s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche d'autres utilisations, voir Caligula (désambiguïsation).
Caligula
(C. César)
Gaius Caesar Caligula.jpg
Buste de C. César Germanicus, dit Caligula (Ny Carlsberg Glyptotek, Copenhague)
empereur romain
au bureau 18 mars 37 - 24 Janvier 41
prédécesseur Tibère
successeur Claudio
Nom complet Gaius Julius Caesar Germanicus (À la naissance)
Jules César Auguste Gaius Germanicus (Après l'accession au pouvoir impérial)
autres titres pontifex maximus
pater patriae
naissance Anzio, 31 août 12
mort Palatino, Rome, 24 janvier 41
Lieu d'inhumation Mausolée d'Auguste
dynastie Julio-claudienne
père Germanicus
mère Agrippine l'Aînée
conjoints Giunia Claudia (33-36)
Livia Orestilla (37-38)
Lollia Paulina (38-39)
Cæsonia Milonia (39-41)
enfants Giulia Drusilla (De Cæsonia Milonia)
Tiberio Gemello (Adoptive)
(LA)

Oderint dum metuant[1] »

(IT)

« Ce que je déteste, pourvu qu'ils me craignent »

Gaio Giulio Cesare Augustus Germanicus (en latin: Jules César Auguste Gaius Germanicus;[2] en épigraphes: C • CAESAR • AVG • • GERMANICVS• PON M•• TR POT[3]; Anzio [4], 31 août 12[5] - Rome [6], 24 janvier 41[6]), Régnant en tant que Caligula[7] et mieux connu sous son surnom Caligula,[N 1] était le troisième empereur romain, appartenant à dynastie julio-claudienne. Il a régné pendant moins de quatre ans[8] de 37 un 41, année de sa mort.

Les plus anciennes sources historiques connues ont l'image transmise Caligula du despote, mettant l'accent sur l'extravagance, l'excentricité et la dépravation. Il a été accusé d'avoir dilapidé la richesse accumulée par son prédécesseur,[9] comme cela est arrivé aussi de se conformer aux testamentaires établies legs par Tibère, et d'offrir aux gens des jeux, l'argent et la nourriture.[10] Ses pitreries ont inspiré tout 'autocratie les monarques hellénistiques Est[11] et le mépris pour la classe sénatoriale, était pas très différente de la vengeance que Tibère lui-même mis en place au cours des dernières années de sa principauté.[12] D'autre part, il y a des aspects qui prouvent que son administration initiale avait aussi quelques bons points, tels que la réduction de la taxe de vente (centième rerum venalium)[13] la construction et la rénovation de certains travaux publics.[14] Ces derniers temps, il a montré des signes de déséquilibre mental, de façon à faire croire qu'il souffrait d'une maladie dégénérative.[15] il était assassiné seulement 28 ans par quelques-uns des soldats garde prétorienne.[16]

Les sources historiques

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Sources et historiographie de Caligula.

Les sources historiques contemporaines Caligula reçues à l'époque moderne sont rares, ce qui en fait l'un des empereurs Julio-Claudi moins connu. Ses contemporains étaient Lucio Anneo Sénèque, qui raconte quelques anecdotes et Philon d'Alexandrie, qui décrit les aléas de Juifs de cette période. Ils ont été écrits d'autres œuvres de ses contemporains, perdus.[17] Les sources historiques les plus importants sont les Vies des Césars de Suétone et Histoire romaine de Cassio Dioné, qui a vécu de nombreuses années après la mort de Caligula. Les deux faisaient partie de la classe sénatoriale, défavorable à cette princeps, si bien que leurs œuvres sont toujours interrogés pour leur partisanerie.[N 2]

biographie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Chronologie des événements majeurs liés à la vie de Caligula.

Les origines de la famille

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Julio-claudienne Dynasty.
Caligula
un caliga, chaussure cuir utilisé par militaire romain.

Caligula ( « petit caliga» La chaussure des légionnaires, surnom affectueux donné à lui à un jeune âge par les soldats de son père,[18] mais il ne voulait pas qu'il a utilisé[19]), Né comme Gaio Giulio Cesare Germanicus, il était le troisième fils de Agrippine l'Aînée et Germanicus, Bien-aimé par le peuple romain.[20] Sa mère était la fille de Marco Vipsanio Agrippa (Fermer ami Augusto) Et Julia l'aîné (Fille du premier lit Augusto).[21] Son père était le fils de Druso maggiore (Frère Tibère et son fils Livia, femme Augusto) Et Antonia Minor (Fille de Marco Antonio et Ottavia, sœur Augusto).[22]

son père germanique Il a également été adopté par Tibère à la demande d'Auguste.[23] Cette situation familiale particulière (par César et son neveu Auguste, il était un descendant de Vénus[24] et Enée[25]), Caligula a fait le successeur le plus probable au grand-oncle Tibère.[26]

Ses frères étaient Nerone Cesare, Druso Cesare, Agrippine mineur (La mère de l'empereur futur Nerone) Drusilla et Julia Livilla. Les deux premiers, plus âgé que lui, ont été mis à mort par Tibère,[27] sœur Drusilla, le plus aimé, est mort pendant son règne,[28] tandis que les deux autres ont été exilés de lui et revint à Rome qu'après sa mort.[29] Caligula avait aussi deux autres frères, Tiberio Cesare (né en 10), Caligula (né en 11), et une fille (née entre 13 et 14), mais tous sont morts prématurément.[30][N 3]

L'incertitude sur le lieu de naissance ancienne

Caligula
reste de Domus Neroniana à Anzio, lieu de naissance de Caligula

Suétone Il a dit que dans son temps, le lieu de naissance de Caligula était incertain pour l'écart entre les sources.[5] En fait, selon Getulico, dont les écrits ont été perdus, cependant, Caligula serait né en Tivoli, alors que, selon Pline l'Ancien à Augusta Treverorum (Trèves).[5] Getulico aurait été refusée par Pline qui l'a accusé d'avoir menti flatterie (Tivoli est en fait une ville dédiée à Hercule) Et il a persévéré dans un mensonge, parce que dans Tivoli est né le frère aîné, mort prématurément, également nommé Gaius.[5] Pline fait référence, au contraire, en sa faveur avoir identifié une plaque qui se lit: « En l'honneur de la naissance de Agrippine ». Suétone rejette ce point de vue, en faisant valoir que Gaius était déjà né quand son père est parti pour la Gaule, et que très probablement la plaque se référait plutôt à l'une des filles.[5] Il indique, enfin, comme le berceau de la ville Anzio, comme il serait écrit dans les documents officiels.[5]

Jeunesse (12-37)

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Julio-claudienne Âge.
Caligula
buste germanique, père de Caligula (Musée national romain, Rome)
Caligula
buste Agrippine l'Aînée, La mère de Caligula (Musée archéologique national, Madrid)

né en Anzio[31] le 31 Août, 12, Il a été élevé dans les premières années de la vie à Rome, entre les affections du même Augusto,[5] grand-mère Livia, grand-mère Antonia mère et Agrippine.[32] À l'été 14, à l'âge de près de deux ans, Gaius a quitté avec ses parents pour avant gallique-germanique, où il est resté jusqu'à ce que son père n'a pas terminé la expéditions militaires en Allemagne (14 - 16).[32] Au cours de ces trois années, il a vécu avec sa mère près du Rhin (à Ara Ubiorum, le courant Cologne), Loin du théâtre de la guerre. Ici, je suis né les deux premières sœurs: Drusilla et Agrippine.[33]

De retour à Rome 17, après avoir été témoin du triomphe père, partit de nouveau avec la famille à l'est.[34] La situation difficile dans l'Est a nécessité une nouvelle intervention romaine, et Tibère 18 Il avait décidé d'envoyer leur fils adoptif, germanique, qui lui a été accordé "proconsulare imperium majus de toutes les provinces de l'Est.[35] la princeps, Cependant, il n'a pas confiance en allemand et a décidé d'utiliser aussi un homme de sa confiance éprouvée:[36] le choix est tombé sur Gnaeus Calpurnius Piso, qui il a été nommé gouverneur de province de la Syrie.[37] Le 10 Octobre 19 son père est mort après une longue souffrance. Avant qu'elle ne meurt, le même allemand a avoué sa conviction qu'il avait été empoisonné par Pison, et a donné une dernière prière Agrippine donc venger sa mort.[38]

suspect immédiatement apparu était Piso de causer la mort par empoisonnement; la rumeur d'une participation disséminent la même Tibère, comme si elle était l'instigateur de l'assassiner de Germanicus, ayant le même choisi personnellement d'envoyer Piso en Syrie.[39] Ce dernier a donc été rappelé à Rome pour subir son procès et a également été accusé d'avoir commis de nombreux autres crimes auparavant. L'empereur a prononcé un discours très modéré, sans prendre parti pour ou contre la sentence du gouverneur.[40] Un Piso ne pouvait être accusée encore pour avoir prétendument l'empoisonnement, qui semblait, même aux accusateurs, impossible de prouver; Le gouverneur, cependant, certains avoir à être condamné pour d'autres infractions, préféra se suicider avant qu'il ne soit rendu le verdict.[N 4] Les taches sur le corps de son père, la bave noire coulait de sa bouche, son cœur est resté crémation indemne, parce que, comme on le croyait, apparemment imprégné de poison, formé pour les petits Caligula signes avant-coureurs, horribles et traumatiques, la fin de enfance sereine, maintenant qui a été mis en face de la mort du père, les intrigues et les complots du palais.[41]

Caligula
Dans la partie centrale, il y a les membres de la famille impériale vivent encore dans 23 Caligula et le bébé est sur la gauche. Dans le registre inférieur des prisonniers il y a des barbares et des membres importants supérieurs de la dynastie, comme Augusto, druzes moins, germanique et Iulus, fondateur de la dynastie (Grand Camée de France, Cabinet des médailles, Paris)

Lorsque Gaius et sa mère revint à Rome, Tibère ne semblait pas satisfait de leur retour: le princeps et la belle-fille sont mutuellement soupçonné d'avoir empoisonné Germanicus. en attendant Séjan, la préfet du prétoire, ami et confident de l'empereur, a commencé à concocter la fin de Agrippine, ce qui les rend viennent des rumeurs que vous avez voulu empoisonner.[42] Il était donc que lorsque, lors d'un banquet offert Tibère sa nourriture, la même, la rejeter si flagrante, a provoqué la colère de l'empereur[42] que peu de temps après qu'il l'a accusé de trahison au Sénat, ainsi que son fils Nerone Cesare, accusé à son tour de l'immoralité. Dans 29 Agrippine a été exilé à Ventotene, où, en 33 ans, il se laissa mourir de faim, tandis que son fils Néron, reléguée à Ponza, Il était déjà mort deux ans plus tôt, en 31.[43]

Suite à l'exil de sa mère, Gaius est allée vivre par sa grand-mère paternelle, Livia, sur Palatino, jusqu'à sa mort, quand il a prononcé l'éloge funèbre.[44] Contraint de se déplacer dans la maison de la grand-mère Antonia,[34] Là, il rencontra de nombreux princes de l'Est vassaux de Rome, qui ont influencé la façon de faire de la politique: les trois jeunes princes thrace, Polemon (Qui plus tard, il a donné la royaume de Pontus et Bosphore) Remetalce (Qui a donné plus tard la moitié de l'ancien royaume de Thrace) Et Cotys (à laquelle celle de Hommage 'moins Arménie).[45] Il a également rencontré Hérode Agrippa (Descendant de Roi de Judée de dynastie hérodienne), À laquelle il est resté profondément attaché pendant des années à venir par amitié profonde,[46] et son cousin Ptolémée de Maurétanie (Fils de Cléopâtre Séléné, en fille tour Cléopâtre et Marco Antonio, et la sœur de sa grand-mère Antonia).[47]

Pendant ce temps, la cour impériale était réduit en nombre, comme Tibère, craignant d'être au centre de conspirations constant, les exécutions sommaires souvent commandés. Lorsque Séjan a également été soupçonné de vouloir aspirer au trône impérial, Caligula est allé plus activement à la vie de la cour.[48] Peu de temps après la chute de Séjan (en 31), il a rouvert la question de la succession. Ce fut dans cette circonstance que Tibère, maintenant à la retraite à corsaire de 26, Il voulait lui tenir compagnie était son neveu Caligula.[49] Arrivé sur l'île, Gaius reçu Toga virilis, sans toutefois, il était réservé à tout honneur supplémentaire.[34] Le garçon, tout en restant sur l'île, a montré une grande et semblait à l'auto-contrôle oublier toute la cruauté que Tibère avait fait contre sa famille.[34] A cette occasion, le haut-parleur Passieno Il prononça les mots célèbres: « Il n'y a jamais eu de meilleur serviteur et un maître pire. »[50]

Suétone dit que, déjà à cette époque, Gaius a montré les premiers signes de sa nature cruelle et vicieuse, voir souvent et volontiers à la peine de mort, en plus de fréquenter les cabarets et les maisons closes, déguisées pour éviter la reconnaissance.[51] Tibère, qui connaissait les vices de son petit-fils tolérera la conduite, et il cherchait sa revanche contre le peuple romain, qui le haïssaient assez maintenant pour lui faire prononcer la phrase: « vit Gaius pour sa chute et tout; J'EduCo une vipère pour le peuple romain, un phaéton pour le monde. "[51]

Caligula
buste Tibère, grand-père adoptif de Caligula (Römisch-Germanisches Museum, Cologne)

en 33 Caligula marié Giunia Claudia,[52] fille de Marco Giunio Silano, un personnage de premier plan dans l'aristocratie romaine.[53] Plus tard cette année Druso Cesare, le second fils de Germanicus, était mort après avoir été condamné à l'internement dans 30 sur des accusations de conspiration contre Tibère.[54] A la mort de son frère, Gaius a remplacé d'abord comme augure, puis comme pontife.[55]

Lorsque Tibère, en 35, déposé sa volonté, étant donné le choix entre trois héritiers possibles, y compris son petit-fils Tiberio Gemello, fils de Drusus mineur, et son neveu Gaius, fils de Germanicus.[26] Il est resté excluant ainsi le frère du même germanique, Claudio, qui a été considéré comme complètement inadapté au rôle de princeps, comme la santé mentale physiquement faible et discutable.[54] Le favori dans la succession parut aussitôt le jeune homme de vingt-cinq Gaius, depuis Tiberio Gemello, également soupçonné d'être en réalité le fils de Séjan (pour les relations adultères avec la femme de Drusus Minor, Claudia Livilla[56]), Était dix ans plus jeune, deux raisons suffisantes pour ne pas lui donner principauté.[57] A la fin de 36 la femme de Gaius, Junia, est morte en couches,[58] mais Silano, le père de Caligula, fils gardé une affection filiale profonde.[59] Pendant ce temps, la préfet du prétoire Macron immédiatement prouvé sa sympathie pour Gaio, héritier désigné, guadagnandosene par tous les moyens de confiance,[60] y compris le fait qu'il permet que le même avait une relation adultère avec sa femme, Ennia Trasilla.[61]

Le 16 Mars, 37 l'état de santé a empiré Tibère tant que Caligula descendus dans les rues empereur déjà acclamé par le peuple.[62] Tibère, cependant, peu de temps après avoir récupéré à nouveau, ce qui provoque des ravages parmi ceux qui avaient déjà acclamé le nouvel empereur; le préfet macro, toutefois, maintenir la lucidité nécessaire, il a ordonné que Tiberio suffoquait entre les couvertures.[63] Le vieil empereur, faible et incapable de se battre, rendit son dernier soupir à l'âge de soixante-dix-sept ans.[57] Selon Suétone, Caligula était le même poison pour tuer Tibère administrante[64] ou d'étouffement sur son lit de mort.[48] Selon les contemporains de Tibère, cependant, le prince est mort de causes naturelles.[65]

Élever au trône (37)

Caligula: dupondius[66]
Germanicus Dupondius 19 2010354.jpg
GERMANICVS CAESAR, Le père de Caligula célèbre germanique placé sur une quadrige à droite, avec les panneaux décorés avec Victoria; SIGNIS RECEPT DEVICTIS ALLEMAND, Germanicus debout à gauche, lève les bras et est titulaire d'un 'Aquila.
29 mm, 16:10 g, 8 h, (Monnaie de la Rome antique); inventé en 37/41 par Caligula dans la mémoire du triomphe de père après sa exploits militaires les années 14-16.

A la mort de Tibère,[67] héritiers désignés étaient Caligula et Tiberio Gemello.[68] Ce dernier, cependant, n'a pas encore atteint l'âge adulte (15 ans), tandis que Gaius était le plus aimé par le peuple romain. Les soldats et les provinces se souviennent de lui quand, comme un enfant, il a accompagné son père Germanicus pendant les campagnes et le peuple romain a salué comme le seul fils du général bien-aimé.

« [Il est venu vrai] les voix du peuple romain et bien de l'humanité, parce qu'il était le prince rêvé par la plupart des provinces, des soldats, dont beaucoup l'avaient connu comme un enfant, et la plèbe romaine, qui a été déplacé par la mémoire de son père Germanicus et toute sa famille persécutées "

(Suétone, Vies des Césars, Caligula, XIII; Aurelio Vittore, de Caesaribus, III, 2)

Caligula revint à Rome après la procession funèbre de Tibère et entra dans la ville, ils ont livré l'éloge funèbre.[69] Peu après son départ pour les îles Ventotene et Ponza, d'apporter à Rome les cendres de sa mère et son frère Néron.[70] Il le prit et se mit pieusement aux sondages; puis il a navigué à Ostia et il se rendit à Rome où il a déposé dans Mausolée d'Auguste.[71] La foule a applaudi en passant, en l'appelant « notre étoile » et « notre bébé ».[72] la sénat puis, sous la pression du peuple, il réduit à néant la volonté de Tibère, avec l'excuse que l'empereur avant sa mort, il a perdu son esprit, et proclamé à nouveau princeps Caligula. Il a été le 18 Mars, 37.[73]

Le roi parthe, Artaban III, qui avait toujours déclaré sa haine de Tibère, a rendu hommage à la nouvelle princeps offrant une alliance entre les deux peuples.[74] Dans la période qui suit le début de sa principauté, ils étaient partis souvent organisés et des banquets gratuits pour tous les citoyens de Rome (congiaria):[75] Suétone Il ajoute que, dans les trois mois qui ont suivi l'annonce de Caligula, plus de 160 000 animaux ont été sacrifiés,[74] tandis que Philo rappelle que, au cours des sept premiers mois de son royaume tous les citoyens étaient constamment dans la célébration.[76]

« Quand Gaius, après la mort de Tiberio Cesare, est arrivé au pouvoir [...] à travers le monde, de l'aube au coucher du soleil, tous les pays de ce côté et au-delà de l'océan, tout le peuple romain et dans toute l'Italie et toutes les nations asiatiques et européens se sont réjouis. »

(Philon d'Alexandrie, De legatione à Gaium)

La principauté (37-41)

politique intérieure

Caligula
L 'obélisque ont apporté que de Caligula 'Egypte pour embellir Cirque de Gaius (Aujourd'hui, Place Saint-Pierre, Cité du Vatican)
Premiers actes (37)

Pour plaire au peuple, l'un de ses premiers actes officiels a été d'accorder l'amnistie aux condamnés, à l'exilé par Tibère, et à tous ceux qui étaient accusés dans un procès.[70] Pour rassurer les témoins dans le procès de sa mère et ses frères, il a apporté au Forum tous les documents de procédure et les brûla.[70] Il a déclaré que les pervers sexuels, les inventeurs de paires monstrueuses, ils ont été expulsés du Urbe et exilé; lui à la recherche, une fois interdit, distribuer et lire les écrits, la Tito Labieno, Cassio Severo et Cremutius Cordo (Ils dénoncent dans de nombreux cas, la classe sénatoriale).[77] Mettre en œuvre d'autres réformes visant à améliorer les conditions de la République, d'augmenter la liberté des citoyens et lutter contre la corruption.[77]

Étaient publiques et banquets ont prolongé la fête de saturnales un jour.[78] Il a organisé des spectacles et souvent des jeux gratuits à se lie d'amitié par la population.[79] Il a également mis au point un nouveau type de spectacle: entre baie et Pozzuoli il a construit un pont le long de plus de deux kilomètres et demi, composé de deux navires ancrés dossiers et recouverts de terre, à l'image de via Appia.[80] En raison de l'énorme quantité de navires utilisés pour quelques nourriture de jours dans l'ensemble de Rome, étaient insuffisants parce que leurs moyens de transport d'approvisionnement de la ville, le long du Tibre principaux produits alimentaires en provenance des provinces au port d'Ostie et de là Urbe .[81] Non seulement dans la ville organisée ce genre d'événement, également en Sicile (en particulier Syracuse) Et Gaule (a Lugdunum).[82]

Il a fait un certain nombre de travaux publics, a commencé par son prédécesseur, comme Temple d'Auguste, ainsi que l'autre restructuration Teatro di Pompeo.[14] Il a commencé la construction de 'aqueduc Claudio (Fini par son successeur et dont il tire son nom), dell 'Aqueduc Anio Novus[83] et nouvel amphithéâtre à l'endroit où ils se tenaient les élections (qui, cependant, a été abandonnée à sa mort).[14] Il a construit de nombreux bâtiments et temples à Syracuse.[14] Il a conçu la rénovation du bâtiment Polycrates à Samo, le temple d'Apollon à Milet, la fondation d'une ville Alpes et couper dell 'Isthme de Corinthe.[84] Il fit venir à Rome 'obélisque qu'il était dans le trou Héliopolis et il l'a placé au milieu d'un cirque qui a commencé à construire, mais a été complétée par Nero et pris de ce dernier nom.[85] Il a renouvelé, enfin, les ports de Reggio de Calabre et Sicile, afin d'augmenter l'importation de blé de 'Egypte.[86]

administration provinciale

en 37, la première année de son règne, Caligula a dû faire face à une catastrophe naturelle Antioche de Syrie: Le 9 Avril il y avait un tremblement de terre qui a détruit la ville. L'empereur, en utilisant l'argent lui a laissé par la principauté Tiberius, prévoyante commencer immédiatement les travaux de reconstruction et envoyé pour superviser et vérifier une lié, un certain Salviano, et deux sénateurs, Lurius Vario et Pontius. Les trois ont également fait de nombreuses offres à la ville, la construction de la spa et Trinymphon pour les mariages.[87]

en 38 Caligula a envoyé un de ses amis, Hérode Agrippa, contre préfet de l'Egypte, Aulus Avilius Flaccus,[88] un conspirateur présumé dans la pourpre impériale qui avait des liens avec les séparatistes Egyptiens.[89] La population grecque Alexandrie Il ne voit pas d'un bon œil Agrippa, parce qu'il était un roi judéenne.[90] Flacco a ensuite tenté d'apaiser l'empereur est à la fois les Grecs, en érigeant des statues synagogues.[91] Ce fut en vain, car la révolte éclata dans la ville aussi;[92] Flacco a donc été démis de ses fonctions et peu de temps après avoir été exécuté.[93]

en 40 Il a battu un nouveau soulèvement à Alexandrie, en Egypte, entre les Grecs et les Juifs:[94] ces derniers ont été accusés d'impiété contre l'empereur, comme cela avait détruit ses statues dans des lieux de culte.[95] La réaction de Caligula était celui d'ériger une statue colossale à l'intérieur temple à Jérusalem,[96] qui se heurtaient contre croyance monothéiste Juif.[97] au gouverneur Syrie, Publio Petronio, a reçu l'ordre d'intervenir auprès de l'armée,[98] mais Agrippa a pu le convaincre qu'il n'a pas été nécessaire et l'empereur a décidé de ne pas utiliser la force contre le peuple juif.[99]

Administration économique et financière
Caligula: denarius[100]
Germanicus restitution Denier 2120277.jpg
GERMANICVS CAES P C CAES AVG GERM (Germanicus César Père de C. Cesare Augusto Germanicus), la tête germanique Père empereur Caligula; C CAESAR GERM P M TR pOT (C. César Germanicus, pontife, puissance de tribune), la tête de Caligula pour le bon degré.
18 mm, 3,58 g, 11 h, (Monnaie de Lugdunum); inventé en 37/38 par Caligula en mémoire de père.

A la mort de Tibère dans les affaires fiscus bien romain étaient de 2,7 milliards de or, Caligula a réussi à faire sauter en moins d'un an.[101] Ce vaste fonds qu'il a hérité de son prédécesseur a été dilapidé à la fin 38 et au début 39. Beaucoup ont été en fait distribuer les dons au peuple de Rome (congiaria), Le armées provinciales et garde prétorienne (Qui a livré un don deux fois plus que promis par Tiberio, d'un montant de 2 000 pièces d'or chacun[10]), Pour royaumes vassaux de Rome (seulement Antiochus IV de Commagène Il a reçu 100.000.000 or[77]), Ainsi que pour un usage personnel et les dépenses de la cour impériale.[102]

Suétone ajoute qu'il a construit des bains coûteux, formé par d'énormes piscines avec de l'eau chaude et froide en alternance. Il purgeait perles dissoutes dans du vinaigre et saupoudré avec des aliments en poudre d'or qui prétend avoir à être un homme frugal ou César.[102] Il a ouvert un montant qui a été lancé par le quotidien Basilique Giulia sur la foule ci-dessous.[102] Il a construit des navires de taille démesurée, avec dix rames, ornées de pierres précieuses et aux couleurs vives, sur lesquels avaient été placés spa, salles à manger, porches et plantations de vigne.[102] Il cherchait à faire en sorte que ses architectes immense innalzassero barrages, montagnes et vallées creusées des décharges produiraient en peu de temps.[102]

Dans cette première période, il a également tous les comptes publics des fonds publics, comme il l'avait aussi fait dans le passé mais pas Auguste Tibère, au moins depuis qu'il avait été loin de Rome.[13] Il a aidé à la militaires pour éteindre un incendie et a fourni une aide à ceux qui avaient des dommages dus à des événements naturels, ainsi que supprimer les frais de 1% qui a été perçue sur les biens vendus aux enchères (centième rerum venalium).[13]

Une fois que les fonds publics ont commencé à accumuler de l'argent avec les escroqueries et les escroqueries.[103] On dit que organisé ventes aux enchères obligatoire de toutes sortes; il a changé testaments pour diverses raisons, héritier nominandosi à des étrangers; Il a refusé de reconnaître citoyenneté pour beaucoup de gens, déclarant que les actes devant la principauté Tiberius étaient trop vieux; Il mis en accusation ceux qui ont eu une croissance de l'actif d'un recensement, le traitement et obtenir d'énormes quantités d'argent en très peu de temps;[104] Il a augmenté les impôts si exagéré et créé un tout nouveau, comme celles sur l'alimentation, sur les processus, sur les causes, la prostitution, les mariages et les jeux de hasard.[105] Les nouvelles lois ne sont finalement faits entièrement public de manière à être violés, ignorer leur existence et générant ainsi des amendes énormes qui ont alimenté les caisses impériales.[106]

Administration judiciaire et les commandes
Caligula
camée représentant Caligula et une personnification de Rome (Kunsthistorisches Museum, Vienne)

De manière générale la politique judiciaire de Caligula peut être divisée en deux périodes: la première, très libéral et pro-personnes, dans lequel il a également cherché la faveur de 'pour sénatoriale; la seconde, dans laquelle la princeps Il a fait tout son possible pour augmenter sa puissance, dans une sorte d'absolutisme monarchique, il l'a utilisé pour accumuler des richesses et de placer le sort des citoyens romains à volonté.[28]

Depuis l 'ordre équestre Il se rétrécissait en nombre, appelé de tout l'empire, même en dehors de l'Italie, la course la plus importante pour les hommes et de la richesse et les inscrits à l'ordre; certains d'entre eux, pour répondre aux attentes de devenir sénateurs, accordé pour habiller la robe sénatoriale avant même qu'il a pris ses fonctions dans les magistratura qui a donné accès au Sénat.[13] Il a essayé de rétablir, au moins formellement, les pouvoirs populaires des assemblées, permettant à la population de convoquer des rassemblements à nouveau.[13]

politique extérieure

Caligula
Royaumes « clients » à la mort de Tibère (Dans le 37), Où en dehors des frontières impériales (rouge), ils sont appelés « vassaux » de Rome (En jaune). Cet exemple a été la royaume de Maurétanie, de Thrace et Norique, au-delà de Danube de Maroboduo (Quades et Marcomanni).
Ouest

Le fait que Caligula appartenait à une famille des chefs militaires importants qui ont gagné la gloire et l'effort de guerre d'honneur aurait pu naître en lui un désir d'imiter les actions. si Druso maggiore, son grand-père paternel, et germanique, son père, avait mis l'accent sur Allemagne, il, à surmonter leurs actes, soupçonnés d'avoir non seulement conquis définitivement les terres entre Danube et Reno, mais aussi traverser l'océan et la terre en Britannia. Pour ce faire, tout d'abord créé deux nouveaux légions, la XV Primigenia et XXII Primigenia.[107]

Après avoir quitté Rome au début de Septembre 39,[108] conduit son armée le long du Rhin, ammassandovi nombreuses légions, ainsi que leur services auxiliaires et une quantité de vettovagliamenti grande.[109] En Octobre, après avoir passé en revue les troupes, il a tué Cnaeus Cornelius Lentulus Gaetulicus, qui avait été gouverneur de Allemagne supérieure depuis dix ans, depuis qu'il a envié les bonnes relations qu'il avait avec ses troupes.[110]

Sa société se presque entièrement inutile,[111] sinon pour le fait que Adminio, fils de Cunobelinus roi de Britanniques, conduit par son père, l'empereur entra dans le camp et a fait un acte de soumission.[112] Caligula est resté sur le Rhin sans effectuer aucune opération militaire et a réprimandé les sénateurs de vivre parmi le luxe, alors qu'il a risqué sa vie au combat.[113] Il a décidé de déplacer ses troupes à l'océan, apportant avec elle de nombreux machines de guerre.[114] Il ordonna à ses hommes de prendre son casque et ramasser des coquillages sur la plage,[115] comme si le butin d'une bataille gagné contre la mer.[113] Il construit finalement là une grande tour en mémoire de ses entreprises victorieuses et des récompenses accordées à ses soldats.[113]

Les historiens modernes ont présenté plusieurs théories pour expliquer ce genre d'action: le voyage à la Manche Il est interprété comme un exercice, une mission d'exploration[116] ou d'accepter la remise du leader britannique Adminio.[117] Les « coquilles » (en latin conques) Dont Suétone dit pourrait représenter plutôt une métaphore génitales féminines, que les troupes ont été probablement autorisés à participer bordels la zone; ou bateaux britanne, que les soldats auraient pris au cours de la courte expédition.[118]

Est
Caligula
Portrait de Hérode Agrippa I, ami et allié de Caligula (Promptuarii Iconum Insigniorum, Guillaume Rouillé)

Dans l'Est, installé comme Caligula clients roi les trois jeunes princes thrace il avait eu dans sa jeunesse y participer, à la maison de sa grand-mère Antonia: un Polémon II la royaume de Pontus et Bosphore (Dans le 38), Pour Rhoemetalces III la moitié de l'ancien royaume de Thrace et Cotys IX l 'moins Arménie.[119] L'empereur n'a pas suivi une politique identique à ses royaumes alliés de l'Est reposait beaucoup sur la sympathie et la confiance personnelle que chaque règle a pu transmettre. Exil Mithridate, roi d'Arménie; il a nommé Antiochus Commagène, réduite région dans la province 17, qui a donné 100 millions de l'or;[120] élu gouverneur des territoires Batanée et Trachonite ami d'enfance, Hérode Agrippa,[121] donnant comme résultat aussi royaume de Judée après oncle exilé Hérode Antipas (Dans 39), accusé de vouloir saisir les territoires de Agrippa et d'avoir fomenté un complot contre l'empereur, en plus de Palestine Nord-Ouest, de la mort d'Hérode Philippe II (34) Il était sous le contrôle direct de Rome.[122]

avant d'Afrique
Caligula
buste Ptolémée de Maurétanie, le cousin Caligula et il n'a pas tué (Musée du Louvre, Paris)

la Maurétanie Il était depuis longtemps un royaume client fidèle à Rome, dirigé par Ptolémée de Maurétanie, descendant de Antonio et Cléopâtre et cousin du prince.[123] en 40 Caligula invité Ptolémée à Rome, et « quand il a appris qu'il était riche », l'a envoyé à la mort.[124] Après la mort du roi de la Mauritanie un soulèvement elle a dirigé par son Freedman, Edemone, qui administrait l'activité réelle depuis 37, et qui a mis fin à l'intervention de l'armée romaine Marco Licinio Crasso Frugi (41).[125] Le Mauretania a été annexé et ensuite divisé en deux provinces, Maurétanie Tingitane et Maurétanie Cesariensis, séparés par la rivière Mulucha (aujourd'hui Muluia).[126] Si Pline prétend que la division a été faite par Caligula, contrairement à Cassio Dioné dit que seulement après le soulèvement 42, Il est noyé dans le sang par les troupes romaines placées sous le commandement de Gaius Suetonius Paulinus et Gnaeus Osidio Geta, Il a été fait de se scinder en deux provinces indépendantes;[127] Cette confusion peut avoir été généré par le fait que Caligula était de prendre la décision de diviser la province, mais sa mise en œuvre a été retardée en raison de la rébellion ultérieure.[128] Le premier gouverneur équestre des deux provinces était un certain Marco Celere Fadio Flaviano Massimo (44).[128]

Les détails de la conquête de la Mauritanie ne sont pas claires bien qu'il y avait Cassio Dioné consacré un chapitre entier, malheureusement perdu.[129] L'annexion faite par Caligula semble avoir un motif strictement personnel, à savoir la peur et la jalousie de son cousin princeps, Ptolémée. L'expansion n'aurait pas été si déterminée, au moins au début, des besoins économiques ou militaires stratégiques.[130] Cependant, la rébellion Tacfarinas Il a montré comment la 'Afrique proconsulaire Il était faible le long de ses frontières occidentales et comment le roi des clients Maurétanie était important en fournissant leur protection à la province, et il est donc possible que l'annexion faite par Caligula représente une réponse stratégique aux menaces futures potentielles.[128]

La maladie (37 Octobre)

Caligula
Buste de Caligula (Getty Villa, Pacific Palisades, Californie)

en Octobre 37 l'empereur souffrait d'une maladie grave,[131] nouvelles qui ont profondément troublé le peuple romain qu'il vote pour le salut de leur princeps;[74] Suétone et Cassio Dioné rapportent le cas d'un chevalier, Selon Atanio, qui a promis de se battre dans l'arène gladiateur en cas de son rétablissement: il a tenu sa promesse, les combats, gagner la bataille et la vie se sauver.[132] A l'inverse, un roturier qui a fait une promesse identique, après la guérison de Gaius, prétend accomplir le vœu, mais il a été arrêté et est mort après avoir été jeté de mur Servien.[133]

Caligula récupéré de la maladie, bien que de ce moment, il y avait une forte détérioration de sa conduite morale.[12] Sur la maladie et les causes historiens ne sont pas d'accord, mais tout le monde considère cet événement comme un tournant entre la première période du gouvernement, et l'autre, caractérisé par des foules de conduite.[134] Looks Philon d'Alexandrie:

« ... il ne fallut pas longtemps et l'homme qui avait été considéré comme un bienfaiteur et sauveur ... tourné pour être sauvage, ou plutôt mis à nu le caractère bestial avait caché sous un masque de faux »

(Philon d'Alexandrie, De legatione à Gaium, 22)

Pour Philon, Dieu a utilisé Caligula, tournant après par une excellente maladie prince héritier et la chance de Tibère dans un auteur fou destiné à accomplir la vengeance de Dieu contre les Juifs et les Romains, les mêmes qui serait alors puni son persécuteur, libérant ainsi la fin les mêmes Israélites.[135]

La maladie a été attribuée aux excès commis au début de la principauté;[136] en particulier Juvenal et Suétone indiquent que la cause de la folie de Caligula ont utilisé un aphrodisiaque (poculum amatorium) Qui lui est offert par sa femme Cæsonia Milonia.[137] Ils ont été proposés par les savants modernes, comme les causes des fluctuationshumeur, tout hallucinations, dell 'insomnie et paranoïa il a souffert l'empereur, ainsi que troubles mentaux réel,[N 5] pathologies telles queépilepsie,[N 6] l 'hyperthyroïdie et saturnisme.[N 7]

Decline (38-41)

Caligula
Buste de Caligula (Metropolitan Museum of Art, New York City)

Ce fut à ce moment que Gaius compris quels étaient les risques auxquelles il faisait face, parce que le bureau de l'empereur était convoité par beaucoup.[47] Même si elle a complètement récupéré de la maladie, sa façon de gouverner a profondément changé.[138] Les sources antiques l'ont décrit comme « fou » avec une « folie meurtrière ».[139]

son bref principauté Il était, en effet, caractérisé par des massacres répétés d'opposants, et par des actes de gouvernement qui visent à humilier la classe sénatoriale et l'ensemble noblesse romaine.[140] Très célèbre est l'épisode du cheval appelé Incitatus que, selon ce qui se passait Suétone et Cassio Dioné, il aurait été le même nommé sénateur, comme un acte extrême de dénigrement contre l'Assemblée sénatoriale.[141] Son comportement despotique a conduit de nombreux complots déjoués tous, sauf le dernier.[142]

Caligula a pris immédiatement après la maladie, les attitudes autocratiques et provocateur.[143] Il a été accusé, en fait, de mentir avec les épouses des membres importants de l'aristocratie romaine et se vanter;[144] de tuer pour le plaisir;[145] délibérément dilapider les actifs de l'État[81] et il a ordonné l'érection d'une statue colossale en Temple de Jérusalem, défiant les coutumes religieuses des Juifs.[96] Lui, au contraire, il est devenu populaire avec des dons somptueux à la plèbe et des jeux de cirque coûteux,[146] mais aussi les gens se sont retournés contre quand il a soulevé à nouveau les impôts.[147]

Si les empereurs avant lui avaient choisi, au moins dans la partie occidentale de l'empire, de maintenir des liens avec la tradition républicaine, il vira nettement vers l'est: non seulement eu à l'esprit de transférer la capitale impériale à Alexandrie[148] (Comme son grand-père Marco Antonio)[149] mais aussi d'établir une forme de monarchie absolue, à ce moment-là encore inconnu Italie[150] mais en fait, il a été mis en place par Domitien, Commodus et tous les empereurs romains de IIIe siècle partir. Il a adopté, par conséquent, une politique de devenir une règle à laquelle ils sont devenus des honneurs divins sur le modèle des monarchies de l'Est, qui exacerbent le processus bien connu de la déification des empereurs défunts.[151]

Son inclinaison lui, pro-helléniste enfin, de programmer un long voyage à Alexandrie, Asie mineure et Syrie.[152]

Caligula Prince et la divinité

Lorsque certains dirigeants étrangers sont venus Rome de rendre hommage à l'empereur et de discuter de leurs origines nobles de la famille, Caligula cria: « Il n'y a qu'un seul patron, seul un roi », et était sur le point de restaurer la monarchie sur place.[134] en 40 Caligula a commencé un pavage très controversé le titre de prince au rôle de la politique des divinités: en effet, a commencé à apparaître en public habillé comme de et demi-dieux la Panthéon romain, qui Hercule, Vénus et Apollon.[153] Il a commencé à se référant à lui-même comme Dieu, se faisant appeler Jupiter dans les cérémonies publiques.[154]

Caligula
ruines Temple de Castor et Pollux, en Forum romain.

Obsédé par la royauté, la scie incarnée dans Jupiter, le roi de tous les dieux, quels lieux Caligula épithètes cognomina: Optimus Maximus César.[134] Avec Jupiter l'Empereur a gardé un rapport confidentiel, presque de la fraternité et la complicité.[155] Il rapporte Suétone:

« Par jour ... parler secrètement avec Jupiter, chuchote maintenant et remettre l'oreille tourner. Maintenant, à haute voix et épargner aucun reproche. En fait, ils se sont sentis ses mots de menace. ou vous me permettent d'éliminer ou je vais, jusqu'à ce qu'il soit convaincu - selon lui - par l'invitation à partager le siège et le lien palais impériaux du Palatin le Capitole avec un passage de pont sur le Temple du Divin Auguste "

(Suétone, Vies des Césars, Caligula, XXII)

Ce qui peut sembler un comportement bizarre, était en fait une partie des coutumes religieux romain, tel que rapporté par d'autres sources anciennes sur Scipion qui elle avait régulièrement des dialogues mystiques avec Jupiter.[156] L'expression blasphématoire Caligula se tourna vers Jupiter ( « ou vous me éliminer ou je vous »), dit Cassio Dioné, il doit être signalé à la colère de l'empereur contre Zeus tonnant, qui, avec le tonnerre et la foudre, qui avait aussi la peur, il l'a empêché d'assister aux spectacles de pantomimes tranquillement, et de répondre à dieu et d'opposition

« [Caligula] Il était également venu avec une invention qui répondrait avec le tonnerre de tonnerre et d'éclairs envoyé en réponse à clignote: quand il est tombé et la foudre se jeta une pierre comme une flèche en répétant chaque fois que le vers d'Homère, ou vous me permettent d'éliminer ou je vais »

(Cassio Dioné, LIX, 28.6)

Il a ouvert un lieu saint prêt à adorer l'empereur Milet, en province d 'Asie, et deux autres temples ont été érigés à Rome.[157] la Temple de Castor et Pollux Elle a été annexée par Caligula dans le palais impérial sur le Palatin et a été consacrée à princeps.[158] Il a enlevé les têtes de plusieurs statues de dieux et l'avait remplacé par ceux de son.[159] On a dit qu'il voulait être adoré comme Neos Helios, "New Sun"; il était représenté comme cette divinité sur les pièces égyptiennes.[160]

La politique religieuse de Caligula était très différente de celle des autres empereurs romains: en fait empereurs vivants étaient vénérés comme des dieux que dans l'Est, tandis qu'à Rome étaient adorés après la mort.[161] Caligula a commencé à être adoré par le peuple de Rome, y compris les sénateurs, comme un dieu vivant.[162]

intimité

Les honneurs pour sa famille
Caligula
Caligula déposer les cendres de sa mère et son frère dans la tombe des ancêtres, Eustache Le Sueur, 1647 (Collection Royale, Château de Windsor)

En l'honneur de sa mère Agrippine avait mis en place de nouveaux jeux de cirque, au cours de laquelle la statue d'une femme a été portée en procession à l'égal des dieux.[163] À la mémoire de son père, il a changé le nom du mois de Septembre germanique,[70] Il a proclamé un sacrifice annuel d'une journée en l'honneur des frères.[70] et sénatus il attribuait à sa grand-mère Antonia tous les honneurs qu'il avait joui dans le passé Livia Augusta.[163] Il a pris son oncle Claudio comme un collègue lors de son premier consulat,[164] Tiberio Gemello a adopté le jour où il atteint l'âge adulte et l'a nommé princeps Iuventis.[165] Il a inclus dans chaque juré une formule qui a rappelé à ses sœurs:[166] « Je ne serai pas moi-même plus cher et mes enfants que ce qu'ils sont Gaius Caesar et ses sœurs, et même dans les relations entre les consuls: » Pour la prospérité et la chance de Gaius et ses sœurs ».[70] Il a également été établi que le jour où il a pris le pouvoir a été appelé Parilia (21 Avril, la date de fondation de Rome), Comme si l'État était né une deuxième fois.[77]

Les relations avec la famille
Caligula: sesterzio[167]
Caligula Ric 33 680999.jpg
C CAESAR AVG GERMANICVS PON M TR pOT (Gaius Cesare Augusto Germanicus, Pope Massimo, la puissance de tribune), graduée tête vers la gauche; AGRIPPINA, DRVSILLA, IVLIA S C, les trois sœurs de Caligula, Agrippina, Drusilla et Julia Livilla, représentées comme les trois déesses Securitas, de Concordia et Fortuna.[168]
27,92 g, h, 7 (Monnaie de la Rome antique); inventé en 37/38 par Caligula en l'honneur des trois sœurs.

Si Caligula au début du règne honoré sa famille, au moment où la relation qu'il a eue avec eux est allé pire. Suétone nous dit qu'il préférait se cacher neveu Agrippa, car ils ont été attribués origines modestes, en disant au contraire que sa mère est née de relations incestueuses Julia l'aîné et Augusto même, discréditant donc l'image du premier empereur romain.[169] Il est souvent moqué de sa grand-mère Livia Drusilla, appeler un « Ulysse en jupons » et reprochant son grand-père, Alfidio Lurcone, Il était simple décurion de Fundi.[169] Le seul ancêtre dont il a été comparé Marco Antonio:[170] Cassio Dioné nous dit que, lorsque les deux consuls dans le bureau ont célébré la la victoire d'Antonio Augusto, Caligula les inamovibles.[171] Cette appréciation de Antonio était probablement en raison des histoires de grand-mère Antonia, fille de triumvir, qui il prit la passion commune pour 'hellénisme.[170]

Il préférait recevoir grand-mère Antonia en privé, mais la présence du préfet du prétoire Macron; puis elle avait tué par empoisonnement.[172] Il a également tué son cousin Tiberio Gemello l'accusant à tort de faire une tentative sur sa vie et ainsi se libérer de ce rival peu commode.[172] En outre, il a forcé son beau-père Marco Giunio Silano à se suicider, l'accusant aussi de faire une tentative de sa vie.[173] Dans ce dernier cas, il semble qu'ils ont été « achetés » certains témoins, y compris celle du sénateur Giulio Grecino, qui, cependant, à la fin il a refusé d'avouer le faux et ainsi a été mis à mort.[174] l'oncle Claudio, Elle l'a gardé en vie juste pour lui faire une risée et un objet de plaisir.[169]

Avec les trois sœurs avaient une relation très intime, quoique compliquée, surtout avec Drusilla.[175] Il était en fait jaloux de son mari, Lucio Cassio Longino, les forçant à divorcer; traitée comme si elle était sa femme est tombée malade et quand l'héritier nommé au trône impérial.[176] Il recevait des relations incestueuses avec les trois et non caché publiquement.[177]

Lorsque Drusilla morì, il a suspendu toutes sortes d'activités et d'organisation des funérailles publiques, divinizzandola le 23 Septembre, 38 avec sénatus.[178] En raison de cette perte, la princeps Il a été particulièrement peiné tant que son état de santé a empiré.[179] En ce qui concerne la place des deux autres sœurs, il n'a pas eu la même complicité qui a plutôt avec Drusilla.[180] A l'occasion du processus Marco Emilio Lepido, qui avait déjà promis la succession,[181] l'a condamné pour adultère et envoyé en exil Îles Pontines.[182]

mariages
Caligula
Portrait de Cæsonia Milonia, quatrième et dernière épouse de Caligula (Promptuarii Iconum Insigniorum, Guillaume Rouillé)

« Comme pour le mariage est pas facile d'établir si elle était le plus honteux du contrat ou de les fondre ou les faire durer. »

(SuétoneCaligula, 25.)

Après la mort de sa première femme, qui a eu lieu autour de 36, Caligula a commencé une relation intime avec Ennia Trasilla, épouse de fidèles préfet de prétorienne Naevius Sutorius macro.[183] à la fin de 37, lors de la fête de mariage Pison et Livia Orestilla,[184] Il a ordonné au mari de répudier sa femme pour être en mesure de se marier le même jour.[185] Mais il est arrivé que quelques jours plus tard répudiée, l'envoyer en exil deux mois plus tard, de ne pas lui permettre de se remarier avec Pison.[186]

L'année suivante (en 38), Elle était mariée avec Lollia Paulina,[187] épouse du gouverneur provincial et consulaires Publius Memmius Regulus. Caligula, qui avait entendu dire que sa grand-mère Aurelia avait été dans sa jeunesse une belle femme, Pauline appela de la province, a fait son divorce de son mari et remarié.[188] Il a divorcé bientôt de sa déclarant qu'elle était stérile[189] et il le renvoya, cependant, et ordonné de ne pas avoir des relations charnelles avec quelqu'un d'autre.[190]

De plus en 38, quand il a été nommé Macron Préfet d'Egypte,[191] Aussi Ennia a été forcé de quitter son mari et ses enfants. Peu de temps avant de naviguer vers la nouvelle destination, Caligula, évidemment peiné qu'il se sentait abandonné par l'amant,[192] il lui a ordonné, son mari et leurs enfants à se suicider.[193]

en 39, enfin, elle a commencé une relation avec Cæsonia Milonia, qui est devenu sa concubine;[189] après avoir divorcé de Pauline, il l'a épousée parce qu'elle était enceinte.[194] Cæsonia Milonia ni jeune ni belle, mais Caligula avait pour elle une véritable passion.[195] Après un mois de mariage est né une fille, qui a reçu le nom Giulia Drusilla, en mémoire de la sœur disparue et divinisé après sa mort.[196]

La mort et la succession (41)

Caligula: or[197]
Germanicus Caligula & Aureus.jpg
C CAESAR août PONT M TR P III COS (Gaius Cesare Augusto, pontife, puissance de tribune, Console), graduée en direction de Caligula vers la droite; GERMANICVS CAESAR CAES P août GERME (Père César Germanicus César Auguste Germanicus), la tête germanique père de l'empereur Caligula.
7,72 g, (Monnaie de la Rome antique); inventé en 40 par Caligula en l'honneur de père.
(LA)

"Cum adversum cunctos énorme avaritia, la luxure, crudelitate saeviret, interfectus à Palatio est aetatis vicesimo neuvième année, le dixième cantines mettent en péril dieque tertio octavo"

(IT)

« Bien que victime d'intimidation à travers la plus grande avarice, la cruauté et le libertinage, il a été assassiné dans le palais, dans la vingt-neuvième année d'âge, la troisième année, le dixième mois, et le huitième jour de son règne. »

(Eutropio, Breviarium ab Urbe condita, VII, 12)

Suétone rapporte en cas de vie « Gaio » que beaucoup avaient anticipé la mort de Caligula: quelques éclairs écrasé sur le Capitole et le Capua Temple d'Apollon Palatin à Rome sur les Ides de Mars, et l'astrologue Silla prévu pour être proche de la mort. la Fortune Anzio Je mis en garde contre l'existence d'un Cassius prêt à l'assassiner; Il a ensuite, croyant qu'il était le proconsul d 'Asie Cassio Longino,[198] il se souvenait et assassiné (selon histoire Suétone) ou peut-être juste emprisonnent (comme transmis Cassio Dioné[N 8]). Il a cependant, qu'il y avait oublié, un autre Cassius, tribun de la Garde prétorienne Cassio Cherea.[199]

Caligula
buste Claudio, oncle et successeur de Caligula (Musée archéologique national, Naples)

a été organisé l'assassinat de l'empereur principalement par trois personnes (y compris la tribune Chaerea), bien que beaucoup de chevaliers, sénateurs et savaient militaires à ce sujet,[200] ainsi que le puissant conseiller impérial Callisto et préfet du prétoire.[201] Chaerea avait des motifs personnels de la tuer princeps: Caligula semble que sbeffeggiasse souvent, en faisant valoir qu'il était efféminé et de l'appeler « amour » et « Vénus ».[202] Il y aurait cependant aussi des raisons politiques.[203] D'autres conspirateurs principaux étaient Lucio Annio Viniciano, qui a rejoint la conspiration pour venger son ami Lépide,[204] et le sénateur Marco Rufo Cluvio.[205]

Le 24 Janvier 41 un groupe de Garde prétorienne, guidée par les deux tribunes Cassio Cherea et Cornelio Sabino, mis en place leur plan pour assassiner le princeps.[206] Caligula a été poignardé à mort lors d'un affrontement entre les conspirateurs et son garde du corps allemand;[207] Il a tué sa femme Cæsonia Milonia, poignardée par un centurion, et la petite fille Giulia Drusilla, qui elle a été jetée contre un mur.[208] a apporté le corps du Caligula à la Horti Lamiani, semi-brûlé et hâtivement recouverts de terre.[209] Quand les sœurs sont revenus d'exil, ils ont déterré le corps de son frère et de mettre ses cendres Mausolée d'Auguste.[209]

Lors de la libération des nouvelles que Caligula était mort n'a osé célébrer, parce que plus ils croyaient que l'empereur avait mis le mot pour savoir qui il pouvait avoir confiance.[210] Lorsque cette communication a été confirmée, cependant, les conspirateurs avaient pas nommé un autre empereur, le Sénat a rencontré et a dit qu'il voulait restaurer la république, efface les gouvernement précédent princesse d'Auguste.[211] Chaerea a tenté de convaincre l'armée de soutenir les pères conscrits, mais sans succès.[212] Finalement, les sénateurs ont réalisé qu'ils doivent nommer un nouveau successeur, Lucio Annio Vinicianus sénateur importante et conspirateur, ont souligné dans Marco Vinicio, son cousin et son mari Julia Livilla.[204]

Caligula
Simulation graphique de l'architecture originale 'augustéenne, lieu de repos de la plupart des membres du Julio-claudienne Dynasty, y compris Caligula, sa mère et ses frères (Luigi Canina Les bâtiments de la Rome antique et sa campagne)

A la mort de Caligula, les membres de la famille impériale étaient encore en vie étaient peu nombreux. Parmi eux, la cinquante Claudio[213] que vient d'apprendre la mort de son neveu Gaius, elle courut se cacher dans sa chambre; suivis par une garde prétorienne,[214] Elle a été réalisée en leur camp être proclamé empereur[215] alors que le Sénat était occupé entre le Forum et le Capitole.[214] Claudio a été invité à comparaître devant le peuple, mais d'abord il a décidé d'acheter la loyauté de la garde prétorienne promettant la somme de quinze mille or pour chaque prétorienne.[214]

Il était donc que Claude a été élevé à la pourpre impériale et est devenu le quatrième empereur de Rome. le nouveau princeps pose, par conséquent, son droit de veto à ce que le Sénat venait de voter: condamner Caligula damnatio memoriae. Puis, à l'invitation du peuple romain, il a emprisonné et condamné à mort, tous les conspirateurs, y compris Cassio Cherea.[216]

Lieu d'inhumation

Presque certainement Caligula a été enterré dans Mausolée d'Auguste, où ils ont été enterrés la majorité des membres du dynastie julio-claudienne.

Cependant, le 17 Janvier 2011 police Nemi, un pays où il a résidé Caligula, a annoncé qu'il avait découvert un lieu de sépulture possible de l'empereur Caligula, après avoir arrêté un voleur qui essayait d'enlever une statue attribuée précisément à cet empereur.[217]

Les nouvelles, cependant, a rapporté principalement par la presse britannique, a été accueillie avec beaucoup de scepticisme de l'historique 'Université de Cambridge Mary Beard pensait que cette hypothèse sans fondement.[218]

Selon le national Geographic le fait ne prouve pas que Nemi était le lieu de sépulture de Caligula puisque l'objet du vol, la grande statue en pièces, représentant Caligula assis sur le trône, une fois peut avoir été situé dans la soute de la navires Nemi coulé dans le lac.[219]

intitulant impériale

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Monnayage du julio-claudienne.
intitulant impériale Nombre de fois événement de rencontre
tribunicia potestas 4 ans[220] la première fois (I) au moment du trône 37 rinnovatagli puis chaque année jusqu'à ce que 41.[221]
consulat 4 fois[221] en 37,[222] 39,[223] 40[224] et 41.[221]
salutatio imperatoria 1 une seule fois au moment de la prise du pouvoir impérial, en 37.[221]
autres titres pater patriae et pontifex maximus en 37.[221]

ascendance

Caligula
Caligula - MET - 14.37.jpg
père:
console Germanicus
Mais Germanicus Louvre 3135 n01.jpg
Grand-père paternels:
console Druso maggiore
Drusus l'aîné bust.jpg
grand-père paternel:
praetor Tiberio Claudio Nerone
grand-père paternel:
Druso Claudio Nerone
la grand-mère paternelle:
Claudia
père Grand-mère:
Livia Drusilla
grand-père paternel:
praetor Marco Livio Druso Claudianus
la grand-mère paternelle:
Aufidia
grand-mère paternelle:
Antonia mineur
Hera Ludovisi Altemps Inv8631.jpg
Grand-père maternel:
console Marco Antonio
grand-père maternel:
praetor Marco Antonio Cretico
la grand-mère paternelle:
Julia Antonia
père Grand-mère:
Octavia mineur
grand-père paternel:
praetor Caius Octavius
la grand-mère paternelle:
Azia plus
mère:
Agrippine l'Aînée
DSC04499 Istanbul - Musée Archeol. - Agrippine l'Aînée sec. Le après Jésus-Christ - photo G. Dall' src=
Grand-père maternel:
console Marco Vipsanio Agrippa
Agrippa Gabii Louvre Ma1208.jpg
Grand-père maternel:
Lucio Vipsanio Agrippa
grand-père maternel:
?
maternelle grand-mère:
?
Maternelle Grand-Mère:
?
grand-père maternel:
?
maternelle grand-mère:
?
grand-mère maternelle:
Julia l'aîné
-0020 Altes Museum Mädchenkopf anagoria.JPG
Grand-père maternel:
empereur Augusto
grand-père maternel:
praetor Caius Octavius
maternelle grand-mère:
Azia plus
Maternelle Grand-Mère:
Scribonia
grand-père maternel:
praetor Lucio Scribonio Libo
maternelle grand-mère:
Sentia

notes

explicatif

  1. ^ Caligula, à-dire « petite caliga« (Quidde 1894, pag. 13) pour le type d'adolescent sandales favori (Aurelio Vittore, de Caesaribus, III, 5).
  2. ^ Dans la biographie de Suétone, quatorze chapitres sont consacrés à Caligula « prince », trente-neuf Caligula « monstre »; Smith 2003, pag. 319.
  3. ^ Selon certains historiens Caligula aurait eu une sœur, mais un frère né dans le neuvième, mais il est mort à un âge précoce (Nony 1988, I, 20; Powell 2015, XXXIV; Sampoli 2003, XI, 171).
  4. ^ Tacite, Annales, III, 15; Suétone, (Caligula, II) il a dit que, en raison de l'implication présumée dans la mort de Germanicus, Piso a été presque lynché par la foule et condamné à mort par le Sénat; Barrett 2002, pag. 33.
  5. ^ V. Massaro, I. Montgomery, "Gaius - Mad, Bad, Ill ou les trois?" spéculer sur le trouble bipolaire, d'autres se réfèrent à troubles de la personnalité (limite, antisocial, etc.)
  6. ^ Maladie autrefois attribuée à Giulio Cesare et quelques trois frères de Caligula très petits morts, ainsi que Claudio et britannique, oncle et son cousin Gaio (voir en particulier SuétoneCaligula, V pour l'attribution des saisies sur les jeunes Caligula)
  7. ^ Empoisonnement causé par diacétate plomb composant du « sucre Saturn » utilisé comme un vin d'édulcorant, produit en faisant bouillir et en concentrant il faut dans des pots de plomb. Victime du même poison était probablement Tibère dans la vieillesse. (Dans Castellino, Sannolo 1994, pag. 5; Robert S. Katz, "La maladie de Caligula" CW 65 (1972), 223-25, mais niée par M. Gwyn Morgan, "la maladie de Caligula Encore une fois," CW 66 (1973), 327-29.) Dans « Gaius Caligula maladie mentale », B. Sidwell dit l'incapacité d'établir une véritable maladie de Caligula.
  8. ^ Lenel 1889, (Vol. I, et al. 109-126) dit que Cassio Longino selon certaines sources, il est mort dans le temps Vespasien.

références

  1. ^ Accio, Atrée, en Tragicorum Romanorum fragmenta édité par O.Ribbek, Leipzig 1897, p.203; Sénèque le Jeune, de Clementia, I, 12, 4; Le 2, 2; Sénèque le Jeune, de l'IRA, I, 20, 4; SuétoneCaligula, XXX, 1 "Il a souvent répété le verset du poète tragique: « Cette haine, à condition qu'ils craignent »».
  2. ^ /ɡaj.jʊs juː.lɪ.ʊs kɐɛ̯.sar ɐʊ̯ɡuːs.tʊs ɡεrma.nɪ.kʊs / (prononciation restituta) /ɡa.jus ju.ljus tʃɛ.zar awɡus.tus dʒerma.ni.kus / (ecclésiastique au pouvoir).
  3. ^ Texte intégral épigraphe: Gaius Caesar Auguste Germanicus, pontifex maximus, tribunicia Potestas (AE 1952 112).
  4. ^ SuétoneCaligula, VIII; Nony 1988, I, 17.
  5. ^ à b c et fa g SuétoneCaligula, VIII.
  6. ^ à b SuétoneCaligula, LVIII.
  7. ^ Imperator Caligula
  8. ^ Tacite, Dialogus de oratoribus, XVII.
  9. ^ SuétoneCaligula, XXXVII; Cassio Dioné, LIX, 10.
  10. ^ à b Cassio Dioné, LIX, 2.
  11. ^ Adams 2007, pag. 156.
  12. ^ à b Nony 1988, VI, 218.
  13. ^ à b c et Cassio Dioné, LIX, 9.
  14. ^ à b c SuétoneCaligula, XXI.
  15. ^ Nony 1988, VI, 219.
  16. ^ Aurelio Vittore, résumé, III, 10.
  17. ^ Tacite, Annales, I, 1.
  18. ^ SuétoneCaligula, IX.
  19. ^ Sénèque le Jeune, De Constantia sapientis, XVIII.
  20. ^ SuétoneCaligula, IV.
  21. ^ SuétoneCaligula, VII.
  22. ^ SuétoneCaligula, I.
  23. ^ SuétoneAugusto, 65, 1; Tibère, 15, 2; Velleius Paterculus, II, de 102,3 à 103,2; Syme 1989, p. 146.
  24. ^ SuétoneGiulio Cesare, VI.
  25. ^ AppianoLes guerres civiles, II, 68; Cassio Dioné, XLI, 34 et LXII, 18.
  26. ^ à b SuétoneTibère, LXXVI.
  27. ^ Tacite, Annales, V, 3; SuétoneCaligula, XV; Tacite, Annales, VI, 23.
  28. ^ à b Cassio Dioné, LIX, 10.
  29. ^ Aurelio Vittore, résumé, III, 4; Cassio Dioné, LIX, 22; Sampoli 2003, XII, 193.
  30. ^ SuétoneCaligula, VII-VIII; 2006 brûlures, pag. 42; Powell 2013chronologie, IV-VI.
  31. ^ Grant 2012, I, 3, 1.
  32. ^ à b Nony 1988, I, 22.
  33. ^ Nony 1988, III, 42; Barrett 2002, pag. XX.
  34. ^ à b c SuétoneCaligula, X.
  35. ^ spinosa 1991, pp. 100-101.
  36. ^ spinosa 1991, pag. 104.
  37. ^ Tacite, Annales, II, 43,2 à 6.
  38. ^ Tacite, Annales, II, 72.
  39. ^ Tacite, Annales, III, 10; 12; Scullard 1992, pag. 327.
  40. ^ Tacite, Annales, III, 11.
  41. ^ Tacite, Annales, II, 72, 73.
  42. ^ à b Tacite, Annales, IV, 54.
  43. ^ SuétoneCaligula, VII; Barrett 2002, pag. 55.
  44. ^ SuétoneCaligula, X; spinosa 1991, III, 164.
  45. ^ Nony 1988, IX, 244.
  46. ^ Nony 1988, IX, 244; winterling 2011, 42.
  47. ^ à b Dunstan 2010, pag. 285.
  48. ^ à b SuétoneCaligula, XII.
  49. ^ Sampoli 2003, XII, 190.
  50. ^ SuétoneCaligula, X; Tacite, Annales, VI, 20.
  51. ^ à b SuétoneCaligula, XI.
  52. ^ Garzetti 1974, pag. 73.
  53. ^ Barrett 1998, pag. 32; Ferrill 1996, pag. 86; Syme 1989, pag. 195.
  54. ^ à b spinosa 1991, pag. 213.
  55. ^ SuétoneCaligula, XII; Grant 2012, I, 3, 1.
  56. ^ SuétoneTibère, LXII; spinosa 1991, pag. 214.
  57. ^ à b Scarre 1995, pag. 35.
  58. ^ Ferrill 1996, pag. 106; Nony 1988, XIX, 172.
  59. ^ Philo, De legatione à Gaium, IX, 65.
  60. ^ spinosa 1991, pag. 214.
  61. ^ Philo, De legatione à Gaium, IX, 65; SuétoneCaligula, XII; Tacite, Annales, VI, 45; Nony 1988, XIX, 175; Sampoli 2003, XII, 192.
  62. ^ Tacite, Annales, VI, 50; spinosa 1991, III, 216.
  63. ^ Tacite, Annales, VI, 50; Sampoli 2003, XII, 192; spinosa 1991, III, 217.
  64. ^ SuétoneTibère, LXXIII.
  65. ^ Philo, De legatione à Gaium, IV, 25; Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XIII, 6.9.
  66. ^ RICGaius Caligula, I, 57.
  67. ^ Tacite, Annales, VI, 50.
  68. ^ Syme 1989, pag. 312.
  69. ^ SuétoneCaligula, XV; Sampoli 2003, XII, 192.
  70. ^ à b c et fa SuétoneCaligula, XV.
  71. ^ Cassio Dioné, LIX, 3,5; SuétoneCaligula, XV.
  72. ^ SuétoneCaligula, XIII.
  73. ^ Cassio Dioné, LIX, 1; SuétoneCaligula, XIV; spinosa 1991, III, 221.
  74. ^ à b c SuétoneCaligula, XIV.
  75. ^ Aurelio Vittore, de Caesaribus, III, 7.
  76. ^ Philo, De legatione à Gaium, II, 13.
  77. ^ à b c SuétoneCaligula, XVI.
  78. ^ Cassio Dioné, LIX, 6; Cassio Dioné, LIX, 7; SuétoneCaligula, XVII.
  79. ^ Cassio Dioné, LIX, 7; SuétoneCaligula, XVIII.
  80. ^ Aurelio Vittore, résumé, III, 9; SuétoneCaligula, XIX.
  81. ^ à b Sénèque le Jeune, De programme brevitate, XVIII, 5.
  82. ^ SuétoneCaligula, XX.
  83. ^ Pline l'Ancien, Naturalis Historia, XXXVI, 122; SuétoneClaudio, XX.
  84. ^ Pline l'Ancien, Naturalis Historia, IV, 4; SuétoneCaligula, XXI.
  85. ^ Pline l'Ancien, Naturalis Historia, XVI, 76; Filipponi 2009, pag. 13.
  86. ^ Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XIX, 2,5; Filipponi 2009, pag. 125.
  87. ^ Downey 2015, pag. 89.
  88. ^ Philo, Flaccus, V, 26-28.
  89. ^ Philo, Flaccus, III, 8; Philo, Flaccus, IV, 21.
  90. ^ Philo, Flaccus, V, 29.
  91. ^ Philo, Flaccus, VI, 43.
  92. ^ Philo, Flaccus, VII, 45; Barrett 2002, pag. 67; winterling 2011, 157.
  93. ^ Philo, Flaccus, XXI, 185.
  94. ^ Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XVIII, 8.1.
  95. ^ Philo, De legatione à Gaium, XXX, 201; Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XVIII, 8.1.
  96. ^ à b Philo, De legatione à Gaium, XXX, 203.
  97. ^ Philo, De legatione à Gaium, XVI, 115.
  98. ^ Philo, De legatione à Gaium, XXXI, 213.
  99. ^ Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XVIII, 8.1; winterling 2011, 144.
  100. ^ RICGaius Caligula, I, 18; Lyon 172; RSC, 2.
  101. ^ Cassio Dioné, LIX, 10; SuétoneCaligula, XXXVII.
  102. ^ à b c et SuétoneCaligula, XXXVII.
  103. ^ SuétoneCaligula, XXXVIII.
  104. ^ Cassio Dioné, LIX, 14; SuétoneCaligula, XXXVIII.
  105. ^ SuétoneCaligula, XL-XLI.
  106. ^ SuétoneCaligula, XLI.
  107. ^ Keppie 1998, pag. 213.
  108. ^ Barrett 2002, pag. 69.
  109. ^ SuétoneCaligula, XLIII.
  110. ^ Cassio Dioné, LIX, 22,5; Barrett 2002, pag. 70.
  111. ^ Tacite, De vita et moribus Iulii Agricolae, XIII; Grant 2012, I, 3, 2; Sampoli 2003, XII, 193.
  112. ^ SuétoneCaligula, XLIV; Nony 1988, XVI, 296.
  113. ^ à b c SuétoneCaligula, XLV.
  114. ^ SuétoneCaligula, XLVI.
  115. ^ Aurelio Vittore, de Caesaribus, III, 11.
  116. ^ Bicknell 1968, pag. 469-505.
  117. ^ Davies 1966, pag. 124-128; Ghini 2013, pag. 158; Malloch 2001, pag. 551-556.
  118. ^ Wardle 1994, pag. 313; Woods 2000, pag. 80-87.
  119. ^ Cassio Dioné, LIX, 12.
  120. ^ Cassio Dioné, LIX, 8; SuétoneCaligula, XVI.
  121. ^ Philo, Flaccus, V, 25; Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XVIII, 06h10; Adams 2007, pag. 259.
  122. ^ Cassio Dioné, LIX, 8; Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XVIII, 7.2.
  123. ^ Adams 2007, pag. 255.
  124. ^ Cassio Dioné, LIX, 25; SuétoneCaligula, XXXV; Nony 1988, XII, 300.
  125. ^ Nony 1988, XII, 301.
  126. ^ Pline l'Ancien, Naturalis Historia, V, 2.
  127. ^ Cassio Dioné, LX, 8.
  128. ^ à b c Barrett 1998, pag. 118.
  129. ^ Cassio Dioné, LIX, 25.
  130. ^ Sigman 1977, pag. 415-439.
  131. ^ Barrett 2002, pag. 63.
  132. ^ Cassio Dioné, LIX, 8; SuétoneCaligula, XIV.
  133. ^ Cassio Dioné, LIX, 8.
  134. ^ à b c SuétoneCaligula, XXII.
  135. ^ Philo, De legatione à Gaium, 14, 22, 42, 59, 63, 66-73.
  136. ^ Philo, De legatione à Gaium, II, 14.
  137. ^ Juvenal, satire, VI, 615-617; SuétoneCaligula, L.
  138. ^ Philo, De legatione à Gaium, IV, 22; Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XVIII, 7.2.
  139. ^ Aurelio Vittore, de Caesaribus, III, 9; Montanelli 2011Tibère et Caligula, 256-257; Nony 1988, VI, 218.
  140. ^ Cassio Dioné, LIX, 8; Philo, De legatione à Gaium, IV, 28-29; Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XIX, 1.1; Nony 1988, VI, 218.
  141. ^ Cassio Dioné, LIX, 28,6; SuétoneCaligula, LV.
  142. ^ Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XIX, 1.2.
  143. ^ Philo, De legatione à Gaium, XXIX; Sénèque le Jeune, De programme brevitate, XVIII, 5; Sénèque le Jeune, de l'IRA, XVIII, 1.
  144. ^ Sénèque le Jeune, De Constantia sapientis, XVIII, 1.
  145. ^ Sénèque le Jeune, de l'IRA, XVIII, 1.
  146. ^ Montanelli 2011Tibère et Caligula, 256.
  147. ^ Nony 1988, XVIII, 311.
  148. ^ Adams 2007, pag. 290.
  149. ^ Cambiaggio 1969, pag. 292.
  150. ^ Grant 2012, I, 3, 3.
  151. ^ SuétoneCaligula, XXII; Nony 1988, VI, 218.
  152. ^ Philo, De legatione à Gaium, XLIII, 338; Adams 2007, pag. 267.
  153. ^ Philo, De legatione à Gaium, XI-XV.
  154. ^ Cassio Dioné, LIX, 26-28.
  155. ^ Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XIX, 1, 4.
  156. ^ Valerio Massimo, VIII, 15, 1.
  157. ^ Cassio Dioné, LIX, 28.
  158. ^ Cassio Dioné, LIX, 28; James Sanford, Est-ce Caligula ont un complexe de Dieu?, en Rapport Stanford, 10 septembre 2003.
  159. ^ Farquhar 2001, pag. 209.
  160. ^ Ward, Yeo, Heichelheim 1999.
  161. ^ Cassio Dioné, LI, 20.
  162. ^ Cassio Dioné, LIX, 26-28; Grant 2012, I, 3, 3.
  163. ^ à b Cassio Dioné, LIX, 3; SuétoneCaligula, XV.
  164. ^ SuétoneCaligula, XV; Sampoli 2003, XIII, 213; AE 1987 163.
  165. ^ Cassio Dioné, LIX, 2; Cassio Dioné, LIX, 8; SuétoneCaligula, XV; Ghini 2013, pag. 23.
  166. ^ Cassio Dioné, LIX, 3.
  167. ^ RICCaligula, Le 33; BMCRE,  36; 47 pl. CBN XIII; Cohen, 4.
  168. ^ Barrett 2002, pag. 61.
  169. ^ à b c SuétoneCaligula, XXIII.
  170. ^ à b Adams 2007, pag. 227.
  171. ^ Cassio Dioné, LIX, 20.
  172. ^ à b Cassio Dioné, LIX, 3; SuétoneCaligula, XXIII.
  173. ^ SuétoneCaligula, XXIII; Barrett 1998, pag. 76.
  174. ^ Tacite, De vita et moribus Iulii Agricolae, IV.
  175. ^ SuétoneCaligula, XXIV; Sampoli 2003, XII, 193; Syme 1989, pag. 179.
  176. ^ Cassio Dioné, LIX, 11; SuétoneCaligula, XXIV; Barrett 2002, pag. 66.
  177. ^ Eutrope, Breviarium ab Urbe Condita, VII, 12; SuétoneCaligula, XXIV.
  178. ^ Cassio Dioné, LIX, 11; SuétoneCaligula, XXIV; Barrett 2002, pag. 65; Nony 1988, X, 249.
  179. ^ Cassio Dioné, LIX, 10; SuétoneCaligula, XXIV.
  180. ^ SuétoneCaligula, XXIV.
  181. ^ Syme 1989, pag. 136.
  182. ^ Cassio Dioné, LIX, 22; SuétoneCaligula, XXIV; Sampoli 2003, XII, 193; Syme 1989, pag. 180.
  183. ^ SuétoneCaligula, XII; Tacite, Annales, VI, 45.
  184. ^ SuétoneCaligula, XXV.
  185. ^ Cassio Dioné, LIX, 8; SuétoneCaligula, XXV; Ghini 2013, pag. 23.
  186. ^ Cassio Dioné, LIX, 8; SuétoneCaligula, XXV.
  187. ^ Cassio Dioné, LIX, 12; SuétoneCaligula, XXV; Syme 1989, pag. 177-178.
  188. ^ SuétoneCaligula, XXV; Syme 1989, pag. 178; Cassio Dioné, LIX, 12.
  189. ^ à b Cassio Dioné, LIX, 23.
  190. ^ SuétoneCaligula, XXV; Syme 1989, pag. 177.
  191. ^ Adams 2007, pag. 155; Lightman 2007, pag. 113.
  192. ^ Bunson1995, pag. 196.
  193. ^ Barrett 1998, pag. 242; Bunson1995, pag. 196.
  194. ^ Cassio Dioné, LIX, 23; SuétoneCaligula, XXV; Syme 1989, pag. 175.
  195. ^ SuétoneCaligula, XXV; Montanelli 2011Tibère et Caligula, 256.
  196. ^ Cassio Dioné, LIX, 28; SuétoneCaligula, XXV.
  197. ^ RICCaligula, Je 25; Cohen,  6.
  198. ^ Cambiaggio 1969, pag. 274.
  199. ^ Cassio Dioné, LIX, 29; SuétoneCaligula, LVII.
  200. ^ Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XIX, 1,10 à 14.
  201. ^ Cassio Dioné, LIX, 29.
  202. ^ Cassio Dioné, LIX, 29; Sénèque le Jeune, De Constantia sapientis, VIII; Montanelli 2011Tibère et Caligula, 257.
  203. ^ Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XIX, 1,6.
  204. ^ à b Syme 1989, pag. 181.
  205. ^ Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XIX, 01h13.
  206. ^ SuétoneCaligula, LVIII; Cambiaggio 1969, pag. 280; Filipponi 2009, pag. 185.
  207. ^ Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XIX, 01h15; SuétoneCaligula, LVIII.
  208. ^ SuétoneCaligula, LIX; Montanelli 2011Tibère et Caligula, 257.
  209. ^ à b SuétoneCaligula, LIX.
  210. ^ SuétoneCaligula, LX; Montanelli 2011Tibère et Caligula, 257.
  211. ^ Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XIX, 2; SuétoneCaligula, LX; Pani 1992, pag. 12; Syme 1989, pag. 278.
  212. ^ Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XIX, 4.4.
  213. ^ Syme 1989, pag. 138.
  214. ^ à b c SuétoneClaudio, X.
  215. ^ Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XIX, 2.1.
  216. ^ Flavio Giuseppe, Antiquités des Juifs, XIX, 1,20 et 3,1; Tacite, Annales, XI 1.
  217. ^ Tom Kington, Ayant trouvé la tombe de Caligula après que la police a arrêté un homme de l'intention de voler une statue, en The Guardian, 17 janvier 2011.
  218. ^ Mary Beard, Ce n'est pas la tombe de Caligula, en The Times, 18 janvier 2011.
  219. ^ Tom Kington, Le jaune de la statue de Caligula, en national Geographic, 21 janvier 2011.
  220. ^ CIL II, 6233.
  221. ^ à b c et Scarre 1995, pag. 36.
  222. ^ SuétoneCaligula, XV; AE 1987 163.
  223. ^ CIL VI, 2033; AE 1952 112.
  224. ^ CIL X, 6638.

bibliographie

sources primaires
Sources de historiographiques modernes
Utilisez la page
en italien
  • Alberto Angela, Empire. Voyage dans l'empire de Rome suite à une pièce de monnaie, mondadori, 2010 ISBN 978-88-04-59239-6.
  • Giuditta Cambiaggio, Caligula. Le Tout-Puissant sadique, Milan, De Vecchi Editore, 1969.
  • Arther Ferrill, Caligula. Empereur de Rome, turin, SEI, 1996 ISBN 88-05-05599-9.
  • Angelo Filipponi, Caligula sublime: une biographie, Ancône, Cathédrale, 2009 ISBN 978-88-95449-55-5.
  • Giuseppina Ghini, Caligula. Transgression au pouvoir, Gangemi 2013 ISBN 978-88-492-2683-6.
  • Michael Grant, Les empereurs romains, Newton Compton Editori, 2012, ISBN 978-88-541-4697-6.
  • Indro Montanelli, Histoire de Rome, en Rizzoli Bibliothèque universelle, Milan, RCS MediaGroup, 2011 ISBN 978-88-17-05019-7.
  • Daniel Nony, Caligula, traduction de C. De Nonno, Profils collier, Rome, Salerno Editrice, 1988 ISBN 978-88-8402-001-7.
  • Mario Pani, Puissance et valeurs à Rome d'Auguste et Trajan, Edipuglia Ltd., 1992 ISBN 978-88-7228-093-5.
  • Furio Sampoli, Les grandes femmes de la Rome antique, Rome, newton Compton, 2003 ISBN 978-88-8289-885-4.
  • H.H.Scullard, Histoire du monde romain, Milan, BUR Rizzoli, 1992 ISBN 978-88-17-11903-0.
  • Antonio Spinosa, Tibère, l'empereur qui n'aimait pas Rome, Milan, mondadori, 1991 ISBN 978-88-04-43115-2.
en anglais
  • Geoff W. Adams, L'empereur romain Gaius « Caligula » et ses hellénistiques Aspirations, Universal-Publishers, 2007 ISBN 978-1-59942-423-1.
  • Anthony A. Barrett, Agrippine: Mère de Nero, Biographies impériale romaine, Routledge, 2002 ISBN 978-1-134-61863-7.
  • Anthony A. Barrett, Caligula: la corruption du pouvoir, Yale University Press, 1998 ISBN 978-0-300-07429-1.
  • P. Bicknell, Les activités militaires de l'empereur Gaius en 40, en historia, nº 17, 1968.
  • Matthew Bunson, Un Dictionnaire de l'Empire romain, Oxford University Press, 1995 ISBN 978-0-19-510233-8.
  • Jasper Burns, Grandes femmes de la Rome impériale: Les mères et les épouses des Césars, Routledge, 2006 ISBN 978-1-134-13185-3.
  • Nicolò Castellino, Nicola Sannolo et Pietro Castellino, L'exposition au plomb inorganique et ivresses, CRC Press, 1994 ISBN 978-0-87371-997-1. ((FR) Google books)
  • R.W. Davies, L'invasion manquée de la Grande-Bretagne par Gaius, en historia, nº 15, 1966.
  • Glanville Downey, ancien Antioche, Princeton, Princeton University Press, 2015, ISBN 978-1-4008-7671-6.
  • William E. Dunstan, Rome antique, Rowman Littlefield Publishers, 2010 ISBN 978-0-7425-6833-4.
  • Michael Farquhar, Un trésor de Scandales royal, New-York, Penguin Books, 2001 ISBN 0-7394-2025-9.
  • Albino Garzetti, De Tibère Antonins: Une histoire de l'Empire romain d'AD 12-192, Londres, Methuen Co. LTD., 1974 ISBN 0-416-70480-8.
  • L. Keppie, La fabrication de l'armée romaine, Oklahoma, 1998 ISBN 0-8061-3014-8.
  • Marjorie Lightman, A à Z de l'ancienne femme grecque et romaine, Faits sur Fichier, 2007 ISBN 978-0-8160-6710-7.
  • S.J.V. Malloch, Gaius sur la côte de la Manche, en trimestriel classique, nº 51, 2001.
  • Lindsay Powell, Germanicus: La vie magnifique et mort mystérieuse du général les plus populaires de Rome, Pen and Sword, 2013 ISBN 978-1-4738-2692-2.
  • Lindsay Powell, Marcus Agrippa: droit à la main l'homme de Caesar Augustus, Pen et l'épée, 2015 ISBN 978-1-4738-5401-7.
  • Chris Scarre, Chronique des empereurs romains, Londres, Thames Hudson, 1995 ISBN 0-500-05077-5.
  • Marlene Sigman, Les Romains et les tribus indigènes de la Mauritanie Tingitane, en historia, 1977.
  • Philip Milnes-Smith, De Caligula à Constantine. Tyrannie et transformation en Portraiture romaine, en Journal of Roman Studies, nº 93, 2003 ISSN 0075-4358.
  • Ronald Syme, augustéenne Aristocracy, Clarendon Press, 1989 ISBN 978-0-19-814731-2.
  • Allen Ward, Cedric Yeo, Fritz Heichelheim, Une histoire du peuple romain: Troisième édition, Prentice-Hall, Inc., 1999 ISBN 978-0-13-896598-3.
  • Aloys Winterling, Caligula: A Biography, traduction de Deborah L. Schneider, Glenn W. Most et Paul Psoinos, Berkeley et Los Angeles, University of California Press, 2011 ISBN 978-0-520-94314-8.
  • David Woods, Les coquilles de Caligula, en Grèce et Rome, 2000.
en français
  • D. Wardle, La vie de Caligula de Suétone, Bruxelles, Latomus, Revue d'Etudes Latines, 1994 ISBN 978-2-87031-165-3.
allemand
  • Ludwig Quidde, Caligula. Eine Studie über römischen Caesarenwahnsinn (Caligula: Une étude de la démence impériale), Leipzig Friedrich, 1894. Dans ce travail, l'empereur Caligula est comparé à kaiser Guillaume II.
en latin
  • Otto Lenel, Palingenesia juris civilis, Leipzig, Bernhardi Tauchnitz, 1889.
collections de pièces de monnaie
suggéré
en italien
  • Giuseppe Antonelli, Caligula: foules empereur ou le prince inadéquat au rôle assigné par le destin?, Rome, newton Compton, 2001 ISBN 88-8289-569-6.
  • Roland Auguet, Caligula ou puissance vingt ans, Traduction par Clara Sereni, Biographies Collier Rome, Progress Publishers, 1984, 1993. Texte original: Roland Auguet, Caligula ou Le Pouvoir à vingt ans, Paris, Payot, 1975.
  • Albert Camus, Caligula (un texte inédit écrit en 1941), l'introduction et la traduction de Franco Cuomo, Milan, Bompiani, 1985.
  • Ernst Köberlein, Caligula et les cultes égyptiens, Collier antiquité classique et chrétienne 27, Brescia, Paideia, 2000 ISBN 978-88-394-0059-8.
  • Santo Mazzarino, L'Empire romain, Rome-Bari, Editori Laterza, 1973, 1976, 1984.
  • Guglielmo Natalini, Caligula. L'empereur en révolte qui voulait la lune, Anzio, Ass. Culturale La Teca, 2008 ISBN 88-89540-03-6.
  • Mario Pani, Les luttes pour le pouvoir et les événements dynastiques. La principauté entre Tibère et Néron, turin, Einaudi, 1990., une partie du travail Histoire de Rome édité par Arnaldo Momigliano et Aldo Schiavone.
  • Maria Grazia Siliato, Caligula: Le Mystère de deux navires enterrés dans un lac, Milan, mondadori, 2005 ISBN 88-04-53706-X.

Articles connexes

  • Caligula dans la culture de masse

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient le travail de Suétone en langue latine: De Caesarum: Vie Gai
  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Caligula
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Caligula

liens externes

prédécesseur empereur romain successeur Rome Projet logo clear.png
Tibère 37 - 41 Claudio
prédécesseur Consul romain successeur Consul et lictores.png
37
Gnaeus Acerronius Proculus,
Gaius Petronio Ponzio Nigrinus
37
(suffecti de Juillet à Août)
avec Tiberio Claudio Nerone Germanicus la [1]
37
(suffecti de Septembre à Décembre)
Aulo Cecina Peto,
Gaius Caninius Rébilus
la
38
(suffecti de Juillet à Décembre)
Servius Asinius Celer,
Sixième Nonington Quintilien
39
Lucio Apronio Cesiano[2]
39
Quinto Sanquinio Massimo (suffectus de Février à Septembre)
Gnaeus Domizio Corbulone (suffectus jusqu'en Septembre)
II
39
(suffecti de Septembre à Décembre)
Aulus Didio Gallo,
Domitius Afer
40
aucun lien[3]
40
(suffecti)
Gaius Lecanius Basso,
Quinto Terenzio Culleone
III
40
(suffecti)
Gaius Lecanius Basso,
Quinto Terenzio Culleone
41
avec Gnaeus Senzio Saturnino
41
(suffecti)
Pomponius Secundus,
Pison
IV

  1. ^ SuétoneCaligula, XV.
  2. ^ CIL VI, 2033; AE 1952 112.
  3. ^ CIL X, 6638.
autorités de contrôle VIAF: (FR59052351 · LCCN: (FRn50032169 · ISNI: (FR0000 0000 9310 8408 · GND: (DE118518410 · BNF: (FRcb11956741v (Date) · ULAN: (FR500354951
Wikimedaglia
C'est produit vedette, identifié comme l'un des meilleures voix produit par communauté.
Il a été reconnu comme tel le 29 Janvier, 2016 - aller à la signalisation.
Bien sûr qu'ils sont les bienvenus conseils et les changements qui améliorent encore le travail accompli.

notifications  ·  Critères d'admission  ·  Objets exposés dans d'autres langues  ·  Articles sur l'affichage dans une autre langue sans l'équivalent de it.wiki