s
19 708 Pages

« Il semble que l'auteur de Mineo connaissait le code essentiel pour traduire le langage secret de la nature et des choses ... »

(Giuseppe quadrille[1])

Giuseppe Bonaviri (Mineo, 11 juillet 1924 - FROSINONE, 21 mars 2009) Il était écrivain et poète italien.

biographie

Giuseppe Bonaviri, né en Mineo 11 juillet 1924, est le premier des cinq enfants de Don Nane, tailleur, et Joséphine femme au hasard, femme au foyer.

Il a fréquenté les écoles de Mineo et sa passion poétique, comme indiqué par la même Bonaviri, il est alimenté par la magie qui planait autour d'une pierre, appelée le poème, qui était situé à Camuti (plateau célèbre pour son village préhistorique). Autour de la pierre, jusqu'à la fin de 1850, avant 'Unification de l'Italie, Ils se sont réunis de nombreux poètes de partout dans le Sicile, à concourir en écrivant et en récitant des versets.

Après avoir obtenu en 1949 diplômé en médecine à l'Université de Catane, tenue dans l'armée comme second lieutenant médecin à Casale Monferrato. Ici, il écrit son premier roman, Le tailleur du stradalunga, qui est aussi celui qui est lié Bonaviri plus.[2]. Le roman obtient l'approbation par grand Elio Vittorini et il est publié dans 1954 par Einaudi dans le nouveau « Le collier de puces ».

Il a déménagé à FROSINONE, Elle travaille en tant que médecin cardiologue, en essayant de concilier sa carrière professionnelle avec l'écriture. Il devient fréquent visiteur à la galerie d'art local « La chambre » où entretient des relations culturelles fructueuses avec des artistes, des écrivains et des journalistes qui y participent. Participer régulièrement à des expositions d'art qui y sont organisées de manière cyclique, animant le débat culturel animé[3].

Il a écrit plusieurs romans qui représente le petit monde Mineo, toujours soin de choisir la taille magie et de la nature archaïque: La rivière en pierre en 1964, sull'altura Nuits en 1971, Le temps énorme en 1976, Novelle Saracen en 1980, le commencement en 1983, Il est un rougissement de pêche et d'abricotiers en 1986, Ghigo en 1990, allée bleu en 2003.

Il a également publié des recueils poésie: Dire céleste en 1976, O corps soupir en 1982, le asprura en 1986, Les chevaux lunaires en 2004.

en 2006 il a publié Autobiography in C minor. en 2007 il est dit dans le documentaire portrait Bonaviri de Massimiliano Perrotta.

en 1998 savants et Enzo Zappulla Sarah Zappulla Muscarà publié Bonaviri non libéré, Biographie de l'auteur à l'annexe complète de bonaviriani inédit dont le roman jeunesse La jeune fille Casalmonferrato.

Il était marié à Raffaella Osario, à l'origine de Marcianise, Il avait deux enfants, Joséphine et Emanuele.

travaux

  • Le tailleur du stradalunga, Einaudi (1954)[4]
  • Le quartier des Oliviers, Sodalité du Livre (1958)[5]
  • La rivière en pierre, Einaudi (1964)[6][7]
  • La forêt divine, Rizzoli (1969)[8]
  • sull'altura Nuits, Rizzoli (1971)[9]
  • L'île d'amour, Rizzoli (1973)[10][11]
  • Les armes d'or, Rizzoli (1973)
  • les beffaria, Rizzoli (1975)
  • Le temps énorme, Rizzoli (1976) - Réimpression: Arnoldo Mondadori Editore (1999)
  • Dire céleste, Progress Publishers (1976)
  • Martedina et dire céleste, Progress Publishers (1976)
  • folie, Société d'histoire nationale pour la Sicile orientale (1976)
  • Sweeter, Rizzoli (1978)[12]
  • Les moyens célestes et autres poèmes, Guanda (1979)
  • Novelle Saracen, Rizzoli (1980)[13]
  • O corps soupir, Rizzoli (1982)
  • Quark, Editions de la comète (1982)
  • le commencement, Sellerio (1983)
  • Il est un rougissement de pêche et d'abricotiers, Rizzoli (1986)
  • le asprura, Editions de la comète (1986)
  • le somnoler, Arnoldo Mondadori Editore (1988)
  • Lèvre à la lèvre, Manni (1988)
  • Ghigo, Arnoldo Mondadori Editore (1990)
  • Le roi garçon, Arnoldo Mondadori Editore (1990)
  • Apologhetti, Le Tournesol (1991)
  • Dr. Bilob, Sellerio (1994)
  • Silvinia, Arnoldo Mondadori Editore (1997)
  • L'infini de la lune, Arnoldo Mondadori Editore (1998)
  • Bonaviri non libéré, La Cantinella (1998)
  • Et la branche verte se balançait. Tales of crazy, Manni (1999)
  • Poemillas españoles et autres lieux, Manni (2000)
  • Larbin et Jésus, La Cantinella (2001)
  • Silver Water et autres histoires, Manni (2003)
  • allée bleu, Sellerio (2003)
  • Les chevaux lunaires, Livres Scheiwiller (2004)
  • L'histoire incroyable d'un crâne, Sellerio (2006)
  • Autobiography in C minor, Manni (2006)

Remerciements

  • Le 14 Janvier 1988 Il a reçu:
Doctorat honorifique dans la littérature [14] - ruban ordinaire pour uniforme Diplôme honorifique en courrier[14]
- Université de Cassino
  • Le 25 Décembre, 1999 également qu'il a reçu de 'Université de Catane Diplômé de Honis Causa en Sciences Humaines.
  • Il a remporté quelques prix littéraires importants, dont le plus célèbre: le Quasimodo, le Vittorini, le Ferri-Laurent, Pirandello, sur Brancati, Mondello, le Martoglio, la Basilicate.
  • En 2007, il a reçu le prix Lifetime Achievement à la Ville de prix de poésie de Sant'Elia Fiumerapido.
  • En 2009, après sa mort, il est né de la volonté de la famille Giuseppe Bonaviri Centre d'études internationales, afin de maintenir en vie sa mémoire en Italie et dans le monde.
  • En 2017 il est appelé Frosinone la maison de la culture.

curiosité

  • La presse a Bonaviri souvent crédité comme l'un des favoris à la réalisation des Prix ​​Nobel de littérature, dont il a été nominé pour de nombreuses années pour atteindre également les trois finalistes ont augmenté. [15]
  • en 2005 l'auteur a planté un arbre sur les rives linden du lac hongrois Balaton, le long de la « Avenue des Poètes », pour marquer la victoire d'un prix international dédié à Salvatore Quasimodo.[16]
  • Un célèbre poème de l'écrivain « Ode » a été mis en musique par le maestro Ennio Morricone et gravé sur une plaque de marbre au Conservatoire de Frosinone.
  • Il est considéré comme l'un des poètes et des écrivains les plus italiens traduits à l'étranger dans la seconde moitié du « 900.
  • En 2007, il a filmé un documentaire « portrait Bonaviri » qui dépeint l'auteur du même nom.

notes

  1. ^ Giuseppe quadrille, "Adieu à Giuseppe Bonaviri" Giornale di Sicilia, Palerme, 23/03/2009
  2. ^ Entretien avec Bonaviri, TG1, édition de 1,30, 07/07/2007
  3. ^ Varone 2010, à la page 84
  4. ^ Luigi Silori, "Aujourd'hui Bonaviri", Corriere dello Sport, Rome, 05/06/1972
  5. ^ Angelo Guglielmi, « Les arbres du quartier », Paese Sera, Rome, 09/12/1975
  6. ^ Walter Pedullà, "Robin des Bois laïque et égalitaire classiste", Avanti!, Rome, 22/10/1964
  7. ^ Enzo Siciliano, « Depuis picaresque vous allez au névrotique » Corriere della Sera, Milan, 10/04/1964
  8. ^ Luigi Silori, « Une histoire de l'homme et de ses nombreux problèmes, » Corriere dello Sport, Rome, 05/03/1969
  9. ^ (Fr) "Des nuits sur les Hauteurs", traduit par Danielle Collobert en collaboration avec Uccio Esposito Torrigiani, Editions Denoël, préface d 'Italo Calvino, 1971
  10. ^ Antonio Altomonte, "L'île d'amour" Il Tempo, Rome, 22/07/1973
  11. ^ Alberto Bevilacqua, « Je suis un archéologue de creuser dans l'âme, » Aujourd'hui, Milan, 28/08/1973
  12. ^ Luigi Silori, "Dr Bonaviri entre des équipements et de l'idéologie," The Informant Librario, Rome, 1978-1907
  13. ^ Enzo Siciliano, « De fonds à distance de l'enfance » Corriere della Sera, Milan, 03/02/1980
  14. ^ [14.01.1988]
  15. ^ Camillo Savone, "Adieu à Giuseppe Bonaviri, narrateur de la magie," Il Tempo, Rome, 23/03/2009
  16. ^ Giuseppe quadrille, ibid.

bibliographie

  • Giuseppe Varone (eds), des écrits Michele Rosa, Sora, Art Expo édition 2010 [IT \ ICCU \ RMS \ 2362124]

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Giuseppe Bonaviri

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR51686067 · LCCN: (FRn78096100 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 009985 · ISNI: (FR0000 0001 2132 6040 · GND: (DE119022281 · BNF: (FRcb11892714n (Date)

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez