s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche de l'église paroissiale de Crescenzago, voir Eglise de Santa Maria Rossa.
Santa Maria la Rossa
IMG 2861 - L'Eglise rouge à Milan - John Dall' src=
L'abside romane de la « église rouge »
état Italie Italie
région Lombardie Lombardie
emplacement Milan
religion catholique
diocèse Archidiocèse de Milan
style architectural roman
Début de la construction X Sec - Fondation II Sec

Les coordonnées: 45 ° 25'50.16 « N 9 ° 10'21 « E/45,4306 9,1725 N ° E °45,4306; 9,1725

la église de Santa Maria la Rouge (Également connu sous le nom « Santa Maria à la source » ou plus communément « église rouge ») est un église de Milan, Situé le long du canal jusqu'à la Pavese Fallata. Il donne son nom à Chiesa Rossa quartier.

Les informations historiques

Dans les fouilles effectuées en 2002, ils ont trouvé des signes de la présence d'un bâtiment en bois déjà au moment du début de l'Empire romain. bâtiment en bois a suivi une structure en briques qui sont les restes des canaux de chauffage par le sol (hypocauste) (Siècle I-III). Entre les quatrième et sixième siècles, le bâtiment a été agrandi avec un sanctuaire dédié à la croix libre (déjà identifiés dans les fouilles de 1966) avec des mosaïques attribuées au deuxième siècle, précédé d'un narthex. Entre les sixième et septième siècles, il est ajouté à une pièce. Entre les septième et huitième siècles, le bâtiment a été partiellement démolie en laissant isolé la partie en forme de croix qui prend un rôle religieux, entouré d'une nécropole. Dans la période carolingienne un porche au narthex et se développe autour du cimetière est ajouté. Au Xe siècle, le bâtiment a été démoli pour faire place à l'édifice actuel de style roman avec un nouveau cimetière sur le côté nord du bâtiment. Les premiers souvenirs historiques de l'ancienne basilique Sainte-Marie remontent au X.
Note Anciennement comme Santa Maria ad Fonticulum ou Santa Maria di Fonteggio, du nom: Fontegium ou Fonticulum.
Au début du XIIe siècle, il fut fondé un monastère de religieuses de l'ordre de saint Benoît. Ils sont documentés comme abbesse: Bonté - 1148- Donna Cecilia - en 1173 - et Donna Agata - 1198.
parmi Bonvesin de la Riva dans son De Magnalibus Urbis Mediolani Il rapporte que les troupes de Milanesi, ils se sont élevés à Fontigium et l'armée ont fait toboggan d'eau Federico II assiégeants Milan.
En 1300, le couvent en déclin est venu sous la protection de l'abbesse de Santa Maria delle Veteri Blanc à Porta Ticinese.

Au XIVe siècle, Mafia femme (Marie) De Robacarri pour honorer la mémoire de sa mère fait à la fresque et de renouveler complètement l'église.

Santa Maria la Rossa
Pierre tombale de abbesse Maria Robacarri (1333).

En 1365 il a été construit le premier tronçon de la nouvelle Naviglio Pavie.
En 1455 le mariage de cortege Tristano Sforza et Beatrice d'Este, de Pavie et dirigé vers Milan, il est arrêté pour « S. Maria Ruffa », parlant pour la première fois Ruffa Maria qui est devenu l'Armée rouge.
En 1783, lors de la construction du canal élargissait l'église était sous le niveau de la route et de l'eau à ce alors suivi la division de l'église en deux étages et la formation d'un accès porche, qui, par la façon dont l'église rouge a conduit dans le bâtiment.
Des plans cadastraux de 1855, il montre que l'Eglise a été incorporée dans un complexe de bâtiments à forte densité articulé.
En 1911, la Commission régionale pour la conservation des monuments en Lombardie notifier à l'église de Santa Maria alla Rossa dont la construction d'un grand intérêt artistique.
En 1928, il a été déclaré monument national.
En 1951, des travaux de restauration ont été entrepris: la fresque de l'abside a été complètement redéfinie et plâtré murs intérieurs.
En 1960, le Conseil de Milan a acheté le complexe Cascine Chiesa Rossa. Avec la restauration de 1966 tous les ajouts du XIXe siècle furent, scellé les fresques encore présent et a été restauré ce qui devait être l'apparition de l'église du XIIe siècle et mis en lumière les premiers vestiges médiévaux et les mosaïques du siècle. II.
Entre 2000 et 2003, il a été mis en œuvre un renouveau conservateur de l'église et le presbytère. Depuis 2008, l'église est ouverte au public et abrite une fraternité franciscaine.

Apparence générale

Santa Maria la Rossa
En dehors de la « église rouge ».

L'église a une brique et est situé au-dessous du niveau de la route de m 3,00. Un seul nef, avec abside couverte par le bassin, il est présenté dans style roman au moment de la dernière restructuration réalisée à peu près dans la seconde moitié du XIIe siècle.

La façade se caractérise par le portail et lancette. Au-dessus de c'était la fresque représentant un disparu Majesty (photo) avec le Fils divin du XVe siècle.
La structure a un toit à pignon unique surmonté d'une petite cloche en place de la cloche inachevée. Le revêtement extérieur est en brique.
Dans la partie supérieure sous la pente du toit tourne une couronne d'arcs entrelacés. Les extrémités de l'église en une seule abside, la structure lombarde divisée en trois parties par des pilastres, couronnées par des arcs et chacun avec une fenêtre à tous sixième.

Santa Maria la Rossa
L'aspect actuel de l'intérieur de la « église rouge ».

L'intérieur a été entièrement peint dans la première moitié du XIVe siècle. Il reste peu de fresques de la nef et de l'abside. D'après les quelques traces laissées de la documentation ancienne et photographique des fresques de 1300 sont attribués à l'école Giotto (Giotto Il était probablement à Milan quand ils ont été faites).
La fresque abside du Christ sur Almond est attribué au XIIe siècle.
Au centre de l'église plaques transparentes prier de voir les restes de la croix de la chapelle et mosaïques médiévales au début.

bibliographie

  • L'ancienne église de Santa Maria dans le rouge Milan - Piero Parodi - Italie Sacra Editions
  • Documents dans médiévale Santa Maria La Rossa à Milan - Actes du 10e Congrès international d'études sur les haut moyen âge, du 26 au 20 Septembre 1983 - Milan - Centre italien d'études sur le haut Moyen Age, Spoleto 1986.
  • A. Ceresa Mori, F. Pistan, Milan. Eglise de Sainte-Marie-étiquetage promotionnel « église rouge », en 2001-2002 NOUVELLES, Surintendance pour le patrimoine archéologique de Lombardie: 186-191
  • Restauration conservatrice de l'église de Santa Maria à la source et le presbytère (2000-2003) - Francesca Romana Galli - Milan dans les chantiers navals d'art.
  • Cascine à Milan propriété municipale rurale Inseriamenti - Ville de Milan Département d'État de la propriété et du patrimoine - Electa 1978
  • De Magnalibus Urbis Mediolani - Parmi Bonvesin de Riva

Articles connexes

Diocèse de Milan

D'autres projets

liens externes