s
19 708 Pages

emblème
La colombe, symbole de paix

emblème Il vient de grec ἔμβλημα (Emblem), consistant en des mots ἐν (En) et βάλλω (Danse), ce qui signifie « ce qui est mis en elle. »

pour Latini cela signifiait mosaïque ou de la figure orné en relief, tandis que dans le sens utilisé dans nos jours, il est symbole, souvent, il est composé d'une image et une devise, mais pas nécessairement les deux.

un armes nobiliaire Il peut être un emblème, ainsi que la marque d'une entreprise commerciale, ou le symbole d'une état (Par exemple, l 'emblème de la République italienne).

A un niveau plus abstrait un emblème est une entité dans laquelle une caractéristique est fortement présente, au point qu'une telle entité est en mesure de définir et donc en mesure d'évoquer à l'observateur une idée ou une émotion ne pas forcément explicite. La différence entre crête et de l'emblème est principalement l'absence d'un écran dans le second.

emblématique

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: emblématique.

L 'emblématique était genre dont les origines remontent au Moyen-Age, mais son particulièrement heureux, pendant environ deux siècles, en particulier depuis la Renaissance. Ces collections ont été allégories illustré par des vers latins. L'auteur de cette fortune était Andrea Alciati, avec son Emblèmes, publié à Augusta en 1531 et fait l'objet de centaines d'éditions et vernacularizations dans les différentes langues européennes. Un autre exposant du genre a été Pierre Coustau (alias Petrus Costalius, floruit 1555), avec son PEG-MA, cum narrationibus philosophicis, travaux publiés dans Lyon en 1555, pour les types de Macè Bonhomme, le résultat de l'idée novatrice pour accompagner chaque allégorie des commentaires philosophiques faites et auto-suffisante, d'une manière qui peut être comparé à la forme de Essais de Michel de Montaigne.

bibliographie

  • Valérie Hayaert, « Emblématique Hommes et Humanisme juridique. Le cas du "PEG-MA cum narrationibus philosophicis" Coustau de Pierre (1555), Librairie Droz, Genève, 2008.
  • Valérie Hayaert, De l'art de la jurisprudence à de l'emblème Celui chez André Alciat Pierre et Coustau: æquiparatio, sens aigu et satire, Actes du colloque "Intimacy de droit à la Renaissance« Bruxelles-Liège 22-24 Mars de 2007.
  • Alison Adams, Stephen Rawles, Alison Saunders, Une bibliographie des livres Emblem français, 2 volumes, Librairie Droz, Genève, 1999-2002.
  • Daniel S. Russell, Peter M. Daly et Michael Bath (ed) Emblématique. Revue interdisciplinaire d'études Emblem, Juillet 2012 ISBN 978-0-404-64769-8.
  • Giuseppina Ledda, Contribution à l'étude de la littérature emblématique en Espagne (1549-1613), réalisé avec la contribution de CNR, Université de Pise, 1970.

Articles connexes

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle GND: (DE4014553-0