s
19 708 Pages

la référendums de 1993 en Italie Elle a eu lieu le 18 et 19 Avril 1993 sur les questions soumises par les divers comités et certains régions italiennes.

histoire

La saison référendaire radicale années nonante Elle a été marquée par la présentation d'un référendum pour la réforme électorale anglo-saxonne, uninominale majoritaire, et un tour, une partie d'une stratégie qui identifie la clé de la réforme électorale à la réforme de l'ensemble du système politique, étant donné que la « proportionnelle » représentée l'instrument technique qui a tenu le système des partis et les formules des gouvernements de la coalition première République.

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Référendum de 1991 en Italie § Histoire du mouvement pour l'introduction du système électoral en Italie.
Référendum de 1993 abrogent en Italie
Symbole de radicaux.

Les radicaux, bien que les protagonistes de la nouvelle initiative conjointement avec le Comité des Mario Segni - proposer des questions électorales du Sénat et de la Chambre des communes, révisé après le rejet de la Cour constitutionnelle en 1991 - marcarono distance de départ que les autres promoteurs: trois autres référendums à l'ensemble ont été ajoutés, l'abrogation du financement public des partis, des règles loi sur les drogues et confiant à l'USL des contrôles environnementaux, et la collecte, ainsi que le Comité pour la réforme démocratique (Corid), les signatures pour la suppression des avoirs Ministère d'Etat, l'agriculture et du tourisme.

la Parti radical Il a pris parti contre le financement public parce qu'elle avait tendance à augmenter le caractère oligarchique, bureaucratiques, contrôlées par l'Etat, les partis politiques consociatifs: sa proposition était de « financer le fonctionnement démocratique de la vie civile » avec des « salles de conférence », « actionnaires » dans les circonscriptions et les municipalités, pour permettre et faciliter la participation maximale des citoyens; En outre, avec l'une des clauses de divulgation obligatoire, étaient susceptibles d'avoir d'autres types de financement: les lobbies, les fondations, les syndicats, les coopératives, les associations de masse, les fabricants de toutes sortes, de renforcer le rôle des partis politiques en tant que sujets les politiciens financés par les militants et les ressortissants[1].

Avec le référendum d'abroger une partie de la « loi Jervolino-Vassalli » il se demandait: l'abolition des règles (. Art 76) qui comprenaient des sanctions pénales pour un usage personnel de substances illicites; l'abrogation de la soi-disant dose moyenne quotidienne, à savoir le critère mécanique (art 75 et 78.), qui a sanctionné le partage des eaux entre l'usage personnel et de traiter, puis entre la sanction administrative et la sanction; l'abolition des règles (art. 2) qui a permis à l'autorité du ministre de la Santé d'établir des limites et des procédures dans l'utilisation des médicaments de substitution, et ceux (art. 120 et 121) qui a nécessité le médecin de famille de communiquer à la fonction publique la toxicomanie au nom de leurs consommateurs des patients de substances interdites.

En ce qui concerne cette question, il a été déclenché une campagne référendaire plein de slogan liars, qui a conditionné le public. Il a été dit à maintes reprises que la loi enverrait aux usagers de drogues en prison, même si elles étaient de simples consommateurs effectivement contre les consommateurs ordinaires ont été prévues des sanctions administratives, et seulement en prison dernier recours (qui a été immédiatement révoqué si le toxicomane a accepté d'entrer dans une communauté thérapeutique)[2]. Le problème, si quelque chose était qu'en ce qui concerne le manque de personnel disponible pour aider les toxicomanes, qui ont été confiés à des initiatives individuelles et des structures privées, mais quand il a été proposé l'embauche d'un certain nombre de travailleurs sociaux, sont arrivés objections et commentaires négatifs[2]. Le référendum sur l'abolition de la loi « Jervolino-Vassalli » a été remporté par le « oui » avec environ 55% des voix, mais dans les villes menacées par le phénomène de la toxicomanie a prévalu le « non »[2].

Le 18 et le 19 Avril la participation élevée des Italiens (environ 77%) et le succès des huit questions qu'il constitue un point tournant d'une importance considérable: l'abrogation du Sénat loi électorale a été surnommé le succès que vous il avait en 1991 en votant pour la préférence unique, inversant le principe proporzionalistico en faveur de la majorité. A la veille du vote le plus partis avec la majorité dégrossi, tout en faveur de la représentation proportionnelle ont été Bettino Craxi (Comme secrétaire Résigné du PSI deux mois avant le vote), la République populaire de Chine, le Réseau (Qu'il avait d'abord participé à la collecte de signatures en faveur du référendum)[2] et MSI[3].

le "Mattarellum« La loi électorale de la Chambre adoptée par le Parlement quelques mois après le vote, cependant, a été sévèrement critiquée par Pannella et considéré comme une trahison du résultat du référendum, parce que, a expliqué le leader radical, avec » le maintien de la base proportionnelle de 25%, le mécanisme le spin-off qui oblige chaque candidat des circonscriptions uninominales de se connecter avec les listes des partis, les marques partisanes qui remplissent les bulletins de vote, les électeurs appelé à voter plus pour les symboles que pour les gens, frustrer le but du référendum "[4].

En dépit de la volonté de 90% des participants au référendum, une loi a été adoptée en 1996 pour rétablir le financement public des partis politiques par la possibilité pour les contribuables de donner le « quatre pour mille » impôt sur le revenu à cet effet (qui est le citoyen utile ne pouvait pas financer son parti, mais il a été obligé de les financer tous et en tout cas, il a été déterminé qu'il suffisait à l'approbation de 15% des contribuables afin que les parties ont reçu le maximum fixé par le toit de la loi).

USL compétences

Abrogation des règles sur les inspections environnementales effectuées par la loi par USL. parrainé par radicaux.

Question: « Vous voulez que l'abrogation de la loi du 23 Décembre 1978, n. 833 (mise en place du Service national de santé), « limité à: l'art 2, paragraphe deux, limité aux mots. » H) l'identification et l'élimination des causes de la pollution de l'atmosphère, l'eau et le sol « , l'article 14. , troisième alinéa, limitée aux mots: « b) l'hygiène de l'environnement », l'article 18, deuxième alinéa:. « la même loi donne les principes et la gestion des services visés au paragraphe précédent à l'autorité sanitaire locale sur le territoire duquel sont situés et définit les règles spécifiques à définir: a) la connexion fonctionnelle et la coordination de ces principes avec ceux des unités sanitaires locales concernées, par diverses formes de consultation des organes respectifs de la direction; b) les politiques de gestion des principes mentionnés ci-dessus et des services et des procédures pour l'acquisition des éléments appropriés pour déterminer son efficacité opérationnelle; c) la tenue d'un compte de gestion de fixation spécifique au compte de la zone de gestion de l'unité de santé locale générale; d) la composition de la gestion de l'unité de santé locale compétente pour la région et son articulation possible par rapport aux besoins spécifiques de gestion « ; article 20, premier paragraphe, a), limité aux mots de lettre. » La vie et «et la lettre c), limitée aux paroles de la vie » et « ; art 21, deuxième alinéa, limitée aux mots. » et protection de l'environnement «et les mots: » de l'hygiène du milieu et « ; art 22. . art 66, premier paragraphe, a), limité aux mots de lettre: « y compris les biens meubles et immeubles et de l'équipement des laboratoires d'hygiène et de prophylaxie » ?. "

résultats

résultats[5]
réponse votes pourcentage
il oui 28415407 82,57%
aucun aucun 5997236 17,43%
votes valides 34412643 93,39%
Vide ou vide 2433063 6.61%
total des votes 36845706 100%
taux de participation 76,85% (Quorum atteint)
Nombre total d'électeurs 47946896
il oui
28415407
(82,57%)
X mark.svg aucun
5997236
(17,43%)

50%

stupéfiants et de substances psychotropes

Abrogation des peines pour la possession de drogues pour un usage personnel. parrainé par radicaux.

Question: « Est-ce que vous, qui a abrogé l'article. 2, paragraphe 1, lettre e), point 4 (les limites et les méthodes d'utilisation des médicaments de substitution); Article. 72, paragraphe 1 (Il est interdit à l'usage personnel de stupéfiants ou de substances psychotropes inscrites aux tableaux I, II, III et IV, prévu par l'art. 14. Il est également interdit de toute utilisation de stupéfiants ou de substances psychotropes qui ne sont pas autorisées conformément aux règles de ce texte unique); Article. 72, paragraphe 2, limitée aux mots: « visés au paragraphe 1 »; Article. 73, paragraphe 1, limité aux mots « et 76 »; Article. 75, paragraphe 1, limité aux mots: «dans une dose non supérieure à la moyenne quotidienne, déterminée sur la base des critères énoncés au paragraphe 1 de l'article 78 »; Article. 75, paragraphe 12, limitée aux mots: « les instruisant des conséquences qui peuvent être encourus si la personne ne comparaît pas devant le préfet, ou déclare refuser le programme ou l'interrompt à nouveau sans justification, le rapport préfet au procureur. de la République au tribunal de district ou au procureur du tribunal pour enfants et transféré le cas pour l'application des mesures dans l'art. 76. la même procédure lorsqu'elle est commise pour la troisième fois les faits dont aux paragraphes 1 et 2 du présent article. « Article. 75, paragraphe 13, limité aux mots: "et dans l'art 76"; Article. 76; Article. 78, paragraphe 1, limité à b) des lettres (les méthodes pour quantifier l'apport usuel dans les vingt-quatre heures) et c) (limite les quantités maximales d'ingrédient actif par dose quotidienne moyenne); Article. 80, paragraphe 5 (. Les sanctions prévues par l'art 76 sont augmentées dans la mesure indiquée dans cet article lorsque celui-ci les circonstances, autre que celle indiquée dans le paragraphe 2); Article. 120, paragraphe 5 (Toutefois, à l'exception des dispositions du paragraphe 6, et après en avoir informé le demandeur de son droit à l'anonymat tel que requis par les paragraphes 3 et 6, ils doivent être transmis au service prévu un dossier de santé contenant personnel transmis, profession, niveau d'éducation, les antécédents médicaux et de diagnostic et les résultats de l'enquête des thérapies pratiquées). Article. 121, paragraphe 1 (L'opérateur de la profession médicale qui visite ou d'une personne de service qui fait usage personnel de drogues ou de substances psychotropes devrait faire rapport au service public chargé de la toxicomanie pour le territoire. L'appréhension de signalisation à l'exigence de l'anonymat) du dPR 9 octobre 1990, n. 309, « Codifications sur la discipline de stupéfiants et de substances psychotropes, la prévention, le traitement et la réhabilitation des états relatifs de la toxicomanie » ?. "

résultats

résultats[5]
réponse votes pourcentage
il oui 19255915 55,36%
aucun aucun 15529815 44,64%
votes valides 34785730 94,24%
Vide ou vide 2125668 5.76%
total des votes 36911398 100%
taux de participation 76,98% (Quorum atteint)
Nombre total d'électeurs 47946896
il oui
19255915
(55,36%)
X mark.svg aucun
15529815
(44,64%)

50%

Le financement public des partis politiques

Abolition du système financement public des groupes parlementaires. parrainé par radicaux.

Question: « Est-ce que vous souhaitez que les articles sont abrogés. 3:09 de la loi du 2 mai 1974 n. 195: « contribution de l'Etat au financement des partis politiques », telle que modifiée et complétée: la 16 Janvier 1978 la loi n. 11: "Les amendements à la loi du 2 mai 1974 n 195"; art. 3, paragraphe 1 (Pour 1980, le montant à payer en tant que contribution au premier alinéa de l'art. 3 de la Loi 2 mai 1974 n. 195, est fixé à 72,63 milliards de livres. Avec effet à partir du 1er Janvier 1981, le même montant est fixé en lires 82 886 millions par an) et au paragraphe 6 (le pourcentage visé dans la première et la deuxième période du dernier alinéa de l'art. 3 de la loi du 2 mai 1974 n 195., est réduit à 90 pour cent) de la loi du 18 Novembre de 1981. 659: «Modifications et ajouts à la loi du 2 mai 1974 n 195 sur la contribution de l'Etat au financement des partis politiques » ?. "

résultats

résultats[5]
réponse votes pourcentage
il oui 31225867 90,25%
aucun aucun 3373039 9,75%
votes valides 34598906 93,77%
Vide ou vide 2297350 6.23%
total des votes 36896256 100%
taux de participation 76,95% (Quorum atteint)
Nombre total d'électeurs 47946896
il oui
31225867
(90,25%)
X mark.svg aucun
3373039
(9,75%)

50%

Haut-parleurs d'épargne et de Monti Pietà

Abrogation des règles pour les nominations en haut de banques public. parrainé par radicaux.

Question: « Est-ce que vous voulez abroger l'article 2 du décret-loi royal du 24 Février 1938, n. 204 concernant les « règles de l'administration des caisses d'épargne et la Pietà Monti de première classe » dans la loi par la Loi 3 Juin 1938, n. 778? ».

résultats

résultats[5]
réponse votes pourcentage
il oui 31046262 89,80%
aucun aucun 3524781 10.20%
votes valides 34571043 93,80%
Vide ou vide 2285008 6,20%
total des votes 36856051 100%
taux de participation 76,87% (Quorum atteint)
Nombre total d'électeurs 47946896
il oui
31046262
(89,80%)
X mark.svg aucun
3524781
(10,20%)

50%

Ministère des Participations de l'État

Abrogation de la loi instituant la Ministère des Participations de l'État. parrainé par radicaux.

Question: « Souhaitez-vous que la Règle 22 Décembre, de 1956 abrogée, n. 1589 « Mise en place du Ministère des exploitations d'Etat » ?. "

résultats

résultats[5]
réponse votes pourcentage
il oui 31234897 90,11%
aucun aucun 3428899 9,89%
votes valides 34663796 94,06%
Vide ou vide 2187362 5,94%
total des votes 36851158 100%
taux de participation 76,86% (Quorum atteint)
Nombre total d'électeurs 47946896
il oui
31234897
(90,11%)
X mark.svg aucun
3428899
(9,89%)

50%

Élection du Sénat

Abrogation des parties de la loi électorale pour sénat d'introduire la système majoritaire. parrainé par radicaux et Mario Segni.

Question: « Est-ce que vous souhaitez être abrogé la loi n o 6 Février 1948, n. 29, concernant les « règles pour l'élection du Sénat de la République », dans les parties suivantes: art. 17, deuxième alinéa, limitée aux mots « à 65 pour cent des électeurs »; art. 18, premier alinéa, limitée aux mots « le secrétaire du Sénat, qui délivrera un reçu, si elle a eu lieu la proclamation du candidat et, dans le cas contraire »; art. 19, premier alinéa, limitée aux mots « ou des communications a eu lieu la proclamation »; deuxième alinéa, limitée aux mots « se sont présentés dans les collèges »; troisième alinéa, modifié par l'art. 1 de la loi du 26 Avril 1967 n. 262, limité au mot « mentionné ci-dessus »; dernier paragraphe, limité au mot « seulement » et les mots « le candidat a dit que le collège a obtenu le plus grand nombre de votes valides, et »? ».

résultats

résultats[5]
réponse votes pourcentage
il oui 28936747 82,74%
aucun aucun 6034640 17,26%
votes valides 34971387 94,71%
Vide ou vide 1951003 5.29%
total des votes 36922390 100%
taux de participation 77,01% (Quorum atteint)
Nombre total d'électeurs 47946896
il oui
28936747
(82,74%)
X mark.svg aucun
6034640
(17,26%)

50%

Ministère de l'agriculture et des forêts

Abrogation de la loi instituant la Ministère de l'Agriculture. Promue par les régions Trentin-Haut-Adige, Ombrie, Piémont, Val d'Aoste, Lombardie, Marche, Basilicate, toscane, Emilie-Romagne, Vénétie[6].

Question: « Voulez-vous être abrogé: - Article. 1 de l'arrêté royal du 12 Septembre 1929, n. 1661 (transformation de l'économie nationale au sein du ministère de l'Agriculture et des Forêts, institution, Ministère de l'agriculture et des forêts du sous-secrétariat d'Etat pour l'application des lois sur la mise en valeur des terres, mis en place au ministère des sociétés d'un deuxième place sous-secrétaire d'Etat, changer le nom du ministère de l'éducation au sein du Ministère de l'éducation nationale et de la création au sein de ce ministère un endroit pour secrétaire d'État pour les jeunes et l'éducation physique); - l'arrêté royal du 27 Septembre 1929, n. 1663, « Répartition des services, déjà l'économie nationale la compétence du ministère, entre le ministère de l'Agriculture et des Forêts et le Ministère des sociétés » ?. "

résultats

résultats[5]
réponse votes pourcentage
il oui 24325394 70,23%
aucun aucun 10313117 29,77%
votes valides 34638511 93,95%
Vide ou vide 2230123 6.05%
total des votes 36868634 100%
taux de participation 76,89% (Quorum atteint)
Nombre total d'électeurs 47946896
il oui
24325394
(70,23%)
X mark.svg aucun
10313117
(29,77%)

50%

spectacle Ministère du Tourisme

résultats

Abrogation de la loi instituant la Ministère du Tourisme et Loisirs. Promue par les régions Trentin-Haut-Adige, Ombrie, Piémont, Val d'Aoste, Lombardie, Marche, Basilicate, toscane, Emilie-Romagne, Vénétie[7].

Question: « Souhaitez-vous que la loi 31 Juillet, 1959 est abrogé, n. 617 'établissement du ministère du Tourisme et de divertissement? ».

résultats[5]
réponse votes pourcentage
il oui 28528528 82,28%
aucun aucun 6143898 17,72%
votes valides 34672426 94.05%
Vide ou vide 2191440 5,95%
total des votes 36863866 100%
taux de participation 76,88% (Quorum atteint)
Nombre total d'électeurs 47946896
il oui
28528528
(82,28%)
X mark.svg aucun
6143898
(17,72%)

50%

notes

  1. ^ Marco Pannella, Financement, mais pas les parties, en Epoca, 24 octobre 1991. Récupéré 12 Avril, 2007.
  2. ^ à b c Indro Montanelli et Mario Cervi, boue Italie les années, Milan, Rizzoli, 1993.
  3. ^ Gianni Barbacetto, Peter Gomez et Marco Travaglio, Mains propres. La véritable histoire, Rome, Editori Riuniti, 2002.
  4. ^ Mario Avagliano, Le régime continue, au lieu des démocrates-chrétiens est le PDS, en Giornale di Sicilia, 27 juillet 1993. Récupéré 12 Avril, 2007.
  5. ^ à b c et fa g h Archives historiques des élections - Référendum le 18 Avril, 1993, en Ministère de l'intérieur. Récupéré 5 mai 2016.
  6. ^ Voir en ligne - Jugement no. 26 de 1993, giurcost.org. Extrait le 26 Juillet, 2017.
  7. ^ Voir en ligne - Jugement no. 35 de 1993, giurcost.org. Extrait le 26 Juillet, 2017.

Articles connexes

  • référendum