s
19 708 Pages

la presse étudiante est l'éditorial du genre qui publie ou diffuse principalement des travaux ou des textes d'information créés par la population étudiante.

Le terme est destiné à tout particulier lié à la conception, la création, 'disposition, la presse et la distribution d'un journal dans un bâtiment de l'école ou au collège.

Les articles traitent de divers sujets allant de nouvelles étrangères informations de service interne à l'école.

Dans le cas de université, les documents sont normalement financés par des annonces publiques spéciales des universités, couvrant les dépenses (ou une partie des frais engagés) indépendamment par des groupes d'étudiants, qui prennent la responsabilité directe de ce qui est publié.

En droit italien, cette installation est de la Loi 3 Août 1985 n. 429,[1] qui a institué les soi-disant « fonds Millelire » pour les initiatives et les activités sociales et culturelles étudiants; la loi est supplanté l'autonomie des universités, mais la plupart des universités continuent de se conformer à l'usine. Souvent, pour accentuer l'autonomie et l'autonomisation des étudiants tandis que l'université n'est pas responsable, il est nécessaire que le journal a une tête enregistrée (puis avec un directeur général).

Dans le cas de écoles secondaires les journaux sont des projets souvent proposés par des étudiants ou des professeurs. Dans de tels cas, il est la même institution qui finance l'impression du journal. Dans le système scolaire italien, le projet est souvent incorporé dans le P.O.F. et dans ce cas, il y a la vente de crédit scolaire les étudiants de rédaction.

notes

  1. ^ « Règles des contributions pour la direction visée à l'article 11 de la Règle 18 Décembre 1951 n 1551, payés par les étudiants des universités et des collèges. »; et après le décret ministériel 15 Octobre 1986 (en Gazz. Uff. 6 Avril, n. 80).

Articles connexes

  • Conférence de presse étudiante italienne - Festival international du journalisme