s
19 708 Pages

Credito Cooperativo Fiorentino -
Campi Bisenzio S.C.
état Italie Italie
fondation 1909 à Campi Bisenzio
fermeture 2012 (liquidation obligatoire)
secteur bancaire

la Credito Cooperativo Fiorentino (Désignation Credito Cooperativo Fiorentino - Campi Bisenzio S.C.) Ce fut un établissement de crédit italien dont le siège est à Campi Bisenzio Via Bruno Buozzi 54, et fonctionne avec sept succursales situées dans divers endroits du province de Florence, y compris la capitale régionale, Florence. fondé en 1909, Il a cessé d'exister 2012, Après un peu plus d'un siècle dans les affaires.

histoire

origines

La banque a été fondée en Avril 1909 comme rural et Case Artisan Campi Bisenzio; Le premier emplacement était au presbytère Pieve Santo Stefano[1].

A partir des années 90 partir

La croissance dans les décennies de la Banque a poursuivi progressivement, jusqu'au tournant du début des années 90, quand il est devenu président Denis Verdini.

en 1993 Il a été ouvert la première branche en dehors de la ville de Campi Bisenzio, à calenzano: Trois ans après l'ouverture de la succursale Florence jusqu'à sept branches.

affaires administratives de l'institut, a conduit la Banque d'Italie, par résolution du Conseil d'administration le 20 Juillet 2010, de proposer à Ministre de l'Economie « L'assujettissement de la société à la procédure administration extraordinaire pour des irrégularités administratives graves et infractions graves aux règlements ».[2] Le 26 Juillet 2010 Denis Verdini a démissionné du rôle irrévocable président[3] et avec lui l'ensemble du conseil d'administration[4]. Le 27 Juillet 2010 Ministre de l'Economie a signé le commissaire de décret proposé par la Banque d'Italie. Le 28 Juillet 2010 la Banque d'Italie a nommé deux administrateurs spéciaux: Angelo Provasoli et Virgilio Fenaroli[5]. Credito Cooperativo Fiorentino, donc, régulièrement poursuivi ses activités.

En 2011, Denis Verdini et sa femme Simonetta Fossombroni ont fermé tous les éléments de la dette personnelle toujours en cours contre la banque, d'un montant de 15 millions d'euros[6]. Une tranche de 5 millions a été versée directement par un tiers, Antonio Angelucci, gestionnaires de soins de santé privés et camarades de parti Peuple de la liberté[6]

En Mars 2012, l'Institut, sous réserve, avec la signature de Président du Conseil Mario Monti la proposition de la Banque d'Italie, le processus de liquidation obligatoire, Il a cessé d'exister. Les actifs ont été acquis par Chiantibanca, tandis que les prêts bancaires ont été détectés par le fonds national de garantie des OCs et de la charge de l'ensemble du système de coopératives de crédit[7].

Tour de crédit

en 1994 Credito Cooperativo Fiorentino ouvert Tour de crédit, une agence de Voyage liée à la banque, des services intégrés avec le secteur bancaire, y compris un bureau de change.

notes