s
19 708 Pages

Égypte ptolémaïque
Égypte ptolémaïque - Crest
données administratives
Nom complet Πτολεμαϊκὴ βασιλεία
Ptolemaïkè basileia
Ptolémaïque Royaume d'Égypte
Nom officiel Πτολεμαϊκὴ βασιλεία
Langues officielles koine
langues parlées koine, égyptien, latin et berbère
capital Alexandrie
autres capitaux Naucratis, Ptolémaïs
dépendances Royaume de Chypre, Royaume de Cyrène, Nubie
politique
Forme État uni
Forme de gouvernement monarchie théocratique
naissance 305 BC avec Ptolémée I
cause Proclamation du royaume par la satrape Tolomeo Sotere
fin 30 BC avec Cléopâtre et Ptolémée XV
cause défaite Marco Antonio et Cléopâtre dans 'Siège d'Alexandrie
Territoire et population
bassin géographique vallée du Nil, Cyrénaïque et Moyen Orient
économie
monnaie drachme grecque
commerces avec royaumes hellénistiques, Carthage, République romaine
Religion et société
Les religions en vue Cult of Sérapis et religion égyptienne
Les religions minoritaires Religion grecque, judaïsme
Égypte ptolémaïque - Carte
royaumes hellénistiques en 300 avant JC
évolution historique
précédé par Vergina Sun.svg Royaume de Macédoine
succédé SPQR Roman banner.svg République romaine
Faisant maintenant partie de Chypre Chypre, Egypte Egypte, Jordanie Jordanie, Israël Israël, Liban Liban, Libye Libye, Palestine Palestine, Syrie Syrie, Turquie Turquie
histoire de' src=
Histoire de l'Egypte
Egypte préhistorique - BC 3900
EGYPTE ANTIQUE
Période prédynastique c. 3900 - 3150 BC
Période archaïque c. 3150 - 2686 BC
ancien Empire 2700 - 2192 BC
Première Période Intermédiaire 2192 - 2055 BC
Empire du milieu 2055 - 1650 BC
Deuxième Période Intermédiaire 1650 - 1550 avant JC
nouvel Empire 1550 - 1069 BC
Troisième Période Intermédiaire 1069 - 664 BC
fin de l'époque 664-332 BC
GREC PÉRIODE ROMAN
Égypte ptolémaïque 332-30 BC
Egypte romaine et byzantine 30 BC - 641 apr. J.-C.
EGYPTE ARABE
conquête islamique de l'Egypte 641-654
tulunide Période 868-904
ikhshidide Période 904-969
Période fatimide 969 - 1171
Période ayyoubide 1171 - 1250
période mamelouke 1250 - 1517
EGYPTE ottomano
Eyalet d'Egypte 1517 - 1867
Khédivat d'Égypte 1867 - 1914
EGYPTE MODERNE
Sultanat d'Egypte (Protectorat britannique) 1914 - 1922
Royaume d'Égypte 1922 - 1953
République arabe d'Egypte 1953-présent

L 'Égypte ptolémaïque ou Ptolémaïque Royaume d'Égypte (en grec ancien: Πτολεμαϊκὴ βασιλεία, Ptolemaïkḕ basileia[1]) Ce fut un royaume de période hellénistique fondée sur le terrain de 'Egypte ancienne, gouverné par dynastie ptolémaïque a commencé avec Ptolémée I - après la mort de Alessandro Magno en 323 avant JC - et a pris fin avec Cléopâtre VII avec la conquête romaine en 30 avant JC et la création ultérieure de la Province d'Egypte. L'un de ses principaux symboles est l'aigle de Zeus (άετός Διός, Aetos Diós)[2] Aussi imprimé dans des pièces de monnaie au lieu de la forme religieuse officielle était le culte de la Sérapis.[3]

Le royaume ptolémaïque a été fondée en 305 avant JC par Ptolémée, le général macédonien et compagnon d'armes qu'Alexandre, qui a déclaré pharaon, Il a cédé la place à une puissante dynastie dominante hellénistique un territoire du sud de la Syrie Cyrène Libye à Nubie. Alexandrie Il est devenu la capitale, ainsi qu'un important centre de la culture et du commerce international.

Pour obtenir la reconnaissance par la population égyptienne indigène, comme mentionné, la famille macédonienne a plaidé se directement à partir des anciens Pharaons; dans une période plus tard, les Ptolémées ont pris les traditions égyptiennes en se mariant entre frères et d'être sur les monuments publics dépeignent habillé dans un style égyptien et de participer pleinement à la vie et les célébrations de religion égyptienne.

Au cours de leurs siècles de domination Ptolémées ont dû faire face et combattre les rébellions inspirés par les indigènes, ils ont été impliqués dans des conflits avec les nations étrangères, et enfin aussi guerres civiles qui a conduit à la baisse du royaume et sa finale annexion une partie de la nouvellement formée empire romain. La culture hellénistique a continué à se développer dans le pays d'Égypte à l'époque romaine et byzantin jusqu'à conquête islamique de l'Egypte (639-642).

histoire

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: histoire de l'Egypte grecque et romaine et Histoire de l'Égypte ptolémaïque (51-30 BC).

L'ère du royaume ptolémaïque en Egypte est l'une des périodes hellénistique mieux documentées; un héritage des papyrus écrits en temps ont été trouvés grec et égyptien dans la région.[4]

Égypte ptolémaïque
Buste hellénistique Ptolémée I, premier chef de la ptoléméenne (Musée du Louvre, Paris)

En 332 avant JC la règle de Royaume de Macédoine Alessandro Magno envahi satrapie achéménide de l'Egypte;[5] il a visité Menfi (Egypte), puis se déplacer dans la direction de 'oracle d'Amon placer dans l'oasis de Siwa. Il a réconcilié les Égyptiens, la bienveillance conquistandosene pleine, grâce à la plus haute forme de respect toujours manifestée à l'égard des cultes religieux locaux; pourtant, malgré cela, il a nommé macédonien presque tous les postes de responsabilité dans le pays et a fondé une nouvelle ville de style et de la Grèce (Alexandrie) Pour être la nouvelle capitale.

Au début de 331 avant JC le grand conquérant partit, menant ses forces et leurs armées à un moment de Phénicie, pas après avoir quitté Cléomène de Naucratis comment Nomarch pour contrôler l'Egypte en son absence: il n'y a jamais retourné.

Après la mort d'Alexandre Babylone en 323 avant JC[6] une crise de succession a éclaté entre ses généraux, le soi-disant Guerres de Diadoques. Perdiccas d'abord il régnait un vaste empire comme régent au nom du frère d'Alexandre, Arridhesus, qui est devenu Philippe III de Macédoine, et puis aussi le fils du roi Alexander IV de Macedon qui était encore à naître au moment de la mort de son père.

Égypte ptolémaïque
ruines Sérapion d'Alexandrie, la temple la ville la plus célèbre et magnifique.

Perdiccas nommé Ptolémée, l'un des plus proches compagnons d'Alexandre, d'être satrape Egypte; ceux-ci donc régné sur le sol égyptien depuis 323, officiellement au nom de Philippe III et Alexandre IV, mais, bientôt il est venu à affirmer de plus en plus en tant que souverain dans tous ses droits. Ptolémée a défendu avec succès l'Egypte contre une invasion des mêmes Perdiccas en 321, consolidant ainsi sa position dans les régions frontalières voisines au cours des deux dernières décennies (322-301) des conflits.

En 305 Ptolémée prit le titre de pharaon; Ptolémée I « Sauveur » fondé la dynastie ptolémaïque qui devait gouverner l'Egypte pour les trois prochains siècles. Tous les dirigeants masculins de la dynastie prirent le nom de Ptolémée, tandis que les princesses et reines préféraient les noms de Cléopâtre, Arsinoé et Berenice; étant donné que les Ptolémées ont adopté la coutume égyptienne d'épouser leurs sœurs, beaucoup de souverain légitime a jugé la pleine coopération de leurs conjoints respectifs qui faisaient également partie de la maison royale.

Les premiers Ptolémées ne pas déranger de quelque façon que la religion et les coutumes des Egyptiens, en effet, ils ont construit des temples magnifiques pour la nouvelle divinités égyptiennes et ils ont adopté les coutumes se sont, dans leurs relations avec l'extérieur, qui sont caractéristiques des anciens Pharaons; colonie grecque a finalement fondé la Ptolémaïs d'être l'un de la nouvelle capitale du royaume.

Pendant les règnes de Ptolémée II et Ptolémée III des milliers d'anciens combattants macédoniens ont reçu des terres agricoles, étant ainsi implantés dans les colonies et les garnisons qui se sont installés dans les villages à travers le pays; plus d'un siècle l'influence grecque avait une traînée de poudre et se propager comme les mariages mixtes avait produit une grande classe instruite grec-égyptienne: cependant, les Grecs étaient encore une minorité privilégiée au sein du royaume ptolémaïque, vivant soumis à la loi grecque et aussi obtenir une formation éminemment grec ressortissants grecs plein droit.

économie

L'Égypte ptolémaïque a été l'une des principales sources de la production de céréales du monde antique. Les Ptolémées sur le produit de la vente de blé produits à l'étranger, se sont enrichis grâce à un système monétaire fermé, ce qui a nécessité l'utilisation de la monnaie égyptienne dans les limites du royaume. Merci au volume du trafic et le taux de change favorable, puisque la moyenne des pièces étrangères contenaient un pourcentage plus élevé d'argent de 17% par rapport à la monnaie égyptienne, les Ptolémées qu'ils tiraient avantage. La présence de mines d'or égyptiennes dans les zones frontalières avec l'Arabie et de Nubie, a également permis une certaine propagation du monnayage d'or, à des fins festives.

culture

Égypte ptolémaïque
L 'Homer aveugle, buste alexandrins (British Museum, Londres)

Ptolémée I, peut-être avec des conseils de Demetrio Falereo, Il a fondé la musée et le grand Bibliothèque d'Alexandrie;[7] le premier est un centre de recherche actif soutenu par le souverain qui était dans le secteur réel de la ville: les chercheurs ont été logés dans celui-ci et financés par les souverains ptolémaïques,[7] En outre l'accès gratuit à la bibliothèque.

Le bibliothécaire en chef au service du roi ainsi que tuteur privé du prince héritier[8] et, pour les cent premières cinquante années de son existence, ce centre de connaissance ancienne unique au monde a attiré une multitude de savants grecs,[8] et devint rapidement le centre et l'universitaire, littéraire et scientifique centre-clé dell 'hellénisme.[9]

art

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: art hellénistique.

L'art hellénistique est riche en diversité est le matériau utilisé à la fois le développement stylistique; a été créée au cours d'une période caractérisée par un sens de l'histoire (pour la première fois, il y avait de vastes bibliothèques et musées, comme ceux d'Alexandrie et Pergame). Les artistes hellénistiques copiés et adaptés dans des styles précédents, mais aussi la production de grandes innovations.

Égypte ptolémaïque
Buste de Sérapis (Musées du Vatican, Cité du Vatican)

La plupart des stèles publiques étaient souvent calcaire, tandis que les Grecs avaient tendance à faire davantage usage marbre et bronze pour sculpture privé; l'influence de sculpture grecque sous les Ptolémées il est également démontré par une plus grande attention sur l'impression du visage (avec des sourires qui apparaissent tout à coup), à la différence du style idéalisée mais rigide et sans précédent tout à fait toute tentative de similitude. Vers la fin de la période ptolémaïque, le couvre-chef donne parfois une poussée de cheveux emmêlés.

Un changement important dans l'art ptolémaïque est alors donné par la réapparition soudaine des femmes, qui avait été presque complètement absent à peu près à partir du moment de Vingt-sixième dynastie de l'Egypte.

religion

quand Ptolémée I Il se proclame Pharaon d'Egypte a créé un nouveau culte, celui de divinités égyptiennes Sérapis, c'est la combinaison de deux dieux égyptiens, Les abeilles et Osiris, les principaux dieux grecs (Zeus, Enfers, Asclépios, Dionysus et Helios; Sérapis avait des pouvoirs plus fertilité, la soleil, rites funéraires et médecine et bientôt beaucoup de gens ont commencé à adorer le nouveau dieu.

Au moment de l'Ptolémées le culte de Sérapis a été inclus dans celui de la nouvelle dynastie pharaonique, en plus culte de Alessandro Magno, et voilà comment Alexandrie il a supplanté Menfi comment par excellence de la ville religieuse: Cléopâtre, dernière de la ligne ptolémaïque était souvent représenté avec des caractéristiques de déesse Isis.[10] Tables pour l'arpentage offert par disparu au cours de la période ptolémaïque.

militaire

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: armée ptolémaïque.

ville

Égypte ptolémaïque
ruines de Alexandrie avec Pilier de Pompey.

Pendant le temps de leur gouvernement, dynastie ptolémaïque Il a construit un grand nombre de colonies grecques dans tout leur empire, avec l'intention hellénisation vers les nouveaux peuples conquis ou renforcer la sécurité dans certaines zones; les trois principales villes d'impression grecque étaient Naucratis, Alexandrie et Ptolémaïs.

Alexandrie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Alessandrinismo.

port méditerranéen d'important »Egypte Aujourd'hui encore, la ville a été fondée en 331 avant JC de Alessandro Magno, comme le premier parmi les nombreuses villes de l'Est Macédoniens comme il a établi et fait naître.

la Bibliothèque d'Alexandrie, à ce moment-là le plus grand dans le monde, contenant des centaines de milliers de volumes, avec un grand nombre de savants et poètes hébergés et employés. Un complexe similaire utilisé dans l'étude était le Musée (Mouseion, « la salle Muses »). Au cours de la brève période d'or de la littérature alexandrine, entre environ 280-240 avant notre ère, la bibliothèque subventionnée trois poètes célèbres - Callimaco, Apollonio Rodio et Théocrite - dont le travail représente aujourd'hui le meilleur de toute la littérature hellénistique. Entre autres penseurs associés à la Bibliothèque alexandrine ou autre patronage, il y avait le mathématicien Euclide (Environ 300 av. J.-C.), l'inventeur Archimede (287-212 BC environ), et les multiples facettes Eratosthène (Environ 225 av. J.-C.).[11]

démographie

Au cours des années nonante du XXe siècle, plus de 2000 papyrus écrits par Zénon de Caunos ont été découverts depuis les jours de Ptolémée II; ceux-ci contiennent au moins 19 références aux populations arabes nomades présentes dans la zone située entre la Nil et mer rouge, avec certains d'entre eux mentionnés comme pasteurs.[12]

Les Arabes pendant la ptolémaïque avaient fourni les convois de chameaux aux armées de plusieurs rois pendant les invasions, mais n'a pas eu la loyauté envers eux comme tous les autres citoyens.[13]

Rulers

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: dynastie ptolémaïque.
Égypte ptolémaïque
buste en marbre représentant Cléopâtre, 40/30 BC (Altes Museum, Berlin)
  • Ptolémée I (305-283 BC) était marié premier (probablement) avec taide, d'autre part, avec Artacama, troisièmement avec Euridice et, enfin, avec Berenice I
  • Ptolémée II (283-246 BC) marié Arsinoé I, puis avec Arsinoé II; Il a décidé, conjointement avec Epigone Ptolémée Ier (267-259 BC)
  • Ptolémée III (246-221 BC) marié Berenice II
  • Ptolémée IV (221-203 BC) marié Arsinoé III
  • Ptolémée V (203-181 BC) marié Cléopâtre
  • Ptolémée VI (181-164 av. J.-C.,. 163-145 BC) marié Cléopâtre II, brièvement il a gouverné avec Tolomeo Eupatore dans 152 BC
  • Ptolémée VII Neos Philopator (jamais régné)
  • Ptolémée VIII Évergète II (Fiscone) (170-163 av. J.-C.,. 145-116 BC) marié Cléopâtre II et alors Cléopâtre III; temporairement expulsé d'Alexandrie par Cléopâtre II entre 131 et 127 BC, réconciliée avec elle dans 124 BC
  • Cléopâtre II Philometora Soteira (131-127 BC), en opposition à Ptolémée VIII
  • Cléopâtre III Philometor Soteira dikaiosyne Nicéphore (Kokke) (116-101 BC) a régné en collaboration avec Ptolémée IX (116-107 BC) et Ptolémée X (107-101 BC)
  • Ptolémée IX Soter II (Lathyros) (116-107 av. J.-C.,. 88-81 BC comme Soter II) marié Cléopâtre IV et alors Cléopâtre Séléné; Il a conjointement gouverné avec Cléopâtre III pendant la première période de son règne
  • Ptolémée X Alexander I (107 BC-88 BC) marié Cléopâtre Séléné et Berenice III; Il a conjointement gouverné avec Cléopâtre III jusqu'à 101 B.C.
  • Berenice III Philopator (81-80 BC)
  • Ptolémée XI Alexandre II (80 avant JC) est marié et a décidé conjointement avec Berenice III avant d'assassiner; après avoir régné seul pendant 19 jours
  • Ptolémée XII Neos Dionysos (Aulete) (80-58 av. J.-C.,. 55-51 BC) marié Cléopâtre VI tryphena
  • Cléopâtre VI Tryphena (58-57 BC) a jugé conjointement avec Berenice IV Epiphanie (58-55 BC) et Cléopâtre VI Tryphène (58 av. J.-C.)
  • Cléopâtre VII Philopator (51-30 avant JC) a régné de concert avec Ptolémée XIII Theos Philopator (51-47 BC) Ptolémée XIV (47-44 BC) et Ptolémée XV Césarion (44-30 BC)
  • Arsinoé IV (48 BC-47 BC) en opposition à Cléopâtre VII

notes

  1. ^ Diodore de Sicile, XVIII, 21.9.
  2. ^ Buraselis et Stefanou et Thompson; Les Ptolémées, la mer et le Nil: Etudes en puissance à l'eau.
  3. ^ Afrique du Nord à l'époque hellénistique et romaine, 323 av JC à 305, R.C.C. loi, L'histoire de l'Afrique Cambridge, Vol. 2 éd. J. D. Fage, Roland Anthony Oliver, (Cambridge University Press, 1979), 154.
  4. ^ Lewis 1986, pag. 5.
  5. ^ Département des Art-Orient ancien. « L'empire perse achéménide (550-330 de B.C.). » Dans Heilbrunn Chronologie de l'histoire de l'art. New York: Le Metropolitan Museum of Art, 2000-. (Octobre 2004) Source: L'Empire perse achéménide (550-330 de B.C.) | Essai thématique | Heilbrunn Chronologie de l'histoire de l'art | Le Metropolitan Museum of Art
  6. ^ Hemingway, Colette et Seán Hemingway. « La montée de la Macédoine et les conquêtes d'Alexandre le Grand ». Dans Heilbrunn Chronologie de l'histoire de l'art. New York: Le Metropolitan Museum of Art, 2000-. (Octobre 2004) Source: The Rise of Macédoine et Conquêtes d'Alexandre le Grand | Essai thématique | Heilbrunn Chronologie de l'histoire de l'art | Le Metropolitan Museum of Art
  7. ^ à b Peters 1970, Page 193.
  8. ^ à b Peters 1970, pag.194.
  9. ^ Peters 1970, la page 195.
  10. ^ Antiquités Experts, Art égyptien Au cours de la période ptolémaïque de l'histoire égyptienne, sur http://antiquitiesexperts.com/egypt_ptol.html.
  11. ^ Phillips, Heather A., « La Grande Bibliothèque d'Alexandrie? ». La philosophie et la pratique Bibliothèque, Août 2010
  12. ^ Arabes dans l'Antiquité: leur histoire des Assyriens aux Omeyyades, le professeur Jan Retso, Page: 301
  13. ^ Une histoire des Arabes au Soudan: Les habitants du nord du Soudan, avant l'époque des invasions islamiques. Les progrès des tribus arabes à travers l'Egypte. Les tribus arabes du Soudan à nos jours, Sir Harold Alfred MacMichael, Cambridge University Press, 1922 Page: 7; Histoire de l'Egypte, Sir John Pentland Mahaffy, Pages: 20-21

bibliographie

sources primaires
Sources de historiographiques modernes
  • Bingen, Jean. Egypte hellénistique. Edinburgh: Edinburgh University Press, 2007 (livre relié, ISBN 0-7486-1578-4, livre de poche, ISBN 0-7486-1579-2). Egypte hellénistique: Monarchie, Société, Economie, Culture. Berkeley: University of California Press, 2007 (couverture rigide, ISBN 0-520-25141-5, livre de poche, ISBN 0-520-25142-3).
  • Bowman, Alan Keir. 1996. Egypte Après les Pharaons: 332 BC-AD 642; D'Alexandre à la conquête arabe. 2e éd. Berkeley: University of California Press
  • Stanley Meyer Burstein, Le règne de Cléopâtre, University of Oklahoma Press 1 Décembre 2007 ISBN 0-8061-3871-8. Récupéré le 6 Avril, ici à 2015.
  • Chauveau, Michel. 2000. Egypte à l'âge de Cléopâtre: Histoire et société sous les Ptolémées. Traduit par David Lorton. Ithaca: Cornell University Press
  • Ellis, Simon P. 1992. Egypte gréco-romaine. Shire égyptologie 17, ser. ed. Barbara G. Adams. Aylesbury: Shire Publications, ltd.
  • Hölbl, Günther. 2001. Une histoire de l'Empire ptolémaïque. Traduit par Tina Saavedra. London: Routledge Ltd.
  • Naphtali Lewis, Grecs dans l'Egypte ptolémaïque: études de cas dans l'histoire sociale du monde hellénistique, Oxford, Clarendon Press, 1986 ISBN 0-19-814867-4.
  • Lloyd, Alan Brian. 2000. "La période ptolémaïque (332-30 avant JC)". en L'histoire d'Oxford de l'Egypte ancienne, édité par Ian Shaw. Oxford et New York: Oxford University Press. 395-421
  • Susan Stephens, Seeing Double. Poétique interculturelle à Alexandrie ptolémaïque (Berkeley, 2002).
  • A. Lampela, Rome et les Ptolémées d'Egypte. Le développement de leurs relations politiques 273-80 de B.C. (Helsinki, 1998).
  • F. E. Peters, La récolte de l'hellénisme, New York, Simon Schuster, 1970.
  • J. G. Manning, Les Pharaons Dernier: l'Egypte sous les Ptolémées, 305-30 BC (Princeton, 2009).

Articles connexes

  • Histoire de l'Egypte ancienne

liens externes