Armstrong a quitté la marine américaine Août 23 1952, à 22 ans, se joindre à la Réserve navale avec le grade de lieutenant navire, rôle dont il a finalement pris sa retraite 21 Octobre 1960.[11]

essai pilote

Une photo en noir et blanc d'Armstrong
Armstrong Photos 20 novembre 1956, pris tout en servant de pilote d'essai à la NACA station de vol à haute vitesse dans Edwards Air Force Base, en Californie.

Après avoir été diplômé de Purdue, Armstrong a décidé de devenir un avion expérimental pilote, application au Comité national pour l'aéronautique Station de vol à haute vitesse un Edwards Air Force Base Californie. Parce qu'à cette époque il n'y avait pas de positions ouvertes disponibles a été transféré à Glenn Research Center Cleveland, où il a commencé à travailler en Mars 1955.[21] En Juillet de cette année, il est revenu à Edwards Air Force Base pour son nouvel emploi.[22]

Les premières missions d'Armstrong Edwards ont été escortés en vol de certains avions expérimentaux modifiés de bombardiers. Le même Armstrong a volé à bord d'un de ces avions et était dans l'une de ces missions qui a engagé dans son premier accident Edwards. Le 22 Mars 1956, il était sur une Boeing B29[23] qu'il devrait être libéré dans un vol Douglas D-558-2 Skyrocket; Il était assis dans la bonne position, tandis que le capitaine Stan Butchart dans celui de gauche.[24] Après avoir atteint l'altitude de 9,1 km le moteur arrêté et le numéro 4 'hélice correspondant a commencé à tourner librement dans l'écoulement d'air. Butchart azionò la commande qui devrait arrêter le mouvement de l'hélice, mais a constaté que, après un ralentissement initial cela avait commencé à tourner, même avec une vitesse plus élevée que les autres hélices dans ce temps actif. L'avion était censé atteindre la vitesse 338 km / h afin de libérer la charge, et, bien sûr, il ne pouvait pas faire un atterrissage à la charge encore accroché sous le fuselage. Armstrong et Butchart ont alors essayé d'augmenter la vitesse d'une plongée peu profonde, puis lancer le Skyrocket. Lors de son lancement, cependant, l'hélice du moteur numéro 4 désintégré et les fragments produits par l'événement a endommagé le moteur numéro 3 et appuyez sur le numéro 2. Butchart et Armstrong ont ensuite été contraints d'éteindre le troisième moteur, endommagé, mais aussi le premier, en raison de twist déséquilibré qui aurait par ailleurs généré. enfin ils ont réussi à échapper à un atterrissage en catastrophe en utilisant uniquement le moteur 2 et glissant lentement dans un cercle.[25]

Le premier vol à bord d'un avion-fusée elle effectuée le 15 Août, 1957, sur Bell X-1B, avec lequel il a atteint une altitude de 18,3 km. Au cours de l'atterrissage, comme cela est arrivé plusieurs fois auparavant à cause des problèmes structurels de l'avion, le camion est tombé en panne.[26] Suite à la piloté Amérique du Nord X-15, En prenant les contrôles sept fois avant Septembre 1962, l'avant-dernier qui atteint la hauteur de 63,2 km.[26]

Armstrong a été impliqué dans une série d'incidents qui allait plus tard devenir partie du folklore de la base Edwards et dont on se souviendra dans les mémoires de certains de ses collègues. Le premier a eu lieu quand il était aux commandes d'un X-15 20 avril 1962 pour essayer un contrôleur automatique de l'aéronef. Armstrong a par avion à la partie de 68 km (le plus élevé qu'il avait jamais de ses expériences en tant que astronaute), mais a gardé le nez de l'avion trop long lors de la descente, et le X-15 en conséquence il a rebondi à la portion de 43 km. A cette altitude l'atmosphère est si ténue que les surfaces aérodynamiques ont presque aucun effet. Il a survolé le site d'atterrissage à la vitesse Mach 3 (3200 kmh) et la part de 30 km, puis se termine à 64 km au sud de la base. Après l'altitude de vol assez diminué, Armstrong a changé de cap et est retourné à la base, où il a atterri pour une courte tout en évitant de heurter les sommets de certains Yucca brevifolia, faire le plus long vol d'un X-15 pour le temps et la distance parcourue.[27]

Quatre jours plus tard, Armstrong a été impliqué dans un deuxième accident en vol, pour la première et seule fois, avec Chuck Yeager, qui commandait un Lockheed T-33. Leur tâche était d'évaluer l'utilisation du lit d'un lac on sèche pendant un atterrissage d'urgence éventuelle d'un X-15. Dans son autobiographie, Yeager a écrit qu'il connaissait le lit du lac était inutilisable pour un atterrissage en raison des pluies récentes, mais Armstrong a insisté pour effectuer la manœuvre de toute façon. tenter une toucher et aller (Avec lequel vous Maneuver atterrir un avion de décoller puis commencer à nouveau au lieu d'arrêter) les roues de l'avion est bloqué, et les deux ont dû attendre de l'aide à récupérer. Armstrong a donné à la place une version différente des événements qui se sont produits ce jour-là, Yeager ne jamais parler impraticabilité du terrain, et après un premier atterrissage réussi dans la partie est du lac, Yeager lui a dit vouloir essayer de nouveau, cette fois-ci à une vitesse inférieure. A la deuxième tentative, le plan serait coincé dans l'atterrissage et Yeager éclatait dans une crise de rire hystérique.[28]

Neil Armstrong
Armstrong à 29 ans sourit devant un X-15 après un vol d'essai en 1960.

De nombreux pilotes d'essai ont exprimé leur satisfaction pour les compétences en ingénierie d'Armstrong: selon Milt Thompson, Neil était le pilote le plus qualifié du premier X-15; selon Bill Dana, « il avait un esprit qui a absorbé des choses comme une éponge. » Qui est venu des forces aériennes militaires, cependant, ont tendance à avoir un astronaute d'opinion différente de l'avenir, en particulier ceux qui, comme Yeager et Pete Knight, qui n'a jamais participé à un programme d'études supérieures en génie. Chevalier en particulier a déclaré que les ingénieurs pilotes ont volé dans une « très mécanique que cela aurait dû être le vol », leurs compétences de vol n'a pas été instinctive, et par conséquent certains d'entre eux se sont retrouvés dans des situations à risque.[29]

Le 21 mai 1962, Armstrong a finalement été impliqué dans ce que dans la base de folklore Edwards Il est devenu connu sous le nom « » deal Nellis ". Pendant le vol avec Lockheed F-104 Starfighter pour inspecter un lac asséché, cette fois à l'expérience de la possibilité d'un atterrissage d'urgence, Armstrong n'a pas identifié correctement l'altitude à laquelle il était et n'a pas remarqué que la train d'atterrissage Il n'a pas été complètement étendu. Alors que l'avion a touché le sol du camion, puis il tiré vers l'arrière, forçant le pilote à rétablir le courant aux moteurs à prendre de l'altitude; en revanche, la collision avec le sol, radio est une perte a été endommagée et il avait été fluide hydraulique. Sans contact radio, Armstrong est allé à la base militaire Nellis, rapports avec des ailes qu'il n'a pas été possible de communiquer au sol. La perte de fluide hydraulique a provoqué la libération de Crochet de queue l'avion lors de l'atterrissage traîné la chaîne d'arrêt ancré sur la piste.[30] Il a fallu au moins 30 minutes pour dégager la piste des débris et de restaurer un autre câble d'arrêt. Armstrong puis a téléphoné à la base d'Edwards qu'il pourrait être envoyé quelqu'un pour le récupérer à partir de la base et partit Milt Thompson à bord d'un F-104B, le seul avion disponible à ce moment-là, il avait deux sièges disponibles, ce qui, cependant, Thompson n'a jamais pris l'avion. Avec grande difficulté, le pilote en charge de la reprise est arrivée à Nellis, mais un fort vent de travers lui a causé un trop brusque atterrissage en soufflant un des pneus du camion. La piste a dû être fermé à nouveau et nettoyé, tandis que la base Edwards quant à lui allé avec Bill Dana T-33 Shooting Star. Cependant, Dana a couru dans d'autres problèmes à l'atterrissage et le contrôle de Nellis a décidé que, pour éviter d'autres dommages, il serait chargé de la même base pour amener les trois pilotes à terre Edwards.[30]

Armstrong a effectué un total de 7 vols à bord du X-15, atteignant une altitude maximale de 68,2 km[31] à bord du X-15-3 et la vitesse de pointe pour Mac 5,74 (6615 kilomètres par heure) sur le X-15-1; il a quitté le Centre de recherche en vol Dryden avec un total de 2400 heures de vol,[32] et tout au long de sa carrière, il a volé avec 200 modèles différents d'avions.[12]

carrière d'astronaute

Neil Armstrong
Armstrong avec un modèle temporaire utilisé pour costume projet Gemini

déjà en 1958 Armstrong a été inséré dans l'Homme Dans le programme spatial de plus bientôt États-Unis air force avec laquelle les Américains étaient destinés à vaincre les Soviétiques en course spatiale. en 1960 Il faisait partie des consultants pour les pilotes X-20 Dyna-Soar, un militaire spaceplane, alors que dans 1962 Il a été répertorié comme l'un des six ingénieurs pilotes qui pourraient voler.[33]

Dans les mois qui ont suivi l'annonce de la formation d'une nouvelle équipe d'astronautes, Armstrong était très excité à l'idée de participer à la programme Apollo astronautique de nouvelles frontières que le défi ouvrirait. Armstrong a présenté sa candidature le 1er Juin 1962, avec des délais de soumission a expiré une semaine avant, mais Dick Day, son camarade derrière Edwards, à ce moment-là utilisé pour Manned Spacecraft Center, J'ai vu l'arrivée tardive de l'application ainsi que l'autre inséré avant tout le remarquer.[34] A Brooks Armstrong City-base, puis il a passé un examen médical jugé par de nombreux candidats douloureux et probablement inutiles.[33]

Donald Kent Slayton Il a appelé Armstrong le 13 Septembre 1962 demandant s'il était intéressé à se joindre au groupe d'astronautes NASA que les journalistes avaient rebaptisé New Neuf, Armstrong et sans hésitation ont dit oui. La sélection a été gardé secret pendant trois jours, bien que des rumeurs dans les journaux de temps donné Armstrong déjà choisi comme le premier astronaute civil,[35] et il en était ainsi, en même temps que Elliott Voir. Cependant, Armstrong ne serait pas devenu le premier astronaute civil à voler dans l'espace, puisque les Soviétiques avec le prévu Vostok 6, envoi en orbite Valentina Tereskova, un ouvrier du textile et de parachutiste amateur, le 16 Juin 1963.

projet Gemini

Gemini 8

Neil Armstrong
Armstrong pendant les opérations d'habillage pour le lancement de Gemini 8

La composition de l'équipage de la mission Gemini 8 Il a été annoncé le 20 septembre 1965, avec le commandant Armstrong et David Scott pilote. La mission a été lancée le 16 Mars 1966 et a été l'opération la plus complexe en orbite jamais fait auparavant: un rendez-vous et à l'amarrage avec le véhicule sans pilote véhicule cible Agena. Dans son ensemble, la mission comprenait 75 heures de vol et 55 orbites. Après le lancement dell'Agena à 10 heures (heure locale), le Titan II portant Armstrong et Scott sont partis à 11:41, de les mettre en orbite.[36] Les opérations de rendez-vous et d'amarrage a été complété avec succès - un record dans l'exploration spatiale - en 6,5 heures,[37] Malgré le contact radio avec l'équipage, ils avaient été intermittente en raison de la faible couverture des stations. Les séances d'information de la mission avait prévu que si elles présentent des dysfonctionnements sans contact avec le sol, l'équipage devrait procéder à la libération immédiate de dell'Agena. Après 27 minutes de l'engagement, les deux formes ont commencé à tourner d'une manière extravagante: la cause a ensuite été identifié dans le mauvais fonctionnement de l'un des moteursAttitude Orbit et système Maneuvering (OAMS), qui a été bloqué dans la phase active. Armstrong décrocha le module Agena, mais la vitesse de rotation du Gémeaux Il a augmenté plutôt que diminué, atteignant une valeur d'environ une rotation par seconde. Les deux astronautes ont ensuite été contraints de désactiver et activer votre OAMS Système de contrôle de réaction (RCS) pour contrer la rotation. Ces opérations ont été en mesure de stabiliser la Gemini 8, Cependant, en utilisant 75% du carburant disponible. La mission a été compromise: comme prévu des protocoles de vol, l'utilisation prématurée de RCS a imposé le retour à la Terre à la première occasion; d'autres activités qui avaient été prévues, comme EVA, ont été annulées.[38]

Neil Armstrong
récupération de Gemini 8 Océan Pacifique, Armstrong se trouve à droite

Astronautes Bureau Dans certaines objections ont été soulevées sur la conduite de l'équipage pendant la mission. Walter Cunningham Il a déclaré que Armstrong et Scott auraient pas suivi les procédures prévues pour faire face à ce genre d'accidents et que la mission aurait pu être sauvée si Armstrong venait d'avoir l'un des circuits RCS. Cependant, cela ne correspondait pas à la vérité parce que les circuits RCS ne pouvaient pas être entraînés individuellement, mais tous ensemble, ni des procédures précises avait été prévu pour faire face à ce genre de problème. Gene Kranz Il a écrit, « l'équipage a agi exactement comme ils avaient appris qu'ils devraient prendre des mesures, et a agi dans le mauvais sens parce que nous les avons formés à la mauvaise façon. » Les programmeurs de la mission avaient évalué correctement les opérations de rendez-vous, sans tenir compte que, une fois les deux modules ont terminé la pièce jointe, aurait dû être traité comme un vaisseau spatial.[39]

Armstrong lui-même a été abattu par l'échec partiel de la mission[40] et Scott ont privé de la possibilité de mener à bien la sortie dans l'espace prévu.

Gemini 11

Pour Armstrong la dernière nomination à titre d'astronaute du programme Gemini, qui a été annoncé deux jours après l'amerrissage forcé de Gemini 8, était celle de membre d'équipage de sauvegarde Gemini 11. Avec deux ateliers de formation derrière Armstrong était tout à fait des systèmes experts utilisés dans le programme et a été affecté à l'enseignement du néophyte William Anders.[41] Le lancement de Gemini 11 Il a eu lieu le 12 Septembre 1966,[42] avec Charles Conrad et Richard Gordon à bord qui a terminé une mission réussie, alors que Armstrong a travaillé à partir du sol communicateur Capsule.

A la fin de la mission du président Lyndon B. Johnson Il a demandé à Armstrong et sa femme de prendre part à une tournée de 24 jours Amérique du Sud,[43] qui seraient articulés dans 11 États dans 14 grandes villes, ainsi que d'autres membres du gouvernement des États-Unis. en paraguay Armstrong a impressionné les dignitaires locaux les ont remerciés dans leur langue, Guarani,[44] tandis que dans Brésil Il a parlé ingéniosité de pionnier de l'aviation Santos Dumont et l'avion qu'il avait construit, la 14-bis.[45]

programme Apollo

Le 27 Janvier 1967, la date tristement célèbre pour l'incident dell 'Apollo 1, Armstrong était Washington C.C. avec Gordon Cooper, Richard Gordon, Jim Lovell et Scott Carpenter pour la rédaction de Traité sur l'espace extra-atmosphérique. La réunion a duré jusqu'à 18h45 et quand Carpenter est allé à l'aéroport et les autres sont revenus à leur hébergement à l'hôtel, ils ont trouvé un message leur demandant d'entrer en contact avec le Lyndon B. Johnson Space Center. Ils ont donc appris la mort de Gus Grissom, Edward White et Roger Chaffee; le groupe a passé la nuit à boire scotch, discuter du terrible événement.[46] Le 5 Avril, 1967, alors que la commission chargée d'enquêter sur l'incident de 'Apollo 1 publié son rapport, Armstrong a rencontré 17 autres astronautes pour une rencontre avec Deke Slayton, qui a commencé en leur disant: « Les gars qui volent dans les premières missions lunaires sont les gars dans cette salle. »[47] Tel que rapporté par Eugene Cernan, Armstrong avait montré aucune réaction à la phrase de Slayton, car il n'a pas été une surprise, car dans cette chambre, il y avait les vétérans du programme Gemini, le seul prêt pour une telle entreprise. La réunion se poursuit avec Slayton qui a expliqué en détail l'évolution du projet, et Armstrong a été inclus dans l'équipage de la réserve de la neuvième Apollo, qui, à ce stade de développement a été conçu comme une mission orbite terrestre moyenne pour le test de Apollo Lunar Module et le module de commande sont combinés ensemble. En raison de retards dans la conception et la construction du module lunaire, la mission huitième et neuvième était inversée. Alors Armstrong, la réserve pour 'Apollo 8, selon le système de rotation des astronautes adoptés par la NASA pour les missions Apollo, il se trouvait dans le commandement de la mission Apollo 11.[48]

Pour fournir une expérience des astronautes utiles à la conduite du module lunaire en descente vers la Lune, la NASA chargé de bell Aircraft la construction de deux Llrv, auquel plus tard, ils ont été ajoutés trois alunissage véhicules de formation pour la formation. La simulation de la gravité lunaire, égale à un sixième de celle de la Terre, est passé par les moteurs turbofan. Le 6 mai 1968 à environ 30 mètres du sol du véhicule à l'essai par la formation Armstrong a commencé à chuter en raison de mauvais contrôles, obligeant les astronautes à eiettandosi de sécurité et d'atterrissage à la parachute. analyse suivante evidenziarono que si Armstrong avait abandonné la moitié du véhicule seconde plus tard, le temps ne serait pas suffisant pour l'ouverture du parachute; Au lieu de cela, la blessure ne fut enregistré qu'une seule bouchée à la langue. Bien qu'il ait menacé de périr dans l'accident, l'astronaute était encore convaincu que pas de formation sur ces atterrissage sur la Lune ne serait jamais arrivé, parce que dans aucun autre moyen aurait pu être fournir des pilotes une précieuse expérience du comportement de la forme lunaire dans la phase d'atterrissage.[49]

Apollo 11

Neil Armstrong
l'équipage de l'image Apollo 11. De gauche à droite: Armstrong, Collins Michael, et Buzz Aldrin.

Une fois le rôle des réserves dans l'équipage du 'Apollo 8, Slayton a offert de commande Armstrong 'Apollo 11 le 23 Décembre, 1968, tandis que 'Apollo 8 Il a mis en orbite autour de la lune.[50] Lors d'une réunion qui n'a pas été rendue publique jusqu'à la publication de la biographie d'Armstrong 2005, Slayton lui a dit que bien que le programme lui prévoyait en tant que commandant, Aldrin comme pilote du module lunaire et Collins en tant que pilote du module de commande, lui a offert la chance d'assigner Jim Lovell la place de Aldrin. Après avoir réfléchi pendant une journée, Armstrong a refusé l'offre parce que - comme il le dit Slayton - n'a eu aucun problème à travailler avec Aldrin, ne pouvait lui fournir une justification valable pour expliquer pourquoi Lovell, qui avait été commandant de la Gemini 12, fonctionner comme pilote du module lunaire, une position qui, officieusement, a été considéré comme étant à l'extrémité inférieure de la mission de l'équipage.[51]

en Mars 1969, lors d'une réunion entre Slayton, George Low, Robert R. Gilruth et Christopher C. Craft, il est devenu clair que le premier homme à poser le pied sur la Lune serait précisément Armstrong, favorisé le choix même de son caractère qu'il ne conduirait pas à vaniteux pour l'expérience.[52] Lors d'une conférence de presse tenue le 14 Avril 1969, Slayton a mis à la disposition de l'équipage dans le module lunaire comme justification du fait que Armstrong serait le premier sur. La porte ouverte vers l'intérieur vers la droite, ce qui entraîne un obstacle pour le pilote. En outre, Slayton a ajouté, « que pour une question de protocole, je pense que la première à la terre pour être le commandant ... Bob Gilruth a approuvé ma décision. »[53]

Le 16 Juillet 1969, Armstrong a reçu un croissant de lune polystyrène de Guenter Wendt, qui l'a présenté comme une clé de la Lune; Armstrong en échange lui a offert un billet pour un « taxi de l'espace, bon pour deux planètes. »[54]

Le voyage à la Lune
Neil Armstrong
Armstrong, Aldrin photographié, sourit après EVA sur la surface lunaire.

Lors du lancement de 'Apollo 11 la cœur Armstrong a atteint 110 battements par minute.[55] Selon l'astronaute, la première fois était beaucoup plus bruyant que Gemini 8, bien plus spacieuse. Ce dernier aspect - comme cela a été suggéré - aurait pu empêcher l'équipage souffrait d'un ajustement au syndrome de l'espace, mais l'expérience dans d'autres missions. Armstrong, il était particulièrement soulagé, parce qu'il a souffert en tant qu'enfant de mal des transports et souvent de longues périodes en vol lui a causé des nausées.[56]

L'objectif de 'Apollo 11 Il était d'amener l'équipage en bonne santé et son sur la Lune plutôt que de poser sa forme avec un atterrissage de précision. Trois minutes après le début de la descente vers la surface lunaire, Armstrong a réalisé que la référence coulait des cratères avec deux secondes d'avance: cela a permis d'estimer que le débarquement aurait lieu selon toute probabilité, à quelques miles du point établi.[57] Alors que le radar du module aigle tracer la surface, il était alarmes actives sur une erreur ordinateur conseil d'administration. Le premier était un code 1202, que malgré la longue formation Aldrin et Armstrong, était inconnu aux deux; Il était de Houston Mission Control Center pour les rassurer: les alarmes signalées ont été causés par une surcharge de données à l'Apollo Guidance Computer, et ne constituait pas un problème. Comme dit par Aldrin dans le documentaire Dans l'ombre de la Lune, la surcharge a été causé par sa décision de quitter le radar actif, ce qui par conséquent fourni à l'ordinateur une série de données inutiles qui l'obligent à interrompre l'exécution d'opérations secondaires, signalant l'erreur.

Quand Armstrong a vu qu'ils atterrissaient en mode automatique dans une zone qui semblait sûr, il a mis directement aux commandes du module. La recherche d'une zone appropriée a été plus long que prévu et signifiait que la phase de vol prouve plus que établi dans les simulations.[58][59] Cela a suscité beaucoup d'inquiétude au contrôle de la mission, où l'on craignait que les deux astronautes pourraient rester sans suffisamment de carburant pour l'alunissage.[60] Lors de l'atterrissage, cependant, Armstrong a dit sûr qu'il avait encore au moins 40 secondes de carburant restant, dont 20 la sécurité nécessaire en cas d'annulation de la mission au dernier moment.[61] Au cours de la formation aussi Armstrong a pu atterrir le simulateur avec seulement 15 secondes de carburant disponible à plusieurs reprises, et était à peu près sûr que le module serait également résister à une chute de 15 mètres si les choses ont mal tourné . Des analyses ultérieures ont indiqué à la mission qui était en vigueur dans le module, il y avait encore entre 45 et 50 secondes de carburant disponible.[62]

L'atterrissage a eu lieu à 20:17:39 UTC le 20 Juillet 1969.[63] des capteurs de contact approprié trichite étaient présents aux extrémités des branches du module et le premier contact a eu lieu alors que le module est toujours en vol stationnaire (survol); l'éclairage d'une lumière bleue a marqué l'événement dans la cabine et Aldrin a donné une communication avec « la lumière de contact » (contact léger); puis quand la forme est complètement arrêtée sur la surface, Aldrin a de nouveau communiquer avec « Ok, arrêter les moteurs » qui ont suivi la confirmation d'Armstrong avec « arrêt ». La première phrase que Armstrong a informé le contrôle de la mission après l'atterrissage était la note « Houston, ici la base Tranquillité, la aigle Il a atterri « (Trad. ici de Houston, Tranquility Base. la aigle il a atterri). Armstrong et Aldrin ont célébré le moment avec une poignée de main vive, avant de retourner au travail afin de vérifier les procédures à prendre en cas de départ d'urgence de la surface.[64][65][66] Au cours de la phase critique, le seul message envoyé par Houston était « 30 secondes », par lequel ils destinés à signaler la quantité de carburant censé rester disponible. Quand Armstrong a confirmé l'atterrissage du centre de contrôle est venu un soupir de soulagement et les mots « Vous avez virer au bleu un peu de gens ici. Nous respirons à nouveau ».[67]

En 2005, Armstrong a fait connaître ses craintes initiales d'un éventuel échec de la mission; Il a pensé qu'ils avaient seulement 50% de chances de succès, et à décrire ses émotions après l'atterrissage dit: « Je suis soulagé, extatique et extrêmement surpris que nous avions réussi. »[68]

La première promenade de lune
«C'est un petit pas pour l'homme, un bond de géant pour l'humanité »

Malgré le programme établi avaient prévu que les deux astronautes se reposer pendant une longue période avant activités sur la surface, Armstrong a demandé à la mission de contrôle que 'EVA il était au début de la soirée (maintenant Houston). Lorsque les deux étaient prêts à descendre de l'atterrisseur, le depressurizzarono aigle, Armstrong a ouvert la porte et a commencé à descendre l'échelle d'abord.

En haut de l'échelle, il a annoncé: « Je suis en train de le LEM maintenant. » Il a mis son pied gauche sur la première marche à 02h56 UTC le 21 Juillet 1969,[69] prononçant la phrase historique: «C'est un petit pas pour (a) l'homme, un bond de géant pour l'humanité » (trans. «C'est un petit pas pour (a) l'homme, un bond de géant pour l'humanité »[70][71]).[72]

Armstrong décrit la surface lunaire

Armstrong avait choisi ce après avoir réfléchi pendant le lancement et dans les heures all'allunaggio.[73] Dans l'enregistrement de ces moments-là, 'article indéfini Anglais, « un » avant « l'homme », ne se distingue pas, ce qui donne l'expression dans le mauvais sens que « l'homme » seul est utilisé comme synonyme pour l'humanité. NASA et Armstrong ont insisté pour que son après la mission qui avait été dissimulé par des interférences statiques sur la transmission. Cependant, après avoir écouté répétée de l'enregistrement, Armstrong a admis que peut-être il pourrait effectivement avoir oublié à ce moment-là, ne pas prononcer.[72]

Neil Armstrong
Armstrong sur la Lune

La phrase a fait l'objet, par la suite, l'attention et plusieurs croient qu'ils ont identifié la présence de la voix perdue.[72][74] Selon Peter Shann Ford, un programmeur australien qui a fait une analyse numérique en 2006, a été effectivement parlé « a », mais il n'a pas été perceptible dans la transmission reçue en raison des limites de la technologie radio de l'époque.[72][75][76] Ford et James R. Hansen, biographe autorisé Armstrong, à condition que les résultats de l'analyse et l'astronaute de la NASA. Cependant, Ford, n'a pas présenté ses résultats à un examen par les pairs, mais qui les a publiées sur son blog, et linguistes David Beaver et Mark Liberman ont exprimé de nombreux doutes quant à leur équité.[77]

La descente de l'échelle du module lunaire a été diffusé en direct par Voice of America les Etats-Unis et, par la BBC et d'autres stations dans le monde. On estime que la durée totale d'écoute de l'atterrissage étaient au moins 450 millions de personnes sur une population mondiale totale de 3 milliards et 631 millions.[78]

Neil Armstrong
Armstrong se prépare à prendre la première étape sur la lune.

Vingt minutes après l'atterrissage d'Armstrong, Aldrin le rejoint à la surface devenant le deuxième homme à poser le pied sur la lune; une fois ensemble, les deux ont commencé les opérations prévues au cours de l'EVA. Tout d'abord ils ont placé une plaque commémorant le vol, et peu de temps après, ils ont planté le drapeau américain. Après ces opérations, le président Nixon Il a parlé avec eux par téléphone. Le président a parlé pendant environ une minute, la réponse Armstrong a duré 30 secondes.[79]

Après avoir aidé à fixer le Aldrin 'ALSEP Armstrong a marché à ce qui est maintenant appelé le cratère est, à environ 60 mètres du module lunaire, la plus longue promenade de la mission. La dernière opération d'Armstrong sur la surface était la pose de quelques-uns des objets de mémoire décédés cosmonautes Youri Gagarine et Vladimir Komarov et il est mort dans l'accident des astronautesApollo 1 Grissom, White et Chaffee. La durée totale de l'EVA sur la surface lunaire était d'environ deux heures et demi, la plus courte marche entre ceux des six missions qui ont atteint le satellite.[80]

Retour à la Terre
Neil Armstrong
L'équipage d'Apollo a rencontré le président Nixon pendant la quarantaine.

Retourné dans le module lunaire et scellé la porte, les deux astronautes ont pris conscience d'avoir endommagé l'interrupteur qui devrait faire fonctionner le moteur pour la montée, en frappant tout en portant le volumineux costumes qu'ils leur ont permis de survivre à l'extérieur du module lunaire. Cependant, ils ont échoué à l'activer, la fermeture du contact qui a enflammé le principal moteur, à l'aide d'un simple stylo,[81] qui a depuis Aldrin conserve. Par la suite, le LEM a été réunie en orbite lunaire avec le module de commande Columbia où attendait Collins. Les trois 'Apollo 11 Puis vint la Terre ammarando dans 'océan Pacifique et étant récupéré à partir de USS Hornet.[82]

Après avoir été dans le quarantaine 18 jours en tant que mesure de sécurité contre une éventuelle les maladies infectieuses que les astronautes pourraient avoir contracté la lune, l'équipage a été porté en triomphe par les États-Unis et le reste du monde dans ce qu'on appelait « Giant Leap Tour » de 45 jours. Armstrong a ensuite pris part à des spectacles Bob Hope la 1969 pour les forces militaires américaines, principalement en Viêt-Nam.[83]

en mai 1970 Armstrong a voyagé à Union soviétique de prendre la parole lors de la 13e assemblée annuelle du Comité international de la recherche spatiale; arrivé à Saint-Pétersbourg de Pologne, il est allé Moscou où il a rencontré le président soviétique Alexei Kosygin. Ainsi, il a été le premier Westerner pour voir l'avion supersonique soviétique Tu-144;[84] , Il a d'ailleurs été prise pour visiter le centre de formation de cosmonautes Youri Gagarine nommé d'après.[84] Une soirée Armstrong, il a été surpris de voir la vidéo du lancement retardé du Soyouz 9Il n'a pas été informé de la mission en dépit d'être invité Valentina Tereskova, tandis que son mari, Andrian Nikolaïev, Il était à bord.[85]

En Italie, en 1970, Alitalia il a consacré la Boeing 747 I-DEMA, la première de la société; Armstrong était présent tout de même "Aéroport de Rome Fiumicino l'inauguration de l'avion.

La vie après le programme Apollo

enseignement

Neil Armstrong
Statue d'Armstrong Université Purdue.

Peu de temps après la mission lunaire d'Armstrong a annoncé publiquement qu'ils ne sont plus l'intention de voler dans l'espace.[86] Il a ensuite donné une place prépondérante dans ARPA, mais a gardé le travail pendant un an et a démissionné de la NASA en 1971.[87]

Il a occupé le rôle de l'enseignant dans le département de ingénierie aérospatiale tous 'Université de Cincinnati,[88] choisissant au lieu d'autres universités, même celui où il avait graduées, parce qu'il avait un petit bureau d'études et espère que les membres du corps professoral ont été touchés pas le fait qu'il avait obtenu une chaire de professeur que par la possession d'un Maître des sciences.[89] À Cincinnati, il a reçu le titre de professeur d'université en génie aérospatial et, après avoir enseigné pendant huit ans, a démissionné en 1979 sans explication.[90]

Les commissions d'enquête NASA

Armstrong a pris part à l'enquête sur deux accidents spatiaux. Le premier travail que j'avais en 1970, à la commission d'enquête dirigée par Edgar Cortwright sur les faits qui ont impliqué la mission Apollo 13. Armstrong, en particulier, a pris soin de rédiger un compte rendu chronologique détaillé du vol et a exprimé son opposition à la recommandation, à la place inclus dans le rapport, pour redessiner des réservoirs d'oxygène qui étaient à l'origine de l'explosion.[91] en 1986 Ronald Reagan Il l'a nommé vice-président de l'enquêteur de la Commission Rogers sur la catastrophe navette spatiale provocateur et, en tant que tel, il était responsable du volet opérationnel de la commission.

activité financière

Après sa retraite de la NASA en 1971, Armstrong a travaillé à diverses sociétés en tant que porte-parole. La première entreprise qui a réussi à lui faire accepter une proposition à cet effet a été le Chrysler, pour lesquels Armstrong est apparu dans de nombreuses publicités de Janvier 1979. L'ancien astronaute a dit qu'il a accepté parce qu'il pensait Chrysler avait une bonne division de l'ingénierie et parce que la société était en difficulté financière. Il a servi son image même pour d'autres sociétés telles que Time General Corporation et l'Association des banquiers d'Amérique, mais seulement sur le marché américain.[92]

Parallèlement à ses activités en tant que porte-parole, il a eu lieu dans plusieurs conseils d'administration un certain nombre d'entreprises, y compris Marathon Oil, le Learjet, la Cinergy, la diffusion Taft, aux États-Arlines, Eaton Corporation, AIL Systems et Thiokol.[93] En particulier, il est entré au conseil d'administration de Thiokol après que la Commission Rogers, dont il était membre, avait identifié que 'explosion provocateur Il a été causé par un problème avec un composant fabriqué par la société elle-même. Le dernier conseil d'administration dont il était membre était celui de EDO Corporation, dont il a pris sa retraite en 2002.[94]

intimité

Neil Armstrong
Neil Armstrong (deuxième à droite dans la ligne centrale) visiter les troupes US Air Force en Asie du Sud. Avec lui Eugene Cernan et Jim Lovell en chemise chemise rouge rayures bleues et blanches.

Armstrong a assisté église méthodiste avec les Boy Scouts à la fin du ' la cinquantaine; interrogé plus tard par ses biographes, il a prétendu être défini déiste.[95]

Au retour de la guerre de Corée, Armstrong a rencontré la femme qui allait devenir sa femme, Janet Elizabeth Shearon, à l'Université Purdue, où elle était un étudiant diplômé en ménage. D'après ce qu'ils ont dit plus tard, il y avait un véritable parade nuptiale ou il y avait des circonstances particulières qui ont conduit à leur engagement, qui a eu lieu alors que Armstrong travaillait à Glenn Research Center. Leur mariage a été célébré en Wilmette (Illinois) Le 28 Janvier 1956. Quand Armstrong a été transféré à Edwards Air Force Base les deux vécu séparément pendant six mois: il rester dans la base et Janet Westwood. Ensuite, ils sont allés vivre dans une maison Antelope Valley. Janet n'a jamais terminé ses études, quelque chose que vous regrettez plus tard publiquement.[96]

Le couple a eu trois enfants: Eric, Karen et Mark.[97] Karen morì de pneumonie 28 janvier 1962, après quoi en Juin 1961 Il avait été diagnostiqué tumeur maligne dans la partie médiane de la brainstem. En dépit de la radiothérapie, il avait ralenti le cours, la débilité jusqu'à l'empêcher de marcher et de parler.[98]

Après sa retraite de la NASA, Armstrong a reçu plusieurs offres d'emploi à la fois par démocrates celle de républicains, mais contrairement à d'autres astronautes John Glenn et Harrison Schmitt - est devenu plus tard sénateurs américains - décliné chaque offre. Sur le plan politique, il était en faveur d'une plus grande autonomie des États et une réduction du pouvoir fédéral aux États-Unis, qui - la pensée - ne serait pas à jouer le rôle de « policier » du monde.[99]

À l'automne 1979, alors qu'il travaillait dans son ferme près de Liban, dans l'Ohio, il a subi un accident mineur: au saut de la tracteur, la foi son doigt est resté coincé dans l'une des roues, arrachant le dernier phalange dall'anulare. Récupéré l'extrémité déchirée du doigt, placé dans la glace et est allé à l'hôpital hébreu Louisville, en Kentucky, où, grâce à un chirurgie Il a été remis en place.[100] en Février 1991 Il a été saisi par une légère infarctus alors qu'il ski à tremble, en Colorado, avec des amis.[101] L'année précédente, il avait subi la perte des deux parents.

Il a divorcé de sa première femme en 1994, après 38 ans de mariage,[102] après que 1992, un tournoi de golf, Il avait su ce qui allait devenir sa seconde épouse, Carol Held Knight. Ils se sont mariés le 12 mai 1994, dans l'Ohio; une deuxième cérémonie a eu lieu à San Isidro Californie. Ils sont allés vivre à Indian Hill, Ohio.[103]

Neil Armstrong
Quincy Jones Il présente les copies de platine de Fly Me to the Moon Armstrong (à droite) et l'ancien sénateur John Glenn, 24 septembre 2008.

En 1994, Armstrong a commencé à rejeter toute demande d'autographes parce qu'il a réalisé que de nombreux objets ont été vendus il a signé à des prix exorbitants, et a même été mis en place un faux marché; au courrier électronique des demandes a répondu par une lettre officielle dans laquelle il a déclaré qu'il avait cessé de donner des autographes. Malgré ce choix de comportement, même en 2002 nombreux étaient ceux qui ont essayé de toute façon d'obtenir un autographe, tel qu'enregistré par l'écrivain Andrew Smith, auteur de poudre Luna.[104]

L'utilisation étendue de son nom, son image et ses citations célèbres ancien astronaute a causé de nombreux problèmes au fil des ans.[105] En 1994, il a poursuivi les cartes Hallmark après avoir utilisé son nom et la célèbre phrase à l'atterrissage sans autorisation. L'affaire a pris fin avec un accord privé pour un chiffre jamais fait connu, Armstrong a fait don à l'Université Purdue.[106]

en mai 2005 Il a poursuivi son barbier de confiance depuis 20 ans, Marx Sizemore, qui avait vendu un peu de ses cheveux à un collectionneur pour 3000 figure dollars Armstrong sans rien savoir à ce sujet ou lui avait donné la permission de le faire.[107] Il a menacé de poursuivre une action en justice à moins que le barbier qu'il ait payé ses cheveux ou avait fait don du produit de la vente à un organisme de bienfaisance désigné par Armstrong. Sizemore, qui ne pouvait évidemment pas retrouver les cheveux par l'acheteur, puis a fait don de l'argent sur les conseils de l'ancien astronaute.[108]

La maladie et la mort

Armstrong a subi une intervention chirurgicale, le 7 Août 2012 en raison d'un bloc artères coronaires et a été foré un by-pass.[109] Il est décédé le 25 Août 2012 à Cincinnati[110] à cause des complications de la chirurgie immédiatement. La déclaration publiée par la famille lit la presse:[111]

(FR)

« Reluctant héros américain [qui avait] servi sa nation avec fierté, comme pilote de chasse de la marine, pilote d'essai et astronaute ... Alors que nous pleurons la perte d'un homme très bon, nous célébrons aussi sa vie remarquable et l'espoir qu'il sert un exemple pour les jeunes du monde entier à travailler dur pour faire de leurs rêves deviennent réalité, être prêt à explorer et repousser les limites, et de servir de manière désintéressée une cause plus grande que Eux-mêmes. Pour ceux qui peuvent demander ce qu'ils peuvent faire pour honorer Neil, nous avons une simple demande. Son honneur exemple de service, l'accomplissement et de modestie, et la prochaine fois que vous marchez dehors par une nuit claire et voir la lune souriant à vous, pensez à Neil Armstrong et lui donner un clin d'oeil "

(IT)

« Il était un héros timide qui a servi son pays avec honneur, en tant que pilote de chasse dans la Marine en tant que pilote d'essai et astronaute. Alors que nous pleurons la mort d'un homme très bon, nous célébrons aussi sa vie remarquable, dans l'espoir qu'il sert d'exemple à tous les jeunes du monde qui peuvent travailler dur pour que leurs rêves deviennent réalité, ils sont prêts à explorer et repousser vos limites et aucun intérêt personnel pour servir une cause plus grande qu'eux. Pour ceux qui pourraient se demander ce qu'ils peuvent faire pour honorer Neil, nous avons une simple demande. Honneur de son exemple de service, la ligne d'arrivée et de modestie, et la prochaine fois que vous avez dû marcher à l'extérieur une nuit claire et voir la lune vous sourire, pensez à Neil Armstrong et lui faire un clin d'oeil. »

Neil Armstrong
Enterrement en mer des cendres de Neil Armstrong

A l'occasion de sa mort, lui a exprimé des mots de faveur aux deux hommes qui avaient été ses compagnons d'équipage de 'Apollo 11 et les institutions des États-Unis maximums. Buzz Aldrin Il a déclaré: « Je suis très triste d'apprendre sa mort. Je sais que je suis ainsi que d'autres millions de personnes qui pleurent la mort d'un véritable héros américain et le plus grand pilote que je connaisse « ;[112][113] Collins Michael il dit simplement: « Il était le meilleur, et il me manquera terriblement. »[114] La NASA a présenté ses condoléances par mots Administrateur Charles Bolden, qui a dit: « Armstrong sarà se rappela pour amener l'humanité comme un premier petit pas vers un autre monde au-delà de notre propre »;[115][116] dans un communiqué publié par présidence des États-Unis, Armstrong a été montré « parmi les plus grands héros américains - pas seulement de son temps, mais de tous les temps », et encore, avec ses exploits ont ordonné aux aspirations des citoyens des États-Unis et a livré un » moment de l'accomplissement humain qui ne sera jamais oublié ".[117]

Le 13 Septembre, il a célébré une cérémonie au Washington National Cathedral en son honneur,[118] Ils ont assisté par plusieurs de ses collègues astronautes qui ont passé pour lui les paroles de faveur. Dans l'éloge funèbre, Charles Bolden a dit: « Neil se souviendra toujours d'avoir pris la première petite étape de l'humanité sur un monde différent du nôtre, mais ce fut le courage, la courtoisie et l'humilité manifestée tout au long de sa vie à élever au-delà des étoiles ".[119] Adressant à la presse après la cérémonie, David Scott, avec Armstrong dans la mission Gemini 8, Il a rappelé que son collègue avait traité rapidement un petit accident dans le lancement face à l'équipage de réserve, « pourquoi Neil Armstrong était un joueur d'équipe, qui a toujours travaillé au nom de l'équipe. »[118][120]

Selon son souhait, après l'enterrement du corps était Armstrong incinéré et les cendres dispersés dans l'océan Atlantique, le 14 Septembre, l'USS mer des Philippines, lors d'une cérémonie privée.

patrimoine culturel

Neil Armstrong
Armstrong et Valentina Tereskova, la première femme dans l'espace, en Union soviétique en 1970

Armstrong a reçu de nombreux honneurs et récompenses dans la vie, tels que Médaille présidentielle de la liberté, la Médaille d'honneur du Congrès Espace et la Médaille d'or du Congrès. la cratère lunaire Armstrong, où il est situé à environ 50 km du site d'atterrissage d'Apollo 11, et l'astéroïde 6469 Armstrong[121] Ils ont été baptisés en son honneur. Il a été inséré dans Walk of Honor Aerospace et Astronaute États-Unis Temple de la renommée,[122][123] et avec ses compagnons de 'Apollo 11 Langley a reçu la médaille d'or en 1999 par le Smithsonian Institution. en 1971 Il a reçu le Sylvanus Thayer Prix dall 'académie militaire de West point pour le retour au service de la nation.[124]

Aux États-Unis, ainsi que dans le reste du monde, il y a des routes différentes, les écoles et les bâtiments qui porte son nom;[125][126] parmi ceux-ci, la nouvelle aile de l'ingénierie à l'Université Purdue, intitulé Neil Armstrong Salle de génie en 2007, à la fin de sa construction;[127] la Neil Armstrong Air and Space Museum à Wapakoneta, sa ville natale, et l'aéroport de New Knoxville dans l'Ohio, où il a pris sa première leçon de vol.[128] En 1969, John Stewart auteur-compositeur avait enregistré la chanson Armstrong en hommage à l'astronaute et son premier pas sur la Lune.

Neil Armstrong
Michael Collins, George W. Bush, Neil Armstrong et Buzz Aldrin lors des célébrations du 35 e anniversaire du vol Apollo 11, 21 Juillet 2004.

la biographie a été publié Armstrong autorisé dans 2005, Après cela depuis de nombreuses années l'astronaute avait rejeté plusieurs propositions par plusieurs biographes, tels que Stephen Ambrose et James Albert Michener. Il a choisi James R. Hansen comme son biographe officiel, après avoir lu une partie de son travail.[129]

La presse a souvent demandé Armstrong ce que sa vision de l'avenir de l'exploration spatiale. En 2005, il a déclaré qu'une mission habitée vers Mars Il serait plus facile que cela avait été le programme Apollo sixties.[130] en 2010 fortement il a critiqué la décision des États-Unis d'abandonner les plans du transporteur Ares I et l'annulation ultérieure de la constellation programme qui apporterait un homme sur la Lune.[131]

Dans une lettre ouverte au public signé par les vétérans du programme Apollo Jim Lovell et Eugene Cernan, il écrit: « Pour les États-Unis, la nation que de loin dominé la course spatiale depuis près d'un demi-siècle, étant dépourvu d'un vecteur juste pour accéder à la 'orbite basse et l'absence de toute capacité à transporter l'homme au-delà des orbites circumterrestres pour une durée indéterminée à l'avenir, affectera notre nation à devenir deuxième ou même troisième niveau ».[132]

honneurs

honneurs aux États-Unis

Médaille présidentielle de la liberté avec les honneurs - pour ruban uniforme ordinaire Médaille présidentielle de la liberté avec les honneurs
- 1969
médaille' src= Médaille d'or du Congrès
« En reconnaissance de leur importante contribution à la société. »
- Août 7 2009[133]
Médaille de l'air avec deux étoiles - ruban ordinaire uniforme Médaille de l'air avec deux étoiles
Unit Citation présidentielle - pour ruban uniforme ordinaire Presidential Unit Citation
Médaille d'honneur du Congrès Espace - pour ruban uniforme ordinaire Médaille d'honneur du Congrès Espace
Médaille de service distingué de la NASA - pour ruban uniforme ordinaire Médaille de service distingué de la NASA
Médaille nationale de la fonction de défense - pour ruban uniforme ordinaire National Defense Service Medal
Médaille du service coréen - pour ruban uniforme ordinaire Médaille du service coréen
l'image du ruban pas encore présent Langley Médaille d'or
- 1999

honneurs étrangers

Médaille pour service dans la guerre de Corée - par ruban uniforme ordinaire Médaille pour service dans la guerre de Corée
Corée Médaille des Nations Unies (ONU) - par ruban uniforme ordinaire Corée Médaille des Nations Unies (ONU)

notes

  1. ^ Vittorio Sabadin, Adieu à Neil Armstrong l'homme qui a conquis la Lune, LaStampa.it, le 26 Août de 2012. Récupéré 28 Mars, 2013.
  2. ^ (FR) Beth Stebner, Neil Armstrong, le premier homme sur la lune, mort à l'âge de 82, Daily Mail, le 25 Août, de 2012. Récupéré 28 Mars, 2013.
  3. ^ (FR) Histoire de Wapakoneta (Wapaghkonnetta ou est-ce?), sur Ville de Wapakoneta, Ohio. Récupéré 28 Mars, 2013.
  4. ^ J. R. Hansen, pp. 49-50, 2005.
  5. ^ (FR) Neil Armstrong accorde rare entrevue aux comptables organisation, CBC Nouvelles, le 24 mai 2012. Récupéré 28 Mars, 2013.
  6. ^ (FR) Projet Apollo: Biographies des astronautes, NASA, le 20 Septembre 2002. Récupéré 28 Mars, 2013.
  7. ^ à b (FR) De la NASA, Apollo 11 - Jour 3, partie 2: Saisie Eagle - Transcription, history.nasa.gov. Récupéré 28 Mars, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 30 mai 2012).
    « 056: 42: 31 Armstrong: Et Charlie, je voudrais dire bonjour à tous mes collègues scouts et scouters à Farragut State Park dans l'Idaho ayant un jamboree national il y a cette semaine; et Apollo 11 aimerait envoyer ses meilleurs vœux.
    056: 42: 47 Duke: Je vous remercie, Apollo 11. Que je suis sûr, si elles ne sont pas entendu, ils vont passer le mot à travers les nouvelles. Certes, comprendre que '
    .
  8. ^ (FR) le début, Phi Delta Theta International site. Récupéré 28 Mars, 2013.
  9. ^ (FR) Les membres éminents de Kappa Kappa Psi, Kkpsi.org. Récupéré 28 Mars, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 16 juillet 2011).
  10. ^ J. R. Hansen, pp. 55-56, 2005.
  11. ^ à b J. R. Hansen, p. 118, 2005.
  12. ^ à b (FR) Données biographiques: Neil A. Armstrong, NASA, en Août 2012. Récupéré 28 Mars, 2013.
  13. ^ (FR) Biographie: Neil A. Armstrong, Glenn Research Center, NASA, en Août 2012. Récupéré 28 Mars, 2013.
  14. ^ J. R. Hansen, pp. 68-78, 2005.
  15. ^ J. R. Hansen, pp. 79-85, 2005.
  16. ^ J. R. Hansen, p. 90, 2005.
  17. ^ J. R. Hansen, pp. 92-93, 2005.
  18. ^ J. R. Hansen, p. 95, 2005.
  19. ^ J. R. Hansen, p. 96, 2005.
  20. ^ J. R. Hansen, p. 112, 2005.
  21. ^ J. R. Hansen, pp. 119-120, 2005.
  22. ^ J. R. Hansen, pp. 122, 2005.
  23. ^ J. R. Hansen, p. 134, 2005.
  24. ^ (FR) Gray Creech, De Mojave à la Lune: la NASA Early Years de Neil Armstrong, NASA, le 15 Juillet 2004. Récupéré 28 Mars, 2013.
  25. ^ J. R. Hansen, pp. 134-136, 2005.
  26. ^ à b J. R. Hansen, p. 145, 2005.
  27. ^ J. R. Hansen, pp. 178-184, 2005.
  28. ^ J. R. Hansen, pp. 184-189, 2005.
  29. ^ J. R. Hansen, pp. 138-139, 2005.
  30. ^ à b J. R. Hansen, pp. 189-192, 2005.
  31. ^ J. R. Hansen, p. 1780, 2005.
  32. ^ J. R. Hansen, p. 210, 2005.
  33. ^ à b J. R. Hansen, pp. 195-204, 2005.
  34. ^ J. R. Hansen, p. 195, 2005.
  35. ^ J. R. Hansen, pp. 201-202, 2005.
  36. ^ J. R. Hansen, cap. 19, 2005.
  37. ^ (FR) Gemini 1965-1966, Spacecollection.info. Récupéré 28 Mars, 2013.
  38. ^ Gemini 8, NSSDC, la NASA en mai 2012. Récupéré le 6 Septembre 2012.
  39. ^ Gene Kranz, p. 174, 2000.
  40. ^ J. R. Hansen, p. 274, 2005.
  41. ^ J. R. Hansen, pp. 292-293, 2005.
  42. ^ (FR) Gemini-XI, sur Kennedy Space Center, NASA, 25 août 2000. Récupéré 28 Mars, 2013.
  43. ^ J. R. Hansen, pp. 296-297, 2005.
  44. ^ J. R. Hansen, p. 298, 2005.
  45. ^ Santos Dumont en France 1906-1916, Earlyaviators.com. Récupéré 28 Mars, 2013.
  46. ^ (FR) Jim Lovell, Jeffrey Kluger, Apollo 13, Houghton Mifflin, 2000, pp. 24-25, ISBN 0-618-05665-3.
  47. ^ (FR) Eugene Cernan, Don Davis, Le dernier homme sur la Lune, New York, Saint-Martin Griffin, 1999, p. 165, ISBN 0-312-26351-1.
  48. ^ J. R. Hansen, pp. 312-313, 2005.
  49. ^ J. R. Hansen, p. 334, 2005.
  50. ^ Craig Nelson, p. 17, 2009.
  51. ^ J. R. Hansen, p. 338, 2005.
  52. ^ J. R. Hansen, cap. 25, 2005.
  53. ^ Expéditions à la Lune, chapitre 8, p. 160.
  54. ^ J. R. Hansen, p. 407, 2005.
  55. ^ J. R. Hansen, p. 410, 2005.
  56. ^ J. R. Hansen, pp. 411-412, 2005.
  57. ^ Andrew Smith, pp. 21-22, 2005.
  58. ^ Andrew Chaikin, p. 199, 1995.
  59. ^ Andrew Smith, pp. 23-25, 2005.
  60. ^ Andrew Chaikin, p. 198, 1995.
  61. ^ Andrew Chaikin, p. 200, 1995.
  62. ^ (FR) 9.8.3 Performance système Calibrage (PDF), Dans Apollo 11 Rapport de mission, Houston, la NASA, en Novembre 1969, MSC-00171. Récupéré 28 Mars, 2013.
  63. ^ (FR) Eric M. Jones, Le premier atterrissage lunaire, le temps 109: 24: 48, history.nasa.gov. Récupéré 28 Mars, 2013. La précision à la seconde Apollo 11 événements diffère dans les différents journaux de la NASA.
  64. ^ (FR) Eric M. Jones, Le premier atterrissage lunaire, le temps 01:02:45, history.nasa.gov. Récupéré 28 Mars, 2013.
  65. ^ (FR) Transcriptions Mission, Apollo 11 AS11 PA0.pdf, jsc.nasa.gov. Récupéré 28 Mars, 2013.
  66. ^ (FR) Apollo 11 Mission Commentaire 20/07/69 15:15 CDT - GET 102: 43 - 307/1 TAPE, history.nasa.gov. Récupéré 28 Mars, 2013.
  67. ^ rapporté dans

    « Tu as un tas de gars sur le point de virer au bleu. Nous respirons à nouveau. »

    (Andrew Chaikin, p. 200, 1995)
    .
  68. ^ Sean Yoong, Neil Armstrong: mission Mars Habités 20 ans plus tard, en USA Today (Washington DC), 6 Septembre 2005. Récupéré 28 Mars, 2013.
    «J'étais ravie, extatique et extrêmement surpris de constater que nous avons réussi ».
  69. ^ Harland, David (1999). Exploration de la Lune: Les expéditions Apollo. ISBN 1-85233-099-6.
  70. ^ Mario Ciriello, Une fois de retour dans LEM après la danse sur la lune, en StampaSera, nº 167, le 21 Juillet, 1969, p. 1.
  71. ^ Colin Hart, Dall'allucinante désert lunaire accrochage en orbite par Apollo, en unité, 22 juillet 1969, p. 3.
  72. ^ à b c Barbara Mikkelson, David Mikkelson, Un petit faux pas: Neil Armstrong sur les premiers mots de la Lune, sur Snopes.com, Légendes urbaines Pages de référence, Octobre 2006, p. 1. Récupéré 28 Mars, 2013.
  73. ^ (FR) James R. Hansen, Article abrégé Armstrong: Notes de de l'Expert, itre.cis.upenn.edu, 3 octobre 2006. Récupéré 28 Mars, 2013.
  74. ^ Jacqui Goddard, Un petit mot est un soupir de soulagement géant pour Armstrong, en The Times (Londres), le 2 Octobre 2006. Récupéré 28 Août, 2007.
  75. ^ (FR) Peter Shann Ford, Preuve électronique et Raisonnement Identification du Physiologique Elusive Voyelle « a » dans la déclaration de Neil Armstrong sur le premier pas à pas sur la surface lunaire (Reprint), de CollectSpace.com, 17 septembre 2006. Récupéré 28 Mars, 2013.
  76. ^ Logiciel trouve manquant « a » dans la citation de lune d'Armstrong, CNN.com 1er Octobre., 2006 Récupéré 28 Août, 2007 (Déposé par 'URL d'origine 4 octobre 2006).
  77. ^ (FR) David Beaver, Un petit pas en arrière, sur Language Log, 2 octobre 2006. Récupéré 28 Mars, 2013. (Audio compris)
    (FR) Mark Liberman, Une étape de 75 millièmes de seconde devant un « homme », Language Log 3 Octobre 2006. Récupéré 28 Mars, 2013.
    (FR) David Beaver, article abrégé Armstrong: l'arme du crime?, Language Log 3 Octobre 2006. Récupéré 28 Mars, 2013.
    (FR) Langue journal, article abrégé Armstrong: note de l'expert, itre.cis.upenn.edu. Récupéré 28 Mars, 2013.
    (FR) David Beaver, Première coréenne sur la lune!, Language Log, le 4 Octobre 2006. Récupéré 28 Mars, 2013.
    (FR) Mark Liberman, Qu'est-ce que Neil Armstrong a dit, Language Log 6 Octobre., 2006 Récupéré 28 Mars, 2013.
  78. ^ (FR) Information S'il vous plaît statistiques mondiales, infoplease.com. Récupéré 28 Mars, 2013.
  79. ^ J. R. Hansen, pp. 505-506, 2005.
  80. ^ (FR) Résumé des données sur les missions Apollo, NASA. Récupéré 28 Mars, 2013.
  81. ^ J. R. Hansen, pp. 489-490, 2005.
  82. ^ (FR) Apollo 11 module de commande et de service (CSM), NASA. Extrait le 26 Août, 2012.
  83. ^ J. R. Hansen, p. 580, 2005.
  84. ^ à b J. R. Hansen, p. 583, 2005.
  85. ^ J. R. Hansen, pp. 582-584, 2005.
  86. ^ (FR) Christopher Riley, Les marcheurs de la lune: Douze hommes qui ont visité un autre monde, Guardian.co.uk, le 10 Juillet 2009. Récupéré 28 Mars, 2013.
  87. ^ J. R. Hansen, p. 584, 2005.
  88. ^ (FR) Deborah Rieselman, Neil Armstrong (1930-2012). Ancien professeur UC à « réticent héros américain », sur Université de Cincinnati Magazine. Récupéré 28 Mars, 2013.
  89. ^ (FR) Apollo 11 Renseignements sur l'équipage, sur Apollo 11 Lunar Surface Journal, NASA 1er Novembre 2005. Récupéré 28 Mars, 2013.
  90. ^ J. R. Hansen, pp. 590-584, 2005.
  91. ^ J. R. Hansen, pp. 600-603, 2005.
  92. ^ J. R. Hansen, p. 595, 2005.
  93. ^ J. R. Hansen, pp. 596-598, 2005.
  94. ^ EDO Corporation PDG James M. Smith pour devenir président à la retraite de Neil A. Armstrong, EDO Corporation, le 8 Février 2000. Récupéré le 1er Juillet 2006 (Déposé par 'URL d'origine 17 octobre 2006).
  95. ^

    « Il est clair que le temps Armstrong est revenu de Corée en 1952, il était devenu une sorte de déiste, une personne dont la croyance en Dieu a été fondée sur la raison plutôt que sur la révélation, et sur une compréhension des lois naturelles de Dieu plutôt que sur l'autorité notamment de toute doctrine de croyance ou à l'église. Tout en travaillant en tant que pilote d'essai en Californie du Sud dans les années 1950, Armstrong appliqué à une église méthodiste locale de diriger une troupe de Boy-scout. Lorsque le formulaire a demandé son affiliation religieuse, Neil a écrit le mot « déiste ». "

    (J. R. Hansen, p. 33, 2005)
    .
  96. ^ J. R. Hansen, pp. 124-127, 2005.
  97. ^ J. R. Hansen, p. 128, 2005.
  98. ^ J. R. Hansen, pp. 161-164, 2005.
  99. ^ J. R. Hansen, pp. 600-601, 2005.
  100. ^ Kathy Sawyer, Code d'Armstrong, en Le Washington Post Magazine, 11 juillet 1999, p. 10. Récupéré 28 Mars, 2013.
  101. ^ J. R. Hansen, pp. 639-640, 2005.
  102. ^ Daniel Schorn, Soyez le premier homme sur la Lune, en 60 Minutes, CBS Nouvelles, le 2 Juillet., 2006 Récupéré 28 Mars, 2013.
  103. ^ John Johnston, Saundra Amrhein et Thompson, Richelle, Neil Armstrong, Reluctant Hero, en Le Cincinnati Enquirer, 18 juillet 1999.
  104. ^ Andrew Smith, pp. 175-176, 2005.
  105. ^ (FR) Robert Sam Anson, Naissance d'une nation MTV, en Vanity Fair, Novembre 2000. Récupéré 28 Mars, 2013.
  106. ^ (FR) Neil Armstrong, Settle Hallmark, en Chicago Tribune, 2 décembre 1995. Récupéré 28 Mars, 2013.
  107. ^ Armstrong, barbier dans le combat sur les verrous, en Dayton Daily Nouvelles, 1 Juin 2005. Récupéré 28 Mars, 2013.
  108. ^ (FR) Jennifer Rosenberg, Barber Vendu cheveux de Neil Armstrong, About.com, le 5 Juin 2005. Récupéré 28 Mars, 2013.
  109. ^ (FR) Jane Sutton, Armstrong, premier homme sur la lune, la récupération de la chirurgie cardiaque, Reuters, le 8 Août, de 2012. Récupéré 28 Mars, 2013.
  110. ^ (FR) légende spatiale Neil Armstrong meurt, CNN.com. Récupéré 28 Mars, 2013.
  111. ^ (FR) Déclaration de la famille En ce qui concerne la mort de Neil Armstrong, NASA, le 25 Août, de 2012. Récupéré 28 Mars, 2013.
  112. ^ (FR) Buzz Aldrin sur Twitter à propos de Neil Armstrong en passant, gazouillement, 25 août 2012. Récupéré 28 Mars, 2013.
    « Je sais que je suis accompagné par des millions d'autres dans le deuil du décès de Neil - un vrai héros américain et le meilleur pilote que je connaisse ».
  113. ^ (FR) Buzz Aldrin Déclaration officielle de l'occasion du décès de Neil Armstrong, buzzaldrin.com, 25 août 2012. Récupéré 28 Mars, 2013.
  114. ^ (FR) Neil Armstrong: 1930-2012, NASA, le 25 Août, de 2012. Récupéré 28 Mars, 2013.
  115. ^ (FR) NASA Déclaration de l'administrateur sur la mort de Neil Armstrong, NASA, le 25 Août, de 2012. Récupéré 28 Mars, 2012.
  116. ^ (FR) US espace pionnier Neil Armstrong meurt à 82 - Amériques, Al Jazeera Inglese, le 26 Août de 2012. Récupéré 28 Mars, 2013.
  117. ^ (FR) Déclaration du Président sur le décès de Neil Armstrong, La Maison Blanche, Bureau du secrétaire de presse, le 25 Août, de 2012. Récupéré 28 Mars, 2013.
    « Parmi les plus grands héros américains, pas seulement de son temps, mais de tous les temps ».
  118. ^ à b (FR) John Terrett, Au-dessus des étoiles maintenant, Al Jazeera Inglese, le 15 Septembre, de 2012. Récupéré 28 Mars, 2013.
  119. ^

    « Neil se souviendra toujours de prendre la première petite étape de l'humanité sur un monde au-delà de la nôtre, mais ce fut le courage, la grâce et l'humilité il a fait preuve au long de cette vie qui l'a élevé au-dessus des étoiles. »

    (Charles Bolden, Éloge funèbre en l'honneur de Neil Armstrong, le 13 Septembre, 2012)
  120. ^

    « Cela est arrivé parce que Neil Armstrong était un joueur d'équipe, il a toujours travaillé pour le compte de l'équipe. »

    (David Scott, 13 septembre 2012)
  121. ^ (FR) (6469) Armstrong, Minor Planet Center, l'AIU. Récupéré 28 Mars, 2013.
  122. ^ (FR) honorées, Ville de Lancaster. Récupéré 28 Mars, 2013.
  123. ^ (FR) Neil A. Armstrong, Fondation austronaut des bourses d'études. Récupéré 28 Mars, 2013.
  124. ^ (FR) Sylvanus Thayer Prix, Association West Point des diplômés. Récupéré 28 Mars, 2013.
  125. ^ (FR) Recherche dans les écoles publiques américaines nommées d'après Neil Armstrong, nces.ed.gov. Récupéré 28 Mars, 2013.
  126. ^ Irlande: Qu'est-ce qu'un nom? Froid, espèces sonnantes et trébuchantes, en The Times (Londres), le 22 Décembre 2002. Récupéré 28 Août, 2007.
  127. ^ Emil Venere, Neil Armstrong Hall est nouvelle maison à l'ingénierie Purdue, en Nouvelles Université Purdue, 27 octobre 2007. Récupéré 28 Mars, 2013.
  128. ^ (FR) Andy Knight, Pour la lune: musée de l'espace Armstrong propose des cours d'histoire sur Voyage espace, Cincinnati.com 2000. Récupéré 28 Mars, 2013.
  129. ^ (FR) John McGauley, Découverte de l'homme derrière « premier homme », collectSPACE.com, le 14 Octobre 2005. Récupéré 28 Mars, 2013.
  130. ^
    (FR)

    « Je soupçonne que même si les différentes questions sont difficiles et beaucoup, ils ne sont pas aussi difficile et beaucoup que ceux nous avons été confrontés Lorsque nous avons commencé le [programme spatial] Apollo en 1961. »

    (IT)

    « Je pense que dans la mesure où les différents problèmes sont difficiles à résoudre, ne sont pas aussi complexes que ceux que nous nous confrontés lorsque nous avons commencé le programme Apollo en 1961. »

    (Neil Armstrong, 2005.)
  131. ^ (FR) Jeremy A. Kaplan, Star Wars: Neil Armstrong, l'avenir d'Obama Spar Plus de la NASA, Fox Nouvelles, le 14 Avril 2010. Récupéré 28 Mars, 2013.
  132. ^ (FR) Neil Armstrong et al., Armstrong: le plan Obama NASA dévastateur ", NBC Nightly Nouvelles, le 14 Avril 2010. Récupéré 28 Mars, 2013.
    « Pour les États-Unis, la nation faring spatiale leader depuis près d'un demi-siècle, d'être sans transport en orbite terrestre basse et sans capacité d'exploration humaine d'aller au-delà de l'orbite terrestre pour un temps indéterminé dans l'avenir, destine notre nation à devenir un de stature deuxième ou même troisième taux ".
  133. ^ affecté aussi Buzz Aldrin, Collins Michael et John Glenn.

bibliographie

  • Cambridge Biographical Dictionary (1990). Cambridge: Cambridge University Press.
  • Andrew Chaikin, Un homme sur la lune, Penguin books, 1995 ISBN 0-14-024146-9.
  • Scott Cornish, Rahman, Tahir, McLeon, Bob, Havekotte, Ken, Reznikoff, John, Neil Armstrong Signature Exemplars, sur CollectSpace.com. Récupéré le 14 mai 2011.
  • Francis French, Colin Burgess, Un parcours difficile à Sérénité, 1965-1969, en Dans l'ombre de la Lune, 2007.
  • James R. Hansen, Premier homme: La vie de Neil A. Armstrong, Simon Schuster, 2005 ISBN 0-7432-5631-X.
  • Eric Jones, Un petit pas, sur Apollo 11 Lunar Surface Journal, NASA, 1995. Récupéré le 14 mai 2011.
  • Gene Kranz, L'échec est pas une option: Mission de contrôle de Mercure à Apollo 13 et au-delà, Simon Schuster, 2000 ISBN 0-7432-0079-9.
  • Craig Nelson, Hommes Rocket: L'épopée histoire des premiers hommes sur la Lune, Royaume-Uni, John Murray, 2009 ISBN 978-1-84854-291-4.
  • Andrew Smith, lune de poudre. L'histoire des hommes qui ont défié l'espace, Irene Piccinini (traduit par), Le Caire Editore, 2006 [2005], ISBN 978-88-6052-032-6.

Autres lectures connexes

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Neil Armstrong
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Neil Armstrong

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR111826406 · LCCN: (FRn80008815 · ISNI: (FR0000 0001 2147 959X · GND: (DE11896416X · BNF: (FRcb11889123f (Date)
Wikimedaglia
C'est La qualité vocale.
Il a été reconnu comme tel le 28 Mars 2013 - aller à la signalisation.
Bien sûr, d'autres sont les bienvenus conseils et les changements qui améliorent encore le travail accompli.

notifications  ·  Critères d'admission  ·  qualité dans d'autres langues Voices