s
19 708 Pages

Renzo Zorzi (Vérone, 13 septembre 1921 - Albisano, 30 janvier 2010) Il était écrivain et travailleur culturel italien.

biographie

Le fils d'un cheminot, 11 ans reste orphelin, ainsi que cinq frères, son père, victime d'un accident du travail. Il a fréquenté l'école de grammaire à Vérone, puis il inscrit à la Faculté des Lettres 'Université de Padoue.

au cours de la Guerre mondiale Il doit temporairement interrompre leurs études. Joignez-vous à la résistance à Vérone dans les formations Bas Justice et liberté et il sera attribué une médaille d 'argent. De cette expérience, il est né de l'amitié avec Licisco Magagnato, Luigi Meneghello, Franco et Cingano Bruno Visentini et le livre Cinq cents tonnes de sel, deux histoires de la Résistance. Le livre sera réédité en 1988 Bompiani, avec l'ajout d'une autre histoire datant des années de guerre avec le titre L'été '42 (Avec qui 1989 Nous gagnerons la première édition Prix ​​Chiara et Prix ​​Comisso pour la fiction).

Après la libération fait partie de la gestion des Verona gratuit, le journal de Vérone qui remplace l'Arena, temporairement suspendu, car il compromis avec le fascisme.[1] Elle est active dans Parti d'action et dirige nouveau temps, le magazine culturel local du Parti d'action. Diplôme Pendant ce temps dans la littérature française avec Diego Valeri avec une thèse sur le poète français Bertrand Aloysius. L'une pour la culture française sera son intérêt constant.

en 1946, déçu par la décision du journal de Vérone ne pas prendre position sur référendum monarchie république laissant le journal. Il vit en même temps la crise du Parti d'action qui est divisé, puis faire fondre. Ce sont des signes qui inaugurent le début d'une nouvelle phase politique en Italie, où les ambitions et les idéaux qui ont animé les participants à la résistance cèdent la place en face d'un parti normalisation, et qui se traduit par la suppression d'un grand nombre, un qui Zorzi, de la politique active.

A l'invitation de Franco Antonicelli, en 1947 Il a déménagé à turin de travailler dans la maison d'édition De Silva (qui publient entre autres Si c'est un homme de Primo Levi, après que le livre avait été rejetée par plusieurs éditeurs). Zorzi lecture du premier manuscrit à caldeggiarlo et de proposer le titre. En plus de Antonicelli et Levi, à Turin Zorzi entre en contact avec de nombreux autres intellectuels, y compris Giacomo Noventa, Cesare Pavese, Alessandro Galante Garrone et Adriano Olivetti. Cette rencontre sera décisive pour lui.[2]

Terminé l'expérience de De Silva, après avoir travaillé pendant un an Florence à nouvelle Italie avec Tristano Codignola, Adriano Olivetti accepte l'offre et a déménagé à Milan pour guérir le magazine communauté, qui Olivetti veulent une plus politique et moins littéraire. à partir de 1956 Il aura également la responsabilité de Editions communautaires, la maison d'édition fondée par Olivetti. Après la mort soudaine et prématurée de Adriano Olivetti en 1960, Zorzi assumera la direction du magazine communautaire et la maison d'édition qui gardera jusqu'à ce que les années 80.[3]

à partir de 1965 Olivetti entre la société en tant que dirigeant responsable de l'image, la conception et les activités culturelles promues par les entreprises où il est resté pendant deux décennies restées même après le consultant de l'entreprise. Il coordonne un grand groupe de designers et d'architectes de renommée internationale en charge de la conception des produits et la publicité Olivetti et la conception des bureaux dans le monde de l'entreprise.[4] Le Olivetti se distingue également par la promotion d'un programme varié d'activités culturelles, y compris l'organisation d'expositions et le parrainage de la restauration. Parmi les premiers se souvient de l'exposition des fresques de Florence sauvés du déluge et chevaux de San Marco, la restauration de la 'Sainte Cène Leonardo, l'une des fresques Cappella Brancacci.[5]

à partir de 1988 un 2001 Il est secrétaire général du Fondazione Cini de Venise.[6] en 1990 assume également la présidence du Centre d'art Palazzo Te de Mantova, ce qui donne la visibilité et le dynamisme de l'organisation d'expositions de haut profil (comme une exposition sur l'architecte Alvar Aalto et que la galerie céleste, la collection d'art se compose de Gonzague et ensuite dispersée dans toute l'Europe, qui est réuni et a étudié à l'occasion de spectacles de Mantoue).

Un auteur prolifique de préfaces et introductions, essayiste et journaliste (un contributeur Il Sole 24 ORE), Ses intérêts ont varié dans une variété de domaines, de la littérature aux sciences sociales, histoire de l'art et du design.

travaux

fiction

  • Cinq cents tonnes de sel, Feltrinelli, 1962, réédité avec une autre histoire avec le titre L'été '42, Rusconi, 1988

Non-fiction

  • Dans l'intrigue de l'histoire, Marsilio, 1990
  • Les années d'amitié, Neri Pozza, 1991
  • Cesare Beccaria, le drame de la Justice, Mondadori, 1996

honneurs

médaille' src= Médaille d'or pour la culture et de l'art distingué
- Rome, 6 mars 1998

notes

  1. ^ Quatre années cruciales: la reconstruction à Vérone 1945-1948, thèse de Elisabetta Mondino, A.A. 2001-2002.
  2. ^ R.Zorzi saisie sur le vif Adriano Olivetti, Casa Ed Olschy Florence, 1981. "Noventa et Olivetti" dans R.Zorzi, Les années d'amitié, Neri Pozza 1991
  3. ^ Avant-propos R.Zorzi Catalogue général des Editions communautaires 1946-1982, Milan 1982 Questions communautaires; http://www.storiaolivetti.it/percorso.asp?idPercorso=549.
  4. ^ Olivetti en Sentinel Canavese ]
  5. ^ Olivetti et des expositions d'art et des restaurations
  6. ^ Fondazione Cini

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR73887479 · BNF: (FRcb12127408k (Date)