s
19 708 Pages

Kafka. Pour une littérature mineure
titre original Kafka. Pour Une littérature mineure
auteur Gilles Deleuze, Félix Guattari
1 re éd. original 1975
1 re éd. italien 1975
sexe sage
subgénero philosophique - littéraire
langue originale français

Kafka. Pour une littérature mineure est un livre écrit en 1975 par le philosophe français Gilles Deleuze en partenariat avec Félix Guattari, publié au Les Éditions de Minuit.

L'analyse du travail Franz Kafka Les auteurs identifient le vertige et le processus, lié au désir d'utiliser une langue minoritaire, avec des concepts tels que "déterritorialisation« (C'est en train d'évoluer de façon continue, sans racines), » enchaînant collective énonciation »(faute de sujet, comme si elle était en train d'écrire musique de série ou pour une « machine d'expression »). Ils parlent d'une utilisation « intensive », plutôt que symbolique, de la langue, traversé par Kafka comme des nomades, étrangers et le jeûne[1].

Grâce à l'enchaînement, la langue « cesse d'être représentatif de l'objectif d'approcher ses limites ou ses extrêmes »[2], Il est pas là, mais partout et au-delà, à la poursuite des « figures de l'expression » le long du réseau ou le web des mots d'araignée (ce qui devient dans la réflexion ultérieure des auteurs "rhizome« ). Toutes les histoires de Kafka sont essentiellement des histoires d'animaux, même si vous ne parlez pas du tout des animaux, c'est la tentative de trouver un moyen de sortir, une ligne d'échappement (la métamorphose être l'homme de la déterritorialisation absolue avec son devenir-animal fait un voyage immobile à l'infini, en traversant des « seuils d'intensité »). Kafka dans les histoires est fasciné par tout ce qui est petit et imperceptible[3], de ce que les plis et se ferme comme ce Multiplie creuser des voies de sortie partout. Dans les romans (la dispersion, le processus, le château), Plus encore, l'expression précède le contenu et la ligne de fuite emporte toute la politique, l'économie, la bureaucratie et la jurisprudence[4], un comédien et un mouvement politique, profondément joyeux et clownesque, qui présente la loi en tant que forme vide, forme pure (Kafka avait écrit qu ' « il ne faut pas croire que tout est vrai, il faut seulement croire que tout ce que vous avez besoin »[5]) Dont liens transcription s'enchaînant unmount. « Là où il croyait qu'il y avait droit, à la place il y a un désir, et le désir que »[6].

Inverser l'habitude kafkaïenne critique (pour l'époque), Kafka apparaît comme auteur et fun fun, pas tragique ou masochiste, sans que complexe d'Œdipe décrivant son emprisonnement anti-conjugale dans la famille. Selon Deleuze et Guattari (en particulier dans le chapitre 7), les femmes sont tout autant de lignes de vol: sœurs, ou les ordres de service, et les prostituées sont les trois catégories de femmes qui démontent la voiture familiale. Si quoi que ce soit, on parle de inceste il est pas le désir vers la mère et de ses substituts, mais de « l'inceste-fente », puérile seulement dans le sens où les blocs d'enfance sont introduits dans le présent adulte pour libérer les connexions, la multiplicité des lignes de fuite et, enfin, la révolte des « impressions esthétiques » (par rapport aux qualités sensibles aléatoires comme les odeurs, les lumières, les contacts, échappe à l'imagination, les rêves)[7]. Kafka est anti-lyrique, hyper-réaliste et l'adhérence des intensités, et procède à des seuils de blocs, proliférant contre les pièges persistants de la subjectivité[8].

L'édition italienne du texte, traduit par Alessandro Serra, a été libéré pour la première fois dans la série "matériels« (N. 41) Feltrinelli en 1975, puis réédité par quodlibet en 1996.

notes

  1. ^ Leur référence est évidemment à l'histoire Une faim.
  2. ^ première éd. Italien, p. 38.
  3. ^ p. 59.
  4. ^ p. 65.
  5. ^ Ce sont les mots du Guardian, la processus, édité par Ervino Pocar pour "les méridiens« de mondadori, romans, 1973, p. 525, cité par Deleuze et Guattari p. 71.
  6. ^ p. 78.
  7. ^ pp. 108-109.
  8. ^ p. 130.

bibliographie

  • Gilles Deleuze, Kafka. Pour une littérature mineure, Feltrinelli, Milano 1975
  • Gilles Deleuze, Kafka. Pour une littérature mineure, Quolibet, Macerata 1996 ISBN 88-86570-11-2 ISBN 978-88-7462-341-9