s
19 708 Pages

Mario Bonfantini
Mario Bonfantini

Mario Bonfantini (Novara, 15 mai 1904 - turin, 23 novembre 1978) Il était écrivain et critique littéraire italien.

biographie

Fils du maire Novara Giuseppe Bonfantini et Maria Ferrari, est diplômé de 'Université de Turin avec une thèse sur poète baroque Giovan Battista Marino. De 1928 à 1930, il a dirigé le magazine la Balance, de Novara; en 1937 marié avec Mary Molino. antifascist depuis le début du fascisme, a échappé à la camp d'extermination sauter du train qui l'a conduit à Allemagne 22 juin 1944. Il a ensuite rejoint le résistance, devenir l'un des partisans de Partisan République de Ossola. Une fois que la Guerre mondiale, Bonfantini est devenu professeur de littérature française, l'enseignement à Naples et Turin sont principalement occupés Stendhal et Baudelaire, publier des volumes de traductions et d'essais sur les deux auteurs.

Bonfantini, grâce à son amitié avec Mario Soldati de l'époque de la jeunesse Turin commune, il a également participé dans le monde du cinéma, en prenant en charge, en tant que scénariste, quelques films importants, dont deux appartenant au brin qui a ensuite été appelé calligraphism, qui Piccolo Mondo Antico et Malombra. D'autres films qui ont été travaillé Bonfantini tragique nuit (1942) et, après la guerre, District haute (1945, non crédité) Daniele Cortis (1947) et Évadez en France (1948).

La bibliothèque du savant, reconstruit dans une pièce séparée avec le mobilier d'origine, est déposé auprès de la« Institut Historique de la Résistance et de la société contemporaine Piero Fornara Novara Corso Cavour 15. Les textes, catalogués et disponibles sur le catalogue en ligne de l'Institut, sont disponibles sur place.

travaux

séquestres

  • La vie, les œuvres et les pensées de Ch. Baudelaire, Novara, La Balance 1928
  • Ariosto, Lanciano, Carabba, 1935
  • Les plus belles pages de Massimo d'Azeglio, Milano, Treves, 1936
  • Les représentations sacrées italiennes, Milan, Bompiani, 1942
  • Boccaccio, le Decameron, Milano, Garzanti, 1942
  • Anthologie de la littérature italienne, 1942 (avec De Blasi et Gervasoni)
  • La littérature italienne du XXe siècle, Milano, Cisalpino, 1948
  • XIXe français, Turin, De Silva, 1950
  • Niccolò Machiavelli, travaux, Napoli-Milan, Ricciardi, 1954
  • Le dix-septième siècle, la littérature française, Napoli, ESI, 1955
  • Stendhal, Armance, Lamiel, Histoires et Nouvelles, Turin, Einaudi, 1957
  • Pierre-Joseph Proudhon, La question sociale, Milan, Veronelli, 1957
  • Stendhal et de réalisme, Cambridge: Polity Press, 1958
  • Le Valsesia. Art, nature et civilisation, Novara, Dinamo, 1958
  • Stendhal, Chroniques italiennes, Turin, Einaudi, 1959
  • lac d'Orta, Novara, De Agostini, 1961
  • Histoire de la littérature française, Milan, Mondadori, 1965
  • Une brève histoire de la France, Turin, Giappichelli, 1967
  • Mario Soldati, Évadez-vous vers l'Italie et d'autres histoires, Milan, Mondadori, 1969
  • Les travaux et les, Padoue, Liviana, 1976

fiction

  • Un saut dans l'obscurité, Cambridge: Polity Press, 1959; nouvelle édition, avec une note de Eugenio Montale, édité par Massimo A. Bonfantini et Roberto Cicala, Novara, éditions Slug, 2005
  • la percée, Cambridge: Polity Press, 1965
  • À Venise Disparus, Turin, Einaudi, 1972
  • Sul Po, Turin, Einaudi, 1974
  • L'amour de Marie et d'autres histoires, Turin, Einaudi, 1977
  • Histoires dans « Les écrivains et les villes », de Roberto Cicala, Novara, Novarese Centre d'études littéraires-éditions Slug, 1993
  • Le point tournant, et toutes les histoires, avec une note de Eugenio Montale, édité par Rossana Infantino, Novara, éditions Slug, 2012

théâtre

  • Un héros, un amour, Corriere di Novara, 1988

traductions

  • Chanson de Roland, Turin, Pearson, 1925 (également curatelle)
  • Marcel Proust, Guermantes, Turin, Einaudi, 1949
  • Voltaire, Dictionnaire philosophique, Turin, Einaudi, 1950
  • Mathiez, Révolution française, Turin, Einaudi, 1950
  • Saint-Simon, mémoires, Turin, Einaudi, 1951
  • François Rabelais, Gargantua et Pantagruel, Turin, Einaudi, 1953
  • Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, Milan, Murcia, 1974

bibliographie

Antonio Carrannante, Notes sur Mario Bonfantini et la « ligne française », dans "New Anthology", Janvier-Mars 2010, pp.354-360

Antonio Carrannante, La leçon de Mario Bonfantini (avec une annexe de pages trouvées), dans "Les champs imaginables", en 2010, I-II, p. 269-312

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR69736841 · LCCN: (FRn78095352 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 002536 · ISNI: (FR0000 0001 1069 code 581x · GND: (DE119342944 · BNF: (FRcb14855566n (Date) · NLA: (FR35708534 · BAV: ADV10306168