s
19 708 Pages

Roms de la capitale de banlieue
auteur Franco Ferrarotti
1 re éd. original 1970
sexe essai
subgénero sociologie
langue originale italien

Roms de la capitale de banlieue est un livre écrit par sociologue Franco Ferrarotti publié en 1970, dans lequel l'auteur analyse l'état urbain, social, culturel, politique de la capitale, en se concentrant soigneusement les dispositifs et les zones villages, pour tenter d'élargir la vision descriptive typique de la sociologie urbaine à l'époque, pour faire face à un chemin, dans la ronde, l'explication des écarts socioéconomique.

Le premier chapitre commence par une description et explication de la transition italien vers un société néo-urbaine et se poursuit avec l'introduction à l'étude des villages et bidonville Roman, nécessaire pour faire tomber le mythe de la ville homogène, creuset d'une communauté intégrée, harmonieuse et équilibrée.
L'auteur voit un nouveau rôle social pour les semiprolétariat étant donné que, urbain, depuis la sixties, des combats ont éclaté pour l'occupation de la maison, avec, en conséquence, la formation d'une nouvelle conscience politique et sociale par borgatari. Ferrarotti identifie, parmi les causes de la stagnation et de l'agitation sociale, la propagation et le parasitisme de la propriété foncière. En prenant une mémoire à partir des données fournies par recensement, l'auteur promet au lecteur une image sur les caractéristiques des bâtiments, sur le mode de logement et un bref historique de Colisage, complétée par une liste exhaustive des personnages impliqués.

Les pages suivantes dénoyautées données et tableaux de la pression démographique; la situation anormale romaine qui se présente comme étant unique industrie, celle de bureaucratie; la tentative d'étudier les dirigeants sociaux et les centres de puissance, la position inconfortable de ceux qui souffrent, avec un œil toujours vigilant sur le modèle marxien, qui fournit non seulement des enquêtes à la fin de la connaissance, mais aussi un coup de pouce pour le changement.

Ferrarrotti introduit le lecteur dans la vie des habitants des bidonvilles et les marginalisés, de tenue, en parallèle, une critique sans trop voilée des sciences sociales et à leur sens, leur but et l'effet de distorsion des modèles culturels et politiques référence, ce qui peut fausser la fois la enquêtes sociologiques les conclusions obtenues de leur part.

Dans le deuxième chapitre, l'auteur fait la radiographie le type de canton, à partir des conditions précaires hygiénique-santé où la vie des résidents, en continuant avec l'histoire des villages et la responsabilité du régime fasciste, se terminant par l'éventuelle profession pratiquée par les habitants et les caractéristiques générales des villages.

Le troisième chapitre pénètre l'observation encore plus profond des villages, en prenant comme modèle d'étude: l'Alexandrina Borgata. Après la description de la région et son histoire, Ferrarotti propose un cadre socio-économique et une composition professionnelle, suivie d'une étude sur le revenu, sull'immobilismo sociale, sur la vie et les perspectives de carrière, l'isolation famille et sociaux, structures école, les déficiences structurelles, sur le phénomène des classes spéciales, division classiste.

Le quatrième chapitre permet au lecteur de connaître les coutumes et traditions de quatre villages typiques, pris comme exemple. Ferrarotti met également l'accent sur les tendances politiques prises de élections, les relations entre le statut socio-territoriale et le vote, l'impact des facteurs culturels; En outre, il y a des rapports sur les zones inéquitables, et la recherche sur les sous tracesculturel.

Le cinquième chapitre reprend le thème politique, décrivant le type d'activité réalisée dans les sections partie, à laquelle on ajoute une variété d'activités culturelles. Ferrarotti met l'accent sur deux phénomènes émergents: le désintérêt politique et d'auto-organisation.

index

  1. De la capitale aux banlieues
  2. Cantons, hameaux, cabanes
  3. Le Borgata Alexandrina
  4. environnement social, les coutumes et la vie dans quatre villages typiques
  5. La vie politique: de la ségrégation à l'auto-organisation
  6. Observations sur la sociologie urbaine (APP.iwith)
  7. banlieue de données de vote de Rome (App.II)

Editions

Articles connexes

  • Rome